Partagez | 
 

 Infiltration en territoire ennemi [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eärin Gloronwië
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 49
Métier : Garde-Chasse
Age du personnage : 220
Alignement : Chaotique/Bon
En couple avec : Une myrtille sauvage faute de mieux
Ennemis : Les arracheurs de champignons

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Mar 13 Aoû 2013 - 16:32

Crapaüter en plein territoire Lycan, en voilà une bonne idée. Tu savais pas quoi faire de l'éternité qui s'annonçait à toi Eärin, ne t'inquiète donc pas, tu finira surement dans le geôles, prisonnier de la meute de Sang-Chaud. Affamé en plus, sans aucun doute. Les Lycans ne se préoccuperaient sans doute pas d'une bouche supplémentaire à nourrir, qui plus est lorsque l'individu en question est un elfe, les temps étaient dur et la guerre grondait. Et puis, de toute façon, il y avait bien plus de chance que je me fasse tuer dans mon entreprise plutôt que capturé. Je m'étais préparé depuis longtemps à cette éventualité et elle ne m'effrayait pas. J'aurais été un bien piètre combattant si tel avait été le cas.

J'avais été convoqué à la capitale il y avait un peu moins d'une semaine. On m'avait ordonné de me rendre auprès de la meute de Sang-Chaud pour jauger leur force, déterminer s'ils étaient une menace ou non. Personnellement, je ne voyais pas bien l'intérêt d'utiliser une telle méthode, nous régnions en maître sur notre territoire et nul ne pouvait nous y déloger, selon moi en tout cas. Le commandement m'avait relevé de mes fonctions de garde-chasse pour cette mission, ils m'avaient annoncé qu'ils m'envoyaient pour mes qualités en terme de discrétion. Pour qu'ils disent ça, ce devait être vrai. ils avaient en général la critique bien plus facile que les louanges. C'était vrai, hormis ma maitrise de l'arc exemplaire, ma plus grande qualité était ma retenue et ma discrétion. Mes pas pouvaient être aussi léger qu'un souffle de vent, si je ne voulais être vu, il m'était aisé de disparaitre.

Mais, un problème subsistait, les Lycans avaient un odorat à toute épreuve, ils me dénicheraient rapidement si je ne faisais rien pour masquer ma flagrance. J'avais donc pillé une herbe à l'odeur particulièrement entêtante avant de m'en enduire le corps. Mon odeur elfique ne devrait pas être trop détectable, mais je savais que je ne survivrais pas à un examen complet. Je n'en avais pas trop mis non plus, les Lycans auraient été attirés rapidement si l'odeur était trop forte. J'espérais avoir bien dosé et être dans le juste milieux. J'avais réussi à esquivé les Lycans jusque là, mais alors que je n'étais plus qu'à une petite centaine de mètre de la petite cité, je savais ma situation pour le moins précaire. Pour l'instant, je n'avais distingué qu'une petite dizaine d'individus, mais cela ne voulait rien dire. Le plupart des Lycans devaient se retrouver au centre du village, un lieux inaccessible à mes yeux, pour l'instant du mois.

Mais j'avais un plan. Un plan qui me permettrait de connaitre l'ensemble des forces du village sans avoir à le pénétrer et ainsi prendre de grands risques de me faire repérer. Mon camouflage ne tiendrait pas longtemps face à tout une meute de loup, et une fois qu'ils auraient trouvé mon odeur, je ne pourrais plus espérer m'échapper. Non, ce n'était pas très malin de se jeter ainsi dans la gueule du loup, blague à part. J'avais repéré en venant, une tour de guet, une peu excentré du reste du village, elle me semblait vide, et de la haut, j'aurais une vue idéale pour me rendre compte du nombre d'individu que comptait cette meute, et aussi pour voir s'ils se préparaient à une guerre ou s'ils nourrissaient des intentions belliqueuses.

Je me dirige rapidement vers le phare, mes foulées son souple, je me baisse aussi pour que mon déplacement soit le plus discret possible. Mes vêtements verts foncés m'aident d'ailleurs beaucoup en cela. Je jette un coup d'œil au village, personne ne semble m'avoir repérer. Mon cœur bât à toute allure, l'adrénaline me fait avancer encore plus vite. J'arrive en bas de la tour, prudence avant tout. Je prends mon arc de ma main droite et j'arme une flèche, je bande la corde, prêt à décocher un trait à la moindre menace. Je pénètre enfin dans la tour, mon arc tendu me précédant de peu. Le rez-de-chaussée ne contient rien d'intéressant, je peux juste voir un escalier en pierres grossièrement taillés qui doit permettre d'accéder au toit de la tour de guet, ma destination. J'emprunte l'escalier, et le monte rapidement, je n'est pas de temps à perdre. Plus je passe de temps ici, plus mon espérance de vie diminue.

Je vois enfin la lumière au bout de l'escalier. J'arme mon arc, il ne m'étonnerait pas qu'un ou deux guetteurs se trouvent là haut, pour éviter que des intrus, comme moi, ne pénètrent dans le village. L'arc en avant, je retrouve l'air libre pour mon plus grand bonheur, je ne supporte que difficilement les endroits clos. Je balaye rapidement la petite terrasse du regard et je vois enfin une personne me tourner le dos. Je ne pense pas qu'elle m'ai repéré. Je dois la neutraliser tant qu'elle ne m'a pas repéré, il ne faut pas qu'elle est l'occasion d'avertir le village de ma présence. A pas de loup, jeux de mots quand tu nous tiens, je m'approche par derrière. De ma main libre et ganté, je lui empêche de faire rappliquer la garde en posant assez violemment ma main sur sa bouche et en la tirant en arrière du même mouvement. Elle se retrouve sur les fesses et je m'empresse de la menacer de mon arc, ma flèche touche presque sa gorge.

- "Pas un mot si tu veux voir une nouvelle fois le soleil se lever!" Je lui dit, menaçant. Soudain, ma bouche devient sèche, et c'est du voix grave et hésitante que je ne peux que constater au vu de ses oreilles allongées et de sa peau nacré. "Mais, tu... Tu es une elfe!" Je lui dit, les yeux un peu écarquillés par la surprise.

_________________

- Si le bout d'homme tente de nous trahir, Shaga fils de Dolf lui coupera le membre viril et...
- Et le donnera à manger aux chèvres, oui je sais. [Tyrion Lannister]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Mer 14 Aoû 2013 - 15:34

Après sa transformation, Solena était tombée dans un profond sommeil qui dura plusieurs jours tant la douleur était insupportable pour la nouvelle lycanne. Elle n'ouvrit les yeux que deux jours après la rencontre avec Elënna, cette dernière l'avait portée sur une distance incroyable, si bien qu'elles étaient presque arrivées au refuge des Sang-Chaud. La jeune femme regardait autour, sa tête lui faisait un mal de chien, et sa vision était quelques peu brouillée. Lorsqu'elle essaya de se rasseoir, la main d'Elen l'en empêcha. Avec un sourire d'ange, sa meilleure amie la regarda et lui murmura.

- Repose-toi, demain tu devras marcher et rencontrer ta nouvelle famille.

Bien que Solena soit désorientée, elle lui fait confiance et referma les yeux pour se laisser replonger dans un doux sommeil. Cependant son repos fut de courte durée, rapidement des cauchemars s'amusèrent à tourmenter son âme. La jeune femme marchait tranquillement vers un lac entouré de brume. Lorsque son reflet s'afficha sur l'eau, l'image d'un loup noir couvert de sang fut imposée à l'ex-Elfe. Solena ne fut pas choqué de se voir sous une forme de louve, la seule chose qui capta son regard c'était tout ce sang, à qui appartenait il? Elle n'était pas blessée, enfin elle n'en avait pas l'impression. Lorsqu'elle se retourna, la louve fut terrorisée par un tas de cadavre, tués sauvagement par une bête. Les larmes commencèrent à rouler sur ses joues poilues lorsqu'elle reconnut les morts. Il y avait Faolan, le petit qu'elle avait aidé et aimé réellement, Elënna sa meilleure amie, Lucar le fils de son premier maître humain, Ayliän l'Elfe qu'elle avait toujours beaucoup aimé, ainsi que quelques autres cadavres dont le nom lui échappé. Alors qu'elle contentait la boucherie, un rire lugubre se mit à raisonner dans la forêt. Lorsqu'elle détourna son regard, Solena vu un corps qui flottait dans les airs, son vent avait été déchiqueté par des crocs et des griffes, les boyaux de la pauvre victime tombaient légèrement, ses bras étaient brûlés et son cou était couvert de sang frais. La louve se retenu d'hurler de frayeur lorsqu'elle reconnut le corps; c'était celui de Lamia, la vampire qu'elle était jadis aimé et servis. Un rictus cruelle et sadique se dessina sur le visage de ce cadavre ambulant, son visage était arrachée sur son côté droit, si bien que son œil pendant sur sa pommette.  

- Vois ce que tu as fait Solena! Tu es devenue un monstre tu les as tué! Tu m'as tué! Tu es une abomination!

La louve aurait voulu hurler, dire qu'elle n'avait jamais fait de mal à personne et qu'elle n'en ferait jamais! Que ce n'était pas un monstre, et que Lamia était morte par ses propres mains. Mais au lieu de sa voix douce et rassurante, se fut un grognement roc qui sortit de sa bouche. Lorsque Lamia se remit à rire, la louve se mit à courir. Les cadavres se relevèrent et poursuivit Solena en répandent leur sang sur le sol de la forêt. Les rires furent de plus en plus insistants. Puis tout s'arrêta, la nouvelle louve tomba dans un trou et du sang commença à inonder l'endroit où elle était tombée. Il monta si rapidement, que Solena se retrouva coincée et commença à se noyer avec le sang de ses amis.

L'ancienne courtisane ouvrit les yeux et se mit à hurler aussi fort qu'elle le pouvait. Elënna se réveilla pensant qu'on les attaquait, mais en voyant Solena tremblante de peur, elle essaya de la calmer, mais rien n'y fait. L'ex-Elfe finit sa nuit à pleurer toutes les larmes de son corps elle ne voulait pas faire de mal à ses amis! C'est impossible! Elle n'était pas devenue un monstre...

Le lendemain lorsqu'elle arriva aux portes de ce qu'elle pouvait appeler la ville des Sang-Chaud, Solena recommença à avoir peur, les visages couvert de sang de son cauchemar l'a hanté. Elënna lui expliqua, qu'étant la chef de la meute, et que son absence avait été beaucoup plus longue que prévu, elle ne pouvait pas rester avec sa meilleure amie car elle devait s'occuper d'affaires très importante, mais qu'ensuite elle lui ferait découvrir la meute et lui apprendrait peut être la chasse. Elle lui recommanda de ne pas s'éloigner trop du village pour ne pas tomber sur un croc-noir qui l'aurait rapidement tué. Solena se rappela alors avoir souvent côtoyait des Croc-Noir lorsqu'elle aimait l'un d'eux, et elle ne se souvenait pas qu'ils étaient si terrible, mais elle préféra écouter Elënna pour l'instant.

Après avoir déposé son sac d'affaires à une taverne en attendant de trouver son prochain lieu de vie, Solena décida de ne pas rester au milieu de ses semblable, elle se sentait assez mal à l'aise et son cauchemar lui imposait un nombre affolant de nouvelles questions sur sa futur vie.  Qu'allait-elle faire de ses journées à présent? Quel métier pourrait-elle faire? Mais surtout comment se passera sa première transformation? Deviendra-t-elle un monstre assoiffé de sang et de chair fraîche comme une vampire? Pourtant Elënna, Sheiz ou Tär, des lycans qu'elle avait connus, n'étaient pas des créatures affreusement. La lycanne soupira et marcha à l'extérieur de la ville.  

Sa marcha s'arrête devant une tour, certainement servant à surveiller la ville en cas d'attaque. Les temps étaient plutôt paisible entre les meutes, puis qu'il y avait déjà une guerre contre les Elfes, avec un peu de chance il n'y aurait donc personne en haut. Solena monta les marches de pierre, l'architecture était brute, loin de ressembler à celle dont elle avait l'habitude chez les Elfes. Lorsqu'elle arriva au sommet, comme promit il n'y avait personne. La vue était magnifique, d'ici, elle voyait quasiment tout le village, ainsi qu'une bonne partie de la forêt. Solena avait l'impression que sa vue était plus précise qu'avait sa transformation, mais ce changement était bien faible puisque les Elfes avaient déjà une vue perçante. Ce qui troubla le plus la jeune femme c'était son odorat. Il était bien plus développé qu'avant. D'ici, elle arrivait même à sentir les fleurs qui couvrait le sol en dessous d'elle.

Solena était si concentrer à reconnaître tous les parfums qui se mélangeaient dans l'air qui l'entourait, qu'elle n'entendit pas un homme s'approcher d'elle. Lorsqu’une main lui couvrit la bouche, elle essaya de se débattre, mais rapidement elle fut maîtrisé et assise sur le sol, une flèche mortelle pointé vers elle. La Lycanne écarquilla les yeux lorsqu'elle vu un Elfe devant elle. Que venait il faire ici? Avait-il était mordu lui aussi? Non c'était bien un véritable Elfe, vu l'arc qu'il avait en sa possession, celle qu'on donnait à patrouilleur dans la capital Elfique. Comme le désira son agresseur, elle ne dit pas un seul mot jusqu'à ce qu'elle l'entende perdre de l'assurance en voyant ses oreilles d'Elfes.

Solena ne savait pas vraiment ce qu'elle devait, ce qu'elle pouvait dire devant son agresseur. Elle leva la main vers l'arc et le repoussa doucement pour que le bout de la flèche arrête de viser son cœur. Par chance, l'Homme ne présenta aucune résistance et son arc s'abaissa vers le sol. La jeune femme ne put s'empêcher de sourire légèrement, un sourire apaisant, un sourire " Elfique "

-  Je ne vous veux aucun mal, vous pouvez ranger votre arc. Et je suis effectivement une Elfe, enfin à moitié.

L'ex-Elfe, se demandait si elle pouvait réellement dire cela. Elle était sure ou plutôt elle espérait, que son coeur resterait à jamais celui d'une Elfe. Solena remarqua que les yeux de l'Elfe était couverte d'incertitude et de question. Désarmé, sans même sa dague, la jeune femme préféra rester par terre pour ne pas risquer de se prendre une flèche dans le corps.

- Vous êtes bien loin de chez vous, que faites-vous ici messire Elfe? Que me voulez vous?

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥️♥️


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärin Gloronwië
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 49
Métier : Garde-Chasse
Age du personnage : 220
Alignement : Chaotique/Bon
En couple avec : Une myrtille sauvage faute de mieux
Ennemis : Les arracheurs de champignons

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Ven 16 Aoû 2013 - 22:57

Je sentais mon assurance voler en éclat. Je ne m'attendais certainement pas à trouver une elfe, surtout ici. Dans le repère de l'ennemi. J'excluais d'entré la possibilité qu'elle est été envoyé ici pour la même raison que moi. A première vu, elle ne semblait pas armé et je ne distinguais pas de poignard à se ceinture, mais je ne supprimerais pas cette hypothèse. De toute façon l'elfe que j'étais ne pourrait jamais faire de mal à un membre de la même espèce. Du moins c'est ce que je m'étais toujours dit. Mais si ma vie était en danger, serais-je capable d'ôter la vie à une créature aussi pure que la lumière? Enfin, c'est comme cela que je percevais les autres elfes, je n'étais pas comme eux. Le gout que je prenais à la chasse et donc à la suppression d'une vie ne faisait pas de moi un elfe conventionnel. Mais finalement qui peut se vanter d'être conventionnel? Et en fait, serait-ce vraiment se vanter de se dire conventionnel? Après tout, chaque individu cherche à être unique d'une manière qui lui est propre. Mais je m'égare. Premier point, elle ne peut avoir été envoyé ici avec la même mission que moi, on me l'aurait dit si je pouvais compter sur l'éventuel soutient d'un autre elfe sur place. Second point, elle n'était certainement venue de son propre chef. Les elfes étaient assez mal vus dans la région, et c'était un sacré euphémisme que je faisais là. Si elle était arrivée par ses propres moyens, elle aurait été faite prisonnière ou tuée à la seconde ou elle aurait posé un pied sur le territoire des Lycans. Troisième point, elle avait été mordue, dans des circonstances dont je ne connaitrais sans doute jamais les tenants et les aboutissants. Je n'arrivais pas à croire en cette simple hypothèse, si cette situation m'arrivait, je ne sais pas comment je réagirais. Qui le saurait finalement? Du jour au lendemain, c'était tout un monde qui devait s'écrouler. Plusieurs décennies à bâtir une vie qui n'est désormais plus envisageable. Non je n'enviais cela à personne. Bien sur, je connaissais les raisons des mécontentement entre les Lycans et les Elfes, mais il me semblait que les Lycans quels qu'ils soient n'avaient surtout pas eu de chance. Mon avis, peut-être un peu trop clément au final n'était pas partagé par la hiérarchie et je comprenais pourquoi. Je ne voyais le problème des Lycans qu'à mon échelle et non à l'échelle d'une nation toute entière.

J'étais perturbé par cette histoire,  ce qui explique le flot d'idées plus ou moins cohérentes qui traversent ma cervelle à cet instant. Et c'est aussi pour cela que lorsque l'elfe assise devant moi éloigne la pointe de ma flèche de sa gorge, je ne fais rien. L'idée de faire du mal à une elfe désarmée m'est de toute façon insupportable. Je n'aurais pas pu décocher la flèche que je pointais quelques instants plus tôt sur son cou. Pas de sang-froid en tous cas. Puis elle s'adresse à moi, elle me dit ne pas me vouloir de mal. Le problème n'est pas là de toute façon. Elle avoue ensuite n'être plus qu'à moitié elfe. Elle a donc été mordue, d'où sa présence en ce lieu. Ma dernière hypothèse était donc bien la bonne. Aurait-elle pu revenir en Evanya alors qu'elle ne pouvait plus être considérée comme une elfe? Je n'avais jamais été confronté au problème, mais il m'était aisé d'imaginer le rejet de ses amis et surement de la société elfique dans son ensemble. Dans ce cas, quelle autre option lui restait-il? Elle n'avait plus qu'à se mêler à sa nouvelle race. Bien plus facile à dire qu'a faire, comment adopter une nouvelle culture, de nouvelles coutumes? Oublier puis reconstruire peut-être que la solution était là. Mais, est-ce que la Lycane en face de moi irait jusqu'à renier son héritage et ferait capoter ma mission? Elle m'avait dit ne pas me vouloir du mal mais comment réagirait-elle lorsqu'elle saurait le pourquoi de ma présence ici? Je n'en avais aucune idée. Mais je préférais être honnête avec elle, de toute façon, j'étais un bien piètre menteur.

- "Je suis ici pour protéger les intérêts elfiques, je ne vous en dirai pas plus. Vous êtes une elfe mais je ne peux vous faire confiance, rien ne me dit que vous ne déciderez pas d'annoncer ma venue aux autres loups de votre village. Une elfe mordue, j'ai peine à imaginer le quotidien qui à dû être le votre. Mais je ne viens pas pour vous, rassurez vous, je ne vous veux aucun mal." Je lui répond sincèrement. Concernant ma mission je ne lui ment pas, je ne lui dit pas non plus que je suis la pour contrecarrer une possible attaque des Lycans. Je ne voudrais as qu'elle se braque.

Mais la situation est précaire, même si nous ne sommes pas visibles d'en bas rien ne dit que mon odeur ne ma pas trahit. Et puis, un garde peut surgir des escaliers à tout instant. Non, nous sommes beaucoup trop à découvert. Heureusement, sur le toit de la tour, il y a une sorte de veille remise en bois. Les planches ne sont pas vraiment jointives mais nous serions déjà beaucoup moins visibles que là ou nous sommes. Me remettant en mouvement, j'attrape fermement le bras de l'ancienne elfe, avant de l'entrainer rapidement dans le petit bâtiment. La bâtisse est un peu poussiéreuse. Il y a quelques armes qui trainent, sans doute de l'équipement de rechange.  J'aperçois même un arc avec un carquois contenant quelques flèches de mauvaises qualité. Enfin, je suis habitué à du matériel de très bonne qualité et fabriqué avec les meilleurs matériaux, je ne peux donc pas vraiment juger.

-"Écoutez moi maintenant. Si vous compromettez mon infiltration ici, je n'aurais aucun scrupule à vous abattre d'un trait dans le cœur." Dis-je, le visage dur et marqué par l'expérience. Je sais que mes mots sont durs, d'autant plus que je ne suis pas vraiment adepte des violences verbales. Mais je n'ai pas le choix, autant qu'elle oublie dès à présent toute idée de me trahir.

J'en profite aussi pour pointer mon arc sur sa poitrine, une flèche armée et la corde tendue. Elle m'avait parlé aimablement jusque là mais je n'avais aucune idée des dommages que la morsure et surtout le traumatisme avaient pu lui faire mentalement. Peut-être s'était-elle montrée patiente et attentive pour me berner? Je ne prendrais pas le risque. La mission est déjà suffisamment compliquée comme cela.

_________________

- Si le bout d'homme tente de nous trahir, Shaga fils de Dolf lui coupera le membre viril et...
- Et le donnera à manger aux chèvres, oui je sais. [Tyrion Lannister]


Dernière édition par Eärin Gloronwië le Dim 18 Aoû 2013 - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Dim 18 Aoû 2013 - 14:29

Solena écouta l'Elfe avec intérêt. Il était donc là pour défendre les intérêts des Elfes dans cette contrée si éloigné de son pays Natal? Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la nouvelle louve lorsqu'il lui parla de son quotidien. Il était tellement dans l'optique que les Lycans étaient des ennemis, cruel, barbare et avec des modes de vies précaires, qu'il imagina le pire pour son quotidien, mais entre servir de repas à des vampires toute la nuit en essayant des charmer le plus possible pour qu'ils reviennent rapidement donner leur or, ou s'habituer lentement à une nouvelle culture, une nouvelle vie, auprès de sa meilleure amie, on trouvait très rapidement le meilleur quotidien, même si l'ancienne Elfe savait pertinemment que tous les jours ne serait pas rose, que son passé se battrait parfois pour se transformer en futur. Mais tout ceci était moindre comparé au risque de ne pas passer la nuit lorsque plusieurs vampires fou furieux, assoiffé et sans gènes venaient la voir. Lorsqu'il lui dit ne pas lui vouloir du mal, Solena eut beaucoup de mal à le croire, en tant de guerre, alors qu'il savait à présent que c'était une mordue, un Elfe normalement constitué n'aurait aucun mal à la tuer. Cependant il avait tout de même abaissé son arme, peut être souhaitait-il laisser une chance de ne pas mourir à la jeune femme, à cause de sa première race? Ou juste parce qu'il avait un véritable coeur, et qu'il ne marchait pas au pas et ne vivait pas que pour les armes comme beaucoup de Soldats à la botte de capitaine aimant la guerre et la destruction.

L'Elfe semblait agité, il regardait autour de lui comme ci un prédateur risquait de s'abattre sur lui d'une minute à une autre. Puis il se tourna vers la mordue, l'attrapa et la poussa vers une petite pièce sur le toit, qui devait certainement servir de dépôt  d'armes et de munition pour que les gardes puissent rapidement avoir de quoi se battre en cas de conflit avec d'autres meutes ou d'autres races. Lorsqu'il la menaça une nouvelle fois avec sa flèche, Solena se raidit face à lui. Pourquoi faisait il ça? Etait-il un de ses hommes, au coeur de vampire qui aimait tuer et faire souffrir? La jeune femme n'avait qu'une fois rencontré un homme pareil et c'était un humain. Elle avait beaucoup de mal à croire qu'un Elfe pouvait faire cela. Cependant sa conscience lui murmura au plus profond de son coeur que sa mère Elfe l'avait bien vendu pour un peu d'argent, alors il fallait arrêter de croire que les Elfes étaient des enfants de la lumière, de la bonté et de la sagesse. Sa visage se figea, comme si elle n'était plus qu'une statue de marbre, sa voix n'était qu'un soupir, comme le vent d'été dans les forêts Elfiques.

- Vous dites défendre l'intérêt des Elfes? Mais comment pouvez-vous le faire en ces lieux? Vous êtes ici dans un petit village où les enfants s'amusent, les femmes ont une vie normale et où les hommes sont obligés de défendre leur territoire parce que des êtres comme les Elfes les voient comme des abominations. Alors je ne défendrais pas l'intérêt des lycans car je n'en suis pas une réellement, je ne me suis jamais transformée en louve, je suis encore une Elfe au fond de mon coeur. Mais je défendrais ces personnes qui n'ont rien demandaient à personne qui essayent juste de vivre dans la joie.
Maintenant si vous souhaitez me tuer pour que votre secret d'infiltration ne soit pas découvert alors tuez-moi en me regardant droit dans les yeux. Mais si vous me tuez, Elënna sera si malheureuse et en colère contre les Elfes, que la vie des frontaliers sera en périls. Donc à vous de décider, plusieurs dizaines d’Elfes morts contre une petite dizaine de lycans ?  Et vous perdrez certainement la tête avant de pouvoir vous enfuir puisque ceux du village ressentiront très rapidement l'odeur de mon sang.  


Solena reprit sa respiration en fixant l'homme dans les yeux, elle ne savait pas si il était perdu, si il réfléchissait, ou si il essayait de trouver un moyen propre, rapide et en laissant le moins de preuve possible pour la tuer. L’ancienne Elfe fit un pas vers l’homme et leva les mains vers son arc.

-Lâchez cette arme, le sang a déjà assez couler sur nos terres respectives, cela ne sert à rien d’en faire couler d’avantage ne pensez-vous pas ? Si vous lâchez votre arme et promettez de ne pas leur faire du mal, dit elle en regardant le village à travers les trous des planches. Je vous promettrez ensuite de ne dire à personne qu'une intrus est venu ici, et je vous aiderai si vous le souhaitez à repartir en sécurité dans la forêt assez loin du village pour que personne ne viennent vous attaquer.

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥️♥️


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärin Gloronwië
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 49
Métier : Garde-Chasse
Age du personnage : 220
Alignement : Chaotique/Bon
En couple avec : Une myrtille sauvage faute de mieux
Ennemis : Les arracheurs de champignons

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Mar 20 Aoû 2013 - 16:30

La jeune louve s'était refermée comme un coquillage. Son visage était maintenant dur et ne laissait filtrer aucune émotion. Etait-ce une masque qu'elle venait d'endosser pu au contraire venait-elle de le retirer? Une bonne question à laquelle je n'avais aucune réponse. Mais j'avais des préoccupations plus importantes et surtout autrement plus urgentes. Je l'avais énervé semble t-il, tant pis, je la savais incapable de me maitriser dans l'immédiat, enfon c'est ce que je pensais. Mais je suis prudent, je recule d'un pas, mon regard ancré dans le sien et la flèche toujours encochée. Un peu plus tôt elle me disait de la tuer en la regardant dans les yeux, était-elle inquiète? Elle n'avait pas à l'être en tout cas. Mon principal objectif et mon seul moyen de m'en sortir dans l'immédiat était que lui fasse suffisamment peur pour éviter le moindre risque de fuite de sa part.

Mais son discours à n'en plus finir me faisait surtout penser à quelqu'un qui avait déjà tout perdu, jusqu'à ce qui faisait d'elle une elfe. Je pouvais aisément comprendre qu'elle ne pense plus rien à perdre si tel était le cas. Mais c'était faux. On a tous quelque chose à perdre. Même si on rechigne souvent à l'avouer. Elle me disait ensuite que si je la tuais l'odeur du sang attirerait inévitablement tous les Lycans du coin. Elle avait raison sur ce point, c'était d'ailleurs la seconde raison, outre ma conscience morale, qui me retenait de lâcher la corde. La tuer n'était pas la solution, mais je faisais quoi d'elle moi du coup? L'assommer? Sans doute la meilleur solution mais les Lycans sauraient alors qu'un intrus c'était immiscer dans leur foyer et leur colère pourrait être terrible. Sans compter que les loups étaient de redoutables adversaires.

Durant toute ma vie, je n'avais tuer qu'un seul Lycan. Mais ce n'était pas préméditer, c'était simplement lui ou moi. Mais la situation était différente aujourd'hui, je n'avais pas la possibilité de me faire emprisonner non plus, ils pourraient sans prendre directement aux elfes par esprit de vengeance. Autant mettre les choses au clair tout de suite, je n'ai pas beaucoup de solution "pacifiste" à lui soumettre mais, je n'avais pas grand chose à perdre et elle non plus... Tout de même, elle devait être assez jeune pour faire preuve d'autant d'empressement pour trouver une issue à cette crise, à cette guerre. Etant dans mon plein âge adulte, je savais que j'avais perdu une partie de cette fougue alors que les années passaient. Elle me rappelait d'ailleurs mon empressement lorsque j'étais adolescent. Cette pensée me fit sourire. Brièvement, mais c'était un sourire quand même et il valait son pesant de cacahuète.

- "Bon vous avez finit? Remettons nous dans le contexte. Les Lycans menacent directement les Elfes, vous le savez, ils sont des adversaires coriaces. Pas plus tard que la semaine dernière j'ai surpris un Lycan entrain de chasser dans la forêt elfique. Les Elfes ont peur que demain se soit une armée de loups en colère qui assiège Ardamir. Alors écoutez moi, je suis là précisément pour empêcher que le sang des Elfes coule. Nous considérons les Lycans comme des abominations dites-vous? Alors posez-vous cette question : êtes vous donc tellement confiante en votre nouveau peuple que vous pensez que si l'armée elfique se mettait en route vous auriez la moindre chance? Les Elfes n'aiment pas les Lycans, et la réciproque est aussi vraie, mais ne croyez vous pas que si nous vous prenions réellement pour des monstres, se ne serait pas une seul individu qui aurait été envoyé ici aujourd'hui mais toute une armée, des milliers d'Elfes."Je commence un peu sèchement, plus ou moins énervé par l'aveuglement de ma prisonnière. Mais je dois la juger un peu sévèrement, il ne faut pas oublier que je l'ai enlevé quelques minutes plus tôt. Elle doit être encore assez surprise. Logique.

"Alors quand je vous dit vouloir préserver les intérêts elfiques, au final, je préserve aussi vos intérêts.  Vous ne gagnerez pas si une guerre ouverte se déclenchait, et nous ne gagnerions rien à tuer des innocents. D'où la raison de ma présence et de ma mission. Identifier les éléments dangereux ainsi que les meutes qui sont plus virulentes que les autres, et rendre compte ainsi. Comme cela, pas de sang innocent ne noircira l'herbe ou ne recouvrira la roche. Vous me proposez d'abaisser mon arc et de partir, vous ne direz rien dites-vous, je n'en ai aucune garantie mais je suis prêt à prendre ce seul risque. Une fois dans le bois, les loups n'auront aucun moyen de me repérer je peux vous l'assurer, même si je suis pisté. Si je fais cela, vous devrez me donner une chose. Une information pour être plus précise. Faite moi un résumé complet de la meute de Sang-Chaud, son nombre d'individu, les loups que vous considérez comme incontrôlable et puis, vous avez mentionner une certaine Elënna, est-ce la chef de la meute? Vous semblez perspicace pour votre jeune âge alors prenez la bonne décision."J'espère qu'elle ne va pas décider de ne pas répondre à mes question afin de "protéger" son peuple. Puisqu'au final, par ma présence j'empêche une attaque massive pour ne cibler que les éléments dangereux de la meute. Même si elle risque de ne pas aimer, je limite les dégâts et c'est déjà pas mal non?

"J'espère ne pas avoir à vous menacer d'avantage, mais si vous ne répondez pas, je me verrais dans l'obligation d'utiliser une méthode d'interrogatoire plus musclée. Comprenez bien que vos désirs de paix sont honorables mais vous devez réaliser pour votre propre bien que nombre de personnes présent sur cette terre ne souhaitent rien d'autre qu'un bonheur illusoire et hypocrite, s'important peux aux malheurs de leurs voisins." Je termine d'une voix rauque.

J'espère qu'elle acceptera de me donner ses informations car sinon je devrais rentrer dans moi-même dans le village Lycan, mais pas avant d'avoir assommer à titre préventif la jeune louve, avec tous se que ça comprend comme risques. Je n'aime pas menacer les gens, mais je n'ai pas non plus trente-six cartes en mains qui pourraient me permettre de m'infiltrer dans le village, alors autant éviter cette option.

_________________

- Si le bout d'homme tente de nous trahir, Shaga fils de Dolf lui coupera le membre viril et...
- Et le donnera à manger aux chèvres, oui je sais. [Tyrion Lannister]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Mar 27 Aoû 2013 - 2:08

Lorsque Solena eut fini de parler, l'homme prit finalement la parole. Sa voix était très étrange, elle était à la fois imposante par sa sonorité grave, mais aussi douce posé, chaleureuse et rassurante. L'Elfe semblait faire preuve d'une grande sagesse, il pesait chacun de ses mots et pourtant il imposait le respect, personne ne devait lui marcher dessus. L'ancienne Elfe l'écouta attentivement, il lui expliqua que c'était les lycans qui avaient déclaré cette guerre stupide et meurtrière, mais il fallait se demander également si c'était tous les lycans ou seulement une poignée de ces individus, devions nous massacrer et punir de centaines de lycans juste pour une erreur commis par une petites bandes d'êtres mal attentionné, vulgaire, cruelle et barbare?

Un léger sourire se dessina sur le visage de la louve, même si elle n'était pas une lycane depuis  longtemps, la jeune femme avait appris il y a fort longtemps, lorsqu'elle avait croisé pour la première fois un lycan, que ces dernières aiment leurs terres, et elles sont tout pour eux, alors oui peut être cette race se ferait décimer par les Elfes si ils venaient, mais ils se battraient jusqu'à leur mort et causeraient d'immense dégâts aux Elfes qui souffriraient plus que la race qu'ils auraient tué. Solena se mit à sourire de plus en plus, cet Elfe avait beau donner l'impression d'être un sage, il lui fallait cependant apprendre encore beaucoup de chose pour devenir un véritable sage. Pourquoi pensait-il qu'elle avait besoin qu'on défende ses intérêts. Dans cette mission, les seuls intérêts qu'ils servaient c'étaient les siens et uniquement les siens. En venant ici il montrait son courage aux autres elfes, ils impressionnaient ses supérieurs qui ne manqueront pas de le féliciter pour son travail, en prenant le plus d'information possible il assurait sa propre sécurité dans son petit chez-soi Elfique. Mais c'était tout ce qu'il y avait de plus normal c'était un Elfe, un vrai, il luttait pour que sa vie soit parfaite.

Solena fut tellement surprise par sa requête, qu'elle arrêta de respirer quelques secondes. Elle devait donner des informations sur sa meute? Mais elle n'y connaissait rien, absolument rien, elle avait marché dans le village quelques secondes, n'avaient parlé à aucun lycan. Et puis parler de sa meute par rapport à une guerre, n'est-ce pas une forme de trahison? Elënna pourrait mal le prendre, la mettre à la porte, la punir même. Non elle n'en ferait rien, elle lui avait promis de prendre soin d'elle et puis Solena ne savait vraiment pas assez de chose sur la meute pour la mettre en danger.

Lorsqu'il parla d'interrogatoire musclé, la lycane eut un mouvement de recul et un frisson lui parcouru le dos. La jeune femme avait du mal à y croire, avait-il réellement eut le culot de la menacer? Solena se rappela alors qu'elle avait une fois torturé un vampire pour avoir des informations alors qu'elle était dans la guilde d'Hisa'. Elle avait trouvé ça très étrange, mais ce qui l'avait le plus choqué c'était qu'elle avait même trouvé une raison pour rire lorsqu'elle torturé sa victime. L'Ancienne Elfe s'assit devant l'homme et l'invita à en faire de même. Puis elle attendit quelques secondes, ou peut-être quelques minutes. Elle ne le savait pas réellement c'était long, si long, comparable à des heures, ces secondes passaient lentement tandis qu'un silence de plomb s'abattait sur les deux jeunes gens. L'un attendait que sa prisonnière parle, l'autre attendrait que ex-congénère s'assoit pour qu'ils soient à égalité par rapport à la force et qu'ils puissent discuter correctement.

Lorsque l'Elfe s'assit finalement, Solena se rendit compte qu'elle ne connaissait pas son nom, elle toussa et commença donc simplement.

- Monsieur l'Elfe, notre meute euh... contient des membres très soudaient, nous nous aimons énormément, et nous prenons soin des uns et des autres.

Solena se dit qu'elle devait absolument remercier Elenna pour lui avait décrit rapidement la meute sur le voyage du retour.

- La meutre comprend des mordus et des sang-pur, de tout âge, nous sommes une meute qui euh... est ouvert à tout le monde. Il y a beaucoup de loup dans notre meute. Elënna c'est notre chef, elle a été mordu quand elle était petite, et sa famille l'a jeté, c'était une Elfe, moi Solena, j'étais sa meilleure amie et elle m'a sauvé.

La jeune femme regardait l'individu qui semblait s'ennuyé par ces explications, elle changea donc de registre.

- Euh dans le village il y a cette tour de garde, des remparts, une taverne, une boulangerie, euh un stand qui semble vendre un peu de tout, comme des bijoux. Voilà c'est tout ce qu'il y a ici, nous sommes un simple village, notre chef est peut être une ancienne Elfe jeté, mais elle aime énormément les Elfes et ne leur fera jamais de mal sauf si vous venez nous tuer dans notre village.

Lorsqu'elle eut fini de parler, Solena se pencha vers l'Elfe l'embrassa sur le front comme pouvait le faire les membres d'une même famille Elfique entre eux, pour elle cela montrait que les Elfes feraient toujours partit de sa famille, mais c'était également un moyen de déstabilisé l'homme. Pendant qu'il était perdu dans ses pensées, Solena se leva et marcha vers la porte. Lorsqu'elle passa la porte, la jeune femme sentit une flèche passer juste à côté de son bras. Elle se demanda alors si l'Elfe était assez nul pour la louper à cause peut être d'un éblouissement dû au soleil ou si il n'avait tout simplement pas eu le courage de la tuer et qu'il avait voulu simplement lui faire peur. Elle préféra ne pas se retourner et recommença marcher vers la porte...

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥️♥️


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Mar 27 Aoû 2013 - 3:50


INFILTRATION EN TERRITOIRE ENNEMI



" Si la haine répond à la haine, comment la haine finira-t-elle ? "

Elënna bailla, repensant aux derniers jours. Tout était allé si vite. Solena était maintenant l’une des siennes, encore plus sa sœur qu’auparavant. Elles partageaient déjà les mêmes origines et maintenant la même nature. A chaque fois que la jeune femme y repensait, un sourire ravi se dessinait sur son visage. Son passé avait été semé d’embuches et de malheur, elle avait toujours cru que le destin s’acharnait sur elle, que sa vie n’était écrite que pour souffrir. Pourtant, depuis maintenant quelques mois, celle-ci prenait un nouveau tournant, changeant du tout au tout, le bonheur traçant enfin son chemin en parallèle avec son existence. Elen avait maintenant une famille, une meute dont elle était devenue la chef, des frères et sœurs solidaires et sa meilleure amie qui venait de la rejoindre. Il n’y avait pas à dire, tout était parfait.

Quoique. Il y a de cela quelques jours, la Grande Prêtresse elfique avait demandé à tous les dirigeants des races de se réunir pour signer l’armistice et arrêter enfin cette guerre qui déchirait deux peuples. Si seuls les elfes et les lycans étaient inclus dans la bataille, les autres races ne pouvaient rester les bras croisés à les regarder s’entretuer. Soit ils s’alliaient, soit ils auraient des centaines de morts sur la conscience. Elënna connaissait ces deux sangs qui se souhaitaient la perte de la bataille de l’autre. Elle était née en territoire elfique et vivait maintenant en territoire lycan. Si la chef de meute était dans ce cas-là, elle n’était certainement pas la seule, à commencer par Solena. Quand elle était petite, la jeune femme aux cheveux de neige avait entendu parler de ces personnes qui avaient été touchées par la « malédiction » et devaient changer de vie. Les elfes n’acceptaient pas que ceux de leur race soient mordus par les loups. D’ailleurs, même les concernés n’estimaient plus pouvoir vivre avec ceux qui leur avaient donné la vie. A quoi pouvaient-ils bien penser, toutes ces personnes qui étaient dans le même cas qu’Elënna ? C’était forcément douloureux de voir les deux peuples qui sont dans leur cœur se déchirer ainsi. La paix serait forcément signée suite à cette réunion, la chef n’en doutait pas une seule seconde.

Solena avait disparu, partant à la découverte du camp toute seule. L’elfe avait mis plusieurs jours à se réveiller, la douleur prenant le dessus sur son corps. Elen avait passé toutes ses nuits à son chevet, la surveillant alors qu’elle demandait à ses loups de jeter un œil sur elle la journée, quand elle vaquait à ses occupations. Etre chef de meute n’était pas de tout repos, mais pour rien au monde elle n’aurait donné sa vie pour retrouver celle d’avant. Les cauchemars avaient bouleversé le sommeil de sa meilleure amie. Bon dieu qu’elle la comprenait. Elle aussi avait vécu tout cela et ne le souhaitait à personne. Cependant, il faudrait que Sol passe par là pour devenir une lycanne à part entière. Lui accordant une petite journée pour découvrir la ville, la belle avait laissé la nouvelle louve seule… Elënna avait donc rejoint ses loups pour discuter des affaires du jour.

Pourtant, le petit groupe d’anciens de la meute fut bien vite dérangé. Une odeur suspecte avait été sentie aux alentours de la cité, celle d’un elfe. La chef de meute afficha un rictus, un grondement montant dans sa gorge. Comment un elfe pouvait-il mettre en péril la paix que sa dirigeante voulait mettre en place en envoyant ces missives à toutes les races ? D’abord mécontente, une pensée vint ensuite percuter de plein fouet la belle : Solena. Elle l’avait seule. La panique put se lire certainement sur le visage de la jeune femme car des regards surpris se posèrent sur elle. Son cœur se mit à battre la chamade alors qu’elle s’élançait vers l’endroit où elle avait abandonné sa meilleure amie, son âme sœur. Courant à vive allure à travers le camp, la bouche entrouverte et les sens à l’affut, Elënna humait les airs, cherchant l’odeur de celle qui avait son cœur entre ses mains.

Heureusement, le parfum de l’ancienne elfe était si reconnaissable pour elle qu’Elen ne tarda pas à le sentir. Légèrement rassurée, elle ne le serait complètement que lorsqu’elle l’aurait retrouvé saine et sauve. La piste menait à la tour de guet. Elle avait certainement voulu la visiter pour découvrir un peu plus de son nouveau lieu de vie. Mais le soulagement quitta bien vite son visage. Si elle était là, elle n’était pas seule. Le parfum d’un elfe l’accompagnait comme si il était passé par là quelques minutes auparavant. Peut-être l’avait-elle remarqué et avait-elle voulu le suivre ? Etait-ce l’intrus qui avait pénétré sur le territoire de Sang-Chaud sans y être invité ? Son sang ne fit qu’un tour, et la chef de meute s’élança donc dans les escaliers en colimaçon de la tour. Rapidement mais à pas de loups, la belle montait les marches deux par deux malgré sa petite taille. Le sommet approchait alors elle ralentit. Sa silhouette féline et son agilité elfique lui permettait d’être aussi silencieuse que la brise dans les feuillages des arbres. Le spectacle qui l’attendait fit monter encore plus la colère en elle…

Dos à l’escalier, l’elfe se tenait droit, regardant de haut Solena. Celle-ci était assise au sol mais l’inconnu pointait sur elle une flèche qui lui serait certainement mortelle si la pointe était en métal. Elënna voyait rouge mais le moindre geste pourrait causer la perte de sa meilleure amie, alors elle ne fit rien, attendant patiemment et écoutant le dialogue entre l’elfe et la louve. Un vrombissement de colère empêchait la jeune femme se tout entendre mais elle entendit son prénom plusieurs fois dans la bouche de son amie puis de l’elfe. Il avait des questions, il voulait des réponses. Les minutes passèrent et les mains moites de la chef rêvaient de tuer cet homme. Pourtant, Solena semblait se débrouiller à merveille alors qu’elle s’était relevée et finissait la conversation, embrassant l’homme comme s’il était son frère de meute. Tapie dans l’ombre, la louve blanche attendit que sa meilleure amie rejoigne les escaliers mais l’elfe fit un geste de trop. Une flèche siffla dans les airs, frôlant Sol et se plantant dans une des poutres en bois. La chef des Sang-Chauds sortit de l’ombre, attrapant sa sœur par le bras et la tirant derrière elle rapidement, faisant tout-de-même attention de ne pas lui faire mal. Ses traits étaient durs et la colère avait fait changer la couleur de ses yeux. De gris, ils côtoyaient plutôt le noir à présent.

" Approche-la encore une fois, pose ne serait-ce que ton regard sur elle et je t’arrache tes yeux. "

Elënna s’était avancée légèrement, foudroyant du regard l’elfe qui semblait tout-de-même surpris de la voir ici. S’interposant entre lui et Solena, la louve sentait son corps vibrait sous la haine et sa frimousse se métamorphosait légèrement. La chef savait que son regard se faisait plus animal et ses canines sortirent sur sa lèvre inférieure. Si elle avait toujours su se contrôler, cet inconnu pourrait réussir à lui faire perdre son self contrôle. Elle était bien plus petite que lui, bien trop petite pour une elfe d’ailleurs mais il ne lui faisait aucunement peur. Ses cheveux étaient tirés derrière ses oreilles, dévoilant leurs bouts pointus sans discrétion.

" Comment oses-tu venir ici ? Comment oses-tu mettre en péril la paix que ta Grande Prêtresse veut remettre en place ? Qui t’a donné l’ordre de venir nous espionner ? Certainement pas elle. Désobéirais-tu à ta dirigeante ? Les Sang-Chauds n’ont jamais eu aucun rapport avec cette guerre et toi tu oses venir déranger notre neutralité et notre tranquillité ? Souhaites-tu que je mette fin à tes jours pour déclencher une véritable guerre, petit avorton ? "

Les mots sortaient de sa bouche sans qu’elle ne les contrôle réellement. La colère était-elle qu’Elen souhaitait abandonner son corps à la bête qui vivait en elle.

" Elle… En plus, tu oses la toucher, ELLE ?! Baisses ton arme et ne la pointe plus jamais sur elle, c’est bien entendu ? PLUS JAMAIS ! "

La voix si douce et amicale de la louve avait laissé place à un timbre rauque sous l’emprise de son courroux. Elënna sentait l’inquiétude qui émanait de Solena derrière elle mais elle ne permettrait à personne de la toucher, de poser sa main sur elle si les intentions étaient mauvaises…

HRP:
 

_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   Lun 14 Juil 2014 - 23:33

Solena se sentit attrapé et projeté derrière un troisième corps qui venait de faire irruption dans la tour. Surprise et inquiète, la jeune femme ne reconnut pas toute suite Elenna. Lorsqu'elle fut enlevée de sa torpeur, la jeune louve se demanda comment elle avait pu faire pour ne pas reconnaître immédiatement la seule personne qui habitait son cœur. Elle aurait voulu lui parler mais lorsqu'elle leva les yeux vers son visage, elle n'y vu que de la colère et de la rage envers l'Elfe. Ce visage, cette lueur dans les yeux d'Elen étaient étrange, si bien que même sa meilleure amie eut du mal à la reconnaître. Un visage qui faisait tout simplement peur. Pourquoi était-elle comment ça? Pourquoi c'était elle mit dans cet état? Lorsqu'elle l'entendit hurler ses mots, Solena comprit qu'elle c'était simplement inquiétait pour elle. Une bataille fit rage alors dans son esprit, entre le bonheur de voir quelqu'un se préoccuper d'elle et la honte de lui donner des soucis.

L'Elfe n'avait toujours pas baissé son arme mais à présent il pointé sa flèche sur Elen. Solena commença à s'inquiéter pour sa meilleure amie qui c'étaient mise en posture dangereuse à cause d'elle. Que devait-elle faire? Aller prévenir les autres membres de la meute pour aider Elenna à s'occuper de cet Elfe suicidaire, ce qui signifier laisser sa chef toute seule avec l'homme armé? La jeune louve savait au fond d'elle que sa chef pouvait parfaitement s'occuper d'elle et se défendre contrairement à elle. Mais la laisser seule provoquer un sentiment de panique, et si elle était blessé ? Elle ne pouvait tout simplement pas la laisser là alors qu'Elen n'était venu que pour l'aider.

Solena s'avança légèrement et posa sa main sur le bras de sa meilleure amie et la sentit trembler comme une feuille morte sous la douce brise de l'automne. Lorsqu'elle détailla un peu plus son visage, la jeune femme remarqua que dès les canines dépassées de ses lèvres. Son amie était-elle en train de se transformer? Pourtant la transformation s'arrêta là, Solen fut impressionné par sa maîtrise d'elle-même. Serait-elle capable de le faire un jour? La louve sursauta lorsque l'Elfe se mit à parler avec une assurance déstabilisant, c'était comme si il s'adressait à son personnel.  

- Je ne crois pas que tous les Lycans respecteront la trêve que notre grande prêtresse veut instaurer, nous les Elfes n'avons d'une parole, mais les Loups sont bien trop diviser pour tous respecter un morceau de papier. Alors je préfère prendre des renseignements sur votre peuple pour pouvoir mieux attaquer si nous avons besoin. Comme vous avez pu le voir je ne l'ai pas touché avec ma flèche, mais sachez que je vise très bien si je le veux, alors si vous ne voulez pas être blessée toutes les deux laissez-moi partir.

Solena sentit son amie s'énerver de plus en plus, peut-être s'inquiétait elle à présent pour toute la meute. Avant qu'elle ne puisse parler, la nouvelle louve serra doucement le bras et lui parla à voix basse.

- Laisse-le partir Elenna, il n'a fait aucun mal à la meute à part poser des questions sur notre mode de vie. Et le tuer ici ferait automatiquement entrer les sang-chaud dans cette guerre affreuse non?

Elenna grogna légèrement et Solena s'écarta du passage laissant ainsi l'Elfe partir. Elle attendit quelques seconde et alla à la porte. La jeune louve remarqua l'Elfe s'en allait dans la forêt en direction du pays des Elfes. Un soupir de soulagement s'échappa de sa bouche. Solen se retourna et alla se blottir dans les bras de son amie qui semblait se calmer petit à petit.

- Je suis vraiment désolée Elenna je ne voulais pas... Je ne souhaitais pas t'inquiète, je ne pensais pas que lui parler serait dangereux. Mais cette stupide guerre. J'espère que tu pourrais l'arrêter en allant voir la prêtresse, nos frères et nos sœurs ne peuvent pas se battre ainsi.

Ses derniers morts sortirent comme si on l’étranglait. Elenna ne répondit pas, pas un seul mot. Elle se contenta de caresser le dos de son amie, un geste bienveillant, rassurant. Elle ne lui en voulait pas au contraire elle était soulagé. Solena prit la maison de sa chef et l'emmena en bas de la Tour de guet.

-Tu m'avais promis de me montrer la clairière qui te serre de jardin secret quand tu as besoin de te ressourcer! Tu m'y amène maintenant ou tu as encore du travail?

Elenna prit la main de Solena et elles se mirent en route vers la forêt, sans un mot mais en gardant le lien qui les reliait. Elles partirent sans faire attention aux autres, la nouvelle louve était tout simplement heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec son amie, sa meilleure amie, sa sauveuse, mon âme sœur, sa chef. Même si elle savait que ça ne durerait pas longtemps parce qu'Elen avait énormément de travail et devrait rapidement retourner à ces occupations, mais toutes minutes passaient ensemble devait être apprécié à leur juste valeur et gardé en mémoire, pour rattraper les longues années de rupture que les jeunes femmes avaient vécu.

Rp Terminé ♥

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥️♥️


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Infiltration en territoire ennemi [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Infiltration en territoire ennemi [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Infiltration en territoire ennemi [En cours]
» Perdu en Territoire ennemi [ Pv Amarante ]
» Entrée en Territoire Ennemi?!! [Juste à côté - pour les autres arrivants]
» Entrée en territoire ennemi?!!
» Faire la sieste, dans le territoire ennemi en ce temps de guerre [Pv : Nara Chōhachirō]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Grotte de Grinak le sanguinaire • :: Meute de Sang-Chaud :: Lykaia, caserne des Loups du Sud :: Phare / Tour de guet-