Partagez | 
 

 Nouveau départ... [PV Laurianna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Lun 27 Jan 2014 - 1:58

Kael s'était arrêté une fois encore à la maison Escher, retrouvant la-bas une grande partie de la famille. Il était resté une bonne partie de l'après midi, aidant au divers tâches ménagère et quotidienne. Couper le bois, étendre le linge, mettre les fourneaux à chauffer, allumer le feu dans la cheminée, et tout un tas d'autres petites choses qu'il prenait presque plaisir à faire.
Le soir tombé, il put enfin se détendre, attablé à une grande table de bois massif sur laquelle reposait des dizaines de plats riches et délicieux, ainsi que des vins délicat, des bières fortes et nourrissantes, et des paniers de fruits aux couleurs multiples.

Quel plaisir de se laisser aller dans son fauteuil en grignotant par ci par la, discutant avec les membre de la famille, de leurs exploits, de leurs histoires... Les mère de la maison ainsi que les filles les plus grandes s'occupait du service des plats et de la cuisine, elles se relayaient de temps en temps pour pouvoir profiter de la petite fête.

L'hybride se sentait bien dans ce cocon chaud et convivial, le temps semblait s'être suspendu... 


Soudain, une toute jeune fille galopa jusqu'à sa chaise en évitant les adultes qui circulaient dans la grande salle à manger. Elle se planta alors à côté de lui et le fixa en souriant. Il y avait une énigmatique lueur d'intelligence dans ses yeux, et sa manière de se tenir lui donnait l'air un peu plus mature comparé à l'âge qu'elle semblait avoir. 
Lionel Escher, le chef de famille, passa par la et fit les présentations. Il s'agissait d'Émilie, sa toute première petite fille âgée d'à peine neuf ans, mais déjà une vraie crapule selon lui. Il donna une grand tape amicale sur l'épaule de Kael et prit alors congé tandis que sa petite se dressait sur la pointe des pieds pour, à son tour, tapoter l'épaule de l'hybride, du bout des doigts...
Puis contre toute attente, elle fut la première à prendre la parole, regardant l'adulte aux cheveux long dans les yeux, ce qui était rare à cet âge la.


-Tu es Kael !

Avait elle dit d'une voix claire et enjouée.

-Oui, enchanté Émilie.

Elle lui coupa la parole.

-Papa dit que tu veux devenir le chien de guerre de la famille !

Quelque part, elle savait certainement que cette phrase pouvait être mal prise, car elle se retira discrètement en arrière, le regard légèrement fuyant, comme sur le point de se faire gronder. La, elle avait l'air d'une petite fille de son âge. Mais l'hybride avait plus le cœur à rire qu'à réprimander...


-Hahaha !... Il a raison dans un sens. Mais dis moi. Fit il en se baissant légèrement vers la petite fille. Tu as l'air bien intelligente pour une fille de ton âge.

Il souriait, et Émilie hocha simplement la tête en souriant, contente qu'il réagisse bien.

-Normal ! Je suis une magicienne !

L'hybride haussa un sourcil, amusé.

-Ah oui ? Et qu'est ce que tu fais comme tour de magie ?


Il s'attendait à tout. La pièce derrière l'oreille, la balle qui disparait ou encore le nœud magique, mais à ça, il ne s'y attendait pas. 

-Je peux deviner c'que tu penses ! Pour vrai !

Il affichait une expression de franche surprise.

-Ah... Il sourit. Et à quoi je pense la ?

La jeune fille plissa les yeux, se tapota le menton et afficha une expression de surprise, elle s'agita un peu et recula en fuyant le regard de Kael. Elle mit ses mains dans son dos.


-Tu... Tu t'es disputé avec Till... Et elle t'a frappé. Et tu penses à comment te faire pardonner...

La petite fille tourna la tête soudainement, comme si quelqu'un venait de l’appeler, et fila dans la cuisine.

Kael frémit. Comment diable avait elle fait ? Comment avait elle devinée une angoisse aussi bien refoulée ? Ce n'était certainement pas Till qui lui en avait parlé, ce n'était pas son genre...

Il se leva de table, serra quelques mains et repartit.



Il avait prit son dernier repas entend qu'hybride, but un dernier verre et vu une dernière fois la famille Escher. Il sentait une légère douleur dans sa poitrine. Comme une boule. Ils l'avaient accueillit comme d'habitude, sans lui faire la morale alors qu'ils savaient ce qu'il comptait faire, ils avaient pris la nouvelle comme une bonne nouvelle, tout simplement, parce qu'il avait décidé de prendre son destin en main. Ses yeux devinrent légèrement humides. La fatigue nerveuse, il était heureux d'avoir de tels amis...

Il continua de marcher jusqu'à l’orée de la forêt du crépuscule, les landes éternelles lui faisaient face.

Soudain, il sentit une odeur discrètement de sable chaude et de miel, un subtil mélange, l'odeur corporel de quelqu'un qu'il connaissait...

-Till...

-Ouais...?

Lui répondit une voix légèrement distante et empreinte d'une certaine inquiétude. Elle l'avait suivit jusqu'ici... Sans qu'il s'en rende compte.


-Je suis désolé... Je ne te considèrerait plus comme une gamine...

Elle lui coupa la parole.

-Non, non... C'est ma faute. On était tous les deux super nerveux hein ?... Puis pour le coup de poing...

L'hybride sourit presque malgré lui.

-C'est rien, oublis... Mais comment tu fais pour tout le temps me suivre sans que je le sente ?

Il se retourna finalement et aperçut la mercenaire, elle avait refermé sa cape à la fraicheur nocturne, son visage était adoucit par une inoffensive mélancolie. Elle nouait doucement ses doigt devant elle, sa grande sacoche attachée à sa ceinture. Pourquoi emporter un tel objet simplement pour une balade en forêt ?

-C'est mon secret !

Dit elle sans changer d'expression.

-Alors d'accord... Till ?

-Ouais...?

-Tu es devenue une belle femme.

La concernée se figea un instant puis vira au rouge, à la limite de la combustion spontanée.

Elle retrouva alors toute sa superbe et son énergie, tapant du pied. 

-T t t'es... T'es trop débile !! Pfff... T'façon...! Ouais c'est ça ! Non mais franchement !

Bafouilla-t-elle en tournant le dos.

Kael éclata de rire.

-Hahahaha !... Bon... J'y vais. Je suis content que tu m'en veuilles pas. Je reviendrais dans quelques jours. Il sourit, même si Till ne le voyait pas en lui tournant le dos. Ça va bien ce passer. J'suis fort !


La mercenaire tourna la tête et sourit de même.

-Ouais !... A bientôt Kael !

-A bientôt Till.


Et tout deux reprirent leur route.

Till glissa la main dans sa grande sacoche et effleura l'étoffe d'une vieille chemise oubliée de l'hybride. Imprégnée de son odeur, elle lui permettait de masquer la sienne lorsqu'elle la portait. En effet, il ne pouvait pas repérer sa propre odeur...

Kael de son côté, se rendit au lieu de rendez-vous exact, contemplant la vaste lande nocturne et éternelle. Infinie tapis de végétation s'ouvrant sur l'infini, le bord du monde comme on l’appelait autrefois. Quel meilleur endroit pour commencer une nouvelle vie ?

_________________
Fiche du personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Lun 27 Jan 2014 - 16:55




Nouveau départ,

Kael & Laurianna

Il était l’heure, l’heure de partir, l’heure de l’abandonner encore une fois, alors qu’il n’était pas au plus haut de sa forme. La louve culpabilisait et retardait les minutes de son départ. Malgré la hâte de commencer une nouvelle vie, de partager son temps et ses connaissances avec quelqu’un, le cœur de la lycanne n’était pas à la joie. Elle commençait à se poser des questions, a hésiter et si elle n’y allait pas finalement ? Puis en s’approchant de la fenêtre observant la noirceur de la nuit qui venait de tomber sur ce 6 ème  jour, elle ne put que constater qu’elle n’était pas faite pour être ici. Regardez-les, ses humains qui se bécotent sur un banc sous les rayons lunaires. Regardez la cette femme au maquillage parfait, a la voix mélodieuse et à cette tenue ajustés au millimètre. Laurianna en avait des crampes au ventre rien qu’en imaginant le corset qui soulignait cette taille de guêpe. Non il fallait être réaliste, la louve ne serait jamais ainsi, elle ne représenterait jamais cette perfection, ne supporterait jamais un tissu aussi compressant autour de son corps, ne parviendrait jamais à marcher avec des talons aussi haut, non elle ne serait jamais à la hauteur du général et de ce qu’il représentait. Fermant les yeux, elle essuya une larme qui venait de dévaler, elle ne comprenait pas sa provenance ni même la raison de cette perle salé. Elle se contenta de se retourner, de venir câliner avec tendresse le visage du général et de lui murmurer qu’il était l’heure pour elle de partir. Lui faisant la promesse silencieuse de revenir très vite, le plus vite possible même. Le cœur lourd, elle prit la direction de la sortie du château, une fois à l’extérieur elle croisa le chambellan qui avait été agréable avec elle. La belle lui accorda un sourire, s’apprêtant à partir, mais il la stoppa en lui adressant la parole.

- «  Vous partez déjà alors ? Je pensais vous voir ici définitivement. »

Laurianna haussa les épaules. Définitivement était un mot qu’elle ne comprenait pas, ou plutôt qu’elle ne voulait pas comprendre. Sa place n’était pas ici, il était grand temps de revenir dans la réalité. La belle se contenta de l’observer sans savoir quoi répondre. Il reprit alors, comme si il anticipait les arguments non formulés qu’elle avançait.

- «  Vous l’aimez beaucoup ça se voit. J’espère vous revoir bientôt alors. Je suis certain de vous revoir bientôt. On ne reste jamais longtemps loin d’une personne chère à notre cœur. »

Qu’est-ce qu’il voulait dire au juste par une « une personne chère à notre cœur », parce que peut-être que lui il était capable de parler avec ce boom raisonnant dans sa cage thoracique. Mais pas elle, oh que non. Elle se contenta de lui adresser un nouveau sourire en hochant la tête, laissant glisser sur ses lèvres un murmure :

- «  A bientôt. »

Puis elle disparut dans l’orée de la forêt. Elle s’arrêta dans un coin à l’abri des regards, retira ses vêtements qu’elle rangea dans son sac à dos, avant de se transformer. Elle prit le sac dans sa gueule avant de repartir à toute allure. Laurianna avait conscience d’être en retard, terriblement en retard même. En courant sous sa forme lupine elle était à un peu plus de vingt heures du lieu de rencontre. Heureusement elle avait rendez-vous le lendemain au soir, elle n’avait donc pas le temps de faire de pause, ni même de marcher. C’est donc dans un rythme soutenu que la louve parcourue la distante qui lui restait à accomplir. Ses pas ralentirent au moment elle reconnut les odeurs des landes éternelles, elle lâcha le sac avant de reprendre son souffle et s’accorda une pause. Oui elle était en retard, mais ce n’était pas une raison pour montrer qu’elle avait conscience de ne pas être à l’heure. Elle se changea en humain, enfila des affaires particulièrement masculines qu’elle avait empruntées une nouvelle fois au général. Elle remonta sa chevelure, qu’elle fit tenir avec une branche, ramassée sur le sol, avant de prendre le petit sentier d’un pas lent et silencieux. Une ombre se dessina au loin, sous le grand cerisier qui étonnamment commençait déjà à fleurir, le lieu de rendez-vous parfait pour une nouvelle vie. Même si le changement serait principalement pour Kael, pour Laurianna cela allait être aussi le cas, adieu la solitude, bonjour le partage. En revanche, elle ignorait tout du lien qui se tissait après une transformation. Pour certains, il ne se passait rien et les créateurs rejetés même le nouveau loup. Pour d’autre au contraire, un lien fort et inexplicable se tissait entre eux, si fort qu’il ne se séparait plus, encore pour d’autre le lien restait superficiel, il y avait un lien mais personne n’était capable de l’expliquer. Laurianna ne savait pas réellement comment se comporter vis-à-vis du futur nouveau loup, elle espérait que la transformation l’aiderait à trouver sa place dans tout ceci. La belle s’approcha calmement de Kael, dessinant un sourire rassurant sur ses lèvres :

- «  Bonsoir, je ne pensais pas te trouvé ici. Tu n’as pas changé d’avis alors ? »

La fatigue était lisible sur les traits de son visage, après tout elle n’avait que très peu dormis durant le cycle de séparation. Le général ayant été blessé, elle avait surveillé jour et nuit l’état de santé de celui-ci. Calmement elle s’approcha du jeune homme, l’observant attentivement, il n’avait pas l’air inquiet, même plus heureux. Elle se contenta de lui adresser un nouveau sourire, entama une question avant de parler de la transformation.

- «  Qu’as-tu fais pendant ce cycle Kael alors ? »

Elle s’appuya contre le tronc, savourant le calme et l’apaisement du lieu. L’endroit était vraiment parfait pour une nouvelle vie, personne dans les environs, il pourrait crier encore et encore sous la douleur de la transformation, personne ne viendrait les déranger.

Revenir en haut Aller en bas
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Lun 27 Jan 2014 - 17:36

Kael était la, assis sur le sol tapissé d'herbe grasse e de fleurs refermées pour la nuit, au pied d'un grand cerisier étrangement en fleur, pour la saison. C'était un lieu de rendez vous qu'il ne pouvait pas manquer en tout cas, car l'arbre se voyait de très loin dans ce vaste océan plat de verdure rase, parsemée de quelques rares arbres ou buissons. Les lieux avaient véritablement quelque chose, une âme, une étrange magie qui affectait ceux qui l'observait. La majestueuse simplicité du vide, d'un océan infini de végétation paisible, simplement caressée par le vent...

Soudain, une odeur se fit sentir au loin ; boisée mais délicate, avec une note d'humus forestier mêlée à autre chose... Qu'il n'aurait pas su comparé à une odeur connue.

Laurianna était toute proche, mais il ne leva pas les yeux pour la chercher du regard, c'était inutile, après tout, elle se dirigeait forcément par ici.

Dans sa solitude, d'ordinaire, l'hybride réfléchissait, encore et encore, à n'en plus finir, à en perdre le sommeil même. Mais la, il parvenait à faire le vide comme jamais auparavant ; il n'était ni joyeux ni triste, mais il se sentait serein, envahit d'une plénitude qu'il aurait voulu connaitre tout au long de sa vie. Le court du temps semblait disparaitre, et lorsque les minutes commencèrent à se confondre aux secondes, il fut attiré par la voix de la louve. Elle n'avait pas changée, elle était comme dans ses souvenirs, seulement empreinte d'un peu de fatigue. Il sourit en tournant la tête vers elle ; heureusement que les canidés ne transpiraient pas comme les êtres humains, sinon elle serait arrivée complètement trempée. Ce qui lui laissa pensée qu'elle avait beaucoup courut sous forme animale, pour être aussi épuisée et aussi peu transpirante.

-Non, au contraire...

Dit il simplement d'une voix profonde et douce, les yeux dans le vague.

Il changea alors de position en étendant ses jambes devant lui, posant ses mains en arrière pour observer le ciel parsemé de milliers d'étoiles scintillantes. Les landes éternelles n'avait pas grand chose de différent avec ce ciel étoilé...

Il s'exprima de nouveau, avec cette même voix, mais en fixant le ciel plutôt que la lycanne cette fois ci.


J'ai découvert que mon cœur était fragile... Que les femmes sont terrifiante et... Il eut un sourire presque amusé. Que ma vraie famille me soutiendra quoi que je fasse.


Oui, cette famille là. Ils avaient l'air presque aussi impatient que lui de cette transformation, ils avaient même organisé un grand repas en son honneur.
Il suivit des yeux la louve qui s'adossa au cerisier. Il chercha son regard avec le sien sans quitter son sourire tranquille.

Je suis prêt Laurianna. J'ai hâte de me sentir enfin... Complet.

_________________
Fiche du personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Lun 27 Jan 2014 - 20:51





La première réponse de Kael rassura la jeune femme, il n’avait pas changé d’avis, il voulait bien partager un bout de chemin avec elle, un moment à deux, une aventure faite certainement de haut et de bas, mais où ils ne seraient plus seuls. Evidemment ce ne serait pas une histoire d’amour à l’eau de rose, avec le prince charmant et la belle princesse, non. Ça serait une histoire de transformation, de chasse, de combat, d’aventure contre des créatures extraordinaires, comme sur l’ile. Et puis il y aurait aussi d’autre relation, le général, la famille de Kael qu’elle avait envie de rencontrer. Oui, sa vie allait enfin changer, il était temps d’avancer et d’oublier la vengeance, les tourments du passé. Le futur loup, reprit la parole expliquant que son cœur était fragile et les femmes terrifiantes, Laurianna ria de bon cœur à cette remarque.

- «  J’étais justement en train de me dire la même chose sur vous les hommes. »

La belle lui adressa un large sourire rassurant, avant de venir s’installer à côté de lui. Finalement, elle s’était faite à l’idée et se comportait comme avec une personne qu’elle connaissait depuis des années.  Alors qu’il cherchait la confirmation de sa future nouvelle naissance, Laurianna passa une main sur le visage du jeune homme murmurant avec douceur «  d’accord, ça va bien se passer. ».  Doucement, elle se leva avant de retirer les vêtements du général, elle n’avait pas envie de les abîmer et la nudité était une chose qui ne la gênait absolument pas. Elle prit le temps de soigneusement tout plier et de tout déposer sous l’arbre. Son cœur commençait à battre fortement dans sa poitrine, et sa respiration à s’accélérer. Laurianna n’avait jamais transformé personne elle ne savait de cette situation que ce qu’elle avait vu et étendue. Pourtant elle devait être rassurante, ne pas l’inquiéter, veiller sur lui.

- «  Je ne peux pas te cacher que ça va être douloureux… Le poison va s’infiltrer petit à petit dans tes veines… Mais je te promets de faire attention à toi. »

La belle se retourna, faisant face au jeune homme installé plus ou moins confortablement sur le sol. Elle connaissait une petite cabane en bois non loin, elle attendrait que la transformation soit bien entamée avant de l’y emmener. Rapidement elle se changea en loup, laissant voir sa belle fourrure et ses grands yeux sombres. Sa transformation avait été rapide, signe qu’elle la pratiquait plus régulièrement. Elle s’avança lentement vers le bipède, lui lança un regard, avant de le mordre au niveau du bras gauche. La transformation allait à présent débuter, la belle ignorait complètement le déroulement. Elle allait être spectatrice, bien malgré elle.

Rapidement, le bipède sembla chauffer, sa température corporelle augmentait à une rapidité impressionnante, la belle se rechangea immédiatement en humaine. La louve se précipita vers une petite source non loin, pour imbiber un tissu d’eau et venir le tapoter sur le front du jeune homme. Les choses allaient en s’accélèrent, si bien  que Laurianna n’arrivait pas à savoir si Kael était conscient ou inconscient. Son corps se crispait dans des spasmes impressionnants, ses os craquaient, l’obligeant à lâcher des gémissements de douleurs.  La belle continua à tapoter le tissu humide sur le front de Kael, le rassurant comme elle le pouvait, murmurant des paroles douces. Elle ignorait s’il pouvait l’entendre, mais elle voulait lui montrer qu’elle était présente. Après plusieurs heures d’hurlement, de douleur, de spasmes, le jeune homme finit par rester inerte et le silence reprit enfin le dessus. Laurianna se pencha au-dessus de lui, laissant ses cheveux onduler sur le visage de l’ancien humain, elle se pencha et sentit sa respiration. Lâchant un soupir de soulagement. Elle transporta son corps, jusqu’à l’abri en bois, poussant la porte elle l’installa sur une couverture.

- «  je ne sais pas si tu m’entends… Mais je reviens. »

A peine avait-elle terminé sa phrase, qu’elle déposa un bisou sur le front du jeune homme avant de sortir. Elle se changea et alla aussitôt chasser pour deux, à son réveil il aurait certainement faim. A son retour, elle déposa de quoi préparer un repas convenable sur une petite table, fit un feu dans l’ancienne cheminé et laissa l’alimentation cuir sur le feu de bois. Son regard était rivé Kael, elle était réellement inquiète. Les battements cardiaque du jeune homme la rassurait, mais pas complètement. Cela allait bientôt faire 1 jour qu’il était endormi. Elle se contenta d’attendre, encore et toujours, un peu comme le cycle précédent avec le général. Elle s’autorisa un bain, derrière la cabane se trouvait une petite cascade. C’était un peu son lieu à elle, sa cachette secrète. Doucement elle se leva prenant soin d’éparpiller ses vêtements derrière elle, juste au cas où qu’il se réveil pendant son absence.  Une fois à la cascade, elle s’accorda un moment de détente bien mérité, difficile de croire que l’eau coulant sur sa peau pouvait être si agréable.


Revenir en haut Aller en bas
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Mar 28 Jan 2014 - 0:28

Kael avait sourit en entendant la réponse de la louve. Qu'elle se soit faite la même réflexion que lui au sujet des hommes soulevait beaucoup de points intéressants. En tout cas, il se sentait un peu moins seul dans sa bêtise et donc, de par le fait même, un peu moins bête...



Lorsqu'elle vint s'asseoir à côté de lui, son regard ne changea pas vraiment de direction, toujours perdu dans le vague, se dressant parfois vers les étoiles lointaines. Il ne bougea pas d'un centimètre en sentant la main de Laurianna sur son visage. Il ne se demanda même pas pourquoi elle faisait cela. Mais au fond de lui, il avait l'impression d'un geste presque maternelle n'amenant aucune confusion. Elle lui murmura une parole de réconfort, et il sourit presque malgré lui. Il appréciait les efforts qu'elle semblait fournir... En tout cas, elle avait l'air bien moins sauvage qu'avant. Était ce parce qu'il avait accepté de recevoir le don du loup de sa part ? Peu importait, elle se montrait prévenante, c'était plus que suffisant.



Il détourna machinalement les yeux tandis qu'elle se déshabillait, sans vraiment penser à quelque chose de précis, simplement par réflexe...

Et lorsqu'elle vint lui parler, il la regarda dans les yeux avec un mince sourire, il avait peur bien-sur, mais ce n'était rien par rapport à l'excitation qu'il ressentait à l'idée du résultat. La douleur ne durerait pas, mais la transformation, elle, serait permanente. Le jeu en valait largement la chandelle. 

-Je te fais confiance Laurianna.

Dit il sans hésitation tandis qu'il l'observait se transformer avec une étonnante facilité, contrairement à la première fois qu'il l'avait rencontrée.

Elle s'approcha sans hésiter alors, et, devinant parfaitement ses intentions, Kael leva doucement son bras gauche vers la gueule de la lycanne...

Ses crocs percèrent sa peau, puis sa chair, avec un facilité étonnante, ils devaient être vraiment acérés.

La douleur de la morsure n'était rien, cela piquait, son muscle lui faisait mal mais sans plus.



Soudain, il eut très chaud. Il déboutonna donc sa chemise de sa main valide, afin de se rafraichir un petit peu. Mais il eu soudainement très froid, il trembla alors, s'adossant au cerisier... La fièvre, il avait de la fièvre, était-ce normal ? Sans doute, vu que Laurianna n'avait pas l'air plus inquiète que cela. Et puis c'était normal, si son corps tentait de combattre le poison qui devait parcourir ses veines.

Il ferma les yeux, ce qui lui sembla l'espace de quelques secondes, et lorsqu'il les rouvrit, il sentit un linge humide et frais sur son front, il transpirait à présent... Les secondes avaient en fait était quelques minutes. Au train ou allaient les choses, il allait certainement bientôt perdre conscience.

Puis ce qu'il redoutait le plus arriva. Chaque muscle de son corps était agité de petits spasmes, qui gagnèrent petit à petit en intensité, si bien qu'il n'avait plus le contrôle de son propre corps. La douleur était incroyable. De toutes les blessures qu'il avait eu : commotions, coupures, fracture et autres, celle ci n'avait rien à voir. Cette douleur venait de l’intérieur de lui même, et le mettait au supplice, une douleur grave et sourde qui gonflait en lui avant de se contracter puis de s'étendre, de plus en plus loin, de plus en plus profondément dans sa chair, s'incrustant jusque dans ses os...

-AAAAAAAAAAHHH....!!! Il se recroquevilla en tremblant, passant ses bras autour de son corps. RAAAAH !! Gnnnn... Ahhh ! Houaaaa !!

A chaque nouvelle secousse de douleur il tentait de se contrôler, de ne pas hurler comme un damné, comme un fou. Mais il avait toutes les peines du monde à se contenir, la douleur envahit sa tête, son cerveau... Si cela continuait, elle finirait par atteindre son esprit, son âme...

Des centaines d'images défilaient dans son esprit, des pensées délirantes lui passèrent par la tête.

Père... Regarde moi ! Regarde moi me tordre de douleur et devenir ce que tu es ! Rose... Bon sang, comment peux tu m'en vouloir alors que je souffre ?! Till... Ça fait mal !! Je t'ai menti, tout ne se passe pas si bien ! Putain !!! Merde !!! Merde...


Il trembla violemment, il n'était plus que douleur, il gémit, engourdit par la fatigue et la douleur, il se sentait tellement faible, à deux doigts de mourir. Ses sens habituellement sur-développés ne captaient plus rien, si ce n'est un lointain ressac, comme si de la ou il était il pouvait entendre l'océan s'écraser sur les falaises des landes... Ce qui n'était pourtant que les battements de son propre cœur qui ralentissaient dangereusement.

Étrange sensation, il se sentait léger, son corps lui faisait mal, une douleur forte mais lointaine, comme si son esprit flottait loin dans le ciel et qu'un simple fil le reliait à sa carcasse de chair meurtrie.

Il avait l'impression de se déplacer alors qu'il ne bougeait pas... Puis vint le contact doux, l'immobilité enfin, la douleur qui s'estompa doucement, lentement, trop lentement... Il délirait encore, mais il avait la certitude de se trouver sur un matelas, ou que fut son esprit, son corps, lui, était sur un lit, encore en vie. La douleur allait décroissante... Un rictus ressemblant vaguement à un sourire se crispa sur ses lèvres. Il entendit un murmure tout proche, il ne le comprit pas. Il perdit alors connaissance...



Lorsqu'il se réveilla ce qui lui sembla être quelques minutes plus tard, il se sentait faible, désorienté. Il avait en fait dormit presque toute la nuit, et le soleil ne tarderait pas à se lever. Il reprenait petite à petit ses marques, comme après une nuit difficile. Il se souvenait petit à petit de ce qui s'était passé ces derniers jours, puis plus récemment...

Il leva un bras et ouvrit les yeux. Il avait un peu mal quand il bougeait, une douleur dérisoire comparée à celle qu'il avait subie tout à l'heure. Son corps et son esprit ne refaisait plus qu'un, enfin. La fièvre semblait être tombée, aussi vite qu'elle était apparue. Il sourit doucement alors et cligna des yeux, retrouvant petit à petit possession de ses cinq sens...

Ou... Ouais... Je suis... Robuste... Je devrais me remettre...

Avait il marmonné dans un souffle, comme pour s'en convaincre.

Il se redressa alors, déclenchant de nouvelles douleurs. Il aurait aimé voir à quoi il ressemblait, si quelque chose avait changé en lui, physiquement, sur son corps d'homme. Il espérait que non bien-sûr.
Assis sir le bord du lit, il baissa les yeux, les vêtement de Laurianna... Mais pourquoi ? Ou était elle ?

Il prit une grande bouffée d'air et fut étonné de son propre odorat. Il avait toujours était très bon, mais la, il se surprenait lui même... En une seule bouffée, il avait perçut l'odeur caractéristique de l'eau et perçut l'odeur corporelle typique de la lycanne. D'ailleurs, il était un lycan lui aussi, il devrait plutôt parler d'elle comme une semblable...

Se redressant péniblement, faisant craquer ses bras, ses jambes et sa nuque, comme si il étaient resté immobiles pendant des semaines. La douleur était présente, mais pas la fatigue, une douleur dérisoire...



Il se dirigea alors vers la source des odeurs qu'il avait perçu, une petite cascade coulait dans un bassin naturel alimentant une mince rivière, non loin de la.

Laurianna était nue, se baignant à la clarté des étoiles, sous le premier croissant de lune ascendant. La naissance de la nouvelle lune... Quel coup du sort, la situation s'y prêtait particulièrement.
Sans rien dire, il s'avança vers le rebord et se débarrassa de ses vêtements d'un geste machinal, puis il immergea doucement son corps dans l'eau fraiche et limpide... Elle lui faisait un bien fou, il n'avait pas froid, il ne tremblait pas, mais il appréciait l'infini douceur du contact de l'élément aqueux sur son corps meurtri. Ses yeux percèrent la nuit comme jamais auparavant, se déposant sur le visage de Laurianna un peu plus loin... Il sourit, s'asseyant dans l'eau en s'adossant au rebord du bassin de roche, l'eau remontant jusque sur son torse.

...Je suis vivant.

Il sourit plus largement et éclata de rire, un rire soulagé, venu un peu de nul-part.

Wahahahaha...! Ouais. Je suis vivant...! Plus encore qu'hier. Il étouffa un nouveau rire. Plus encore que ces vingt-trois dernières années...      


Il se sentait encore faible, il avait mal, mais il avait survécu, et c'est tout ce qui lui importait pour le moment. La seule pensée vaguement cohérente qui lui traversa l'esprit fut de se demander à quoi il pourrait bien ressembler lorsqu'il se transformerait en loup pour la première fois... Il ne se demandait même pas si ce serait douloureux. La douleur avait un peu perdue sa signification après la séance de tout à l'heure...

_________________
Fiche du personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Dim 2 Fév 2014 - 18:54



Qui suis-je ?
Je suis différente d’hier,
Je suis celle que je suis aujourd’hui,
Mais pas la même que demain.

Pour beaucoup, l’avenir reste flou, le passé reste cruel et le présent indécis. Cela n’était pas bien différent pour la louve. Son passé la hantait chaque jour, rendant par la force des choses sont présent complexe et son avenir bien incertain. Cependant, sa vie venait de prendre un tournant, elle avait décidé de la prendre en main. Elle venait de transformer un être, de fonder par la force des choses un lien de sang, de fonder un avenir commun avec une autre personne qu’elle-même. Comment en était-elle arrivée là ? Comment l’animal sauvage et indomptable était parvenu à accepter l’idée d’offrir la vie de Lycan à un bipède. Doucement, la belle ferma les yeux, savourant le contact de l’eau sur sa peau lisse d’humaine, passant une main dans sa chevelure qui commençait déjà à s’entremêler. Laurianna prit une grande respiration avant de se laisser glisser le long de la roche, abîmant légèrement par la même occasion son dos, le marquant de plusieurs cicatrices qui disparaîtraient dans les minutes suivantes. Ses pensées s’entrechoquaient, lui offrant une migraine impressionnante. Ses mots se transformaient doucement en maux, provoquant chez la douce créature, une grimace qui déforma légèrement son visage. L’inquiétude commençait à la gagner, que faire si la transformation n’aboutissait pas ? Si Kael ne survivait pas ? Elle s’étira, se forçant à ne plus penser, plongea la tête sous l’eau afin de rester en apnées le plus longtemps possible. Remontant par la suite à la surface, elle sentit son cœur manquer un battement, que venait-il de se passer ?

Calmement, elle retrouva sa place sous la chute d’eau, cherchant avant tout à se détendre. Ses pensées étaient tournées vers le général avec qui elle avait noué une relation qu’elle ne comprenait pas. Ou s’arrête le respect, ou commence l’amitié et ou se termine l’amour ? Qu’est-ce que l’amour, que sont les sentiments ? Autant de questions qui resteraient très certainement sans réponse. Pourtant, derrière sa cage thoracique, derrière les booms booms raisonnant et parfaitement perceptible, Laurianna le savait quelque chose clochait. Cependant, elle restait persuadée qu’il se porterait mieux loin d’elle, que s’était mieux pour lui. Puis finalement, il fallait mieux voir les choses en face, elle était un loup, il était un humain. Une odeur familière vint la sortir de ses songes, un bruit de pas, une branche qui craque, le bruit de l’eau qui s’écarte pour laisser un corps s’y immiscer. Serait-il ? Kael ?! Une voix connue vint raisonner dans ses tympans, un large sourire se dessina alors sur ses lèvres tout en se retournant. Elle contempla le nouveau lycan, les yeux brillants, il était vivant, vivant. Ses grands yeux s’agrandirent encore, devant le rire soulagé du jeune homme, elle s’avança de quelque pas avant de finalement se précipiter vers lui pour lui sauter dessus, afin de le serrer dans ses bras. La louve avait eu peur, peur d’avoir fait une erreur, peur qu’il ne supporte pas ce changement si douloureux. Son regard croisa celui de ce nouvel être, provoquant un frisson étrange sur le corps de la belle. Que représentait-il pour elle à présent ? Un enfant, un compagnon de fortune, une personne de sa famille ? Elle ne le savait pas, mais une chose avait changé et ça elle le sentait parfaitement bien.
Elle adressa un large sourire à Kael, se reculant légèrement pour lui laisser de la place. Un millier de questions l’assaillaient, mais Laurianna préféra les garder pour elle. Restant un nouveau moment à le détailler des yeux, s’assurant de son état physique. Elle finit par ne plus pouvoir retire ses questions, qu’elle lâcha sans prendre le temps de respirer :


- « Tu as mal quelque pars ? Tu peux te déplacer sans difficulté ? Tu sens quelque chose de différent ? Les odeurs, ta vision, ton toucher ? Tu es fatigué, tu veux te reposer ? j’ai étais chassé, tu as faim ? On va y aller doucement, je pense que c’est mieux. Tu ne penses pas ?... »

Ses lèvres se refermèrent soudainement, un peu au même moment que la louve se rendait compte qu’elle allait beaucoup trop vite. Elle se laissa tomber en arrière, s’installant dans l’eau plus confortablement afin de lui laisser le temps de répondre, de prendre le temps de réfléchir et d’effectuer des comparaisons.

- « Oups… je te laisse un peu de temps… »



Revenir en haut Aller en bas
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Dim 2 Fév 2014 - 21:50

Kael ne quitta pas des yeux la louve, de ses yeux devenu encore plus puissants, plus perçant, et aussi plus brillant, légèrement éclaircis.

Il lit sur son visage de la surprise, du soulagement, ainsi qu'une infinité de détails qu'il n'aurait jamais pu percevoir avant cela, qu'il ne savait pas vraiment interpréter.

Elle était contente en tout cas, elle avait même l'air particulièrement heureuse en ce moment précis. Tant de soulagement traduisait certainement son incertitude lorsqu'elle avait entamé le processus de transformation ; elle ne devait pas être certaine de réussir, pas certaine qu'il en ressorte vivant. Mais il l'était bel et bien, vivant, et il était même beaucoup plus vivant qu'avant. Comme il l'avait précisé à voix haute, c'était la première fois de sa vie qu'il se sentait ainsi. Ses sens étaient décuplés, son esprit était clair, ses pensées n'avaient aucun mal à suivre leur court sans être détournée, et même la sourde douleur qui saisissait l'ensemble de son corps ne l'empêchait pas d'apprécier cet état de fait, d'apprécier aussi l'eau fraiche contre sa peau.




Lorsque Laurianna vint vers lui, pour le prendre dans ses bras, il sentit un léger frisson le parcourir, comme si son corps se réveillait enfin, stimulé par quelque chose. Elle l'enlaça un instant, et il sentit sa poitrine s'écraser contre la sienne, percevant son odeur plus fort que jamais, il sentait un grognement animal de bien être résonner en lui.

Son corps vibrait, il avait envie de l'enlacer à son tour, de refermer ses grandes mains sur sur ses épaules, d'agripper son dos et de la serrer contre lui, il avait envie de mordre la chair tendre de son cou. Mais c'est presque sans efforts qu'il rejeta cette pulsion, comme si il était enfin pleinement maître de lui même, sans devoir souffrir une quelconque frustration.




Ses yeux croisèrent alors ceux de celle qui avait fait de lui ce qu'il était désormais : un lycan. Il pouvait lire tant d'émotions dans son regard, un mélange complexe de soulagement, de joie, de crainte, d'excitation et de doute, mêlée à une once de ce qui pouvait être de la fierté.

Il lui sourit alors, son regard était devenu plus intense depuis la morsure, et son sourire était plus complexe, exprimant majoritairement de la reconnaissance. Était ce la le monde des loups ? Le vrais ? Percevoir véritablement le monde qui nous entoure sans être entravé par des freins ou des peurs humaines ? Il avait pris la bonne décision, c'était certain. Et lorsqu'il se revoyait entrain d'hésiter, de redouter... Cela le faisait rire intérieurement.




La louve se recula alors et le détailla du regard.

L'ancien Kael n'aurait pas apprécié d'être vu complètement nu, surtout scruté de la sorte par des yeux qu'il savait perçant. Mais à l'heure actuelle, cela ne lui posait aucun problème. Il se sentait décomplexé en règle général, et plus particulièrement, il se sentait proche de Laurianna. Tout comme l'on hésite pas à se montrer nu devant ses frères et sœurs lorsqu'on est enfant, Kael sentait un lien avec la louve, un lien qui interdisait tout jugement.

Il écarquilla alors doucement les yeux tandis que son sourire passa doucement de reconnaissant à amusé.  

Il ne put s'empêcher de rire un peu.

-Haha...! Doucement enfin... Dit il d'une voix qu'il trouva plus grave que d'habitude. J'ai mal partout, mais ça va. Et quelque chose de différent ? Tu veux rire, mes sens étaient déjà renforcés, mais la... Je pourrais presque sentir l'odeur les écureuils qui vivent sur l'arbre aux lucioles. Il laissa quelques secondes de silence, détaillant le corps de Laurianna d'un bref regard qui ne se voulait même pas furtif. Non, je n'ai pas sommeil... Par contre, je mangerais bien quelque chose. Il rit de nouveau en entendant la louve dire qu'il serait préférable d'y aller doucement. Hahaha, oui.

Il se redressa alors, l'eau lui arrivant à peu près sous la taille, puis il grimpa sur le rebord, doucement, pour ne pas malmener son corps déjà bien éprouvé. Puis il s'étira doucement, sentant la brise légère  sur sa peau humide. Puis il tourna la tête vers la louve.


Je vais rentrer me sécher.

Dit il avant de ramasser ses vêtements, se dirigeant vers la cabane de bois. Et à ce moment précis, aucune angoisse ne l'atteignait, et même si son corps n'était pas au mieux, son esprit n'avait jamais était aussi empli de bien être.

_________________
Fiche du personnage


Dernière édition par Kael Steiner le Ven 7 Fév 2014 - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Ven 7 Fév 2014 - 20:48



Il allait bien, c’était tout ce que pouvait bien retenir Laurianna. Kael était en vie, presque en pleine forme, le reste venait de perdre tout intérêt pour elle. La belle allait pouvoir lui apprendre un tas de chose, elle allait pouvoir parcourir les terres, s’amuser ce détendre, passer du temps avec cet être qu’elle avait envie de découvrir le plus rapidement possible. Il venait en une nuit de passer à un nouveau centre d’intérêt à une personne importante, pour la vie de la rouquine. Elle le détaillait du regard, penchant la tête sur le côté, écoutant ses paroles, dévorant le moindre de ses mouvements du regard, lui adressant de large sourire sincère et joyeux. Elle avait l’impression de pouvoir détailler chacun de ses comportements, de les comprendre de les anticiper. Le temps du renouveau était enfin arrivé et elle n’était pas prête de laisser sa chance passer. Il finit par se lever, expliquant que la faim le tourmentait, la belle se leva immédiatement afin de rétorquer que tout était déjà à l’intérieur de l’abri.

- « J’avais prévu le coup, il y a de quoi se nourrir à l’intérieur, passe devant je te retrouve de-suite ! »

A peine avait-elle eu le temps de terminer sa phrase qu’il était déjà sur le chemin, annonçant qu’il rentrait pour se sécher. Laurianna se contenta d’esquisser un sourire, avant d’essorer sa longue chevelure rousse. Pas besoin pour lui d’en dire plus, elle avait déjà compris le principal. Un petit « humhum » s’échappa de ses lèvres signe qu’elle avait entendu et compris. Doucement elle ramassa les affaires qui restaient sur le sol, enfila un jeans qui la moula énormément avec l’humidité, un haut d’une couleur clair qui fit de même. Les pieds nues, elle pressa le pas, entama une petite course pour le dépasser. Une fois ceci fait, elle lui laissa la mine joueuse :

- « Alors le bébé, on va voir comment tu te débrouilles avec tes nouvelles capacités, j’profite de ta faiblesse pour encore te dépasser un peu ! Le dernier arrivé à la cabane devra préparer la chasse de demain ! Un… Deux… Trois.. Go ! »

A peine avait-elle terminé sa phrase qu’elle s’était élancées avec ses longues et fine jambe musclés, elle ne l’attendait pas, ne l’infantilisé pas non plus, elle voulait voir de quoi il était capable avec la douleur. Elle riait, s’amusait, comme une enfant qui redécouvre les joies des gamineries, les joies des bêtises, les envies de se rouler dans l’herbe, de descendre en boule une descente, de sauter dans les flaques de boues avant de se faire réprimer. Sauf qu’aujourd’hui, elle n’était plus une enfant, elle n’était pas vraiment une sœur, ni vraiment non plus une mère… Elle était une créatrice. La joie qu’elle ressentait ne ressemblait à rien qu’elle ne connaissait déjà. Laurianna rayonnait et avait l’intention d’offrir une formation dure mais efficace à son nouveau protégé. Il allait être le meilleur, elle allait lui apprendre tout ce qu’elle savait et pour ça le repos n’était pas envisageable.

Une fois à la cabane elle se contenta de l’attendre victorieuse, difficile de résister à la tentation de le sermonner sur sa lenteur, et ceux malgré les circonstances. Les mains sur les hanches, elle se contenta de le taquiner gentiment.


- « Bah alors, il va falloir, travailler l’endurance ! »

Doucement elle poussa la porte de l’abri, afin de vérifier que les petites proies chassées peu de temps avant étaient encore présente, ce qui était le cas. Il allait falloir faire un petit feu afin de faire cuir la nourriture, mais cela ne devrait pas être très difficile. Enfin, elle rentra à l’intérieur avant de se poser contre un mur, scrutant du regard le nouveau Lycan, chez qui elle ne voyait pas énormément de différence.

- « Il va falloir prendre du muscle, apprendre à te servir d’une arme, que ce soit à distance ou au corps à corps. Ensuite faudra qu’on pense à voir pour une première transformation, je pense qu’une émotion forte devra faire le déclencheur. Ou alors il faut que tu visualises tout, tout doucement, que tu ressentes la nature, l’environnement…. Ne t’attends pas à ce que je te ménage, ce n’est pas mon objectif, je veux être certaine que tu survives dans n’importe quel circonstance si je ne suis pas là. »

Revenir en haut Aller en bas
Kael Steiner
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 48
Métier : Chasseur
Alignement : Chaotique neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   Ven 7 Fév 2014 - 22:43

Kael avait beaucoup de plaisir à se promener dans l'herbe verte et foisonnante qui lui effleurait les tibias, complètement nu, ses vêtements et ses bottes sous le bras, dans la fraicheur nocturne, tandis que ruisselaient sur lui les fines gouttelettes de son petit bain nocturne...
Il ressentait tout avec une intensité différente, il voyait à travers la nuit comme à travers un mince voile de soie, et avec une précision qu'il pensait réservée aux seuls aigles.



Il entendait et percevait tout, aussi ne fut il pas surpris lorsque sa nouvelle semblable passa dans son champs de vision, avec une énergie et un enthousiasme qui n'était pas sans rappeler ceux d'une certaine mercenaire. Il sourit alors, sur le point de refuser poliment. Il avait mal de partout et devait tenir ses vêtements sou son bras, il était hors de question pour lui de se mettre à...
Au "Go !" de Laurianna, ses pieds s'enfoncèrent dans le sol meuble pour prendre leur appuie, et ses jambes se fléchirent avant de s'étendre pour le propulser en avant.

Sentant le vent de sa course sur son corps qui chassait les gouttes d'eau restantes, il enchainait les enjambés comme jamais auparavant, trouvant son rythme de respiration plus vite qu'à l’accoutumé. Sa chevelure flottait doucement derrière lui, seuls ses parties intimes battant contre ses cuisses constituaient une gène dans cette course enivrante, une gène vite éludée.


Lorsqu'il arriva enfin devant la cabane, avec un certain retard bien sûr, il planta son talon pour freiner d'un coup, s'étonnant de ne pas être essoufflé plus que cela. Il força alors un sourire à la remarque humoristique, du moins il l'espérait, de sa nouvelle semblable.

-Hah, profite de pouvoir me taqui... Aaarh..

Fit soudainement en passant son bras libre autour de son corps. Faire la course n'avait pas était une si bonne idée, il se courba légèrement sous la douleur qui vibrait dans tout son corps, le rappelant à l'ordre en ce qui concernait les efforts physiques trop intenses. Il serra doucement les mâchoires en grognant.

Puis il secoua doucement la tête pour reprendre ses esprit et inspira profondément en suivant Laurianna dans la cabane. Elle était adossée à un mur et l'observait tandis qu'il se rhabillait nonchalamment, le visage un petit peu marqué par le rappel à l'ordre douloureux qu'il avait ressentit un peu plus tôt.

Il releva alors doucement la tête vers celle qui était désormais entrain d'énumérer tout ce qu'elle comptait lui apprendre, tout cela éveilla en lui une certaine appréhension. Une appréhension qui disparue comme elle était apparue, subrepticement.
Le nouveau lycan se massa alors doucement les épaules et la nuque, sentant encore quelques raideurs.


Une arme... Pour quoi faire ? Tu voudrais que je tienne une dague entre mes crocs ? Demanda-t-il a moitié sérieusement. Je ne m'attends pas à être ménagé, au contraire, je te fais confiance pour ça.


Ajouta-t-il avec un sourire franc.

Il s'approcha alors et prit doucement la femelle entre ses bras, lui frottant brièvement le dos avant de se diriger vers la cheminé de pierres sèches, entreprenant de faire un feu avec le matériel à disposition.

Il n'avait pas pu s'empêcher de la serrer brièvement dans ses bras, comme un geste naturel. Ce qui ne le troubla même pas, alors qu'en d'autres circonstances il se serait posé beaucoup de questions.

Il se contenta de tourner légèrement la tête et de sourire de nouveau.

Ma salive n'a pas les propriétés de celle d'un loup, tu ne m'en voudra pas si je fais cuir ma viande ?

Demanda-t-il sur un ton léger, quand bien même il sentait des courbatures gagner petit à petit la quasi-totalité de son corps.

_________________
Fiche du personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ... [PV Laurianna]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nouveau départ... [PV Laurianna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Landes éternelles •-