Partagez | 
 

 Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    Dim 31 Juil 2011 - 1:02

Enyëlle....voilà des jours que son nom retentissait dans sa tête. Il l'avait ramené à sa meute, en forme malgré les déboires qui les avaient frappé à la statue des lycanthropes. Ils leur avait fallu un peu plus de trois jours pour remonter Thaodia vers le nord. L'escorte s'était déroulée sans heurt, les jours avaient très (trop?) vite défilés mais il avait rempli sa mission. Mais il savait au fond de lui qu'ils seraient tous deux amenés à se revoir très vite, du moins il l'espérait qu'elle ne l'oublie pas. Ses pensées s'égaraient plus qu'à l’accoutumée. Contrarié par l'absence de cette elfe, mais aussi par ce problème de gobelins qui s'étaient introduits en Thaodia sans qu'il ne sache comment. Il devait trouver d'où venait cette faille. Deux pistes s'offraient à Sébastian : la première est que ces peaux vertes arrivaient en direction du Nord mais aussi de la côte Est de la Terre des lycans. La seconde......et c'est en cela que la tâche allait se compliquer, c'est que ces bestioles s'étaient forcément introduites à Thaodia par un endroit caverneux ou par dessous terre...mais où? Qu'elle était donc cette faiblesse dans les défense de Thaodia. Le temps pressait et il fallait à tout prix la trouver pour sécuriser la zone.

Traversant la forêt des sanglots puis les collines défrichées, deux lieux hautement dangereux pour qui ne connait pas les lieux et qui ne sait pas se défendre, sébastian ne s'était pas attardé. Encore souffrant d'une ou deux grave blessures, il lui fallait éviter tout affrontement. Il passa devant des meutes.....laissées à l'abandon. Seuls encore quelques loups y demeuraient, sans chef, sans repère, laissaient à leur propre sort. Cela désola Sébastian de voir sa race petit à petit de morceler et disparaître. Il fallait réagir et prendre les choses en mains. Afin d'éviter de longer le marécages des torturés, étendue verdâtre qu'il n'appréciait guère de part les êtres qui y rôdaient sans compter les maladies qui s'y répandaient, il emprunta alors les montagnes rocheuses. Une fois traversées, le sentier qui menait au pieds de celles-ci l'amena au cœur d'une autre meute...celle de Hurle-Vent. Peut être la plus en difficulté. Il avait entendu parler du massacre qui avait eu lieu ici, la meute avait été décimée...les cadavres des lycans laissés à l'abandon. Des ossements étaient encore éparpillés ci et là. Cette rumeur de massacre ne laissait apparaître aucun coupable, des rumeurs, toujours des rumeurs. Ce n'était pourtant pas des rumeur qui avaient commis tout cela. Ne rien faire reviendrait à laisser le temps disposer de cette meute et son nom disparaîtrait comme tous ceux qui ont péris ici. Il en était hors de question pour lui. Ce jour là le lycan se jura à lui même de reprendre en main la meute de Hurle-Vent, de dresser une armée dont le nom seul suffirait à faire reculer leur adversaires. Il lui faudrait pour cela convaincre ses paires, ce qui n'était pas chose aisée.

Soudain une odeur putride lui monta au nez. Son regard se porta sans hésitation un peu plus au sud...le ventre de la bête, une gigantesque fissure, appelée aussi « La cicatrice de Thaodia », mais sa création semble être un mystère encore aujourd’hui. Ce gouffre, d’une profondeur vertigineuse, sert de cimetière aux lycanthropes balançant leurs défunts dans les profondeurs. Une odeur putride se dégage de ce trou sans fonds. Selon une légende, une meute de loups-garous y aurait élu domicile et se nourrirait tel des charognards des cadavres venus d’en haut. Un froid parcourut le dos du lycan. Il avait oublié cette odeur, celle des corps pourris au fonds de ce gouffre. Elle refaisait surface quand le vent se levait et que le climat se réchauffait. Comme si le sang et les entrailles des lycans morts macéraient dans ces tréfonds. Il s'approcha de ce gouffre, trainant les pieds sur le sol, les mains posées sur ses couteux de lancers. Arrivé aux abords, il se pencha....l'odeur y était encore plus forte et il retint un haut le cœur. Le noir abyssal de ce trou ne laissait rien apercevoir. Un courant d'air parcourait l'intérieur du Ventre de la bête créant de petits tourbillons au sein même de la cavité. Sébastian releva la tête afin de parcourir les environs. Pas un bruit, ces lieux étaient dépourvus de toute vie. Autrefois terre fertile et vivant Thaodia se transformait peu à peu en néant par endroit. Il hésita un peu puis se ravisa quand il vit qu'aucune prise ni piste ne lui permettait de descendre dans le Ventre. Il grimaça. Mais un jour il devrait y aller, entrer dans cette fissure pour percer à jour les légendes. Mais l'ordre du jour était tout autre....remettre en état le camp de Hurle-Vent. Le lycan s'en retourna au campement et commença à prendre note de l'étendue des dégâts. Le chantier serait gigantesque pour une seule personne. Mais avait il réellement le choix s'il voulait sauver cette meute. La nuit allait tomber, Sébastain décida de faire un feu. Il n'avait rien manger de deux jours et la faim commençait à le tirailler. Il s'allongea sur sa couchette et contempla les flammes qui dansaient et crépitaient.

S'endormant qu'à moitié comme il en avait l'habitude, le lycan gardait toujours une partie de ses sens en alerte...au cas où. Mais la nuit fut des plus paisible, son sommeil seulement perturbé par Enyëlle. Au petit matin, lorsqu'il ouvrit un oeil il entendit des voix au loin. De la fumée s'élevait encore du feu de camp qu'il avait fait la veille. Il n'essaya donc pas de le dissimuler, cela ne servait à rien. Il se mit à quatre pattes et attira vers lui son sac avant de se faufiler derrière une maisonnette. Deux hommes arrivaient du sud. Sébastian dont seule la tête dépassait de l'angle de la hutte guettait leur arrivée prochaine. L'un d'eux leva la tête en direction du camp, attiré par la fumée. Il interpela de l'épaule son compagnon et lui indiqua de l'index la fumée. Ils s'arrêtèrent un instant puis tirèrent de derrière leur dos un arc et encochèrent une flèche. Quant à lui, Sébastian se saisit dans chacune de ses mains d'un couteau de lancer. Le soleil qui se levait pressentait une journée chaude, telle une chape de plomb. Les deux hommes pénétrèrent dans le camp, scrutant du regard les alentours sans pour autant avoir découvert Sébastian. Qui étaient ils ? Son odorat qui d'habitude lui permettait de reconnaître entre mille chaque race, était obstrué par l'odeur du Ventre de la Bête et les reste du feu de camp. Il décida donc d'attendre et de réagir en conséquence....


Dernière édition par Sébastian Whright le Dim 31 Juil 2011 - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    Dim 31 Juil 2011 - 13:35

-Suite du rp Solo-

Il fallait qu'elle se réveille, le soleil traversait plusieurs feuilles pour éclairer de peu la forêt, et un d'eux tombait juste sur le nez de la louve. Venant se le frotter doucement suite à la chaleur de ce rayon, elle s'étira par la suite et ouvrit les yeux. Se redressant le rayon vint parcourir l'un des yeux de Lucie, qui, se referma directement encore reposé. Elle n'avait quasiment plus mal, pouvant facilement se mettre sur ses pieds. Et c'est ce qu'elle fit, quelques secondes plus tard elle était redressée observant les alentours. Elle tomba alors sur le cadavre de son chef, qui, était encore dans une marre de sang fraiche. Le ventre de la belle fut retourné, voir ainsi des morts et surtout de sa main n'était pas de son habitude, et c'était même la première fois. La première fois qu'elle tuait un humain. Mais de grosses raisons étaient derrière, et Lucie ne le regrettait pas.

Elle sentit une brise venir glisser sur sa peau, la louve avait complètement oublié qu'elle était nue et voulait y remédier au plus vite. La seule solution était de traverser Evanya, jusqu'à retourner en Thaodia où elle prendrait chez elle une tenue adaptée au temps qui recouvrait cette journée. En quelques secondes, Lucie était d'un pelage blanc comme neige, et elle prit son sac dans la gueule. Seule l'odeur des fleurs arrivait jusqu'au museau de la louve, qui, se mit à courir d'une rapidité étonnante. Elle traversait complètement Evanya, faisant le chemin du retour, mais prenant le vent entre ses poils d'une tout autre manière, le prenant librement, sans se soucier de ce qui arrivera si elle tarde, si elle rencontre un elfe et crée un lien, si elle ne rapporte pas la somme requise. Ce métier...Ces devoirs, jamais plus elle n'en entendra parler. C'était la fin de cette vie pitoyable, et le début d'un nouveau chapitre qui commençait pour le moins..Très bien.

La louve sautait de temps en temps dans sa course, goutant au bonheur. Ce bonheur fut de courte durée, car il restait encore un soucis à régler, ces sentiments qu'elle avait pour cet elfe, parti on ne sait où depuis à présent deux jours. C'était déjà trop long, le cœur de Lucie demandait à le revoir, entendre sa douce voix lui murmurer qu'il va bien, sa respiration lui caresser la peau et son parfum venir traverser les narines. Que les paroles qu'il a dites se réalisent.. "Aimer librement". Pouvoir vivre à ses côtés, de son plein gré le cœur battant la chamade chaque jour en le voyant serait un rêve réalisé. De toutes nouvelles vues, d'un futur qui pourrait bien être des plus heureux.

Son premier pas du retour en Thaodia fut excellent, elle redécouvrait de nouvelles sensations à chaque pas. Certaines n'étaient pas inconnues mais simplement senties différemment. Le paradis entourait la louve, qui n'attendait plus que l'elfe, Ayliän.. La porte était grande ouverte pour lui et le serrait toujours. La porte du paradis de Lucie mais aussi de son cœur, fermé depuis tant de temps. Seul lui l'occuperait, et ce à jamais peut importe ce qui pourrait se passer, même la disparition d'un d'eux, ou la pire des crises. Les sentiments seront toujours là, aussi forts qu'au premier toucher.

Elle traversait depuis plusieurs heures ces terres, sans se soucier où elle arriverait. Mais elle s'arrêta tout de même dans la demeure ou son chef lui avait fait une chambre, qui n'avait même pas de lit mais une simple planche de bois recouverte d'un draps. Lucie se remit en forme humaine, soulevant le draps, elle y cachait en dessous des tenues, les plus belles qu'elle possédait et qui lui donnait un plus grand confort lorsqu'elle se couchait, faisant comme une sorte de gros coussin. Sans trop réfléchir et pressée de continuer à courir sans but précis, elle prit et mit dans son sac la tenue bleue, qui faisait un contraste magnifique avec les yeux et les cheveux de la belle.

Redevenant louve elle repartit avec son sac, courant toujours aussi rapidement et s'arrêta. La nuit était tombée, déjà mais elle avait traversé une distance énorme, et finalement il fallait qu'elle se repose quelques secondes. Un odeur horrible recouvrait les alentours mais c'était bien mieux que rien, et elle se dirigea vers une maison, deux hommes discutaient derrière elle et à vrai dire, la louve s'en souciait peu. Elle passa derrière la bâtisse pour se cacher du regard de ces deux inconnus, et se changea en humaine. Alors elle se figea, une odeur habituelle était présente, très présente. Tournant tout doucement la tête elle remarqua un homme, observant les inconnus caché par la maison. Il n'avait pas l'air de l'avoir remarquée, et Lucie s'empressa d'enfiler la tenue, dés qu'elle eut fini elle s'approcha doucement de l'homme, et tapota avec le bout de son doigt son épaule tout en lui murmurant*

"C'est pas bien d'espionner les autres."



Dernière édition par Lucie Héryeth le Lun 8 Aoû 2011 - 0:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    Lun 1 Aoû 2011 - 0:37


Concentré sur les deux cibles qui se présentaient dos à lui, Sébastian guettait leurs moindres mouvements, tentant par la même occasion d'entendre des bribes de leur conversation. Ils parlaient de la fumée qui avait éveillé leurs soupçons. L'un d'eux ordonna au second de faire le tour des environs, alors que lui marcha en direction des rebords du Ventre de la Bête. Toujours arc en main ils balayaient du regard le campement. Le lycan lui restait toujours attentif, accroupi et régulait sa respiration pour se faire silencieux. Alors que celui qui semblait être le chef arriva enfin au bord du gouffre et que le second entamait sa marche en direction de la case derrière laquelle Sébastian se cachait il sentit un doigt tapoter sur son épaule suivit de quelques mots provenant d'une voix féminine. Il sursauta légèrement, mais garda son calme.

"C'est pas bien d'espionner les autres."

Davantage par réflexe que par instinct de protection, Sébastian se retourna rapidement vers la jeune femme et lui attrapa le bras avant de lui faire une clé de bras d'une main et de poser l'une de ses lames sous le coup de l'autre main. Il la fixa dans les yeux intensément. Au vu de sa tenue et de son apparence, il était certain que cette femme prenait soin d'elle plus qu'une autre, il n'y voyait donc pas une raison de s'en méfier...mais que faisait elle ici et seule qui plus est? Perdue....elle aussi ? Cela lui rappela Enyëlle pendant quelques secondes. Etait elle folle à ce point pour s'aventurer tout seule en ces lieux? Sa proximité avec elle lui permit en une fraction de seconde de voir que c'était une louve. Il ne l'avait jamais vu auparavant. Sébastian retira sa lame et défit sa prise puis posa son index sur la bouche de la jeune femme pour lui signifier de se faire discrète. Puis il lui murmura ces quelques mots.


"Chuuuutte....vous voulez nous faire tuer?....Rester cachée, ces hommes là...juste en face...ils sont étranges. Ils se promènent ici comme s'ils connaissaient les lieux. Je sens en eux des similitudes avec nous, pourtant ils sont différents. Mais je n'arrive pas à voir en quoi."


Sébastian tourna à nouveau sa tête vers les deux hommes. Celui qui devait patrouiller dans le campement retourna finalement vers son compère, toujours situé aux abords de la cicatrice. Leur attention, tout comme celle du lycan fut attirée par un bruit provenant de la forêt....des pas...plusieurs. Les yeux fixés en direction du bruit, qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'il vit sortir des bois trois Gobelins, dont l'un d'eux marchait en tête du convoi...en direction des deux hommes. Les deux groupes semblaient se connaître, ce qui piqua davantage la curiosité mais aussi la méfiance du garde de Thaodia. Puis soudain il se tourna à nouveau vers la louve.

"Mais...mais..d'ailleurs que faites vous ici..et ne me dites pas que vous êtes perdue j'aurais du mal à vous croire. Faites vous partie des rescapés de la meute de Hurle-Vent?"

Sébastian savait qu'ils devaient restés cachés et ne pas intervenir même si cela le démangeait hautement. Il savait qu'il venait de découvrir quelque chose de gros. L'attaque 3 jours auparavant par des Gobelins au bord de la mer, des gobelins qui aujourd'hui marchaient librement sur Thaodia et qui plus est semblait coopérer avec des humains. Chaque élément se mettait petit à petit en place dans l'esprit du lycan. Ces hommes et peut être qu'il y en avait d'autres, étaient peut être ceux qui avaient aidés ces peaux vertes à se frayer un chemin dans Thaodia et attaquer de l'intérieur. Maisd'autres interrogations dont il aimerait lever le voile parcourait sa tête....Comment? Pourquoi? Qui étaient ces hommes?

"Vous voyez ces gobelins en face...j'ai eu à faire à eux ils y a quelques jours. Je me demandais comment ils avaient pu pénétrer en Thaodia si facilement et sans se faire repérer. Et aujourd'hui, voila ces mêmes gobelins en train de tramer je ne sais quoi avec ces deux hommes. Je ne sais pas si vous faites le rapprochement mais on dirait qu'il y a des traitres sur nos terres. Je vais devoir découvrir par où ils sont passés et pourquoi."

Le temps à peine de finir sa phrase que les gobelins et les deux hommes finissaient d'échanger quelques mots. Les deux archers prirent alors forme animal...d'autres lycans. Ce qui enragea Sébastian dont la colère qu'il ne pu retenir sur l'instant le transforma en loup. Son pelage blanc comme neige et sa fourrure épaisse se hérrissa...les oreilles tirées en arrières et les babines retroussées. Les deux loups sautèrent dans le Ventre de la bête suivis de près par les gobelins.Le temps de reprendre le contrôle de ses nerfs, il reprit forme humaine une fois le calme revenu autour de lui mais aussi dans son esprit. Il savait qu'il ne devait pas agir sous l'impulsion. Se retrouvant nu comme un ver, il se leva, regardant la jeune femme.

"Je vous conseille d'aller vous mettre à l'abri rapidement, ne restez pas ici c'est dangereux. Si vous avez une meute rejoignez la, si vous avez des amis retrouvez les. "

Sébastian marcha sur la dizaine de mètres qui le séparait de son sac de voyage et en sortit des vêtement qu'il s'empressa d'enfiler après avoir regarder ses bandages aux bras et à la hanche, pensant à nouveau à l'elfe, désormais loin de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    Lun 8 Aoû 2011 - 1:44

Sans trop réaliser ce qui se passait l'homme lui attrapa en seulement quelques secondes ses bras, venant immobiliser la jeune louve. Il était prudent, et en ce lieux c'était plutôt compréhensible, mais Lucie restait choquée et énervée de cette réaction, car ce n'était pas la position la plus confortable. Mais ça ne dura pas longtemps, il retira son emprise et vint déposer un de ses doigt, son index précisément sur la bouche de la jeune femme. Celle-ci comprit immédiatement qu'elle se devait d'être discrète. Se retenant d'hurler sur cet homme, elle se contenta de le repousser d'un geste vif de la main.

"Chuuuutte....vous voulez nous faire tuer?....Rester cachée, ces hommes là...juste en face...ils sont étranges. Ils se promènent ici comme s'ils connaissaient les lieux. Je sens en eux des similitudes avec nous, pourtant ils sont différents. Mais je n'arrive pas à voir en quoi."

Elle était passée devant eux, sans trop se cacher mais pourtant elle n'avait rien eu, peut-être était-ce grâce à son expression de visage qui parait inoffensive ou le fait qu'elle soit une femme. Ou encore la fatigue qui l'empêchait de courir vite qui devait surement se faire voir sans difficulté. Et peut-être pas besoin de chercher loin dans ces histoires, ils ne l'avaient tout simplement pas vue, mais tout ceci restait que des hypothèses de première vue.

Alors qu'elle pensait aux raisons pour lesquelles elle n'avait rien subit, l'inconnu s'était retourné depuis plusieurs secondes voire des minutes, il était intrigué par la manière dont laquelle bougeaient les hommes. Lucie vint se mettre sur la pointe des pieds et regarder par dessus la tête du loup, trois gobelins s'approchaient des hommes. Elle ne s’inquiétait pas sur les conséquences qu'il pouvait y avoir si ce groupe était dangereux, et si ils comptaient détruire ce lieux déjà si morbide. Le loup se retourna vers la jeune femme qui fit comme si de rien était, et reprit.

"Mais...mais..d'ailleurs que faites vous ici..et ne me dites pas que vous êtes perdue j'aurais du mal à vous croire. Faites vous partie des rescapés de la meute de Hurle-Vent?"

Ce n'était aucun des deux, elle était venue simplement ici par hasard. Courant toujours tout droit son arrivée fut finalement ici, tout simplement. Évidemment personne ne viendrait ici pour se reposer, certes vu l'odeur qui entourait les lieux. Encore venir visiter serait possible pour certains curieux mais cet endroit était plus repoussant qu'autre chose, surtout aux yeux de Lucie. Son ventre serait vite tourné si elle y reste trop longtemps.

"Vous voyez ces gobelins en face...j'ai eu à faire à eux ils y a quelques jours. Je me demandais comment ils avaient pu pénétrer en Thaodia si facilement et sans se faire repérer. Et aujourd'hui, voila ces mêmes gobelins en train de tramer je ne sais quoi avec ces deux hommes. Je ne sais pas si vous faites le rapprochement mais on dirait qu'il y a des traitres sur nos terres. Je vais devoir découvrir par où ils sont passés et pourquoi."

Lucie se taisait, elle vint simplement se redresser en essayant d'observer à son tour et une nouvelle fois les gobelins, mais aucun d'eux était encore là, tous étaient partis. L'homme se mit en forme animale, puis revenant humain Lucie ne pu s'empêcher de regarder le corps nu, des rougeurs venant sur son visage petit à petit.


"Je vous conseille d'aller vous mettre à l'abri rapidement, ne restez pas ici c'est dangereux. Si vous avez une meute rejoignez la, si vous avez des amis retrouvez les.
"

L'homme partait retrouver ses affaires, Lucie le suivit en toussotant légèrement. Elle vint à lui murmurer doucement, sans trop vouloir le brusquer pendant qu'il se rhabillait.

"Mais..Je suis sure que je peux vous aider..Et d'abord, quel est votre nom ? Je suis ici car je goute enfin à la liberté, me laissez pas maintenant ! Comment pouvez vous refuser ma compagnie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    Lun 22 Aoû 2011 - 22:32


Alors que sébastian se rhabillait prés d'une hutte, ancien garde-manger dans ce qui était un des dernier vestige de la meute de Hurle-Vent, enfilant pantalon et et bottes, la jeune femme le suivait puis toussota.. La canicule battait désormais son plein, aussi il opta pour rester torse nu. Il mit son sac en bandoulière et resserra sa sangle autour de sa poitrine. Vérifiant ensuite que ses couteaux étaient prêts à faire couler le sang, il les plaça minutieusement dans des compartiments situés tout autour de sa ceinture puis dans ses bottes. Enfin, touche personnelle, il passa un foulard noir autour de sa tête.


"Mais..Je suis sure que je peux vous aider..Et d'abord, quel est votre nom ? Je suis ici car je goute enfin à la liberté, me laissez pas maintenant ! Comment pouvez vous refuser ma compagnie ?"

L'aider? Comment pouvait elle lui être utile......elle était perdue et une personne avisée n'aurait jamais mis les pieds dans cet endroits. Visiblement elle ne mesurait pas non plus la gravité de la situation. Etait elle seulement au courant de la guerre qui se préparer, de l'instabilité de la paix dans Ephaelya? Il s’approcha d'elle, les yeux du lycan semblait devenir plus sombres au fil des mètres parcourut. Il la saisit alors par le cou dans une faible étreinte et la souleva de quelques centimètres.


"M'aider?....vous voulez m'aider? Mesurez vous seulement ce qu'il se passe? Avez vous une idée du danger qui règne ici? Tout comme ne trouvez vous pas étrange de voir des gobelins errer ici sans difficulté?....Comment comptez vous m'aider dans ce cas?"


Sébastian la reposa brusquement, les nerfs déjà à fleur de peau par les évènements passés et à l"idée que d'autres lycans aient pu trahir leur peuple. Il fallait en plus qu'il tombe sur cette louve prétentieuse. Il scruta les environs afin de contrôler que personnes d'autre arrivait et s'avancer de nouveau vers la cicatrice...trou béant sur le territoire de la meute de Hurle-Vent. La visibilité était réduite, sauf sur les premiers mètres. On y voyait pas grand chose hormis de la végétation qui ornait les parois et quelques arbres gigantesques qui devaient trouver leur base au fonds de ce gouffre et dont seule la cime était visible. L'odeur nauséabonde lui revint au nez, presque plus forte encore que précédemment. Du moins ce fut son impression tant les émanations qui en sortaient étaient horribles. Son expérience lui fit comprendre que des corps en fermentation et en décomposition devaient gésir tout en bas . Il se retourna puis fit demi-tour pour retourner vers la jeune femme.


"Vous avez de drôles d'idées vous pour gouter à la liberté ne trouvez vous pas mademoiselle? De quelle liberté parlez vous? Faites vous partie de ceux qui ont été transformés, mordus par un lycan? .....mais la politesse voudrais que ce soit vous qui vous présentiez avant toute chose il me semble...et ne me parlez pas de galanterie je vous prie. Pour ce qui est de refuser votre compagnie, la question ne se pose même pas...pour l'accepterais je? "


Tout en lui parlant sébastian parcourut l'ancien village de la meute de Hurle-vent, préparant dans sa tête ses plans et mettant en ordre ses priorités pour ce qui serait bientôt sa meute. Mais avant toute chose, la sécurité de Thaodia primait sur tout autre chose. Il fallait descendre dans ce gouffre, découvrir ce qui s'y passait et faire le ménage afin de préparer au mieux la renaissance de la meute. Il ne pouvait pas se permettre de laisser une éventuelle poudrière sous cette terre.Les travaux étaient d'une ampleur considérable, c'était une évidence.


"D'où arrivez vous ?....oh et moi je suis Sébastian Whright....un des gardes de la sécurité en Thaodia. Une chose m'interpelle cependant vous semblez être...comment dire...euh..."précieuse" dans vos manière d'être......aussi une si jolie demoiselle, vêtue ainsi n'a pas sa place en cet endroit. Vous devriez retourner là où vous serez dans votre élément, un palais, un pavillon, entourée de serviteurs alertent quant aux moindres de vos désirs et qui vous aident à vous habiller, à vous laver et vous préparent vos repas. Je doute fort que la rudesse d'un combat et la hardiesse d'une aventure au dénouement incertain soit de votre goût. Vous risqueriez plus qu'autre chose de me faire tuer."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    Dim 28 Aoû 2011 - 4:26

"M'aider?....vous voulez m'aider? Mesurez vous seulement ce qu'il se passe? Avez vous une idée du danger qui règne ici? Tout comme ne trouvez vous pas étrange de voir des gobelins errer ici sans difficulté?....Comment comptez vous m'aider dans ce cas?"


Il l'a prit par le coup, ne comprenant rien à ce qu'il se passait. Qu'avait elle donc dit de si mal ? C'était peut-être la soudaine joie qu'elle avait suite à la liberté qu'elle goutait, pour une fois. Mais sa réaction n'était tout de même pas compréhensible. Rien que de tenir une femme de cette façon, mais il était complètement fou ! C'était ces gobelins qui le mettait dans cet état ? Allez y comprendre.

Il reposa la louve méchamment au sol. Elle grogna. Il ne connaissait pas les bonnes manières celui là, elle allait lui faire comprendre ! Une second grognement retentit, plus fort cette fois. Il l'avait énervée pour de bon et l'envie de profiter d'une présence sous la liberté lui avait été retirée. Le lycan d'ailleurs partit un moment, Lucie ne le suivit même pas, toujours furieuse ! Il revint, malheureusement quelques minutes après et vint à lui dire.


"Vous avez de drôles d'idées vous pour gouter à la liberté ne trouvez vous pas mademoiselle? De quelle liberté parlez vous? Faites vous partie de ceux qui ont été transformés, mordus par un lycan? .....mais la politesse voudrait que ce soit vous qui vous présentiez avant toute chose il me semble...et ne me parlez pas de galanterie je vous prie. Pour ce qui est de refuser votre compagnie, la question ne se pose même pas...pour l'accepterais je? "

Sans hésitations, elle répondit en murmurant, comme si elle se parlait à elle même. Pensant qu'elle allait partir d'ici au plus vite, elle n'avait pas encore tout entendu.

J'ai même plus envie de profiter de cette liberté pour te connaitre..Tss..

Sans même qu'elle puisse continuer il reprit la parole, aussitôt. C'est qu'il était énervant, ce loup.

"D'où arrivez vous ?....Oh et moi je suis Sébastian Whright....Un des gardes de la sécurité en Thaodia. Une chose m'interpelle cependant vous semblez être...Comment dire...Euh..."précieuse" dans vos manière d'être......Aussi une si jolie demoiselle, vêtue ainsi n'a pas sa place en cet endroit. Vous devriez retourner là où vous serez dans votre élément, un palais, un pavillon, entourée de serviteurs alertent quant aux moindres de vos désirs et qui vous aident à vous habiller, à vous laver et vous préparent vos repas. Je doute fort que la rudesse d'un combat et la hardiesse d'une aventure au dénouement incertain soit de votre goût. Vous risqueriez plus qu'autre chose de me faire tuer."

Elle s'arrêta, un palais, mais qu'est ce qu'il était énervant. Avait-elle des allures de riche femme ? Non, loin de là. Quand le mot retentit "Serviteurs" elle sauta sur Sebastian et grogna, aussi fort qu'elle le pouvait puis lui hurla. A sa place, il fallait qu'il se taise, elle qui à été emprisonnée et obligée de servir un homme répugnant en laissant son corps se faire salir par de nombreux hommes. De plus, se faire battre sans raisons. Levant la main, d'un geste vif elle lui claqua la joue à lui en faire sortir un crachement de sang. Il comprit alors qu'il avait dit quelque chose de trop, et regarda Lucie.

Comment oses-tu.. Sais-tu quelle à été ma vie ?! J'ai été OBLIGÉE à me laisser toucher de partout pour rapporter assez d'argent à mon maitre, qui me tenait par des ficelles. Alors de là à prendre un serviteur, maintenant que je l'ai tué !! Tu devrais la fermer, abruti ! Tu ne mérites même pas que je te connaisse et t'apprécie comme j'en avais l'envie. Regardes bien mes jambes, mon cou, mon dos, mes bras ! Tous remplis de cicatrices, de blessures violentes et de marques de fouets. Regardes bien, et prends en de la graine. Honteux.

La louve se redressa et commença à partir. Elle n'était pas au bon endroit au bon moment, c'était une évidence. Elle allait profiter de sa liberté, partant pour les bois de Thaodia. Un bon repos s’annonçait, au pied d'un arbre. Peut-être une nouvelle rencontre allait-elle se produire, surement mieux que celle-ci, arrogante.

(Si je suis le cours du rp de Lucie, faut que je réagisse ainsi. Le rp est donc terminé, fais une réponse si tu le désires ! )

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre recontres....fortuites et pleines d'espoir? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zaaphiel, la chute de l'espoir.[Terminée]
» Toi qui entre ici, abandonne tout espoir... [Libre]
» Braquage entre gentlemen [Pv Haron][Terminé]
» Discussion entre hommes [PV][TERMINÉ]
» Après-midi entre vieux amis [PV manu][TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-