Partagez | 
 

 Alcyon Hood [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alcyon Hood
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 15
Métier : Assasssin
Alignement : Neutre à tendance Chaotique
En couple avec : Personne
Ennemis : Aucun

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Alcyon Hood [Validé]   Lun 6 Jan 2014 - 22:17


Préambule  
Du personnage


Prénom & nom : Alcyon Hood
Sexe : Masculin
Âge du personnage : 25 ans
Race : Humaine
Meute/Tribu (pour les lycans/centaures) : /
Compétence magique ? (Oui/Non) : Oui


Description
Physique

Né et élevé dans une ferme, Alcyon s'est forgé des muscles robuste après de longues heures de dur labeur, au champ avec ses parents. Malgré sa grande taille avoisinant le mètre quatre-vingt-dix et sa carrure imposante, les traits qui court sur le visage d'Alcyon sont agréable à regarder et les nombreuses prétendante lui faisant la cours peuvent le prouver. Ses yeux éclate d'un vert émeraude et sa chevelure en broussaille noir comme la nuit lui donne un air mystérieux et parfois suspect.
Il à pour habitude de revêtir par dessus ses chemises en laine ou en cotons un gilet dont les mailles de tissus s’entremêle avec celle du métal, formant une espèce de côte de maille limitant la gravité des blessures qui peuvent lui être infligé lors de combat. Son grand manteaux de cuir bleuté comme un crépuscule avant la nuit s'étend jusqu'au talon et s'ouvre devant pour lui permettre de courir. L’intérieur de ce manteau est truffé de divers rangement pour ses dagues, ses fioles de poisons ou encore les lettres de ses amantes.
Ayant grandit à la ferme, sa force est acceptable et à défait déjà plusieurs gars plus robuste que lui. Son aisance à la course et son agilité lui confère une ribambelle de mouvement dont certain ignore l'existence. Nombreuse sont les demoiselles qui ont ouvert grand la bouche, hébété devant les prouesses du jeune homme.



Description
Mentale



Un père ivrogne et une mère aveugle ont donné à Alcyon un mental particulier. Il est de nature silencieuse et discrète, préférant regarder de loin les ennuis et analyser les situations dans lesquels ils se retrouve pour agi rapidement et au moment propice. Sous les nombreux coup de sabot de son père il à appris à encaisser les coups sans broncher. Il à aussi appris à faire profil bas sous les insultes débordante de sa mère, qui le considérait comme un bon à rien.
Alcyon à apprivoisé une carapace qui lui est utile dans toute les situations. Il sait quand il est nécessaire d'en venir à la parole, au mains, ou de garder le silence. Nombreuse sont les fois où ce silence dérangeant venait à importuner son entourage, amis ou ennemis.
Ce garçon est solitaire et n'as besoin de personne, si ce n'est de son animal de compagnie, un écureuil centenaire. Ses amis se compte sur les doigts d'une mains, ses connaissances sur les branches d'un chênes vieux de plusieurs siècles. Il ne fait confiance à personne, considérant que la confiance était un facteur bien plus mortel que vital.
Mais Alcyon est un homme censé, et bien loin d'être dénué de sens. Il peux éprouver de la compassion, même s'il ne la laisse jamais transparaître, considérant cela comme une faiblesse. Son âme de fermier le pousse par contre à aider un Homme ou tout autre créature dans le besoin, sans rien attendre en retour. Au contraire, à peine a t'il fini d'aider quelqu'un, qu'il disparaît, sans laisser la possibilité de remerciement.
Il n'est encore jamais tombé amoureux, et ne se pose pas de questions sur le sujet, préférant étudier les poisons les plus mortel ou les gestes d'art-martiaux pour parfaire ses aptitudes au combat.
Ingénieux, il peux réparer ou créer une multitude d'objet, avec ou sans l'aide de la maigre magie qu'on lui à légué.  



Votre
Histoire




" Papa ! Papa ! "

Le garçon accourait comme un lapin fuit le chien, sautant entre les trous qui parsemait le champs, vers son père, alors à l'oeuvre pour réparer la charrue défectueuse.

" Mmmh ? "

Marmonna Gruh, géniteur du coureurs des champs. Il ne considérait pas vraiment son fils comme le sien, et le petit Alcyon le ressentait de plus en plus. Pour Gruh, ce n'était qu'une bouche de plus à nourrir et l'homme avait longtemps hésité pour choisir s'il devait laisser sortir ce nouvel être des entrailles de sa femme ou le tuer encore dans la tanière... Mais il avait hésité trop longtemps et Alcyon était né, dans la paille et le sang, les pleurs et les hurlements de sa mère.

" Il y à des cavaliers qui approche à toute vitesse de l'autre coté la bas ! " Dit il en pointant du doigt la colline qui s'élevait derrière lui.

" Des cavaliers qu'tu dis ? "

Gruh trouvait que le langage était une perte de temps, si bien qu'il ne s'attardait pas sur la forme de ses phrases et ignorait encore bon nombre de mot ou d'expression.

" Oui ! Il sont 5, ou 6 je ne sais plus ! Tous vêtu de noir ! "

Alcyon n'avait pas peur. Mais il ne comprenait pas ce que venait faire ces cavaliers ici. La région était très peu peuplé et les habitants ne pouvait compter que sur eux même. Sans intérêt, sans gibier alléchant et sans gisement de minerai, très peu de voyageurs s'attardait içi et personne ne s'intéressait à ces kilomètres de champs et de bois peu attrayant.

Le père regarda enfin son fils, une lueur étrange dans les yeux.

" Rentre à l'maison et va prév'nir Ludivine qu'ils sont la ! "

Habitué à ne pas discuter les ordres de son père, le garçon repartit en courant vers la ferme pour y rejoindre sa mère aigre et aveugle. Gruh quand à lui se releva et s'essuya les mains sur le chiffon enfoncé dans son pantalon, il leva les yeux vers la colline et vit apparaître les 6 cavaliers que sa progéniture lui avait annoncé.

Alcyon était monté dans sa chambre comme le lui avait demandé sa mère, très calmement. Ce qui l'étonnait, elle qui d'habitude terminait toujours ses phrases par une insulte blessante ou dénigrante... Il observait depuis la minuscule fente de bois son père qui discutait maintenant avec les étrangers à cheval. Il pointa plusieurs fois du doigt la chambre d'Alcyon, et le petit garçon commença à comprendre lorsque l'un des cavalier fit tomber dans les mains de son père une bourse remplit de pièce.  
Il entendit la porte s'ouvrir, deux cavalier entrer et se présenter à la mère d'Alcyon comme des Maîtres Esclaves, ce qu'Alcyon, du haut de ses 13 ans, ne comprit pas, n'étant jamais allé à la ville.

Ludivine leurs dit que le garçon était la haut, avec une voix éraillé, pas aussi sûr d'elle qu'elle l'était d'habitude.

Danger. Cette notion, Alcyon l'avait déjà acquise depuis longtemps, et savait comment y remédier. Il rassembla à toute vitesse quelques affaires, siffla Fitz, son écureuil adoptif, qui vint se fourrer sous la chemise du jeune garçon et ouvrit la lucarne agrippé entre deux poutre de la soupente. Il se hissa rapidement sur le toit, comme les nombreuses fois où il l'avait fait la nuit, pour sortir s'amuser dans les bois avec Fitz.
Il roula ensuite sur le toit et tomba pour s'écraser mollement dans la paille. Il courut ensuite jusqu'au bois les plus proches et s'y enfonça pour y devenir une feuille sur une branche. Personne ne pouvait le voir, ni ne le trouverais jamais. Mais lui, voyait tout.

La trahison. La haine. La colère. Trois sentiments jusqu'alors inconnu d'Alcyon fusait dans ses veines. Il tentait de comprendre, mais toute ses questions n'avait pas de réponse. Ses parents l'avait vendu ? L'évidence était la, mais son innocence enfantine l'empêchait d'y croire vraiment.

Une violente dispute avait éclaté ensuite. Les Maitres Esclaves n'ayant pas trouvé leurs dû, avait récupéré la bourse d'or donné au père et exigé toute leurs économie, sous peine de les tuer. Alcyon, lui, était toujours dans son arbre, guettant le départ des cavaliers, qui à son grand étonnement, n'était pas partit à sa recherche.
A la nuit tombante, de longues heures après l’événement, le jeune garçon rejoignit la ferme et poussa la porte de celle-ci. Il souhaitait des explications de la part de ce qui était ses parents.

Il avait eu le temps de réfléchir, il avait retourné le problème dans tout les sens. Mais chaque raisonnement l'amenait à une seule et unique conclusion. Ses parents voulait le vendre. Ou l'abandonner. Ce qui au final, était sensiblement la même chose. Alors en lui il avait sentit monter la haine et la colère. Elles bouillonnait en son sang comme l'eau sur le feu et lui donnait mal à la tête.

Son père était ivre mort, allongé sur son fauteuil et ronflant comme un porc bien gras. Ludivine, sa mère, pleurait, accoudé à la table. Elle hoqueta lorsqu'elle entendit la porte s'ouvrir.

" Qui ? Qu..Q...Qui est-ce ? "

Le jeune garçon ne répondit pas et s'avança lentement vers Gruh, son géniteur. Il le contempla avec dégoût. Il eu envie de l'écarteler, de voir son sang gicler sur le sol comme le sien avait souvent giclé à cause de lui. Il eu envie de s'emparer d'une pelle et de lui asséner des coups sur le crâne jusqu’à ce qu'il n'en puisse plus. Mais il n'en fit rien, et décida de le laisser encore dormir, il ne se réveillerais pas avant le petit matin vu son état.

" Qui est la ?! Répondez ! "

Ludivine s'agitait. Aveugle, elle avait l'ouïe très aiguisé et entendait le moindre froissement de tissus, si bien qu'elle recula quand son fils s'approcha doucement d'elle.

" C'est moi. C'est moi m'man. Enfin ... Tu ne m'as jamais vu alors ... "

" Oh mon fils, mon gentil petit garçon, viens donc la, je suis désolé. C'était une idée de ton père..." commença à pleurnicher sa mère.

Mais le jeune homme ne lui laissa pas le temps de finir. Il s'empara d'un des chiffons posé sur l'épaisse table de bois et entreprit d'étrangler cette hideuse créature qui lui avait donné la vie, qui l'avait haïs, et qui avait fini par le rejeter. Après une ou deux longues minutes, son corps inerte tomba de la chaise ou elle s'était assise, Alcyon sut qu'elle était morte.
La force qui poussait le garçon à agir était nouvelle. Il ne la connaissait pas, il ne savait pas d'où elle venait, mais il la laissait faire. Il n'éprouvait aucun remord. Simplement de la peine, du dégoût... De la Haine à nouveau, lorsqu'il s'approcha de son père, le tison à la main.

Le sang gicla comme il l'avait souhaité, plusieurs fois. Gruh ne ressemblait plus à grand chose de visage, si ce n'est qu'un amas de peau, de chair et d'os broyé sous les coups répété de tison. Son père n'avait sans doute rien sentit, la gueule de bois trop forte s'occupant déjà de la douleur, qui fût brève à la vue du "visage" de Gruh.

Errant longtemps sur les chemins, combien de jours, combien de nuit ? Alcyon ne l'avais jamais su, il avait survécut grâce à ses connaissance en baies et fruits de la forêt, et à sa vigilance accru devant le danger.
Un matin, alors que le soleil se levait doucement au dessus de la cime des arbres, un vieil homme, caché sous une toge noir à la grande capuche verte sombre, apparut par magie quelque mètre devant les pieds du jeune homme encore endormis. Fitz se mit à couiner avec férocité, achevant le réveil prématuré d'Aclyon qui brandit un long couteau en direction de l'étranger.

" Qui êtes vous !? Que me Voulez-vous ? " Dit il, d'une voie qui se voulait la plus impressionnante possible.

" Hé bien ? Est-ce des manière d’accueillir un vieil homme comme moi ? "

" Euh ... Tout étranger est dangereux ! "

" Ah ! Je suis As'Guldur, mage de la cité des ombres et recruteur pour la confrérie des lames ! "


Alcyon fixa le vieil homme en toge, perplexe.


" La confrérie des quoi ? " demanda t'il.

" Avant que je t'explique, ne veux tu pas changer tes loques, te trouver des bottes et te laver un peu ? Tu empeste le crottin ! "

Fort démuni devant la vérité qu’énonçait le mage, le jeune homme suivit celui-ci. Qui sait, il était peut être riche et Alcyon pourrait lui dérober quelques bibelots qu'il revendrais ou qu'il échangerais... Enfin non, il n'y connaissait rien au commerce, et la seule chose qu'il avait vu se vendre, c'était lui. Ou presque.

La confrérie des Lames est une association des meilleurs assassins de chaque villes, chaque comté et chaque région. Tellement fermé et protégé que peu les connaissait parmi le bas peuple, mais tout les hauts dignitaire, tout les rois et comte du pays connaissait et redoutait la confrérie des Lames, ou s'en servait pour éliminer un mauvais héritier, un ennemis trop gênant...

Alcyon eut beaucoup de chance. Le mage l'aurait tué s'il n'avait pas vu en lui.

En effet, pour devenir une fine lame, un apprenti assassin en somme, il faut sortir victorieux d'un funeste banquet, dont je pourrais vous raconter les détails si vous me le demandiez.
Ou alors, il faut avoir déjà tué pour une raison valable. Et non pour sa survie.

Le jeune garçon avait assassiné ses parents. Ainsi, il commença son entrainement avec As'Guldur. Ils était 4 sous sa tutelle. Deux d'entre eux moururent pendant l'entrainement, un autre abandonna et fut assassiné sous l'ordre de la Lame Noir, tête de la confrérie.
Alcyon quand à lui, forgé par les épreuves qu'il à traversé arriva au terme de son entrainement.

C'était un soir de printemps, 10 ans avait passé depuis qu'As'Guldur avait pris le jeune garçon devenu aujourd'hui un jeune homme robuste et très discret. Le mage se tenait à coté d'Alcyon, en silence. Alors que tout deux se trouvait dans la chambre du frère d'un très haut dignitaire de la ville.
Ils avait réussi à déjouer les tours des gardes et se trouvait à présent de part et d'autre du lit de la pauvre future victime. D'un signe imperceptible de la tête, As'Guldur ordonna à Alcyon de faire son travail. De faire ce pourquoi il avait été si durement formé. Et il ne fallait pas hésiter. Sinon, le mage tuerais ce qui avait été son protégé.

C'est la règle chez la confrérie des Lames.

Le couteau s'approcha doucement de la jugulaire de l'homme endormis. On avait demandé un assassinat dans un bain de sang, ils allait être servit.

Alcyon regarda le mage une dernière fois, et abaissa sa mains d'un coup sec.

Présentation de
Votre don


Alcyon dispose d'une particularité mental, et non des moindre. Il est capable par la seule force de la pensée, de déplacer un objet. Plume, verre, lame, fiole de poison ... Mais parfois de plus gros objet, mais cette fois ci en un peu plus de temps. Il lui fallait rester très concentré pendant plusieurs heure parfois pour déplacer les plus gros objet. Secrètement .
Il cache ce pouvoir à tout le monde, sans aucune exception.

Degrés de magie le plus faible : Il dispose de dague particulièrement légère, qu'il peut soulever par télékinésie et déplacer ou enfoncer dans un petit rayon d'un mètre autour de lui. Le crochetage de serrure est pour lui une formalité. Le déclenchement de piège à distance pour les vampire lui demandant par contre, plus de temps et de concentration.

N'ayant pas reçu l'éducation nécessaire par As'Guldur, qui ne sait rien du don de son ancien élève, Alcyon utilise ce don très rarement, quand l'Humain ne peut plus lutter contre la mort.
Déplacer un objet lui demande une concentration qui l'épuise. Plus l'objet est gros, plus son état de fatigue sera avancé après l'utilisation de ce don.



Complément
De la fiche




Code : Validé par Emeuh
Comment es-tu arrivé ici ? Déjà inscrit il y à ... Longtemps.
Que penses-tu du forum pour le moment ? A voir selon l'activité des personnage Wink
Voulez-vous un parrain? Je préférerais une marraine  rabbit 
Votre âge? 20 ans
Temps de présence possible sur le forum? Je suis moniteur de Ski, donc la période hivernale n'est pas celle ou je serais le plus présent. Ce mois de janviers, tout les soirs. Mais en février, beaucoup moins !



Dernière édition par Alcyon Hood le Mar 7 Jan 2014 - 2:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Alcyon Hood [Validé]   Lun 6 Jan 2014 - 22:20



Bonsoir et ReBienvenue parmi nous,

Avant qu'un de nous passe pour regarder ta fiche il te faudra mettre en place un avatar (qui correspond à la description de ton personnage). Il te faudra aussi trouver le code afin qu'on puisse le valider. Une fois ceci fait, un membre du staff viendra faire le passage ou le maître d'Ephaelya si il n'y a rien à signaler.

Afin de régulariser ta situation et de faciliter ton retour, je te demanderai de nous communiquer ton ancien pseudo ici. Que ce soit par mp ou directement sur ta fiche.

Bon courage, si tu as besoin le staff reste à ta disposition.


_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alcyon Hood
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 15
Métier : Assasssin
Alignement : Neutre à tendance Chaotique
En couple avec : Personne
Ennemis : Aucun

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Alcyon Hood [Validé]   Lun 6 Jan 2014 - 22:27

Voila qui est fait !

Avatar et Code !


Ps : J'ai pas la belle mise en page des autres présentation ... Mais parce que je sais pas faire !

Edit Emeuh : Parfait. Comme tu m'as demandé je viens de te mettre le codage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 33
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Alcyon Hood [Validé]   Mar 7 Jan 2014 - 1:24

Salutation et rebienvenu sur le forum !

Nous avons un peu discuté de ton don dans le staff, il nous manque juste le petit inconvénient dont nous avons parlé et à toi les joies du Rp !

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre d'Ephaëlya
PNJ
avatar

Messages : 326

MessageSujet: Re: Alcyon Hood [Validé]   Mar 7 Jan 2014 - 22:04

Bonsoir et Rebienvenue sur Ephaelya !

Je suis ici pour m'occuper de ta fiche, qui, je ne te le cache pas, convient parfaitement au Background d'Ephaelya ! Les quotas sont respéctés et il n'y a quasiment pas de faute, c'est sans plus attendre que je valide ta fiche !

Je te souhaite donc la bienvenue sur le forum, Alcyon Hood !

N'hésite pas à faire une demande de rp ou à répondre à une demande.
Pense à générer ta feuille de personnage

Bon courage à toi, le staff reste à ta disposition en cas de question.
Puisse le sort t'être favorable, jeune humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alcyon Hood [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alcyon Hood [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Humains-