Partagez | 
 

 Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lissa Vanelsing
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Alignement : Neutre Chaotique
Double Compte : Rose Dragomir/Annabeth Walker

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Sam 4 Jan 2014 - 18:42

La nuit était fraîche, la lune était au plus haut dans le ciel et les étoiles brillaient comme jamais. Cette nuit était particulière, c’était la première fois que Lissa ressentait le besoin de se rendre sur la tombe de ses parents maintenant mort depuis longtemps… Cela ne lui était jamais arrivé auparavant, elle n’avait même pas assisté à leur mise en terre. Pourtant ce soir la jeune femme désirait avoir un dernier contact avec eux avant de leur dire au revoir à jamais.

Ce serait la seule et unique fois ou, dans un moment de ce qu’on pouvait appeler tendresse, elle irait tout leur dire. Tous ce qu’elle n’avait jamais osé étant enfant. Pouvoir enfin leur dire comment ils avaient été des parents distants et jamais aimants. Comment ceux-ci avait été au final presque absent de sa vie. La jeune vampire espérait qu’en leur disant tout ce qu’elle avait sur le cœur elle pourrait enfin avancer dans sa vie… Pour le moment son existence se résumait à se promener sans but toute les nuits dans la ville à la recherche de quelque chose à faire ou de quelqu’un à rencontrer.

Peut-être qu’un jour elle rencontrerait une personne qui arriverait à lui faire découvrir de beau sentiments, tels que le bonheur ou encore, si la jeune femme avait de la chance, ce que tout le monde appelait l’amour…

Lissa avait ce handicap que la plupart des gens n’avait pas, une absence presque totale de sentiments, surtout les meilleurs… Sa vie n’avait aucun sens et il n’y avait personne pour l’aider. La jeune femme se sentait seule au monde.

Pour la première fois de sa vie, Lissa remarqua ce qui semblait être une auberge au loin. Sans savoir ce qui s’y trouvait la jeune entra et fût accueilli par une jeune femme pas très vieille

« Bienvenue au refuge des courtisanes, puis-je vous aider ? »

Elle fût surprise d’entendre le nom, cela lui rappelait quelque chose, mais elle n’arrivait pas à se souvenir.

« Eh bien...Je passais par la lorsque j’ai remarqué cet endroit et je me demandais si vous aviez quelque chose pour me rassasié… »

La jeune hôtesse souria en dévoilant une dentition parfaite...Une humaine ici… Cela était tout une surprise pour Lissa qui n’avait pas pour habitude d’en voir sur les terres vampiriques.

« Nous avons tout ce dont vous avez besoin. Avez-vous des caractéristiques précises ? Nous avons des filles comme des garçons. Vous pouvez vous nourrir autant que cela vous plaira. »

La jeune femme se rappela immédiatement ce qu’était en fait ce refuge. EN temps normal elle serait partie rapidement, mais pas cette fois… Ce soir tout était différent… Elle regarda donc la jeune hôtesse

« Je préfère une fille, de préférence avec un sang pur. »

Satisfaite de la réponse la jeune femme hocha la tête et indiqua un siège non loin dans la pièce d’à côté

« Je vous en prie prenez place. Je vous apporte cela très rapidement. »

A peine cinq minutes plus tard la jeune hôtesse était revenue avec une jeune femme qui ne semblait pas trop comprendre ce qui lui arrivait. Elle laissa celle-ci au bon soin de Lissa et s’éclipsa. Celle-ci ne se fie pas prier et mordit dans ce cou qui semblait si parfait…C’était la première fois qu’elle mordait une jeune fille et pourtant cela ne lui fit rien… Elle prit la peine de se rassasiez avant de se lever pour chercher l’hôtesse qui apparut comme par magie

« Tout était à votre goût madame ? »

Lissa hocha la tête doucement pour signifier que oui. L’humaine souria

« En espérant vous revoir bientôt au refuge des courtisanes. Ne traîner pas trop, le soleil se lève dans quelques heures. »

A peine celle-ci avait fini de parler que la jeune vampire avait franchi la porte se promettant de ne jamais revenir ici. Se dirigeant vers le sentier, encore un peu engourdie par le goût du sang, la jeune femme ne sentit pas immédiatement l’odeur étrangère. Tournant la tête dans tous les sens, la vampire cherchait d’où provenait cette odeur étrangère. Cela prit quelques minutes avant qu’elle ne le voit au loin, marchant presque comme si de rien était. Encore un humain se dit-elle sur le coup ? Puis, en le voyant se rapprocher elle distingua la différence. Pas un humain, mais un elfe… Cela lui coupa presque le souffle, qu’est-ce qu’un elfe pouvait bien faire dans les terres vampiriques à cet heure si avancé de la nuit ? Seul de surcroît…  Lissa le laissa s’approcher lentement jusqu’à ce qu’il ne soit qu’à quelques mètres d’elle. La jeune vampire décida d’aller à sa rencontre

« Que fais-tu ici jeune innocent ? N’as-tu pas peur de te faire manger ? Heureusement pour toi, j’ai déjà mangé et je n’ai plus faim… »

_________________

Merci Elen ♥t'es la meilleure ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhal Elwing
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 334
Métier : Mercenaire, archer, et meurtrier d'aprés certains
Age du personnage : 175
Alignement : Chaotique / bon
Ennemis : Peut-être les Rhaws, mais sinon personne.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Sam 4 Jan 2014 - 22:28

Les planches humides et verdâtres par les algues n'avaient guère cessées de craquer tout le long du trajet en mer. La force des vagues sur l'Océan des Titan aurait pu avoir raison du rafiot sur lequel Myrdhal se trouvait. Tanguant de gauche à droite et d'avant en arrière selon le bon plaisir du vent et de l'eau, l'Elfe aux yeux verts étincelants ne se sentait pas en parfaite sécurité. Cela faisait maintenant la troisième fois qu'il prenait le large malgré sa profonde peur de l'océan et de ses secrets obscures. Tant bien que mal, il essayait de ne pas songer aux profondeurs abyssales qui prospérait fièrement sous ses pieds, il se sentait comme une fourmi perdue dans un univers sans fin. Plusieurs fois il avait relu le petit bout de papier que cet homme inconnu avait égaré, c'était peut-être la seule chose qui arrivait à lui faire changer les idées pour passer outre de sa peur.

De retour d'Omërie, l'île où peu de gens pouvaient se vanter d'y avoir posés les pieds, Myrdhal lui, y était allé pour un noble service rendu, pour affaire, ou pour une quête ça sera comme vous voudriez l'entendre. Enroulé sous de nombreuses couvertures dans le but de ne pas se laisser gagner par la maladie qui touchait les marins les plus robustes et, en même temps pour se protéger du froid de l'hiver, Myrdhal se réveillait enfin. L'agitation des hommes sur le pont et les cris graves du capitaine ne pouvaient annoncer qu'une seule chose. ­« Terre...! Montez les voiles...! Chacun son poste bande de limasses crasseuses...! [...] »
Ces paroles hurlées par le capitaine du bateau, remplissaient de chaleur le coeur de l'Elfe mercenaire. Il se redressait lentement, en s'étirant pour finaliser son court sommeil avant de replier les couvertures de fourrures à leur juste place, ne laissant guère assez de trace de son passage. Une petite minute de réflexion était prise, comment il comptait agir, sur ce qu'il avait vraiment à faire et comment se préparer et s'organiser. Une dernière relecture de cette lettre mystérieuse avant de monter à l'air libre parmi les hommes qui oeuvraient chacun à leurs emplacements attitrés pour amarrer le navire au port. Soigneusement, il repliait la lettre pour la ranger dans une poche de sa tunique à l'abri des convoitises et des caprices du vent de la mer. Le pas léger et rassuré, Myrdhal marchait le long de la corniche, observant la plage et quelques habitations entourées de forêt dénudé par le froid. Au loin, à environ deux semaines de marches, on pouvait apercevoir les hautes montagnes naines enneigées qui s'élevaient à travers le brouillard. Le soleil étant déjà couché depuis presque quatre heures, la magnifique vision du bord de mer ne pouvait pas être partagée avec des yeux d'humain. Les deux mains posées sur le rebord, il ne se lassait pas de contempler le rivage se rapprocher, jusqu'à ce que, l'hommes qui semblait être le capitaine, avait décidé de se joindre à lui.

- Nous y voila enfin Elfe ! J'espère que le voyage a été à votre gout et qu'aucun de mes hommes ne vous à importuné ?

- Rien de mal ne s'est produit durant cette traversée... à mon grand étonnement.

- Dans ce cas, permettez moi de vous rappeler à notre arrangement !

Myrdhal s'était lentement redressé pour faire face au capitaine qui réclamait son dut pour l'avoir autorisé à voyager avec eux. Sa main s'engouffrait profondément dans sa poche pour ne lui donner que trois misérables pièces qui tombaient dans la main du capitaine en même temps que son sourire victorieux.

- Hm ?! Vous m'aviez promis toute votre fortune

- C'est exacte... Et ceci en est la totalité

Comme pris d'une rage silencieuse et vexante, le capitaine exprimant le manque de paiement à son égard, avait posé la main sur son sabre avec la ferme intention de le retirer pour donner une leçon à l'Elfe qui semblait le prendre pour un idiot. Son mouvement fut empêché brièvement par un geste rapide de l'Elfe. Le défiant du regard, il avait fortement appuyé la paume de sa main sur celle du capitaine pour éviter que l'arme ne sorte de son fourreau.

- Croyez que j'en suis désolé... mais je doute que mettre votre vie en jeu ainsi que celle de vos hommes arrangera votre problème d'argent.

- ... Vous quitterez mon navire dés son amarrage ! puisse les terres de Màvreah vous corriger !

Sans un mot de plus des deux personnages en négociation, le capitaine fait un pas en arrière avant de se retirer dans sa salle, marchant d'un pas agacé et vexé comme un chien à qui on aurait volé un os.

Enfin les lourds cordages se lançaient pour rattacher le petit navire au quai. Une planche s'était déployé du pont pour se laisser tomber sur le quai de bois. D'un oeil attentif et espièglement empli futurs sournoiseries envers l'Elfe qui venait de le rouler, le capitaine guettait chacun de ses pas pour s'assurer que Myrdhal quittait bel et bien son navire avant de pouvoir commencer son commerce. Même si le froid de la mer était plus froide que la sur terre, l'hiver se montrait toujours maître du temps. En se dirigeant dans la forêt sombre de Màvreah, l'Elfe aux yeux verts émeraudes, enroulait son écharpe autour de son cou et de sa tête, dissimulant aussi tout son visage, même jusqu'à ses cheveux, à l'exception de ses yeux brillants au reflet de la lune.

On aurait dit que les lumières des quais se laissaient dévorer par la l'obscurité et le brouillard de la forêt au fur et à mesure que Myrdhal s'en éloignait. Quatre longues heures de marche rapide ainsi que quelques minutes de sprint pour gagner du temps. Il avait commencer à ralentir que lorsque que ses yeux d'Elfe avaient détecté quelque chose d'attirant. Une lumière faible mais chaleureuse et qui plus est semblait habiter de la vie. Plus il se rapprochait de cette endroit, plus il en reconnaissait les lieux. Son pas se ralentissait encore un peu quand le nom de la battisse lui revenait à l'esprit. « Le refuge des courtisanes ». Un passage dont il se sentait de plus en plus obligé de passer. Ne serait-ce que pour se reposer, se protéger des créatures nocturnes bien plus féroces que les vampires et, peut-être si les divinités le voulaient, de quoi se nourrir. Une autres présence à la silhouette féminine et au déplacement semblable à l'agilité d'un félin était sorti de cette grande auberge. Cela ne pouvait être qu'une vampire, rares sont les aventuriers qui sortent de cet endroit en vie. Cette présence faisait également attention à se qui se passait autour d'elle,tout comme Myrdhal, car de tout évidence son regard se pose sur l'Elfe avant qu'elle ne décide de s'approcher pour aller à sa rencontre.

- Que fais-tu ici jeune innocent ? N’as-tu pas peur de te faire manger ? Heureusement pour toi, j’ai déjà mangé et je n’ai plus faim…

En temps normal, une menace en entraînait une autre. Mais cette situation ne ressemblait guère à ce qu'il avait vécu jusqu'à présent. Cette menace pouvait aussi être comparée à un conseil qu'il serait surement sage de suivre. Mais, dans la noirceure de la forêt des vampires et sans aucune vivre pour soulager sa faim, il devait tenter de pénétrer dans cette auberge et cette personne, si le coeur lui en disait, allait l'aider. C'est donc sans agressivité qu'il avait répondu à la vampire, jouant le jeu d'un Elfe aventurier et faible d'un manque d'expérience considérable. Seul ses yeux et son arc ainsi que sa lame d'argent Elfique avaient le pouvoir de trahir ses origines. Il s'approchait encore de quelques pas de son interlocutrice, attentif à tous ses mouvements suspects qui dévoilerait une envie de le mordre ou de simplement l'attaquer pour le plaisir. À première vue, rien ne rendait cet Elfe agressif, si l'on oubliait son visage dissimulé et ses armes fièrement exposé à la vu de tous.

- Je... euh... Je suis à la recherche d'un abri pour une courte durée... pourriez-vous m'indiquer ?

_________________


~ Sa fiche ~ ~ Son carnet de notes ~
Son compagnon (pas encore en possession):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissa Vanelsing
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Alignement : Neutre Chaotique
Double Compte : Rose Dragomir/Annabeth Walker

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Dim 5 Jan 2014 - 4:11

La clarté de la lune éclairait les pas du jeune elfe devant elle qui s'approcha légèrement. Pourtant, cela ne lui faisait ni chaud ni froid, comme si en cette nuit, tout était vraiment différent. Rien ne semblait l'atteindre, rien ne semblait lui faire quelque chose. De toute façon, que pouvait bien faire un elfe contre elle dans un endroit qu'il ne devait même pas connaître. Lissa le regardait avec un petit air de défi dans les yeux. Cela ne semblait pas vraiment affecter l'elfe, celui-ci semblait vouloir jouer un jeu. 
 
- Je... euh... Je suis à la recherche d'un abri pour une courte durée... pourriez-vous m'indiquer ?
 
Un sourire se figea sur son visage en entendant la voix de l'elfe. C'était une belle voix, mais ce qui l'attirait était les paroles. Ainsi donc celui-ci cherchait un abri ? Mais pourquoi chercher un abri dans le territoire des vampires ? Quelque chose clochait dans son histoire. Pourtant, en y repensant un petit rire s'échappa de ses lèvres.
 
-Eh bien voyez par vous-même il y a une auberge juste là-bas.
 
Lissa lui pointa le refuge des courtisanes en souriant.
 
-Il y a sans doute à manger ainsi qu’une chambre disponible pour vous mon cher ami. Par contre je ne peux pas vous garantir que vous en ressortirez vivant. Cela m’amuserait beaucoup je dois dire de vous voir entré et osez demander à manger et un endroit où dormir.
 
Quelque chose la poussait à être méchante. La jeune vampire n’était pourtant pas très méchante sauf en cas d’y être forcée. Peut-être était-ce dû au fait que depuis quelques jours elle sentait quelques chose changer en elle. C’était sans doute la raison qui la poussait à se rendre sur la tombe de ses parents. Tous les ans elle se rendait sur celle de sa confidente, de sa meilleure amie, de la personne qui avait été la plus importante dans sa vie…Sa grand-mère… Celle-ci lui manquait tous les jours qui passaient. 


Jamais dans sa vie elle ne pourrait retrouver quelqu’un comme elle. Sortant lentement de ses pensées Lissa regarda l’elfe de haut en bas. Il était plutôt cacher derrière ses vêtements, mais ces armes étaient mises en valeur. Après quelques minutes elle décida de ne pas prendre quatre chemins.
 
-Bon, je n’ai pas envie de jouer avec vous alors soit vous me dites réellement ce que vous faîtes sur le territoire des vampires et ce que vous cherchez ou soit je vous donne à manger à cette fabuleuse auberge… A moins que je ne décide de vous garder pour plus tard lorsque j’aurai retrouvé un peu d’appétit… Oui en y réfléchissant bien, cela fait longtemps que je n’ai pas goûté un elfe mignon comme vous. Je vous donne 10 secondes pour commencer à parler avant que je ne décide de vous torturer un peu.
 
Voyant que l’elfe ne souhaitait pas parler immédiatement la vampire commença à conter pour lui montrer qu’elle n’avait pas envie de rigoler…
 
-Je vous ai prévenue...1…2…3….4…5…
 

Elle laissa le reste en suspens en cherchant la réaction du jeune elfe qui se trouvait devant elle.

_________________

Merci Elen ♥t'es la meilleure ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhal Elwing
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 334
Métier : Mercenaire, archer, et meurtrier d'aprés certains
Age du personnage : 175
Alignement : Chaotique / bon
Ennemis : Peut-être les Rhaws, mais sinon personne.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Dim 5 Jan 2014 - 14:08

Le soleil allait bientôt être des notre dans cette rencontre peu recommandable. Le froid était déjà de la partie lui et, la fatigue commençait à jouer des tours à l'Elfe qui avait grand besoin de repos. Malgré ses plusieurs fines épaisseurs de vêtement, la température désagréable se glissait partout et prenait possession de membres de Myrdhal qui commençait à trembloter. Une légère fumée de chaleur blanche, à peine visible, ressortait de la bouche de l'Elfe en passant à travers son écharpe lorsqu'il expirait son oxygène. Ayant vraiment du mal à supporter ce froid digne des montagnes enneigées les plus hautes, il ne s'arrêtait pas de marcher, une marche plus lente bien sûr, pour ne pas dépasser la vampire qui se trouvait en face de lui. L'inactivité et le manque de mouvement ne faisait qu'éveiller en lui les piques glacials du souffle du vent sans pitié. D'une oreille attentive il se délectait de chacune des paroles de la Vampire. De légères traces de sang fraiches restaient encore sur le bord de ses lèvres. L'Elfe aux yeux verts émeraudes commençait à tourner autour de la Vampire après qu'elle lui avait montré la direction du repaire des courtisanes. Il écoutait patiemment jusqu'à la fin de ses mots pour finalement s'arrêter après avoir décrit un demi-cercle autour de la Vampire qui s'exprimait. Le voilà maintenant entre cette dangereuse auberge et cette Vampire qui malgré ce qu'elle annonçait, voulait jouer un peu avec l'Elfe. Il l'avait contemplé pendant qu'elle révélait de nouvelles menaces qui cette fois semblaient véritables.

Une jeune Vampire, ou du moins qui semblait l'être, avait des courbes gracieuses et bien féminines. Mais son physique attirant n'était pas vraiment ce qui intriguait l'Elfe. En effet il avait rencontré assez de Vampire pour ne plus être influencé par leur caractère et leur manière de charmeur incorrigible. Son regard qui devenait de plus en plus sérieux au fil de la conversation, s'était focalisé sur ses yeux et les boucles d'oreilles étranges qu'elle portait. Le regard curieux de l'Elfe ne pouvaient se détacher de ces fioles de sang qui pendaient à ses oreilles, il avait également remarqué la sombre marque sur son poignet gauche, pensant à un malicieux dispositif dissimulé. Myrdhal n'avait jamais vu cette personne et pourtant il semblait la connaitre et savait que, comme nous tous, une histoire guère très plaisante planait au-dessus de sa tête. À chaque minute que la Vampire ouvrait la bouche pour lui parler, la mémoire de Myrdhal revenait peu à peu. Ses sourcils se fronçaient légèrement alors qu'il s'efforçait de recoller les morceaux des indications qu'y se trouvaient sur la Vampire. Sa tête se baissait et son regard était dans le vide, signe qu'il était totalement dans ses pensées qui paraissaient fort inintéressante. La Vampire commençait un décompte, son but était clairement de s'amuser avec cet Elfe qui en fait n'écoutait qu'à moitié ce qu'elle lui disait.
Quand elle fut arrivée à « [...] 4... 5... », Myrdhal redressait sa tête avec un regard persuadé et en même temps rempli de questions, camouflées sous son écharpe, ses lèvres avait chuchotaient un mot... Un nom qui airait dans sa tête depuis fort longtemps.

- Vanelsing ?!

Après avoir pensé tellement fort qu'un mot s'en était échappé, d'un geste prouvant le peu la confiance qu'y commençait à s'installer de lui même, Myrdhal retirait enfin le la partie haute de son écharpe comme on ouvre une capuche, dévoilant ainsi sa chevelure et ses oreilles d'Elfe. Son nez, sa bouche et tout le reste restaient encore à découvrir. Sa main accédait lentement à sa poche pour tapoter avec discrétion et délicatesse dessus, comme pour vérifier qu'il possédait toujours un objet. La Vampire avait surement entendu le nom qui s'était soustraie de ses pensées. Seule sa réaction pouvait certifier qu'il se trouvait dans le vrai. En attendant et, aussi pour changer de sujet, l'Elfe répondait à la question de la Vampire qu'il pensait appartenir à la famille Vanelsing.

- Je n'ai pas non plus l'envie ni la force de jouer avec vous... Je suis ici sur votre terre de passage seulement. Je cherche à rejoindre La Cité de l'Aurore en Oryenna pour y retrouver un ami. Je viens de l'île d'Omërie et un long voyage sans aucunes halte est maintenant derrière moi... Je souhaiterais me reposer... Merci de m'avoir indiqué le chemin je ne voudrais pas vous déranger plus longtemps.

Sans plus d'explication, Myrdhal détournait le regard pour continuer sa route en direction du repaire des courtisanes. Un choix de situation bien ambitieux ,car il tournait maintenant le dos à cette Vampire qui se trouvait désormais en mal de réponses supplémentaires de la part de l'Elfe. Sur ses gardes et à la fut du moindre mouvement agressif il se tenait prêt. Faisant entièrement confiance à ses sens et ses réflexes, il se sentait relativement en sécurité malgré le moment gênant. Sa main encore ouverte était placé sur le manche de son piolet tranchant, une grande inspiration s'en suivi alors qu'il entamait un pas à la fois décisif mais hésitant au démarrage.

Pensées:
 

_________________


~ Sa fiche ~ ~ Son carnet de notes ~
Son compagnon (pas encore en possession):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissa Vanelsing
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Alignement : Neutre Chaotique
Double Compte : Rose Dragomir/Annabeth Walker

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Lun 6 Jan 2014 - 18:05

Lissa avait lancé le décompte jusqu'à 5 pour faire parler le jeune elfe, mais jamais elle ne se serait attendu à cela... Il avait prononcé son nom alors que celui-ci ne la connaissait même pas. Ses yeux s'agrandirent sous l'effet de la surprise.
 
-Qui êtes-vous ? Comment savez-vous ce nom ?
 
L'elfe pris le temps de défaire sa capuche pour se découvrir légèrement. La jeune femme pu alors observer ses yeux plus en profondeur. Ceux-ci étaient d'un vert qu'on ne voyait pas souvent. Une bouche qui semblait fine et douce... La jeune vampire secoua la tête, ce n'était pas le moment de pensée à cela. L'elfe sembla se décider à répondre à sa première question finalement.
 
- Je n'ai pas non plus l'envie ni la force de jouer avec vous... Je suis ici sur votre terre de passage seulement. Je cherche à rejoindre La Cité de l'Aurore en Oryenna pour y retrouver un ami. Je viens de l'île d'Omërie et un long voyage sans aucunes halte est maintenant derrière moi... Je souhaiterais me reposer... Merci de m'avoir indiqué le chemin je ne voudrais pas vous déranger plus longtemps.
 
Oh non, Lissa n'avait pas l'intention de se contenter de cela. De plus, le soleil ne tarderait pas à se lever et elle ne pourrait pas rejoindre un autre abri pour la journée à temps. Elle suivit donc le jeune elfe jusqu'à l'auberge ou elle entra en premier. Une petite idée avait germé dans son esprit. C'était la même hôtesse qui était là, celle-ci s'approcha d'eux et reconnu la jeune femme.
 
« Bienvenue au refuge des courtisanes, je suis ravie de vous revoir madame. Que puis-je faire pour vous cette fois ? »

Elle sourit jusqu’à voir l’homme qui l’accompagnait. La jeune vampire s’en aperçu et répondit immédiatement

« Eh bien, j’ai trouvé une proie à l’extérieur, comme vous pouvez le constater et j’aimerais prendre une chambre pour avoir un peu d’intimité. De plus, le soleil ne tardera pas à se lever et je ne peux pas traîner ce poids qui me ralentirait. »

La jeune hôtesse sourie et hocha la tête

« Je comprends tout à fait. Je vais de ce pas vous conduire à une chambre ou vous pourrez rester toute la journée et vous reposer. Ainsi que déguster votre proie, mais tenter de ne pas faire trop de bruit tout de même, ce n’est jamais plaisant d’entendre crier. S'il vous faut autre chose vous n'aurez qu'à venir me voir. »

La jeune hôtesse jeta un regard à l’elfe avant de partir chercher une clé. Lissa en profita pour lui chuchoter à l’oreille

« Si vous parlez vous êtes mort alors à votre place je ne dirais rien avant que nous soyons dans la chambre. »

Juste à temps, l’hôtesse revenait avec la clé. Celle-ci les guida vers une chambre située au premier étage. Lorsqu’ils furent rendu, la jeune femme donna la clé à Lissa en lui souhaitant une agréable journée. La jeune vampire l’avait vite remercié avant de refermer la porte et de prendre place sur le lit. Elle regardait l’elfe et lui fit signe de prendre place.

« Je vous écoutes maintenant. Lorsque vous m’aurez donné plus de détail, j’irai volontiers vous chercher à manger. Cela ne devrait pas être trop dur vu que les humains ici doivent manger. »

_________________

Merci Elen ♥t'es la meilleure ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhal Elwing
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 334
Métier : Mercenaire, archer, et meurtrier d'aprés certains
Age du personnage : 175
Alignement : Chaotique / bon
Ennemis : Peut-être les Rhaws, mais sinon personne.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Mar 7 Jan 2014 - 20:45

La nature était froide sur la contrée de Màvreah. La fin de l'hiver avait beau se rapprocher à grands pas, il n'en restait pas moins présent, à procurer des frissons, des tremblements et la chaire de poule sans parler des nombreuses maladies qu'il provoquait aux plus faibles. Étant un Elfe, il faisait naturellement partie des plus faibles par rapport aux autres races. Son ambition principals était donc tout bonnement, comme sa direction de marche semblait le faire comprendre, de se mettre à l'abri pour reprendre des forces par tous les moyens. La jeune Vampire n'avait réussi à correctement cacher son étonnement lorsque l'Elfe avait prononcé le nom, sans le savoir, de sa famille « Qui êtes-vous ? Comment savez-vous ce nom ? ». Avant qu'il se soit retourné, il l'avait remarqué sur son visage qu'elle était surprise d'entendre ce mot sortir de la bouche d'un inconnu "Vanelsing". La main sur le manche de son piolet, prêt à s'en saisir, il sentait que la Vampire se rapprochait et, pas seulement, elle se rapprochait assez vite. Le cuir de ses gants bruns émettaient comme un son de grincement pendant qu'il serrait avec force dans sa main le manche, en cuir lui aussi, de son piolet. La tête légèrement tourner comme pour regarder au-dessus de son épaule droite, il surveillait les agissements de la Vampire qui s'approchait d'un pas un peu trop menaçant à son gout. Myrdhal s'arrêtait alors de marcher, prévoyant déjà un combat avec la Vampire. Mais... finalement cette dernière n'avait rien fait de tout ce qu'il pensait. Elle ne s'était contentée que de tourner pour simplement prendre les devants dans l'auberge du repaire des courtisanes. L'Elfe la regardait avancer devant lui alors qu'il relâchait, soulagé, son piolet en émettant une expiration audible qui signalait son allègement dans le poids de son coeur.

Replaçant son écharpe autour du haut de sa tête pour en masquer la totalité, excepter ses yeux. Il était entré quelque seconde après la Vampire qui l'avait doublée. Son arrivée avait sans aucun doute jeté un froid sur la chaleureuse ambiance qui régnait dans cette grande bâtisse, car la jeune femme qui se trouvait à l'accueil venait de perdre un sourire au moment où l'Elfe avait refermé la porte derrière lui. Sans se soucier de la gêne et de toutes les questions qu'il attirait à sa présence dans de repaire, il allait tout innocemment demander une chambre ainsi que de quoi se nourrir malgré sa rémunération impossible pour les services que l'auberge lui donnerait. Son regard impartial aurait surement pu lui donner quelques points pour réussir à convaincre l'aubergiste humaine qui se chargeait d'accueillir les arrivants, mais la jeune Vampire qui accompagnait Myrdhal à son insu, avait un autre plan bien plus pacifique. Dans un silence habituel pour l'Elfe, il écoute la discutions des deux femmes en restant à côté de la Vampire qui venait de lui ouvrir les portes. Ses yeux verts émeraudes regardaient lentement un peu partout autour de lui pour constater que la plupart des personnes qui se trouvaient sur les lieux, étaient des Vampires affamés qui dévoraient sans pudeur leurs victimes. Ses sourcils se fronçaient... Un début sentiment de haine commençaient à naitre en lui en observant ce qu'y l'entourait. Il aurait bien volontiers nettoyé cette zone jusqu'au dernier buveur d'hémoglobine mais, sans réelle organisation et patience, il ne serait arrivé à en tuer qu'une petite poignet avant de sombrer lui aussi. De plus il ne se sentait guère en forme pour une guerre dans un repaire aussi peuplé. « Si vous parlez vous êtes mort alors à votre place je ne dirais rien avant que nous soyons dans la chambre. ». Lui avait chuchoté à l'oreille la Vampire. Son regard assassin se détendait un peu en entendant ces paroles et en comprenant vraiment ce que la Vampire comptait faire.

Accompagnés par l'hôtesse de chambre, Myrdhal suivait de près la Vampire inconnue pour éviter de regarder les autres Vampires et se laisser sombrer dans une émotion meurtrière. L'hôtesse les laissait enfin seul dans une des chambres situées au premier étage avant de refermer la porte en laissant la clée à la Vampire qui prenait place sur le lit. Elle lui faisait signe de s'y installer aussi en tapotant gentiment sur la couverture à ses côtés.

- Je vous écoutes maintenant. Lorsque vous m'aurez donné plus de détails, j'irai volontiers vous chercher à manger. Cela ne devrait pas être trop dur vu que les humains ici doivent manger.

Myrdhal s'approchait de la Vampire, mais pas pour prendre place sur le lit avec elle. Continuant son chemin jusqu'à l'autre bout de la chambre, il s'emparait du dossier d'une chaise soigneusement rangée devant un bureau pour le trainer sur le plancher et le placer en biais appuyé sous la poignée de la porte. Ainsi, même avec un double de la clée, personne pouvait rentrer ou même en ressortir, du moins pas sans un minimum d'effort. L'Elfe se retourne pour faire face à la Vampire qui lui avait permis de rentrer jusque la dans ce lieu dangereux et lui proposait même ce qu'il désirait en échange d'informations. Il se dévêtait de son écharpe brune et usée par le temps, dévoila cette fois-ci la totalité de son visage. Se plaçant à deux de la porte, adossé sur le mur et les bras croisés il annonce enfin ce qu'y allait soulager le manque de réponses de la charmante Vampire.

- Votre nom dit-vous...? C'est donc un nom de famille... La marque sur votre poignet m'a fait revenir quelques bon moments en souvenir. Mon père qui voyageait énorme m'en avait parlé. Je savais que cette marque était rattachés au peuple Vampire mais pas qu'il s'agissait d'une famille noble... Et ce nom "Vanelsing", il me disait que c'est ça que ce signe décrivait... Voilà tout ce que je sais sur vous et cette marque à votre poignet... Et enfin pour ce qui est de mon voyage, je viens de l'île d'Omërie sur laquelle on m'avait envoyé retrouvé un objet de grande valeur pour un ami humain vivant à la cité d'Aurore... Je sais à quoi il ressemble et il est très important à mes yeux. Cela anime-t-il votre curiosité Vampire ?

L'Elfe décroisait doucement ses bras en regardant le visage pâle de la Vampire. Il se déplaçait un peu dans la pièce et finissait finalement par se rapprocher de la fenêtre qui offrait une vu sur la forêt en pleine nuit. Il n'y avait pas de barreaux à cette fenêtre et ne semblait pas celée non plus. Myrdhal observait un groupe de trois vampires entrer dans le repaire des courtisanes avec une victime humaine sur leur épaule. Ils parlaient joyeusement et rigolaient de leur proie avant que l'Elfe assassin mercenaire ne les perdre de vu pour refaire face à la vampire...

- Des fruits... Je voudrais bien des fruits.

_________________


~ Sa fiche ~ ~ Son carnet de notes ~
Son compagnon (pas encore en possession):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissa Vanelsing
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Alignement : Neutre Chaotique
Double Compte : Rose Dragomir/Annabeth Walker

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Sam 11 Jan 2014 - 0:10

Lissa avait décidé de sauver la peau du jeune elfe pour savoir comment il connaissait son nom. Cela n’avait pas été bien difficile de jouer la comédie à la dame d’accueil. C’était une humaine pas très intelligente. Lorsqu'ils furent rendu dans la chambre, la jeune femme fût surprise par la réaction de l’elfe de mettre une chaise près de la prote mais soit, en autant qu’il parlait cela lui importait peu.
 
- Votre nom dit-vous...? C'est donc un nom de famille... La marque sur votre poignet m'a fait revenir quelques bon moments en souvenir. Mon père qui voyageait énorme m'en avait parlé. Je savais que cette marque était rattachés au peuple Vampire mais pas qu'il s'agissait d'une famille noble... Et ce nom "Vanelsing", il me disait que c'est ça que ce signe décrivait... Voilà tout ce que je sais sur vous et cette marque à votre poignet... Et enfin pour ce qui est de mon voyage, je viens de l'île d'Omërie sur laquelle on m'avait envoyé retrouvé un objet de grande valeur pour un ami humain vivant à la cité d'Aurore... Je sais à quoi il ressemble et il est très important à mes yeux. Cela anime-t-il votre curiosité Vampire ?
 
Bien sûr cela attirait encore plus la curiosité de la vampire, mais elle ne pouvait pas l’obliger à lui en dire plus tant qu’elle ne l’avait pas nourrie. Tout de même, Lissa se demandait de quoi pouvait bien parler celui-ci. Les Vanelsing une famille noble ? Elle réfléchissait encore lorsque l’elfe lui parla.
 
- Des fruits... Je voudrais bien des fruits.
 
La jeune vampire hocha la tête et sortie de la chambre doucement. Allant vers l’accueil elle remarqua un groupe de vampire qui avait apporté eux aussi une proie. La jeune femme vint vers elle plutôt rapidement.
 
« Madame, auriez-vous besoin de quelque chose en particulier ? »
 
Comment la jeune vampire pouvait formuler cela… Une idée lui vint en tête
 
« Je voudrais des fruits frais. Le sang d’un elfe est largement meilleur lorsque celui-ci s’est nourrie de fruit et justement il en réclame. Je voudrais éviter un scandale alors j’ai préféré accédé à sa demande pour pouvoir ensuite boire son sang sans problème. »
 
Lissa avait dû être convaincante puisque la jeune hôtesse lui souria et hocha la tête. Elle partit et revint quelques minutes plus tard avec un panier fermer.
 
« Voilà tout ce dont vous pourriez avoir besoin. Je vous souhaite une bonne fin de nuit madame. »
 
« Merci à vous aussi. »
 
La jeune vampire remonta donc avec le panier vers la chambre. C’était l’elfe qui allait être content se dit-elle. En entrant elle alla se rasseoir sur le lit avec le panier.
 
« J’ai tout ce qu’il vous faut ici. Je me prénomme Lissa… Mais vous connaissez déjà mon nom de famille. Cependant, je ne connais rien de vous. Peut-être pourriez-vous vous présentez tout en mangeant ? La dame d’accueil ma donner tout ce panier lorsque j’ai demandé des fruits frais. J’espère que cela vous plaira. »
 
Lissa s’était laisser tomber le reste du corps sur le lit. Le soleil n’allait plus tarder à se montré et elle devrait se reposer en journée. Heureusement, l’elfe avait besoin de sommeil aussi. Le seul hic était qu’il n’y avait qu’un seul grand lit dans la pièce et la jeune femme n’avait pas l’intention de lui laisser.
 
« Par contre, il n’y a qu’un seul lit dans cette chambre. Je ne sais pas si vous voulez dormir par terre ou autre. Cela ne me gêne pas de le partager avec moi, en autant que vous ne tentiez rien de mal contre moi. »
 
Pour la jeune vampire, le message était clair. Il n’en tenait qu’à l’elfe de décider pour lui-même.

_________________

Merci Elen ♥t'es la meilleure ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhal Elwing
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 334
Métier : Mercenaire, archer, et meurtrier d'aprés certains
Age du personnage : 175
Alignement : Chaotique / bon
Ennemis : Peut-être les Rhaws, mais sinon personne.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Dim 12 Jan 2014 - 16:23

La demande de l'Elfe avait été acceptée par la Vampire qui hocha la tête positivement pour le faire comprendre. Son regard discrètement victorieux et annonciateur de malheurs se plongeait dans celui de la Vampire qui se levait du lit. On pouvait presque en oublier qu'il n'avait pas rassasiée son estomac depuis bientôt plus d'une journée. Laissant la Vampire s'approcher de lui, il la suivait du regard sans rien ajouter de plus. Les bras croisés il attendait le dernier moment pour légèrement pousser la chaise qui bloquait l'axée à la sortie, la laissant bruyamment tomber sur le plancher sur ses quatre pieds. La jeune Vampire quittait la chambre pour aller chercher la nourriture de l'Elfe suite à sa demande pour le moins osée, ce à quoi, il avait refermé la porte derrière elle. Ses pas émettaient un son de tapotement sur étouffé sur le tapis dans le couloir, il les écoutait diminuer au fur et à mesure que la Vampire s'éloignait en direction de l'accueil. Laissant finalement place à un silence quelques fois perturbé par des hurlements étouffés eux aussi par les nombreux murs qui séparaient les chambres.

Il s'était mis à l'aise, confortablement installé sur un fauteuil situé proche du bureau en attend le retour de la Vampire bien serviable. Les deux bras posés sur les accoudoirs et les pieds bien à plat sur le sol, il écoutait vaguement ce qu'il se passait dans la chambre de l'autre côté du mur. Aucune parole et, aucun crie mais, l'on pouvait sans aucun doute deviner qu'il y avait du mouvement. Chaque fois qu'une personne se mouvait, elle créait une sorte de résonance qui parcourait tout le domaine, les nombreuses vagues voix qu'il entendait faiblement au loin se mélangeaient dans sa tête. Essayant de visualiser et de comprendre l'ambiance du repaire tout entier, mélangeant mouvements détectés et voix peu compréhensible. Il imaginait la race et les occupations de chacun.

Le temps n'avait guère semblé long, il avait eu l'impression de ne jamais l'avoir quitté des yeux. Ses pas se faisaient entendre dans le couloir du premier étage, ils se rapprochaient par ici et, se mettaient légèrement ralentir devant la porte de la chambre où se trouvait l'Elfe assassin. La main posée sur son arme, prévoyant que derrière cette porte il se trouvait autre chose que la Vampire qu'il attendait. Le regard fixe et sans émotion il épiait la poignée de porte qui tournait lentement. La vue battante sur le couloir avait enfin été dévoilé tout comme la présence de la Vampire qui venait de l'ouvrir avec un plein panier de fruits. Elle ne plaisantait pas, des humains travaillaient réellement pour des Vampires générateur de mal et de souffrance. N'est en moins cette Vampire paraissait différente, non pas gentille mais simplement insensible envers toute haine ou amour. Même l'Elfe le paraissait tout autant, il retire la main de son piolet tranchant, imaginant qu'il ne craignait plus rien. La Vampire reprenait place sur le lit en lui proposant des explications et des présentations supplémentaires de la part de l'Elfe aux yeux émeraudes. Il se penchait pour atteindre le panier d'osier rempli de fruits en tout genres et le poser à ses pieds pour pouvoir se servir plus facilement.

- J’ai tout ce qu’il vous faut ici. Je me prénomme Lissa… Mais vous connaissez déjà mon nom de famille. Cependant, je ne connais rien de vous. Peut-être pourriez-vous vous présentez tout en mangeant ? La dame d’accueil ma donner tout ce panier lorsque j’ai demandé des fruits frais. J’espère que cela vous plaira.

En écoutant parler la jeune Vampire sans la regarder, il s'emparait d'une pomme de sa main droite. Son attitude donnait l'impression qu'il ne l'écoutait pas, qu'il était bien plus intéressé par le fruit qu'il venait de croquer et qu'il ne fallait pas le déranger. Si elle avait cette impression dérangeante, il avait décidé d'y mettre fin en la regardant finir sa phrase après avoir entamé sa pomme dans un bruit de morsure bien audible. Il avait laissé un blanc pendant un moment, une longue minute sans rien se dire, une longue minute qui aurait été gênante pour la plupart des personnes. Mais l'Elfe avait un regard qui arrivait à faire oublier cette sensation sans pour autant la nier. Le regard fixe sur la Vampire, il la contemplait s'allonger sur le lit, bien au centre, les sourcils quelque peu froncé, signe qu'il était en pleine réflexion. Elle profitait du silence inexpliqué pour reprendre la parole au sujet de l'emplacement pour faire une sieste. Un débat qu'elle souhaitait partager puisqu'elle lui en avait fait part, tout comme elle souhaitait connaitre son nom.

- Par contre, il n’y a qu’un seul lit dans cette chambre. Je ne sais pas si vous voulez dormir par terre ou autre. Cela ne me gêne pas de le partager avec moi, en autant que vous ne tentiez rien de mal contre moi.

L'air sérieux, il l'écoutait encore une fois sans donner le moindre de ses avis personnels. Un faible rictus homologué à un petit sourire en coin se dessinait sur ses lèvres. Il avait finalement décidé à parler après avoir goûter la pomme lors d'une seconde bouchée.

- ... Lissa Vanelsing... La petite dernière de la famille... Enchanté... Je suis Myrdhal Elwing, le petit dernier de ma famille disait il de manière lente et roque avant de croquer une nouvelle fois dans sa pomme... Je vais me reposer ici en attendant que le jour se lève, ce fauteuil m'est confortable... Ne me réveillez pas.

Son sourire avait un peu grandi, la mimique de son visage montrait qu'il se retenait presque de rire lorsqu'il repensait aux paroles de la Vampire. On pouvait lire facilement ça en le regardant, un rire non pas moqueur mais... autre chose. Finalement, aucun son n'était sorti de sa bouche, il se contentait de fixer la Vampire avec un petit sourire effrayant et sûr de lui aux lèvres. Les choses étant clairement dites, l'Elfe fermait à présent doucement les yeux et sa tête se baissait petit à petit comme hypnotisée par la fatigue. Son menton venait lentement toucher son torse et une respiration plus perceptible embaumé la pièce. Bercé par les bruits de qui vacillaient partout dans ce grand bâtiment, il finissait par s'endormir pour quelques heures.

_________________


~ Sa fiche ~ ~ Son carnet de notes ~
Son compagnon (pas encore en possession):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissa Vanelsing
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Alignement : Neutre Chaotique
Double Compte : Rose Dragomir/Annabeth Walker

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Jeu 16 Jan 2014 - 20:02

La nuit venait à achever, les étoiles commençaient à moins briller et la lune à descendre doucement. Bientôt, le soleil se lèverait et illuminerait la terre. Lissa s'était lever pour regarder dehors, perdue dans ses pensées. Rien qu'une fois elle aimerait tellement pouvoir sentir le soleil sur sa peau, sentir la chaleur envahir son corps entier. La jeune vampire savait bien que c'était impossible sans risque de mourir. Lorsqu'elle regardait le jeune elfe, son regard était rempli d'étoile, comme elle l'enviait... Elle l'envier de pouvoir sortir sous le soleil du jour comme de la nuit, d'être libre de ses mouvements et de pouvoir voyager sur les terres comme il le souhaitait.
 
L'elfe s'était, semblait-il, régaler avec les fruits que Lissa avait pu trouver auprès de l’hôtesse. Cette endroit commençait à l’agacer, mais elle y était coincée. Au moins personne ne chercherait à venir la déranger dans sa propre chambre. Le bruit avait dû parcourir que quelqu'un avait ramené un elfe, ce qui était plutôt rare. Pourtant il restait une question existentielle à résoudre, comment celui-ci sortirait-il de l'auberge ? Lissa ne pouvait pas le laisser sortir seule puisqu'elle était supposé l'avoir mangé... Le corps... Voilà ce qui lui posait problème, sortir le corps de l'auberge. Celle-ci ne pourrait pas le faire en pleine journée...
 
- ... Lissa Vanelsing... La petite dernière de la famille... Enchanté... Je suis Myrdhal Elwing, le petit dernier de ma famille... Je vais me reposer ici en attendant que le jour se lève, ce fauteuil m'est confortable... Ne me réveillez pas.
 
Un léger sourire apparue sur le visage de Lissa.
 
-Je suis enchanter Myrdhal. Ce n'est pas moi qui vous dérangerai durant le jour...
 
La jeune femme aurait voulu lui parler du soucis pour sortir, mais le jeune elfe semblait s'être endormi très rapidement. De son côté la vampire prit encore un moment pour regarder la lune se coucher. À défaut de ne pouvoir regarder un lever de soleil, elle pouvait suivre la progression de la lune... Elle aurait tout le temps de parler à Myrdhal lorsque celui-ci se réveillerait. Il suffisait d'espéré qu'il ne tente pas de s'échapper pendant qu'elle dormirait un peu... La journée allait sans doute être longue sinon...
 

Voyant que le soleil allait se lever dans quelques minutes, Lissa regagna le seule lit en souriant. L'elfe semblait confortable sur le fauteuil. Il ne restait qu'a espéré que tout le monde dorme bien sans aucun drame. Il ne manquerait plus qu'il tente de la tuer dans son sommeil. Cessant de s'inquiéter elle posait la tête sur l'oreiller pour finir par s'endormir. Quelques heures ne lui feraient pas de mal.

_________________

Merci Elen ♥t'es la meilleure ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhal Elwing
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 334
Métier : Mercenaire, archer, et meurtrier d'aprés certains
Age du personnage : 175
Alignement : Chaotique / bon
Ennemis : Peut-être les Rhaws, mais sinon personne.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Dim 2 Fév 2014 - 4:45


Ce n'était finalement qu'un faible soupir audible qui avait parcouru l'air de la chambre. Ses yeux étaient restés fermés, seul son thorax et son abdomen se gonflaient un peu lorsqu'il inspirait l'oxygène et dégonflaient quand il l'expirait. Un mouvement bien lent comme à son habitude, signe qu'il devait se trouver dans un second état de bien être, où le calme devenait plus important que tout ce qu'il y avait dans la pièce. Sa respiration devenait temporairement inaudible pour ne laisser que son ventre bouger, on pourrait presque le soupçonner de faire semblent d'aspirer et de souffler l'air de la chambre. Ses avant-bras étaient posés à plat sur les accoudoirs du fauteuil à la teinte brune, la même teinte en plus lumineuse que les vêtements qu'il portait. Ses mains agrippaient gentiment les petits ornements de bois sculptés en bout des accoudoirs.

La Vampire qui se disait être Lissa, lui avait assuré qu'elle ne viendrait pas le déranger durant son repos, ou du moins que ce n'était pas elle qui irait le faire. Dans son esprit et ses pensées pas encore tout à fait somnolentes, L'Elfe portait inconsciemment sa concentration sur les répercussions sonores du domaine et même de l'extérieur. Les bourdonnements, les chuchotements, les fracas, les grincements, les hurlements... Chaque bruit lui donnaient des informations bien précises sur la vie qu'il y avait dans ce repaire. Des bruits de pas dans le couloir, un son étouffé par un tapis et parsemé de sommaires craquements du vieux planché. Une clef qui grattait l'intérieur d'une serrure avant que la porte pousse un râle de froissement entre les charnières mal huilées. Les gloussements féminins et des rires d'hommes jaillissaient des murs et des étages inférieurs. Le vents qui se faufilait entre les fines brèches où l'air pouvait circuler en sifflotant et en renvoyant les branches des arbres se cogner contre les carreaux de la fenêtre Et bien plus encore. Toutes ces révélations sur les agissements de certains et d'autre, l'aidaient à se sentir en sécurité. L'imperturbable respiration de la Vampire allongée sur le lit entrait également en compte. L'Elfe avait pris une inspiration plus longue que les autres avant d'ouvrir lentement ses yeux pour poser son regard émeraude sur elle. Cette dernière ne semblait guère en panique ou juste pas rassurer, non rien de tout cela. Elle ne faisait que dormir sur un grand lit en attendant que la nuit disparaisse pour finalement revenir à nouveau.

Lorsque Myrdhal fermait les yeux pour se laisser plonger dans l'obscurité et la méditation, il arrivait à se calmer les nerfs. Souhaitant oublier toutes les horreurs qui lui avait été donné de voir durant sa vie, il menait un combat dans sa tête en visualisant ses erreurs passées avec ce qu'il se tramait autour de lui, créant un lien qui le faisait songer sur l'avenir. C'est après un peu moins d'une heure qu'il se leva dans un silence vraisemblable. Veillant à ne rien renverser ou faire grincer avec ses pieds, il prenait soin de marcher uniquement sur le tapis autour du lit. Si la couleur que la lune arrivée malgré tout à donner à la chambre n'y était pas, on aurait pu confondre le déplacement de l'Elfe avec la fluidité et la tranquillité d'une ombre. En quelques pas, sans émettre le moindre son, il était arrivé de l'autre côté du lit, là où la Vampire nommée Lissa Vanelsing avait commencé une sieste. Il ne savait pas si les Vampires pouvaient réellement dormir à point fermé, ou s'ils méditaient comme les Elfes. Cela dépendait peut-être de la race avant la transformation... Sa main se posait lentement sur son arme et ses doigts tout aussi lentement venaient se saisir du manche. Il décrochait cette arme aiguisée d'un regard noir et sans émotion, personne n'aurait pu le freiner dans sa décision, de moins pas en lui parlant. Ses idées idées semblaient déterminer tout comme son geste. Le tranchant froid de sa lame venait doucement se loger à deux centimètres du cou de la Vampire qui dormait sur le lit. Sans la toucher pour le moment avec cette lame d'acier brillante, l'Elfe la contemplait sans rien dire, il ne bougeait plus. Il ne savait pas ce qu'il attendait ni même ce qui le retenait, il restait là, à la regarder et était stoppé dans son mouvement comme si une vois dans sa tête lui suppliait de ne pas la tuer. S'interrogeant lui-même, se remémorant ses souvenirs au plus profond de son âme, visualisant toute sa vie. Faisant lui-même la balance pour juger cette jeune femme Vampire qu'il ne connaissait que depuis quelques heures, il avait fini par renoncer. Tout aussi lentement, après cinq minutes de réflexion intense, il éloigne la lame de la gorge de la Lissa sans la blesser ni même la toucher.

Pensées:
 
Sa décision avait porté une lourde place dans son coeur, le regard étonné, effrayé de par ses agissements, il n'en revenait pas d'avoir songé à la tuer. La regardant avec de grand yeux pendant encore quelque seconde, il imaginait dans quel état elle serait s'il lui avait coupé le cou. Il visualisait le sang s'éjecter du corps pour repeinte la tapisserie de rouge, le réveil surpris qu'elle aurait en regardant l'Elfe d'un regard apeuré et assassin avant de mourir dans les dix secondes qui auraient suivis. Rien de tout cela ne c'était produit finalement et, il en était fier, fier de ne pas l'avoir tué, de ne pas être devenu un monstre, fier de se souvenir du parcoure qu'il voulait faire tout au long de sa vie. Fier de la voir toujours respirer calmement. D'un pas souple et léger, comme il était venu, il se dirigeait à présent dans une autre pièce dans la chambre toujours. Là y était mis à disposition, des linges propres et des bassines d'eau ainsi que plusieurs produits d'entretiens. Un petit sourire sincère en remarquer le contenu de la pièce puis il était entré en refermant la porte derrière lui. Le moment était venu pour Myrdhal de faire sa toilette. Étant sur le chemin d'un long voyage, il en rêvait en plus d'en avoir besoin. L'Elfe déposait ses armes et ses vêtements au sol, ne gardant sur lui que le strict minimum en cas d'urgence, il commençait à se savonner. L'eau était froide et cela se ressentait que de trop. Mis à part la température de l'eau, le plaisir et la sensation de se savoir propre était parfaitement agréable. Il ne rajoute rien d'autre que l'eau et le peu de savon dont il s'était servi, ne voulant pas non plus agrandir son odeur pour tous les prédateurs à la narine sensible. Puis, il se revêtait de ses vêtements et ses armes pour ressortir de la salle de bain.


_________________


~ Sa fiche ~ ~ Son carnet de notes ~
Son compagnon (pas encore en possession):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lissa Vanelsing
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Alignement : Neutre Chaotique
Double Compte : Rose Dragomir/Annabeth Walker

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Sam 1 Mar 2014 - 2:12

On lui avait souvent dit que la nuit portait conseil, ou plutôt le jour dans son cas puisque les vampires ne dormait qu'en de rare occasion la nuit. La jeune femme avait posé sa tête sur l'oreille pour s'endormir facilement, cependant quelque chose l'empêcha de bien fermer les yeux. Sans doute la peur que l'homme ne tente quelque chose sur elle dans son sommeil, jetant un coup d’œil vers lui, Lissa vit son torse se soulever doucement, signe qu'il respirait doucement comme lorsque le sommeil nous emportes. Reposant sa tête, la jeune vampire sombra dans un mélange de rêve et de souvenir, tous plus effrayant les uns des autres.


Lissa revoyait son enfance heureuse qui se transformait en cauchemar, sa grand-mère se faisant dévorer par un loup devant ses yeux d'enfants. Ses parents qui ne lui prêtèrent aucune attention. Les heures passé à errer dans une ville qui lui était inconnu, une jeune fille perdue dans les bois... Tout cela lui revenait en mémoire et à chaque fois la fin était horrible.


La jeune vampire sentait la sueur couler sur son front, son instinct lui soufflait de se réveiller, d'ouvrir les yeux, mais elle n'en fit rien. Ne bougeant pas du lit, la jeune femme sentait un souffle près d'elle. Lissa sentit quelque chose bouger dans la chambre, sans doute l'elfe et celui-ci se rapprochait du lit. Elle pouvait sentir le souffle chaud de Mydhal dans son cou. Que faisait-il donc ? Voulait-il la tuer ?


Tentant d'imaginer sa mort, la jeune femme ne pensait plus à rien. Serait-il doux ou brusque ? Cela lui serait-il un soulagement ou un fardeau ? Plusieurs questions envahirent l'esprit de la jeune vampire, mais aucune n'avait de réponse pour le moment. Toute personne normale aurait ouvert les yeux pour regarder l'homme, le supplier de l’épargner, mais pas elle. Lissa n'était pas du genre à supplier, s'il souhaitait la tuer, qu'il le fasse. Cela soulagerait peut-être sa vie. Elle qui n'était qu'un simple objet que des gens cherchait à employer, quel différence cela ferait-il ? Aucune.


Pourtant, après quelques minutes, la jeune vampire sentit la menace s'écarter et une porte qui se referma doucement. Ainsi il avait choisi de la laisser vivre, mais pourquoi ? Ouvrant les yeux et se redressant dans le lit, la jeune femme examina la chambre. Rien n'avait changé, excepter que l'homme était dans la pièce tout près. Écoutant les bruits alentour, celle-ci put entendre de l'eau. Ainsi il faisait sa toilette, il lui faudrait attendre qu'il aille terminer pour avoir le fin mot de l'histoire. Durant le temps que mis l'elfe dans la salle de bain, Lissa ferma les yeux doucement. Ce fût au bruit de la porte qui s'ouvrit que ses yeux en fît de même. Se dirigeant vers l'elfe doucement, elle lui demanda enfin ce qu'elle voulait savoir d'une voix qui se voulait plus que calme.


-Pourquoi avoir voulu me tuer ? Surtout dans mon sommeil lorsque je ne pouvais pas me défendre ni rien. Je ne vous en veux pas, au fond vous m'auriez peut-être rendu un grand service... Quoiqu'il en soit, j'imagine que je dois vous remerciez de ne pas l'avoir fait. Je vais à la salle de bain à mon tour, si vous permettez.


Sur ces mots Lissa se dirigea vers la porte un petit sourire aux lèvres. Une autre nuit n'allait pas tarder à commencer. Elle se demandait ce qui l'attendait cette fois...Et surtout, que cherchait l'elfe...

_________________

Merci Elen ♥t'es la meilleure ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myrdhal Elwing
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 334
Métier : Mercenaire, archer, et meurtrier d'aprés certains
Age du personnage : 175
Alignement : Chaotique / bon
Ennemis : Peut-être les Rhaws, mais sinon personne.

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   Mer 23 Avr 2014 - 1:09

L'Elfe aux yeux émeraude était enfin sorti de la salle de bain en ouvrant délicatement la porte qui, malgré ce geste, fit par la même occasion soulever les paupières de la Vampire allongée sur le lit. Sans relâcher la porte de bois tapissée, il ne freinait pas son pas en direction du fauteuil et du panier de fruits, accompagnant la porte qui se referme de manière moins silencieuse. Dans son autre main se trouvait son écharpe brune ainsi qu'un morceau de tissu blanc semblable à un linge destiné à essuyer les souillures. Ses yeux verts étincelant aux lueurs des bougies ne se posèrent pas sur Lissa la Vampire, un peu comme s'il ne la voyait pas, ou plutôt comme s'il s'était habitué à sa présence féminine et discrète. Le calme et la sérénité se faisait particulièrement apprécier par Myrdhal, il n'était donc pas étonnant que la naturelle nonchalance des Vampires, mélangée à leur assurance, apaisait l'Elfe. D'un geste désintéressé, il avait lâché le linge blanc sur une petite table ronde après s'en être servi pour se sécher les mains. Continuant dans sa lancée, maintenant en direction de la fenêtre, il écartait raisonnablement les rideaux pour contempler le jour faire son entrée, laissant également passé un fin rayon de soleil sur son visage. Même si l'image qu'il donnait de lui ne reflétait pas ce sentiment, il était attentif à ce qui se passait autour de lui, constamment en train d'analyser chaque sons, chaque odeur, chaque pigmentation de couleur qui faisait tâche dans le paysage.

Prenant à son tour le chemin de la salle d'eau, surement dans l'intention de faire elle aussi sa toilette, la Vampire avait entamé la suite du dialogue. Ne souhaitant qu'une chose, avoir des réponses sur les agissements douteux de l'Elfe. Des questions tout à fait légitimes, mais qui une fois posées à Myrdhal, deviennent un jeu où les réponses pouvaient changer bien des choses selon sa guise. C'était un jeu digne des plus grands manipulateurs qu'il m'était un malin plaisir à examiner, par simple distraction et par souci professionnel, l'Elfe était passé maitre dans l'art de la joute verbale.

- Pourquoi avoir voulu me tuer ? Surtout dans mon sommeil lorsque je ne pouvais pas me défendre ni rien. Je ne vous en veux pas, au fond vous m'auriez peut-être rendu un grand service... Quoiqu'il en soit, j'imagine que je dois vous remerciez de ne pas l'avoir fait. Je vais à la salle de bain à mon tour, si vous permettez.

Pensées:
 
Sans réponse l'Elfe restait imperturbable sur ce qui se passait dehors de l'autre côté de la fenêtre. En l'occurrence il ne se passait absolument rien d'intéressant dans la forêt que l'on pouvait contempler au loin, si ce n'est que les ombres qui se déplaçaient et disparaissaient petit à petit à la venue du soleil. Un blanc dans la discussion qui demeurait sans réponse de la part du jeune Elfe embaumait la pièce malgré la question pertinente de la Vampire qui s'apprêtait à entrer dans la salle de bain. Sa main se pose sur la poignée de la porte au moment où l'Elfe daignait enfin lui donner sa réponse.

- ... Ça oui, vous en avait de la chance. J'ai peut être encore besoin de vous, nous verrons bien.

Ce fut une réplique seche, pourtant annoncé sur un ton tout aussi nonchalant que son attitude, avec sa grave légèrement plus grave que la plupart des Elfes, il donnait l'impression de ne pas perdre ses objectifs de vue, quel qu'ils soient. À travers sa manière de s'exprimer, l'on pouvait ressentir un certain sérieux accordé symphoniquement à ses dires qui semblaient surnaturellement mauvais. Ce qui bien étrangement ne correspondait absolument pas à ses agissements, de la même façon qu'un ours est imposant en démontrant sa force, il n'en reste pas moins doux et peureux. Les ressemblances sont le plus souvent trompeuse et on pouvait facilement s'en apercevoir en restant aux côtés de Myrdhal Elwing, à condition de rester du bon côté. Se reculant légèrement de la fenêtre, il se tourne en direction de la porte de la salle de bain pour à son tour poser une question qui en apparence demeurait innocente.

- Dites moi ? La famille Vanelsing a t-elle déjà voyagé sur les terre d'Evanya ?

_________________


~ Sa fiche ~ ~ Son carnet de notes ~
Son compagnon (pas encore en possession):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chance ou Malchance ?Le destin nous le diras ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand le destin nous guide sur le droit chemin [PV Brent]
» "Le destin ne nous lâche pas"
» Le destin nous réunit comme il nous sépare
» Le hasard nous entraîne vers le destin qui nous attend. [PV: Ethan Schwartz]
» RolePlay: Énaël-Lars-Kaname. [qu'est-ce que le destin nous réserve ?]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Màvreah - Contrée des Vampires :: • "Au refuge des courtisanes" •-