Partagez | 
 

 Rencontre à l'aveugle [PV] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre à l'aveugle [PV] [Abandonné]   Mar 9 Juil 2013 - 23:51





Les couleurs, cela semble si basique dans notre vie mais lorsque nous en somme privé nous pouvons être totalement déstabilisé. Qui aurait pus croire que c'est ce qui manquerait le plus à notre jeune demoiselle. Ne plus pouvoir voir le bleu du ciel, le vert de l'herbe fraîche, le rouge de flamboyantes roses... Un manque qui peut peser gros sur le cœur. Mais à ce jour, il fallait faire avec. Et qui sait... peut être qu'un jour elle redécouvrira tout cela. Son moment préféré c'est lorsqu'elle rêve, à ses moments là elle revoit ce qu'elle a pus voir lors de sa vie passé. En revanche, lors de son réveil c'est de nouveau le noir total dans lequel elle se perd. Néanmoins Romane commence à prendre ses marques... heureusement d'ailleurs. Ce matin elle fut réveillée par les râles du vampire qui une nouvelle fois se plaignait du soleil qui semblait vouloir se montrer aujourd'hui. En revanche elle est bien contente de ne plus avoir à regarder le visage de son bourreau... son regard persan avait le don de l'intimidé au plus au point. Mais maintenant qu'elle ne le voyait, elle se sentait plus forte. Cela paraît idiot, elle devrait avoir bien plus peur de ce qui se présente à elle... Mais le fait de ne plus devoir rendre compte à son regard noir la rassurée. La jeune femme se leva en tâtonnant sur son armoire pour y attraper des vêtements qu'elle reconnaissait grâce à la sois de ces derniers. Elle mit sa robe marron laissant percevoir ses frêles épaules, puis se coiffa devant son miroir. Un miroir qui ne peut lui refléter ce qu'elle est... tout est une question d'habitude. Puis elle sortie de sa chambre en se laissant guider en frôlant les murs de sa main. Il n'y avait qu'à écouter les râles de Etanos afin de savoir ou se dernier pouvait se trouver. L'homme était agacé, énervé, il avait soif mais ne pouvait sortir... vous le croyez? Bien sur qu'il le pourrait, mais monsieur préfère se faire servir sur un plateau d'argent. Un sourire cynique se dessina sur ses lèvres quant il vit arrivé la jeune femme.

«Romane très chère, tu tombes bien j'aurais besoin de tes services aujourd'hui.»

Comme à chaque fois il répète cette phrase tout en passant ses longs doigts fins sur le visage de Romane qui ne pouvait que frémir. Non pas d'envie, mais un mélange de peur et de dégoût. Un léger soupire s'échappa de ses lèvres, elle détestait réellement lorsqu'il lui demandait ça... mais elle ne pouvait se résoudre à se dresser contre lui. C'est sans un mot qu'elle lui tourna le dos et se dirigea vers la sortie du manoir. Elle savait ce qu'elle avait à faire, pas besoin de le lui rappeler. Cela pourrait paraître cruel, d'ailleurs.... ça l'est réellement. C'est elle même qui abuse de la confiance des gens pour ensuite leur apporter la mort. Encore une fois elle est heureuse de ne pas voir cela, de ne pas voir le massacre qu'elle peut faire. Ne croyez pas qu'elle ne ressent rien... mais je suis d'accords qu'il est difficile de la plaindre.

La jeune femme descendit jusqu'au village des humains qu'elle commença à connaître comme sa poche. Marchant parmi eux sans problèmes comme si ses yeux ne pouvaient la tromper. Sur son épaule son faucon l'avait rejoins et veillait sur le chemin de sa maîtresse. Cette dernière avait opté pour le port d'une cape cachant légèrement le dessus de son visage. Elle ne sembla pas en tout cas décidé à s’arrêter, de toutes façons elle ne comptait pas accomplir sa tâche maintenant, ce n'est pas à cette heure qu'elle trouvera la «proie» idéale. Pourtant elle commença à se sentir bousculé par les passants. La voiçi arrivée dans la rue commerçante du village, lieu remplis de monde. Elle n'aimait pas réellement passer par ici étant donné que personne ne faisait attention à elle. Romane se prenait souvent quelques coups d'épaules, et ce malgré que son faucon tenta d'éloigner les gens en ébouriffant ses plumes.

Elle finit par se résigner et se posa sur une table à l'extérieur d'une taverne n'essayant pas de savoir si cette dernière était déjà occupée par quelqu'un. Après tout s'il n'était pas content il lui dira. D'habitude elle se repère au sons mais le brouhaha l'empêche d'avoir ses repères habituels. Néanmoins... Cela pourrait paraître idiot mais elle aimait ça. Ne pouvant voir, le bruit faisait qu'elle ne se sentait pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Lathus Grethar
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 115
Métier : Apprenti mercenaire
Age du personnage : 25
Alignement : Mauvais
En couple avec : Attiré par deux femmes
Ennemis : - l'assassin de sa famille
- ceux qui s'en prennent à lui
Double Compte : Elaën Nerildillë

MessageSujet: Re: Rencontre à l'aveugle [PV] [Abandonné]   Sam 13 Juil 2013 - 12:37





¤ BLIND MEETING ! ¤






CITY OF AURORE - Human's Country 
Lathus & Romane




Lathus s'éveilla peu après que le Soleil eut fait son apparition au-dessus de la ligne de l'horizon. Bien sûr, il aurait été bien en peine de le remarquer, au vu de l'endroit où il se trouvait. Émergeant du sommeil profond qui avait été le sien, il ne percevait à travers ses paupières mi-closes qu'une pâle lumière aux reflets rougeoyants. Les rideaux, de teinture carmin, ne barraient qu'à moitié le passage de cette dernière et contribuaient grandement à entretenir l'atmosphère qui régnait dans la chambre. La décoration toute entière n'était que nuances de rouge, des tentures aux tapis. Peut-être car cette couleur renvoyait à la vie elle-même, évoquant tout à la fois l'amour et... le sang. Pourtant, il y en avait bien d'autres. Certaines évoquaient l'ondée, d'autres encore les vertes prairies s'étendant à perte de vue. Quant à savoir pourquoi son choix s'était porté sur celle-ci... Toujours était-il qu'il n'avait pas eu à s'en plaindre. Ce lieu de débauches pouvait se vanter de n'être pas le dernier de ces lupanars infects où l'on attrapait à coup sûr la vérole. Pour ce qu'il en avait vu, l'endroit semblait aussi respectable que pouvait l'être un tel établissement. Cela étant, il n'était pas un client assidu des maisons closes, pas plus qu'ils ne fréquentaient habituellement les catins esseulées de la ville et d'ailleurs. Cependant, il n'avait nullement l'intention de s'attarder en Oryenna et pas plus l'envie de séduire quelque autochtone.

Lors de son arrivée en ces lieux la veille avec assez d’argent pour rendre riche pendant des années le propriétaire de l’Etablissement, on l'avait immédiatement introduit dans un petit hall où se délassaient clients et courtisanes. Il n'avait pas cherché à parler aux premiers, évidemment. Pas qu'il fut pudique mais il n'était pas là pour converser avec eux. En revanche, il avait beaucoup parlé avec les sublimes jeunes femmes qui se tenaient devant lui. Il les avait entretenues de longues minutes, à tour de rôle, et n'avait eu qu'à se vanter de leur esprit. La plupart était bien plus fine et mieux dégrossies que bien des personnes qu'il connaissait, qu'il s'agisse de politiciens, de soldats ou de marchands. Fait qui le surprit agréablement, ces ravissantes personnes venaient de tous les horizons : Elfes raffinées, certes, mais aussi fougueuses humaines, et même mystérieuses Vampires. Il cherchait quelque chose de différent, de... l'exotisme en quelque sorte, ce qui voulait dire qu’il ne souhaitait guère une humaine... Et il s'était longtemps tâté, hésitant à choisir telle beauté plutôt qu'une autre. Finalement, son choix s'était porté sur une svelte Elfe à la chevelure de feu qui répondait au nom de Lyanna. On l'avait présentée comme particulièrement douée pour les arts de la sensualité et... par tous les Dieux, cette réputation n'était pas usurpée. Elle l'avait conduit par la main et lui avait montré quelques unes des pièces dans lesquelles elle exerçait. Après avoir choisi, ils étaient entrés puis s'étaient embrassés. Ils avaient fait l'amour, à nombreuses reprises, et elle l'avait également gratifiée de quelques danses si lascives qu'elles frisaient allègrement l'indécence. Elle avait de même un joli brin de voix et ses chansons étaient aussi douces que des caresses, et tout aussi plaisantes. Ils avaient bu sans modération, le jeune homme ayant commandé des liquides alcoolisés en abondance. Liqueurs, vins, alcools forts, ils s'étaient enivrés et la soirée avait viré à la débauche la plus totale. Il avait atteint des domaines du royaume des plaisirs qu'il n'avait jusque-là fait qu'imaginer. Si bien qu'à la fin il ne sut plus où donner de la tête. Et alors que la nuit touchait à sa fin, il s'était assoupi, son petit corps pressé contre celui de l’Elfe.

Seulement, tout cela relevait maintenant du passé. Et le présent apportait son lot d'inconforts. Il était épuisé, perclus de douleurs diverses. Sa tête menaçait à tout moment d'exploser et il avait comme mal au cœur. Il tâcha tant bien que mal d'ouvrir les yeux, sentant confusément qu'il ne parviendrait plus à se rendormir. La fille, elle, dormait encore, lui faisant dos. Il avait apparemment eu le sommeil agité puisqu'il se trouvait à l'autre bord du lit alors qu'il était serré contre elle lorsqu'il s'était couché. Il se rapprocha, couvrant avec peine la distance qui les séparait. Il se risqua à une caresse, quoiqu'il n'ait pas envie de la réveiller. Elle émit un petit bruit qu'il identifia comme un gémissement. Un sourire s'ébaucha sur ses lèvres avant de se muer en rictus de déplaisir. Une douleur aiguë lui transperça le crâne. Maudite migraine ! Il attendit patiemment que l'élancement se taise puis effleura une fois de plus Lyanna de sa main, dessinant ses courbes attrayantes. Sa peau était légèrement teintée, comme pour toute Elfe, ce qui participait de son charme. Il repoussa ses cheveux roux pour regarder plus attentivement son dos magnifique. Il l'embrassa à la base du cou et elle gémit un peu plus intensément. Il sentit son sexe se durcir mais il n'était malheureusement pas question de recommencer. Après une telle nuit, il n'était pas au mieux de sa forme. Et puis, il avait à faire ailleurs. Il ne pouvait se permettre de rester trop longtemps.

Il se glissa hors de la couche encore chaude et se trouva devant un miroir. Il avait la barbe de quelques jours comme tous les jours et le regard un peu éteint. Puis, il tendit la main pour se saisir de quoi se vêtir. Il enfila d'abord son pantalon de cuir, ainsi que sa chemise de soie blanche par-dessus laquelle, il mit une cotte de maille épaisse avant d’enfiler sa lourde armure et ses bottes. Une fois ses attirails de guerrier enfilés, il revint auprès de sa partenaire d’une nuit qu’il retourna sur le dos pour qu’elle puisse le regarder… Il rougit instantanément parce qu’elle était vraiment de toute beauté mais malheureusement, c’était une catin et il ne pouvait guère rester auprès d’elle, néanmoins il se pencha et déposa un dernier baiser sur ses lèvres généreuses avant de s’en aller non sans avoir laissé un pourboire substantiel pour cette nuit délicieuse… Sur le chemin de l’extérieur, il alla au comptoir payer son hôte et lorsque cela fut résolu, il sortit à l’extérieur mais aussitôt le soleil lui fit mal à la tête, laquelle était toujours aussi étourdie par cette soirée qu’il venait de connaître… Mais malheureusement, une partie de lui commençait déjà à la regretter, en effet, s’il n’avait pas été autant frappé de chagrins (inutile de préciser que c’était uniquement sa faute s’il était ainsi…), il ne serait jamais allé dans une maison close afin d’assouvir ses pulsions sexuelles… Bref, refusant de s’écouter, il s’engagea dans une ruelle bondée de monde mais il sentit qu’il avait besoin d’un remontant donc il s’arrêta à une taverne, plus précisément à une table placée à l’extérieur de celle-ci… Il faisait un soleil radieux donc pourquoi ne pas en profiter… Une serveuse vint à lui afin de prendre sa commande, il demanda de quoi prendre un petit déjeuner. La serveuse sourit et s’en retourna aux cuisines… Alors qu’il attendait patiemment sa commande malgré son mal de tête qui le rendait nerveux, Lathus sentit soudainement la présence d’une personne… Il tourna rapidement la tête et vit une jeune femme qui venait de s’asseoir à sa table… Il la regarda d’un air légèrement incrédule, se demandant comment se faisait-il qu’elle ne lui demande guère la permission de se joindre à lui… Il inspira légèrement avant de demander d’une voix calme, afin d’éviter le ton méprisant :

« Bonjour mademoiselle, cela me flatte que vous ayez décidé de vous joindre à moi, néanmoins puis-je connaître votre nom afin qu’on puisse faire connaissance ? D’ailleurs, je vais commencer par m’introduire moi-même, je me nomme Lathus Grethar et je suis un guerrier qui passe son temps à voyager de par le monde… »




¤ Crédit - Lackey-G ¤


                                                                                                                                                 




_________________
I'm trying to hope
with nothing to hold
♔ THEY'LL KEEP US APART AND THEY WON'T STOP, BREAKING US DOWN AND HOLD ME, OUR LIPS MURT ALWAYS BE SAELED ♔



Capture de creepox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre à l'aveugle [PV] [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» Caniche F Toy âgée, sourde, aveugle va mourrir en fourrièr
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Caniche moyen et aveugle env. 8 ans ( frelinghien 59)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-