Partagez | 
 

 Les rencontres forgent les âmes. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eréria Chenarimir
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 52
Métier : archère - vagabonde
Age du personnage : 33
Alignement : chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Lun 11 Nov 2013 - 3:40

Sa tête heurte durement le sol tandis qu'au même moment, des crocs pénètrent brutalement la chair de son bras. Elle sent le fluide vital s'échapper sous l'aspiration insistante des lèvres du buveur de sang. La révolte de son propre corps qui châtie l’importun avec une décharge électrique parcourant l'être entier de la jeune femme. Bien qu'elle ai perdu connaissance l'archère à l'impression que l'on veille sur elle. Des bras puissants saisissent la Chasseresse. Un rêve fugace. Son corps semble être transporté par un guerrier colossal et, bien curieusement, l'âme d'Eréria semble être apaisée par ce contact, si elle avait pu, elle aurait prononcé ce mot: "papa"...

Un petit bout de femme aux cheveux châtains, encore emmêlés par le sommeil s'agite sous sa couverture. Un vent frais soulève quelques feuilles mortes autour d'elle.


Lathus!

La magicienne se redressa brutalement ou moment même où elle prononçait ces deux syllabes. Ce rêve était devenu un quotidien pour elle depuis qu'elle avait rencontré le jeune homme et le vampire aux cheveux d'albâtre ce soir là près de la Cité de l'Aurore il y a de cela plusieurs semaines maintenant. Elle était incapable de connaître exactement la part de réalité contenu dans ce songe. Elle se souvenait bel et bien de la morsure, par ailleurs, les marques, indélébiles inscrites dans la chair de son bras le prouvait de manière indéniable. Mais après? Après, c'était le néant. Elle avait rouvert les yeux dans sa chambre, des bandages grossiers, mais tout à fait fonctionnels sur son cou et son bras. Ainsi Dante avait tenu parole. Eréria avait bien du mal à y croire, voilà qui soulevait un aspect particulier chez lui, étonnamment, l'archère se sentait relié d'une manière particulière à lui, bien qu'elle soit incapable d'identifier ce lien. Quand à Lathus, elle se sentait responsable de sa nouvelle condition, elle aurait du, pendant son combat, s'approcher du vampire, et poser ses mains sur lui. Cela aurait évité un tel gâchis. Une vie de solitude c'était déjà compliqué, mais toute une éternité. Elle ne s'imaginait pas un tel futur. Plusieurs fois, elle avait commencé la rédaction d'une missive à son intention, afin de savoir comment il allait. Si son sort lui convenait, et puis, surtout pour s'excuser. Elle aurait pu changer le cours de leurs histoires cette nuit là.
Malgré toute sa bonne volonté, pourtant, elle n'était jamais parvenue à terminer la rédaction de cette lettre. Puis de toute façon, elle n'avait pas d'adresse de destination... "Lathus Grethar, nouveau vampire, domaine de Màvreah", c'était un peu juste... Elle avait donc abandonné l'idée malgré ses diverses tentatives.


Le cycle de vie de la jeune femme avait changé par la même occasion, depuis cette fameuse nuit, elle n'arrivait plus à dormir lorsque le soleil était remplacé par l'âtre lunaire. A l'inverse, elle dormait principalement la journée, pour rattraper ses insomnies nocturnes. Elle occupait généralement ses débuts de soirées à s'entraîner, soit à l'arc, soit au développement de son don. Le processus lui permettant de faire courir de l'électricité dans tout son corps était difficile à appréhender et encore plus difficile à le maîtriser, malgré des nombreux exercices durant quelques heures chaque soir. Elle avait quitté la cité de l'Aurore depuis une semaine environ, le brouhaha constant de la ville lui pesait et il lui fallait un endroit un peu plus paisible afin de se ressourcer après ses préparations magiques. Elle avait pris le lac de l'Aube comme destination et établi un campement de fortune près de quelques arbres, non loin dudit lac, mais de manière à ce que la tour de guet ne puisse voir son installation de fortune. Elle cherchait la tranquillité. La beauté des lieux lui apportait une certaine source de sérénité. Sérénité qu'elle avait perdu la nuit de la bataille.

C'est donc après une journée de repos qu'Eréria se réveilla une nouvelle fois avec ce rêve pour seul compagnon. Elle se leva, puis se rendit un peu plus présentable. Se munissant de son arc ainsi que de son carquois empli de flèche, elle s'enfonça dans la forêt, avec la ferme intention de s'entraîner à nouveau à l'arc. Ces exercices étaient fondamentaux: son bras avait mis un certain temps à cicatriser, et il lui fallait le re-muscler un peu.


[...]

La nuit était désormais tombée, et la Chasseresse revenue à son nouveau lieu de vie. Elle fit un repas frugal, se nourrissant de quelques fruits des bois glanés ci et là, et de quelques morceaux de sanglier séché. La lune montante se reflétait dans le paisible lac avec une étonnante clarté. La jeune femme après quelques instants de contemplation pris une profonde inspiration. L'endroit était désert, et cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas nagé pour le plaisir. Se redressant, elle dénoua les lanières de son corset, qui chuta au sol, puis ôta sa longue jupe noire. Elle jeta le tout sur sa couverture, près de son précieux arc. Totalement nue, elle avança dans l'eau du lac avec précaution, la fraîcheur du précieux liquide la fit frissonner. Nageant un petit moment, elle laissa à nouveau ses pensées dériver. Comment s'excuser convenablement auprès de Lathus? Et comment remercier Dante qui l'avait vraisemblablement ramenée chez elle? Elle se rapprocha de la rive lorsque du bruit la ramena à la réalité. Un groupe de quatre ou cinq homme regardait la jeune femme avec une certaine convoitise. L'un deux l'interpella.

- Alors la belle? Tu n'aurais pas un peu froid? Viens nous voir, on pourra te réchauffer avec plaisir!

Des rires gras répondirent à cette grossière tirade. Eréria se redressa totalement, de l'eau jusqu'au niveau de la taille, se maudissant de son inattention, fait assez rare par ailleurs. Deux des hommes avaient commencé à avancer dans l'eau à sa rencontre, tandis que les autres attendaient sur la berge. La jeune femme réfléchissait à toute allure, comment se sortir de ce mauvais pas? Elle avait encore du mal à faire courir son pouvoir dans la totalité de son corps, et soumise à un fort stress, elle n'était pas persuadée d'y parvenir. L'idée de se laisser attraper et de relâcher sa volonté lorsque toutes ces brutes l'auraient empoignée était trop risquée. Électrocuter les deux moins que rien qui venaient vers elle pourquoi pas. Mais ensuite? Il restait les trois autres... L'archère savait qu'elle n'avait aucune chance en combat rapproché. Sans son arc, elle n'était rien.

Elle dressa ses mains devant elle, et prit une position défensive.


La belle a des épines, vous devriez éviter de vous y frotter...

Le premier des hommes raccourcit rapidement la distance et posa sa main salace sur l'épaule de la jeune femme qui le fixa de ses yeux émeraudes sans frémir tandis qu'un sourire salace éclairait le visage mal rasé de l'énergumène. Le reste se déroula très vite pour lui. La main d'Eréria se plaça avec rapidité sur le bras de son agresseur, une faible lueur surgit de sa main. Dans la même seconde l'homme fut propulsé en arrière sur quelques mètres, s'écroula au sol et ne se releva pas.
Les hommes étaient à présent moins goguenard et se demandaient comment ils pourraient attraper cette proie relativement dangereuse...


Dernière édition par Eréria Chenarimir le Sam 21 Juin 2014 - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lathus Grethar
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 115
Métier : Apprenti mercenaire
Age du personnage : 26
Alignement : Mauvais
En couple avec : Attiré par deux femmes
Ennemis : - l'assassin de sa famille
- ceux qui s'en prennent à lui
Double Compte : Elaën Nerildillë

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Mer 13 Nov 2013 - 1:55





¤ SOULS ARE FORGED BY MEETINGS ¤



•••  I’M BACK •••


MEN'S COUNTRY -  DAWN LAKE
Eréria & Lathus

It’s nice to see you again




Cela faisait des jours que Lathus se trouvait chez les vampires et il ne se sentait pas encore chez lui, or c’était dans cette hostile contrée qu’il allait vivre désormais… En effet, il ne pourrait plus jamais séjourner dans sa contrée natale à cause de sa nouvelle condition… Vampire nouveau-né… La création d’un vampire qui l’avait battu en duel ; oui, lors d’une soirée comme une autre alors qu’il avait daigné suivre une jeune femme qui l’avait énormément intrigué. Mais alors qu’il ne cessait de la suivre durant sa petite partie de chasse, il avait osé faire du bruit qui avait immédiatement alertée la jeune femme et donc elle avait su qu’elle était suivie, ce qui avait eu pour résultat la révélation de la présence de Lathus. Il s’était présenté cordialement et cette conversation dans un lieu pour le moins étrange aurait pu avoir une autre tournure que celle qu’ils allaient connaître…

En effet, quelques petites minutes à peine que le jeune hybride s’était présenté à la belle jeune femme qu’il suivait depuis quelques longues minutes, une personne s’était montrée devant eux avec des intentions peu recommandables voire totalement hostiles ! Lathus avait immédiatement reconnu en cette personne les traits répugnants et hostiles des êtres au visage pâle et suceurs de sang… Un vampire et pas des plus jeunes en plus, ce qui le rendait encore plus dangereux et il n’était vraiment pas venu pour discuter ! En effet, il s’était rapidement présenté avec l’art et la manière d’un prédateur jouant avec ses proies et non sans un détour, il leur avait clairement faits comprendre qu’ils allaient devenir son repas de cette soirée. Ce à quoi le jeune homme avait répondu clairement et fièrement qu’il ne deviendrait pas le repas d’un vampire, et ses dires avaient été renchéris par sa compagne du soir… Mais cette répartie des deux humains avait déclenché la furie du vampire qui avait décidé qu’il était temps que les choses deviennent sérieuses et c’était ainsi que la bataille avait fait rage ! Un duel qui était totalement désavantagé même si les deux humains étaient supérieurs en nombre mais malheureusement leur adversaire était par défaut, plus puissant et surtout plus expérimentés qu’eux… Donc oui, un duel déséquilibré mais cela n’avait guère empêché Lathus de prendre les rênes du combat, au profit de sa compagne du soir… En effet, il avait rapidement décidé de se battre contre le vampire tout seul, s’interposant entre Eréria et le vampire et il s’était engagé dans un duel à l’épée des plus difficiles qu’il n’avait jamais connu jusqu’à présent ! Or il en était habitué vu qu’il ne vivait qu’ainsi depuis le meurtre de sa famille : des combats à tire larigot à chaque passage dans un endroit légèrement peuplé… Bref, il savait bien se battre et en plus, de par son sang hybride, il possédait autant les qualités de combattant des humains que l’agilité des elfes (un sérieux avantage) mais il avait vite remarqué que son adversaire était bien plus agile et en clair, meilleur que lui dans tous les domaines ; donc issue inévitable de ce duel, ça serait la fin du jeune Lathus…

St oui, c’était bel et bien ainsi que ce combat entre Lathus et son adversaire du soir s’était soldé : la défaite du jeune homme malgré l’usage de sa magie afin de se redonner de la force mais malheureusement, son adversaire semblait insatiable et donc invincible… Pauvre jeune Lathus ! Il n’était vraiment pas de taille à affronter McAllister mais il s’était battu vaillamment et sans relâche, jusqu’à la toute fin… Il avait été vaincu en toute logique et il s’était apprêté à mourir des mains de Dante, mais la mort ne vint jamais le prendre, en effet, son ennemi l’avait transformé en vampire… Avait-il eu pitié ? Il l’ignorait mais toujours est-il que désormais le jeune Lathus était un nouveau-né vampire et que sa première victime avait failli être…

« Par les Dieux ! Non ! »

Cela le tira immédiatement de son songe tandis que les gens se tournaient vers lui, se demandant ce qu’il avait. Il essaya de se souvenir où il se trouvait… Il balaya rapidement la pièce dans laquelle il se trouvait : une auberge vampirique et il était attablé dans un coin reculé dans la pièce avec une bouteille, signe qu’il buvait avant de sombrer dans ses songes étranges… Sentant la tension actuelle dans la pièce, il fusilla du regard ceux qui le regardaient trop fixement avant de se lever puis de finir sa bouteille de sang d’une traite. Il fallait qu’il retrouve la jeune femme… Il devait s’excuser de ce qu’il avait fait mais aussi lui dire qu’il ne cessait de penser à elle, et tellement trop que cela lui faisait un mal de chien parce qu’il se sentait vraiment coupable de l’avoir presque vidée de son sang… Heureusement qu’elle avait eu le réflexe inespéré d’user de sa magie pour le faire partir et grâce à cela, il avait pu faire sa première victime en la personne d’un vieux guerrier qui traînait par là… Et ensuite ben, il avait connu ses péripéties avec Dante chez les vampires où il avait fait pour la première fois connaissance avec l’Impératrice… Drôle de première rencontre d’ailleurs, mais cela c’était une autre histoire que je vous conterais plus tard… Ensuite, il avait fait la rencontre avec Lissa et quelques temps plus tard, il avait décidé de retourner sur les terres humaines afin de retrouver Inélia… La jolie serveuse à qui il avait été dans l’obligation de poser un lapin alors qu’ils avaient programmé un rendez-vous ensemble… Donc il l’avait revue en Oryenna mais c’était une autre histoire aussi… Là, il se trouvait de nouveau en Mavréah mais d’un coup il venait de prendre la décision de retourner en Oryenna afin de retrouver Eréria…

Ni une ni deux, il paya sa consommation puis il sortit hors de l’auberge le plus rapidement possible et en deux temps trois mouvements, il parvint au Domaine d’Emerence où il séjournait en compagnie de son mentor Dante ; quoique séjourner n’était pas réellement le mot pour décrire ce qu’ils faisaient, en effet ils squattaient carrément chez l’Impératrice des Vampires… Normal quoi ! Bref, une fois arrivé à destination, il se rendit dans l’enclos de son Zahir Creepox, qui hurlait de rage comme s’il n’avait pas été nourri depuis longtemps, donc il s’empressa de prendre de la viande et lui en jeta… le Zahir l’engloutit en une seule fois tandis que Lathus le sellait puis une fois prêt, ils sortirent ensemble de l’enclos pour un vol direct jusqu’en Oryenna ! Et après plusieurs jours de route, à vol de Zahir, il atteignit finalement les terres humaines et il se rendit immédiatement à la Cité de l’Aurore, luttant avec grande peine contre sa soif… Il essaya donc tant bien que mal de paraître humain alors qu’il essayait de retrouver la trace de la jeune femme qu’il recherchait… On lui répondait qu’elle n’était plus dans la Cité et que la dernière fois qu’elle aurait été vue c’était à proximité du Lac de l’Aube… Remerciant ses informateurs non sans leur lancer des regards qui en disaient long sur ses intentions s’il n’était pas pressé, il repartit avec Creepox et atteignit finalement le Lac de l’Aube deux jours plus tard… Il survola la zone à la recherche de la jeune femme mais il ne la vit guère de là-haut donc, il se mit à atterrir et dit à Creepox de rester dans les airs…

Une fois que son Zahir eut repris son envol, Lathus se mit à chercher Eréria mais il sut immédiatement que cela se révélerait difficile parce que même si l’odeur de la jeune femme ne serait guère inconnu pour le jeune vampire, il lui serait impossible de déterminer où elle se trouvait surtout dans cette zone où il se trouvait un peu plus de personne que dans la Forêt du Crépuscule : lieu de rencontre entre Eréria et lui… Bref, il n’abandonna pas continuant sa recherche jusqu’à ce qu’il entende des voix d’hommes et d’une femme… Qui les défiait… Il avança prudemment afin de savoir ce qu’il se passait et là ce fut le choc… C’était Eréria… Et elle semblait en mauvaise posture avec cinq hommes, ce qui eut le don d’énerver Lathus… Il se prépara à s’élancer mais avant qu’il ne puisse faire un mouvement, il vit la jeune femme mettre l’un des hommes hors d’état de nuire… Lathus haussa un sourcil étonné mais il fut ravi de la voir tenir tête à ces hommes mais cette fois avant que cela ne dégénère, il s’élança silencieusement et en deux temps trois mouvements, il assassina les cinq opposants d’Eréria et avant de se tourner vers elle, sa folle envie de sang le regagna de nouveau… Le voilà donc en plein suçage de sang ! Vidant ses victimes, chacune à tour de rôle de leur liqueur rouge vitale puis une fois son festin terminé, il reporta son attention sur Eréria et dit d’une voix calme mais dans ses yeux, la lueur meurtrière des nouveaux nés apparaissait de nouveau :

« Bonsoir Eréria… Cela fait longtemps… »


 




© Crédit - Lackey_G ®



                                                                                                                                         




_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
♔ THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED ♔



Capture de creepox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eréria Chenarimir
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 52
Métier : archère - vagabonde
Age du personnage : 33
Alignement : chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Ven 15 Nov 2013 - 3:38

La jeune femme avait pu gagner quelques minutes précieuses après sa première attaque. Elle avait usé de ce cours laps de temps pour échafaudé un plan certes risqué, mais qui valait le coup d'être essayé pour se sortir de l'impasse dans laquelle elle était. Il était évident qu'elle passerait un mauvais quart d'heure si ces moins que rien l'attrapaient. Elle avait bien réfléchi et elle adorait qu'un plan se déroule sans accroc. Alors qu'elle allait mettre ce dernier à exécution, une sorte de fou furieux jailli des fourrés et se rua dans l'eau attrapant par le cou l'homme qui faisait face encore quelques instants plus tôt à la jeune femme. Ce dernier fut proprement jeté contre un arbre et transpercé par une lame de grande valeur.

Eréria était restée stupéfaite par la violence et la rapidité de l'attaque. Son sauveur reparti à la charge avec une célérité étonnante et une implacabilité déconcertante. La Chasseresse n'avait pu voir ni son visage, pourtant quelque chose chez lui retenait son attention. Elle était persuadée qu'elle devait le connaître d'une manière ou d'une autre. Pour peu, elle aurait pu être face à Lathus, mais c'était impossible, elle le savait bien. Il devait être à l'heure qu'il est dans sa nouvelle contrée, à se nourrir aussi souvent que possible, dans une longue vie de solitude. Le cœur de la magicienne se serra à cette idée. Si seulement elle avait pu... Pourtant... pourtant il y avait quelque chose chez cet individu, qui se rua alors sur le reste de ses assaillants. Le combat était par trop inégal: le bretteur était excellent, mais il y avait en plus une petite touche de sauvagerie presque féline, rendant le tout légèrement inhumain. Le petit groupe d'homme passa de vie à trépas sans réellement avoir le temps de comprendre ce qu'il se passait. L'archère se demanda un court instant comment sortir de cette situation embarrassante. Elle tenait à remercier son sauveur, mais en même temps, elle était toujours dans l'eau en simple tenue d’Ève et ne désirait pas forcément se montrer comme ça. Ses réflexions furent interrompues par le comportement curieux de l'homme aux cheveux noirs. Il lui tournait toujours le dos et se tenait immobile, lorsqu'il fondit brusquement sur un des mourants les plus proches pour lui planter les gros dans la jugulaire. Le cœur d'Eréria eu un raté dans sa poitrine, elle en était sure à présent, il s'agissait bel et bien de Lathus. Mais que faisait-il ici en ces lieux? Il était curieux de le rencontrer à nouveau dans de telles conditions. A croire que leurs destins étaient inextricablement liés d'une manière ou d'un autre. N'était il donc pas possible de le voir sans qu'il y ai un combat?
Tandis qu'il se repaissait du sang frais de ses victimes, il semblait fermé au monde extérieur. La jeune femme en profita pour sortir de l'eau et remettre promptement ses vêtements. Elle délaissa son arc volontairement.

Lorsque l'ancien humain se tourna enfin vers elle, le visage de la Chasseresse s'illumina d'un sourire franc et sincère. Elle n'avait pas vraiment peur de lui, même si elle craignait légèrement son statut de nouveau né. A vrai dire, elle craignait davantage la perte de contrôle que le vampire quel qu'il soit en tant que tel. Elle était une chasseuse, et pour elle il était normal de chasser pour vivre, du moment que l'on ne mettait pas de sadisme à le faire ou que l'on ne créait pas de souffrances inutiles pour son propre plaisir, cela lui convenait. Manière de penser quelque peu anormale pour une humaine: qui pouvait accepter que les vampires se nourrissent de ses semblables?


« Bonsoir Eréria… Cela fait longtemps… »

Sa voix avait légèrement changé, mais cela devait être bien normal après une telle transformation. Il avait gardé les mêmes cheveux noirs en bataille, et les traits de son visage semblait plus fins alors que sa peau paraissait plus pâle que la dernière fois où elle l'avait vu. Il était aussi possible que ce ne soit que l'imagination d'Eréria qui lui joue des tours. Par contre ses yeux... La couleur de ses yeux était perturbante, les prunelles rouges donnait au nouveau-né un aspect particulier, mais cela n'effraya pas non plus la Chasseresse. Elle plongea ses yeux émeraudes dans ceux de son sauveur afin de lire en lui. Les regards ne mentent pas et la jeune mage avait toujours pu lire plus ou moins facilement les gens qu'elle croisait. Cet échange assez intense émotionnellement fit sourire intérieurement Eréria. Elle avait sondé Lathus de la même manière lors de leur première rencontre.

L'examen avait redonné toute sa confiance à la femme aux cheveux châtains (et bien humides). A part ce changement de métabolisme, le bretteur semblait bien le même qu'avant. Elle avait pour preuve son comportement: ce dernier s'était rué à son secours.
Elle lui répondit d'une voix claire:

Bonsoir Lathus, bien trop longtemps, j'étais très inquiète... Elle regarda le sol autour d'eux. Pourrions nous  nous éloigner un peu de cet endroit?

Sans attendre de réelle réponse, elle fit quelques pas, longeant le lac dont elle aimait toujours autant la proximité. Elle sut instinctivement que le jeune vampire lui avait emboîté le pas. Elle s'arrêta un peu plus loin, faisant face à nouveau à son compagnon et pris une inspiration.

Il semblerait bien que je te doive à nouveau la vie. Cela semble devenir une habitude. Merci. Merci beaucoup Lathus. Et... pardonne moi. Je suis vraiment désolée, j'aurais du intervenir l'autre nuit, j'aurais du pouvoir faire quelque chose.

Tandis qu'elle lui parlait, la colère qu'elle avait contre elle-même se faisait un peu plus forte, faisait vibrer légèrement sa voix, tandis qu'elle serrait ses poings de plus en plus fort. Elle leva à nouveaux les yeux sur lui, et se plongea dans son regard, afin de connaitre la sincérité de se réponse.

Pourras-tu me pardonner? De ne pas avoir pu mieux t'aider? Pour cette nouvelle vie que tu mènes? Je me sens responsable de tout ça...
Et surtout, comment vas-tu toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lathus Grethar
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 115
Métier : Apprenti mercenaire
Age du personnage : 26
Alignement : Mauvais
En couple avec : Attiré par deux femmes
Ennemis : - l'assassin de sa famille
- ceux qui s'en prennent à lui
Double Compte : Elaën Nerildillë

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Dim 24 Nov 2013 - 21:46





¤ SOULS ARE FORGED BY MEETINGS ¤



•••  I’M BACK •••


MEN'S COUNTRY -  DAWN LAKE
Eréria & Lathus

It’s nice to see you again




Lathus s’était dit qu’il fallait qu’il retrouve Eréria parce qu’il ne cessait de penser à elle depuis ce soir-là où ils s’étaient rencontrés et durant lequel ils auraient pu échanger plus qu’une simple conversation mais c’était sans compter sur un certain  Dante McAllister… La belle soirée qui s’était annoncée, se révélait être la plus mauvaise de toutes, en effet Dante n’était pas venu en ami et aussitôt arrivé, il avait dit qu’ils allaient devenir son repas, mais bien sur Lathus avait assez de courage pour toiser son adversaire et le combat avait démarré sur les chapeaux de roues. Mais très vite, le jeune mi-homme mi-elfe avait écarté Eréria afin d’affronter le vampire tout seul, parce qu’il n’avait pas peur de mourir mais elle, il fallait qu’elle vive donc il fallait la mettre à l’écart de cet affrontement des plus spectaculaires. Cet odieux vampire était l’adversaire le plus coriace que le jeune Lathus avait affronté de toute sa vie d’hybride. Les deux bretteurs avaient fait leur danse d’épées durant de longues minutes voire des heures mais malheureusement le résultat avait été assurément la défaite de Lathus… Mais jamais il n’aurait cru vivre ce qu’il allait subir et honnêtement, il préférerait encore plus mourir que sa vie nouvelle… En effet, afin de l’épargner, Dante l’avait transformé en un membre de sa race et aussitôt transformé, le nouveau-né qu’était devenu Lathus avait fait sa première victime et malheureusement, ça faillit être Eréria… C’était pour s’excuser qu’il fallait qu’il la retrouve mais aussi pour… Pour quoi donc ? On en saura un peu plus…

C’était donc la raison pour laquelle il se trouvait actuellement au lac de l’Aube, durant des jours, il avait voyagé dans la contrée des humains afin de la trouver et récemment, on lui avait annoncé que la personne qu’il recherchait se trouvait à l’heure actuelle. Lorsqu’il était arrivé, il avait aussitôt senti qu’il se passait quelque chose de pas normal, en effet, il avait vite reconnu la belle Eréria aux prises avec cinq garnements qu’il s’était empressé d’éliminer afin qu’ils ne puissent plus jamais nuire une personne. Donc, après son petit massacre et son petit festin, Lathus s’était dirigé vers Eréria qui était sortie de l’eau et il l’avait saluée d’une voix qui lui semblait si glaciale, que si jamais il serait resté humain, il aurait eu des frissons dans le dos ou dans tout le corps. Mais voilà, il savait que cette voix lui serait sienne pour l’éternité. Il fixait sa compagne de mésaventure, parce que oui c’était la deuxième fois qu’ils se voyaient et comme pour la première fois, il y avait eu un bain de sang mais cette fois, le jeune vampire s’était dit que ce n’était pas le sien qui avait coulé et que c’était lui le suceur de sang. Dès qu’il se mit à penser au sang, il eut envie de boire encore malgré le fait qu’il avait déjà vidé tous ses assaillants de leur précieuse liqueur vitale. La seule personne pouvant le rassasier se trouvait face à lui… Non ! Il ne voulait pas faire cela ! Il baissa lentement les yeux afin de se contrôler même si cela était dur et pendant qu’il luttait intérieurement contre sa soif si puissante (normal, il était encore jeune comme vampire), la jeune femme s’était mise à parler :

Bonsoir Lathus, bien trop longtemps, j'étais très inquiète... Elle regarda le sol autour d'eux. Pourrions-nous  nous éloigner un peu de cet endroit?

Avant qu’il ne puisse répondre, elle avait tourné les talons et elle avait commencé à longer le lac. Lathus luttait toujours intérieurement mais il la suivit tout de même et au bout de quelques longues secondes voire de longues minutes de marche afin de s’éloigner au maximum du champ de désolation laissé par le jeune vampire, ils s’arrêtèrent enfin et dès lors, son interlocutrice se tourna de nouveau vers lui et poursuivit :

Il semblerait bien que je te doive à nouveau la vie. Cela semble devenir une habitude. Merci. Merci beaucoup Lathus. Et... pardonne-moi. Je suis vraiment désolée, j'aurais dû intervenir l'autre nuit, j'aurais dû pouvoir faire quelque chose.

Lathus leva à ce moment-là les yeux même s’il était tout à fait conscient que cela ne se faisait pas lorsqu’on engageait une conversation avec une personne. Donc il reporta bien vite son attention sur elle mais il ne voulait vraiment plus qu’elle se sente désolée de ce qu’il s’était passé. Ce n’était nullement de sa faute ! Il voulut donc clarifier les choses mais il se tut parce qu’elle ne semblait pas en avoir fini avec son élocution :

Pourras-tu me pardonner? De ne pas avoir pu mieux t'aider? Pour cette nouvelle vie que tu mènes? Je me sens responsable de tout ça... Et surtout, comment vas-tu, toi?

Le jeune vampire inspira et s’avança lentement vers elle, il se rapprochait de plus en plus tandis qu’elle le fixait intensément dans les yeux tout en attendant sa réponse à lui. Mais avant de répondre, il fit quelque chose qu’il n’avait pas du tout prévu au départ et à laquelle il n’aurait jamais tenté penser… En effet, alors qu’il était vraiment proche d’elle lui permettant de sentir son parfum à senteurs si délicates, il se pencha lentement et déposa ses lèvres sur celles de la belle Eréria. Il avait rapidement rompu le charme du baiser mais c’était avec passion, avidité etc qu’il l’avait embrassée… Il recula l’air légèrement gêné par son audace, néanmoins il parvint à garder son sang-froid et un calme surprenant. Il inspira doucement avant de dire d’une voix calme mais sincère :

« Eréria, je vais aussi bien que le voudrait ma condition mais je ne t’en tiens pas pour responsable. Le seul à blâmer c’est moi. Je n’ai pas su éviter cela mais je ne regrette pas vraiment… J’accepte tes excuses et je dois te présenter mes excuses aussi parce que je t’ai mordu… Qu’importe, je voudrais qu’on reprenne là où nous étions arrêtés. Qu’en dis-tu ? »

Il la regarda avec une lueur d’espoir dans le regard. Il était toujours aussi gêné de ce qu’il avait fait quelques minutes plus tôt… Ce baiser qui semblait avoir été consumé l’avait désarçonné… Etait-il attiré par Eréria ? Difficile à dire, il la connaissait à peine…



 




© Crédit - Lackey_G ®


_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
♔ THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED ♔



Capture de creepox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eréria Chenarimir
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 52
Métier : archère - vagabonde
Age du personnage : 33
Alignement : chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Mer 4 Déc 2013 - 19:05

La jeune femme ne s'était pas attendue à cela! Un frisson électrique lui remonta le long du dos tandis que le jeune vampire posait avec douceur ses lèvres sur les siennes. La tête lui tourna légèrement et elle du faire un effort pour se concentrer. Tout le temps que dura l'échange elle se sentit pour la première fois, depuis très longtemps, en position de faiblesse. Sous le choc l'archère avait gardé les yeux ouverts puis elle s'abandonna finalement comme si tout cela était naturel et ferma les yeux. Ce fut Lathus qui interrompit l'échange, tout comme il l'avait commencé. Eréria rouvrit les yeux et se passa la main dans sa longue chevelure. Il lui fallut un petit moment pour se recentrer, se sentant quelque peut vidée. Elle ne savait guère si cela était du à son pouvoir qu'elle avait du contenir une fois de plus: son corps s'était souvenue de l'homme qui se tenait devant elle et l'avait lui identifié comme une menace, aussitôt l'électricité qu'elle contenait sans cesse avait cherché à sortir par tous les moyens. Ou alors du à autre chose, au guerrier lui-même qui se tenait devant elle.

« Eréria, je vais aussi bien que le voudrait ma condition mais je ne t’en tiens pas pour responsable. Le seul à blâmer c’est moi. Je n’ai pas su éviter cela mais je ne regrette pas vraiment… J’accepte tes excuses et je dois te présenter mes excuses aussi parce que je t’ai mordu… Qu’importe, je voudrais qu’on reprenne là où nous étions arrêtés. Qu’en dis-tu ? »

La voix du jeune homme la fit légèrement frissonner. Elle l'examina avec attention. Puis ne pu s'empêcher de tendre sa main et la poser avec douceur sur la joue du vampire.

T'en vouloir? Mais enfin Lathus, je suis une chasseuse. Tuer pour vivre. Je connais cela et je ne pourrais jamais en vouloir à qui que ce soit pour une telle raison. Tu avais faim, j'étais là. ça n'est jamais allé plus loin pour moi. Tu n'es pas un monstre qui inflige sciemment des douleurs pour ton simple plaisir et qui s'en délecte. Je te pardonne de bon cœur.

Prenant conscience du contact de sa main sur la peau du bretteur elle la retira quelque peu gênée. Elle s'éloigna de quelques pas, perturbée par son geste. Qu'est-ce qui lui avait pris? Elle avait donc si peu de jugeote? Le baiser échangé plus tôt lui avait brouillé les sens ? Elle savait pourtant que les hommes aimaient faire la cour puis disparaître comme ça. Lathus serait-il de cette engeance? Curieusement, elle ne le croyait pas. Que craignait-elle au juste.
Elle fit demi-tour puis se rapprocha de son sauveur.


Reprendre où nous étions arrêtés? Bien!

Elle lui délivra un immense sourire, puis lui tendit la main.

Eréria, chasseresse. Si je me souviens bien, tu m'avais suivi parce que tu cherchais des... réponses??

Une multitude d'autres questions se disputaient dans sa tête: comment l(avait-il retrouvé? comment était-il venu? où se logeait-il la journée???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lathus Grethar
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 115
Métier : Apprenti mercenaire
Age du personnage : 26
Alignement : Mauvais
En couple avec : Attiré par deux femmes
Ennemis : - l'assassin de sa famille
- ceux qui s'en prennent à lui
Double Compte : Elaën Nerildillë

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Ven 13 Déc 2013 - 18:23





¤ SOULS ARE FORGED BY MEETINGS ¤



••• I’M BACK •••


MEN'S COUNTRY - DAWN LAKE
Eréria & Lathus

Honesty is the best way to gain the heart of someone




Pourquoi était-il venu en ce jour ? Pourquoi fallait-il qu’il soit de nouveau dans l’obligation de se battre dès qu’il se retrouvait en compagnie de la jolie Eréria ? Toutes ces questions trottaient dans l’esprit du jeune vampire alors qu’il venait tout juste de dire à la jeune femme qu’il aimerait reprendre là où ils s’étaient arrêtés quelques temps plus tôt… Mais ce n’était pas vraiment ces questions qui occupaient les pensées de Lathus, en effet, c’était le baiser qu’il venait d’échanger avec elle. Il ne s’était guère attendu à ce qu’il fasse ce genre de gestes même si intérieurement, il en avait eu envie depuis leur toute première rencontre. Eréria était une très belle femme et donc il était normal que le jeune Lathus n’ait guère pu échapper à la tentation qui donnait tant le charme mystérieux de la belle chasseresse… Même un vampire ne pouvait échapper à cette règle de base de l’attirance qu’émanait des représentantes de l’autre sexe… Bref, Lathus ne pouvait nier qu’il était attiré par Eréria mais il ne parvenait guère à comprendre la raison parce qu’il ne la connaissait pas totalement voire pas du tout : ils avaient juste eu une scène violente en commun et c’était cela qui les réunissait en cette nuitée fraîche…

C’était le Destin qui les avait réunis la première fois ; qui aurait pu prédire qu’ils allaient se rencontrer dans cette forêt et qu’ils allaient vivre une nuit qui changerait à tout jamais leur existence à tous les deux ? Nulle personne n’aurait réussi à prédire cela, donc on pouvait dire que c’était bel et bien le Hasard ou le Destin qui les avait réunis ce soir-là… Et c’était le cas d’aujourd’hui vu que le jeune vampire avait su retrouver la jeune femme alors qu’il se trouvait dans une contrée regorgeant d’humains (ils se ressemblaient tous donc difficile de distinguer une personne parmi eux) mais il avait tout de même réussi à la retrouver et dans le feu de l’action, ils avaient échangé un baiser passionné et totalement consumé par les deux protagonistes… Lathus avait parlé et maintenant, il attendait patiemment qu’elle daigne répondre la fixant dans les yeux, luttant intérieurement contre la soif de boire le sang de la jeune femme… Un sang dont le goût lui était tellement familier que ça en devenait insupportable… Mais il tenait bon, et il tâchait de remettre de la distance entre… Cependant il s’était figé lorsqu’elle avait subitement mis sa main sur la joue du vampire – bien qu’il soit vampire, il frissonna non pas à cause du froid mais d’une autre sensation qu’il ne saurait expliquer – et simultanément à son geste, la jeune femme se mit à parler :

T'en vouloir? Mais enfin Lathus, je suis une chasseuse. Tuer pour vivre. Je connais cela et je ne pourrais jamais en vouloir à qui que ce soit pour une telle raison. Tu avais faim, j'étais là. ça n'est jamais allé plus loin pour moi. Tu n'es pas un monstre qui inflige sciemment des douleurs pour ton simple plaisir et qui s'en délecte. Je te pardonne de bon cœur.

Il l’écouta avec attention alors qu’inconsciemment, elle en venait à lui caresser doucement la joue, ce qui lui procurait des sensations totalement incroyables mais le charme, opéré par le contact entre la main de la jeune femme et sa joue, fut rompu lorsqu’elle avait pris conscience de ce qu’elle faisait. Elle retira rapidement sa main d’un air gêné, elle s’éloigna de lui de quelques pas lui tournant le dos comme si elle regrettait son geste et qu’elle se demandait ce que lui en pensait… Néanmoins quelques secondes plus tard, elle revint auprès de lui et reprit la parole :

Reprendre où nous étions arrêtés? Bien!

A ces mots, elle lui fit un sourire immense qui électrisa le jeune vampire parce que ce sourire illuminait le visage de la chasseresse. Cela lui donnait des sensations encore plus étranges que les précédentes, donc il essaya de les chasser le plus rapidement possible de son esprit avant de reporter l’attention sur elle… Au même moment où elle lui tendit la main en disant :

Eréria, chasseresse. Si je me souviens bien, tu m'avais suivi parce que tu cherchais des... réponses??

Il sourit et lui serra la main doucement, luttant toujours autant contre l’envie de boire son sang si tentant… Néanmoins, il fit bonne figure et dit d’une voix calme – malgré sa crispation – :

« Lathus, vagabond. Je t’ai suivie parce que tu m’as immédiatement intrigué. Je me demandais ce qu’une jeune femme comme toi faisait dehors alors que la nuit commençait à tomber. Je m’excuse de t’avoir fait échouer lorsque tu avais ton gibier dans ta ligne de mire mais crois-moi, j’étais impressionné par le fait que tu sois une chasseuse. Et… je crois que c’est la raison pour laquelle… euh… je viens de t’embrasser… Tu m’intrigues et tu me… »

Il s’interrompit légèrement avant de la fixer dans les yeux, puis baissant la voix, il poursuivit :

« Mais non seulement, tu es chasseuse mais tu es aussi magicienne n’est-ce pas ? Je sens émaner de toi une grande puissance magique… »








© Crédit - Lackey_G ®



_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
♔ THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED ♔



Capture de creepox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eréria Chenarimir
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 52
Métier : archère - vagabonde
Age du personnage : 33
Alignement : chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Dim 22 Déc 2013 - 3:03

Le nouveau vampire n'avait pas lâché la main de la Chasseresse tandis qu'il lui répondait. Le faisait-il consciemment ou non? Elle l'ignorait, le contact n'était pas déplaisant bien qu'à l'origine il aurait du s'agir d'une banale poignée de main. Elle sentait la poigne ferme de l'homme et avait l'impression d'être encore plus petite qu'à l'accoutumée, sa minuscule main perdue dans celle plus grande de Lathus qu'elle devait toujours regarder en inclinant la tête.

« Lathus, vagabond. Je t’ai suivie parce que tu m’as immédiatement intrigué. Je me demandais ce qu’une jeune femme comme toi faisait dehors alors que la nuit commençait à tomber. Je m’excuse de t’avoir fait échouer lorsque tu avais ton gibier dans ta ligne de mire mais crois-moi, j’étais impressionné par le fait que tu sois une chasseuse. Et… je crois que c’est la raison pour laquelle… euh… je viens de t’embrasser… Tu m’intrigues et tu me… »


Eréria se mordait l'intérieur de la joue tandis que l'épéiste évoquait le doux échange, afin de garder une certaine contenance. Elle trouvait la tournure de phrase bien curieuse... Lathus l'avait embrassée parce qu'elle chassait? Que cela l'impressionnait??? Qu'y avait-il de si impressionnant à cela?C'était son unique moyen de vivre et lui permettait éventuellement de défendre les autres. Le général avait également été impressionné par ses capacités. Allons quoi? Une femme devait-elle obligatoirement rester à la maison? Elle avait parfois l'impression d'être une bête de foire et cela l'attristait légèrement. Cependant le bretteur n'avait pas fini de parler... "Tu m'intrigues et tu me..."
Tu me QUOI! Bon sang, pourquoi n'avait-il pas fini sa phrase? Cela l'agaçait quelque peu, mais en posant ses yeux sur le jeune homme elle ressenti son malaise, bien que n'arrivant guère à en déchiffrer son origine. Était-ce la situation qui le mettait mal à l'aise? Ou bien regrettait-il son geste précédent? Elle souhaitait l'encourager à exprimer ses pensées, mais avant qu'elle ne puisse réagir, il avait déjà repris la parole, de manière à changer totalement de sujet.
La magie...

SA magie. Il l'avait vu à l'oeuvre au moins sur Dante et avait pu en ressentir les effets. l'archère retira avec douceur sa main, prudente. Elle avait choisi ce mode de vie solitaire afin de ne pas souffrir au contact des autres qui avaient la fâcheuse tendance à mourir dans ces contrées relativement hostiles. Ce qui avait d'ailleurs bien failli être le cas à tout deux dernièrement. Protéger les autres du mieux qu'elle le pouvait, était son unique but dans la vie, et ne pas se lier ,d'amitié ou davantage avec des êtres vivants, afin de se protéger elle-même. Eréria estimait dangereux leur soudain rapprochement. Non à cause d'une quelconque nature, mais bel et bien parce qu'elle avait peur de ses relations avec d'autres. Elle s'engouffra alors avec soulagement dans la porte de sortie que venait d'ouvrir l'ancien humain à ses côtés.

Ses yeux d'émeraudes rivés à ceux - rouge sang - de Lathus, elle lui offrit inconsciemment un nouveau sourire.


La chasse n'est ni plus ni moins que mon gagne pain, il n'y a là rien de bien extra-ordinaire. ET ne t'en fait pas pour ma proie, l'aubergiste ne s'est pas plaint. Par contre il n'a pas dormi plusieurs nuits de suite lorsque je lui ai révélé avoir rencontré quelques vampires.
Un sourire amusé flottait sur les lèvres d'Eréria à ce souvenir. Le brave homme l'avait regardé les quelques jours qui avaient suivis avec une légère crainte comme si elle dégageait une certaine essence divine. Rapidement lasse de ce petit manège, elle avait fini par crever l'abcès, expliquant plus clairement ce qu'il c'était passé au tenancier qui reprit alors ses attitudes amicales envers la jeune femme.

Effectivement, je suis dotée de quelque dons de la nature. Je suis capable de maîtriser l’électricité, ce qui me permet de me sortir de quelques situations épineuses... Comme celle de notre précédente rencontre, ajouta-t'elle, espiègle.
Jusqu'à présent, je ne parvenais à électriser que mes mains, mais il semble que mon corps a eu un instinct de survie, et je suis capable désormais de faire naviguer ce courant dans tout mon corps, même si j'ai encore quelques difficultés à le faire à volonté.

Elle décrocha ses prunelles de celles du jeune homme puis fixa le lac avec intensité, songeant qu'elle aurait du tenter tout à l'heure d'électriser l'eau autour d'elle plutôt que son agresseur. L'idée était à creuser, un nouvel entrainement à essayer...

Et toi?Je t'ai vu à l'oeuvre l'autre soir, tu utilises l'eau, c'est bien ça? Mais, je suis également très intriguée, comment es-tu parvenu jusqu'ici? On est loin de tout quartier résidentiel, comment as-tu fait? Où bien il existe une grotte près d'ici?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lathus Grethar
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 115
Métier : Apprenti mercenaire
Age du personnage : 26
Alignement : Mauvais
En couple avec : Attiré par deux femmes
Ennemis : - l'assassin de sa famille
- ceux qui s'en prennent à lui
Double Compte : Elaën Nerildillë

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Lun 23 Déc 2013 - 0:41





¤ SOULS ARE FORGED BY MEETINGS ¤



•••  I’M BACK •••


MEN'S COUNTRY -  DAWN LAKE
Eréria & Lathus

Honesty is the best way to gain the heart of someone




Lathus aurait souhaité s’enterrer pour de telles inepties. En effet, le jeune nouveau-né vampire venait de sortir des paroles d’une nullité débordante : cela prouvait totalement qu’il ne savait guère comment parler à une représentante de l’autre sexe et encore moins à une personne qui avait le pouvoir de lui plaire. Bref, oui il aurait voulu s’enterrer ou bien disparaître pour éviter de croiser le regard de son interlocutrice… Il avait dit des choses tellement puériles… D’où un homme s’intéressait à une femme juste parce que celle-ci est une chasseuse ? Cela n’avait totalement aucun sens et de ce fait, le jeune Lathus regardait totalement ses paroles mais il était trop tard… Il les avait prononcées et maintenant il fallait qu’il l’assume mais malheureusement, il ne l’assumait pas parce qu’il avait rapidement changé de sujet en demandant à la jeune femme si elle était une magicienne… D’ailleurs, même si elle ne répondait pas à sa question, il savait parfaitement qu’elle manipulait l’électricité – d’ailleurs il en avait subi les frais de cette fameuse magie, cette nuit-là… Cette nuit décisive – une magie aussi puissante que la sienne, si ce n’est plus redoutable vu qu’il s’agissait d’une vraie magie offensive… Enfin, il attendait patiemment les réponses de la jeune femme luttant toujours autant à l’envie de lui sauter dessus parce qu’on aurait dit que le sang d’Eréria agissait sur lui comme un aphrodisiaque, une drogue dont il ne pourrait plus se passer malgré toutes ses tentatives de se tenir à l’écart… Non il ne voulait pas lui faire du mal ! Pas encore !

La chasse n'est ni plus ni moins que mon gagne pain, il n'y a là rien de bien extra-ordinaire. ET ne t'en fait pas pour ma proie, l'aubergiste ne s'est pas plaint. Par contre il n'a pas dormi plusieurs nuits de suite lorsque je lui ai révélé avoir rencontré quelques vampires.

Alors qu’il luttait toujours intérieurement contre l’envie de boire son sang, il fut surpris par le son de la voix d’Eréria. Il leva les yeux vers elle d’un air semi-étonné, le temps qu’il retrouve son esprit. Ses pensées l’avaient mené beaucoup trop loin comme d’ordinaire… Elle avait un sourire amusé qui perturba de nouveau le nouveau-né qu’il était… Le temps qu’il assimile les premières paroles de son interlocutrice, celle-ci semblait vouloir continuer de parler.

Effectivement, je suis dotée de quelque dons de la nature. Je suis capable de maîtriser l’électricité, ce qui me permet de me sortir de quelques situations épineuses... Comme celle de notre précédente rencontre.  je ne parvenais à électriser que mes mains, mais il semble que mon corps a eu un instinct de survie, et je suis capable désormais de faire naviguer ce courant dans tout mon corps, même si j'ai encore quelques difficultés à le faire à volonté.

Intéressant… Lathus se dit qu’elle pourrait faire une alliée importante parce qu’il savait que l’eau et l’électricité étaient plus que redoutables ensemble. Mais il n’oserait guère demander à la jeune femme de tenter l’expérience parce qu’il s’agissait d’une union très dangereuse, en effet que se passerait-il si jamais le sort qui en résulterait de l’union de leur magie respective, se retournerait contre eux ? Cela engendrait d’énormes dégâts si je puis dire… Cependant, c’était une idée à creuser tout de même.

Et toi? Je t'ai vu à l'œuvre l'autre soir, tu utilises l'eau, c'est bien ça? Mais, je suis également très intriguée, comment es-tu parvenu jusqu'ici? On est loin de tout quartier résidentiel, comment as-tu fait? Où bien il existe une grotte près d'ici?

Lathus se mit à sourire enfin sachant parfaitement que les dernières questions d’Eréria couvaient depuis le début. Il savait que tôt ou tard, il allait être confronté à ces questions donc on pouvait dire qu’il s’y était préparé. Il la regarda avec intensité avant de répondre d’une voix des plus sérieuses :

« Je  me souviens de ta magie… Même si je suis devenu vampire, j’ai bien l’impression que mon corps crée une certaine barrière afin de se protéger de ta magie : c’est une drôle de réaction. »

Il lui sourit légèrement avant de reprendre avec la même intonation que précédemment :

« Et oui, je maîtrise l’eau. Je suis capable de faire jaillir de l’eau de tout endroit, de la modeler à ma guise s’il existe un simple point d’eau à proximité mais récemment j’ai découvert que je n’avais pas besoin qu’il y ait de l’eau à proximité pour en invoquer… Je peux l’invoquer directement de mon propre corps… »

Il n’en dit pas plus mais il savait que le fait de faire jaillir de l’eau sans user d’un point d’eau était dangereux pour lui parce qu’il utilisait l’eau que contenait son corps. Et quand bien même un corps humain pouvait contenir énormément d’eau, on pouvait atteindre rapidement la déshydration… Il reporta son attention sur Eréria et se décida à répondre à ses précédentes questions.

« Non, il n’existe pas de grotte par ici. Du moins pas à ma connaissance, même si je n’ai pas vraiment cherché. Néanmoins, je te cherchais parce qu’il fallait que je te revoie. Tu occupes mes pensées depuis cette nuit-là et même si je t’avoue que je crains un peu de mes réactions vis-à-vis de toi, le fait de te retrouver, de te revoir s’était imposé. Donc je suis allé dans la Cité de l’Aurore mais on m’avait dit que tu n’étais pas là et que si j’avais de la chance je te retrouverais ici… »

Il s’interrompit légèrement sans la quitter des yeux et se rapprochant de nouveau. Une fois qu’il fut à proximité de la jeune femme, il porta sa main sur sa joue et tout en lui caressant doucement la joue, il poursuivit :

« J’ai donc quitté la Cité le plus rapidement possible par la voie des airs si tu veux savoir… Récemment, j’ai fait l’acquisition d’un Zahir que j’ai nommé Creepox… Je te le montrerais si tu le souhaites mais je te préviens c’est une vraie teigne ! Bref, tout en croisant les doigts, j’ai volé jusqu’ici et la suite tu l’as vécu. Je ne sais pas la raison pour laquelle c’était si important pour moi de te revoir mais je ne le regrette pas… Et j’ignore ce que cela veut dire mais j’ai comme l’impression que nous sommes liés tous les deux… »

Il avait cessé de caresser la joue de la jeune femme et la fixait avec une telle intensité qu’on aurait pu croire qu’il la sondait intégralement.



 




© Crédit - Lackey_G ®


_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
♔ THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED ♔



Capture de creepox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eréria Chenarimir
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 52
Métier : archère - vagabonde
Age du personnage : 33
Alignement : chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Mer 19 Fév 2014 - 17:15

Tout les séparaient ou presque : leur nature humanoïde ainsi que leur don respectif. Electricité et eau… Des éléments aussi opposés que pouvaient l’être le feu et la glace. Sauf qu’en y réfléchissant bien, une possible alliance pouvait être envisagée entre ces deux composants de la nature. Eréria n’aimait guère les combats et préférait en général user de bluff que se battre réellement, bien qu’il fût rarement possible d’avoir le choix. Il y avait là une idée à creuser, et il faudrait la soumettre au jeune vampire : contre un ennemi potentiel, il pouvait envoyer le précieux liquide contre lui tandis que la jeune femme électrisait l’eau cristalline. Ou encore créer une source d’eau au sol tandis qu’elle-même apposait ses mains au même endroit. En jugulant correctement sa puissance, elle pourrait probablement assommer plusieurs adversaires. Mais il leur faudrait un entraînement assez long qui ne serait pas sans risque pour Lathus. Le cerveau de la jeune femme réfléchissait à toute allure, tantôt pour tantôt contre cette idée farfelue. Quelles étaient en effet les chances qu’ils combattent de nouveau à côté ? Il était désormais une créature de la nuit et bien que cela ne dérange en aucun cas Eréria, une telle entreprise paraissait peu réalisable.

A l’inverse de ses comparses humain, l’archère n’avait aucun apriori sur les elfes, les nains, les lycans ou même les vampires. Elle était trop respectueuse de la vie et de la nature pour cela. Le fait que son père soit mort sous les crocs d’un vampire n’avait jamais changé le point de vue de la passionnée jeune femme. Chacun avait  une place en ce monde et avait probablement un rôle à jouer, aussi infime fut-il.

Cependant s’ils devaient être amenés à s’entraîner pour maîtriser une technique combinée, ce rapprochement nécessaire pourrait s’avérer plus que mortel pour la jeune femme. Il était indispensable de garder à l’esprit que le bretteur aux cheveux noirs n’était qu’un jeune vampire, et qu’il avait besoin de boire souvent pour épancher cette nouvelle soif. De ce qu’elle en savait, les nouveau-nés étaient instables et peinaient à se contrôler. La magicienne aux yeux émeraudes n’était pas sure qu’une telle proximité leur soit profitable à tous deux. L’un parce qu’il aurait probablement du mal à se concentrer à cent pour cent à sa tâche, et l’autre parce qu’elle risquait fortement de devenir le repas du premier. Pourtant quel potentiel ils auraient tous les deux, peu de personne pourrait se mettre en travers de leur chemin et ils pourraient probablement accomplir de grandes choses, affronter des grands dangers, parcourir le monde. Eréria en avait un peu assez de la monotonie de la vie dans laquelle elle s’était installée. A cette idée, un frisson d’excitation parcourue la jeune femme, tandis qu’elle sentait que son palpitant s’emballait, ce que l’ouïe fine de Lathus n’aura probablement pas manqué. Seconde réaction corporelle : une chaleur envahit ses pommettes rougissantes sous l’afflux sanguin qui lui montait au visage, le tout jeune vampire ne pouvait non plus rester insensible à ce genre de manifestation : le sang d’une jeune femme qui s’échauffait sous les sens du chasseur qu'il était devenu.

Pourtant il n’en fut rien et continua à parler à l’archère. Il démontrait une retenue exceptionnelle pour son jeune âge, elle en était persuadée.

Le rouge redescendit rapidement de ses joues et elle reprit contenance rapidement.

Le jeune homme reprit la conversation lui expliquant qu’il avait parcouru de très nombreux kilomètres afin de la retrouver. Tout comme elle, il semblait se sentir lié à la jeune femme. Là aussi elle prit un instant de réflexion. Pourquoi ? Pourquoi se sentaient-ils connectés de la sorte ? Eréria était toujours restée sur ses gardes quant à ses relations avec les autres êtres vivants. Ami, amant connaissance. Elle s’était toujours gardée de toute sorte de relation, elle ne connaissait que trop bien l’abandon et la douleur que ressentait le cœur dans ces moments-là. Comme si il avait été arraché de la poitrine et que l’on s’amusait à le brûler à petit feu tandis qu’il battait toujours. Pourtant le bretteur l’intriguait fortement. L’autre vampire également. Dante McAllister. Peut-être était-ce parce qu’ils avaient frôlés la mort tous les trois ? Et qu’il dégageait de ces deux hommes une certaine noblesse ?

La main du jeune vampire se posa sur la douce joue de la Chasseresse, interrompant le fil de ses pensées.
Un zahir ??? Les yeux émeraude d’Eréria s’illuminèrent et un sourire enfantin se dessina sur son visage. Pour le coup, l’effet de la main du bretteur contre sa peau disparaissait un peu sous l’excitation de cette nouvelle. Elle s’empara de la solide pogne du jeune homme le fixant avec une joie non dissimulée.


Tu as pour monture un Zahir ? C’est à peine croyable ! La joie de la jeune femme était palpable, elle toussota pour tenter de paraître un peu plus adulte et mature. Elle lâcha la main du vampire et se frotta la joue pour se donner contenance.

Je crois que tu as raison sur un point : nous sommes liés. Je ne sais pas par quoi, mais il se passe quelque chose, c’est sûr et il nous faudra le découvrir. Je suppose que tu dois également te sentir lié à Dante ? Ce serait logique vu qu’il t’a créé. Je me sens également liée à lui, mais d’une manière bien différente de toi. J’ignore par ailleurs si c’est réciproque pour lui.

Elle s’interrompit  nouveau, laissant à nouveau ce sourire espiègle et enfantin lui remonter au visage

Un Zahir ? Oui, j’aimerais le rencontrer Crois-tu qu’il accepterait  me laisser monter sur son dos  me transporter ans les airs un court instant ?

Elle avait toujours voulu vivre ça un jour, un rêve dans sa vie : pouvoir voler au-dessus des contrées. Une sensation nouvelle pour elle qu’elle avait fort envie d’expérimenter. Si Lathus acceptait sa demande, elle passerait par contre récupérer son arc et ses flèches au cas où. Non contre Creepox, mais si elle décollait dans les airs, il n’était pas dit qu’elle ré-atterrisse près de l’endroit où elle avait établi son campement.

D’autres questions qu’elle garda pour elle l’inquiétaient. Qu’en était-il de la course de la lune ? Combien de temps pourrait-elle passer encore avec Lathus sans que cela ne soit dangereux pour lui ? Et pour elle ? Combien de temps pourrait-il tenir avant son prochain repas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eréria Chenarimir
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 52
Métier : archère - vagabonde
Age du personnage : 33
Alignement : chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   Sam 21 Juin 2014 - 2:00

La réponse du jeune vampire ne s’était pas fait attendre. Avec un sourire sur les lèvres, il accepta la demande de son interlocutrice qui s’empressa de lui emboîter le pas. Lathus ouvrait la voie à l’archère de manière assez galante, écartant branchages pour faciliter le passage de la jeune femme. Eréria, suivait de manière silencieuse le bretteur aux cheveux d’ébènes, perdue dans ses pensées. Que lui était-il donc passé par la tête ? Elle ne connaissait pas Lathus, il était bien plus jeune qu’elle, et il y avait fort à parier que les circonstances de leur première rencontre pesaient fortement dans leurs réactions à tout deux. Tout en se fustigeant pour sa stupidité et son manque de clairvoyance, La Chasseresse ne prêtait guère attention aux bruits avoisinants. D’instinct elle se reposait sur les sens désormais plus affutés de son compagnon de route. Elle n’avait pas remarqué que Lathus s’était soudainement figé devant elle et se heurta fortement à lui. La réaction du vampire avait été automatique : il s’était retourné vers elle en grognant et s’apprêtait de toute évidence à faire subir un sort funeste à la belle. Il s’immobilisa une nouvelle fois, la main levée vers le visage de la jeune femme, mais son regard s’était porté vers la droite, entendant, sentant des choses qu’Eréria ne pouvait voir. Il lâcha brusquement sa proie et s’écarta d’elle rapidement tout en se mettant en place.
L’électromancienne se mit en garde à son tour, l’arc prêt à l’emploi.

Ils furent rapidement encerclés par une dizaine d’hommes vêtus de loques. De pauvres hères, une troupe de pillards mal dégrossis et mal organisée en quête de proies faciles à détrousser. Les pauvres jouaient vraiment de mal chance entre le bretteur hors pair qu’était Lathus et les dons d’Eréria, les gaillards ne feraient pas long feu. Six se jetèrent sur Lathus, et les autres tentèrent leur chance avec l’archère qui en cloua littéralement deux sur place avant qu’ils n’arrivent au corps à corps. Esquivant une attaque directe, elle attrapa le premier des deux hommes restant par le bras et l’envoya plusieurs mètres plus loin dans une explosion foudroyante. Le dernier stupéfait resta un court, très court, instant immobile, puis chargea la jeune femme à son tour. Il ne maniait pas très bien la lame, mais à vrai dire l’archère non plus. L’échange dura un moment qui parut assez long à Eréria, elle esquivait du mieux possible, et n’attaquait guère. Elle ne dut son salut qu’à la maladresse de son adversaire. L’homme n’avait pas le pied aussi sur que la mage - habituée à parcourir la forêt -s’empêtra dans les racines d’un arbre, et chuta en avant entrainant la Chasseresse avec lui. La dague que cette dernière tenait en vint à se planter malencontreusement dans le thorax de son protagoniste. En ruant furieusement Eréria réussi à se sortir de dessous l’homme agonisant puis regarda autour d’elle. Lathus avait éliminé bien évidemment ses propres agresseurs, et à priori il était en train de les boire en ce moment même. La femme aux yeux d’émeraudes s’approcha du guerrier lorsqu’elle sentit une brusque tension émaner de lui. Elle avait quelques estafilades ou son sang perlait légèrement, de toute évidence son liquide vital avait une forte attraction sur le jeune vampire. Il réagit d’instinct en se jetant à nouveau sur Eréria. Cependant cette dernière possédait encore quelques ressources et une meilleure maîtrise de son don. Dès que Lathus fut au contact, elle l’électrocuta, pas suffisamment fort pour le tuer, mais assez pour le sonner au moins une quinzaine de minutes.

Eréria ne demanda pas son reste et fila aussi vite que possible vers l’étang afin de camoufler son odeur. Elle aperçut quelques temps plus tard un zahir survoler le lac à toute vitesse. Le jour allait bientôt se lever et Lathus devait trouver rapidement un abri… En sécurité relative l’archère se décida à rejoindre une contrée un peu plus habitée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rencontres forgent les âmes. [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les rencontres forgent les âmes. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Prise en flagrant délit [pv] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Lac de l'Aube •-