Partagez | 
 

 Jacque de Jef v2.0(Validé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacques de Jef
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Alignement : neutre bon, mais les choses sont plus complexe que cela
En couple avec : Information manquante pour le moment

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Jeu 25 Juil 2013 - 2:53

(Note de l'auteur, vu que j'ai adopté un style pour cette fiche, j'ai décidé de faire une petite intro. Pour vous mettre en contexte, ma fiche est narré pour un Poète voyage qui travaille comme tavernier et qui loge chez une amie à Jef, Cory. La taverne se situe entre Thaodia et les terres humaines.)



Préambule  
Du personnage

Prénom & nom : «  Et qu'est-ce tu va faire,hein Jacques ? » Cory. « « Mr DeJef, que me vaut l'honneur de votre visite si tardive.»-Cory . Note; Je ne suis pas certain de la graphie du nom de famille. En effet, Cory prononce ‘’Dejef’’ en un seul mot, alors que lui-même le dis en deux mots. J’opte  donc de faire comme si c’était un noble, sois de laisser  un espace après la particule.
Sexe : Mâle
Âge du personnage : je pense qu’il doit avoir autour  de 34, comme Cory
Race :  «  J"ai pas de leçon à recevoir d'un loup qui se travestit en homme pour plaire à une femme. Va aboyer, petit toutou, et laisse moi tranquille »- Cory. Dois-je en conclure  que c’est un lycan?
Meute/Tribu (pour les lycans/centaures) :
« Mes parents étaient, d’après ce qu’on ma dit, de Nords-Bois Je suis donc de Nord-Bois sur les papier. Néanmoins, j’ai peu de contact peu avec eux. Ma famille, ma vrai famille, sont ceux qui ont pris soin de moi quand mes parent sont mort. Aucun lycan est venu chercher en terre humaine étant gamin..Bref, je suis un fils d’émigrant de Nords-bois plutôt qu’un ‘’vrai’’ membre de la meute. » Jacques.  Sans meute, donc.
Compétence magique ? (Oui/Non) : « A part d'être un raté monumentale, aucun »-Cory
Description
Physique


J’étais à l’Ancienne Taverne lors de ma premier entretien avec cet homme. Derrière le bar, j’essuyais des verres. J’étais fébrile. Je guettais la venue de nouveaux clients. C’était une heure creuse; la transition entre deux temps de la journée. C’était entre l’apéro de l’après-midi et entre le verre du soir. Le jour vivait encore et la nuit naissait à peine. Avant, comme client, j’adorais ces moments calmes. Maintenant, comme tavernier, je déteste ces instants mornes.  Sûrement, lorsque  j’aurais des réguliers, cela deviendra moins ennuyant. D’ici là, je tue les heures en comptant les verres ou en faisant des vers.
Il entra et, de ce fait, tua mon ennui. Il n’était pas très effrayant, contrairement à la première fois que je le vis. Il me donna encore l’impression d’un loup, mais d’un loup à l’article de la mort, cette fois. Non, un jeune chien-loup, dirais-je; un de ces bâtards qui erre à la recherche sans meute ni maître. Autant me faisait-il penser à un animal. Autant me faisait-il penser à un végétal. Ses grandes jambes  le hissaient au-dessus  du sol, mais sa démarche trainante l’attirait vers le bas comme un saule pleureur.  Son corps était svelte et frêle, comme le tronc d’un arbre mal nourri. Sa longue couette remuait doucement. Les bras se ballotaient comme les branches ballotées par le vent. Bref, il avait l’air d’un de ces arbres mal enracinés qu’on a plantés dans le mauvais sol.
Il s’assit à la table et ne me reconnut point. Ses yeux bleus regardaient autre chose. Son regard semblait perdu dans quelques pensées. Il me passa sa commande. Je remplis son vert. Je le fis glisse vers lui.  D’une main ferme et distraite, il me l’arracha des mains. Lentement, il porta le verre à sa bouche. Doucement, il le posa  avec douceur. C’était presque artistique. Est-ce un danseur? Un danseur avec une épée? Outre des petites dagues ou des gourdins, les artistes de cirque port mes rarement une arme. Il portait chemise blanche surmontée d’un gilet de cuir qui allait parfaitement avec ses pantalons et ses bottes en cuirs. Ces livrés pouvaient bien être celle d’un soldat ou d’un gens d’arme. Néanmoins, l’aspect martial manquait à son allure.  J’en déduis qu’il était plutôt garde-chasse, car ceux-ci sont reconnus pour leur allure décontracté.  En tous cas, son épée ne me fit pas peur. Les chiens errant montrent les dents mais  mordent jamais, selon moi.
De son apparence physique, je retiens, une dernière chose. Il avait l’air vieux, plus vieux que son age. Bien que je sais qu’il a n’a plus de 35 ans, il me donna l’impression d’avoir 50 ans. C’est dû, selon moi, à son air triste. J’ai lu,un jour,  que les humeurs ont une influence sur les vieillissement. Autant la joie de mon grand-père lui donnais vingt-ans de moins, autant la mélancolie de cette homme lui en donne dix ou quinze de plus.
Vraiment, il ressemble à cette bête qui rôde autour la maison de courir. Un loup à fourrure blanche et à la démarche triste. Un chien qu’on dirait abandonné ou un loup rejeté par sa meute. À y penser, c’est peu-être la même personne. J’ai vues des choses étranges dans cette forêt; un individu qui se change en loup ne me surprendrait guère.  Ou un loup qui se change en humain? J’ai des doutes sur la vrai nature de cette homme.


Description
Mentale


(Notes; Pour des enjeux de narration seulement,je donne à mon narrateur des facultés d’empathie.À lire,donc, avec un gros grain de sel.)
Ma curiosité me décida à investiguer son identité. Sans savoir comment, je le sonda. Je pu, comme avec Cory, pénétrer en lui à son insu. Je sentis de l’épuisement et de la déception, mais aussi une pointe de ravissement. Étais-ce la taverne qui le sécurisait ainsi? Je me laissai emporter en lui. J’entrevue une gamme d’émotions diverses. Je vis un homme seul. Comme moi, il ne s’était comme un marginal, où qu’il soit. Je sentis un cœur sensible, doux et affectueux. Un cœur (trop)  souvent muselé par un raison ferme et logique. Je sens que les deux ont du mal à s’entendre. Entre les deux, il y a l’enfant qui rit et qui s’ennuie. Cette homme, Jacques, a déjà connu la joie et pourrait la reconnaitre à nouveau. J’ignore pourquoi il n’a plus accès à la joie de manier quotidienne.
Ma maitrise de mon don ne me permit pas d’en savoir plus.Si je voulais répondre à mes questionnait. J’entamai donc  la conversation avec  l’homme. Après un moment, je le lui demandai  ce qu’il était, pour savoir s’il était un loup-garou ou un sorcier. La réponse de l’homme ne fut pas celle que je m’attendais, mais si elle ne me surpris guère;
« Ce que je suis…..un chevalier déchu. Oui, c’est un ainsi que je me vois. Un chevalier qui a perdu son seigneur et qui erre sans but dans le monde. Voyez, j’ai échoué au Serment de mon maître. Je  n’ai pas cette fougue, cette passion, cette ardeur à vivre pour la Justice et l’Amour. »
C’est un homme a manifesté une bonne éducation. Il doit avoir eu une formation des lettres comme celle que j’ai reçu. Un tel phrasé donnée aussi un penchant artistique. Avais-je trouvé un autre confrère poète dans ces lieux obscurs? Pour le laissez continuez sur sa lancé poétique, je lui demandais s’il se décrivait comme un couard.
« Non, pas vraiment. Je m’offusque toujours toute forme d’injustice. Si je le peux, j’essaye de lutter contre. Je n’ai pas peur de mourir pour une cause que je crois juste. Mais voilà, je suis bien trop pragmatique pour me lancer contre les monstres et tyrans de ce monde. Je n’entre pas en combat battre si je doutais que cela sois utile. Je veux, quelle influence peut avoir le combat d’un homme ordinaire comme moi. À une époque, sous la férule de mon maître, j’aurais sûrement plongé à tête perdu dans la bataille. Mais voilà, je suis rendu beaucoup trop cynique, beaucoup trop trop fatigué et trop vieux pour cela. Ma jeunesse est dernière moi, je le sais, avec toute sa fougue. »
Il avait le verbe habile, le monsieur. On a décidément beaucoup de points en communs; il a également la fibre d’un révolutionnaire.  Il est désabusé, mais il a un coté de révolte en lui. Je le sens. Néanmoins, c’est son désarroi m’attrista. Quel malheur que de perdre la flamme de ses idéaux. Je lui lançai
« Vous me paraissez amères, monsieur. » Et il répondit :
« Désabusé, plutôt. Désabusé du monde, des hommes et de la vie, mais surtout désabusé de moi. Voyez, j’ai perdu deux être qui m’étaient chère et j’ai rien pu faire pour eux.  Je m’en veux terriblement, je me porte leur perte dans mon cœur depuis bien des années. En plus, ma seule amie ne me parle plus depuis des lustres. » Il fit une pause, comme submergé par le remords, puis continua. «  Je voudrais tant être fidèle au Serment de mon maître, mais voilà, je n’ai pas ce qu’il faut. Je suis meilleur écuyer que chevalier, apparemment. »
Amie, c’était sûrement de Cory, ma maîtresse, dont il parlait. Au moins, il n’était pas pour moi un rival. Pour en savoir plus sur leur relation, je lui demandais s’il se pensait pensez-vous être aussi misérable avec les femmes.
« Sur ce point, je suis d’une fidélité remarquable au Serment. Quand  j’aime une femme, je l’aime jusqu’au bout, jusqu’à en amour, avec toute la passion que peux donner. Pour une femme, je peux tout faire. Je suis très intense dans ce cas. C’est souvent ce qui les effraie souvent. Être en couple avec un passionné et un romantique a ses avantages comme ses désavantages. Les femmes sont souvent déconcertés par le fait que je perds mon perd mon pragmatisme et mon calme olympien en amour. Alors qu’au naturel, je suis assez posé. Surtout au travail : j’y suis d’une froideur professionnelle. »
Il semblait bien se décrire. Je lui fis remarquer Néanmoins, je ne savais point la raison de sa mésentente avec ma maîtresse. Je ruminais ma frustration en l’écoutant distraitement.
« En effet, l’introspection est une de mes qualités. Cela vient de mon sens aigu de l’observation et mon esprit critique aiguisé. Ces sont des compétences vitales dans ma profession. J’œuvre dans la sécurité et dans les milieux artistiques, voyez-vous. Je dois souvent comprendre une situation complexe et trouver une solution vite. J’ai un certain entregent qui m’aide, sans parler de mon sens de l’empathie et ma sensibilité remarquables. J’ai beau être froid à mes émotions au travail, je le suis bien moins face à celles des autres. »
Son travail le captiver, ce que je lui fis remarqué.
« Ouais, si on veut. Cela me permet de vivre. Garder ces bois me permet au moins de prévenir des malheurs aux autres. Je préférais vivre sur les planches, mais si je peux aider les moins fortunés par le biais de mon boulot, alors cela me réjouit aussi. Vous ne pouvez pas envisager  comment empêcher de jeune gens de faire une bêtise peut apaiser mon âme »
Le travail! Quel douce drogue qui apaisent nos torments. Comme le vin, ne trouvez-vous pas? M’exclamais
« Ah, pas vraiment. A vrai dire, je suis très craintif en faîte de l’alcool. Voyez, j’ai beaucoup de problème psychologique et bien trop de chances de devenir alcoolique, donc je me tiens loin de cela. Ce soir est une exception. Habituellement, je ne prends qu’un bol de soupe ou un ragoût. Non, mes sources loisir sont autres que la beuverie. La forêt, comme par exemple, est l’un de mes lieux favoris.  Ma nature est faite pour vivre en milieux naturel. Parmi les animaux et les arbres, je suis chez moi. J’y passerais bien ma vie si je le pouvais.  Une autre chose qui m’apaise est de regarder/écouter de l’art. J’adore me plonger dans une œuvre, ça me permet de me déconnecter de mes soucis.Bref, je me peds ce vert que me pour récompenser de l’audition que j’ai passé. »
Je lui demandais s’il avait eu le rôle.
« En fait non, ils n’ont plus de fonds pour la pièce. Ils m’ont au moins laissé jouer. »
Un êtrre un être bien complexe, monsieur. Je lui fis remarqué. Rougissant, il me donna son nom.
« Jacques, Jacques de Jef. » Je ne sais pas pourquoi il me dis cela. Au moins, cela corrobore les informations sur son nom que j’ai de Cory.



Votre
Histoire


Nous parlâmes ainsi jusqu’à tard dans la nuit. Au plutôt, Jacques parlai et je l’écouta. Quelque fois,je lui posais des questions ou émettaient des commentaires, mais ce n’était que pour l’enligné dans son mon oncle. Peu à peu, comme je lui enlevai sa tristesse, comme les couches d’un oignons. Plus cela allait, plus je voyais un homme nouveau naître. Ah, je dois retranscrire ses mots, ils sont trop beaux. Je retranscris donc l’entièreté de notre échange :
« Brûle, brûle encore, brûle toi à t’en écarteler. Brûle du feu de passion. Brûle de la fièvre du désir d’aimer. Brûle des feux de l’aventure, du plaisir des routes. Brûle de l’ardeur des  combats. Des combats contre les truands, des duels contre tous les monstres. Fonce dans le torrent brûlant de l’Éternelle Guerre Pour le Justice, mais élance surtout dans La Lutte Titanesque Contre L’Insipidité, La Morosité et La Banalité.
Brûle de la loyauté, de la loyauté pour  Ta Dame. Brûle ton corps pour la gloire et le bien de Son Désir. Porte sa Flamme jusqu’à la fin du monde. Consumez-toi de la passion d’amour, de la passion de Lui être Digne. Brise-à-toi pour l’or de Ses mots d’Amour.
Brûle, et brûle encore.  Portes en toi le feu malgré le temps, malgré les malchances ou les désespérances. Porte la flamme à t’écarteler, à te déchirer. Porte-là même si tu dois être écrasé, même si tu dois être brisé, même si tu dois échouer.  Relève-toi toujours, même quand tes bras en ont plus la force. Relève-toi-même si tout est contre toi. Relève-toi fièrement. Brave la mort et défie là même quand c’est elle qui gagne. Relève-toi et tente d’atteindre l’inaccessible. Tenter de tenir et de suivre Le Serment » Tel étaient les mots de mon maître Alonzo. Ces mots, il les porta toute sa vie. Je le revois encore sur son lit de mort, son corps brisé, il vibre encore de la même fièvre.
- Il était important pour vous, cette homme.
Ah, important, le mot est à peine juste pour décrire ce qu’il était pour moi. Il m’avait trouvé  alors que j’étais qu’un gamin, un  jeune loup galeux qui vivait dans les rues et dont personne ne voulait. J’étais un de ces enfants qui sont déjà vieux, à qui on a volé leurs rêves.
-Ouais, je vois, il y a en plein dans cette ville. Ah, tous les enfants n’ont pas la chance d’avoir des parents aimants, lycan y compris. Pour un père, comme moi, ça vrais un  crève-cœur, surtout quand je pense à leur destin. -
J’ai eu de la veine, extrêmement de la veine, de tomber sur maitre Aldonso. Ou plutôt que lui me trouve. Voyez, j’étais dépossédé de tout héritage. La ville m’avait coupé, dépouillé, arraché  des mes racines. Lui, il m’a redonné une identité, une fierté et une certaine dignité.
- Est-lui qui vous appris à vous battre?  
Il m’apprit tous ce que les choses nobles que je sais. Il m’a montré tout ce qu’il connaissait et même plus. Sans lui, je ne pourrais pas gagner ma vie dignement et honorablement.
- Bref, il était comme un père pour vous .
Et bien plus, mon brave. Il était pour moi une véritable inspiration, une idole, un model vivant. Il était pour moi un roc, un refuge. Il est partit trop tôt, bien trop. Je n’étais qu’un apprenti, un écuyer, je n’étais pas prêt à revêtir l’armure du chevalier.
- Quand est-il mort ?
Quand j’avais, voyons, 23 ans. C’est ça 23-24 ans. Il a choppé une saloperie, une saloperie qui faucherait même un lycan. J’étais à son chevet quand il est mort. Je me souviens d’être rester devant son cadavre pendant des heures. Je ne pouvais pas le croire. Lui, qui se relevait du pire, était maintenant parti pour de bon.
- Cela dû être pénible pour vous.
Oh que oui. Et comment une tragédie ne vient tout seul, un bon ami à moi fis une déprime à cause d’une femme. J’étais déjà en plein dans ma perte, j’étais donc mal outiller pour l’aider. J’ai fais ce que j’ai pu mais il a finit par se suicider.
- Ouf, deux deuil à la fois, pauvre de vous.
J’ignore comment j’y ait réchappé.  Peut-être l’enseignement de mon maître m’a donné la force de continuer, de me relever et d‘honorer le Serment. J’ai tout donné dans le boulot et j’ai tenu bon. Sauf est arriver une autre épreuve, une épreuve de taille.
-Une femme, je parie.
Vous avez visez juste. Une femme, une femme inoubliable. Ce n’était pas qu’à cause que c’était une femme tellement merveilleuse que vous sentez misérable, bien qu’elle fût formidable. Ce n’est pas non plus une beauté cruelle, bien qu’elle m’ait souvent blessé. Non, c’était une fleur brisée, plus brisée que moi. Elle portait une lourde et grande douleur. Je n’étais pas préparé pour ça. Je ne savais pas comment la rassasier, la revigorer, comme Maître Aldonso avait fait avec moi. J’ai essayé, de toute mon âme, mais mon amour n’était pas suffisant. Je ne pouvais l’empêcher de mourir.
-Elle était malade?
Non, elle avait simplement perdu le goût de vivre. Elle attendait simplement que la mort arrive. Je l’aimais trop pour la voir comme ça et….
-Vous l’avez laissée.
Non, nous nous sommes séparés d’un commun accord. C’est un échec terrible. Échouer à sauver ma Dame. J’ai connu d’autres femme depuis, mais j’ai jamais pu ni l’oublier ni me pardonner.
-À votre défense, monsieur, vous ne pouviez rien faire pour elle.
Oui mais que le Serment requiert que j’essaie  même si j’ai aucune chance.
-Ouais….Et professionnellement parlant, comment ça roule?
Oh, je ne me plain pas. Même que je suis très satisfait. J’ai fais plein de boulot que j’aime,  garde forestier, fermier, bûcherons, chasseur, garde frontière, maître d’arme, conteur,  acteur et bien plus
-Acteur?
Maitre Aldonso m’a formé aux arts de la scène. Je sais jouer, chanter et me débrouiller avec quelques instruments. J’écris même parfois mes propres scènes et chansons, mais je dois avouer que j’ai peu fois en mon talent d’auteur. Je suis meilleur pour jouer ou diriger que  pour créer. Maître Aldonso, lui, c’était tout un dramaturge. D’ailleurs la plupart de ses manuscrits sont des pièces. Donc j’ai un bon répertoire quand la troupe ne sait pas quoi jouer.
-Vous êtes donc comédien ambulant. À voir votre allure, j’aurais dis soldat ou guerrier.
En fait que je le suis qu’à mis temps. En tant normal, je fais partie du service de sécurité de Thaodia. Sauf dès que je le peux, je pars avec une troupe de théâtre pour faire une tournée, comme maintenant. D’ailleurs, je repart demain chez moi. Je devrais y aller, j’y pense »
Il partait, trop tôt je trouvai. J’avais à peine commencé mon travail avec lui.
« Vous êtes un être bien singulier, monsieur. Cela été un plaisir de vous jaser.. » dis-je.
L’homme me fit un grand sourire. C’était un sourire d’enfant.  Ce sourire me fait encore chaud au cœur. Je m’extase à sa pensée, tel l’artisan devant la pièce qu’il vient de finir.

-Merci surtout de m’avoir  écouté.

Oh, c’est du métier de tavernier, vous savez. Savoir écouter est une vertu cardinale pour moi. Au revoir, monsieur, au plaisir »

-Au revoir monsieur »

Pendant je cru qu’il reconnut en moi cette fois qu’il avait vu dans le lit de Cory l’autre soir. Ce sentiment ne dura pas. L’homme vida son vert puis parti de ma taverne, me laissant seul. J’ai hâte de le revoir.


Complément
De la fiche

Code : Validé par Emeuh !
Comment es-tu arrivé ici ? J’étais sur Epha voilà un bout.Je reviens pour tuer le temps.Je fais un fais mini-reboot de mon ancien perso. Pour des raisons de cohérence avec le bf, disons qu’il existe sur Epha deux individu se nommant Jacques de Jef et qu’ils ont une histoire similaire.
Que penses-tu du forum pour le moment ? Il a changé depuis que je suis parti.
Voulez-vous un parrain?  Avec tout ce qui a de nouveau depuis que je suis parti voilà deux ans? Oui?
Votre âge?
Je vais avoir 23 ans mardi prochain.
Temps de présence possible sur le forum? : Je suis un étudiant au premier cycle et un militant écologiste; je vais venir quand mes études et le combat social me laisseront du temps. Je  ne peux pas un momment fixe car mon horaire change constamment selon les mois.  Je peux dire que je viendrais une fois par moi, mais avec les alléas de ma session et de mon implication, je garantie rien. Ce qui veut dire que, étant dans le rush, je devrais dire à mes partenaires et aux admin que je pourrais jouer pendant un bout. Je tâcherais de toujours boucler mes rp, si c'est le cas,afin que la personne ne souffre pas de mon absence.


_______________

Edit Emeuh : Mise en place du codage de la présentation Smile


Dernière édition par Jacques de Jef le Lun 29 Juil 2013 - 0:31, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Jeu 25 Juil 2013 - 4:05

Bonsoir et rebienvenue parmis nous !

Avant de pouvoir passer à la modération de ta fiche, je vais te demander de relire le règlement afin de corriger le code que tu as noté dans ta fiche qui est faux !
Aussi, il manque des informations dans la partie informations complémentaire, je t'invite donc à te référer à la fiche type dans laquelle tu trouveras toutes les informations que nous te demandons. Lorsque tu auras ajouté tout le nécessaire, merci d'ajouter "terminée" au titre de ta fiche ou de faire un up du sujet afin que nous puissions être informé des dites modifications !

Si tu as la moindre question, le staff reste à ta disposition !
Bon courage
Izilbêth

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques de Jef
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Alignement : neutre bon, mais les choses sont plus complexe que cela
En couple avec : Information manquante pour le moment

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Sam 27 Juil 2013 - 21:19

Très bien, je vais apporter les modifications des nécessaires à ma fiche. (Qui, soit en passant, est basé sur un ancien modèle désuet, à ce que je vois.)

Edith. : j'ai remis ma présentation au goût du jour, elle est prête à passer au scanner de la modération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 118
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Sam 27 Juil 2013 - 21:34

Bonsoir et ReBienvenu parmi nous, cheers 

Avant de passer à la modération de ta fiche, il faut que trouve le code de validation. Malheureusement ce n'est pas le bon mais tu n'es pas loin !

Ps : Il manque un petit morceau Smile

De plus il manque certains éléments dans la partie hrp, je peux comprendre que tu ne donnes pas ton âge, cependant il serait agréable que tu nous précises si tu es majeur ou non Suspect. Ainsi que d'ajouter un temps de présence (Un environ suffit que ce soit 1 fois par semaine, une fois par mois, une fois tout les trois mois etc..) Cela permettra à tes futurs partenaires de connaitre ton temps de réponse moyen Razz 

Courage !

Emeuh

ps 2 : Si tu veux bénificier du plaisir de la cb pense à signer la charte Very Happy

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques de Jef
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Alignement : neutre bon, mais les choses sont plus complexe que cela
En couple avec : Information manquante pour le moment

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Sam 27 Juil 2013 - 22:42

Il se tappe le front furieusement sur son clavier. Son attention déficiente l'a encore faire faire des erreurs.

Désolé, un nouvel oubli de ma part.

Edit(h Piaf :lol!):bon, j'ai complété la partie hrp, J'espère avoir rien oublier cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 118
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Sam 27 Juil 2013 - 23:59

Re-Bonsoir,

Il va encore falloir que tu t'armes de patience et que tu scrutes le règlement. Ce n'est pas encore le bon !

Je te donne un indice, il est en deux parties (et la première fois tu avais la dernière partie du code !)

Courage je crois en toi cheers 

Emeuh

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !








Dernière édition par Emerence De Gainbourd le Dim 28 Juil 2013 - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques de Jef
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Alignement : neutre bon, mais les choses sont plus complexe que cela
En couple avec : Information manquante pour le moment

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Dim 28 Juil 2013 - 1:02

J'ai résolu l'énigme du code d'activation. Comme dans un puzzle de Zelda Ocarina of time, j'ai réussit à trouver les différentes parties du code. Bref, désolé de ce délai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 118
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Dim 28 Juil 2013 - 19:53

Bonsoir à toi!

Je viens m'occuper de la modération de ta fiche. Smile

C'est une belle fiche, très bien écrite, et complète. Bien que parfois un peu trop complexe à mon gout. XD Je m'adresse surtout à l'intro de la fiche.
Un narrateur externe est pour moi un peu lourd dans une partie hrp, après tu as voulu créer un style, donc l'effort est appréciable. Par-contre petite précision! Il n'y a pas d'anglais en Ephaëlya, c'est un monde à part. Il faudra donc traduire tout cela. :p

Pour ce qui est du reste, je n'ai rien à redire. l'écriture est vraiment impeccable. j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre ton histoire, via les descriptions et autre. Je te dis bravo! Smile

Corriges moi juste le léger détail d'anglais, et je te donne d'office mon OUI. Very Happy


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacques de Jef
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Alignement : neutre bon, mais les choses sont plus complexe que cela
En couple avec : Information manquante pour le moment

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Lun 29 Juil 2013 - 0:52

Je suis parfaitement conscient que ma fiche est étrange. En fait, depuis j'ai quitté, je me suis lancé dans d'autres projets d'écriture plus personnelles. J'en ai autre le projet d'un recueuil de nouvel fantastique avec pour thème une même univers. J'ai donc repris le personnage de Jef, en l'adaptant à mon nouvel univers, pour en faire un personnage secondaire. Cette fiche est une version modifié ou brouillon.  J'ai donc conscience qu'elle peut sembler bizarre hors de son contexte et greffer à Epha. (J'écris pour le modérateur, mais aussi pour les futures lecteurs)

Bref, j'ai ôté l'anglais, non sans peine.En effet, je savais pas si Epha est mutlingue et j'ai donc prix une chance en laissant l'anglais.(Je vais devoir penser à cela, si je veux ré-utiliser Cory, car c'est personnage est supposé s'exprimer dans une langue.Je vais me renseigner sur les langues sur Epha et comment les écrires.)

Merci beaucoup, de me receuillir, j'espère que je serais un bon membre et que le forum m'aidera dans ma pratique d'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 118
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Lun 29 Juil 2013 - 14:38

Bonjour,

Cette fois-ci c'est tout bon et je suis certaine que tu fera un bon membre sur le forum, je ne m'inquiète pas pour ça !

Je te donne donc ton premier OUI, pour les langues d'Ephaelya tu peux opter pour de l'elfique, ou du patois nains (j'suis certaine que ça existe!) ou alors une autre langue que tu écris en français mais que tu expliques que c'est "x langue"

Il te faut donc attendre un deuxième oui, puis le passage du Maître !

Courage Emeuh !

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 33
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Lun 29 Juil 2013 - 17:39

Salutation et bienvenu sur le forum !

Je passe pour ta deuxième validation qui, je pense risque d'aller très vite.

Je n'ai rien à redire, ma partenaire a déjà tout dit ! Le style est très bien ! les phrases très bien construites, bref, une belle fiche que voila !

Je te donne mon oui !

Le maitre d'Ephaelya passera donner son verdict prochainement.

A la revoyure !

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre d'Ephaëlya
PNJ
avatar

Messages : 326

MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   Lun 29 Juil 2013 - 17:51

Bonjour à toi, jeune lycanthrope !

Mon verdict est proche mais ne t'en fais pas, il ne peut qu'être positif. Pas de fautes, pas d'incohérences, respect du personnage, un style original.

Je ne peux que donner mon approbation quant à la validation de ta fiche ! Je te souhaite la bienvenu sur nos terres.

Pense à générer ta fiche de personnage dans ton profil et n'hésite pas à faire une demande de rp ou à répondre à une demande.

Bon courage à toi, le staff reste à ta disposition en cas de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jacque de Jef v2.0(Validé)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jacque de Jef v2.0(Validé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Chaine de Jacque!! brute de forge
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Lycans-