Partagez | 
 

 Follow me into the crowd [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Follow me into the crowd [Abandonné]   Ven 14 Jan 2011 - 1:06

FOLLOW ME INTO THE CROW
Friederik Sheeran

Elle était partie depuis déjà de nombreux jours de sa contrée natale afin de rejoindre les terres Vampires. Lieux qu'elle n'avait jamais vu de sa vie. Elle avait lu dans l'un des grimoire qui occupait sa bibliothèque personnelle qu'une plante particulière poussait en Màvreah, une plante qui aurait pu soigner n'importe quel maux paraissait-il.Et puis, c'était un prétexte pour elle de s'enfuir vers de nouveaux lieux afin de continuer sa découverte. Et surtout de fuir cette routine qui s'était installée dans sa petite vie. Comme à l'accoutumée, elle se réveilla à la lisière d'une forêt, elle avait encore une fois campé à même le sol malgré les recommandation d'un vampire qu'elle avait croisé après avoir passé la frontière. Elle était maintenant réveillée, elle prit le temps de prendre rapidement soin de son cheval avant de l'enfourcher une nouvelle fois, sans sa selle. Elle était tout près de la Cité principale vampirique. Après avoir brièvement demandé son chemin à un passant qui, comme tout les autres la regardait étrangement. Elle se dirigea vers l'immense cité sans non plus trop se presser. Elle n'aimait pas la façon avec laquelle les gens autour d'elle la regardaient, comme si elle avait été une vulgaire proie. Une bombonne de sang pour ces vampires avide de ce liquide rouge qui coulait dans les veines de l'elfe.

Son arrivée en la cité fût très remarquée, chaque personne se retournait sur son passage, lui lançant des regards méfiant comme si sa présence n'avait pas été souhaitée en ces lieux. Elle trouva une écurie relativement calme afin d'y laisser son cheval. Bien que de nombreux Zahir soient présent, Lindoriën ne se faisait pas de soucis pour son cheval qui avait la réputation d'être extrêmement violent lorsqu'il le fallait. Ainsi elle marcha dans les rues bondées de la ville, le regard de chaque vampire qu'elle pouvait croiser se posant sur sa gorge qu'elle avait malheureusement dégagée pour un voyage plus aisé. Après avoir marché quelques temps, elle tomba nez à nez avec une petite boutique visiblement spécialisée dans les plantes. Elle y pénétra sans trop s'afficher, venant alors remettre sa capuche afin de camoufler sa gorge bien trop voyante à son goût. Alors elle s'approcha de l'homme qui semblait être le tenancier de l’échoppe.

- Bonjour monsieur. Je cherche une plante, la séraphine, savez-vous, où puis-je la trouver ?

Dit-elle tout bas afin de ne pas se faire trop remarquer alors que le vampire levait les yeux vers elle, semblant ne pas du tout faire attention au fait qu'elle ne soit pas de la même race que lui. Puis il s'adressa à elle sur un ton extrêmement bas. Comme si lui aussi, était complice de sa présence. Il lui indiqua un lieux qu'il traça au crayon de bois sur une carte avant de la lui confier. Elle était reconnaissante de la gentillesse dont avait fait part cet homme. Mais elle ne préféra pas s'attarder dans la boutique. Sortant alors bien vite, elle se permit de flâner durant quelques instant dans cette cité qu'elle ne pensais pas aussi bondée.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Follow me into the crowd [Abandonné]   Mer 2 Fév 2011 - 20:59



On the road, there are two major principles: caution and caution.


Il y avait beaucoup de gens cette nuit, Ambroise était une ville normalement pleine d'activité la nuit, mais jamais autant qu'aujourd'hui. Ce qui était le plus fou, c'était que même les humains osaient pointer leurs nez à l'extérieur. Stupéfiant, vraiment il adorait cette situation. Tous ses effluves, douce odeur si alléchante, qui flottait dans l'air en ce moment. Certain coin de la ville était bien plus actif que d'autre. En vrai, c'était un buffet pour vampire. Si l'on savait ou regarder, ce n'était pas rare de voir deux hommes ou deux femmes se battre pour une même proie. Il faut avouer qu'il y avait beaucoup plus de femme vampire dans cette ville que d'homme. C'était sombre et lugubre le soir, il fallait se méfier de tout. Ce qui était le pire selon lui, c'était les vampires hors - la - loi. Ceux qui ne se préoccupent de rien, généralement ce sont de jeunes vampires qui veulent simplement boire le plus de sang possible. Il en avait rencontré quelques fois dans sa vie, il plaignait la victime de ceux - ci. Elle était méconnaissable une fois que les vampires étaient passés. Il espérait d'Ailleurs ne jamais en revoir un jour.

En marchant, il croisa cette jeune femme qui l'avait très intrigué. Elle avait une odeur de forêt, se devait être un elfe. Lui-même demi - elfe, il avait toujours trouvé que les elfes était un peuple intéressant. Malgré tout, les femmes n'étaient pas aussi belles que les humaines, enfin en général. Elle venait juste de sortir d'une petite échoppe, rien de bien riche, de petits marchands modestes qui se léguaient cela de génération en génération très certainement. Elle semblait perdu, normal puisque peu d'elfe osait s'aventurer en ville vampire. Ce qu'il vit à sa suite lui fit un frisson dans le dos. Il se rappela la femme qu'il avait vue après le passage de vampire vagabond. Il ne tenait pas à ce que cela se reproduise. Il fit rapidement demi - tour et se dirigea vers la femme à grand pas. Arrivé à côté d'elle et plaça sa main sur son épaule. Il lui fit un petit sourire, très mystérieux. Son intuition ne l'avait pas trompé, c'était un elfe.

- Dame elfe, pardonnez moi.


Puis il chuchota à l'oreille de celle - ci.

- Si vous tenez à la vie, courrez.

Il se retourna et regarda les quatre vampires, trois hommes et une femme, qui suivait l'elfe de loin. En remarquant que Friederik les regardaient, ils se figèrent l'espace d'un instant. On entendit une voix forte, celle de la femme, qui était visiblement en colère. La distance entre les vampires et eux était relativement grande, mais on ne peut pas espérer que des vampires chasseurs soit lent, loin de là. Rapidement, pris d'un réflexe, il attrapa le poignet de la jeune femme et se mit à courir en tirant.

- Attraper cette pute ! TOUT DE SUITE.

Deux vampires prirent une direction différente, un à gauche et l'autre à droite. La femme et le dernier monstre se mirent à courir à la suite de Friederik et l'elfe. Il ne tenait pas spécialement à être impliqué la dedans, à son grand désarroi. Il connaissant bien la ville et courrait vite, ce qui lui permettrais de s'échapper facile, ce qui n'était pas le cas de la femme qui arrivait à peine à le suivre. Il était habitué à courir et à fuir, il avait fait ça durant toute sa non - vie d'ailleurs. Il ignorait si elle semblait comprendre, mais ce qu'il savait par contre, c'était qu'elle courrait à la vitesse d'une tortue face aux cinq vampires. Il grogna et l'Attendit un peu. Sans demander son consentement, il glissa un bras à sa taille et l'Autre sous ses jambes pour la soulever de sol. Il ne savait pas comme il allait faire pour semer ses poursuivants, la femme était plus lourde qu'il ne l'aurait cru. Les humains ne sont pas légers après tout, il était stupide de croire qu'elle serait légère comme une plume. Même avec ce détail, il à peine moins vite que la femme qui le poursuivait. D'ailleurs, c'était toujours plus rapide que d'attendre l'elfe à chaque pas.


Dernière édition par Friederik Sheeran le Lun 14 Fév 2011 - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Follow me into the crowd [Abandonné]   Lun 7 Fév 2011 - 19:10

C'était le genre de soir où tout le monde était dehors afin de profiter de la fraîcheur environnante. Même l'elfe qui continuait de flâner parmi les vampire prenait un plaisir manifeste à se trouver en cette cité. Elle marchait tranquillement, comme si elle ne s'était soudainement plus souciée de ce qui l'entourait. Elle déambulait parmi les rues, lentement. D'un pas las et détendu, comme si elle en avait totalement oublier le danger que représentait sa présence en un lieux aussi peu fréquentable. Elle sortit un cours instant de la ville afin de prendre rapidement l'air et de vérifier que son cheval, d'un naturel pourtant si violent était calme. Il l'était, allongé dans le confortable box paillé qui lui avait été mis à disposition, il semblait y avoir pris ses aises. Et c'est avec un léger sourire qu'elle retourna dans la ville.

Tout paraissait des plus calme. Comme si cette sensation d'être épiée l'avait peu à peu quittée. Bien que ce ne soit pas vraiment le cas, elle se sentait un peu plus à l'aise qu'avant. Elle avançait lentement dans les rues, se permettant même parfois d'adresser un sourire polis aux personnes qui la regardait. Se valant parfois un grognement, ou bien un feulement bien significatif. Elle n'était pas désirée en ces lieux, mais elle semblait ne plus s'en soucier. L'elfe, qui était d'un naturel très méfiant semblait cette fois ne plus se soucier de ce vers quoi elle allait. Et c'est pour dire, elle fonçait tout droit dans la gueule du loup. Celui-ci avait des dents acérées et semblait avoir faim, très faim. C'est alors qu'elle traversait une ruelle plus étroite que les autre qu'un passant s'arrêta à sa hauteur afin de s'adresser à elle. Elle s'attendait à une agression verbale lorsqu'elle entendit cette voix masculine venir à ses oreilles.

- Dame elfe, pardonnez moi.

Il s'était adressé à elle sur un ton extrêmement calme. Voir même presque lassé alors qu'il se penchait vers la jeune femme afin de murmurer.

- Si vous tenez à la vie, courrez.

Ce fût la phrase qui mit ses sens aux aguets. Elle tourna la tête à droite puis à gauche afin de voir d'où pouvait provenir cette menace dont il l'avait prévenue. Mais elle ne vit rien. La foule était dense et elle l'empêchait de pouvoir apercevoir ses potentiels attaquant. Et c'est lorsqu'il la tira par le poignet avec une certaine force qu'elle comprit qu'elle était en danger. Elle entendit une voix des plus menaçante hurler après elle qu'il fallait l'attraper. La gratifiant aussi d'un très beau jurons. C'était une course dont elle ne comprenait pas le but, à tel point qu'elle se traînait derrière le vampire sans la moindre motivation. Soudain, un bras passa autour de sa taille ainsi qu'un autre sous ses jambes puis elle se sentit soulevée. Soulevée du sol par cet homme dont elle ignorait tout. Elle ne savait pas pourquoi il l'avait aidée et encore moins dans quel but, mais elle se laissa porter, jusqu'à ce qu'un balcon arrive à sa hauteur. Elle l'agrippa aussi fortement qu'elle le pouvait avant d'effectuer une habile pirouette afin d'y grimper. Puis elle se pencha vers l'homme qui semblait bien lui avoir sauvé la vie, tentant de lui faire comprendre que cette corniche leur permettrait de se cacher et d'être en sécurité durant un cours instant. Sa capuche était toujours sur sa tête de façon à ce que le vampire ne puisse voir son visage qu'elle avait l'habitude de cacher partiellement, ou totalement. Et ce fût non sans une lueur de panique qu'elle s'adressa à lui.

-Montez, vite !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Follow me into the crowd [Abandonné]   Lun 14 Fév 2011 - 0:18

L'instant d'avant, elle était dans ses bras, il courait en la portant loin du danger. L'instant d'après, elle était disparu. Il s'arrêta brusquement en regardant où elle aurait pu disparaître comme ça. Deux secondes plus tard un petit déclic se fit dans sa tête. En haut, c'était si évident. Il la regarda un moment et sauta pour s'agripper au bord de la corniche. Avec un petit effort, il souleva l'équivalent de son poids pour aller se placer sur la corniche avec l'elfe. Il s'éloigna un peu du bord en attrapant le poignet de sa camarade de fuite, elle ne semblait pas vraiment réaliser ce qui allait lui arriver si elle se faisait prendre. Il sauta quelque toit en entraînant la femme avec lui. Elle ne semblait pas comprendre, mais c'était normal, elle n'était pas vampire après tout. Il ignorait vraiment s'il était encore poursuivit, à vrai dire, il n'y pensait même pas. La seule chose à qui le préoccupais en ce moment était de se mettre à l'abri avec l'elfe. La première chose qu'il vit qui pourrait leur servir d'abris temporaire fut un balcon.

Tout en faisant légère pression sur le dos de la jeune femme pour la faire sauter en premier il jeta un regard circulaire tout autour de lui pour vérifier qu'ils n'étaient pas suivi. Une fois qu'il eut vérifié que son arme était toujours à sa ceinture, ce qui était le cas, il sauta à la suite de la femme sans vraiment porter attention à l'Espace du balcon. Subitement, il se retrouva en déséquilibre. Il n'avait pas remarqué que c'était un petit balcon. L'elfe avait eu le temps d'y prendre place et lui avait tout de suite sauter sans calculer l'Espace qu'il restait. Ce petit promontoire devait servir unique pour sortir étendre les vêtements. Une seconde plus tard, elle se tenait dos au mur, complètement coller à celui - ci. En ce qui concerne Friederik, il avait les pieds à moitié sur le balcon, sans rambarde, et il avait les mains de chaque côté du visage de l'elfe. Comme un couple d'amoureux qu'il s'embrasse contre un mur si l'on veut, sauf qu'il n'était pas vraiment amoureux. La capuche qui couvrait le visage de la femme était maintenant tombée et son visage était bien trop près du sien à son goût.

Il sentait le corps de l'Elfe contre le sien, pas que ça lui déplaise, mais ce n'était pas le moment. Il sentait la poitrine de celle - ci appuyée contre son torse, le souffle saccadé contre sa peau, son regard peser sur lui. Le pire de tous, c'était son coeur qui battait bien plus vite qu'Avant. Oui, il sentait le coeur de la femme battre contre sa poitrine, il faisait circuler le sang un peu trop vite dans son corps dû à l'adrénaline. Il allait perdre le contrôle, il n'était plus capable de se retenir. Sa bouche s'entrouvrit, laissant ses crocs apparaître. Son souffle était saccadé, il essayait de se retenir. Quelle ironie n'est - ce pas ? Sauvé une personne d'ignoble vampire pour ensuite la mordre. Il tremblait un peu, c'était dur de contrôler cette soif.

- N … N … Non …

Il ne pouvait rien dire d'autre. Lentement sa bouche s'approcha du cou de sa « victime ». Ses canines glissèrent le long de la peau de l'Elfe, elle était si désirable. Elle avait l'air appétissante, si délicieuse. Tout en l'espace de cinq longues secondes, il avait maintenant les crocs plantés dans la gorge de l'elfe. Il la serre contre lui, malgré ce qu'il désirait, mais c'était bien trop tard pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Izilbêth R. Faelivri
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 938
Métier : Herboriste/Guérisseuse
Age du personnage : 125
Alignement : Neutre
En couple avec : Seule
Double Compte : Morwën S. Valyriën

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Follow me into the crowd [Abandonné]   Lun 2 Mai 2011 - 18:06

Tout autour d'eux avait défilé avec une étrange rapidité. L'elfe s'était laissée entraîner pars un vampire. Elle qui était d'une nature plutôt solitaire s'était maintenant retrouvée dans les bras d'un homme qu'elle ne connaissait en plus pas pour le moins du monde. Ca avait quelque chose de grisant. Cette rapidité dont faisait part cet homme était presque étrangement intrigante. Mais Lindoriën avait cette espèce de fierté qui l’empêchait quoi qu’il arrive de se laisser attraper par des hommes qui semblait vouloir à tout prix la porter et l’emmener. Elle était de ces femmes qui ne se laissent pas faire et qui ont tendance à montrer les dents lorsqu’on essaye de les soumettre ou bien de les faires passer pour plus faible. De plus, les elfes étaient des êtres hautains qui détestaient voir d’autre race que la leur les dépasser physiquement parlant. Mais malgré cette vanité dont l’elfe faisait preuve, elle se laissa entrainer par cet homme qui connaissait sûrement mieux la cité qu’elle. Il fallait bien quelqu’un de connaisseur pour la cacher de ses suceurs de moelles qui lui couraient après.

Quelques bons après, l’elfe et le vampire étaient sur un balcon large comme trois pieds de nain. L’intimité qui s’était soudainement instaurée entre les deux inconnus semblait ne pas gêner l’elfe qui restait plaquée contre le mur sans bouger. Sa tête tournée sur le coté observait avec attention les alentours sans qu’elle ne se soucie une seule fois des lèvres du vampire si proche de sa gorge. Le souffle froid de l’homme cognait sur la peau de pèche de la jeune femme dont le souffle avait été accéléré par la course. Elle haletait légèrement alors que ses mains étaient posées contre le mur. Sa méfiance semblait l’avoir abandonnée lorsqu’elle se rendit compte de la soudaine gêne du vampire qui poussa un grognement faiblard contre sa peau. Sa voix était chancelante lorsqu’elle l’entendit se plaindre de lui-même.

- N … N … Non …

Cette plainte n’annonçait rien qui vaille pour la jeune femme. Lentement, sa main se glissa sur sa cuisse. Remontant alors sa tunique qui tombait sur ses genoux, elle toucha alors le manche de sa dague du bout du doigt. Tout cela allait mal finir, elle le savait. Lentement, les lèvres du vampire s’approchèrent de sa gorge. Le bras du vampire vint lentement se glisser le long des hanches de l’elfe qu’il attira contre lui afin de mieux lui sucer le sang. S’en était trop. La douleur de ses crocs dans sa chair lui firent pousser un geignement douloureux avant qu’elle ne tire sa dague de sa cuisse pour la planter sans la moindre hésitation dans le ventre de la bête assoiffée de sang qui était en train de l’attaquer sans la moindre gêne. Une chance pour lui que la dague n’ai pas été en argent. Mais l’elfe continuait d’espérer que l’impact de la lame le ferait reculer. Dans un grondement mécontent, elle siffla entre ses dents malgré la douleur.

-Lâchez-moi !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Follow me into the crowd [Abandonné]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Follow me into the crowd [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)
» BENJI Shih tzu abandonné à 10 ans (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-