Partagez | 
 

 Le sommeil perturbé [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Le sommeil perturbé [Terminé]   Jeu 13 Mar 2014 - 8:52

Les côtes d’Oryenna pointaient enfin à l’horizon quand au même moment, de l’autre côté de l’étendue bleue salée, c’était l’astre du jour levant et ses rayons destructeurs qui firent grogner d’agacement un luze survolté par la nuit marine qu’il venait de traverser. Les embruns n’avaient pas été fort cléments pour l’Admira Coloniali, le vaisseau humain qui l’avait pris à bord moyennant l’intégralité de son argent et la promesse qu’il garderait ses crocs loin des artères des marins. Le bateau devait mouiller dans le port d’Oryenna, et l’arrivée prévue à 11h au soir précédent avait été indécemment retardée par une tempête dévastatrice. Luze n’avait ni le pied marin ni un don naturel pour la natation, mais son aide avait été à maintes reprises réquisitionnées et même les membres d’équipage les plus sceptiques quant à l’idée de recevoir un passager vampire pour le voyage avaient salué sa nyctalopie et son immunité au vertige, très appréciées pour assister aux manœuvres mises à mal par les vagues monstrueuses qu’ils avaient affrontées.

Son long voyage approchait de sa fin, et cette fois il se promit de rester sur la terre ferme pendant un bon bout de temps, sa première expérience en mer l’ayant vacciné instantanément. Accoudé à la balustrade, il resta ainsi à contempler les côtes rocheuses qui délimitaient, comme il l’apprendrait plus tard, une région déserte appelée la Vallée nocturne, jusqu’à ce que les ultraviolets lui devinssent insupportables et le retranchassent dans les cales du navire.
Les fuites d’eau, l’odeur de bois pourri, la soif et la nervosité l’empêchant de trouver le repos, il se mit à observer à travers un hublot noir de crasse la distance entre ces côtes décidément très attirantes et le bateau, qui se réduisait inexorablement. La perspective d’arriver au milieu d’un port humain où il n’avait aucun allié, corrompu ou non, ne l’enchantant guère, il se mit à songer à une effrayante option de fuite.


Il fallait agir vite. Saisissant un tissu noir qu’il identifia comme un morceau de voile déchirée, anciennement d’un blanc immaculé, il s’en vêtit maladroitement, saisit son sac de voyage, et sortit en trombe de la cale. Le ciel gris s’éclaircissait de plus en plus, mais les côtes rocheuses étaient suffisamment proches à présent. Commençant déjà à ressentir un engourdissement pesant, le vampire se jeta ni une ni deux dans l’eau sombre encore agitée. Une sensation glacée et tonifiante s’empara de toutes les fibres de son corps à mesure qu’il pénétrait dans la mer. Une fois sous l’eau, il lâcha le tissu qui l’avait un tant soit peu protégé du soleil naissant et s’enfonça de quelques mètres sous la surface avant de nager vers les côtes rocheuses d’Oryenna. Les rayons du soleil ne perçaient pas encore jusqu’à lui, mais il ne se laissa pas le temps de réfléchir au miracle qui lui permit d’atteindre la plage, de sauter de rocher en rocher jusqu’au pied de la falaise, et surtout, de tomber sur l’entrée d’une grotte providentielle.

* Je vais finir par devenir religieux… une grotte, ici. Espérons qu’elle ne soit pas trop fréquentée, je suis complètement crevé… *

Sa fatigue prit rapidement le dessus sur sa prudence et Luze entra sans plus de discours dans l’antre ténébreux qui semblait s’enfoncer sans fin dans les entrailles de la montagne. L’obscurité ne lui causa pas trop de soucis d’orientation, l’endroit était désert pour l’instant, bien qu’autrefois utilisé à en juger par les quelques constructions qu’il trouva ça et là. Le jeune homme pérégrina un moment dans la grotte jusqu’à trouver une autre ouverture, beaucoup plus haute que le niveau de la mer cette fois, et qui semblait donner sur une étendue rocheuse désertique.
Luze soupira, il attendrait la nuit pour s’aventurer sur ce plateau de roche. S’éloignant un peu de cette nouvelle sortie afin d’être hors de portée de la lumière du jour, il s’installa sur un tapis de mousse près d’une petite cascade interne à la grotte, dans un renfoncement qui, l’espérait-il, rendrait sa présence plus discrète à un quelconque prédateur plus dangereux que lui, à supposer qu’il en existât. Le vampire entreprit d’enlever sa chemise complètement détrempée, puis l’étala sur un rocher proche afin qu’elle sèche pendant son sommeil. S’adossant à la paroi fraîche de la caverne, il s’installa confortablement sur le siège de mousse rebondi et clôt ses paupières, les mains jointes sur son ventre.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 


Dernière édition par Luze Anderilis le Dim 27 Avr 2014 - 7:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Jeu 13 Mar 2014 - 19:56


 
Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




 Fuir, fuir encore et toujours, fuir pour survivre. Maints et maints ennemis , des hommes à même la nature. La nature sous la forme du soleil. Les rayons commençaient déjà à percer le ciel et à chatouiller sa peau blanche. La mort était proche sans abris.
 
Courir, courir encore et toujours pour fuir. Vers maints et maints endroits. Alors que l’aube mortelle allait atteindre son but, Amy distingua une grotte. Un miracle. Elle s’y engouffra avec hâte encore tremblante et sa longue cape enroulée autour d’elle.
 
De prime d’abord totalement vide la caverne lui révéla un boyau noir, et sans plus réfléchir Amy l’empreinta pour s’écarter de la lumière du soleil. Ce qu’elle vit la glaça , retendant chacun de ses muscles au maximum. Un homme, non ,une de ses congénères, torse nu près d’une grotte intérieure , allongé contre la parois. Evidement, il était aussi piégé ici par les UV qu’elle.
 
Elle n’hésita pas très longtemps et s’approcha de lui la capuche noire bien rabattue sur son visage. Aussi silencieuse qu’un chat la Vampire se pencha sur le jeune homme pour le détailler. Il était beau, comme toute sa race évidement, mais semblait aussi fragile. Un nouveau né… Amy se retint de justesse de soupirer bruyamment de soulagement. Il ne risquait pas de présenter un risque pour elle.
Un bon point pour lui, Amy commença à le trouver attachant le petit.
Bon , maintenant restait à choisir si elle allait le réveiller, et dans ce cas comment. Une folle idée lui traversa l’esprit et se penchant encore plus bas sur le dormeur Amy posa ses lèvres rouges sur les siennes. 



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Ven 14 Mar 2014 - 10:17

Ploc… Ploc… Ploc…

À l’intérieur de la caverne plongée dans l’obscurité, le joyeux clapotis de la cascade proche et les gouttelettes de calcaire qui léchaient les stalactites naissantes au plafond se répondaient en échos dans le silence acoustique, leur mélodie amplifiée par les murs en roche de la chambre souterraine qui abritait un luze effondré de sommeil. Il n’avait pas fallu dix minutes au vampire pour céder à Morphée et laisser son esprit divaguer à des mondes plus oniriques, et ce malgré la soif qui le tenaillait de plus en plus. Les marins lui avaient bien offert quelques vivres qu’il avait d’abord déclinés, pour finalement accepter une orange, inquiet de ne pas laisser penser à ces braves moussaillons qu’ils allaient eux-mêmes finir en encas. Mais le jus d’orange aussi vitaminé fût-il était bien inutile pour étancher la soif d’un vampire dans la fleur de l’âge, et Luze n’avait gardé de l’agrume qu’un arrière-goût acidulé dans la bouche.

Pour l’heure, le sommeil anesthésiait son appétit et rechargeait son énergie complètement absorbée par son escapade diurne. Plusieurs heures défilèrent sans que rien ne vînt perturber son repos paisible.
Sa vigilance dangereusement amoindrie, Luze ne remarqua pas l’arrivée fulgurante d’une congénère en quête de la salvatrice obscurité du refuge souterrain… ou n’en fut tout du moins pas alarmé. Il continua à dormir, l’expression sereine à l’impassibilité caractéristique du sommeil paradoxal, absolument inconscient de l’audacieuse approche de cette vampiresse à l’âge immémorial…


« Hmm… »

Une sensation glacée, mais terriblement excitante, procurée par ce baiser volé accéléra le réveil du jeune vampire qui commença à s’agiter. Dans un état de demi-sommeil encore incapable de délimiter rêve et réalité, il répondit inconsciemment à cette délicieuse attention familière dont il n’avait pas été honoré depuis longtemps, s’emparant plus franchement de ces lèvres sucrées qui lui étaient offertes et les croyant appartenir à l’entité fictive imaginée par son esprit fertile dans un quelconque de ses nombreux songes lubriques. Ses muscles engourdis commençant doucement à reprendre consistance, sa main glissa vers la nuque de l’inconnue pour entremêler ses longs doigts squelettiques entre les mèches de ses cheveux d’albâtre, et son dos se rehaussa imperceptiblement, rapprochant les deux vampires. Ses yeux rougis par le désir s’entrouvrirent, trahissant sa reprise de conscience imminente, et ce fut la vision indistincte d’un individu encapé penché sur lui qui le tira brusquement du sommeil.

« Hm… Qu’est-ce qu… »

Luze se dégagea de l’étreinte dans un virulent sursaut. Par réflexe, sa main qui caressait amoureusement la chevelure blafarde de son agresseuse quelques secondes auparavant la repoussa violemment au niveau du buste, et il sentit la fine peau de la jeune femme riper sous ses ongles acérés. À présent à une distance qu’il estimait raisonnable de l’inconnue, les genoux fléchis et les bras en position défensive, il analysa la situation à toute vitesse.

* Qui ? Quand ? Où déjà… ah oui, la grotte… Pourquoi je ne l’ai pas senti approch… *

Son flot de pensées s’interrompit brusquement alors qu’il se remémorait ce qui l’avait réveillé, mais incapable de se rassurer sur la réalité ou la fiction de ce baiser, il ne put déguiser son embarras qui rosit légèrement ses zygomatiques crispées.
Outre le fait qu’il était l’un des siens, le vampire ne parvenait pas à identifier l’individu encapuchonné, et jugeant la menace qu’il aurait pu représenter sur son faible gabarit, il s’inquiéta moins de savoir qui c’était plutôt que ses intentions. Le choc de ce réveil peu orthodoxe était toujours bien présent mais il commençait à se calmer, et il s’efforça de maîtriser sa voix pour ne pas laisser paraître son trouble.


« Tss tss tss… en voilà des manières ! Que comptiez-vous faire, vous abreuver ? lança-t-il d’un ton méprisant. D’habitude on demande la permission à l’intéressé avant de se servir… ajouta le jeune homme, le coin de ses lèvres légèrement étiré en un sourire narquois.

Luze savait qu’il ne duperait personne sur le fait qu’il n’avait tout bonnement pas ressenti la présence de cette mystérieuse vampiresse. Il s’en mordit intérieurement les doigts, avide d’en trouver l’explication quand un mauvais pressentiment mit soudainement tous ses sens en alerte. Penchant la tête sur le côté pour essayer de distinguer un visage sous cette sombre cape, ses traits devinrent sérieux et il demanda d’une voix éteinte :

- Qui… êtes-vous ? »

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Sam 15 Mar 2014 - 12:54


 
Le sommeil perturbé
ft Luze

 
Dodo l'enfant do



 
 Le jeune Vampire dévora littéralement les lèvres d’Amy encore convaincu d’être dans ses rêves pervers. Et il se réveilla. Sans violence, mais avec précipitation il la repoussa et se mit en position de défense, face à elle, tout rosit de ce qui venait de se passer.  
 
Cette situation arracha un petit rire aigu à Amy. Il ne voyait pas son visage, mais il devait déjà ressentir sa nature, et bien sur qu’elle était une femme. Et logiquement, il la jugea par rapport à son gabarit.
 
La Vampire grimaça et retira sa capuche pour révéler les traits fins de son visage. Sa peau blanche, ses lèvres fines et rouges, son nez aristocratique, et bien sur ses yeux bicolores cernés de noir qui le fixait. En le détaillant elle croisa les bras
 
-Crois tu que je me nourrisse de ma propre race Nouveau Né ?
 
- Qui… êtes-vous ? »
 
Amy n’avait pas spécialement envie de lancer son nom comme ça à un autre Vampire. Surtout depuis l’histoire avec Emerence. Mais elle pensa que vue qu’ils allaient devoir passer toute la journée ensemble dans cette grotte il valait mieux jouer franc-jeu.
 
-Je m’appelle Amy Astryël… Et toi ?






Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Sam 15 Mar 2014 - 14:36

HRP:
 

Dans l'enclave de la paroi rocheuse  où Luze se reposait un instant auparavant, la silhouette sombre de l'inconnue se détachait nettement dans l'obscurité pourtant totale de la Caverne de la nuit. La respiration du jeune vampire s'accélérait à mesure que l'intruse se redressait et ôtait sa capuche avec une terrible lenteur, dévoilant enfin son identité et confirmant les craintes de Luze.  
Son cœur loupa un battement, une ancestrale créature des ténèbres lui faisait face à moins de deux mètres de distance. Et quelle créature ! L'élégance intemporelle sublimée... Le teint lunaire de son visage semblait se refléter sur la pierre humide et irradier la grotte, ses yeux vairons lui donnèrent l'impression qu'elle aurait pu sonder son âme, Luze avait encore sous les doigts la délicieuse sensation de cette magnifique chevelure d'albâtre... et sur ses lèvres persistait le goût suave de la bouche écarlate de son aînée, ne lui laissant plus aucun doute quant à la réalité de leur échange buccal. Il l'observait avec un mélange de fascination et d'effroi. À part sa propre mère, il n'avait jamais approché de si près un vampire aussi âgé, les évitant instinctivement. On leur prêtait des pouvoirs insondables et une folie certaine provoquée par une immortalité mal supportée... Qu'en était-il de celle-ci ?


L'arrogant sang-pur ne connaissait trop rien de la hiérarchie en vigueur chez les vampires et si un quelconque " respect des aînés " lui incombait, mais avant qu'il eût le temps d'y réfléchir, l'inconnue émit un rire aigu qui lui glaça le sang et répondit à sa question par une autre, en ajoutant un surnom qu'il eut du mal à saisir...

* Nouveau né... à son niveau, c'est probablement l'effet que ça lui fait... Mais si c'était pas pour se nourrir alors... elle voulait quoi au juste ? *

Le vampire amorça un pas en arrière mais il se souvint que la journée n'était pas encore passée. Quelle heure pouvait-il bien être d'ailleurs ? Il avait encore l'esprit embrumé par la fatigue et sa soif était revenue, plus intense que jamais. Il ne voyait aucune possibilité de se soustraire à la présence de celle qui se présenta sous le nom de "Amy" pour l'instant. D'ailleurs, quelles que fussent ses intentions elles ne semblaient pas hostiles. Sa voix cristalline et son ton poli incitèrent Luze à se détendre et il se présenta lui aussi sans détours.

« Vous pouvez m'appeler Luze.

Et... si ce n'était pas pour mon sang, alors pourquoi vous... qu'est-ce que vous... Hum, qu'est-ce qui vous est passé par la tête... ? »
Ajouta-t-il en fronçant les sourcils, intrigué par les raisons qui avaient poussé cette bicentenaire à embrasser un inconnu, visiblement endormi.

Il soupira intérieurement de soulagement, Luze n'avait pas été mordu depuis longtemps... depuis que sa mère était partie plus précisément. Mais chaque fois que cette dernière avait planté ses crocs saillants dans sa gorge, il en avait ressenti une douleur lancinante. Elle le laissait généralement anémique pendant plusieurs heures, puis lui ramenait sadiquement une proie humanoïde qu'il devait chasser dans la forêt. Et plus elle lui avait pris de sang, plus violent devenait-il avec sa victime.

* Et elle osait appeler ça de l'éducation... Cette "Amy" ne semble pas porter sur le cannibalisme au moins. Ou bien est-ce de la manipulation ? *

Luze porta inconsciemment la main à sa jugulaire, comme pour la protéger, et ajouta sur un ton où perçait l'amertume du souvenir.

« Après tout, ce n'est pas comme si vous buviez du sang par nécessité, si ? À votre âge, c'est le sang des "nouveaux nés" comme vous dites... qui vous maintient "jeunes", vous autres ancêtres... » il avait prononcé la fin de la phrase d'une voix à peine audible, puis il commença à chercher du regard sa chemise.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Jeu 20 Mar 2014 - 16:54


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




Luze, Luze… Un nom inconnu, et surtout sans consonance particulière pour elle  Ca ne plut pas beaucoup à Amy, d’être en territoire inconnu, mais bon, il fallait avancer. Elle était-elle, il était lui, il partageraient un abri pour la journée, et s’en était tout de leur relation commune. Amy n’était pas sur le qui-vive, tout simplement parce que ce jeunot ne l’impressionnait pas. Encore mieux, il lui donnait vaguement envie de sourire. Méfiant, stressé… Et torse nu. Quelques mots pour définir un seul homme. En le voyant chercher sa chemise des yeux Amy plissa les siens d’amusement.

Lentement elle s’approcha et ramassa sa chemise pour lui tendre sans une once de malveillance dans le regard. La Vampire bicentenaire ne voulait pas le faire fuir, ni même lui faire peur. Non, elle ne voulait pas non plus sa confiance,  juste qu’il cesse de la regarder comme si elle allait lui sauter dessus pour le mordre. Il était clair que ce « Luze » avait connu le cannibalisme - pratique immorale de l’avis d’Amy. Comment pouvait-on se nourrir de quelqu’un de sa propre race ?

Puis, avec sa démarche gracieuse habituelle, miss Astryël alla s’assoir en face de lui appuyée contre la roche froide jambes et bras croisées pour lui signifier qu’elle ne l’attaquerait pas. Un sourire angélique luit sur son visage innocent.

-Luze… Je cherchais juste un abri en voyant le jour se lever. Pourquoi tant de suspicion ?  Je te certifie qu’à moins de m’être hostile, tu n’as rien à craindre de moi.


Encore tellement d’heure à passer enfermée ici… Tellement d’heures… Peut-être encore 3 ou 4 ? Au moins la jeune femme avait chassé et la soif ne la dérangerai pas, seul l’ennui pouvait encore la mettre de mauvaise humeur. Tout naturellement, ce jeune homme était la solution à ce problème : son nouveau jouet. La Vampire se promis intérieurement de ne pas lui faire de mal.

« Après tout, ce n'est pas comme si vous buviez du sang par nécessité, si ? À votre âge, c'est le sang des "nouveaux nés" comme vous dites... qui vous maintient "jeunes", vous autres ancêtres... »
-

Qu’entend tu par ancêtre ?
lança-t-elle innocement

-Et surtout, que viens-tu faire ici ?






Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Ven 21 Mar 2014 - 1:33

HRP:
 

Lorsque sa nouvelle compagne d'infortune ramassa le dit vêtement, Luze eut une pointe d'appréhension dans le regard qui disparut aussitôt alors qu'Amy le lui tendit. Il avança la main vers elle pour s'en saisir en marmonnant un remerciement. L'attitude de la jeune femme le rassurait, et il se calma un peu tandis qu'il inspectait sa chemise. Le tissu était encore humide et glacial de ce fait, mais ce qui dérangea le plus le vampire fut cette très forte odeur saline qui embaumait son odorat surdéveloppé.

* Bonne à jeter, mais je vais décemment pas rester à moitié nu avec elle ici... *

Songea-t-il en laissant glisser ses yeux le long des courbes superbes d'une Amy dont la grâce emplissait l'espace. Quoi que ce détail n'eut pas l'air de gêner le moins du monde la vampire, Luze se revêtit, insensible au froid, puis s'approcha de la cascade infinie qui déversait son flot d'eau douce le long de la paroi juste à côté du siège de fortune que s'était approprié la jeune femme. Serrant ses mains l'une contre l'autre pour former une coupe, il entreprit de se débarbouiller le visage à l'eau claire.
La première réponse d'Amy lui arracha un rire bref.


« Hin... Ce n'est pas forcément de ça dont je parlais... Qu'est-ce qui vous a pris de vouloir jouer les princesses charmantes ? La vue de la "belle endormie" ? Répliqua-t-il avec sarcasme. Le vocabulaire qu'employait son interlocutrice l'amusait. Vous venez vraiment d'une autre époque, reprit-il. J'entends pas "ancêtre" l'équivalent pour vous de "nouveau né" pour moi, j'imagine...

Rafraîchi, le jeune sang-pur se redressa de toute sa taille, dominant physiquement son aînée ce qui n'inversait en rien les rapports de force. L'expression insondable, il la toisa de ses pupilles rouges sang avant de l'éclairer sur les raisons de sa présence ici.

- Je viens d'arriver, par bateau. Nous devions atteindre le port la nuit dernière, mais la tempête nous a retardés et je me suis fait surprendre par le jour, expliqua-t-il le plus brièvement qu'il put, puis ajouta en regardant autour de lui pour observer l'immensité de la chambre géologique :
Sans cette cavité je ne sais pas où j'aurais fini. La ville portuaire... O... Ora.. Orennya ? Peu importe... C'est une ville humaine. Je ne voulais pas risquer d'y être accueilli par balles d'argent...

Son regard rouge vif trahissait sa soif mais il lui faudrait prendre son mal en patience. Se retournant à nouveau vers la cascade, il but trois grandes gorgées d'eau avant de reporter son attention sur Amy.

- Et t... vous ? D'après ce que j'ai vu, cette grotte débouche soit sur la mer, sur soit une plaine de cailloux vidée de toute vie... Comment vous êtes-vous retrouvée là si tard ? S'enquit-il, sincèrement surpris qu'une congénère avec tant d'années d'expérience puisse encore tomber dans le piège mortel du cycle céleste.

Sa gorge terriblement sèche malgré l'eau qu'il avait bue le démangeait et sa main vint inconsciemment se poser dans le creux de son cou.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Sam 22 Mar 2014 - 21:32


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




Enfin le jeune homme se détendit, et Amy décroisa les bras . Il renifla avec une drôle de tête sa chemise détrempée. Oui, elle sentait fortement le sel et cela pouvait irriter un Vampire. Puis, Luze se leva et passa à quelques pas d’Amy. Il se pencha et plongea ses mains blanches dans l’eau de la source. Et il rit. Un rire sec , quoique agréable, par rapport à sa réponse.  

« Hin... Ce n'est pas forcément de ça dont je parlais... Qu'est-ce qui vous a pris de vouloir jouer les princesses charmantes ? La vue de la "belle endormie" ? Vous venez vraiment d'une autre époque, reprit-il. J'entends par "ancêtre" l'équivalent pour vous de "nouveau né" pour moi, j'imagine...

-Tu te plains de ce baiser ? Pourtant même dans ton sommeil tu semblais apprécier Luze ! Où étais tu encore dans des rêves agréables ?

Un nouveau rire , beaucoup moins crispant échappa à Amy , suivit d’un sourire plus que narquois. Moqueur. Moqueur au regard que Luze jeta sur ses courbes fines, et à sa tentative de la dominer en se redressant. Ses yeux rouges vinrent rencontrer ceux d’Amy qui leva la tête. Elle l’écouta calmement lui expliquer comment il avait fui et comment il était arrivé dans cette sombre grotte.  

- Et t... vous ? D'après ce que j'ai vu, cette grotte débouche soit sur la mer, sur soit une plaine de cailloux vidée de toute vie... Comment vous êtes-vous retrouvée là si tard ?

-Je viens de la ville… Je n’ai simplement pas d’autre lieu pour m’abriter dans la journée

Elle ne chercha pas de meilleure excuse , et resta muette. Pas de détail.







Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Lun 24 Mar 2014 - 9:15

L’eau fraîche dont il s’était aspergé avait fini de revigorer Luze qui malgré l’heure tardive tiendrait tant bien que mal éveillé pour la fin de la journée, et sans doute la nuit à venir s’il ne voulait pas complètement se décaler. Bien qu’Amy ne se montrât pas chaleureuse, son attitude et son ton avait instauré une confiance certaine et le jeune vampire ne la considérait plus comme la menace potentielle que lui inspirait par instinct tout vampire de cet âge-là.

Le rictus charmeur qui marquait ses traits jeunes s’étira un peu plus suite à la réponse de la bicentenaire, qu’il s’empressa de contredire.

« Me plaindre ? Il serait plus juste de dire que j’ai été… agréablement surpris. Ce n’est pas le pire tirage du lit précoce que j’ai pu vivre… Son regard s’égara sur l’élégant port de tête de la jeune femme, puis il ajouta :
Et vous n’êtes pas non plus la pire compagnie que l’on puisse avoir au réveil, dois-je dire…

Sa main quitta sa gorge douloureuse pour s’approcher une nouvelle fois de la chevelure lunaire de la vampiresse avec l’innocente ambition d’en apprécier à nouveau le contact soyeux, mais une toute autre priorité stoppa son geste. Du bout de ses ongles humides tombèrent quelques fines gouttelettes d’eau qui s’échouèrent sur les pointes argentées de sa congénère dont il s’éloigna, à regret.

* Je dois trouver du sang… D’abord, ma dague. Ensuite… Il doit bien y avoir un truc à évider dans cette grotte… *

Alors qu’il contournait la jeune femme pour saisir son sac de voyage qui se trouvait contre la paroi rocheuse, de l’autre côté de son siège de fortune, son regard affamé suivit le contour de la gorge effilée de la vampiresse, et il ajouta d’une voix suave.

- Par ailleurs, "agréable" est un piètre euphémisme pour qualifier ce rêve dans lequel vous vous êtes immiscée…  mais vos chastes oreilles ne sauraient en entendre davantage, présuma-t-il, l’expression provocatrice.

S’agenouillant pour fouiller dans les compartiments de son menu sac à moitié détrempé, Luze fut interpellé par l’explication d’Amy quant à sa présence ici et il demanda en fronçant les sourcils :

- De la ville ? Vous voulez dire… la ville humaine ?

* Comment se fait-il qu’elle vive parmi les humains… Enfin peu importe, elle doit connaître cette grotte comme sa poche… *

- Et vous revenez ici tous les matins ? »

Le jeune vampire choisit d’attendre la réponse d’Amy avant de lui faire part de ses intentions… cette dernière devait de toute façon déjà avoir ressenti sa détresse, bien qu’il tentait de son mieux de ne rien laisser transparaître.
Dans son sac, sa main rencontra la dague en céramique aiguisée qu’il transportait partout avec lui. Il s’en saisit fermement sans la sortir à la vue de son interlocutrice.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mer 26 Mar 2014 - 17:59


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




« Me plaindre ? Il serait plus juste de dire que j’ai été… agréablement surpris. Ce n’est pas le pire tirage du lit précoce que j’ai pu vivre…
Et vous n’êtes pas non plus la pire compagnie que l’on puisse avoir au réveil, dois-je dire…

Ce petit commentaire agréable tira un sourire à Amy. Elle retira sa cape qui la gênait un peu dans ses mouvements pour rester dans une tenue beaucoup plus pratique : une robe aussi noire que puisse l’être du tissu. Il tendit la main vers ses mèches blanches, et Amy se crispa légèrement.

- Par ailleurs, "agréable" est un piètre euphémisme pour qualifier ce rêve dans lequel vous vous êtes immiscée…  mais vos chastes oreilles ne sauraient en entendre davantage -

Chaste ? Si tu le pense alors tu es naïf petit Luze. Mes oreilles ont déjà entendu des tas d’horreurs.


Les prunelles luisantes du Vampire vinrent regarder le long de la gorge d’Amy , ce qui lui fit montrer inconsciemment les crocs. S’il avait soif qu’il aille boire ailleurs que dans ses veines.  Bien , il s’éloigna d’elle pour aller fouiller dans son sac surement une fiole de sang ou quelque chose de ce genre. La Vampire songea à cette même fiole de sang qu’elle portait à une chainette autour de son cou , dissimulée sous le col de sa robe. Instinctivement , elle glissa un doigt sous la chaine.

- De la ville ? Vous voulez dire… la ville humaine ? Et vous revenez ici tous les matins ? »
-Je viens de la ville, mais je suis « Vagabonde » disons que je suis seulement de passage.

De passage... Une façon d’exprimer à mot couvert qu’elle était bannie. Pas question de lui balancer ça. En soupirant elle sortit la chainette et la petite fiole rougeoyante et la fit balancer sous son nez.

-Tu as l’air d’en avoir envie… Et surtout besoin  non ? Ah les jeunes… Bon , tu en veux ?






_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Jeu 27 Mar 2014 - 6:19

Comme il l’avait espéré, Amy avait joué le jeu de sa provocation. Luze n’était pas dupe et l’innocente pudeur qu’il avait prêtée à son aguichante congénère correspondait simplement à l’image ingénue que son apparence trompeuse dégageait. Un sourire découvrit ses crocs indécents, la sagacité et l’audace de la jeune femme lui plaisaient.

Voûté au-dessus de ses effets, un bras posé contre le mur de roche pour maintenir son équilibre, Luze fouilla le reste du contenu de son sac en gardant sa dague coincée entre l’index et le pouce. Son attention se porta un instant sur la chaînette qu’Amy avait soulevée d’un doigt, provoquant un léger tintement métallique que le jeune affamé perçut comme un désagréable son aigu à cause de ses sens exacerbés. Il l’oublia vite cependant tandis qu’il écoutait la vampiresse lui répondre. Elle ne serait donc pas sa guide dans cette caverne inconnue, mais une autre information le fit sourire plus amicalement.

* Une vagabonde… On n’est pas si différents finalement… * Songea-t-il, tout en maudissant intérieurement le périple qui l’avait conduit dans cet endroit dépourvu de toute vie.

« Je vois… de passage... Cet endroit ne vous dira rien alors…

Depuis son départ environ une décennie auparavant, se rassasier n’avait jamais été un problème pour le sang-pur. Il connaissait son rythme vital et s’était toujours arrangé pour se trouver en présence de proies lors des pics de soif… Son apparence jouant le rôle d’appât naturel faisait le reste pour attirer sous ses crocs ses bienheureuses victimes. C’est sans doute cette bonne fortune qui justifiera sa négligence, car outre du matériel de chimie, d’escalade et de survie rudimentaire, il n’avait pas de vivres de secours…

* Encore cette satanée chaîne… *

Irrité, le vampire fixa soudainement la chaînette qu’Amy faisait glisser hors de sa robe et dont le crissement agressait décidément ses nerfs… jusqu’à ce que le pendentif qu’elle soutenait se reflète dans ses pupilles écarlates. Le fait que cette bicentenaire, qui pourtant ne devait plus autant dépendre du fluide salvateur, eut toujours le réflexe d’en conserver sur elle redoubla l’estime que le sang-pur lui accordait. Perdu dans l'excavation de son sac que l'on aurait dit sans fond, il ne s'était pas non plus aperçu que la femme s'était allégée de son manteau, révélant un habit d'une toute autre saveur dont il sut apprécier le prestige.

Luze se redressa lentement, sortant de son sac la dague qu’il tenait toujours sans s’en rendre compte et dont il eût destiné le tranchant à quelque animal souterrain si l’offre bien plus immédiate d’Amy ne s’était présentée. Il ne remarqua pas non plus la chute imminente d’un de ses tubes à essai qui tenait à présent en équilibre sur le bord béant de son sac, sans doute échoué là lors de la fouille minutieuse du vampire.
Il était fasciné par le récipient de verre qui contrastait avec le velour d'ébène qui habillait à présent Amy, tel un cristal de roche inatteignable. La tentation faisait luire son regard qui alternait entre la fiole et les yeux de sa séduisante interlocutrice tandis qu’il fit un pas vers elle.

- J’admire la prévoyance. La sagesse de l’expérience, c’est ça ? Complimenta-il sur un ton complice en faisant échos à l’exaspération qu’elle avait exprimée par rapport aux "jeunes"… Puis il avoua avec la plus grande honnêteté :
- J’en aurais bien… l’usage, en effet.
Tu me la donnes ? »
Luze tendit sa main libre vers elle, mais resta à distance. La jeune femme l’avait gratifié d’un regard passablement menaçant lorsqu’il avait admiré sa gorge excitante et il ne tenait pas spécialement à ce qu’elle l’associât au danger et lui remontrât les crocs. Nouveauté également, il employait à présent le tutoiement, peut-être à cause de son manque d’attention… ou bien l’impression que la disparition des barrières sociales en légitimait désormais l’usage.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Dim 30 Mar 2014 - 19:38


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




« Je vois… de passage... Cet endroit ne vous dira rien alors…
Il sembla rassuré à l’idée qu’Amy était aussi perdue que lui dans cette vaste antre. Pourtant ce vague soulagement ne fut pas long. Le son aigu et métallique de la chaine l’irritait au point de le faire grimacer dû au fait que ses sens exacerbés captent ce bruit et l’amplifie. Cependant lorsqu’il vit ce qui pendait au bout de la chaine, son expression changea du tout au tout. Il se mit à lorgner la fiole, passant d’Amy à lui du regard, un regard qui fit légèrement frissonner Amy.

- J’admire la prévoyance. La sagesse de l’expérience, c’est ça ? -
Il y a de ça , mais aussi une habitude de garder du sang d’une victime si elle est appétissante.

Quand Amy vit la dague qu’il tenait dans sa main elle plissa les yeux, méfiante. Il n’avait pas intérêt à tenter de l’attaquer, ne serait-ce que pour sa propre survie. Elle fit jouer la fiole pleine du liquide tant convoité dans sa main blanche, sans quitter des yeux l’arme qui la menaçait. Amy sortit les crocs, léchant les pointes effilés du bout de la langue prenant soin de les laisser bien à découvert pour qu'il puisse juger de sa menace. Elle remit ensuite la fiole bien à l'abri dans son décolleté d'un geste lent.

- J’en aurais bien… l’usage, en effet. Tu me la donnes ? -Pose moi cette dague, et on en discutera calmement. Sinon , je risque de m’énerver…

Elle le gratifia d’un sourire pointu qui lui montrait qu’elle ne rigolait pas.

-A moins que tu veilles te battre malgrès la soif ?






_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Lun 31 Mar 2014 - 7:43

HRP:
 

Luze se demanda vaguement à quel point la récente victime d’Amy était « appétissante » pour que cette dernière souhaitât en conserver l’essence, mais le verre raffiné de la fiole imperméabilisait toute fragrance et il essaya de ne pas trop y penser. Le jeune homme était comme hypnotisé par ce petit bijou rouge rubis qui dansait entre les doigts fluets de son aînée, laquelle semblait prendre un certain plaisir à le faire languir. Il allait s’avancer vers elle, mais le sourire enjôleur qui soulignait joliment le visage d’Amy se déforma soudain pour laisser émerger les deux lames menaçantes qui lui tenaient lieu de crocs, ramenant brutalement le jeune ténébreux à la réalité.
Un spasme fit frémir son corps et il reposa son pied au sol, immobilisé à un peu plus d’un mètre de la jeune femme. Son attention était portée sur les tranchoirs luisants qui le menaçaient sans vergogne, le dissuadant tout net de tenter toute approche vers l’objet de son plus cher désir. La fiole fut arrachée à sa vue et il se sentit comme un jeune enfant à qui l’on refusait une alléchante sucrerie, mais il feignit l’indifférence et prit une profonde aspiration pour se calmer. La raison de ce brusque changement chez sa congénère ne lui apparut qu’après que celle-ci la lui eut clairement exposée.


* Une dague ? Quelle dag…
Ah… certes… *


Sa ferme grippe sur le manche en étain lui était complètement sortie de la tête et il regarda quelques secondes l’objet en considérant l’injonction d’Amy de le poser. Le sourire carnassier de la jeune femme le fit frissonner, et tout lui intimait d’obéir à son écrasante supériorité.
Puis vinrent les menaces ouvertes… Se battre… Contre elle ? Qu’est-ce que ça lui apporterait… Qu’est-ce que ça leur apporterait à tous les deux d’ailleurs ? Sa congénère n’était pas sans savoir que loin de l’affaiblir, sa soif grandissante obscurcirait son esprit, au point de prendre le dessus sur sa raison, et décuplerait ses forces si bien que tout âgée qu’elle fût, il lui serait difficile de contrôler ce jeune affamé au paroxysme de sa folie. Et quand bien même l’un des deux en perdrait la vie, quel mérite échouerait au vainqueur d’un combat dans lequel aucune des deux parties n’avait d’intérêt ?
Non. Il y avait autre chose qui entourait cette défiance, une explication bien plus sournoise qui entourait la position défensive qu’adoptait cette femme.


Un sourire mystérieux vint assombrir le visage du jeune vampire, puis il replongea son regard déstabilisant dans les yeux agressifs qui le fixaient. Il écarta les bras, se livrant complètement à la merci de son adversaire.

«  Allons, Amy Astryël… Je ne suis pas suffisamment dégénéré pour perdre le contrôle et m’en prendre sauvagement à une compagnonne si coopérative… et si séduisante qui plus est, commença-t-il d’une voix mielleuse. Je m’excuse si tu t’es sentie menacée, mais je t’assure que tu n’as rien à craindre de moi. Je ne vois de toute façon pas l'intérêt d'un combat entre nous, l'issue est courue d'avance et ni toi ni moi ne tirerions profit de la mort de l'autre, n'est-ce pas ?

Laissant sa réplique décanter dans l'esprit d'Amy, Luze commença à faire les cent pas le long d’un arc de cercle invisible autour d'elle, tel un félin en cage, sans modifier la distance qui les maintenait en respect. Il jouait avec sa dague, passant et repassant le fil de la lame près de la commissure de ses lèvres sans jamais s’entailler, l’attention toujours focalisée sur le moindre mouvement de son aînée.
Il s’immobilisa soudain pour lui faire face, la contraignant à lever le visage si elle voulait le regarder dans les yeux, et reprit d’un ton plus sérieux.


- Voyons les choses ainsi : tu as du sang, et je ne parle pas forcément de celui qui coule dans tes veines, ajouta-t-il précipitamment, le sang d’un congénère n’étant de toute façon pas vraiment nourrissant…
La vision de lui-même plantant fougueusement ses crocs dans la gorge offerte d’une Amy échevelée par l’excitation lui traversa l’esprit en un éclair et il se lécha subrepticement la lèvre supérieure avant de poursuivre :

- L’obtenir m’éviterait le désagrément d’une chasse compromise dans un tel endroit, et peut-être souhaites-tu quelque chose en échange de cette fiole ? Dans ce cas, j’écoute tes conditions… Son ton se fit plus dur et son regard, réprobateur, lorsqu’il ajouta :
- Mais si tu cherchais juste à te jouer de moi et entamer ma limite, sache que c’est chose faite !

L’hémophage aux abois reprit sa marche de long en large et commença à sonder son environnement à la recherche d’une forme de vie, humaine ou animale qui infesterait les lieux. Malgré la faim et l'irritation qui le tenaillaient, il se surprit à ressentir une forme d’intérêt pour son aînée. Qu’avait-il bien pu lui arriver pour qu’elle craigne un de ses pairs à ce point alors qu’il ne l’avait pas même menacée ? Luze hésita à poser la question, car révéler une telle information exigerait sans doute qu’Amy lui accordât un niveau de confiance qu’il n’était certainement pas prêt d’atteindre. Il s’inquiétait cependant d’être considéré hostile alors que tout le mal qu’il souhaitait à cette vampiresse était le simple plaisir de sa compagnie. Il posa sur elle un regard inquisiteur, trahissant ses pensées, tandis qu’il attendait qu’elle lui fît part de ses conditions... ou bien de son désir d’en venir fatalement à un affrontement.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Lun 31 Mar 2014 - 19:11


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




«  Allons, Amy Astryël… Je ne suis pas suffisamment dégénéré pour perdre le contrôle et m’en prendre sauvagement à une compagnonne si coopérative… et si séduisante qui plus est, commença-t-il d’une voix mielleuse. Je m’excuse si tu t’es sentie menacée, mais je t’assure que tu n’as rien à craindre de moi. Je ne vois de toute façon pas l'intérêt d'un combat entre nous, l'issue est courue d'avance et ni toi ni moi ne tirerions profit de la mort de l'autre, n'est-ce pas ?


Amy le regarda faire les cent pas autour d’elle, sans le quitter des yeux et sans rentrer les crocs. La méfiance était de mise, malgré l’écart d’âge. Un Vampire en manque de sang pouvait se révéler être la plus terrible des bêtes sanguinaires et le plus têtu des adversaires. Surtout si sa victime avait du sang sur elle, ce qui était le cas. La petite fiole froide contre sa peau la fit soupirer.

- Voyons les choses ainsi : tu as du sang, et je ne parle pas forcément de celui qui coule dans tes veines, ajouta-t-il précipitamment, le sang d’un congénère n’étant de toute façon pas vraiment nourrissant…

-C’est vrai, je ne tirerai rien de ta mort, même pas de la satisfaction. Mais. Si d’avantage tu décidai de ne pas poser cette arme, ou au moins la pointer vers autre chose que moi, il se pourrai que je t’attache dehors en plein soleil… Juste pour voir combien de temps met un corps vampirique à se réduire en cendre.

- L’obtenir m’éviterait le désagrément d’une chasse compromise dans un tel endroit, et peut-être souhaites-tu quelque chose en échange de cette fiole ? Dans ce cas, j’écoute tes conditions…

Ses conditions ? Un petit sourire flotta sur le visage de la Vampiresse qui leva la tête vers le plafond de la grotte et le quitta ainsi des yeux quelques petits instants. Des instants d’imprudence qu’elle s’accorda malgré elle. Il aurait pu l’attaquer… Elle remit ses yeux dans le droit chemin, braqués sur son hypothétique adversaire. Luze toujours tournant autour d’elle, l’enfermant dans un  cercle imaginaire.

- Mais si tu cherchais juste à te jouer de moi et entamer ma limite, sache que c’est chose faite ! -

Je ne cherche nullement à te pousser à bout, mais je n’aime pas spécialement ceux de ma race. Toi , tu ne m’as rien fait alors on va pouvoir s’entendre. Tu n’es pas menaçant, moi non plus , soyons diplomatique.

Elle sortit la fiole , lui prit la main et la glissa dans sa paume en refermant délicatement ses doigts dessus.

-C’est ce que tu voulais ? Tient.






_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mar 1 Avr 2014 - 7:06

La menace de le faire rôtir sous les UV qu’Amy proféra lui fit avaler bruyamment sa salive, mais ce fut avec soulagement qu’il accueillit l’abandon d’un éventuel et vain affrontement.
Luze n’avait jamais trop aimé en venir à la violence et les rares fois où il y avait été contraint, il s’était toujours arrangé pour éviter le corps à corps, se camouflant dans l’ombre et portant des coups vifs et furtifs à son adversaire pour l’affaiblir à petit feu. En revanche, il se savait fort des jambes et des bras, aussi, les quelques personnes l’ayant affronté et pouvant se vanter d’être toujours en vie redoutaient son étreinte reptilienne qui vous asphyxiait, pour peu que vous ayez de la chance, ou bien brisait votre cage thoracique et vous laissait agoniser à mort…


* Une araignée… on un serpent… bref, aucune de ses analogies ne me dérange vraiment. *

Ah la diplomatie ! Voilà un concept humain digne d’intérêt. Il fallait bien être une créature dotée d’une multitude de personnalités pour faire preuve de diplomatie… Revêtir en chaque occasion le masque qui convenait à la situation, pouvoir changer de valse selon le partenaire et harmoniser le tout sur des paroles minutée, calculée et embellie au point de ne plus distinguer le vrai du faux dans cette mascarade d’hypocrisie. C’était peut-être dans la diplomatie que les guerres trouvaient leur terreau fertile…
Mais le jeune ténébreux n’avait nullement la patience d’entamer de longues et éreintantes dissertations maintenant. Il commença par accéder à la première et seule requête de la jeune femme, et posant le pied gauche sur un rocher proche, il souleva le bas de son pantalon pour attacher sa dague à une lanière de cuir lacée à sa cheville. À présent désarmé, la réponse de la vampiresse ne se fit plus attendre.


Avec un mélange de surprise et d’envie, Luze observa l’émersion du bijou hors de l’avantageux décolleté d’ébène qui laissait deviner la plastique superbe d’Amy, et la mince chaînette soulevant sur son passage chaque mèche de sa chevelure blême. Il n’objecta pas au contact froid de sa main sur la sienne et sentit enfin la fiole glacée tant convoitée lui caresser la paume.
L’affamé n’attendit pas qu’elle changeât d’avis et vida d’une traite le flacon. Il ferma les yeux de délice en sentant le nectar tapisser sa langue et glisser au fond de sa gorge sèche. Lorsqu’il les rouvrit, ses iris étaient passées du rouge sombre à un argenté luminescent.
À présent serein et maître de lui-même, son attitude changea sensiblement, sa démarche se fit moins saccadée, ses muscles se détendirent et le regard dont il embrassait Amy était devenu plus… chaleureux.


* J’imagine que ça ne sera pas gratuit… * songea-il, se rappelant la mine satisfaite qu’elle avait adoptée à l’évocation d’un prix à verser en échange de son don. Il fut frappé de se souvenir également qu’à ce moment précis, elle l’avait lâché des yeux… Doutant que ce fut le fruit d’une confiance surestimée en ses capacités, le jeune homme le prit personnellement pour preuve de l’atténuation de la méfiance qu’elle lui portait.
D’un pas fluide, il se plaça aux côtés de sa bienfaitrice de manière à ce que la frêle épaule de celle-ci effleurât son torse, et tout en déliant entre ses doigts la chaînette qui soutenait la fiole à présent vide, il la replaça autour du cou de la jeune femme en prenant soin de dégager sa chevelure, savourant à nouveau son contact velouté.


«  Merci Amy… Murmura-t-il d’une voix sincère. Cette sensation de manque ne doit plus trop t'être familière maintenant… mais elle n’a d’égale que le délice provoqué par sa satisfaction.
Je te suis redevable, s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t'être agréable...

Un léger sourire écarta le coin de ses lèvres, et laissant son offre en suspens, ses doigts suivirent le mouvement des cheveux de la jeune femme pour venir lisser le contour de son oreille elfique, mais il se retint de prolonger son audace et laissa sa main retomber le long de son corps sans pour autant s'éloigner.
- Qu’est-ce que les nôtres ont bien pu te faire subir pour faire naître un tel ressentiment chez toi… »

* et surtout, pourquoi ? *

La question avait franchi ses lèvres avant même qu'il pût la retenir, se ramifiant en plusieurs autres maintenant qu’il avait l’esprit clair. Était-elle autrefois humaine, ce qui pourrait expliquer une certaine rancune ? Il fronça légèrement les yeux vers la fin de sa question, doutant que malgré sa pâleur cadavérique, Amy fût toute blanche dans ses mésaventures, mais il ne cherchait pas à l'offenser pour l'instant.

Le jeune vampire n’aurait su dire quelle folie l'avait ainsi amené à réduire à néant les distances physiques qui les séparaient… mais il n'était curieusement pas inquiet, et tout dans son attitude laissait sa garde complètement ouverte, confiant à Amy le soin de le remettre à sa place lorsqu’elle le souhaiterait.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Sam 5 Avr 2014 - 18:05


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




«  Merci Amy… Murmura-t-il d’une voix sincère. Cette sensation de manque ne doit plus trop t'être familière maintenant… mais elle n’a d’égale que le délice provoqué par sa satisfaction.
Je te suis redevable, s'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t'être agréable...
- Qu’est-ce que les nôtres ont bien pu te faire subir pour faire naître un tel ressentiment chez toi… »
Le sang de la Vampire se gela immédiatement dans ses veines, la rendant plus pâle qu’elle ne l’était-quasi fantomatique. Une simple question fit sur Amy l’effet d’une douche glacée. Elle posa une main glaciale sur sa nuque et le forca à se courber pour être à hauteur de regard sans lever la tête. Sa voix n’était plus chaleureuse mais douloureusement dénuée d’émotions.
-On m’a bannie, et on a tué ma protégée. Cela te convient Luze ?

Les yeux brulants d’Amy fixaient ceux rouges de Luze sans bouger d’un cil. La Vampire eut une brusque envie de frapper Luze alors qu’il n’avait rien fait mais ravala ses pulsions de violence. Malgré tout son regard se perdit sur la dague que Luze avait rangé et elle se mordit la langue avec ses crocs nerveusement. Luze ne devait pas voir son trouble , il ne devait pas ressentir de l'empathie. Surtout pas.
-

Je ne sais même pas pourquoi je te raconte ça alors qu'il y a deux secondes on allait se battre… Qu'est ce que tu en penses Luze?








Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Lun 7 Avr 2014 - 18:32

HRP:
 

De l'air ambiant qui s'était soudain figé, de la paume glacée qu'elle lui glissa sur la nuque et de son ton cassant, Luze devina le malaise qu'avait provoqué sa question. Il se laissa ployer sous la pression qu'Amy exerça d'un coup en rabaissant son bras et hésita un instant à se retenir sur la pierre, la perspective de s'effondrer de tout son poids sur elle ne le laissant pas indifférent. Mais il se soutint avant de perdre son équilibre et écouta la réponse de la jeune femme, ses membres raidis par l'inconfort.

Si proche, le jeune vampire  défia le regard qui le fixait avec un air provocateur, presque menaçant. Ce fut comme si l'humeur belliqueuse d'Amy s'était transmise en lui, et qu'il s'était apprêté à en démordre par les crocs... Après sa mère, voilà que la deuxième multicentenaire qu'il rencontrait s'apprêtait à le traiter comme une marionnette désarticulée... La rancœur et la confusion le firent tressaillir, et l'espace d'un instant les traits de sa génitrice remplacèrent ceux glacials de la jeune femme.
L'odeur du sang que laissa perler sa langue transpercée embauma l'atmosphère pour venir confirmer l'état alerté dans lequel il l'avait mise, et Luze se pourlécha les lèvres avec délice...

Soudain, il empoigna d'une main ferme la mâchoire de son irritante interlocutrice pour la forcer à le regarder. Il savait que son pouvoir lui serait complètement inutile sur elle, aussi ne tenta-t-il pas de dissocier son esprit de sa charnelle enveloppe. En revanche, il comptait profiter de la soudaineté de son action et de sa force physique pour arrêter leur petit manège et en venir aux faits. Profitant de sa position, il saisit le bras qu'elle avait déployé sur son cou et le lui bloqua dans le dos, exerçant une puissante pression sur son maigre poignet. Se penchant en avant dans le même temps, il parvint à la faire basculer sur le ventre, bloquant par la même occasion son autre bras sous elle-même. Puis il l'enfourcha à califourchon et se coucha sur elle, la coinçant sous son poids, et approcha ses lèvres de son oreille en humant généreusement cette chevelure qu'il aimait tant.
D'une voix qui n'avait plus rien d'enjôleuse, d'un ton qui ne cherchait plus la sympathie de cette congénère cinq fois son aînée, il répondit en un murmure suave :


" On est nerveuse, Amy ? Qu'est-ce qu'il y a... tu veux que je te plaigne ou quoi ? Son impertinence le fit sourire. Il était lui-même à l'origine des réponses qu'elle lui avait apportées, et lui reprochait éhontément... Tu veux savoir ce que je pense ? Je crois sincèrement que tu ne sais t'exprimer que par la violence et que tu n'attends qu'une bonne excuse pour pouvoir exploser... "

S'appuyant sur son bras qui tenait celui de sa captive, Luze ramena sa jambe vers lui et se saisit à nouveau de sa dague dont il appliqua la lame ivoire le long des omoplates de la vampiresse, sectionnant par endroit son aguichant vêtement.

" Là voilà, ton excuse... Que vas-tu faire à présent pour laver cette offense ? Comment ta fierté mal placée peut-elle encore me laisser t'humilier comme ça ? L'hémophage s'interrompit pour jeter un regard perçant vers l'entrée de la grotte... Le soir tombait.

Tu vas peut-être fuir au dehors... C'est comme ça que vous excellez n'est-ce pas ? Reprit-il d'une voix grondante, cassée par l'amertume. Fuir la réalité, partir se cacher quand ça devient trop dur à supporter... "

Euphorisé par son récent repas, il ne comprenait pas bien lui-même quelle folie l'incitait à engager de son plein gré un combat qu'il avait tout tenté pour éviter. La pleine lune qui venait de faire son apparition dans le ciel nocturne récemment tombé peut-être ? Ou bien un instant de confusion qu'Amy avait réveillé  et qui lui faisait revivre un douloureux déjà-vu, qu'il somatisait sur cette personne en rien concernée... Ou peut-être n'était-il tout bonnement pas tout à fait tout seul dans sa tête...

Le sang-pur reporta son attention sur la sublime colonne vertébrale qui se dévoilait à lui et lécha de toute la longueur de sa langue la frêle nuque de la jeune femme, s'attendant à tout moment aux représailles corsées de cette dernière, voire directement à une mort prématurée, mais bizarrement, sans trop s'en inquiéter. Y avait-il du saké dans cette fiole de sang ?

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Lun 7 Avr 2014 - 19:37


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




" On est nerveuse, Amy ? Qu'est-ce qu'il y a... tu veux que je te plaigne ou quoi ? Son impertinence le fit sourire. Il était lui-même à l'origine des réponses qu'elle lui avait apportées, et lui reprochait éhontément... Tu veux savoir ce que je pense ? Je crois sincèrement que tu ne sais t'exprimer que par la violence et que tu n'attends qu'une bonne excuse pour pouvoir exploser... "
Amy feula et sortit les crocs en une fraction de seconde. Premier coup sur sa fierté et surtout sur sa patience. Il parlait sans savoir. Ca faisait bien longtemps que personne n’avait fait les frais de sa folie meurtrière, bien trop longtemps d’ailleurs. La Vampire lui avait donné du sang, un baiser et une « affection », une « patience » passagère et en échange il la provoquait et la bafouait sans aucune raison. Qui ne sait s’exprimer que par la violence déjà ?

-La violence est utile quelques fois, tu comprendras cela… et encore moi je n’ai pas connu la guerre. Si tu penses cela alors nous allons pouvoir nous distraire à ma façon bien sur.  

" Là voilà, ton excuse... Que vas-tu faire à présent pour laver cette offense ? Comment ta fierté mal placée peut-elle encore me laisser t'humilier comme ça ?

Les crocs d’Amy trésirent d’excitation quand elle émit la pensée de le saigner à blanc, mais la Vampire conserva son calme péniblement. Il la poussait à bout avec ce deuxième coup à sa patience . Encore un et elle ne donnait plus cher de sa peau au blanc bec. Le fait qu’il déchire son haut puis regarde impunément la fit rire, grimacer, sourire et soupirer en même temps.    Qu’est ce qu’il cherche ? La mort ?

-Tais toi… Pour ta propre survie et ton intégrité physique tais toi. J’ai des milliers de façons de te faire ravaler cet orgueil que tu me crache à la figure sans raison. Crois moi. Et ce n’est pas l’envie qui me manque

Tu vas peut-être fuir au dehors... C'est comme ça que vous excellez n'est-ce pas ? Reprit-il d'une voix grondante, cassée par l'amertume. Fuir la réalité, partir se cacher quand ça devient trop dur à supporter... "

Les pupilles d’Amy se réduirent brutalement à deux brasiers, et elle le plaqua au sol froid de la grotte une main sur sa gorge et l’autre sur la dague. La lame lui entailla légèrement la paume.  Elle approcha ses crocs de la gorge du Vampire mais ne le mordit pas, s’arrêtant. D’un geste adroit elle lui asséna un coup dans l’estomac pour qu’il reste au sol. De toute façon s’il se débattait elle le mordrait. Toujours avec la dague sous la main –au sens littéral- la voix froide d’Amy vint chatouiller les tympans de Luze

-Premièrement je ne fuis pas une créature faible telle que toi. Deuxièmement ne me pousse pas à bout, je n’aime pas plus que toi l’idée d’un combat même si je risque fort de gagner. Et ensuite, Luze, crois tu  vraiment tout savoir du haut de tes …allez quoi 100 ans  grand maximum ? Il ne fait pas bon me provoquer. Surtout après les derniers événements. Oui je suis sur les nerfs et prête à te charcuter ou te jeter en pâture au Lycans  si ça me chante, te laisser cramer sur un poteau au soleil ou même te priver de sang pendant des jours .







Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mar 8 Avr 2014 - 6:32

HRP:
 

D'une formidable secousse, Luze se retrouva soudain au sol, de multiples aspérités plus ou moins pointues venant matraquer son dos et ses côtes, mais il ignora la douleur. Malgré la prise d'Amy sur la lame, le jeune vampire parvint à maintenir fermement le manche de la dague et n'hésita pas à jouer du poignet afin de la lui faire lâcher et d'entailler plus profondément la tendre chair de la paume de son assaillante par la même occasion. Il la fixait de ses yeux rougis par l'excitation et l'hilarité figeait son sourire menaçant. Le coup dans son ventre le fit hoqueter de douleur et se tordre vers l'avant, le paralysant momentanément. Sa main libre vint ensuite attirer fermement la jeune femme sur lui et emboîter ses hanches dans le creux de son bas-ventre.
Encore incapacité par son estomac fracassé, il émit un rire sans joie suite à la tirade de son aînée et lui répondit en la coupant à moitié dans l'énumération des délicieux supplices qu'elle lui exposait.

" Encore des menaces ? Ca fait une heure que tu m'assommes avec, j'y crois plus une seconde. Qu'est-ce que tu attends pour me mettre en pièces !? "

Sa folie devait sans doute avoir parlé plus vite que sa raison lorsqu'il lui intima d'arrêter une bonne fois pour toutes de tourner autour du trou qu'elle avait commencé à creuser, et qu'il avait lui-même terminé. Il ajouta en la gratifiant d'un sourire lubrique :


" Pourquoi tu nies ? Avoue que tu aimes ça, l'idée d'un combat... Tu la caresses depuis ton arrivée, depuis que tu as goûté mes lèvres... Un combat ne prend pas forcément l'apparence d'une lutte à mort tu sais ? "

Ce répit verbal lui laissa le temps de recouvrer l'usage du bas de son corps et il cambra son bassin, le collant à celui de la jeune femme en émettant un râle de plaisir... puis la projeta violement loin de lui à l'aide de ses jambes, se redressant dans la foulée. Sa dague lui avait échappé et il se douta qu'elle était restée dans la main de son adversaire. Il se jeta néanmoins sur elle, lui saisissant les bras et les plaquant au sol de part et d'autres de son visage. Sa voix se fit miel et sucre tandis qu'il dévorait du regard la féminité d'Amy à moitié dénudée par l'assaut dans un vêtement qu'il était impressionné, ou déçu, de voir encore tenir si haut.

" 59 fières années, pour être précis ! Mais la faiblesse de quelqu'un ne se mesure pas forcément à son inaptitude à démontrer son ascendant physique sur les autres, n'est-ce pas ? Je suis curieux de voir ta façon de faire cela dit, pour l'instant ton apathie ne me donne pas du tout envie de te céder les règles du jeu... "

Et se disant, il libéra sa main qui ne tenait pas la dague pour réemprisonner sa mâchoire dans le carcan de ses doigts puissants, puis pressa ses lèvres sur les siennes, l'embrassant fougueusement sans exposer sa langue à ses crocs. Il la relâcha tout aussi rapidement, un mince filet de salive et de sang reliant encore leurs deux cavités buccales, puis ajouta l'air soudainement sérieux, ignorant royalement sa mise en garde de ne pas la provoquer.


" Il y a du laisser-aller, ma vieille amie... Ces derniers évènements dont je ne sais rien en effet t'auraient-il ramollie ? Pas besoin d'être omniscient pour constater que tu ne fais qu'aboyer comme une vieille chienne galeuse en t'apitoyant sur ton sort. Il commença à se baisser terriblement lentement vers sa jugulaire, les crocs frémissant de désir. Ca ne te fait pas trembler d'extase, toute cette adrénaline ? N'as-tu pas envie de reprendre ce qui t'a été volé ? Tes droits, ta dignité ?
Plutôt que d'encaisser, pourquoi n'utilises-tu pas cette amertume contre ceux qui t'ont bafouée ?


Satisfait de son outrage suicidaire, Luze ouvrit la bouche prêt à s'emparer de la virginité sanguine de son aînée.
Il ne cherchait plus à trouver une explication à sa soudaine propension belliqueuse... peut-être était-ce son destin d'être celui qui donnerait un bon coup de... pied aux fesses d'une Amy depuis trop longtemps enlisée dans la fatalité ? Encore qu'il n'en savait rien et n'en avait pour l'instant foutrement rien à faire...

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mar 8 Avr 2014 - 16:11


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




" Encore des menaces ? Ca fait une heure que tu m'assommes avec, j'y crois plus une seconde. Qu'est-ce que tu attends pour me mettre en pièces !? "
Il la cherchait royalement le bougre en plus… Amy se retenait de lui faire du mal simplement parce qu’il lui plaisait. Soit il renonçait à sa « protection » alors elle allait pouvoir s’amuser. Un grand sourire lui échappa , lui donnant un rictus assez inquiétant. La véritable Amy Astryël semblait redevenir la Vampire complètement folle.

-Tu n’y crois plus hein ? Ce que j’attendais, c’est que tu franchisses la limite jaune.  
" Pourquoi tu nies ? Avoue que tu aimes ça, l'idée d'un combat... Tu la caresses depuis ton arrivée, depuis que tu as goûté mes lèvres... Un combat ne prend pas forcément l'apparence d'une lutte à mort tu sais ? "

-J’aime voir le sang qui coule à flot , je ne nie rien , mais si tu compte me toucher hôte toi l’idée immédiatement de la tête. Est-ce bien clair ?  

Le sourire qu’il arbora fit l’effet un électrochoc sur Amy. Et d’un coup il la repoussa , et elle ne résista pas en partant en arrière. Sa langue rosée vint lécher le sang qui perlait de sa paume entaillée. Luze la dévora du regard et Amy croisa les bras l’air farouche. On ne la domptait pas aussi facilement que cela ! Que croyait il ?

-Tes yeux se régalent à ce que je vois non ? Profite Luze, profite…  

" 59 fières années, pour être précis ! Mais la faiblesse de quelqu'un ne se mesure pas forcément à son inaptitude à démontrer son ascendant physique sur les autres, n'est-ce pas ? Je suis curieux de voir ta façon de faire cela dit, pour l'instant ton apathie ne me donne pas du tout envie de te céder les règles du jeu... "

" Il y a du laisser-aller, ma vieille amie... Ces derniers évènements dont je ne sais rien en effet t'auraient-il ramollie ? Pas besoin d'être omniscient pour constater que tu ne fais qu'aboyer comme une vieille chienne galeuse en t'apitoyant sur ton sort. Il commença à se baisser terriblement lentement vers sa jugulaire, les crocs frémissant de désir. Ca ne te fait pas trembler d'extase, toute cette adrénaline ? N'as-tu pas envie de reprendre ce qui t'a été volé ? Tes droits, ta dignité ?
Plutôt que d'encaisser, pourquoi n'utilises-tu pas cette amertume contre ceux qui t'ont bafouée ?

Le baiser l’ébranla , mais sa façon de lorgner sa nuque, de désirer son sang… L’excita malgré elle. Aïe, met toi en garde Amy… Elle posa un doigt fin sur les lèvres de Luze pour le faire reculer légèrement et agita le second en guise de refus.  La Vampire semblait être calme mais son sang bouillonnait dans ses veines et battait à ses tempes en irrigant son corps et le réchauffant par la même occasion.

-Luze, Luze , Luze… Quand cesseras tu de m’insulter et de passer tes nerfs sur moi hm ? Je reconnais que l’adrénaline me dope, mais pas dans le sens que tu crois. Je sais tout de même me contrôler tu sais ? Alors je te laisse le choix. Soit nous nous battons soit nous rendons cette journée agréable. Tu me suis ? Alors , ton choix ? Qu’est ce.


Elle l'embrassa à son tour , jouant avec sa langue et  ses crocs malicieusement.








Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mar 8 Avr 2014 - 18:02

HRP:
 

Amy n'avait pas besoin de lui en intimer l'ordre, Luze profitait allégrement de ces instants exaltants. Il sentait la jeune femme céder sous ses lèvres, ébranlée sans doute par son expertise et par l'excitation de provoquer chez lui un tel désir. Elle posa ensuite un doigt mutin sur sa bouche pour lui refuser l'accès à ses veines battantes et le jeune sang-pur desserra légèrement son poing qui tenait toujours le bras gauche de sa captive sur le sol. Il reprit sa dague qui ne rencontra pas de résistance mais ne la rangea pas, dans l'éventualité où il devrait s'en servir contre la vampiresse qui s'échauffait de plus en plus.

Allongé sur elle, les jambes de part et d'autre des siennes, il sentait la chaleur du corps d'Amy se transmettre à lui là où sa peau n'était pas protégée par sa robe. Il n'avait pas refermé sa chemise quand il l'avait remise, et le contact entre son torse glacé et la naissance des seins de la jeune femme le fit frissonner de plaisir. Le calme trompeur qu'elle affichait l'incita à se détendre. Il s'appuya sur un coude pour soulager un peu Amy de son poids sous lequel il l'avait coincée jusque là, puis accueillit son baiser langoureux avec délice.  Sa main libre vint soutenir la nuque de la jeune femme pour l'empêcher de fuir leur baiser, épousant de toute la longueur de ses doigts la forme de sa tête. Il caressa sa langue de la sienne, la laissant attiser les pointes de ses crocs en se retenant de mordre ce petit bout de muqueuse fragile introduit dans sa bouche. Le jeune homme prolongea encore un peu leur échange de salive avant de se redresser légèrement, son regard ravageur figé dans celui insondable d'Amy. Tout en lui répondant d'une voix que le désir rendait haletante, il caressa avec tendresse sa joue de la pointe effilée de son arme en prenant garde de ne pas la blesser.


" C'est bien ça ton problème je crois... tu te contrôles trop ! Laisse-toi aller. Ta vieillesse t'aurait-elle fait oublier la force des pulsions ? J'imagine qu'il y a une contrepartie à y gagner... "

Luze soupira lascivement, c'était si bon de céder à ses pulsions... Il posa sa dague à côté d'eux, puis reprit ses caresses délassantes avec ses doigts, descendant sur le menton d'Amy, dessinant du bout de son index le contour de ses lèvres et glissant lentement le long de sa gorge pour venir s'échouer sur son décolleté. Il suivit du bout des doigts la frontière de la robe déjà bien descendue, passant et repassant sur les deux dunes lunaires que formait son aguichante poitrine, puis s'aventura sous le vêtement à la recherche d'un toucher plus sensible.
Il s'attendait à tout moment à ce qu'elle l'interrompt, d'une manière plus ou moins violente. Il aurait de toute façon bien mérité une éclatante raclée après l'attitude cavalière avec laquelle il l'avait traitée. Mais tant que rien ne venait, il continuait et reprit à son adresse :


" Mon choix est déjà fait depuis longtemps... Et je n'ai pas l'intention de te faire miroiter une sucrerie pour te la reprendre juste après, moi ! Se moqua-t-il en référence à l'ultimatum auquel elle l'avait contraint pour obtenir du sang. Ouvrant de nouveau la bouche, penché au-dessus de son aînée, il croqua fermement sur un côté de sa lèvre inférieure pour laisser quelques gouttes d'hémoglobine venir mourir sur les commissures de la bouche d'Amy. Alors, on se bat ? "

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Dim 20 Avr 2014 - 12:38


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do




" C'est bien ça ton problème je crois... tu te contrôles trop ! Laisse-toi aller. Ta vieillesse t'aurait-elle fait oublier la force des pulsions ? J'imagine qu'il y a une contrepartie à y gagner... "
Malgré la situation , Amy ne peut s’empêcher de sourire à son tour lorsqu’il commença ses petits jeux . Elle le laissa faire ce que bon lui semblait quelques temps , mais pas trop non plus . Quelques gouttes d’hémoglobine vinrent lui dégouliner sur les lèvres et Amy ouvrit la bouche pour en sentir le gout salé et métallique.  
-Ma vieillesse ne m’aura rien fait oublier, elle m’aura même donné de la force. De la sauvagerie… De la passion aussi.  
" Mon choix est déjà fait depuis longtemps... Et je n'ai pas l'intention de te faire miroiter une sucrerie pour te la reprendre juste après, moi ! Alors, on se bat ? "
-

On se bat .


Elle repoussa ses mains avec force mais sans violence et le renversa pour pouvoir le clouer au sol et plongea ses crocs dans la gorge de Luze. Le sang lui coula dans la gorge mais elle le recracha avec un profond dégout. Le gout était beaucoup trop âcre, et c’était du sang de Vampire. Cependant, Amy le mordit encore une fois en l’empêchant de bouger. Même si elle le faisait souffrir en le mordant elle laissa ses mains le caresser au niveau de son torse pour contraster.

-Je te déconseille de bouger , mes crocs sont acérés et dans ta jugulaire. Un mouvement et je te la tranche.









Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luze Anderilis
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 95
Métier : Espion (et chirurgien)
Alignement : Neutre - Chaotique
En couple avec : No one
Ennemis : L''argent, les très vieux vampires

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mar 22 Avr 2014 - 8:44

HRP:
 

Tandis qu’elle lui répondait avec un calme olympien malgré la situation, Luze passa sa langue sur sa lèvre fendue qui guérit presque instantanément. Il s’apprêtait à répliquer que question passion, même une étoile de mer aurait été plus démonstrative qu’elle, mais n’eut pas le temps de formuler sa pique.

Amy le dérouta tellement pas la force soudaine qu’elle exerça sur ses bras qu’il ne tenta même pas de se dégager. Leur position à présent inversée, il ferma les yeux en la sentant blottir son visage dans le creux de son cou pour enfoncer ses crocs à sec et sans ménagement dans sa peau halée. La soudaineté et la sauvagerie de l’action lui arrachèrent un cri de surprise suivi d’un grognement de douleur qu’il étouffa en lui pour éviter de ne donner trop grande satisfaction à son agresseuse. Il tressaillit en sentant ses veines se contracter sous l’effet de la succion de la jeune femme et leva les yeux au plafond pour fixer son regard sur quelques stalagmites naissantes.

L’âcre odeur métallique de l’hémoglobine saturait à présent l’air ambiant et ils entendirent plusieurs petits animaux des cavernes déguerpir rapidement loin de l’endroit où ils avaient chu. La menace marmonnée d’Amy lui tira un sourire sans joie déformé par la douleur.

« On t’a jamais ap… pris à pas parler… la bouche pleine ?
Tu vas… la trancher, et alors quoi ? A part… faire exactement… l’inverse de ce qui serait re… recommandable pour toi, c'est-à-dire… fff... m’affaiblir, tu vas juste… te salir un peu plus…Gh… avec mon sang que tu détestes visiblement…Ggh… »


Parler était également un supplice à cause du carcan d’émail qui emprisonnait sa jugulaire. Luze sentit à peine les caresses de la vampiresse sur son torse mais fut soulagé de retrouver sa liberté de mouvement.
Il posa une main tremblante sur la joue de la jeune femme puis éloigna son visage de sa gorge, essuyant de la pulpe du pouce la coulée de sang qui s’échappait du coin de sa bouche.

« J’ai entendu dire que nous autres nous nourrissions mutuellement de notre sang afin de satisfaire d’autres… besoins… que celui de se nourrir. Reprit-il plus calmement tandis que la morsure d’Amy guérissait lentement. Un jour, tu me diras quel besoin tu essayais de satisfaire à l’instant…

Et peut-être que tu me pardonneras pour ça… »


A ces mots, Luze planta son regard dans celui de la jeune femme sans ciller pendant plusieurs secondes. Aidé par leur proximité, leur contact physique et les quelques gouttes de son fluide vitale qu’elle avait absorbées même malgré elle, son pouvoir s’en trouva décuplé et il réussit l’improbable : il parvint à s’emparer de l’esprit d’une créature plus de cinq fois son aînée.

Le jeune vampire eut l’impression qu’on pressait une barre de fer incandescente sur son front jusqu’à ce que son crâne fondît. Légèrement étourdi par la douleur, il se dégagea d’Amy qui s’était effondrée sur lui, à présent immobilisée et dans un état à demi-conscient. Luze n’en croyait pas sa propre chance… Il n’allait pas laisser passer cette chance de s’en sortir vivant.
Il porta son index à la morsure qu’elle lui avait laissée et qui était presque effacée maintenant. L’hémophage sourit, posa un genou au sol près de la vampiresse et dégagea quelques mèches de ses cheveux d’albâtre qui barraient son visage. Même s’il avait tout le loisir de récupérer les centilitres qu’elle lui avait pris, il n’en fit rien… Il ne voulait pas soutirer sournoisement ou par la forcer un prix qu’il savait acquis…

«  On se reverra, vieille branche ! »

Son insulte fut suivie d’une deuxième vague de douleur migraineuse… Le karma ? Songea-t-il alors qu’il récupérait ses affaires et progressait le plus rapidement qu’il pouvait en titubant vers la sortie la plus proche, qui donnait sur la Vallée Nocturne.

Amy ne tarderait pas à reprendre conscience, et il tenait à ne plus être à portée de son odorat surpuissant quand ça serait le cas…


[…]


Enfin à l’air libre, il prit vers l’est afin de quitter la Vallée et de s’enfoncer dans les contrées vampiriques qu’il avait hâte d’explorer et dont il se réjouissait déjà de rencontrer les habitants, espérant que son état migraineux ne s’éternise pas.

_________________

Snowflake

Inventaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Astryël
Ephaëlyen experimenté
avatar

Messages : 208
Métier : Vagabonde/Fouteuse de pagaille
Age du personnage : 255
Alignement : Chaotique/Blasé
En couple avec : La solitude
Ennemis : Le monde, ce qui est vaste si on le prend au sens large...

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 1/3

MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   Mer 23 Avr 2014 - 12:22


Le sommeil perturbé
ft Luze


Dodo l'enfant do





« On t’a jamais ap… pris à pas parler… la bouche pleine ?
Tu vas… la trancher, et alors quoi ? A part… faire exactement… l’inverse de ce qui serait re… recommandable pour toi, c'est-à-dire… fff... m’affaiblir, tu vas juste… te salir un peu plus…Gh… avec mon sang que tu détestes visiblement…Ggh… »
Cette étrange situation pleine de contradictions laissa un rire s’échapper des lèvres pleines de sang d’Amy. Luze l’éloigna et elle ne résista pas , estimant l’avoir déjà assez amoché pour le moment.   Sa main tremblante en témoignait, le sang qu’elle lui avait retiré allait lui manquer… Le gout qui restait présent sur sa langue avait beau être infect , il avait le goût de la satisfaction.
-Crois-moi , je n’hésite pas à me salir , et me maculer de sang , du sais-je être le tient , ne me dérange pas… Surtout quand je te vois dans cet êta de faiblesse.  Hein Luze ?
« J’ai entendu dire que nous autres nous nourrissions mutuellement de notre sang afin de satisfaire d’autres… besoins… que celui de se nourrir. Reprit-il plus calmement tandis que la morsure d’Amy guérissait lentement. Un jour, tu me diras quel besoin tu essayais de satisfaire à l’instant…Et peut-être que tu me pardonneras pour ça… »
-Tu aimerais que ce soit ce désir hm ? Ca te donnera de quoi satisfaire ton égo.

Soudain Amy poussa un grognement. Son corps ne lui répondit plus et elle lui lança un regard haineux. La Vampire s’écroula sur lui malgré elle. Il se dégagea alors qu’elle arrivait à peine à aligner une pensée concrète tant la haine lui monopolisait l’esprit. Et une forme de satisfaction envers ce jeunot qui l’avait hypnotisée à son insu. Elle tenta de bouger mais abandonna rapidement cette idée , même avec toute la volonté dont Amy disposait rien ne la libérerai pour l’instant.    
«  On se reverra, vieille branche ! »
-Espèce de...
Elle réussit à se relever quelques temps après , et s’étira, ses muscles étant encore engourdis.  Luze était déjà trop loin pour espérer le  poursuivre  et de toute façon Amy savait qu’ils se reverraient. Sa cape sur  le dos , la Vampire sortit enfin à l’air libre comme le soleil avait décliné.  









Hrp:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sommeil perturbé [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le sommeil perturbé [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ♦ Sommeil perturbé [PV Nuage de Corbeaux]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Vallée nocturne •-