Partagez | 
 

 Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Sam 26 Jan 2013 - 18:19

Elënna & Kimaya



La guerre ravageait les terres désolées des lycans depuis bien trop longtemps à présent. Pour préserver les miens, j’avais décidé de ne pas les mêler à tout cela. Pour préserver les miens, j’avais désiré plus que tout qu’ils deviennent plus forts, aptes à se défendre sans que je sois là pour eux, je ne voulais qu’une chose, qu’ils puissent se débrouiller sans que je sois forcément là pour les diriger. J’avais une confiance sans faille envers Asha, ma maître de guerre, je savais que je pouvais compter sur elle mais il fallait que je sois lucide, la hiérarchie des miens était tout sauf équilibrée. Sans compter la hiérarchie dirigeante de la meute, il y avait un autre problème, il n’y avait presque plus personne au sein de l’Académie des Sages. En temps normal, le maître de guerre s’occupait de la partie militaire de cette dernière et le guide spirituel ou le second suivant les cas s’occupait de la partie Connaissance, or, en l’absence de l’un et de l’autre, c’était à moi de m’occuper de tout cela, en plus de mes responsabilités.

Il fallait être honnête, je ne pourrais pas assumer indéfiniment toutes ces responsabilités, il allait falloir que je parte quelques temps, laissant la meute aux bons soins d’Asha pour partir à la recherche de personnes pouvant m’aider. Il y avait eu de nombreuses rumeurs, de nombreuses informations qui étaient arrivés à mes oreilles, en plus de ce que je savais déjà. Cette nuit-là, en quittant les terres de Hurle-Vent sur le dos de ma licorne sombre, je n’avais qu’un objectif, trouver deux personnes que je ne connaissais pas forcément mais qui allaient pouvoir m’aider si je parvenais à les convaincre.


Je n’aimais demeurer longtemps en dehors de ma meute mais je n’avais pas le choix. Les choses allaient mal depuis un bon moment et à présent la situation avait empiré à un point que je ne pouvais concevoir. Si les choses continuaient ainsi, il faudrait que je prenne une décision qui ne serait pas forcément facile à prendre mais qui serait en tout cas nécessaire. Pour le moment, je ne devais pas penser à cela, il fallait que je me rende dans un endroit précis avant de pouvoir continuer ma quête personnelle.

Pour le moment, je n’étais pas habitée par la vengeance mais par un désir de protection des miens, comme n’importe qu’elle mère envers ses petits. En fouillant dans la bibliothèque de l’Académie, il y a de cela deux cycles, j’étais tombée sur un ouvrage qui pouvait m’être d’un grand secours. Même si ce que je voulais faire pouvait paraître stupide et dépassé, il était temps pour moi de renouer avec Anüshka. Même si je savais fort bien que je ne pourrais obtenir de réponse de sa part, j’espérais en tout cas pouvoir ne serait-ce qu’attirer son attention sur mon peuple et moi et qui sait, peut-être que dans le futur je pourrais obtenir un signe d’elle ?

En tout cas, le temps était à présent au voyage et au pardon. Seules parmi le silence des lieux, même le son de la galopade de la licorne de semblait briser l’atmosphère presque lugubre des lieux. La lune elle-même se refusait d’éclairer les terres de Thaodia et pour cause, ce soir était un soir de Lune Noire. Le pouvoir de la licorne sombre semblait atteindre son paroxysme, elle se déplaçait comme une ombre. Seules ses marques qui luisaient d’une couleur rouge comme le sang et qui par cette nuit prenaient encore plus de puissance montraient le caractère surnaturel de la créature. Moi-même j’étais vêtue uniquement de vêtements sombres, un bustier et un pantalon noir comme la nuit, mes cheveux laissés libres ne pouvaient rester immobiles face à la vitesse à laquelle nous progressions. Cependant, nous devions faire vite. Je devais avant le lever du jour trouver une proie particulière et l’amener jusqu’à la statue des Lycanthropes pour exécuter un vieux rituel oublié de tous.

Nous sommes arrivées à la Statue au beau milieu de la nuit et j’ai mis pied à terre, laissant Kishi libre de ses mouvements et d’aller où bon lui semblait. Pendant ce temps, je me sis rapidement dévêtue, laissant mes habits sur un rocher avant de me changer en louve pour entrer en chasse. Il fallait que la proie soit tuée sous forme animale et que le rituel s’effectue sous forme humaine pour que j’ai une chance d’être entendue. Je ne chassais pas du gros gibier, cette nuit là, mais juste une proie comme une autre. La malheureuse victime s’avéra être un pauvre mouton égaré, qui s’était très certainement enfuit de son troupeau ou qui avait été mis sur ma route par une opération extérieur.

Ce bélier était assez vieux et plutôt chétif mais il ferait l’affaire, de toute façon je n’étais pas d’humeur à entreprendre une chasse plus grande et plus importante. La bête fut tuée en quelques instants suite à une morsure à la jugulaire. Le sang de l’animal maculait ma gueule couleur caramel mais peu m’importait. Je l’ai trainé jusqu’à la statue avant de reprendre forme humaine et de me revêtir entièrement. Le sang qui avait teinté ma fourrure était encore présent sur mon visage mais je ne l’ai pas retiré, au contraire, il était nécessaire pour ce qui allait suivre. La jument noire qui était mienne s’était éloignée et observait d’un œil attentif ce qui allait suivre. Pour ma part, mon attention était entièrement dirigée vers l’édifice qui avait été érigé en l’honneur des lycans qui avaient combattus les titans, mais bien au-delà de ce symbole, c’était la divinité qui représentait sa race qui était la cible de toutes mes pensées. Au sein d’un cercle de pierre, j’ai allumé un feu avant d’y jeter des herbes particulières, ainsi qu’une touffe de poils issue de ma fourrure.

J’ai pris un couteau avant de commencer à réciter une vieille incantation que j’avais trouvé dans ce livre. Petit à petit, je commençais à prendre conscience avec plus d’ampleur de ce qui m’entourait. Je commençais à ressentir avec plus de précision ce qui était autour de moi car j’écoutais tout simplement ce qui se passait. Je n’étais plus concentrée sur moi-même mais sur ce qui m’entourait. La lame du couteau se posa sur la peau nue de mon bras avant de franchir la barrière naturelle de mon épiderme. Du sang coula presque immédiatement de la blessure et je me suis avancée de l’offrande que constituait le mouton, laissant mon propre sang couleur sur lui.

«  Par cet acte, j’offre mon âme et mon corps.
J’offre tout, mon sang tout comme la mort.
Je demande en échange de l’aide pour pouvoir guider les miens vers un meilleur sort.
Je demande la clémence de la Grande Anüshka pour qu’elle puisse m’aider, là où la seule consigne est d’être fort.
Que la chaleur éveille son attention,
Pour qu’elle puisse recevoir pleinement toute ma passion. »


Je me suis penchée saisissant une branche issue du brasier que j’avais allumé, laissant le couteau au sol avant d’embraser la fourrure de la carcasse animale. Rapidement, ce dernier fut consumé et une fumée s’échappant du corps monta lentement vers le ciel, emmenant avec elle toutes mes pensées vers, je l’espérais, la grande divinité des lycans. La tension qui avait puer nouer mes muscles et qui étreignait mon cœur s’était petit à petit relâchée pour ne laisser en moi qu’un sentiment de paix intérieur. C’est seulement à ce moment-là, que je me suis rendue compte que je n’étais pas seule et que Kishi, ma licorne sombre l’avait compris depuis bien longtemps. Ce ne pouvait pas être la divinité, je ne n’étais pas sotte et je savais fort bien qu’elle ne viendrait pas. Il y avait une personne vivante appartenant aux mortels qui était là et je n’allais pas tarder à trouver sa présence.

B-NET

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Dim 27 Jan 2013 - 17:31




" Il faut hurler avec les loups, si l’on veut courir avec eux. "

La journée avait été rude. Elënna savait peu de choses sur les lycans, elle était encore à la recherche de ceux qui l’accepteraient parmi elle, mais surtout de ceux qui pourraient la comprendre : elle et sa rage incessante. Cette même haine ne s’était que décuplée lorsqu’elle avait fait la rencontre d’un autre lycan à la fosse sanguinaire. D’abord saoule puis kidnappée par des vendeurs d’esclave certainement, ils avaient dû vouloir se débarrasser d’elle en se rendant compte qu’elle n’était pas une simple humaine. Oh, ce n’était pas sa nature lupine qui l’avait trahi, mais son ancien sang elfique et ses oreilles pointues. Un elfe dans la fosse aux loups ne pouvait finir qu’en charpie. Malheureusement pour eux, la jeune femme n’était pas un simple être aux formes sylphides et à l’allure féline. Elle était beaucoup plus. Ses muscles sinueux devenaient plus puissants quand elle se transformait en une louve blanche et le public avait été étonné de voir une elfe se transformer en lycan. Ce genre de transformation était rare. En effet, lorsque ces deux races se croisaient, bien souvent, l’un des deux mourrait mais aucun ne se laissait voir la vie sauve.

Elen avait combattu avec rage, déversant sa colère la plus profonde sur le lycan qui était devenu son adversaire à la seconde où elle était entrée dans cette arène inconnue. Il avait été là au mauvais moment et avait payé le prix de tous ceux qui avaient fait souffrir la belle. Gagnante, la louve s’était attendue à des acclamations mais la foule n’avait pas pris le combat d’un même regard. Une femme, une elfe, un lycan avait réussi à tuer un mastodonte et était vainqueur. Ce n’était pas possible, ce n’était pas normal pour eux. Ce même public avait donc fondu sur elle pour mettre enfin fin à ses jours, mais un géant au regard fou était venu se battre à ses côtés. Une fois de plus, ils avaient triomphé mais lors de leur fuite le dégénéré avait fait de sa vie un enfer, encore une fois.

Elënna secoua la tête. Elle préférait oublier ce qui s’était passé même si elle ne doutait que cela serait difficile. Galopant dans une contrée encore mystérieuse pour elle, la louve blanche profitait du vent qui glissait sur son pelage, sa truffe à l’air frais et sa langue pendant légèrement sur le côté alors qu’elle haletait. Courir, courir pour ne penser à rien. Tous ses sens étaient tout de même aux aguets, prête à bondir sur le premier ennemi qui se présentait. Et si tous les lycans étaient comme ce fou de l’arène ? L’ancienne elfe préférait rester dans le doute pour cette question. Elle espérait rencontrer un lycan bon, avec un cœur bien qu’elle n’était plus certaine d’en avoir un elle-même.

La jeune femme avait passé toute la journée en quête d’un signe de vie humain ou lycan mais rien. Ses pattes commençaient à la faire souffrir et la nuit venait de s’abattre sur elle comme si le ciel lui était tombé sur la tête. La luminosité était très faible du fait de l’absence de lune dans la toison argentée. Seules les étoiles qui scintillaient légèrement illuminaient la route du canidé. Le vent était froid et toute chaleur semblait s’être dissipée avec la nuit Elen stoppa sa course folle d’un seul coup. L’odeur du sang venait de venir titiller son odorat développé. Les oreilles dressaient et la gueule légèrement ouverte pour mieux humer l’air, la louve cherchait d’où venait ce fumet. Cela ne dura pas bien longtemps, elle trouva et se tapit sur le sol pour avancer à pas de loup. Ses coussinets ne faisaient aucun bruit sur le sol. Son ventre lui semblait crier famine. Cette odeur de sang avait réveillé son estomac. Mais cette faim naissante allait cesser quand elle allait découvrir un tableau étonnant.

Une grande statue se tenait au milieu d’une petite clairière. Représentant un homme, un lycan plus précisément, en armure, la sculpture n’était pas seule. A ses pieds, le corps inerte d’un bélier saignait et une jeune femme se tenait face à l’homme de pierre et la bête morte. Un petit feu crépitait à côté d’elle, remplaçant la lumière de la lune inexistante ce soir-là. Le bras du lycan, reconnaissable à son odeur, était ensanglanté et une entaille se dessinait le long de celui-ci. Fixant la statut, la femme se mit à parler.

" Par cet acte, j’offre mon âme et mon corps.
J’offre tout, mon sang tout comme la mort.
Je demande en échange de l’aide pour pouvoir guider les miens vers un meilleur sort.
Je demande la clémence de la Grande Anüshka pour qu’elle puisse m’aider, là où la seule consigne est d’être fort.
Que la chaleur éveille son attention,
Pour qu’elle puisse recevoir pleinement toute ma passion.
"

Se penchant pour mettre le feu au bélier mort, le lycan regarda la fumée, qui provenait du corps embrasé, monter dans le ciel. Elënna regardait la scène sans bouger. Si elle l’avait pu, elle aurait froncé les sourcils pour montrer son incompréhension mais ce fut seulement ses babines qui remuèrent légèrement. Tapie dans les fourrées, la louve au pelage couleur neige ne lâchait pas la femme étrange du regard. Elle était d’une grande discrétion. Pourtant, celle-ci se retourna pour regarder dans sa direction. Elle venait de comprendre qu’elle n’était plus seule. Soudain, des dizaines de questions se bousculèrent dans la tête de la belle. Que faire ? Fuir ? Avancer ? Redevenir humaine ? Ses habits étaient dans une petite sacoche qu’elle glissait autour de son cou, elle n’aurait aucun mal à reprendre forme humaine.

Elen se mit à trotter vers un autre buisson, passant dans la lumière que dégageait le feu. Elle était certaine que son pelage blanc n’était pas passé sans se faire voir, mais c’est ce qu’elle voulait. Elle voulait que le lycan comprenne qu’il avait à faire à une personne de sa race. Dans son autre fourré, le canidé laissa place à une belle jeune femme aux cheveux blanc et au regard d’un gris envoutant. Bien que petite pour une elfe, elle restait dans la moyenne pour les humains et lycans. Frottant rapidement son visage d’une main, Elënna enfila son pantalon en toile et sa brassière de cuir sans oublier sa petite veste fétiche. Elle ébouriffa sa tignasse avant de refaire surface à la vue de l’étrangère en pénétrant dans la petite clairière.

" Bonsoir… Pour qui faites-vous un tel rituel ? "

Elënna n'était pas certaine de ce qu'elle avait vu mais c'est la première chose qui lui venait à l'esprit.


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 



Dernière édition par Elënna Betràyëd le Mer 30 Jan 2013 - 18:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Dim 27 Jan 2013 - 19:31

Elënna & Kimaya


Je n’étais plus seule, le rite était terminé mais avais-je été entendue ? Ma voix était-elle arrivée jusqu’à la déesse ou tout avait finalement échoué, parce que mon offrande n’était pas satisfaisante ou parce que la présence de la louve l’avait tout simplement interrompue ? Il y avait tellement d’hypothèses et de possibilités, tellement de cas de figure mais aucune réponse ne viendrait pour le moment. Si j’avais réussi, je pourrai peut-être le savoir, mais pas tout de suite malheureusement.

A présent, le temps n’était pas aux regrets mais mon attention devait être entièrement dédiée à cette inconnue qui semblait être touchée par la curiosité. Une forme blanche fut éclairée par les flammes qui s’élevaient encore de la proie et du feu que j’avais allumé. Une fourrure aussi blanche que la neige, une fourrure qui devrait appartenir à un être pur et innocent, un pelage qui ne devrait pas connaître le sang ni la guerre. Là où il y avait encore une louve il y a une poignée de seconde, se trouvait à présent une femme gracieuse mais qui ne semblait pas faible pour autant. Malgré son apparence de petite créature faible, aucun lycan n’était à prendre à la légère.

La chevelure de la jeune femme était presque aussi claire de sa fourrure animale et je suis restée là à l’observer un moment en silence, scrutant avec attention tout ce qui m’était permis de voir, tirant des conclusions de mon rapide passage en revue.

« Bonsoir Dame. Ce que je viens de faire ainsi que ma prière étaient adressés à la Grande Anüshka. Cette dernière a été délaissée des miens depuis trop longtemps et il était grand temps de remédier à cela. Vous me semblez cependant bien curieuse et surtout téméraire pour vous permettre de m’interrompre ainsi… »

Je m’étais exprimée comme à mon habitude avec calme mais fermeté. Je ne savais pas si elle connaissait ce rituel ou si elle était totalement ignorante face à ce que je venais de faire. Après tout, le fait qu’elle ne le connaisse pas ne serait pas surprenant puisque ce dernier avait été oublié de tous au fil des siècles. Cependant, j’espérais tout de même que le nom d’Anüshka n’était pas quelque chose d’inconnu pour elle, sinon la jeune femme descendrait inévitablement dans mon estime. J’avais rencontré bon nombre d’habitants du continent qui ne croyaient pas en ces divinités ou qui ne les connaissaient pas que plus rien ne me surprenait à présent. Les temps avaient bien changés depuis que j’étais en âge de comprendre et d’entendre ce qui m’entourait et cela me chagrinait énormément.

Une question me vint cependant à l’esprit, que faisait-elle ici ? Pourquoi cette femme était venue ce soir-là à la Statue des lycanthropes ? Avait-elle également un rituel à faire ou désirait elle quelque chose d’autre ?

« A présent, si vous le permettez, j’aimerai également vous poser une question. Que faites-vous ici ? »

J’étais également curieuse et je voulais savoir ce qu’elle faisait ici car à présent, un doute venait de naître en moi, était-elle venue pour me trouver ? Avait-elle eu vent du fait que je sois partie seule et sans escorte de la meute ? Si cette jeune louve avait des intentions hostiles à mon égard, elle n’allait pas être déçue, c’était certain. Ma licorne sombre revint près de moi en trottinant, cherchant à s'éloigner de l'inconnue. Kishi n'avait jamais vraiment apprécié les personnes qu'elle ne connaissait pas, et encore moins ceux qui étaient étrangers à la meute. Pourtant, je n'avais pas l'impression de sentir une menace particulière venir de cette louve. Au contraire, j'avais presque l'impression qu'elle n'allait pas me causer de problèmes, mais je me trompais peut-être.

B-NET

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Mer 30 Jan 2013 - 18:52




" Autant que savoir, douter me plaît... "

La lune ne semblait guère vouloir faire son apparition ce soir-là. Dommage, tous les loups aimaient hurler à celle-ci leurs plus noirs secrets ou leurs peines de cœur. Elënna adorait être baignée dans cette lumière qui semblait divine lorsqu’elle éclairée le monde entier. Cet astre connaissait toutes les pensées de la belle qui passait des nuits entières à se confier à elle. De ce fait, elle n’aimait pas ces lunes noires où sa confidente disparaissait sans crier gare. Cela promettait-il une soirée de mauvais augure ? Elle n’en savait rien et préférait ne pas y penser.

Seules les flammes du feu l’éclairaient. Elen s’avança encore un peu pour faire preuve de politesse et ne pas masquer son visage. Après toutes, les deux femmes étaient étrangères l’une à l’autre, mais laquelle devait se méfier ? Là était la question. Celle au rituel scruta Elen quelques secondes. Elle pouvait sentir le regard chaud de la lycanne parcourir son corps comme pour déceler un quelconque danger. Mais elle ne trouverait rien. La demoiselle était venue ici par pur hasard et ne cherchait pas la bagarre et encore moins à vouloir faire du mal à une inconnue.

" Bonsoir Dame. Ce que je viens de faire ainsi que ma prière étaient adressés à la Grande Anüshka. Cette dernière a été délaissée des miens depuis trop longtemps et il était grand temps de remédier à cela. Vous me semblez cependant bien curieuse et surtout téméraire pour vous permettre de m’interrompre ainsi… "

L’ancienne elfe écouta attentivement le lycan parler, absorbant chacune de ses paroles. Aucun son de cette douce mais ferme voix n’était allé plus haut que le précédent, un calme certain imprégnait cette mélodie. La Grande Anüshka ? Qui était-ce ? Même si cela faisait quelques années qu’Elënna était devenue une louve, elle ne connaissait pas grand-chose aux mythes et légendes de ceux de sa nouvelle race. Qui était cette femme dont on lui parlait avec une certaine admiration ? Aux propos de la brune, elle supposa qu’il s’agissait d’une déesse, mais sans grande conviction. Puis ses bouquins lui revinrent en mémoire. Après s’être fait attaquée, elle avait tout voulu savoir sur ce qu’elle était devenue et en effet, la déesse se prénommait bien ainsi et était censée apporter sa protection au peuple lycan. Cependant, l’elfe ne connaissait rien aux rituels pour lui rendre hommage ou pour une quelconque raison. Avant une moindre réponse, la lycanne reprit la parole.

" A présent, si vous le permettez, j’aimerai également vous poser une question. Que faites-vous ici ? "

Elënna ne put s’empêcher de sourire. Le cheval à corne de la jeune femme revint vers elle en trottinant, l’air peu rassurée. Un sourcil se haussa sur le front de la belle. Faisait-elle si peur que cela ? Elle en profita pour détailler l’étrange couple. La licorne était semblable aux autres mais sa robe noire faisait d’elle un animal différent et d’une beauté qui paraissait cruelle. La femme, elle, possédait un visage aux traits doux bien que marqué par des doutes et certainement de grandes responsabilités. Ses yeux bleus ressortaient dans cette luminosité presque inexistante. Elen hocha la tête doucement et répondit enfin après quelques secondes.

" Veuillez m’excuser. Il est vrai que la curiosité est un vilain défaut et certainement mon plus gros, mais je semble ne pas être la seule à ne pas y avoir échappé. "

Elle s’efforça de ne pas paraitre menaçante ou autre, elle voulait juste profiter de cette soirée et en apprendre plus sur ce fameux rituel. Une fois de plus, la curiosité s’amusait à la titiller.

" Pour répondre à votre question, je ne fais rien de particulier, je courrais. Je suis une jeune lycanne et je ne connais pas encore les terres de Thaodia. Je me vois navrée si j’ai foulé une terre que je n’aurai pas du approcher. Faîtes-vous partis de ces meutes dont les autres races parlent ? "

La jeune femme aux cheveux de neige voulait en savoir plus. A vrai dire, elle voulait tout savoir. Peut-être que la brune refuserait de lui répondre ? Peut-être qu’elle la verrait comme une ennemie même si ce n’était guère le cas. Il fallait que la louve lui prouve qu’elle pouvait lui faire confiance. Quoi de mieux que de donner son identité ?

" Je m’appelle Elënna. Je suis une ancienne elfe. "


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Mar 19 Fév 2013 - 12:27

Elënna & Kimaya


J’ai levé ma main lentement pour la poser sur la tête de la jument, la rassurant doucement, sans quitter des yeux cette inconnue aux cheveux blancs. Lorsqu’elle reprit la parole, j’ai haussé très légèrement un sourcil, je n’avais pas l’habitude qu’on me tienne tête ou qu’on ne réponde pas directement à mes questions, comme elle venait de le faire à présent. J’allais lui faire remarquer que ma curiosité était plus légitime que la sienne puisque c’était elle qui m’avait interrompue et non le contraire. Cependant, la louve finit par répondre à ma question, même si je n’en étais pas satisfaite ni entièrement rassurée.

Au final, la jeune femme répondit à ma question par une nouvelle question, ce qui me confirma qu’elle était bel et bien nouvelle et surtout ignorante de tout ce qui concernait notre contrée. Ne la jugeant pas tellement menaçante, je me suis assise en tailleur à côté du feu, l’invitant à en faire de même.

« Cet endroit se trouve à la frontière du territoire d’une meute mais il est, si on peut dire, accessible à tous. Cette statue représente quelque chose de particulier, pour nous les lycans, c’est une partie de notre histoire. Pour répondre à votre autre question, je fais effectivement partie d’une meute du cette contrée. J’appartiens à Hurle-Vent, la meute la plus reculée de Thaodia et actuellement, nous ne nous trouvons pas loin du territoire des Croc-Noirs. »

En prononçant ce nom, mon visage se ferma légèrement et j’ai froncé le nez, comme si je venais de sentir une odeur désagréable. Je détestais cette meute autant que les vampires, si ce n’était plus. La jeune femme qui décidemment aimait soit parler soit en apprendre plus sur ces terres déclina son identité et son ancien statut. Ainsi, elle avait été transformée. En y réfléchissant bien, je n’étais guère surprise de savoir, au contraire, j’étais presque énervée. Comme un lycan avait-il pu transformer une elfe, la laissant par la suite seule et sans défenses ? Comment pouvions-nous changer notre image de sauvages qui vivaient à moitié nu si chacun ne faisait pas un effort ? Pour moi, il était inadmissible qu’un tel cas de figure se produise et tout le monde le savait dans la meute, c’était l’une de nos règles d’or. Il n’était pas interdit de transformer des individus d’autres races, à condition de les aider par la suite et de ne surtout pas les laisser seuls.

« Vous prétendez être nouvelle dame Elënna et comme vous ne me semblez pas hostile je vais vous donner un conseil. Vous feriez mieux d’éviter Thaodia ou de trouver refuge auprès d’une meute rapidement. Les temps sont dangereux par ici et un violent conflit déchire les meutes et différentes races du continent. Notre territoire n’était certes pas le plus beau ni le plus accueillant mais à présent, il regorge de sang, de larmes et de colère. La terre crie vengeance et les soldats sont animés par une violence inouïe. Si vous voulez trouver la paix, je vous conseille vraiment de quitter ces lieux au plus vite. Il n’est pas bon d’y vivre pour les étrangers. »

Le terme d’étranger ne lui plairait peut-être pas mais c’était la vérité. La guerre était quelque chose d’horrible et tous les jours, j’en voyais des vestiges. Les collines avaient été par le passé la scène d’un conflit aussi meurtrier que celui qui avait lieu actuellement. Les hommes n’apprenaient jamais et recommençaient continuellement à faire les mêmes erreurs, ils ne grandissaient pas, ils recommençaient encore et encore, se conduisant eux-mêmes à leur perte. En toute honnêteté, si la meute de Croc-Noir était décimée, cela ne me poserait pas réellement de problèmes, bien au contraire. Un petit sourire carnassier se dessina sur mon visage. C’était la seule bonne chose qui pouvait résulter de cette guerre.

B-NET

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Dim 24 Mar 2013 - 18:35




" Le monde est fatigué de la haine... "

Elënna ne savait pas qui était la plus nerveuse. Le cheval dont la tête était ornée d’une corne ou la lycanne à l’air à la fois sauvage mais sage ? Les deux femmes ne se quittaient pas du regard. Par simple politesse pour la belle, mais peut-être par doute ou défi pour l’autre. Elle ne savait que faire, se montrer menaçante pour ne pas paraître faible ou au contraire, baisser sa garde pour adopter une relation avec un minimum de confiance ? Elen ne savait pas pourquoi, mais elle ressentait quelque chose vis-à-vis de l’autre lycan. Celui-ci émanait une autorité bien présente mais qui ne faisait pourtant pas plus d’effet que cela sur la louve. D’après quelques récits qu’Elënna avait pu lire, les chefs de meute possédaient cette présence sur ceux de leur famille. Peut-être qu’elle ne ressentait pas plus de choses que cela car elle n’était pas de sa meute ? La brune était donc-t-elle une haute tête de la hiérarchie lycanne ?

La spirituelle ne semblait pas ravie et convaincue des réponses d’Elen qui pourtant n’avait rien à cacher et lui avait dit la vérité. Elle haussa légèrement les épaules. Après tout, libre à elle de la croire ou non, elle n’était pas là en tant qu’ennemi mais si sa sœur de race en décidait autrement, la demoiselle n’hésiterait pas à sortir ses crocs et griffes. Après quelques secondes de silence, la brune délibéra et l’invita à s’asseoir près d’elle alors qu’elle se laissait tomber au sol près du feu. Bon, finalement, peut-être qu’il n’y aurait pas de sang versé ce soir.

" Cet endroit se trouve à la frontière du territoire d’une meute mais il est, si on peut dire, accessible à tous. Cette statue représente quelque chose de particulier, pour nous les lycans, c’est une partie de notre histoire. Pour répondre à votre autre question, je fais effectivement partie d’une meute du cette contrée. J’appartiens à Hurle-Vent, la meute la plus reculée de Thaodia et actuellement, nous ne nous trouvons pas loin du territoire des Croc-Noirs. "

Elënna s’était avancée à pas de velours, s’accroupissant près de la conteuse pour finir par s’asseoir sur son postérieur, l’écoutant attentivement comme une enfant écoute une histoire avant de dormir. Thaodia était donc divisé en plusieurs régions pour chaque meute, elles ne vivaient pas en harmonie et c’est pour cela que les archives contaient des batailles pour un bout de territoire ou même des alliances, durant toute l’histoire d’Ephaëlya. Mais à priori, les deux jeunes femmes ne risquaient pas d’être attaquées ici car le lieu était considéré comme neutre. Si cette statue était si importante, que représentait-elle exactement ? Elen mit la question de côté dans sa tête. La brune présenta sa meute sans pour autant se présenter elle, comme évitant le sujet depuis le début. Puis lorsqu’elle prononça le nom d’une autre meute, son visage devint plus dur et ses traits plus marqués comme si elle venait de prendre 5 années de plus et son nez se fronça comme si une odeur nauséabonde venait d’atteindre son odorat. Plus de doute, les meutes étaient ennemies et à priori, la Hurle-Vent n’aimait pas les loups des Croc-Noirs. Une question vint titiller l’esprit de la belle. Si elle décidait de rejoindre une meute, comment saurait-elle laquelle choisir ? Puis la brune sembla emprise d’une intense réflexion lorsqu’Elënna déclina son identité.

" Vous prétendez être nouvelle dame Elënna et comme vous ne me semblez pas hostile je vais vous donner un conseil. Vous feriez mieux d’éviter Thaodia ou de trouver refuge auprès d’une meute rapidement. Les temps sont dangereux par ici et un violent conflit déchire les meutes et différentes races du continent. Notre territoire n’était certes pas le plus beau ni le plus accueillant mais à présent, il regorge de sang, de larmes et de colère. La terre crie vengeance et les soldats sont animés par une violence inouïe. Si vous voulez trouver la paix, je vous conseille vraiment de quitter ces lieux au plus vite. Il n’est pas bon d’y vivre pour les étrangers. "

La belle fronça les sourcils. A présent, elle était des leurs et pourtant la lycanne la traitait comme une étrangère. Elle avait toujours entendu dire que les lycans étaient solidaires, du moins lorsqu’ils n’étaient pas en guerre. Alors pourquoi celle-ci la considérait-elle comme une inconnue ? La réponse était simple pour Elen. Elle n’était pas réellement un lycan, elle n’était pas née ainsi ou une humaine mordue, elle était pire. Une louve aux oreilles fines et élégante, une elfe à la transformation rapide, un mélange entre deux races, un bâtard. Mais après tout, peut-être que la Hurle-Vent disait seulement cela pour la protéger, même si cela n’avait pas cet effet dans le cœur de la demoiselle. Son ancienne race la rejetait, alors que ferait-elle si les lycans faisaient de même ? Redressant légèrement le buste, le regard plein de courage, la jeune femme aux cheveux de neige reprit la parole.

" Alors je trouverai une meute qui me correspond et s’il le faut je ferai couler le sang de nos ennemis. Je suis un lycan à part entière maintenant, je ne retournerai pas chez ceux qui m’ont chassé en me traitant de monstre. S’il y a un lieu où je dois me sentir chez moi, c’est en Thaodia et je ne partirais pas… "

Elënna n’avait jamais été répugné à faire la guerre. Pour elle, s’il y avait guerre, c’est que le besoin était bien là. Elle qui adorait manier les armes auparavant, avait hérité d’une tout autre façon de se défendre, son côté animal, la louve blanche qui sommeillait en elle. Certes la guerre amenait des morts et tout ce qui pouvait aller avec mais les hommes étaient comme ça et chacun d’eux avait un esprit de vengeance dans le cœur, chacun d’eux voulait voir quelqu’un disparaître et le regard ainsi que le sourire de la brune finit de convaincre la belle. Si elle-même s’écoutait, c’était le sang elfique qu’elle voulait goûter. Ces êtres qu’elle aimait plus que tout mais qui l’avaient traité comme un chien, comme une moins que rien, comme un monstre. Si elle n’avait jamais souhaité changer de camp, Elen s’était fait à l’idée et aimait ce qu’elle était devenue. Quiconque se mettrait en travers de sa route le paierait. La louve fixait le feu qui crépitait, une étincelle de haine mêlée à de la tristesse brillait dans son regard gris.

" Mais merci de me mettre en garde. J’ai une dette envers vous… Puis-je savoir votre nom, madame ? Il ne me semble pas que vous vous soyez présentée… "

Attrapant un bout de bois, la jeune femme aux cheveux de neige le plongea dans les flammes, titillant le feu qui dansait sous les assauts du vent. La source de chaleur éclairait la petite clairière, remplaçant le travail que la lune n’exerçait pas ce soir. Quelques bruits entouraient les deux femmes, la manifestation d’une nature vivante. Elënna aimait la nuit… Elle s’y sentait en sécurité contrairement à d’autres…

HRP:
 

_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Kimaya Laraheris
Chef de Meute de Hurle-Vent
avatar

Messages : 282
Age du personnage : 29
Alignement : Loyal Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 100
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Dim 28 Avr 2013 - 13:02

Elënna & Kimaya


La détermination dont elle faisait part était tout à son honneur mais il fallait être réaliste, j’avais peur qu’elle ne se fasse de fausses idées. Pourtant, ce n’était pas à moi de l’empêcher de poursuivre son destin. Si elle souhaitait véritablement suivre cette voie, et bien qu’elle le fasse, cela ne me concernait plus. En réalité, je comprenais petit à petit son sentiment, celui de n’appartenir à aucun clan et être considérée par les autres comme une pestiférée. La marque que j’arborais à l’épaule en était la preuve, et ce, depuis ma naissance. J’avais dû me battre et prouver ma valeur pour me faire accepter par les loups, alors que j’étais une sang-pur. Comment les lycans devaient réagi face à cette femme transformée ? J’étais ouverte d’esprit et je tentais de faire en sorte que mes loups le soient aussi. En y repensant, c’était tout de même grâce à une elfe transformée que j’avais trouvé le courage de devenir chef de la meute et je ne le regrettait nullement.

« Ne me remerciez pas. J’ai été maladroite, oubliant par la même occasion à qui je dois ma place actuelle au sein des miens. »

La méfiance qui aurait dû apparaître en même temps que la question de l’hybride ne vint pas. Au contraire, j’avais à présent envie de lui faire confiance et de cesser avec mes angoisses face à l’étranger. Sans chercher à paraître plus imposante, ma voix s’éleva à nouveau, apportant ainsi la réponse qu’elle attendait tant.

« Je me nomme Kimaya Laraheris. Je suis l’Alpha de la meute de Hurle-Vent que je considère évidemment comme ma propre famille. Êtes-vous sûre ma Dame de vouloir toujours avoir une dette envers moi ? »

Un sourire en coin naquit sur mes lèvres. Elle avait parlé sans savoir qui j’étais et pour moi, cela ne comptait pas si elle ne savait pas réellement qui j’étais. A présent, elle avait toutes les cartes en main pour pouvoir savoir le comportement qu’elle devait adopter face à moi et si elle voulait véritablement avoir une dette envers une chef de meute. Je l’ai regardé joué avec le feu en silence, regardant de temps à autre l’horizon et prenant gare aux odeurs apportées par le vent. En ces temps de guerre, nous n’étions jamais à l’abri et la moindre alerte ne pouvait être ignorée

« Avez-vous un endroit où passer la nuit ? Cela m’embêterait de vous laisser vagabonder seule dans une contrée que vous ne connaissez pas sur le bout des pattes. »

Ma bienveillance naturelle semblait refaire surface, laissant de côté mes appréhensions pour ne voir devant moi qu’une louve nouvelle sur nos terres et qui ne pouvait pas errer seule ainsi. J’avais de l’empathie pour elle et c’était certainement pour cela que je ne pouvais pas la laisser, que je voulais la protéger peut-être, au fond de moi. Même si nous n’étions pas sur mes terres, la solidarité devait être maitresse, encore plus face à une nouvelle lycanthrope.

B-NET

_________________
Vivre c'est se mettre en danger.
De la même façon qu'apprendre à marcher
C'est d'abord accepter l'idée de tomber
♥P.B

Spoiler:
 

Kishi : Licorne Sombre


DC de Linaëwen Sv'nhildë &
CR de Jessica Kateya Nokomis †
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elënna Betràyëd
Chef de Meute de Sang-Chaud
avatar

Messages : 425
Métier : Chef de Meute de Sang-Chaud
Age du personnage : 125
Alignement : Chaotique neutre
En couple avec : Ta soeur è.é
Double Compte : Abygaël & Kiaya

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   Lun 29 Avr 2013 - 21:46




" Le destin ne cesse de nous rattraper... "

Les prunelles de la louve ne quittaient pas les flammes. Ces mêmes flammes qui dansaient dans son regard comme si un feu brûlant était attisé au fond d’elle. Un feu qui matérialisait beaucoup de choses en elle. Son courage, sa détermination, sa joie mais aussi sa haine et sa colère, son entêtement et ses douleurs, tant de choses qui étaient enfouies au plus profond de son être et qui y resteraient certainement à tout jamais. C’était ses secrets, ses rêves mais aussi ses malheurs…

Elënna vit ses démons lui revenir en mémoire alors qu’elle avait parlé d’une de ses envies les plus fortes, se faire accepter. Après tout, folle était la personne qui voulait rester seule et abandonnée. La belle avait grandi avec une famille et avait toujours été entourée. Elle aimait sa nouvelle vie de vagabondage et de découverte mais il lui manquait cette chose importante qui avait toujours fait partie de sa vie avant son attaque : les sentiments forts et sincères tels que l’amitié ou l’amour. En effet, la jeune femme aux cheveux de neige était persuadée qu’en trouvant une meute qui lui correspondrait, elle retrouverait tout cela. Elen trouverait sa voie et une fois que celle-ci serait entre ses mains, elle ne la lâcherait plus.

" Ne me remerciez pas. J’ai été maladroite, oubliant par la même occasion à qui je dois ma place actuelle au sein des miens. "

La louve n’était pas certaine de comprendre. Elle jeta un regard à la brune, haussant un sourcil. Qui l’avait aidé ? Une elfe peut-être ou alors un lycan mordu, comme elle. C’était certainement le cas et si cela se validait, voilà pourquoi l’inconnue baissait légèrement sa garde pour le plus grand plaisir d’Elënna. Elle n’était pas venue ici en ennemie et préférait les discussions posées plutôt que celles où une tension peut toujours se faire ressentir. Comme pour confirmer l’impression de la fille de neige, l’autre se présenta enfin.

" Je me nomme Kimaya Laraheris. Je suis l’Alpha de la meute de Hurle-Vent que je considère évidemment comme ma propre famille. Êtes-vous sûre ma Dame de vouloir toujours avoir une dette envers moi ? "

Elen l’écouta attentivement lorsqu’elle se présenta mais ne bougea pas d’un cil lorsque la brune évoque son rang. Elle était une chef de meute, la belle lui devait un certain respect mais elle n’irait pas jusqu’à s’incliner devant elle. C’était une Hurle-Vent et Elënna n’était rien pour le moment. Elle était seule maîtresse de ses choix même si elle voulait que cela change. Un sourire s’était dessiné sur les lèvres de l’alpha. Quelque chose avait plus à la louve blanche dans ses propos. Elle avait dit que sa meute était sa famille et c’était exactement ce que recherchait Elen. Mais cette histoire de dette était bien réelle pour elle. Les secondes passèrent lentement alors que la brune guettait les alentours et humait l’air discrètement. L’elfe, elle, réfléchissait. Ses paroles étaient toujours sincères et elle tenait ses promesses.

" Encore plus enchantée de vous rencontrer alors chef de Hurle-Vent. Cependant, malgré votre poste, mes mots ne changeront pas. J’ai une dette envers vous et je ne doute pas qu’un jour nous nous reverrons. "

Ce fut au tour d’Elënna de sourire. Elle n’aimait pas les gens faux et ne l’était certainement pas. S’étirant tel un félin et baillant légèrement, elle tourna la tête par pure politesse avant de poser à nouveau son regard gris sur Kimaya. Une femme, c’était une femme et elle avait le plus haut poste que l’on pouvait avoir parmi les lycans. Elen était admirative de cette lycanne même si elle ne le montrerait certainement jamais. Et elle ? Avait-elle le caractère et la force mentale pour pouvoir supporter un tel poste ? Inconsciemment, l’ancienne elfe venait de faire naître en elle un nouveau rêve, un nouveau projet et un nouveau but à sa vie. Peut-être qu’elle aussi pourrait gérer une meute ? Bien entendu, ses espoirs s’évanouirent bien vite. La demoiselle n’était pas stupide et naïve, elle savait bien que pour trouver une meute il fallait trouver des loups ou alors en trouver une sans chef, mais c’était beaucoup plus compliqué. Elle soupira et la brune la tira de ses pensées, reprenant la parole.

" Avez-vous un endroit où passer la nuit ? Cela m’embêterait de vous laisser vagabonder seule dans une contrée que vous ne connaissez pas sur le bout des pattes. "

Un sourire sincère s’afficha sur les lèvres de la belle. Levant son regard vers le ciel, scrutant les étoiles et cette nuit qui était pour le moment sa seule et véritable amie. Elënna reposa ses yeux gris sur la chef de meute et reposa son bout de bois dans le feu, le regardant du coin de l’œil se consumer rapidement. Dans un mouvement souple et agile, la lycanne blanche se releva et s’épousseta de manière désintéressée. Il était temps pour elle de filer. Elle ne savait pas forcement pourquoi mais ressentait le besoin d’être seule pour réfléchir après les révélations de Kimaya. Se courbant légèrement avec un air amusé, Elen prit la parole.

" Je suis navrée de devoir vous quitter ainsi et si rapidement ma Dame mais j’ai le pressentiment que le destin n’attend plus que moi. Sachez que j’espère un jour vous revoir et un jour avoir autant de poids que vous dans la balance. Si un jour, l’idée de ma dette vous revient en mémoire, vous me retrouverez, j’en suis certaine. Bonne nuit à vous Kimaya et n’ayez crainte, la nuit est devenue mon lieu de prédilection. "

Se redressant, Elënna fit quelques pas en arrière pour disparaître dans la nuit noire, quittant le petit halo de lumière qu’avait créé le feu de bois. Elle se sentait mal de quitter ainsi la chef de meute qu’elle venait à peine de rencontrer mais elle en éprouvait le besoin. Aussi, elle était persuadée que ce n’était pas la première et dernière fois qu’elles se verraient. Partant au pas de courses, retirant ses vêtements, Elen reprit sa forme lupine en bondissant dans un buisson, les bruits de sa course s’éloignant de la clairière…

HRP:
 


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Roses:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ephaelya.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le rite est terminé mais tu n'étais pas attendue... [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Taverne] Mais que fait-il là ? [PV : Gabarel] [Terminé]
» Arawn Eolun [Normalement terminé, mais en relecture tout de même]
» La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. [Terminé]
» [Terminé] Mais qu'est ce qu'on fait là? [PV Evrann]
» T'es mignon mais t'es un peu collant - Phen [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Thaodia (Contrée des Lycans) :: • Refuge de la Griffe Noire • :: Statue des lycanthropes-