Partagez | 
 

 En quête de vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: En quête de vérité.    Ven 16 Nov 2012 - 0:55

Cela faisait quelques jours déjà que Drek avait quitté l'île d'Athël. Il avait passé quelques temps près du lac de l'aube afin de se
reposer, et il avait beaucoup apprécié de pouvoir profiter de la douce quiétude du lieu. Il avait eu le temps de se détendre et de réfléchir : passant presque toutes ses journées allongé dans l'herbe à laisser son esprit vagabonder.
Il se sentait fort, plein de vigueur, mais étrangement vide quelque part. Il avait rarement eu le temps d'y réfléchir par le passé, mais le voile de mystère qui entourait les origines de sa propre mère le tourmentait. Qui était-elle ?
Et pourquoi le reste de sa famille cherchait à lui cacher la vérité ? Même ses petites sœurs semblaient être au courant, mais que pouvait il donc y avoir de si spécial pour que lui seul soit condamné à ne pas la connaitre ? Tout cela le tracassait énormément, et c'est pourquoi il avait finalement pris la décision de mener l’enquête.
Drek avait un jour entendu dire que son père avait longtemps fréquenté une femme vampire, par rapport à la mort de Dáinsleif, son oncle. Il était naturellement impossible qu'une telle créature soit sa mère, alors il devrait chercher ailleurs pour le moment, trouver une piste tangible... Quelle était-elle déjà ? L'histoire que son père lui racontait presque tous les soir à propos de son oncle ? Drek avait tenté de se souvenir en récitant à voix haute tout en observant les eaux cristallines du lac de l'aube sur lequel la nuit venait de tombée.


-"Un jour, Dáinsleif, le plus vaillant des mercenaires de tout Ephaëlya fit un long chemin à travers les bois maudit du territoire des vampires. Perdu et sans un endroit sûr ou passer la nuit, il décida de s'aventura en Ambroisie, malgré les risques encourus.
Après avoir échappé à une poignée de suceurs de sang, il fonça droit vers une grande bâtisse ou il croisa une très ancienne dame vampire, baronne des lieux. Il crut au départ que celle-ci signerait sa perte, mais sa prédiction était à la fois proche et lointaine de la réalité. En effet, celle-ci avait décidé de l'accueillir dans son manoir en promettant de lui accorder sa protection. Mais fier mercenaire qu'il était, Dáinsleif n'accepta pas de rester ainsi gratuitement et offrit une partie de son sang à son hôtesse... Durant l'étreinte vampirique, il vit et ressentit des choses qu'il n'avait jamais vu auparavant, l'affectant profondément, jusqu'à toucher son âme pourtant si pure et guerrière. Il était tombé amoureux de la femme vampire et avait apprit de sa bouche qu'une faction indépendante de Lycans prévoyaient de donner l'assaut sur le manoir une fois le soleil levé, tel une bande de lâches. Malgré ses blessures et le sang qu'il avait perdu, le mercenaire se leva très tôt le lendemain et alla se poster devant la porte de la bâtisse. Il ne mit pas longtemps à surprendre un conciliabule de gens suspects, se croyant complétement à l'abri dans une ville vampire en plein jour. Quel grand tord. Lorsqu'ils virent Dáinsleif les interpeller, ils se transformèrent en loups féroces et se jetèrent sur lui. C'est alors que, envahit par une rage nouvelle et passionnée, le mercenaire se transcenda dans le cœur de la bataille, devenant un terrifiant berzerk et massacrant pas moins d'une demi douzaines de lycans à lui seul. C'est avec un bras en moins et les paupières lourdes qu'il rejoignit péniblement l'entrée du manoir. S’appuyant sur son épée gigantesque, il se tint debout jusqu'à ce que la nuit tombe, effrayant les éventuels curieux de part le spectacle sanglant qu'il offrait..."


Une épitaphe en vers était dédié à la mémoire de ce héros, Drek la connaissait par cœur depuis son enfance. Ce héros qu'avait été son oncle.

-"Le soleil était haut dans le ciel à présent...
Il éclairait de ses traits un spectacle sanglant...
un homme se tenait debout au milieu du tableau, un homme couvert de sang...
Il montait la garde malgré ses blessures, et nul n'en aurait fait autant.

Le crépuscule tombait désormais,

Il éclairait la scène d'une faible lumière mordorée...
le sang coagulait maintenant, prenant un aspect graveleux et cassant...
Un homme se tenait debout au milieu du tableau, un homme couvert de sang...
Il montait la garde mal-grès qu'il fut mourant...

La nuit la plus noire avait envahie les lieux...
Masquant la scène horrible à nos yeux...
Mais un homme se tenait bel est bien dans l'obscurité encore...
Il montait la garde sans bouger, malgré qu'il soit mort...


Si quelqu'un était venu à ce moment la, pour s'approcher et voir l'homme qui se
tenait si droit... Il aurait vu qu'il souriait, fier d'être mort au combat..."

Drek trouvait ces vers maladroit et touchant. Par qui pouvaient il avoir été écrit ? Par un inconnu ? Par la dame vampire peut être ? Elle aurait sans doute fait montre d'une plus grande qualité de plume si tel été le cas. Ou alors, son père lui même les avait rédigé ; cela lui ressemblait bien, il avait été tellement affecté par la mort de son grand frère. Les seuls indices à la disposition de Drek étaient son nom de famille, ainsi que la cité des vampires. Il s'était fait une remarque intéressante à ce propos d'ailleurs : si il parvenait à retrouver la trace de son oncle, alors il lui serait plus facile de remonter jusqu'à son père, voir même à sa mère. Heureusement pour lui, les vampires étaient quasi immortels, il trouverait donc certainement des personnes qui pourraient se rappeler de tels événements. Et si il mettait la main sur un Lycan, ce serait encore bien mieux. De toute manière, Drek était un homme d'action, et il s'était rapidement mis en route vers Ambroisie, la cité des vampires. Il avait toujours conservé sur lui une carte très détaillée d'Ephaëlya, ce qui lui permettait de se rendre ou il voulait sans vraiment se perdre ou faire de trop grands détours, ce qui semblait être une tare dans la famille.

Son voyage avait donc duré pas loin d'une semaine pour se rendre jusqu'à la cité d'ambroisie. Le trajet s'était fait sans trop d'encombres et c'est en relative bonne forme qu'il aperçut les remparts de la ville, le soleil se couchant à peine à l'horizon. Il est vrais que pour rechercher un vampire, mieux vaut ne pas venir en plein jour, ce serait stupide. Cependant, il pourrait profiter de la sécurité accordée par les derniers rayons de soleil pour tenter de trouver le fameux manoir ou son oncle avait perdu la vie en le défendant.

Cependant, il eu beau tourner en rond dans les ruelles pendant des heures ; il n'avait en sa possession que trop peu d'indice pour retrouver les lieux exactes. Le manoir Tombétoile devait être bien caché si il appartenait à une famille influente de vampires. Drek avait espéré retrouver la vampire pour laquelle Dáinsleif s'était sacrifié ; mais selon son père, elle s'en était allé par delà les océans afin de disparaitre de la surface de ce monde. Mensonge ou réalité ? Armand n'aurait pas inventé une telle histoire, sachant qu'il avait lui aussi une certaine affection pour la vampire. En tout cas, Drek mènerait son enquête quoi qu'il lui en coute, même au risque de perdre la vie...
La nuit avait donc finie par tomber sur la ville, et des bruits d’activités commençaient à se faire entendre tout autour du mercenaire. Les vampires sortaient finalement de leur sommeil pour vivre leur vie nocturne, et malheureusement, Drek avait négligé un paramètre essentiel. N'est-ce pas justement au réveil que ces créatures sont le plus assoiffées ? Il risquait très gros. Et même en pariant sur le fait que, le ventre vide, ils seraient affaiblis, les vampires n'en restaient pas moins dangereux. Mais de toute manière, il savait à quoi s'attendre en venant ici, il avait l'habitude de mâter des bête sanguinaire. Pas des créatures surnaturelles bien-sur, mais il savait se battre, cela ne ferait pas grande différence.

-"Hé... Que fait tu ici toi ?"

Il sentit un frisson dans son dos et se retourna : une femme en robe de soirée plutôt démise, comme fraichement sortit du lit, se tenait juste derrière lui, dans une posture lasse. Conservant tout son sang-froid, Drek s'éclaircit la gorge et expliqua à voix haute.

-"J’enquête sur une vieille affaire."

La vampire haussa un sourcil.

-"Tu es bien courageux... Ou complétement stupide, pour oser venir ici comme ça. Et que cherches tu ?"

Elle eu un sourire amusé avant de faire un pas vers le mercenaire. Celui-ci ne broncha pas, tenant toujours sa voix sur un ton neutre.

-"Le berzerk du manoir Tombétoile. Il y a des années de ça."

La femme vampire écarquilla brièvement les yeux et son sourire disparue.

-"Ho... Tu cherches les Tombétoile ? La rumeur dit qu'ils ont tous disparus. Cependant, si tu veux tenter ta chance, le manoir se trouve tout à fait à l'ouest de la grand place, derrière les bas quartiers."

Elle s'interrompit brutalement, humant l'air. Drek était sur ses gardes, il jeta des coups d’œils inquiets de droite et de gauche.

"Hmm... Je suis pas du genre à courir derrière les garçons qui cachent leur visage... Mai eux, ils ne vont pas se gêner. Bye bye, monsieur l’enquêteur."

Elle lui fit un petit signe de la main accompagné d'un sourire ironique, juste avant de disparaitre dans l'ombre.

-"Merde !"

Drek s'était aperçu que des silhouettes sombres étaient entrain de l'encercler en passant par les toit et les ruelles. Il se faisait déjà prendre en chasse, mais au moins il savait ou se trouvait le manoir. Il n'eut donc d'autre choix que de courir le plus vite possible à travers les rues et les allées, ce qui déclencha une série de rires moqueur venants de partout à la fois. Il comprit alors que le moment était venu de dégainer sa lance. C'est alors qu'au détour d'une ruelle, il tomba nez à nez avec un de ses poursuivants, celui-ci ne perdant pas de temps pour lui sauter à la gorge. Le mercenaire eu à peine le temps de faire un bond en arrière, la créature était très rapide, ses crocs réussirent à déchirer légèrement la chair de la nuque de Drek. Celui-ci resserra alors sa poigne sur le milieu du manche de son arme et l'envoya se ficher en plein dans la poitrine du vampire. On moins serait il hors d'état pendant un bout de temps. En tout cas, cela eu pour effet de calmer ses poursuivant dont il n'entendait presque plus les rires ou les murmures. Avançant toujours vers l'ouest, il tomba à nouveau sur une créature buveuse de sang qui se jeta sur lui, s'empalant presque volontairement sur sa lance. Puis soudain, d'autres assaillants surgirent des toits, bondissant sur Drek, impuissant à riposter tant qu'il n'avait pas retirer son arme du corps de la créature. C'était donc une diversion.

"Bande de lâches !"

Tandis que deux vampires étaient entrain de lui mordre l'épaule et la nuque, il réussit à récupérer sa lance et à empaler une autre créature qui approchait. Il se sentait faible. Il avait déjà perdu beaucoup de sang dans sa vie, mais cela ne lui avait jamais fait un tel choque. Il eut tout le plus grand mal à trouver la force d’assommer les deux parasite accroché à lui, en se jetant simplement sur les murs pour les y écraser. C'est alors qu'il continua d'avancer, ayant perdu beaucoup de sang, la lance à la main tâchée de celui de ses assaillants. Il avait encore un peu de forces en lui, il pourrait sans doute marcher encore un peu, le décor changeait déjà : les quartier avait l'air plus chic, mieux fréquentés... Cela lui redonna espoir et il se mis à redoubler d'effort.
Mais au bout d'une demi lieu, il sentit sa vue se troubler : son sang s’échappait toujours des plaies vampiriques qui lui avaient été infligées. Il fit un pas, puis un autre, puis un tout derniers, avant de tomber à genoux. Il tentait de ne pas succomber, de ne surtout pas s'évanouir.
Puis soudain, inexplicablement, les bruits de pas et de frottement s'étaient tues. Ses poursuivants avez cessés leur chasse et un certain calme était revenu : calme uniquement rompu par les bruits de sa respiration, tandis qu'il reprenait son souffle avec difficulté, surmontant les vertiges dû à la perte de son sang. Il lui fallait se reposer en sécurité pour récupérer ; mais ou trouverait il un endroit sûr au cœur même de la cité des vampires ?
Revenir en haut Aller en bas
 

En quête de vérité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?
» Dextérité main gauche-main droite
» Une punition méritée, vraiment? [Jane]
» Célérité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-