Partagez | 
 

 Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]   Ven 27 Déc 2013 - 3:33


Préambule  
Du personnage

Prénom & nom : Kael Steiner
Sexe : Mâle
Âge du personnage : 24 ans
Race : Hybride humain/lycan
Meute/Tribu (pour les lycans/centaures) :
N/A
Compétence magique ? : Oui
Description
Physique


Kael est très grand, ou tout du moins pour un être humain. Il mesure en effet un mètre quatre-vingt dix pour quatre-vingt cinq kilos, tout en muscles fins et nerveux, n'étant pas sans rappeler la musculature fuselée typique des races canines. Son visage taillé à la serpe possède des traits naturellement durs qui font contraste avec l'expression habituellement douce de l'hybride. Son visage est d'ailleurs encadré de longs cheveux châtains, faisant écho à la couleur de ses yeux dont le blanc possède d'étranges reflets projetés par sa chevelure. Du reste, c'est un très beau jeune homme qui pourrait plaire à coup sûr si il n'avait pas été aussi intrigant. Il à un port parfait, son dos musclé aidant, mais semble toujours se déplacer avec une certaine souplesse, d'un pas rapide, élancé ; comme si il pouvait à tout instant se mettre à quatre pattes pour gagner en vitesse. Tout dans son physique, dans ses mouvements, et de façon général, dans son attitude et sa manière d'observer, font penser au loup dans son expression la plus naturelle. Rien à voir avec l'aura dérangeante de soif de sang et de sauvagerie de ses cousins lycans. Le jeune homme ne possède d'ailleurs pas la capacité de changer de forme.
Du reste, Kael ne cherche qu'à s'habiller simplement, chemise de coton noir et pantalon de toile, il apprécie aussi les bottes de cuir. Seul fantaisie qu'il se permette, une ceinture à boucle d'acier dont il aime le contact autour de son bas ventre, même s'il n'en a pas vraiment besoin.
Un dernier détail d'importance sont les nombreuses cicatrices qu'il a sur le corps, lui qui n'est pourtant pas un bagarreur.


Description
Mentale


Kael est d'un naturel plutôt calme, parfois contemplatif, il apprécie tout de même la foule, masse de personnes plus ou moins occupées et ne le regardant pas forcément, il aime se tenir un peu à l'écart afin d'observer.
Il perçoit le monde d'Ephaelya comme un immense territoire ou se côtoient des races et des gens si différents et divisés qu'il se demande souvent si une guerre totale éclatera un jour ; ce qu'il n'espère bien évidemment pas.
L'hybride à toujours respecté la vie sous toutes ses formes, héritage à la fois culturel et génétique de sa chère mère ; tant et si bien qu'il ne s'est jamais décidé à tuer, pas même pour se défendre. Seule exception faites pour se nourrir, car sans viande, un homme tel que lui tomberait fatalement malade.
Depuis tout jeune on lui dit qu'il est fort, qu'il est une force de la nature, que beaucoup de guerrier voudraient posséder de telle facilité de santé physique. Il n'aimait pas particulièrement se battre, il préférait éviter les conflits, n'usant jamais de sa force pour prendre le dessus sur qui que ce soit. Ce qui lui a valut pas mal de moqueries, étant jeune, lorsqu'il se laissait réprimander par les filles de son village sans broncher. Tout le monde était d'accord sur un point en tout cas : Kael avait hérité de la force de son père, et de la gentillesse de sa mère. Sa sagesse, son empathie, sa sensibilité. Cette femme lui avait légué tellement plus de choses que son père, distant et froid, ne lui ayant laissé rien d'autre qu'un physique avantageux et d'énigmatiques phrases, les rares qu'il lui adressait.  



Votre
Histoire


Tout commence par une nuit d'orage, au cœur des landes éternelles. Une silhouette sauvage, se déplaçant à quatre pattes, fonce à travers les herbes hautes comme si elle poursuivait quelque chose. Ses yeux rougeoyants étaient grands ouverts malgré la pluie battante, la gueule ouverte afin de pouvoir respirer suffisamment pour soutenir un tel effort, tandis que des grognements jaillissaient par intermittences de sa gorge. C'était un lycan sous forme animale, bien loin de sa contrée d'origine, il courrait en direction d'un village humain dont il sentait déjà les odeurs... En bordure des landes éternels. Il avait fuit son clan, disgracié, accusé d'un crime qu'il n'avait bien évidemment pas commit. Il pensait que personne ne viendrait le retrouver sur le territoire des hommes.

A quelques lieux d'ici, au même moment, dans le village humain faisant face aux landes, tout un groupe de prêtresses de Malanée s'affairaient à aider les personnes malades, blessées par la tempête ou simplement en état de choc. Cela faisait bientôt une semaine qu'il n'avait pas cessé de pleuvoir, et voilà maintenant qu'un terrible orage grondait, agrémenté de vents terribles qui venaient de se lever. le temple ou vivaient les prêtresses était entièrement en pierre, marbre et granit, et de nombreux villageois s'y étaient réfugiés. Mais le travail des adoratrices de Malanée ne s'arrêtait pas ici, elle devait soigner, écouter et aider les autres villageois, surtout en cette période de crise.
Une de ses prêtresses courrait sous la pluie depuis presque une heure, elle s’appelait Mélia et était à la recherche de trois enfants portés disparus aux abord du village. Relevant sa longue robes pour pouvoir courir, Mélia arrivait déjà aux abords du village, mais nul trace des enfants, surtout à travers cette pluie battante.

Le lycan arrivait tout prêt du village, il sentait déjà l'odeur de trois jeunes humains, éloignés du groupe, il sentait leur peur. Il n'avait pas spécialement faim, mais une violence sourde grondait dans son ventre, sa frustration s'était accumulée depuis son départ. Et il se précipitait déjà en direction des trois odeurs singulières.

Mélia aperçut enfin trois petite silhouette à travers la pluie battante et le vent cinglant, elle tenta de crier pour les interpeller en se dirigeant vers elles.


-Les enfants ! Venez, c'est Mélia ! Je suis venue vous chercher ! Il faut aller au temple !

Les trois enfants semblèrent chercher l'origine de la voix un instant puis se tournèrent finalement vers la prêtresse avant de courir dans sa direction, poussant de grands cris de soulagement. Écartant les bras, elle les prit tous contre elle pour les réconforter, soulagée de les avoir retrouvés tous...
Puis soudain, un bruit lointain couvrit celui de la pluie battante, la course d'un animal. Les herbes hautes bruissèrent violemment et un grognement sourd se fit entendre, puis un aboiement sauvage.
Le lycan fixait les jeunes humains ainsi que l'autre femme, respirant furieusement après une course pareille. Il se faisait menaçant, hors de lui, emplit de rage.
La prêtresse avait peur, mais elle ne souhaita pas le montrer au enfant, elle ne souhaitait qu'une chose : les voir en sécurité.


-Filez les enfants ! Le village et par la-bas. Et pas de discussion !

Dit elle en leur indiquant la bonne direction tandis qu'ils galopaient, apeuré.
Mélia se fendit alors d'un sourire forcé, se penchant légèrement pour se mettre à la hauteur du loup qu'elle savait être un lycan, tendant délicatement la main vers lui.


-Je vous en prie, calmez vous... Je vous apporterez de quoi vous nourrir si vous voulez, nous ne vous voulons aucun mal. Nous sommes actuellement entrain de- Haa !

Elle avait crié de surprise, l'énorme loup était sur elle, pesant de tout son poids. Elle sentait un liquide chaud couler le long de son épaule, son propre sang. Le lycan l'avait mordu, bondissant en un éclair. Elle avait peur, sa voix tremblait mais sa foi ne faiblissait pas.


-Monsieur le lycan... S-s-s'il vous plait je... Calmez vous, je vous en prie.

Se disant, elle passa ses mains dans sa fourrure, l'entourant de ses bras dans une bienveillante étreinte.
La bête sursauta tout d'abord, puis se figea, relâchant la prise de ses mâchoires sur l'épaule de la prêtresse. Tout doucement, il reprenait forme humaine ; un homme colossal comparé à la pauvre Mélia, d'aspect sauvage, entièrement nu. Elle rougit, n'ayant jamais vu un tel spectacle.
Nul parole ne fut prononcé par le lycan, juste une série de grognements accompagnant chacune de ses respirations, ses yeux injecté de sang toisant la femme d'une manière bien terrifiante pour cette dernière. Mais sans se démonter, elle caressa le bras de l'homme et tenta un sourire.

-Tout va bien... Je vais m'occuper de vous. Vous avez l'air fatigué...

Sa voix tremblait légèrement.
Le lycan n'en revenait pas, cette humaine qu'il venait d'attaquer agissait d'une manière bienveillante et protectrice, au méprit de sa propre blessure. Était elle folle ? Non, au contraire, elle semblait savoir ce qu'elle faisait.
Un torrents de sentiments contradictoires prirent d'assaut la tête du lycan, il avait trop de pression à évacuer. Il déchira alors sans aucune cérémonie la robe de la prêtresse, avec la ferme intention d'évacuer sa frustration d'une manière ou d'une autre. Même sans la dévorer, sans forcément lui faire vraiment mal...
Mélia tremblait de peur, elle savait ce qui l'attendait. Et elle ne pouvait rien faire, rien faire d'autre que de s'y préparer.

-P-pro... Promettez moi de... De ne pas me laisser seule après...

Avait elle articulé entre deux sanglots.


Bien des années plus tard, une silhouette massive passait la porte d'une chaumière. Mélia avait dû quitter les ordres pendant sa grossesse, et pour s'occuper de son fils. Elle accueillit le visiteur avec le sourire, son enfant de six ans faisant la sieste prêt du feu de bois qui brûlait dans l'âtre.

-Bonsoir Rüst. Cela faisait longtemps.

Le lycan n'afficha aucun sourire, accordant simplement un regard à la femme qu'il avait mis enceinte, presque aucun à son fils.

-Oui. comment va-t-il ?

Toujours souriante, l'ex-prêtresse hocha doucement la tête.

-Très bien mon amour... Il a hérité de ta grande force tu sais.

Le lycan grogna brièvement entre ses dents et fronça les sourcils en accordant enfin un regard à son enfant. Il s'approcha de lui et le réveilla d'un petit coup de pied dans les cottes. Le gamin sursauta et se redressa instantanément, tiré de son sommeil. Puis son visage s'illumina.

-Père !

S'écria-t-il en se jetant dans les bras du lycan qui ne lui répondit qu'en le repoussant plutôt violemment.

-Silence !... Tu ne mérite pas encore mon respect Kael ! Tu as déjà de la chance que je te reconnaisse.

Dit il, sévère, en toisant son fils d'un œil inquisiteur. Il n'avait jamais vraiment perdu ses habitudes, vivant dans un clan violent ou la hiérarchie était impitoyable.
La mère se contentait de sourire, comprenant la bienveillance particulière dont faisait preuve l'homme qu'elle aimait... Malgré tout.


-Je me souviens encore... Cette nuit d'orage... Tu étais resté comme promit.

Elle lui sourit, le mettant malgré lui face au un geste de bonté qu'il avait eu un jour. Contre toute attente, il rougit.

-Je... J'étais responsable. C'est tout.

Dit il en détournant le regard. Il se souvenait être resté avec elle jusqu'à ce qu'elle s'évanouisse, l'avoir portée jusqu'au village, puis s'être éclipsé pendant neuf mois. Il ne restait jamais plus de quelques jours avant de repartir en vadrouille pendant plusieurs mois. Il ne tenait pas en place.


Puis Kael grandit, partagé entre une mère infiniment bienveillante et un père absent et froid, quoi que se montrant toujours responsable.
Lorsque sa mère mourut de la grippe, Rüst ne se présenta pas à son chevet, ni aux funérailles. Il arriva bien plus tard, déjà conscient de la nouvelle, venant simplement dire à son fils qu'il n'avait plus rien à faire ici ; qu'il devait partir, laisser ce village derrière lui et devenir un homme, un mâle. Puis il s'éclipsa, comme à son habitude, laissant Kael dans le doute.
Il avait seize ans lorsqu'il prit sa décision : partir, partir loin d'ici, chercher une raison d'être en voyageant à travers le monde. Lui qui était soit disant si fort et si robuste, sans doute trouverait il une réponse quelque part en Ephaelya... Qui était il ?
   
             

Présentation de
Votre don



Don passif : Don du loup.
Points positifs : Possède les caractéristiques d'un loup au niveau de ses cinq sens ainsi qu'un instinct animal.
Points négatifs : Les autres races perçoivent instinctivement le loup en Kael, dés qu'ils le voient, le sentent ou le perçoivent d'une manière ou d'une autre. En conséquence, il lui est presque impossible de passer inaperçu.  


Complément
De la fiche

Code : Validé par Izilbêth
Comment es-tu arrivé ici ? Via un topsite
Que penses-tu du forum pour le moment ? Très riche, très intéressant.
Voulez-vous un parrain ? Non merci.
Votre âge?
23 ans
Temps de présence possible sur le forum ? Quelques heures par jours environ.


Dernière édition par Kael Steiner le Sam 28 Déc 2013 - 17:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]   Ven 27 Déc 2013 - 4:03

Bonjour et bienvenue en Ephaëlya !

Avant toute chose, je te demanderais d'aller signer la charte de la chatbox si tu souhaites pouvoir t'y connecter librement !

De plus, pour chaque personnage, il est demandé de posséder un nom et un prénom afin de pouvoir moeux différencier les divers membre, en cas de doublon de prénom !

Aussi, ta fiche est-elle terminée ? Si oui, merci de le signifier dans ton titre !

Dès que tu auras fini ta fiche, le staff s'occupera de ta validation.
Si tu as la moindre question, nous restons à ton entière disposition !


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]   Ven 27 Déc 2013 - 4:33

Merci de ton accueil.

J'ai fait le nécessaire, en espérant ne rien avoir oublié.

_________________
Fiche du personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre d'Ephaëlya
PNJ
avatar

Messages : 326

MessageSujet: Re: Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]   Dim 29 Déc 2013 - 13:33

Bonjour à toi, Kael Steiner, jeune hybride.

Je viens donner mon verdict concernant ta fiche qui je dois le reconnaître est d'assez bonne qualité. Cependant, fait attention en RP, tu fais quelques fautes d’inattention qui parfois entachent un peu ton rp.

Malgré tout, je valide ta fiche, bienvenue chez les Humains de notre très cher forum ! Etant un hybride, tu n'auras qu'à le mentionner dans ton profil !

Pense à générer ta fiche de personnage dans ton profil et n'hésite pas à faire une demande de rp ou à répondre à une demande.

Bon courage à toi, le staff reste à ta disposition en cas de question.

Puisse le sort t'être favorable, jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kael Steiner, hybride au grand coeur. [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Edouard Demais, Le musicien poète au grand coeur (en cours)
» Ekar, ex-bandit au grand coeur !
» Seabiscuit le petit cheval au grand coeur
» Petite Fleur, jument au grand coeur (finit)
» Annabeth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Humains-