Partagez | 
 

 Rangdor d'Irifuse [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rangdor d'Irifuse
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 4
Métier : Alchimiste et érudit
Age du personnage : 34
Alignement : Maléfique
En couple avec : Célibataire
Ennemis : • Tribu de Tarik
• ...

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Rangdor d'Irifuse [Validé]   Jeu 3 Oct 2013 - 17:10


Préambule  
Du personnage

Prénom & nom : Rangdor d'Irifuse
Sexe : Masculin
Âge du personnage : 30 ans
Race : Humain
Peuple : Anciennement de la tribu de Tarik
Compétence magique ? (Oui/Non) : Oui
Description
Physique


Tout comme sons père, Rangdor est un homme grand et bien bâti. Il tient cependant beaucoup plus de traits de sa mère, Smaralda. Par exemple, ses yeux sont d'un bleu si vif qu'on les croiraient blancs à une certaine distance. Sa peau est pâle et ses cheveux châtain. Il ne porte pas la barbe et préfère garder ses cheveux courts. Chose étrange, il garde toujours des gants à ses mains, pour en fait cacher d'anciennes brûlures aujourd'hui ineffaçables, même par magie.

En plus de bien paraitre physiologiquement, Rangdor aime s'habiller comme il le faut, mais jamais il ne porte de tissus abrasifs, préférant le nylon pour des soirées. Durant ses voyages, il porte une longue tunique en cordura (un tissus hautement résistant au feu) grise à capuchon avec des pantalons et des gants en cuir foncés. Lorsqu'il se prépare pour le combat, il revêt une armure de cuir cloutée aussi finement gravée que résistante; prouesse des Elfes de la cité d'Aldamirë.

Une ceinture aussi bien ouvragée tient à sa taille plusieurs besaces dont le contenu mystérieux attise souvent la curiosité des personnes sur son passage. Ça et aussi le nombre d'armes impressionnant les avoisinants. Deux épées courtes pendent à ses flancs, elles sont de factures vampiriques. Ce sont des Absorbe-vies, des lames de grande valeur faites d'un alliage de métaux aujourd'hui inconnus inclusivement remises aux nobles de Mavréah durant l'ère dernière. Aujourd'hui elles sont des artéfacts rares et on dit qu'elles peuvent drainer l'énergie vitale des ennemis de leur porteur, mais en vérité, elles ne sont que mortellement efficace pour tuer. Dans un fourreau dorsale, une longue dague est aussi visible. C'est une arme en fer bien coupante très souvent enduit d'un poison concocté par Rangdor lui-même. Il aime la surnommer Dernière Chance.

L'alchimiste porte également une babiole s'apparentant à une croix, symbole d'une ancienne civilisation aujourd'hui engloutie par les eaux durant la guerre des Titans. L'ornement est en argent pur et s'avère être un atout contre une attaque lycanthrope ou vampirique. Du moins, cela l'empêche de se faire infecter. C'est aussi un réceptacle d'énergie qui sert à l'alchimie pour sa science.



Description
Mentale


Très tôt, on s'est bien rendu compte que Rangdor avait un don. Pas de nature magique, mais tout aussi surnaturel pour la tribu de Tarik. À un an, le jeune humain savait parler, à 4 ans, il apprenait les mathématiques et l'astrologie avec des enfants ayant le triple de son âge. À 12 ans, il parlait couramment la langue commune et l'ancien langage des Tarikois, plus parlé que par les plus vieux membres de la communauté et à la fin de son adolescence, il acquit tout le savoir que son maître Uro le lui avait légué; il devint ainsi lui aussi un alchimiste à part entière.

L'alchimie, un art complexe et une science obscure. Pratiquée avec de mauvaises intentions, les répercussions peuvent être catastrophique, c'est ce que le maître de Rangdor lui répétait sans cesse dans sa jeunesse car le jeune humain en surprenait plus d'un pour sa volonté d'apprendre frisant souvent l’obsession et son manque quasi totale de moralité lors de ses expérience. Son maître avait beau expliquer que ce trait du jeune garçon était en fait une pensée pragmatique et rationnelle, obligatoire pour un bon alchimiste, mais les habitants se doutait que quelque chose ne cloche vraiment avec Rangdor, quelque chose de maléfique.

Il n'en était cependant rien. Rangdor était né ainsi, sans pouvoir ressentir la compassion, la pitié ou même la peur. Uro le savait et protégeait son élève en tentant de trouver des raisons logiques à des attraits ''normaux'' de la vie.

Rangdor adore tout ce qui est de bon goût comme la nourriture, les vêtements cosmopolites et toutes les luxures que les gens de la tribu de Tarik ne possèdent pas. Il voulait vivre en ville et vivre d'une vie nantie. Mais sa vraie passion était l'alchimie et le pouvoir qui en découle. Retrouver son vrai père n'a jamais fait partie de ses priorités, même si la curiosité le fit prendre son nom de famille. Peut-être qu'un jour ils seraient à même de se rencontrer.


Votre
Histoire

L'histoire de Rangdor commence avec celle de son père, Cœur d'aigle. Trente ans avant aujourd'hui, la vengeance brulait son être et tuait à petit feu l'homme de bien qu'il avait été. Il avait traqué la douzaine de mercenaires responsables du meurtre gratuit de sa femme et de ses enfants. En six mois, il avait réussit à en tuer la moitié et il était sur la piste du septième, réfugié dans la forêt du crépuscule, et à ce qu'on disait parmi les habitants de la tribu de Tarik.  

Jour et nuit, il l'avait pisté, ayant un jour de retard sur sa cible, mais cela ne l'arrêtait pas. Il savait qu'il lui mettrait la main au collet, un jour ou l'autre; sa patience n'avait aucune limite et son acharnement pour voir les meurtriers de sa famille six pieds sous terre était intarissable.

Dès qu'il avait mis pied dans le village de la tribu, les gens l'avaient accueillit froidement, sans pour autant montrer de violence. Les étrangers n'étaient pas les bienvenus ici, mais cela ne découragea pas l'homme en deuil. Il comprit que s'il voulait retrouver le septième tueur et que s'il faisait parti de cette tribu (ce qui était fort probable) il devait se mêler à eux et leur montrer qu'ils pourraient lui faire confiance. Ensuite, il trouverait l'homme qu'il cherchait.

Il passa six mois parmi le peuple de la tribu et y apprit leurs coutumes. Il devint vite ''l'étranger mystérieux qui ne ment jamais'' ou en leur langue Yn-Guerâl. Pendant ce temps, il se lia d'amitié avec la fille du chef, une certaine Smaralda qui avait de l'affection pour lui. Elle lui promit qu'ils se marieraient et qu'ils auraient un enfant. Eramos lui ne voulait pas faire de faux espoirs à cette jeune femme, mais il avait besoin d'elle pour avoir l'affection du peuple de son père. Alors, il se contentait de lui sourire sans répondre et cela suffisait à Smaralda. Quand il partit, Smaralda fut anéantie, car pour elle, il était écrit dans les étoiles qu'ils seraient lier à jamais. Quand elle comprit qu'elle était enceinte, sa peine disparue, car au moins, il avait respecter la moitié de sa volonté en lui donnant un fils...

Rangdoralda ou ''promesse'' en la langue de Tarik. Il naquit durant la saison froide et sa mère en mourut. Tout de suite, il fut recueillit par Uro qui avait vu en lui un enfant spécial grâce à la lecture des étoiles. Uro était un alchimiste hors pair et un humain très intelligent, mais vieillissant. Il avait donc choisit Rangdor pour quand il ne serait plus à même de faire son métier lui-même, le jeune pourrait l'assister.

Durant l'étrange nuit de sa naissance, une tempête de neige avait frappée le village. Il était rare que cela se produise, mais pas improbable. Ce qui était par contre surnaturel c'est qu'à la fin de cette rafale glacée qui dura près d'un cycle, l'enfant nouveau-né avait disparu. Le village se mit en panique car plusieurs mythes parlaient des Chasse-neiges, un peuple de demi-dieux enlevant les enfants durant les tempêtes de neige. De plus, les habitants avaient peur pour l'enfant puisqu'il ne pourrait survivre longtemps avec une telle température. Une battue fut organisée, mais ne dura pas plus d'une demie-journée.

Les plus téméraires (dont Uro l'alchimiste) s'étaient rendus au Temple Noir sachant que des forces incompréhensibles étaient en œuvre. Ils avaient entendus des cris provenant du bâtiment sombre et Uro seul eut le courage d'y entrer car il savait se protéger des attaques mentales qu'infligent les démons et les spectres. Ayant cru le pire, il s'était diriger vers l'autel principal de sacrifice en son plein centre, mais quoi qu'aient été ses attentes, elles ne se réalisèrent pas. Le poupon semblait en bonne santé, mais plusieurs choses choquèrent le vieux mage. L'enfant ne semblait pas en hypothermie et ni ne criait ni ne pleurait; l'enfant paraissait calme, même qu'il fixait son père adoptif de ses grands yeux bleus glacials. De plus, à ses côtés se trouvait un talisman étrange. La curiosité du vieil homme fut plus forte que sa raison et il emmena, en même temps que l'enfant, l'objet inconnu qu'il prit soin de cacher dans ses poches.  

Plus les années passaient et plus on se rendait compte que Rangdor possédait à la fois un don et une étrange manière de se comporter. Jamais il n'était en colère ou encore joyeux. Il restait toujours dans sa chambre, au laboratoire d'Uro, et lisait, parfois des livres que même les adultes ne comprenaient pas. Bientôt il fut capable d'assister le vieux Uro et ce beaucoup plus tôt qu'il ne l'avait espéré, sa santé se détériorant rapidement. Tous étaient certains qu'ils ne dépasseraient pas son soixantième anniversaire.

Et ils avaient raison, lorsqu'ils mourut, Uro avait légué au jeune Rangdor devenu un jeune homme son domaine et toutes sa connaissance afin qu'il puise aider son peuple du mieux qu'il le pourrait. C'est ce qu'il fit pendant un temps, par respect que l'on disait pour le vieil homme, mais Rangdor lui ne voulait pas éveiller de soupçon. Il souhaitait plus que tout quitter ce village insignifiant et rejoindre les villes, là où les connaissances débordaient. Le vieil homme n'était plus dans ses pattes et c'était une bonne chose. Il l'avait empoisonné à petite dose tous les jours pendant un an et son état s'était désagrégé rapidement comme si l'âge le rattrapait soudain. Il n'avait pas fait cela par méchanceté (car il ne connaissait pas ce sentiment) mais par pragmatisme, car il savait qu'il ne pourrait jamais quitter son village natale tant et aussi longtemps qu'Uro vivrait.

Les connaissances en alchimie du jeune Rangdor dépassait Uro depuis fort longtemps, mais il n'était pas plus qu'un néophytes pour les autres. Alors, il déménagea en Britanny où il entra à l'académie et y passa une dizaine d'année où il put apprendre tout ce que l'école avait à lui offrir, en particuliers les poisons, Uro ne lui avait apprit qu'à guérir, mais on lui disait à l'académie que si on était capable de guérir on était capable de détruire. Il suffisait de faire la méthode à l'envers. Quand il comprit que la théorie ne servait à rien sans pratique, il décida de quitter l'académie qui avait essuyé une décennie bien sombre en perdant plusieurs élèves et quelques professeurs sans jamais les retrouver. Rangdor le savait, il lui fallait plus de pratique.

Il fit un pèlerinage en Evanya puis en Mavréah qui dura en tout trois ans. Il savait se rendre utile de par ses connaissances pour que les elfes le voit d'un œil favorable et que les vampires le laisse tranquille. Leur connaissances en alchimie se rapprochaient de celles des humains, mais leur ingrédients différenciaient de par le climat et la position géographique. Avec son voyage, il apprit à combattre comme mercenaire avec un groupe d'elfes fort expérimentés en matière d'escrime. Quand il les quitta, il était devenu habile avec les lames, même s'il ne dépassait pas les elfes en talent. Le poison qu'il concoctait compensait cette différence et il essaya celui-ci sur le groupe l'ayant accepté.

Mais son but n'était pas exclusivement de faire des expériences, mais de trouver des artéfacts de valeur, dont les fameuses reliques divines dont les récits chantaient les louanges. On dit qu'il y en aurait cinq et que celui qui les possède toutes devient égal aux dieux. Pour la science, Rangdor compte bien voir si les récits disent vrai... et pour peut-être découvrir les connaissances que les dieux gardent pour eux.

Présentation de
Votre don



Savoir ancien

Rangdor possède un artéfact d'un autre temps, une croix d'un des peuple ayant sombré dans les eaux durant le guerres des Titans. Cet objet en argent pur à le pouvoir d'absorber l'énergie des objets magiques et de lui octroyer des connaissances perdues qui peuvent décupler ses capacités. La croix étant elle-même un artéfact, elle a donnée ce pouvoir à Rangdor et ce très jeune ayant pour résultat de décupler son intelligence, mais en contre-partie lui a enlevée toute émotions morales ou de peur, enlevant en même temps son instinct de survie. Pour lui la vie est un jeu dont le but est d'amasser le plus de connaissance possible et si possible par la voie d'autres artéfacts magiques. Et qui sait, peut-être mettra-t-il la main sur les reliques éparpillées sur le continent ? Dans tous les cas, ce ne serait pas pour le bien d'Ephaëlya...

Complément
De la fiche

Code : Validé par Adrän
Comment es-tu arrivé ici ? Je connais bien le chemin, je reviens souvent faire mon tour.
Que penses-tu du forum pour le moment ? Il est bien.
Voulez-vous un parrain? Pour les changements effectués au cours de mon absence; oui s'il-vous-plait.
Votre âge?
21 ans
Temps de présence possible sur le forum? Tous les jours, mais pour RP ça reste à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre d'Ephaëlya
PNJ
avatar

Messages : 326

MessageSujet: Re: Rangdor d'Irifuse [Validé]   Lun 7 Oct 2013 - 20:56

Bonsoir et Rebienvenu en Ephaëlya ! cheers 

En soit, rien à redire, si ce n'est quelques petites fautes par-ci, par là, mais au final, rien de dérangeant ! C'est une très belle fiche, particulière agréable à lire, félicitation !
Tu fais donc désormais partie des Humains de notre contrée !
N'oublie pas de générer ta fiche de personnage dans ton profil !

Si tu es en quête de partenaires de RP, tu peux aller répondre à une des demandes ou même créer une demande de RP dans la partie créée à cet effet !

Encore félicitation pour ta validation !
Puisse le sort vous être favorable jeune humain Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rangdor d'Irifuse [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Éramos D'irifuse; Coeur d'aigle
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Humains-