Partagez | 
 

 L'Elfe et le Lycanthrope.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loarwenn Black
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Métier : Vagabonde
Alignement : Chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: L'Elfe et le Lycanthrope.    Lun 9 Juin 2014 - 19:56

0OoO0

Loarwenn marchait. Le feuillage des arbres de la forêt était tellement épais qu'il ne permettait pas au soleil de s'infilter au travers pour éclairer et réchauffer un peu l'atmosphère. La brume rasait le sol, l'air ambiant était humide et pour courroner le tout, un silence de plomb achevait le côté sombre et malsain que Loarwenn trouvait à cette forêt.

Elle n'était pas habituée à ça.

Sûr qu'elle avait quitté la forêt de l'Eternel. Là-bas, les arbres étaient plus espacés et une douce et apaisante lumière régnait. Et surtout, sa forêt natale bruissait, murmurait ; les oiseaux chantaient et emplissaient l'espace de leurs petites trilles. Mais pourtant, pendant un moment, elle avait été persuadée de se trouver dans la Forêt des Sanglots, qui couvrait une partie du territoire de Thaodia (qu'elle appelait affectuseuement "le pays des Loups"). Mais sa mère, qui connaissait un peu cette forêt lui en avait fait une description toute autre si bien que pour elle, la Forêt des Sanglots devait être aussi agréable que celle de l'Eternel. Peut-être était-ce une partie peu recommandée de cette forêt ?

Son manque de connaissance du monde "extérieur" et son esprit sauvageon qui lui intimait de se cacher chaque fois qu'elle croisait quelqu'un l'avaient perdu. Cela faisait déjà des jours qu'elle errait au hasard, espérant pour une fois trouver une habitation, un village où elle pourrait se restaurer.
Plus elle s'enfonçait au hasard dans cette forêt lugubre, plus elle se rendait compte qu'elle avait sans doute commis une énorme bêtise.

La plus grosse bêtise de toute sa vie.

Partir à l'aventure avait été l'un de ses plus grands rêves. Elle voulait tout savoir du monde, explorer ces terres riches et variées si différentes de l'endroit qui l'avait vu naître et grandir. Elle avait pourtant réfléchi, s'était renseignée... Mais pas assez.
Lorsqu'elle partait explorer la forêt de l'Eternel avec son père, tout lui semblait si facile ! Mais partir toute seule avec une boussole qui décidément ne marchait pas n'avait pas été une bonne idée.

Des larmes coulèrent le long de ses joues. Sous ses airs d'elfe rebelle et téméraire, elle se rendit compte qu'elle était aussi vulnérable qu'un enfant dans ce milieu inhospitalier et inconnu au bataillon.

La pauvre Loarwenn commençait sérieusement à désespérer. Elle avait faim, elle était nerveuse et angoissée. Ses vêtements étaient les mêmes depuis plus de deux semaines et ses cheveux n'avaient plus rien de blonds et soyeux.

Dans une ultime tentative de repérage des lieux, elle chercha le plus grand arbre des environs pour y grimper. De là haut, elle devait pouvoir réussir à trouver le meilleur chemin pour sortir de cet endroit désert. Elle le trouva rapidement et déposa ses affaires pour grimper plus facilement.

Alors qu'elle commençait son ascension, un bruit particulier la fît tiquer. Un craquement, léger et discret, provenant de toute évidence d'en bas.

Et elle était sûre qu'il ne provenait pas d'un petit animal...

0OoO0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'Elfe et le Lycanthrope.    Mar 1 Juil 2014 - 18:13

Le ciel s'éclaircissait avec peine quand le lycan se réveilla, en sueur, et s'extirpa de son couchage en fourrures. Il venait de passer une nuit agitée, ponctuée de cauchemars et de bruits inquiétants tout autour de lui, le réveillant parfois plusieurs fois par heure. C'est donc d'un œil fatigué qu'il attisa les braises du foyer qu'il avait allumé la veille au soir lorsqu'il était arrivé dans cette clairière, alors même que le crépuscule était passé depuis des heures, et que la lune inondait la forêt de son éclat nacré. La brume emplissait tout le sous-bois, et les flammes ainsi que la lueur de la lune s'y réfléchissaient, donnant à la forêt un aspect inquiétant. Calahan bailla, puis s'étira avant de chercher de quoi manger dans son sac. Il en extirpa une outre de vin presque finie, ainsi qu'un morceau de poisson salé et deux œufs de cane, ramassés la veille près d'un ruisseau où il avait également rempli une seconde outre d'eau.

Lorsqu'il goba les œufs, il eut la désagréable surprise de découvrir un fœtus presque formé dans le deuxième, qu'il recracha avant de se laver la bouche avec du vin. Une fois son repas terminé, le lycan rangea son campement dans son sac à dos, puis étouffa les braises de son feu, avant d'attraper ses armes et de les accrocher sur les chaînes prévues à cet effet de chaque côté de son sac. Il renifla une dernière fois l'air en quête de l'odeur de ceux qu'il était venu chercher puis soupira, se rendant compte qu'il n'y avait pas la moindre trace ici du passage des fuyards qu'il traquait. Calahan se remit donc en route en direction de Drack.

Comme à chaque fois depuis qu'il avait tué l'avant dernier homme qui avait souillé sa mère, il se mit à « rêver » de la façon dont il mettrait fin aux jours de Thief, son père, et l'homme pour qui il nourrissait la plus violente et amère des rancoeurs. Il s'imaginait tantôt le vaincre dans un duel d'honneur, le surpassant avec sa jeunesse, et le déchiquetant avec ses armes vengeresses, tantôt lui trancher la gorge pendant son sommeil, et le manger comme lui-même avait mangé les restes de sa femme après sa mort.

Lorsque le soleil atteint son zénith, Calahan se trouvait près d'une colline dans la forêt, et il prit la décision de s'arrêter pour prendre un repas. Il s'assit alors à l'ombre d'un rocher frais et couvert de mousse avant de sortir un morceau de poisson et sa dernière outre d'eau, déjà presque vide. Il lui faudrait chasser dans l'après-midi, et remplir ses deux outres, au risque de se retrouver en manque de nourriture et d'eau avant la tombée de la nuit. Fort heureusement, une source d'eau coulait depuis le sommet de la colline au pied de laquelle il se trouvait. Il se mit donc en route dans cette direction une fois son repas terminé.

Mais à peine s'était-il levé qu'il sentit une odeur particulière, très légère mais pourtant assez distincte pour qu'il sache qu'elle ne devait pas se trouver là normalement. Le lycan se déplaça alors silencieusement, dégainant ses faux, en se rapprochant de l'origine de l'odeur, qui parvenait du sommet. Plus il s'approchait, plus celle-ci se précisait, et il devina qu'il s'agissait d'un humanoïde, visiblement seul et apeuré. Une aubaine ! Cela lui ferait un bon repas avant d'entreprendre la dernière partie du chemin. Mais alors qu'il était tout proche du point d'origine de cette odeur, il marcha sur une brindille qu'il cassa, alarmant à coup sûr sa potentielle victime. Le lycan s'arrêta, guettant le moindre bruit de fuite ou autre, mais rien, sa proie restait d'une impeccable discrétion. Il jeta un coup d'oeil autour de lui avant de l’apercevoir. C'était une jeune femme, blonde, et vêtue de tissus verts et fins, écorchés à certains endroits, qui portait un arc sur le dos. Elle était en train de grimper un arbre, mais s'était probablement arrêtée lorsqu'elle eut entendu le craquement.

Calahan s’aligna alors derrière elle, discrètement, visa dans sa direction, puis lança son arme de toutes ses forces, qui alla se ficher entre la tête et le bras droit de la jeune fille, de telle sorte qu'elle ne puisse pas lever de dernier, ni pour grimper, ni pour saisir son arme. De plus si elle tentait de contourner l'arme pour continuer son ascension, elle prenait de gros risques de se voir dégringoler en bas, et de se casser une jambe, rendant toute tentative de fuite impossible.

- Tu es faite comme un rat jeune fille. Allez descends et je te tuerai dans douleur, je te le promets.
Revenir en haut Aller en bas
Loarwenn Black
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 24
Métier : Vagabonde
Alignement : Chaotique bon

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: L'Elfe et le Lycanthrope.    Mar 22 Juil 2014 - 21:22

Lorsque l'arme tranchante se planta juste à côté d'elle, Loarwenn crut hurler de peur. Elle se retint de justesse, se mordant la lèvre inférieure avec force. Il ne manquait plus que ça. Quelqu'un l'attaquait sans aucune raison valable, selon elle du moins. Il aurait pu la tuer... Peut-être avait-il seulement manqué son coup ? Au fond d'elle, elle savait que non. Le coup avait été net, précis et bien placé. C'était un avertissement. Mais un avertissement de quoi ?
Elle n'allait tout de même pas mourir aujourd'hui...

-Tu es faite comme un rat jeune fille. Allez descends et je te tuerai sans douleur, je te le promets.

Apparement, si. Mais pourquoi ? Pourquoi ce parfait inconnu à qui elle n'avait causé aucun tort voulait-il la tuer ? Et pourquoi donc déjà était-elle partie de chez elle ?

Pour le goût du risque. Quitter un foyer doux et aimant pour un monde qu'elle ne connaissait qu'à peine, quelle bonne idée que voilà. Et ça avait été la sienne.
Mais c'était comme ça. Elle rêvait d'aventure, de contrées lointaines. Elle voulait découvrir le monde, l'apprendre. Il y avait tant de choses à faire dans la vie et son exceptionnelle longevité d'elfe lui permettait de profiter au maximum des secrets du monde.
Mais aujourd'hui, elle était sur le point de tout perdre à cause de son inconscience et de son manque de maturité. Tuée par un inconnu sorti d'on ne sait où.

Et cela ne devait pas arriver. Elle était une Black. Et les Black ne mourraient pas tués.

Ils tuaient.

C'était bien la particularité de la famille. Depuis toujours, les Black étaient rejetés et répudiés par leurs semblables elfes. Il y avait, paraît-il, une malédiction qui planait depuis bien longtemps au dessus du nom de cette famille déshéritée. Lancée par qui et pourquoi, plus personne ne savait maintenant. Qui devient Black devient maudit... Et c'était pour cela qu'ils avaient élus domicile le coin désolé du Canyon de Rhaw, fuyant le regard des autres et les mauvaises langues, vivant grâce au vol.

Tout le monde s'accordait pour dire que les elfes étaient des êtres sages, gracieux et respectueux.
Mais les Black ne faisaient pas partie de cette description. Vils et hargneux, on les disait possédés d'un instinct meurtrier qui pouvait surgir à n'importe quel moment.

Malgré le fait que tout ceci n'étaient que des rumeurs et des "on-dit", tout n'était pas faux. Loarwenn le savait bien. Une seule fois son esprit l'avait quitté le temps de quelques minutes.

Une seule fois. Et jamais elle n'oublirait.

C'était la première fois qu'elle avait tué.

Un homme s'était aventuré à l'orée du Canyon. Il avait aperçu au loin une petite elfette cachée dans les rochers. On ne savait pourquoi, l'homme s'était attaqué à la fillette et lui avait décoché une flèche en plein coeur. Elle était morte sur le coup.

Loarwenn, perchée sur la paroi du canyon, avait tout vu.

Elle avait vu sa toute petite nièce se faire tuer sans aucune raison. Elle avait vu sa plus grande sœur accourir près de sa fille, et lorsqu'elle vit le petit corps sans vie, elle avait hurlé.

Elle n'avait pas vu l'homme qui allait de nouveau tirer une flèche.

Mais Loarwenn avait tout vu. Et un sentiment nouveau s'empara d'elle et la fit basculer dans l'oubli.
Lorsqu'elle avait repris ses esprits, elle était debout près de sa soeur.

Et elle était couverte de sang frais.

Le coeur de Loarwenn s'accéléra. Non, elle n'allait pas mourir aujourd'hui ! Elle était Loarwenn Black et elle allait s'en sortir !

Après avoir repris une respiration à peu près normale, elle jeta rapidement un coup d'oeil en bas et renifla l'air. Le vent n'était pas de son côté, impossible de capter l'odeur qui l'intéressait. Mais sa vue perçante l'informa que l'inconnu n'était pas humain, bien qu'il en ait l'apparence. Très grand, d'une stature impressionnante et ayant un corps recouvert de cicatrices (dont certaines auraient dû être fatales pour un humain), il guettait le moindre de ses mouvements. En s'attardant sur ses cicatrices, Loarwenn remarqua plusieurs morsures reconnaissables. Son esprit s'illumina.

Un Loup. Cet individu était un loup ! Tout s'expliquait. Elle était donc une proie...

Il fallait renverser la tendance. Il était un guerrier confirmé comme le prouvait ses cicatrices. Il fallait donc jouer la ruse et la rapidité.
Bien que les elfes avaient un squelette fin, ils avaient les os solides. Très solides. Et dans le cas de Loarwenn, une volonté et une agilité exceptionnelle.

Rejetant un dernier coup d’œil en bas, elle prit une grand inspiration.

Et elle sauta, d'un bon en arrière qu'elle transforma en salto. Une fois au sol, il fallait se dépêcher. Il ne s'attendait sûrement pas à ce qu'elle saute, mais passé l'effet de surprise, il se reprendrait bien assez vite.
Le choc avec le sol fût plutôt brutal mais sa roulade parfaitement contrôlée lui avait permis de ne rien se casser. Mais elle avait tout de même bien mal...

Elle se releva rapidement et attrapa une flèche de secours cachée le long de son mollet dans un repli de cuir de sa botte. Dès qu'elle eu la flèche en main, elle se saisit à une vitesse fulgurante de son arc, priant pour qu'il ne soit pas abîmé et banda la corde. Pas de fêlures, pas de craquements, rien. Soulagée, elle le pointa sa flèche en direction du Loup.

Plantant son regard émeraude dans celui ambré du Loup, elle lui lança un regard de défi. Elle refusait d'être une proie. Oubliant sa faim et sa fatigue, elle devait survivre.

-Tu as dû oublier que les rats sont des animaux pleins de ressources, dit-elle avec un sourire ironique en coin. Il ne faut pourtant pas sous-estimer sa proie, Loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Elfe et le Lycanthrope.    

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Elfe et le Lycanthrope.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Arinos, elfe
» L’elfe de l’étang…
» Arya//Elfe [Libre]
» Gwendal LeGrand, Fils du guerrier elfe Otomaî Dûltan .
» Couleur de la cape de haut elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Forêt des Damnés •-