Partagez | 
 

 Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Mar 20 Aoû 2013 - 12:52

Cela faisait à présent une semaine que Solena avait été mordu et était devenue une Lycane. Une semaine où elle n'avait pas vraiment fait avancer sa vie. La jeune femme errait dans le village des Sang-Chauds  sans but, parfois elle aidait la gérante de la taverne qui avait accepté de l’héberger sans la faire payer le temps qu'elle se trouve un métier et une habitation convenable. C'est ainsi qu'elle se retrouvait à faire la vaisselle ou la cuisine cachait aux autres lycans. Elle n'avait presque pas parlé durant cette semaine sauf à la gérante et à Elënna sa meilleure amie, mais aussi à présent sa chef. L'ancienne Elfe avait quelques craintes à se mêler à ceux de sa nouvelle race, en tout cas tant qu'elle n'oserait pas se transformer en loup pour se défendre. Pour éviter de se transformer involontairement, Solena évitait toutes contrariétés, ou toute colère. Même si son amie avait beaucoup de mal à comprendre pourquoi, l'ancienne courtisane avait une peur bleu de se transformer en louve, cette dernière ne la brusqua pas et l'encouragea simplement à s'ouvrir d'avantage à sa nouvelle vie.

C'est ainsi qu'un beau matin alors qu'Elenna devait aller voir un représentant d'une autre meute, qu'elle proposa à Solena d'aller se promener un peu plus loin que la forêt entourant le village. De partir deux ou trois jours et de dormir sous les étoiles. La jeune femme accepta avec un certain enthousiasme, en effet dans son ancienne vie elle avait énormément voyagé, traversant toute la contré Elfique, vampirique et une partie de celle des humains, l'ancienne Elfe ne savait pas tenir en place bien longtemps, autrefois elle avait fait ses voyages pour son travail, mais rapidement ces voyages furent des instants de bonheur. Solena décida alors d'elle à la statue des Lycanthropes, ce lieu couvert de légendes en tout genre, c'était un endroit connu sur le territoire et qui ne se trouvait pas très loin de sa meute, en une bonne journée de marche elle y sera certainement.

Elle acheta quelques provisions comme du pain et des fruits puisqu'elle ne pouvait pas se transformer en louve pour chasser dans la forêt, puis prit une couverture dans la taverne, dit au revoir à la gérante discrètement et partit rapidement vers la forêt. Lorsqu'elle fut complètement plongée dans la forêt, Solena respira enfin. Un silence merveilleux l'entoura, elle se sentait apaisé, enfin toutes les questions qui martelé jours et nuits sont cerveaux s'arrêtèrent et la laissa profiter de l'instant présent. La nouvelle lycane marcha ainsi toute la journée avant d'être épuisé et d'installé son camp au milieu de la forêt. Elle avait surestimé sa vitesse de marche. La jeune femme mangea un peu de pain et des baies qu'elle avait ramassées sur le chemin puis s'endormit comme un bébé enroulé dans sa couverture.

Lorsqu'elle ferma les yeux, les cauchemars la terrorisèrent une nouvelle fois. C'était toujours le même scénario, des cadavres, une personne qu'elle aimait la traité de monstre puis elle se noyé dans le sang frais de ses amis. Lorsqu'elle se réveilla, le jour faisait timidement son apparition. Solena était couverte de sueur, elle préféra se lever ranger ses affaires et repartir rapidement plutôt que de méditer une nouvelle fois sur ce cauchemar qui était en grande partie responsable de sa peur de se transformer en louve. Lorsque le soleil avait complètement chassé les traces de la nuit sur la forêt, la nouvelle louve arriva devant la statue. Cette dernière était bien plus grande qu'elle ne l'avait imaginé. Elle s'assit contre un arbre et regarda la statue, puis elle se parla à elle-même en murmurant.

- Que vais-je faire en rentrant? ...

Une odeur infecte envahit les lieux. Alors que Solena se boucha le nez et regarda autour d'elle pour découvrir le responsable de cette odeur étrange. Ne voyant personne elle se releva et demanda d'une voix forte et distincte :

- Qui est là?

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥♥


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Lun 26 Aoû 2013 - 17:45

''Laisse moi simplement supporter cette agonie.''




Solitude...

… pour changer. Un cadavre de bouteille dans la main, Alex vagabonde en pleine forêt, en terre lycanthrope. Il ne sait plus très bien ce qu'il est venu faire ici.. Le travail peut-être? Oui, c'est ça. Un contrat à exécuter.
Mais pas pour l'instant, non. Pour le moment, il aime voir ses souvenirs prendre forme... Certains appellent ça des hallucinations, lui préfère appeler ça de la nostalgie. Faut dire que l'alcool et divers plantes y sont souvent pour quelque chose.
Le jeune homme a passé la nuit à errer, aussi seul qu'imprudent. Il fait beau, le soleil illumine à travers le feuillage des arbres tout le sol parsemé d'herbe et de feuilles mortes. Une douce chaleur vient lui caresser la peau, pour une fois que c'est pas que la certaine quantité d'alcool qui circule dans son sang qui lui donne cette impression... La brise le maintient tout de même un minimum dans la réalité. A cause du vent, ses yeux se ferment, il sait que tout a changé. Mais il s'est juré de toujours se rappeler d'une chose qui lui était si familière mais qu'il n'a plus, une chose qui était si radieuse.. Il s'était pourtant promis de toujours la protéger.
Ah... fini de trop réfléchir! A peine le temps de se dire ça qu'il sent que son corps le lâche.

Fatigue.

Un vertige, la nausée, les paupières lourdes... Il a encore abusé et il le sait. Il n'a plus qu'à jouer les déchets et se laisser tomber comme il en a l'habitude. C'est fini son cerveau se met sur off, il ferme les yeux un moment, la bouteille vide à côté de lui... il ne s'est même pas rendu compte qu'il est tombé en arrière. Ah... Tout est tellement plus facile comme ça. Est-ce des secondes, des minutes ou des heures qui passent? Est-ce le vent qui lui donne toutes ces vagues de frissons? Est-ce des larmes qui coulent le long de sa joue ou est-ce qu'il s'est mis à pleuvoir? Pire.. Est-ce qu'il est encore vivant dans cet état? Bah... En fait il s'en fou complètement puisque c'est les seuls moments où son passé ne bouffe pas ce qu'il reste de lui.



Renaissance.

Le soleil lui brûle le visage, Alex sort donc de son état comateux après il ne sait combien de temps. Se redressant pour se retrouver en position assise, il inspecte les alentours malgré la douleur provoquée par ses yeux face aux rayons cuisants du soleil. Personne.. Il est toujours tranquille, enfin c'est ce qu'il croit.
Ça y est, il réussit enfin à se lever. Après quelques pas difficiles, il aperçoit une énorme silhouette au loin. Une statue peut-être?
Autant aller voir.
Il ne reste que quelques mètres entre lui et la statue. Il n'a même pas aperçu l'elfe assise contre l'arbre qu'il aurait pu voir de loin. La sensation d'avoir un moulin à la place de l'estomac le prend, il ne résiste pas plus longtemps. S'appuyant contre un arbre il ne tarde pas à régurgiter quasiment tout le liquide qu'il a bu. Le jeune ivrogne ne peut s'empêcher de rire en s'imaginant comme il est. Un rire rapidement coupé par une voix féminine raisonnant fortement dans sa tête.

- Qui est là?

Ce n'est qu'après avoir craché une dernière fois plus loin qu'il se dirige vers la voix d'un pas plus ou moins sûr. Il ne tarde pas à apercevoir l'elfe, non loin de la statue.
Planté là, à quelques mètres d'elle, il s'incline légèrement, se mettant à parler d'une voix cassée.

- Bien le bonjour demoiselle.

Un sourire en coin se dessine sur son visage, visiblement il est amusé de la situation. Cette elfe est plutôt jolie... Comme toutes les elfes en fait. Face à ces yeux aussi bleus, il n'a pas envie de soutenir son regard, surtout dans cet état. Le jeune homme préfère donc regarder autour de lui, se retenant quelques fois de rire... Il est complètement fait de toutes façons. Se remettant à parler sur un ton amusé, il lui accorde un petit regard.

- J'espère ne pas trop vous avoir dérangé. Je m'en voudrais d'ennuyer une aussi jolie femme.

Alex ne s'en rend compte que maintenant mais il est assoiffé. Il donnerait n'importe quoi pour une gorgée d'eau... Bien entendu il n'a rien prévu, comme d'habitude. Sans parler du goût horrible qu'il a dans la bouche.

- Vous auriez pas un peu d'eau?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Jeu 29 Aoû 2013 - 12:33

L'odeur était de plus en plus forte, si forte et nauséabonde qu'elle lui donner envie de rendre tout ce qu'elle avait pu manger le matin même. Solena avait entendu déjà parler de ces symptômes, les femmes de son ancien village disaient souvent que si une odeur fort leur retourné  l'estomac c'était qu'elles étaient certainement enceinte. Mais cette hypothèse ne pouvait qu’être fausse, puis qu'elle n'aurait pas pu garder un enfant deux ans dans son ventre. Non c'était certainement son nouvel odorat  qui lui jouait encore un mauvais tour, elle n'arrive tout simplement pas à s'y habituer, et pour l'instant sans compter les cauchemars qui secouaient tous son être, était la partie la plus désagréable de sa transformation.

Solena pensait alors que l'odeur était amené par le vent, elle tourna alors la tête vers la gauche. Lorsqu'elle aperçut ce qu'elle pensait être un homme, celui-ci s'adressa à elle. La nouvelle louve le regarda sans aucune gêne, le détaillant de la tête aux pieds. Ses cheveux lui faisaient penser aux flammes d'un feu de camp mourant lentement au petit matin. Il semblait relativement grand, mais surtout il était bien musclé. Elle savait qu'en cas de combat, elle n'aurait pas le dessus loin de là. Elle ne comprenait pas pourquoi cet homme était là, Elen' lui avait pourtant assuré qu'il n'y avait presque jamais personne ici et qu'elle serait tranquille pour sa première sortie.

En voyant son état cadavérique, Solena su que l'odeur infecte venait de lui. Une odeur d'alcool, de vomis et de décomposition provenait de cet homme. Tout ceci masqué bien évidemment son odeur corporelle, si bien que la jeune femme ne put déterminer ou du moins avoir une idée de la race de ce cadavre humain. Il souriait, il semblait amusé par la situation, par son état. Solena espéra de tout son être qu'il n'était plus bourré, puisque les hommes sous l'influence de l'alcool étaient très souvent dangereux pour ceux qui les entouraient. Lorsqu'il rouvrit la bouche pour la deuxième fois, la louve ne put s'empêcher de sourire, elle était tombée sur un beau parleur. Si il n'avait vraiment pas envie de la déranger il serait parti immédiatement, mais maintenant le mal était fait. Lorsqu'il lui demanda de l'eau Solena se mit à sourire légèrement et elle s'adressa enfin à lui.

- Si vous voulez mon avis, une gourde ne suffirait pas! Il faudrait plus à un tonneau d'eau pour vous laver un peu.


Sans attendre sa réponse, Solena se retourna et fouilla dans son sac pour trouver sa gourde, elle prit en même temps le morceau de pain qui lui restait. Puis elle se demanda, devait-elle rester assise et lui envoyer les vivres ou devait-elle allait lui mettre en main propre? Si elle s'approchait trop de ce déchet et qu'il était encore saoule, il pourrait être dangereux de s'en approcher, mais si elle lui lancer la gourde et le pain il pourrait le prendre pour un manque de respect et sous l'emprise de l'alcool se mettre en colère. L'ancienne Elfe décida de se lever et s'approcha doucement de l'homme tout en scrutant la moindre de ses réactions. Avait-elle prit sa dague? Oui elle se souvenu de l'avoir mis dans sa boite comme à son habitude au début de son voyage. Lorsqu'elle arriva devant l'homme, elle lui prit la main et y déposa la gourde et le morceau de pain.

- Mangez ça, vous faites peine à voir.

Ainsi devant elle, Solena pouvait dire que cet homme n'était ni un vampire, ni un Elfe, ni un nain mais cette hypothèse avait été supprimée dans la seconde qui suivit sa rencontre. C'était donc un humain, soit un lycan. Elle espéra au fond de son cœur que cet individu était un humain puisque à la course il serait bien plus aisé de le distancer s’il ne pouvait pas se transformer en loup. Solena préféra reculer d'un pas pour ne pas être collé à cet homme étrange et le regarda boire. Il n'avait pas l'air si méchant que ça, il ressemblait plus à une bête égaré qu'au grand méchant loup.

- Que faites-vous ici? Et surtout pourquoi ressemblez vous à un cadavre ambulant?

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥♥


Spoiler:
 





Dernière édition par Solena Laurelin le Jeu 28 Nov 2013 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Dim 1 Sep 2013 - 18:49

''Nul pardon pour celui qui s'est perdu lui-même.''



Une nouvelle vague de frissons lui parcoure le corps, il se sent léger à présent.
Un joli sourire se dessine sur les lèvres de l'elfe, elle qui semblait dégoutée quelques minutes plus tôt. Faut dire, il y a un peu de quoi être dégouté.. Lui-même a du mal à se supporter dans cet état.
Le jeune homme meurt de soif. Rien que le fait d'entendre le mot ''eau'' la lui met à la bouche. L'elfe se remet à parler, sa voix raisonnant toujours légèrement dans la tête d'Alex qui essaye de garder bonne figure malgré ces nombreuses sensations désagréables.
Est-elle en train de se moquer?  Probablement, lui serait le premier à enfoncer une personne dans cet état. En tout cas, elle a raison. Il donnerait n'importe quoi pour boire quelque chose sans alcool et prendre un bon bain. Seulement côté hygiène, il faudra attendre pour le moment.

Amusé.

Alex ne peut retenir un autre sourire en remarquant l'hésitation dans le regard de la demoiselle qui s'approche doucement. Fait-il vraiment si peur que ça? Remarque, elle a bien raison d'être prudente, qui sait ce qu'il aurait pu lui faire si son nom était écrit sur son contrat. D'ailleurs en parlant de ça... Il ne la connait pas.
Plus elle s'approche et plus il a envie de rire, elle est de plus en plus méfiante à mesure qu'elle s'approche... Plutôt risible pour lui, il sait qu'il ne lui fera rien pour le moment.

- Mangez ça, vous faites peine à voir.

Je me doute bien que je fais peine à voir.
Le jeune homme regarde un petit moment la gourde, comme pour savourer ce qui va suivre.
Il décide de lui lâcher un sourire reconnaissant et de la regarder dans les yeux pour la première fois avant d'ouvrir la gourde et de s'abreuver de toute l'eau qu'il peut avaler d'un coup.
Une nouvelle renaissance... Il n'arrive pas à s'arrêter de boire. De longues secondes passent et il décide de poser la gourde presque vide à ses pieds, un peu déçu. Il a encore soif, il aura soif toute la journée et il le sait bien.
Les joies de l'alcool...
Il s'incline légèrement devant cette elfe en guise de second remerciement.
Alex s'attaque maintenant au morceau de pain sans faire attention à son estomac qui ne sait pas encore s'il va pouvoir supporter quelque chose de solide, écoutant la ''jeune'' (Elle doit bien avoir trois fois son âge, cette elfe) femme parler et lui poser des questions.
Il décide de lui répondre calmement, son sourire amusé limite narquois toujours accroché à son visage.

- Mes excuses pour cet aspect peu engageant, j'ai dû un peu abuser hier soir, je ne me souviens plus trop. Je bouge déjà beaucoup en temps normal, je me suis retrouvé ici à mon réveil. Rien de bien méchant, j'ai l'habitude... Même si je vous avouerai que je suis pas très serein en territoire Lycan.

Au moins, il n'aura pas totalement menti. Simplement... Pas la peine de lui dire qu'il est ici pour son travail.
Haussant légèrement les épaules, il termine son pain, son regard se baladant un peu partout, surtout sur l'elfe.

- Moi c'est Alex, je ne suis qu'un 'bouffon' égaré. Je vous avouerai que c'est plutôt étonnant de croiser une elfe ici. Moi qui m'attendais à croiser de terrifiantes créatures, je me retrouve en face de vous. Remarque, tant mieux...

Il se retient de tomber en arrière, son équilibre lui fait encore défaut. Alex se retient une nouvelle fois de rire et secoue légèrement la tête comme pour revenir à la réalité. Faut croire que l'alcool fait encore effet.
Le jeune homme ramasse la gourde à ses pieds et la tend à l'inconnue, soutenant encore une fois son regard.

- Merci.

Sa voix est cassée et fatiguée, il a les paupières un peu lourdes mais la situation est suffisamment intéressante pour le maintenir éveillé.
Revenir en haut Aller en bas
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Sam 7 Sep 2013 - 11:39

Solena fut transpercé de toute part par le regard de l'homme. Elle ne s'en était pas rendu compte mais depuis le début de cette étrange rencontre il était vrai qu'elle n'avait jamais vu les yeux de l'inconnu, avait-il peur d'elle ou était-il honteux? L'ancienne Elfe regarda ses yeux quelques secondes, ils étaient magnifiques, superbe, merveilleux mais surtout dangereux. Ces yeux envoûtant avait dû en déstabilisé plus d'un. Heureusement pour elle, il baissa les yeux et se jeta sur la gourde comme un fou. Tout ceci était bien ironique, elle avait l'impression de faire face à un Homme qui n'avait pas bu depuis plusieurs semaines alors que pour être dans un état pareil il avait dû boire bien plus qu'il n'en fallait cette nuit. La jeune femme le regarda boire encore et encore jusqu'à ce que la gourde fut malheureusement complètement vide, intérieurement la jeune femme espéra qu'il reste un peu d'eau dans son autre gourde pour le reste du voyage.

La lycane l'écouta amusé par ses mots. Il avait un peu abusé? Elle trouva que le mot " un peu" était très mal placé dans cette phrase, il avait plutôt eu peu de bon sens, peu d'intelligence, peu d’estime pour lui et peu de raisonnement pour se rendre aussi malade en plein milieu des lycans. Et il avait surtout beaucoup abusé de la bouteille. Lorsqu'il lui dit qu'il avait un peu peur de se retrouver ainsi démunie au milieu des lycans Solena regarda légèrement autour d'elle et soupira intérieurement, depuis sa transformation il est vrai qu'elle était fichée comme dangereuse, pourtant presque la totalité des lycans étaient peu dangereux voir pas du tout si on ne les embêtait pas.

Il pensait qu'elle était une Elfe? N'avait-elle absolument pas changé depuis sa transformation? Solena savait qu'elle avait gardé ses oreilles d'Elfes, mais tout de même, elle se sentait tellement différente d'avant. Elle avait perdu son fort caractère de peur de se faire remarquer et/ou de blesser quelqu'un. Elle allait moins facilement vers les autres préférant la Solitude et le chant des arbres. Mais comment aurait-il pu le savoir puisqu'il ne l'avait jamais rencontré avant? Par sécurité ou par peur elle ne le savait pas vraiment, Solena préféra le laisser croire qu'elle était une Elfe.

Lorsque l'homme manqua de tomber, Solena avança son bras pour le retenir, mais heureusement pour les eux, ce cadavre répondant au nom d'Alex réussit à reprendre son équilibre. La lycane soupira et attrapa son bras pour l'obliger à s'asseoir. Lorsqu'il fut par terre, elle le lâcha rapidement prise d'une étrange sensation. Elle ne savait vraiment pas ce qu'elle devait faire de lui. Le laisser la dormir et l'abandonné et rester à côté de lui pour éviter qu'il ne se fasse manger par un loup. Lorsqu'il essaya de se relever, Solena posa sa main sur son épaule et l'obligea à rester sur le sol.

- Restez assis vous n'avez pas fini d'enlever l'alcool de votre sang! Et un cadavre et plus en sécurité sur le sol que debout où il peut tomber à chaque instant et se briser le cou!

Solena alla chercher ses affaires et décida de s'asseoir devant l'homme en voyant son visage décomposé. En soupira elle posa sa deuxième gourde devant l'homme, il n'y avait plus beaucoup d'eau, mais elle finirait bien pas trouver une petite rivière pour les remplir.

- Je m'appelle Solena. Dite j'ai beaucoup de mal à croire que vous ayez fait tout ce chemin bourré. Nous sommes assez loin des frontières. Alors qu'est-ce qu'un bouffon vient faire chez les lycans? Je ne pense pas vraiment pas qu'un village ai besoin de vous.

Une lueur étrange traversa les yeux de l'homme. Elle n'arrivait pas à décrypter ses émotions. Avait-elle touché un point sensible? Alors qu'elle espéra une raison, une nouvelle odeur venu la perturber, elle avait l'impression de la connaître et pourtant elle n'arrivait pas à l'identifié. La jeune femme releva la tête et regarda l'horizon. Lorsque le vent se leva l'odeur partit, Solena se dit que ce ne devait pas être important. Pourtant un bruit étrange, comme un grognement suivit d'une brindille brisé raisonna dans la petite clairière autour de la statue. Par instinct, elle regarda la direction que prenait le vent...

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥♥


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uthann Somandil
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 64
Métier : Bisounours hippie - Sauvageon
Alignement : Chaotic bon
Double Compte : Elly Rosenbaum

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Mar 3 Déc 2013 - 4:37

Uthann poussa un cri de frustration et se débattait comme un diable dans l'eau bénite. Pourquoi ils avaient fait ça?! Baissant le regard vers le fond de l'embarcation, l'elfe serra les dents. Devant ses yeux gisaient les vestiges de ses liens qu'il avait lui-même brisé sous la force du désespoir; ses poignets rouges et meurtris pouvait en témoigner d'eux-mêmes. Les poings serrés, l'elfe n'était pas prêt à se résigner. Il ne savait pas pourquoi ils faisaient tout ça, il n'était pas en mesure de comprendre. Pourquoi l'avaient-ils capturés pendant sa chasse au bison? Lui, le grand chasseur, s'était fait prendre comme un débutant par ces « oreilles rondes » qui empestaient l'alcool. Quelle humiliation! Cela faisait maintenant plusieurs jours qu'il était coincé dans cette cage roulante tirée par des chevaux et il avait perdu tous points de repaire. Il ne comprenait pas non plus pourquoi ils avaient échangé ces deux « petites personnes » en échange de quelques pièces brillantes. Qui étaient-ils?

En fait, Uthann ne pouvait pas comprendre ce que signifiait l'esclavage. Il ne pouvait pas non plus saisir l'ampleur de sa situation : étant inapte au travail vu son état sauvage, les mercenaires et esclavagistes désiraient le vendre à une meute de lycans pour qu'il soit sacrifié à la crypte de la fièvre au nom de quelconque divinité. Toutefois, leur trajectoire avait été modifiée car ils avaient entendu parler d'une bonne affaire près de la côte, à quelques lieux de la Fosse des Sanguinaires. Bref, tout ces zigzags en territoire inconnu avaient donné un sacré coup au légendaire sens de l'orientation de l'elfe sauvage. Maintenant, il était complètement perdu et doutait quant à sa capacité à rejoindre son territoire par lui-même. De plus, l'elfe était maintenant le seul captif à bord de cette énorme cage roulante, ce qui ne le rassurait guère...

Une autre vague de rage le prit d'assaut et sans crier gare, il se jeta de nouveau contre les barreaux, les secouant comme un dément afin d'essayer de se libérer, sans succès. Il tenta également de griffer l'un des « oreilles rondes » qui lui riait visiblement au visage. Vu son tempérament fougueux, ces crétins s'amusaient régulièrement à ses dépends. De plus, ils le nourrissaient de moins en moins... Uthann avait finalement compris qu'ils faisaient cela afin de l'affaiblir. Ils voulaient qu'il se soumette, ce qui était hors de question.

Après de longues minutes de bataille contre sa cage, l'elfe se calma et se laissa choir sur le sol en bois. Son estomac criait famine et il avait si soif... Lentement, il ramena ses jambes contre sa poitrine, enlaça ceux-ci de ses bras puis calla son visage sur ses genoux. Il était si perdu qu'il ne pu s'empêcher de verser quelques larmes de frustration. Il se foutait que ses geôliers le voit ainsi, ayant vécu presque tout sa vie seul en forêt, Uthann ne connaissait pas l'orgueil. Il resta ainsi pendant de longues heures... jusqu'à ce qu'on lui lance une gourde remplie d'eau et quelques morceaux de pain qu'il dévora voracement.

Les jours s'écoulèrent, tous plus terribles les uns que les autres. Puis, alors que le soleil était à son zénith, l'elfe perçu une drôle d'odeur saline. Curieux, il se rapprocha des barreaux de sa cellule de fortune et vit la plus belle chose au monde : la mer! D'immenses rochers acérés s'étendaient devant lui, parsemés d'étendus sablonneux. Toutefois, au-delà de la terre peu accueillante se trouvait cet immense étendu d'eau au reflet scintillant sous la lumière du jour. C'était à la fois inquiétant et paisible. Pendant un bref instant, le sauvageon en oublia ses problèmes et même où il se trouvait... du moins, jusqu'à ce qu'il repère un groupe d'individus étranges sur la route devant eux. L'embarcation s'arrêta et l'un des oreilles rondes alla à leur rencontre. Derrière le groupe de nouveaux venus se trouvaient d'autres personnes enchaînés. Probablement des gens comme lui, capturés alors qu'ils s'y attendaient le moins. Les deux individus échangèrent des paroles que le sauvageon n'arrivaient pas à saisir. Le ton grimpa rapidement et l'inconnu agrippa « l'oreille ronde » par son vêtement. Somandil essaya de saisir quelque chose aux propos, mais tout ça lui échappait. Puis, soudain, des grognements retentirent près de la cage, suivi de cris stridents.

- Des charognards des plages!! hurla l'un des inconnus.

Qu'avait-il dit? L'elfe ne comprenait rien. C'est alors qu'un groupe de créatures répugnantes bondit des rochers et chargèrent les « oreilles rondes » et les inconnus. Deux d'entre elles foncèrent directement sur Uthann et se fracassèrent sur les barreaux de métal de la cage, forçant du même coup cette dernière à basculer sur le côté. L'elfe sauvage poussa un cri d'horreur lorsqu'il tomba et qu'il vit les bestioles s'acharner contre la barrière pour le dévorer. Toutefois, lors de l'impact causé par la chute, la cage émit un craquement sonore. Levant les yeux, l'elfe à la chevelure d'ébène repéra une latte du plafond complètement fracassée. Il se glissa jusqu'à l'ouverture et brisa les autres planches de bois avec son pied. Pendant ce temps, les charognards des plages quittèrent leur poste pour porter main forte à leurs semblables qui tentaient de manger les « oreilles rondes ».

Uthann sortit rapidement de sa prison et repéra une bande d'arbres au loin. Il devait s'éloigner d'ici au plus vite! Il piqua donc un sprint vers les végétaux mais s'arrêta à mi-chemin alors que certains objets attira son attention. Là, sur l'un des cadavres « d'oreilles rondes » se trouvaient sa lance, sa dague en os et sa fronde. L'elfe se rappelait très bien que cet individu lui avait volé ses effets personnels lorsqu'il avait été capturé. Il se pencha donc pour récupérer ses armes et il repéra un mouvement du coin de l'œil. Deux charognards - probablement les mêmes que tout à l'heure - l'observaient le leurs yeux globuleux et ternes. Leurs babines étaient retroussées et un grondement sourd jaillit de leur gorge. Sans demander son reste, Uthann détala en direction des arbres, poursuivit de près par les deux créatures. Ses pas foulèrent la terre à une vitesse vertigineuse et il zigzagua à travers les arbres, brisant des branches au passage.

Les grognements se faisaient de plus en plus forts, signe que les monstres se rapprochaient. Uthann bondit hors des fourrés et tomba face à face avec deux autres inconnus : un homme et une femme aux oreilles pointues. Derrière eux se trouvaient une créature de pierre titanesque. Perdant la notion du temps pendant un bref instant, l'elfe s'arrêta pour observer la scène qui se déroulait devant lui. Mais où était-il tombé encore?! Qui étaient-ils?! Amis ou ennemis? Il ne savait plus où il en était, jusqu'à ce qu'un hurlement strident jaillisse dans son dos. L'elfe sauvage se retourna juste à temps pour voir un charognard bondir sur lui. Il se fit heurter de plein fouet par la bête et tout deux roulèrent dans la poussière. Il se retrouva finalement sur le dos, la créature par dessus lui. Instinctivement, il plaqua ses mains sur la gorge du monstre et poussa de toutes ses forces pour garder ses mâchoires hors de portée de son visage. Uthann pouvait sentir l'haleine putride du monstre et de longs filets de bave tombaient sur son visage sali par le voyage. Grognant sous l'effort, Somandil libéra sa main droite et tâta sa hanche pour finalement trouver sa dague en os. Il dégaina son arme, puis enfonça la lame blanche dans l'œil de la créature. Cette dernière émis un long gémissement avant de s'effondrer. Son sang putride dégoulinait sur le sauvageon qui peina à se dégager.

Après quelques instants d'effort, il réussit enfin à se lever et remarqua que les deux autres individus étaient aux prises avec le deuxième charognard. Uthann n'avait pas trop envie de les aider, il était trop perdu et désespéré pour ça. Toutefois, il ne pouvait se résoudre à rester là sans rien faire. Il rangea donc sa dague ensanglantée et se saisit de sa fronde. Il prit un galet au sol et l'envoya valser sur la bête qui poussa un cri de surprise. Cette dernière se tourna vers lui, ce qui laissa un instant de répit aux deux inconnus. Uthann n'avait pas envie de se battre contre ce deuxième monstre... il ne voulait qu'attirer son attention. Donc, lorsqu'il vit le charognard s'élancer vers lui, il fit la seule chose qui lui semblait sensée : il s'élança contre l'immense statue et y grimpa tel un écureuil pour être hors de portée.

Il en avait déjà bien assez fait, cette simple diversion leur permettrait de prendre le dessus sur la bataille... et puis, il n'avait finalement pas du tout envie d'aider des inconnus qui pourraient, à leur tour, l'enfermer dans une cage...

Spoiler:
 

_________________

    One lost soul, one feral man...

    Chanson thème


    Iko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Mar 10 Déc 2013 - 0:25

Le temps sembla s'arrêter, la moindre seconde ressemblait étrangement à une heure inquiétante et pleine de doute. Sans savoir pourquoi, Solena était incapable de bouger, gardant son regard rivé sur la direction du vent, l'odeur qu'elle avait senti quelques secondes au paravent avait fait naître en elle un sentiment de tristesse, de mélancolie, de douleur. Pourtant au fond de son cœur elle décelait une touche de bien-être. Comme si elle avait été rassurée par les bras de quelqu'un qu'elle avait toujours aimé et qui avait pris soin d'elle. Lorsqu'un homme, non un Elfe... arriva dans la clairière, la jeune louve se redressa et le fixa avec ces allures de sauvageons, barbare. Il avait l'air si désorienté, affolé, inquiète. Si ses oreilles n'étaient pas aussi visibles jamais la jeune femme n'aurait pensé qu'il appartenait à son ancienne race. Ils se fixèrent quelques secondes avant qu'elle n'entende quelques murmures derrière elle. Lorsqu'elle quitta le nouveau des yeux, elle s'aperçu que son alcoolique d'un soir essayait encore une fois de se relever. Elle l'empêcha de bouger une nouvelle fois et lui mit de force dans la bouche une plante qui aurait pu endormir un éléphant.


Un grognement puis un deuxième perturbèrent le silence de ce lieu normalement tranquille. Solena s'attendait alors voir "L'Elfe" transformer en loup.  Mais à la place elle l’aperçu sous un charognard affreux et couvert de sang. Effrayé, elle se recula jusqu'à taper dans les jambes de l'humain qui c'était endormis. Elle regarda le combat silencieux, comme médusé par la violence qui se déroulait en face d'elle. La lycane avait peur, elle aurait voulu prendre ses jambes à son coup et courir le plus vite possible dans son village pour éviter à tout prix la violence qui aurait peu la faire se transformer. Mais avait-elle le droit de faire une chose pareil? De laisser les deux hommes aux mains d'un prédateur? N'était-elle pas la plus qualifié pour tuer le charognard entre un homme sans arme, fragile au premier coup de mâchoire et un autre endormi? Avant qu'elle n'eut le temps se prendre une décision, elle s'aperçu que le charognard venait de pousser son dernier cri. Avant de vérifier qu'il n'était pas blessé, deux grognements menaçant lui glacèrent le sang.


Solena regarda sur sa droit et vu un autre charognard plus gros que celui qui c'était attaqué à l'Elfe lui arriver dessus. En apercevant l'homme endormis, le prédateurs s'aperçu rapidement qu'il serait une proie beaucoup plus facile à attraper et plus importante. La lycane se mit alors devant le pauvre sans défense en espérant avoir de l'aide. Heureusement pour elle, l'Elfe attira la bête vers lui. La jeune femme attrapa l'homme endormis et le couvrit de boue pour qu'il soit moins repérable si d'autres monstres décidaient d'arriver. Lorsqu'elle reporta son attention sur le prédateur, elle remarqua qu'il essayait de monter sur la statue pour attraper l'Elfe. Lorsqu'elle cru qu'il allait tomber, Solena se dit qu'elle devait absolument l'aider ne pas le laisser mourir ! Mais comment pouvait-elle faire? Attirer son attention? Mais pour faire quoi après? Mourir à se place?


Le corps de Solena se mit alors à trembler comme une feuille, elle ne pouvait plus tenir debout Elle avait peur, si peur. Elle savait que sa volonté de ne pas se transformer était entre de disparaître et que son sentiment de peur et de rage prenait le dessus. Elle s'écroula sur elle-même et se mit à pleurer. Son corps commença à se déformer, ses os craquaient. Elle laissa s'échapper un cri de souffrance qui attira le charognard qui en avait marre de sauter sur la statue. La lycane avait l'impression que ses os lui arrachait les muscles, la peau, les organes et qu'ils allaient sortir d'elle. Lorsqu'elle ferma les yeux prise de spam violent tant la douleur devenait insupportable, elle s'aperçu que le prédateur n'était plus qu'à quelques mètres d'elle. Puis comme un mauvais cauchemar tout ce stoppa net. La douleur, les os qui craquent s'arrêtèrent pour laisser place à un des bruits de respiration plus ou moins rapide. Lorsqu'elle essaya de parler un grognement roc sortit de sa bouche. Elle était enfin une louve...


Solena ouvrit les yeux et aperçu ses grosse pattes de louve au pelage noir. Elle arrivait encore à réfléchir, même si son cerveau était un peu brouillait. Elle se mit en position de défense sans le vouloir. Son corps était dictait par son instinct de survie. Le charognard lui sauta à la gorge, heureusement elle eut le temps de reculer et les dents acérés de son adversaire se refermèrent sur sa patte avant. Elle n'eut pas le temps de cris à cause de la douleur qui commença à ronger sa chair, ou  regarder si elle était gravement blessé. Rapidement elle griffa le côté gauche de la bête pour la faire lâcher. Puis elle sauta dessus pour le déséquilibré. Lorsqu'il fut sur le sol, la louve lui enfonça ses griffes dans les côtes et lui lacéra plusieurs fois la chair. Lorsqu'il se releva en tremblant, la louve se recula et lança un regard d'avertissement au charognard pour qu'il parte. Mais affamé il préféra essayer de tuer sa proie au risque de mourir. Il sauta une seconde fois sur la louve mais sur le côté cette fois. Solena n'arriva pas à esquiver et sentit ses crocs s'enfoncer dans sa chair latérale. Lorsqu'il lâcha prise, la louve se redressa rapidement et l'attrapa au coup et lui attrapa un morceau de chair. Se vidant de son sang, le charognard recula et s'écroula en poussant son dernier soupir.


La louve perdait aussi son sang. Elle sentait malgré son pelage le liquide chaud s'enfuir de son corps. Elle sentait la fatigue arriver. Mais elle avait tellement peur en voyant un des deux hommes de le blesser, quelle se traîna difficilement vers la forêt. Lorsque tout son corps se mit à trembler, elle s'écroula derrière un buisson en espérant que personne ne viendrait la voir. Elle ne savait pas comment reprendre sa véritable forme, elle avait peur que son instinct qui l'avait protégé ne l’à force à se battre et tuer pour reprendre des forces. Elle décida alors de fermer les yeux.

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥♥


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uthann Somandil
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 64
Métier : Bisounours hippie - Sauvageon
Alignement : Chaotic bon
Double Compte : Elly Rosenbaum

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Mer 18 Déc 2013 - 2:44

Les griffes de la créature lacéraient la jambe de pierre de l'immense statue lupine. Dans ces grands yeux globuleux trônait un regard fou, ivre de chaire et de sang. Pour sa part, l'elfe s'accrochait comme il pouvait à son perchoir improvisé et franchement inconfortable. Il n'y avait aucuns endroits pour s'assoir et les prises pour grimper plus haut se faisaient plutôt rares. Le cri strident du charognard montait jusqu'à ses oreilles alors que ses muscles fatiguaient tranquillement. Combien de temps allait-il tenir? Il n'en avait aucune idée... Pendant un bref instant, il oublia les deux inconnus. Il n'y avait que lui et la créature terrible. Deux adversaires s'accrochant avec désespoir à la vie : l'un en tentant de dévorer et l'autre en tentant de rester hors de portée.

Puis, soudainement, un cri strident jailli. Tournant instinctivement la tête, Uthann et le Charognard observèrent la femme qui, visiblement, était aux prises avec une douleur aigüe. Les yeux plissés, l'elfe à la peau bronzée observa l'inconnue et remarqua que sa peau bougeait étrangement. Des craquements sonores parvinrent à ses oreilles fines et il vit ce corps gracile bouger d'une façon plutôt étrange. Une onde de frayeur s'empara de lui alors que l'inconnue s'agenouillait, instinctivement, les yeux fermés. Sa peau... sa peau se recouvrait d'un épais pelage noir alors que son visage s'allongeait pour former un museau d'où trônaient probablement des crocs acérés!! Uthann en avait le souffle coupé. Jamais il n'avait vu chose pareil! Devant lui ne se tenait plus une femme, mais un loup!

Visiblement, le Charognard était aussi surprit que lui, car ce dernier dévisagea le canidé pendant quelques instants avant de s'y intéresser davantage. Pour sa part, Somandil était trop époustouflé et terrifié pour agir de quelconque façon. Comment avait-elle fait ça? Lui aussi voulait devenir un loup! Ce serait tellement plus simple en bien des façons. Étrangement, cette forme animale évoqua chez lui une vague de compassion : il avait beaucoup plus de faciliter à côtoyer les animaux que les humanoïdes. Instinctivement, la louve gonfla sa fourrure pour être plus imposante et prit une position de défense. Quelques instants plus tard, le monstre lui bondissait dessus et enfonça ses crocs dans la chaire de sa patte recouverte de fourrure noire. Le souffle d'Uthann se suspendit, l'espace d'un instant. La situation était étrange : il voulait aider, mais se sentait si impuissant face à ses démonstrations de force brute. La bataille faisait rage et la louve répondait férocement à chaque coup qui lui était porté. Toutefois, le Charognard ne semblait pas vouloir reculer; la faim guidant visiblement chacun de ses pas. Uthann connaissait bien cette sensation. Il lui était arrivé très souvent de devoir jeûner pendant plusieurs jours avant de trouver quelque chose de consistant à ses mettre sous la dent. Il détestait la sensation de famine, plus que tout au monde et lui-même devenait agressif lorsque la faim le tenaillait depuis longtemps.

L'issue de la bataille arriva rapidement alors que la louve d'ébène arracha un long lambeau de chaire de la gorge dénudée du Charognard. La bête émit un gargouillis immonde, tituba pour s'éloigner de son ennemie puis s'affala de tout son long alors qu'un dernier filament de vie quittait son corps déjà refroidissant. Un silence de mort envahit soudainement les lieux et fut vite coupé par le souffle rauque de l'animal qui tentait de se remettre de ses émotions. L'ancienne humanoïde poussa quelques gémissements canins et se traîna avec difficulté hors de la vue de l'elfe, qui lui était toujours perché sur l'immense statue. Ses membres tremblaient toujours sous l'effort afin qu'il puisse rester bien en place, toutefois, alors que l'adrénaline semblait le quitter tranquillement, il songea qu'il serait plus judicieux de descendre. Il posa donc ses pieds sur la paroi rocheuse et poussa avec assez de vigueur pour se propulser un peu plus loin. Il effectua un salto-arrière puis atterrit au sol, en position accroupie.

L'air craintif, le sauvageon dégaina sa lance et s'approcha de la défunte bête avec la ferme intention de confirmer sa mort. Une fois à la hauteur de celle-ci, il remarqua avec plus de détails le trou béant qui ornait sa jugulaire. Néanmoins, Somandil leva son arme et enfonça la pointe de pierre de celle-ci dans le crâne du cadavre qui émit un craquement sonore. Uthann n'était jamais trop prudent...

Observant le reste de la scène, il remarqua plusieurs marques de sang ici et là. Il marcha ensuite prudemment vers une marre de boue et repéra une forme qui en jaillissait de façon peu naturelle. Tranquillement, il se pencha et remarqua la présence du deuxième humanoïde, couvert de la substance brune et poisseuse. Celui-ci semblait respirer et avait visiblement perdu connaissance pour une raison qui lui était inconnue. Cet « oreille ronde » avait eu de la chance; sa compagne avait été assez rapide pour le dissimuler à la vue des monstres. En repensant à elle, Uthann décida qu'il devait agir pour l'aider. Elle était un animal... elle ne pouvait pas être bien méchante! Tournant les talons, il trotta vers le boisé puis s'arrêta et s'accroupit au sol. Ses doigts effleurèrent la terre humide et il repéra aisément les empreintes de pattes surmontées de griffes du canidé. La retrouver serait un jeu d'enfant!

Uthann suivit les traces aux pas de courses, ses chausses en peau de cerf tanné martelant le sol en un mouvement régulier. Après quelques minutes de recherche, l'elfe repéra le bruit sourd de la respiration de la louve ainsi que le bout de sa queue dépassant d'un buisson. À partir de maintenant, il devait être prudent : les animaux pouvaient avoir des réactions parfois inattendues. D'un pas lent et régulier, il contourna le buisson afin de faire face à l'animal. S'il avait apprit une chose ces dernières années, c'était qu'il ne devait jamais approcher une créature blessée par derrière... cela la ferait inévitablement sursauter et elle pourrait lui causer de sérieuses blessures suite à une morsure fortuite, par exemple. Une fois que le contact visuel fut bien établi, le sauvageon se pencha tranquillement et déposa sa lance au sol. Il dégaina ensuite sa dague en os et fit de même avec cette dernière. Il leva les mains ensuite pour lui faire savoir qu'il ne lui voulait pas de mal, puis s'approcha doucement. Il ne savait pas pourquoi il désirait autant l'aider. Peut-être était-ce sa forme animale? Ce genre de créature, il savait les maîtriser et cela lui était davantage familier qu'un être vivant comme les « oreilles rondes ». Même si cette apparence n'était qu'un subterfuge, il se sentait davantage en confiance que si elle avait gardé son autre forme.

Une fois à quelques pas de la louve à la fourrure de corbeau, Uthann tendit doucement la main vers le museau de celle-ci. Il ne voulait pas la toucher, il voulait simplement se présenter et la meilleure façon de le faire était de permettre à l'animal de pouvoir renifler son odeur. Il resta ainsi pendant quelques minutes, son regard couleur acier étant planté dans celui de la louve. L'énergie qui émanait de lui était calme et sereine, chose qu'il désirait lui transmettre. Puis, il jeta un regard aux alentours, signe qu'il cherchait visiblement quelque chose. Il se releva rapidement, puis s'éloigna aux pas de course pour rejoindre l'endroit où se trouvait « l'oreille ronde » inconscient. Il retourna ce dernier sans ménagement puis repéra l'objet de son désir : une outre! Uthann se rappelait de cet objet puisqu'il en avait déjà confectionné une en peau de daim à la suite de souvenirs de sa jeunesse. Il se saisit donc de l'outre et ouvrit le bouchon. Une odeur âcre en jaillit aussitôt, lui soutirant une grimace de dégoût. Il en vida le contenu mal odorant puis s'approcha d'un ruisseau qu'il avait repéré un peu plus loin. Une fois à sa hauteur, il se pencha, rinça l'objet et en emplit ensuite du liquide frais et transparent.

Il revint ensuite vers la louve et fit couler le liquide désaltérant dans sa gueule afin de lui permettre de boire un peu. Il déposa la gourde au sol puis contourna ses pattes pour mieux observer la plaie qui se trouvait entre le coude et l'épaule. Il posa doucement ses mains sur la fourrure pour lui permettre de mieux voir et jeta un regard en coin et prudent à l'animal. Néanmoins, il ignora tout potentiel grognement qui pourrait venir de sa part et se concentra sur son boulot. La chaire ne semblait pas trop déchirée. Il n'aurait pas besoin de recoudre, toutefois, il devait presser la morsure pour éviter qu'elle ne perde trop de sang. Sans gêne, Uthann prit sa dague en os et déchira le bas de sa cape en fourrure. Il posa sa main sur le côté de la tête de la louve et, pendant un instant, lui intimant de poser sa tête au sol. Il n'avait pas envie de se faire mordre, mais puisqu'elle l'avait sauvé en quelque sorte, il se devait de prendre ce risque. Il prit l'outre à nouveau et fit couler un peu d'eau sur la plaie pour la nettoyer. Il enroula ensuite le tissu improvisé autour de la morsure et serra bien fort pour arrêter le saignement. Une fois sa besogne terminée, Uthann recula rapidement, pour être hors de portée des morsures.

Accroupit au sol, il observa la bête, guettant le moindre signe d'agressivité.

Spoiler:
 

_________________

    One lost soul, one feral man...

    Chanson thème


    Iko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Lun 30 Déc 2013 - 2:14

Solena regardait autour d’elle la peur au ventre. Elle ne savait plus quoi faire. Elle était bien incapable de bouger à cause de la douleur cuisante de ses blessures. Allongée sur le sol telle une petite larve, la louve regardait le buisson qui d’ici semblait si grand mais surtout si dangereux. Avec ses épines il semblait plus féroce que le prédateur qu’elle avait combattu quelques minutes auparavant. Elle avait l’étrange impression que ce simple buisson allait lui sauter à la gorge et lui transpercer le cou et le cœur. Etait-elle en train de perdre l’esprit ? Ce buisson était-il son salut ? Etait-il la clef, l’être qui l’empêcherait de faire  du mal ou pire de tuer ceux qui l’entouraient ? Ceux qu’elle aimait et allait aimer ? La louve se mit à trembler, pas de froid non mais de peur. Toute la peur qu’elle avait pu emmagasiner depuis sa transformation sortit de son cœur et eut l’effet d’une bombe dans son corps. Elle était perdue et seule. Elenna où était-elle ? Elle avait besoin de la voir, de lui dire à quel point elle était effrayée ? Elle avait eu tellement peur depuis son changement. Peur de faire du mal, de tuer ceux qu’elle aimait, de ne pas s’intégrer, de ne pas prendre de nouvelles marques. La louve posa sa tête sur le sol dur et froid et essaya à plusieurs reprises d’ouvrir et fermer les yeux comme pour se réveiller. Mais à chaque fois qu’elle rouvrait les yeux c’était belle et bien le sol froid qu’elle sentait et non la douceur et la chaleur de son lit.
Solena ressentit alors une nouvelle odeur. Son instinct de survie l’obligea à relever la tête et d’oublier ses craintes. Qui pouvait bien venir vers elle ? La nouvelle louve se mit à prier pour que cette créature fasse demi-tour et parte très loin d’elle avant que son corps ne l’oblige à chasser. Lorsqu’elle aperçut l’Elfe qui l’avait sauvé d’un des prédateurs, Solena fut surprise et se demandait s’il venait l’achever ou l’aider. Elle ne voulait pas de son aide il devait partir, vite et très loin ! Pourtant il semblait  bien déterminer à rester là et même à s’installer puis qu’il se mit à s’agenouille devant la louve. Elle préféra ne pas bouger, et essaya de contenir les grognements qui émanaient de sa gorge. Lorsqu’il lui présenta sa main, Solena leva les yeux jusqu’à son visage. Il avait l’air si calme, si serein. Comment pouvait-il être si paisible ? Il semblait vouloir l’aider, mais comment et surtout pourquoi après qu’il ait vu la jeune femme se transformer en monstre sanguinaire. L’homme attendait là patiemment, il semblait presque sourire. La louve claqua des dents justes à côté de sa main en faisant bien attention de ne pas le blesser. Elle ne voulait qu’une chose lui faire peur et qu’il aille voir ailleurs. Pourtant il resta là paisible, laissant sa main toujours au même endroit, toujours aussi près des crocs qui pourraient lui arracher la chaire sans difficulté.
Lorsque l’Elfe releva la tête et regarda autour de lui, Solena eut d’abord un réflexe qu’elle ne connaissait pas. Elle sentit les environ comme pour chercher un prédateur. Mais rien elle reporta alors son attention sur l’homme qui se levait et partait en courant. La louve était surprise et ne savait pas vraiment comment elle devait réagir ? Devait-elle croire qu’il avait eu peur et c’était enfuit ? Non pas ainsi, pas après avoir laissé son corps près de la prédatrice si longtemps après la fausse morsure. Etait-il partit chercher quelqu’un qui pourrait l’aider à tuer la louve ? Solena soupira intérieurement et laissa le temps passer. Elle ne pouvait de toute façon rien changer, incapable de bouger elle ne pouvait qu’attendre que son corps se repose.
Lorsque l’Elfe arriva quelques minutes plus tard, Solena l’entendit arriver et n’ouvra pas les yeux trop fatiguée. Elle sentit alors de l’eau couler sur son museau. Dans un sursaut, elle ouvrit les yeux et récupéra le maximum d’eau qui couler de la gourde. L’eau avait une odeur infecte. Une odeur d’alcool. Avait-il prit la gourde à l’humain qu’elle avait endormit avant le combat ? Mais rien ne l’aurait empêché de boire. Lorsqu’il se releva et arrêta de verser le liquide bienfaisant et pur, Solena lança un regard triste à l’Elfe, qui ne s’occupait plus d’elle, trop occuper à découper sa carpe. Il était à présent sur son coté et semblait examiner ses blessures. Lorsqu’elle vu ses mains s’approcher d’elle, Solena se mit à grogner et sa bouger ses pattes, pas pour lui faire mal non mais pour le pousser. Mais rapidement ses blessures aux membres inférieures, l’immobilisa. Elle sentit alors les mains froides de l’Elfe sur ses blessures qui se mirent à brûler de plus en plus fort. L’Elfe se mit alors à nettoyer puis panser ses plaies. Lorsqu’il s’attaqua à sa plus grosse plaie, la louve eut si mal, qu’elle se mit à hurler et essaya de mordre l’Elfe pour que ce supplice cesse. Malheureusement il était trop loin et une fois de plus ses crocs se refermèrent sur de l’air.
Lorsqu’elle vu l’homme se reculer et s’asseoir à une distance de sécurité d’elle, la louve essaya de se relever, mais ses membres continuaient à trembler. Elle ne savait pas ce qu’elle devait faire. Devait-elle ignorer l’Elfe et se reposer comme ci il ne lui avait pas sauvé la vie ? Non, elle lui était reconnaissante. Solena se traîna difficilement sur le sol en fixant l’inconnu. Elle espéra qu’il ne parte pas. Lorsqu’elle fut assez proche elle allongea son corps et posa sa tête sur les jambes de son sauveur. Elle voulait lui montrer par ce simple geste, qu’elle lui était reconnaissante et qu’elle ne lui ferait aucun mal. La louve regarda longuement son sauveur. Une larme s’échappa de son œil droit et allait finir sa course sur les jambes de l’Elfe. Elle  avait si souvent eut peur de ne pas savoir se contrôler et pourtant elle était enfin une véritable représentante des lycans. Bien sûr elle avait peur. Bien sûr il lui restait des millions de questions en tête. Mais elle le savait à présent, elle en était certaine. Elle était une nouvelle lycane. Et elle en était fière.
La jeune femme ferma les yeux en espérant trouver un peu le sommeil. Mais à peine eut elle souffler qu’une étrange douleur se rependit dans son ventre. Mais cette douleur était plus étrange qu’intense. Elle faisait mal et pourtant elle soulageait, elle était atroce et pourtant réconfortante. La louve se mit à grogner mais ne bougea pas. Même si elle avait mal, elle était étrangement heureuse d’avoir mal. Quelques secondes plus tard, son corps se transforma en celui qu’une jeune Elfe nue à la chevelure noire. Ses bandages étaient devenus trop grande et glissaient sur sa peau blanche comme de la neige. Elle rouvrit les yeux et fixa l’Elfe. Elle ne bougeait toujours pas trop endoloris. Solena se demanda à présent si l’inconnu était effrayé ou non. 

Spoiler:
 

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥♥


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uthann Somandil
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 64
Métier : Bisounours hippie - Sauvageon
Alignement : Chaotic bon
Double Compte : Elly Rosenbaum

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Ven 10 Jan 2014 - 4:23

Le gris acier de ses iris glissait sur la fourrure d'obsidienne brillante de la bête, soutirant inconsciemment une sorte d'admiration de la part de l'elfe. Bien que blessée, cette louve dégageait une force animale hors-pair, typique à sa race. Uthann avait bien souvent envié ces animaux, se trouvant lui-même parfois bien faible face à ces créatures tout en muscles. Il ressentait un mélange de crainte et de profond respect à son égard et c'est aussi pour cette raison qu'il gardait ses distances. Jamais il n'aurait osé être familier avec cette louve... elle méritait mieux que ça. Il se contenta de l'observer, à distance respectable, et d'être à l'affût d'éventuels prédateurs.

Les minutes s'écoulèrent dans un silence simplement interrompu par le souffle de la bête. Cette dernière, contre toute attente, leva la tête en sa direction et fit mine de vouloir se lever. Ses membres tremblaient comme des feuilles ballottées par le vent et l'animal faillit s'écrouler. Pour sa part, Uthann ne bougea pas d'un muscle; il ne voulait pas intervenir, permettant ainsi au canidé d'évaluer ses propres capacités physiques. Il était toutefois surprenant qu'elle veuille bouger aussi vite après avoir subi une si vilaine blessure. Lentement, elle se traîna jusqu'à lui et s'allongea à ses côtés. Avec un soupir profond, elle déposa sa lourde tête sur les jambes de l'elfe, probablement en quête de quelconque réconfort. C'était une attitude particulière pour une louve, mais l'elfe n'osait pas la repousser. Cette proximité était dangereuse, il en était conscient. Si le cœur lui en disait, elle pourrait lui arracher le bras d'un seul coup de mâchoire bien calculé. Néanmoins, elle était différente. En fait, Uthann avait momentanément oublié qu'elle n'était pas réellement une bête. La panique de tout à l'heure l'avait distrait et il n'avait pas l'habitude des « Oreilles pointues » qui se transformaient en animal.

Malgré tout, Somandil glissa ses doigts dans la fourrure douce et soyeuse de l'animal et son regard gris plongea dans les yeux de la louve. Ce simple contact lui permit de ressentir chez elle un immense soulagement et bien sûr, il remarqua cette délicate larme qui roula sur son pelage pour finir sa course sur son pantalon. Ils restèrent ainsi, pendant quelques instants, silencieux, mais compatissants, l'un envers l'autre. Puis, l'elfe à la peau bronzée sentit son compagnon canin trembloter et gronder légèrement. Visiblement, elle était en proie à une étrange douleur et Uthann ne savait pas quoi faire pour l'aider. Cette drôle de sensation perdura pendant de longues secondes quand soudain, le corps de l'animal se mit à muter pour reprendre l'apparence d'une « Oreilles pointues » à la peau blanche et nue comme un ver. Les bandages, maintenant trop grands, glissèrent sur sa peau, exposant la plaie au grand jour. Un frisson d'effroi parcouru l'échine du sauvageon qui se remémora soudainement tout ce qui venait de se passer. Ce moment de bien-être et de bonheur tout simple venait de s'envoler comme du pollen au vent.

Rapidement, Uthann se recula et s'éloigna de la femelle « Oreilles pointues ». Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas côtoyé les siens, qu'il avait oublié comment se comporter avec eux. Une méfiance était née de ses nombreuses années en autarcie et, tout comme un cerf dans la forêt de l'Éternel en Evanya, Uthann avait apprit à avoir peur des êtres bipèdes. En un bond agile, il se retrouva sur pieds et s'apprêta à détaler, mais quelque chose l'en empêcha. Un drôle de sentiment fit irruption au sein de sa poitrine, une sorte de pincement. Il... il ne pouvait pas partir. Pas maintenant. Lentement, il se retourna de nouveau pour faire face à la jeune femme, toujours couchée au sol. Son visage délicat arborait des signes de peur et de profonde tristesse. Elle était nue, sans arme, tremblotante et blessée. S'il quittait les lieux, elle mourrait assurément. Uthann déglutit avec difficulté, puis se ravisa. Il ne connaissait pas cette émotion étrange, mais il savait qu'il n'aurait pas la conscience tranquille s'il abandonnait cette « Oreilles pointues ».

Lentement, il revint près d'elle, en prenant soin de garder la distance d'un bras entre eux. Il s'accroupit doucement au sol, puis planta son regard métallique dans le céruléen des iris de la jeune femme. Il lut dans ses yeux toute la peur qu'elle ressentait, toute l'insécurité qui l'habitait de même qu'un profond soulagement. Elle semblait... satisfaite du fait qu'il soit resté? De plus, elle semblait réellement épuisé, comme si toute sa force vitale s'était envolée avec sa métamorphose. Elle était maintenant... fragile. À l'opposé de la louve. Comment... comment avait-elle fait pour changer de forme de la sorte? La curiosité d'Uthann prit rapidement le dessus sur la peur et lentement, il s'approcha de la femelle « Oreilles pointues ». Il approcha sa main et toucha son bras, comme pour s'assurer qu'elle était bien réel. Puis, il recula rapidement, comme si ce simple contact l'avait brûlé. Tout ça était à la fois terrifiant et fascinant. Néanmoins, étant sensible au langage non verbal, le sauvageon ressentit pleinement la fatigue qui émanait du corps frêle de la femme. Il devait trouver un endroit propice pour se reposer, puisque l'endroit était trop dangereux pour y dormir.

L'elfe s'approcha de sa congénère - il n'était absolument pas gêné par sa nudité, puisqu'il ne connaissait pas la pudeur - et l'incita à passer son bras autour de ses épaules musclées. Uthann la souleva aisément de terre puis s'enfonça dans la forêt avec son délicat fardeau. Il repéra un énorme chêne et songea que ce dernier ferait la cachette idéale pour dormir. Il déposa les jambes de la jeune femme au sol, puis pivota sur lui-même pour être dos à elle. D'un mouvement de tête, il l'incita à grimper sur son dos et à s'y accrocher, car il savait pertinemment qu'elle ne pourrait escalader l'énorme chêne par elle-même. Il s'assura qu'elle s'agrippait solidement à lui, puis entama l'ascension sans trop de difficulté. La montée dura quelques minutes puis, il atteint une grosse branche solide, à quelques mètres du sol. D'ici, ils avaient une vision des environs et ils étaient hors de portée des prédateurs terrestres. Le soleil commençait à disparaître à l'horizon signe que l'obscurité arriverait rapidement.

L'endroit le plus confortable de leur lit de fortune se trouverait très certainement au creux de la branche, près du tronc. À cet endroit, elle pourrait s'adosser et aurait moins de chance de tomber. Par contre, lorsque le soleil disparaîtrait, le froid ferait son entrée et la femelle « Oreilles pointues » n'avait pas de vêtements... lui-même n'avait rien à partager puisqu'il ne portait ni tunique, ni cape. Il ne pouvait pas non plus lui donner son pantalon...

Sans aucunes arrières pensées, Uthann s'installa au creux de la branche et s'adossa à l'arbre. Il fit signe à la femme de s'approcher de lui. Il avait souvent observer ce comportement chez les animaux : lorsque le froid surgissait, ils se collaient l'un à l'autre pour partager leur chaleur et cela leur permettait de mieux se reposer. Cela faisait toute une vie depuis le dernier moment où Somandil avait eu un contact avec un autre être bipède. C'était tout nouveau pour lui et son instinct ne trouvait aucune autre façon de s'en sortir. Il incita la jeune femme à se lover contre lui et il adossa sa tête contre le tronc du chêne. Cela lui faisait étrange de sentir la peau de quelqu'un d'autre contre la sienne.

Un souvenir lointain refit surface au même moment :

Il revoyait la robe favorite de sa maman. Elle le prenait lentement dans ses bras graciles et l'attirait vers elle. Dans un soubresaut de tristesse, le jeune Uthann essuya ses petits yeux larmoyants et tendit les bras vers le cou de sa mère. Il enlaça celle-ci avec tout l'amour qu'un bambin pouvait offrir à sa génitrice. Sa peau était chaude et si douce... Instinctivement, il enfonça son petit visage dans la chevelure blonde et bouclée de sa mère et huma avec satisfaction l'odeur floral qui en émanait...

Le sauvageon poussa un soupir à ce souvenir. La chaleur de la femme se fit sentir rapidement et il su que cela serait suffisant pour qu'ils puissent passer la nuit sans avoir trop froid. Ses yeux gris se perdirent dans l'étendue lumineux des derniers rayons solaires. Le ciel se teintait d'un bleu très foncé et la lune brillait déjà, depuis son trône céleste.

Il sentit la fatigue envahir son corps musculeux et une envie féroce de fermer les yeux un instant surgit de nulle part. Ne luttant guère contre son propre corps, Uthann se laissa border par un sommeil sans rêves et léger, comme toujours...


Spoiler:
 

_________________

    One lost soul, one feral man...

    Chanson thème


    Iko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Solena Laurelin
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1995
Métier : Ancienne Courtisane
Age du personnage : 84
Alignement : Neutre.
En couple avec : Sa protectrice: Elënna Betràyëd.
Ennemis : Ses propres angoisses.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   Lun 14 Juil 2014 - 22:12

La jeune femme était complètement nu et sans défense devant cet Elfe des plus étrange. Sans crocs sans griffes et sans sa dague qui se trouvait habituellement sous ses vêtements, Solena laissé sa vie entre les mains de ce sauveur. Lorsqu'il se releva et recula rapidement, la tête de la louve qui se trouvait sur ses jambes tomba brutalement sur la terre froide. Un son sourd raisonna dans sa tête et elle ferma les yeux vidés jusqu'à la moelle de toute énergie. Au bout de quelques secondes, lorsqu'elle rouvrit, Laurelin aperçu l'homme s'éloigner encore un peu plus. Si elle le pouvait, la jeune femme se serait levé, ou aurait pleuré mais elle ne pouvait pas. La louve se contenta alors de lever les yeux vers lui et de le regarder en sombrant dans la tristesse. Pourquoi l'abandonner maintenant après lui avoir sauvé la vie? L'avait-elle blessé l'autre de sa transformation sans s'en apercevoir? Avait-il peur de l'humaine quelle était?

Solena se fit une raison et ne chercha plus à bouger pour le faire revenir, elle savait qu'elle devait à présent survivre seule. Elle savait au fond d'elle que sa chance de survie était très basse, blessés à répondre l'odeur du sang dans la forêt et sans défense les charognards finirait par la trouver et l'achever à moins qu'un loup de sa meute ne passe par ici.  Mais il y avait peu de chance vu la distance qu'elle avait parcouru et Elenna ne s'inquiètera pas de ne pas la voir revenir puisqu'elle devait partir plusieurs jours. Lorsqu'elle sentit le sol trembler, la louve releva les yeux et aperçu l'Elfe se rasseoir à côté d'elle. Elle aurait aimé sourire mais ses même ces muscles-là refusèrent de bouger. Solena se contenta alors de le regarder, lorsqu'elle vu sa main s'approcher une pointe d'inquiétude naquit dans son cœur. Allait-il la frapper? La blesser un peu plus? Ou juste la soigner encore une fois? Lorsqu'elle sentit une pression sur son bras, elle se rendit compte qu'il se contentait de la toucher. La louve trouva se geste étrange mais rassurant tout de même. Pourquoi faisait-il cela? Voulait-il vérifié qu'elle n'était pas froide comme la morte? Ou voir si ce corps était bien réel?

Les paupières de la louve fut de plus en plus lourde et finirent par tomber. Elle sentait la chaleur qui émaner du corps de l'homme juste à côté d'elle. Une chaleur et une présence reposante, rassurante, protectrice. Lorsqu'elle sentit le vent lui caresser le dos, la jeune femme rouvrit les yeux et se sentit soulever de terre. Grâce à ses réflexes, elle s'accrocha à l'homme qui la portait. Solena se sentit comme une gamine que son père porte pour la mettre au lit. Elle posa sa tête contre le torse du porteur et le laissa l'emmener loin du froid du sol et de la solitude. Où allaient-ils? La jeune femme ne le savait pas et ne voulait pas y réfléchir, sans savoir pourquoi elle faisait confiance à cet Elfe. Pourquoi? Peut-être parce qu'il faisait partit de son ancienne race, ou parce qu'il avait montré beaucoup de patience et de douceur pour la soigner, ou tout simplement parce qu'elle n'avait pas le choix.

Lorsqu'il la posa sur le sol le corps de Solena ressemblait à un petit enfant à qui on vient d'arracher le sein de sa mère. Elle ne voulait pas se retrouver encore une fois seule mais elle n'avait pas le choix et s'adossa contre un immense arbre certainement l'un des plus âgé de cette partie de la forêt. Lorsque l'homme lui fit comprend qu'elle devait monter sur son dos, la jeune femme s'hissa avec beaucoup de mal heureusement il l'aida en attrapant ses jambes pour la soulever. La jeune femme s'accrocha le plus possible à lui en espérant ne pas trop serrer les bras pour ne pas l'étouffer. Lorsqu'ils arrivèrent sur une branche assez grosse pour les accueillir tous les deux et assez haute pour échapper au prédateur, l'homme déposa Solena qui se battait pour ne pas s'endormir toutes suites de peur de tomber en avant et de se briser la nuque en touchant le sol.

Lorsqu'il lui fit signe de venir se blottir contre lui, la louve ne se fit pas prier et alla le plus rapidement que son corps le pouvait se blottir contre ses bras chaud. Elle posa sa tête contre son torse et sentit ses bras se renfermer contre elle en lui insufflant une chaleur apaisante. Elle lui faisait confiance et les derniers rayons du soleil commencèrent à mourir à l'horizon. Il n'en fallu pas plus pour que la jeune femme tombe dans un sommeil profond. Pour la première fois depuis un long moment elle ne bougea pas durant son sommeil et ne se battit pas contre ses cauchemars. Ce fut simplement un sommeil réparateur.

Les deux jeunes personnes dormirent de longues heures sans ouvrir les yeux. Solena finit par se réveiller lorsqu'elle faillit glisser de la branche. Se réveille brutal lui donna des tournis, elle ne savait plus où elle était. Lorsqu'elle vu les bras de l'homme autour d'elle, la louve se rappela qu'elle c'était endormis dans les bras d'un homme. Elle remit ses jambes sur la branche et regarda l'horizon. Le soleil commençait seulement à pointer le bout de son nez. La jeune femme sentait la respiration légèrement et calme de l'Elfe contre son dos et se dit qu'il devait certainement toujours dormir. Lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était entièrement nue contre lui, l'ancienne Elfe fut légèrement gênée.

Solena resta quelques minutes dans les bras de l'homme le temps que le soleil chasse les ombres de la forêt. Lorsqu'elle vu suffisamment clair, elle quitta son cocon de chaleur et se sureté. Elle glissa silencieusement sur l'arbre et retourna sur la terre ferme. Elle n'avait pas réveillé l'homme par chance. Pour le remercier de ce qu'il avait fait le jour d'avant, la jeune femme alla chercher quelques fruits comestibles. La jeune femme avança droit devant elle pendant quelques minutes avant de retomber sur le "lieu de bataille". Elle aperçut immédiatement les traces de griffes dans la terre et quelques taches de sang. Un peu plus loin, elle trouva des morceaux de tissus arrachait venant de sa robe qu'elle n'avait pas pu enlever avant de se transformer. La jeune femme essaya de trouver un bout de robe assez grand pour qu'elle puisse s'habiller un peu. Malheureusement la robe avait été trop déchirée pour être récupéré. Elle attrapa un morceau et repartit dans la forêt en laissant ce lieu pesant derrière elle.

La jeune elfe prit quelques baies qu'elle mit dans son morceau de tissu et repartit doucement vers l'arbre où se trouvait normalement l'Elfe encore endormis. Lorsqu'elle arriva elle vu son sauveur au pied de l'arbre. Elle marcha doucement vers lui en souriant. Lorsqu'elle fut en face de lui elle lui tendit les fruits dans un sac de fortune. Il avait l'air étrange, il l'a regardé avec un regard perçant, à en devenir gênant. Mais Solena devait avant tout payer une partie de sa dette. Elle n'osait pas parler et lâcha un simple " Merci " qui finit par mourir dans l'air encore froid qui avait sans qu'elle s'en rendre compte fit naître des frissons sur ses bras. La jeune femme n'osa pas s'approcher de cet homme au allure de sauvage et préféra comme ci elle s'adressait à un loup le laisser avancer lorsqu'il serait prêt.

_________________


Merci Elenna pour le Kit ♥♥


Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ancienne Elfe, ou Nouvelle Lycane, il est temps de choisir. [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une amitiés nouvelle [PV:Fleur du Temps ]
» Cérémonie pour une nouvelle Lycane [PV Kyara et la Meute]
» Petite nouvelle du Renard
» Arinos, elfe
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Refuge de la Griffe Noire • :: Statue des lycanthropes-