Partagez | 
 

 Le bosquet du crépuscule... - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Dim 28 Aoû 2011 - 17:15

Un peu plus de trois mois s’étaient écoulées depuis son départ d’Evanya…

Les siens lui manquaient… les terres et les rivières, les sourires des enfants et les rires des plus grands… la chaleur du soleil se levant au plus haut à la vallée des cascades... Tant de choses s’étaient passées depuis… qu’il ne pouvait retourner en Evanya bien malgré lui. Il se devait de continuer sa quête à la découverte d’Ephaëlya. Dans un sens, il s’aimait à voyager ainsi, baroudeurs des grands chemins, chevaucheurs des plaines, randonneurs des forêts… l’émissaire avait tant écrit dans son livre de rapport qu’il dû en acheter un autre lors de son escapade en terres lycanes.

Marchant à travers la forêt des damnés, ses terres n’en étaient qu’à l’autre extrémité... Devait-il y aller? L’envie le poussait à y réfléchir sérieusement tandis que son devoir l’en empêchait avec ferveur. Pourtant, ses pas l’y emmenaient à en croire qu’il se devait tout aussi bien d’y faire une halte pour prouver qu’il n’avait disparu tout comme l’ancien émissaire, Farön Nissaï, qu’il n’avait encore retrouvé. C’est donc avec un pas lent qu’il continua de marcher à travers la forêt, l’arc à son dos, sa dague courbée à sa ceinture, quant à son armure bleutée, elle ne pouvait qu’intriguer les créatures des bois.

La forêt des damnés étaient parsemées d’imposants arbres morts dont les épaisses branches empêchaient la lumière de l’astre étincelant de tapisser le sol froid et boueux. Pourtant quelques rayons vinrent à percer la barrière boisée à certains endroits, laissant quelques faisceaux lumineux transpercer les tristes bois comme une lame transpercerait la peau. Une ambiance pesante résidait avec force, ne laissant que l’insécurité emplir les lieux. Malgré tout, le jeune elfe était serein, il en avait vu pire durant son voyage comme à s’en dire qu’il lui fallait beaucoup pour le surprendre à présent. Il aurait bien pu survoler cette forêt mais il ne le fit, la découverte n’en était que plus excitante à pied. Il laissa Yalmenël gambader dans les airs avant qu’il ne franchisse la frontière entre la forêt des sanglots et celle des damnés, bien qu’il se sache tout de même observer par cette créature qui se devait certainement de l’épier au loin, espérant qu’il n’arrive rien à son maître. Connaissant Yalmenël, Ayliän se savait protéger, il lui suffisait de l’appeler pour qu’il s’en vienne à le rejoindre.

Voilà des heures que l’émissaire elfe marchait, la fatigue commença à se faire sentir, respirant difficilement l’air malsain de la nature morte qui semblait oppresser sans pitié son amour à mère nature. De sa fine ouïe, il crut percevoir le bruit de l’eau s’écouler, se rappelant sa chère vallée des cascades… La soif se fit vite sentir après cela et le liquide de vie n’était que très rare dans certains coin de la forêt. Se fiant à son ouïe, il marcha en direction des remous de l’eau. Après quelques minutes, il aperçu un fin filament d’eau traverser les bois et se mit à le suivre jusqu’à arriver à un arbre des plus imposants de par son énorme tronc. Celui-ci lui faisait face et les eaux s’en voyaient le contourner d’un côté. Les lueurs du soleil vinrent à éblouir les branches mortes à son sommet tandis que quelques végétations apparurent à la lumière comme à s’en dire que de l’autre côté la nature avait repris ses droits… La lumière du soleil et la fine rivière ne pouvait que redorer la vie en ce lieu des plus tristes et un fin sourire plutôt rassuré se dessina au visage de l’elfe.



Ayliän se mit à marcher avec plus d’entrain, caressant l’arbre de sa main en le contournant tout comme le faisait la petite rivière qui semblait croître au fur et mesure de ses pas. Les remous des eaux vinrent à émaner bien du bruit aux oreilles de l’elfe…
La végétation se fit de plus en plus dense et les rayons de l’astre brulant purent enfin caresser à quelques moments le visage du Gardien de la Nature. La rivière emmena Ayliän à d’étranges ruines, vestiges de nombreux combats certainement. Le lieu semblait tant serein contrairement à la forêt en elle-même qu’il se plaisait à découvrir celui-ci avec beaucoup d’intérêt. Sa route stoppa lorsqu’il fit face à un long escalier qui ne semblait avoir faiblit au temps bien que la flore s’éprenait de celui-ci, entrelaçant de ses racines les nombreuses marches qui semblèrent menaient à bien des rêves. Sa respiration fut plus lente, inspirant profondèment, il commença l’ascension en gravissant les marches une par une. Les ruines guidèrent la rivière dans la même direction…



Le ciel s’ouvrit, surgissant à nouveau d’entre les arbres, le soleil quant à lui se mit à descendre inexorablement, repoussant la noirceur de toutes ses forces, le firmament vint à devenir un vrai brasier. La nuit n’avait de cesse d’épier le jour mais il était encore trop tôt pour qu’elle ne soumette son frère à l’abandon. Lorsqu’il arriva à la dernière marche, Ayliän se retrouva à un petit bosquet surélevé… Le petit bois n’en était que plus magnifique, la flore en était tant surprenante que ses yeux s’emplirent de couleurs en un instant. Un coin de paradis dans une forêt de plus macabres… un présent du destin…

Ses mains vinrent à caresser les fleurs et autres végétations tandis que quelques chants d’oiseaux adoucirent son cœur bien plus encore et l’air si mauvais soit-il était à présent délicieux. Marchant, le cœur léger, son regard suivit une libellule émanant une jolie couleur mauve. Celle-ci guida l’elfe à travers le petit bois et il ne lui fallut que peu de temps pour découvrir au milieu de ce bosquet, une cabane semblant sortir tout droit d’un rêve…







Les battements de son cœur se mirent à battre bien plus fort encore, les cadences ne purent qu’être rythmées par la joie qu’il ressentait en cet instant même. Une cabane isolée, semblant être abandonnée depuis longtemps maintenant. Elle se voyait surélevée sur un promontoire de terre et de racines, un escalier en colimaçon semblait mener le regard de l'elfe à une infinie passion qu’il ne comprit réellement.

Ayliän se tenait face à la cabane, contemplant la beauté du crépuscule enlacer la maison de bois…


Dernière édition par Ayliän Faën le Ven 27 Jan 2012 - 3:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Dim 28 Aoû 2011 - 18:41

La belle était partie sans un mot de sa rencontre avec Sebastian, qui n'en était finalement pas vraiment une puisqu'il ne savait même pas le nom de la louve. Celle-ci avait parcourut la forêt pendant plusieurs minutes, peut-être même des heures. Le sommeil l'avait atteinte depuis un bon moment lorsqu'elle fut guidée par une douce odeur végétale, qui l'apporta au pied d'un grand arbre. Il lui restait encore quelques fleurs accompagnées de deux ou trois feuilles, mais ses pieds étaient couverts d'une douce mousse verte où Lucie vient à s'installer. Elle était si confortable que la belle fut vite emportée dans ces beaux rêves, qu'elle fait pratiquement chaque nuit ou à chaque repos. Le rêve de tout refaire, tout refaire en étant libre.. Tout ceci était possible maintenant..

Son rêve l'a guida dans plusieurs endroits, tous aussi étranges les uns que les autres. Lucie au milieu, vêtue de simples lianes ou de robes mauves, comme ça lui va si bien. Son sommeil n'était point brusqué mais si doux. Il n'y avait plus un cauchemar, tous étaient agréables et beaux, faits comme si c'était une réalité. Si seulement cette douce réalité existait, elle n'en serait pas aussi triste et déçue. Un nouvel endroit lui fit montré, la jolie plaine d'Evanya. C'était le seul qu'elle avait reconnu, parmi les autres.

Alors qu'elle appréciait ce doux moment, frôlant la perfection elle sentit des picotements et des caresses au niveau de ses hanches. Elle fut réveillée, et ouvrit lentement les yeux. Elle avait un léger poids, comme si quelque chose s'était mit sur elle et bougeait. Montrant sa présence, sans doute. La louve se redressa et sentit que ce poids se dégagea. Son regard fit directement déposé sur ses hanches, puis remarqua un oiseau. Il ne demandait d'une certaine attention et rien de plus. Lucie sourit, cet oiseau était magnifique et bien trop à son goût.


Pourtant, c'était bien la réalité. La louve se leva et vint doucement à approcher sa main de la tête de cet oiseau. Il ne repoussa pas la jeune femme et vint même à la baisser, sa petite tête. C'est de tout cœur qu'elle le caressa doucement, ces plumes étaient encore plus agréables au toucher que belles au regard. C'était un réel plaisir, qui, apparemment était plus que réciproque. Cette bête en demandait encore plus, seulement la louve ne pouvait rester dans cette tenue en pleine forêt et il ne faisait pas très chaud. Seulement quelques rayons réchauffaient les alentours et ils ne suffisaient pas.

La belle donna un collier à l'animal pendant qu'elle se changeait, prenant une robe qui dévoilait quelques parties de son corps, sauf les intimes. Elle était formées de bandelettes noires. Dés qu'elle eu tout enfilé et rangé, elle récupéra son collier qu'elle mit doucement à son cou. Il portait une pierre précieuse mauve, faisant ressortir ses yeux qui étaient cachés par un masque orné d'une énorme fleur. Elle seule pouvait voir, mais les autres n'avaient pas la chance de découvrir ses yeux. Cette tenue lui donnait une allure plus fière et lui donnait un côté mystérieux. Malgré ça, elle restait tout à fait reconnaissable.


L'oiseau se mit soudain à s'agiter et à pousser de petits cris incompréhensibles. Lucie ne savait quoi faire, n'étant pas habituée aux animaux de cette sorte.

"Que t'arrive t-il mon grand ? Calmes toi ! Tu vas attirer le peu de gens qui traîne ici. Viens, on va te chercher à manger."

Alors qu'elle commença à marcher, l'oiseau recommença. Quelque chose devait se passer non loin d'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Une vision angélique...   Lun 29 Aoû 2011 - 1:20

Sur les rives de l’épanouissement, traversant un océan de plénitude, Ayliän se laissa emporter à bien des songes, rêvant d’un avenir idyllique en ce lieu des plus émouvants et beaux. Le destin venait-il de lui offrir cet endroit sortit des rêves? Etait-ce ces terres éternelles, celles qui lui étaient destinées après tous ses efforts pour préserver la paix en cette terre…

L’elfe fut épris d’une triste joie, ses lèvres prirent une tournure pour le moins émue et son cœur se déroba avant de battre plus fort en sa poitrine. Combattant bien des sentiments en perpétuels conflits, le Gardien de la Nature s’accroupit et caressa de sa main le sol pour en extraire de la terre qu’il porta à son visage. Une odeur de bois frais, les terres fertiles étaient riches et pures, on pouvait y cultiver en abondance. Ayliän ferma les yeux tout en caressant le sol et se mit à fredonner un chant elfique, hommage à la destiné que sa vie se voyait offerte…

Murmurant avec harmonie, il resta en cette position quelques secondes, remerciant mère nature d’un si joli présent. Un lieu tant magique dans une forêt des plus dangereuses… personne ne si aventurerai en y pensant trouver ce bosquet.
Un lieu tranquille loin de tout...

- Hantalë… murmura t’il à la fin de sa mélodie…

« Merci »… un profond sentiment de bonheur s’empara de son être et un sourire se mit à éblouir son visage.

Se relevant doucement, il fut surpris par quelques cris bien étranges dans les bois derrière lui. L’elfe se retourna et attendit d’en savoir plus avant d’apercevoir un oiseau bleu des plus gracieux en sortir comme pour interpeller l’elfe. Celui-ci se mit à s’agiter et s’enfuit à la vue d’Ayliän qui se mit à le suivre dans le petit bois. Le crépuscule se voyait imprégner les lieux de couleurs chaudes, ce qui n’était pas pour déplaire à l’elfe.

Il n’eu fallut que quelques secondes avant qu’il ne remarque l’oiseau se poster non loin d’une présence qui lui semblait inconnue. Le soldat s’arma de son arc et encocha une flèche, tendant la corde, il se mit à marcher de façon subtile, comme à se dissimuler entre les arbres. Le cœur battant, sa respiration se fit plus insistante lorsqu’il arriva à quelque mètre de l’intrus.
L’elfe surgit des bois et se plaça face à la présence qui ne se trouvait qu’à trois mètres de lui.

- Qui êtes-vous?

Vision angélique assombrie de par une longue robe noire en bandelettes, enlaçant son fin cou tout en accompagnant un collier des plus raffinés. Ses yeux se voyaient dissimulés d’un chapeau orné d’une fleur de couleur mauve comme à celle de ses lèvres pulpeuses. Une odeur naturellement enivrante s’immisça à lui lorsqu’une brise vint à traverser l’espace entre les deux êtres…

Un flash vint à brouiller la vision de l’elfe… une jolie matinée ensoleillée à la prairie des murmures, une licorne flamboyante, une jeune et belle lycane, une odeur enivrante, une chaleur réconfortante, quelques baisers innocents, une promesse et de profonds sentiments d’amour…

Ayliän recula d’un pas, la surprise se fit sentir à son regard, comme impuissant à la forte attraction que la jeune femme excercait sur lui. Ses doigts vinrent à lâcher prise et la flèche tomba à terre tandis que son arc se rabaissa plutôt rapidement.

- Dame Lucie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Lun 29 Aoû 2011 - 4:21

A peine eut-elle parlé, qu'un homme vint se placer à quelques mètres en face d'elle. Que voulait il ? Ne serait-ce qu'après que quelques secondes s'écroulent, que Lucie remarqua qui il était.. Le choc était si puissant qu'une larme vint à glisser le long de sa joue. Était-ce encore un de ses rêves l'a faisant pleurer à chaudes larmes lors de son réveil ? Non, c'était une réalité, une belle réalité.. Celle que la louve attendait depuis des mois, qu'il revienne enfin.. Qu'elle puisse tout lui dévoiler, étant enfin libre de ses sentiments. Mais lui, que pensait il depuis ces longues journées écoulées..

Lucie devint même gênée, essayant de garder son calme le plus possible. Il ne l'avait pas encore reconnue, son arc encore pointé dans sa direction. A tout moment la vie de la belle pouvait basculer, à tout moment elle pouvait mourir, tuée par celui qui avait volé son cœur depuis bien des temps. Si cela devait se passer, la vie de la louve était belle et bien décevante, du début jusqu'à la fin. Mais il restait cette lueur au plus profond d'elle qui lui disait que cette femme n'avait jamais tué d'animaux, avait fait un meurtre mais pour la bonne cause de plusieurs femmes dont elle, que cet amour vaincra tous les sommets..

- Qui êtes-vous ?

Sa douce voix était restée la même..Transperçant le cœur de la belle et le faisant battre comme jamais il ne l'avait fait. Cet homme était si parfait qu'il ne semblait pas être réel, et pourtant son titre de Gardien de la Nature le prouvait si bien. Plusieurs seconde s'écoulèrent alors que la louve le dévisageait du regard, rien n'avait changé. Il était toujours aussi beau.. Une envie de toucher sa peau si douce lui vint, mais il fallait se retenir, encore un peu.. C'était les moments les plus durs..

- Dame Lucie…

Ses lèvres dévoilèrent doucement un sourire. Il l'avait reconnue, enfin dirait elle. La louve s'approcha doucement, s'arrêtant tout en laissant moins d'un mètre les séparant. De là elle pouvait mieux le contempler, et se retenir de toucher sa peau était encore plus dur. Ses mains se levèrent lentement, venant retirer cette sorte de chapeau sur sa tête, dévoilant ses yeux qui se plongèrent automatiquement dans ceux de l'elfe. Une nouvelle larme parcourut la joue de la lycane, qui ne demandait que ça, le retrouver.. L'aimer.

- Ayl..Ayliän..

Elle vint à briser les quelques centimètres qui les séparait et caresser la joue du Gardien. Le contact la fit frissonner, et quelques visions de ses rêves lui apparut. Depuis tant de nuits, depuis tout ce temps elle rêve, rêve de pouvoir avoir ce contact..Ne serait-ce qu'un seul.. Un rêve réalisé..Le plus beau, et le dernier. Ce n'était pas un rêve d'avoir son amour.. Seul son bonheur comptait..

- Enfin...

Dés que le bout de ses doigts eurent traverser la joue de l'elfe, elle recula. Elle voulait mémoriser ce contact.. Il pouvait être de nouveau le dernier.. Ou pendant un très long moment..
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Un baiser passionnel...   Lun 29 Aoû 2011 - 16:50

Les lèvres d’Ayliän se mirent à trembler, vacillant à la triste joie d’une vision qu’il ne cru revoir un jour. Décadence d’un cœur sans trêve, l’elfe ne pu dire de mots lorsque la belle créature enleva son chapeau pour y engouffrer son regard au sien. Ses yeux se mirent à s’éclaircir et le vert émeraude étincela à la vision de la magnifique lycane se tenant face à lui, à quelques pas à peine…

La douce voix de Lucie bascula les sentiments qu’éprouver l’elfe à son égard, balayant la tristesse et les douloureuses mésaventures… elle venait de le libérer de sa prison d’un simple regard, d’une simple intonation de sa voix… d’une simple larme…

La poitrine du jeune elfe se gonflait avec irrégularité, éprouvant du mal à respirer normalement, ses yeux vacillèrent à la contemplation éphémère que lui offrait la jeune lycane. Impuissant à ce sentiment qui le figea, il ne pu que fermer les yeux au doux contact de ses doigts à sa joue, s’aimant à ressentir sa chaleur corporelle bien qu’intensément enivrant comme à leur première rencontre, il y a de ça plus de trois mois déjà...

Une douloureuse passion s’en était allée lorsqu’elle fit quelques pas en arrière… une passion dévorante qui ne cessa de ronger son cœur de quelques berceuses émotionnelles. Le Gardien de la Nature rouvrit les yeux, une larme perlait à la joue de Lucie… Quelques pas se firent, se rapprochant inexorablement d’elle, il déposa ses lèvres à sa joue, goûtant de nouveau à l’une d’elles… cette larme serait la dernière… partageant ainsi sa souffrance, ils étaient tous deux liés depuis bien longtemps déjà… peut-être même avant leur première rencontre…

La tentation fut bien trop puissante, soumettant Ayliän au plus beau des sentiments, il vint à enlacer la jeune lycane de toutes ses forces, laissant tomber son arc au sol. D’une délicatesse sans pareille, Ayliän s'était collé à elle et la chaleur qu’elle dégageait en venait à corrompre les lèvres de l'elfe qui se posèrent sur celles de Lucie aussi délicatement qu’un papillon sur une fleur.
Un long baiser du bout des lèvres…

Se séparant de celles-ci aprés quelques secondes, leur souffle, si proche soient-ils, s’entremêlèrent. Le regard d’Ayliän parcouru le firmament violet et les quelques étoiles ornant ses yeux. S'envoyant méditer à la douceur du destin qui l'avait amené au plus beau des endroits à y rencontrer la plus belles des femmes.

- J’aime à vous aimer, Lucie Héryeth…

Ses mains vinrent à enlacer la douce peau de la divine créature, entrelaçant au niveau de sa taille les quelques bandelettes de sa robe avant d’y poser la paume de ses mains à ses joues chaudes... avant que ses lèvres ne rejoignent une nouvelle fois les siennes plus intensèment... Le baiser ne dura que quelques instants mais fut des plus passionnels... un timide sourire se dessina à ses lèvres... Ayliän était heureux...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Lun 29 Aoû 2011 - 18:41

Son doux regard, celui qui l'a faisait tant rêver, l'a faisait basculer dans un monde parallèle qui était des plus beaux et des plus parfaits. Comment pouvait on s'en défaire, la louve serait prête à défier toutes les femmes d'essayer une fois. C'était impossible, cet elfe était l'homme le plus doux qu'elle avait rencontré. Son bonheur était un quotidien à ses côtés. Rien que de sentir sa respiration rendait Lucie heureuse.. C'était le plus beau des rêves, son regard émeraude.

A peine s'était elle décalée de lui qu'elle avait envie de le rejoindre, vivre dans ses bras jusqu'à la fin de sa vie. Était-ce possible ? Elle l'espérait, du plus profond de son cœur. L'amour qui l'a liait avec cet homme était si magique.. Ces retrouvailles ne semblaient pas réelles, et pourtant, elles l'étaient. C'était la plus belle chose qui arrivait à la louve. Elle qui ne demandait qu'un peu de bonheur, profitait d'un moment parfait aux côtés de celui qu'elle aimait.

Comme si Ayliän avait lu dans ses pensées, il se rapprocha d'elle et vient à déposer ses lèvres contre la joue de la lycane, juste sur une larme. Une soudaine vision lui vint, dans cette prairie où Lucie s'était dévoilée, avait raconté tout ce qui lui empêchait d'être heureuse. Il avait partagé sa peine et avait promis de la libérer de cet affreux personnage. Serait il au courant ? Elle avait fait un meurtre.. Qu'allait il dire, penser d'elle maintenant ? Ce n'était peut-être pas le moment de se poser ce genre de questions, mais il fallait profiter de l'instant.. Il pourrait repartir si vite.

L'elfe l'a remit dans des pensées de rêveries, venant à faire tomber son arc au sol et prendre la lycane dans ses bras, la serrant. La belle fit de même, glissant ses mains dans le dos d'Ayliän timidement, n'étant pas vraiment habituée à faire ce genre de gestes avec quelqu'un qui partageait ses sentiments. Seulement après quelques secondes elle sentit une chaleur sur ses lèvres, il lui fallut de nouvelles secondes avant de comprendre que c'était celles du Gardien. Son cœur battait la chamade, cette sensation était encore inconnue à ses yeux. Partager l'amour dans un baiser..C'était son premier.

Il se sépara des lèvres de la lycane, qui ne demandait qu'à en avoir un peu plus. Elle n'arrivait plus à s'en défaire, comme son regard. Qui, lui vint à se perdre dans le mauve brillant de Lucie.

- J’aime à vous aimer, Lucie Héryeth…

Il l'embrassa de nouveau, plus amoureusement.. Cette fois-ci elle laissa ses mains, caresser du bout des doigts le dos de l'elfe. Cet amour mélangé entre deux races différentes et représenté par ce baiser. Cette forêt avait l'air moins sombre, illuminée par tant de bonheur entre deux êtres. L'oiseau tournoyait au dessus d'Ayliän et de Lucie, toujours enlacés. Un sourire timide vint étirer les lèvres de l'elfe, qui, fit venir celui de la louve. Elle était heureuse et le lui montrait.

"Je vous aime, depuis notre première rencontre, Ayliän Faën.."


C'était à elle de l'embrasser. Elle déposa tendrement ses lèvres contre celles de l'elfe et les caressa doucement. Elle laissa plusieurs secondes s'écouler avant d'offrir un doux baiser langoureux. Lucie n'avait jamais été aussi heureuse.. Et ce n'était que le début d'une longue et douce histoire. Peut-être sans fin..Il fallait l'espérer.

"Et pour toujours.."
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: L'oiseau du destin...   Mar 30 Aoû 2011 - 0:17

Sucré… le goût de ses lèvres l’était et l’elfe ne pouvait qu’en être épris, tout était si parfait en cet instant des plus idylliques.
Les deux êtres s’étreignaient l’un à l’autre dans un ballet de sentiments profonds et sincères, ne faisant guère attention à la nature sauvage autour d’eux. Pourquoi l’elfe y ferait-il attention…? Mourir en cet instant lui était bien égale, souffrir ne le faisait plus peur, l’amour n’avait de cesse d’aveugler sa propre existence la matérialisant en une seule et même entité, Lucie…

Douce, Lucie… délicieuse et magnifique, la vie de l’elfe ne se résumait qu’à la partager à ses côtés… Les mots de la jolie lycane permirent à une larme de s’échapper d’Ayliän, traversant sa joue, traçant un chemin dont seul le cœur en était le guide spirituel… La belle Lucie vint à l’embrasser avec envie, mêlant leurs lèvres à bien des cavalcades, leur langue s'en vint à danser ensemble sans jamais se lâcher… Les mains d’Ayliän se faufila à la rencontre de son corps, caressant son visage, son cou, descendant lentement jusqu’à la taille pour s’y poser avec insistance avant de serrer la jeune fille contre lui lorsque leurs lèvres vinrent à se séparer.
Un fin filament humide relia leurs lèvres avant de rompre de par leur souffle chaud et rythmé par l’envie et le plaisir. Ayliän ne pouvait s’en détacher, s’accrochant à ses jolies formes, s’imaginant vivre à ses côtés, s’imaginant ne plus ressentir aucune chaleur à part la sienne qui semblait lui suffire largement à sa survie. Pourtant, une profonde tristesse qui ne pu être visible apprivoisa ses douleurs intérieures lorsque Lucie vint à prononcer ses derniers mots.

« Et pour toujours.. » se répéta t-il dans sa tête… une phrase douloureuse en sachant pertinemment qu’elle se voyait vivre moins longtemps que les elfes… était-ce un amour mort-né? Se devait-il de la quitter pour qu'elle vive sa vie avec un lycan ou un humain qui pourrait vivre et vieillir à ses côtés? S’en était injuste pour elle… et Ayliän se mit à se morfondre pour ensuite se ressaisir à vivre le moment présent, le bonheur à l’instant, le sourire de Lucie…

- Je n’ai pas dans l’intention de vous quitter…
Je vous aime, Lucie…


Le regard de l’elfe se mélangea à celui de Lucie, lui prouvant la sincérité de ses paroles. Il porta ensuite le regard au-dessus d’eux lorsque l’oiseau se mit à s’agiter, éclairant de son aura bleutée le couple né. Ayliän s’immisça une nouvelle fois dans l'océan violet de la jeune lycane, le sourire aux lèvres.

- L’oiseau du destin… dit-il en souriant.

Ses doigts se reportèrent délicatement à la chevelure mauve de Lucie et s’entremêlèrent à celle-ci, caressant son visage, remontant à ses joues avant de l’enlacer de plus belles, collant ses lèvres à son cou pour y déposer quelques doux baisers…

- J’en avais tant envie… depuis la première fois…

Se ressassant ce souvenir à la prairie des murmures, il redressa la tête, la main droite à sa ceinture afin d’y retirer sa dague du fourreau, tandis que l’autre enlacait toujours la douce créature.

- Votre bourreau… est-il ici?
Laissez-moi vous aider… je vous en prie…


Le regard du Gardien de la Nature inspecta les alentours au-dessus de la fine épaule de sa bien-aimée… Il ne voulait plus de douleurs, plus d’obstacles à leur bonheur, plus de sang et de malheurs… plus de larmes de tristesse… et s’il fallait qu’il meurt pour cela… il en payerai le prix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Mar 30 Aoû 2011 - 1:59

Ces doux moments se devaient de rester tels qu'ils étaient. Restant ainsi parfaits jusqu'à la fin. Ses doigts traversant son corps tout entier, ses lèvres déposer quelques baisers dans son cou après avoir laissé leur chaleur aux lèvres de la louve.. Rien qu'en y pensant la lycane frissonnait, s'imaginant à de douces choses que la liberté lui offrait enfin. En parlant de liberté, la discussion fit vite posée la dessus, Aylian n'avait certainement pas oublié la promesse qui lui avait faite, et qu'il ne pourra jamais remplir.. Qu'allait il dire..

- Votre bourreau… est-il ici ? Laissez-moi vous aider… je vous en prie…

Sa main s'était dirigée sur une arme, Lucie, étonnée l'inspecta puis remonta aux yeux de son tendre et toussota. Elle cherchait à récupérer son attention pour lui expliquer simplement ce qu'il s'était passé durant son absence. En effet, ses trois mois n'avaient pas été de tout repos. Certaines cicatrices apparaissaient encore sur le corps de la belle, entre deux rubans de sa robe. C'était les plus profondes et les blessures qui avaient été les plus douloureuses et les plus drôles pour son chef. Enfin, son ancien chef. Parce qu'elle l'a tué..Comment allait elle lui expliquer.

- Ayliän..

Elle se retira de ses bras et timidement elle lui indiqua de s'assoir. L'histoire n'allait pas être courte, mais un jour ou l'autre il faudra qu'il sache. Les mensonges n'avaient pas leur place dans ce nouveau couple. Et Lucie n'était pas du genre à mentir, alors le faire avec cet elfe qu'elle aime tant.. C'était chose impossible. Même en essayant, son regard finirait par l'a troubler et elle se verrait obligée de tout dévoiler.. Même le plus gros des mensonges.

- Durant ces derniers mois, il à été plus violent envers moi.. Regardes.

Venant doucement à écarter deux bandelettes elle dévoila une cicatrice violente, qui n'allait surement jamais disparaître de sa cuisse. La louve rougit, puis continua ses paroles. Ayliän avait l'air d'observer la cicatrice devenant plus énervé contre ce maitre décédé, mais pas à ses yeux. Pas encore.

- Je restais pourtant bien silencieuse, ta promesse m'était toujours en tête et me redonnait le sourire.. Mes larmes montraient à quel point tu as été long à revenir.. Je t'ai attendu.. Tous mes rêves te montrait, tous.

Un nouveau sourire forcé étira ses lèvres. Elle l'avait tutoyer d'un seul coup, pensant que c'était peut-être le temps. Elle hésitait sur ces paroles, timide encore de ne plus lui dire "Vous" et de lui dévoiler qu'elle avait toujours rêvé de lui, et de cet amour qui était interdit. Et qui sera des plus beaux et des plus magiques. Il ne pouvait être autrement.

- Et un jour il à été violent oralement et physiquement.. Je n'arrivais plus à me déplacer correctement. Il m'avait brisé un ou deux os et ma jambe était en sang. Alors.. Alors..

Je me suis mise en forme animale..

Et je l'ai tué..


Elle baissa les yeux et détourna le regard, ne voulant voir la réaction d'Ayliän. Lucie avait honte de ce qu'elle avait fait, seulement c'était la seule solution. La mort lui était arrivée tout près, comme si elle l'avait vue. Il ne fallait pas que tout ça recommence.. La mort était maintenant loin, le maitre était décédé et la liberté était à elle. Depuis qu'elle est tant demandée..

- Pardonnes-moi..
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Une cicatrice...   Mar 30 Aoû 2011 - 3:01

La confusion troubla quelque peu l’esprit de l’elfe qui s’exécuta, s’asseyant sur un tronc d’arbre dont la verdure permettait de s’y asseoir sans mal, tout comme à celui de Lucie qui s’assit face à lui. Son attention fut portée aux dires de sa bien-aimée, espérant qu’elle n’en vienne à briser ce qui venait de naître en cet instant même. Ayliän baissa le regard, quittant celui de Lucie, déçu de n’avoir pu lui venir en aide plus tôt. Sa cuisse se voyait avoir encaisser la furie d’un bourreau sans pitié, une cicatrice défigurait celle-ci. Le commandant voulu tendre la main en direction de la blessure pour y sentir la douleur qu’elle avait dû subir mais se retint de le faire, ne voulant choquer la jeune femme par un geste inapproprié. Il redressa le visage, s’en voulant à lui-même qu’il n’avait tenu sa promesse d’antan, serrant les poings à la colère qui venait de tâcher son cœur. Une colère qu'il partageait à ce monstre qui fit de Lucie une victime. Il s’en voulait tant d’avoir été aussi long…

Les mots de la jeune lycane furent de plus en plus déroutants et douloureux au Gardien de la Nature qui ne pu que subir ce qui semblait avoir été sa faute.

« Et je l’ai tué.. » Ayliän ne pu supporter toute cette peine qu’elle avait subit en son absence.
Il releva les yeux et s’aperçut qu’elle venait au même moment de les rabaisser, honteuse d’une chose qu’elle se devait de faire pour vivre libre...

« Pardonne-moi... »… non, elle n’avait le droit de lui dire ça… Ayliän ne pu le supporter et s’agenouilla à sa bien-aimée, déposant ses mains sur les siennes, levant le regard vers le haut pour y contempler la tristesse dans le regard de sa belle.

- Non, mon amour, ne dis pas ça… si tu ne l’avais fait, nous ne serions pas là en cet instant…

Le visage d’Ayliän exprima la souffrance…

- Je suis désolé que tu aies dû subir toutes ses blessures seules… dit-il en posant finalement la main à sa cicatrice.

Ca n’était pas à toi de porter le fardeau de la mort… j’aurai dû le tuer… j’aurai dû…
C'est à toi à me pardonner…


Ses doigts se mirent à frôler délicatement la cicatrice, s’imaginant à quelle douleur sa bien-aimée dû le supporter. Il abaissa la tête et posa ses lèvres sur la partie centrale de la blessure, une larme vint à caresser celle-ci après avoir dévalé la joue d’Ayliän.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Mar 30 Aoû 2011 - 21:00

Il vint à s'agenouiller vers elle. Lucie n'en croyait pas ses yeux, croyant qu'elle aurait le droit à une mauvaise réaction. Était il si parfait que ça ? Il en avait l'air. Peu à peu son regard croisa celui de la louve, et les douces mains de l'elfe se déposèrent sur les siennes. Soudain des larmes perlèrent dans les yeux de la lycane, qui se rendait compte de la chance qu'elle avait, pour une fois. Il était là, la soutenant depuis le début, l'aimant tout comme elle. Ils étaient libres de s'aimer, de jouer à des jeux interdits , de vivre pleinement. La vraie vie de Lucie commençait à peine, et c'était déjà heureux..

- Non, mon amour, ne dis pas ça… si tu ne l’avais fait, nous ne serions pas là en cet instant…

Il avait raison, une nouvelle fois. Cet elfe pouvait trouver les mots parfaits pour consoler la louve, honteuse du meurtre qu'elle avait commit. Mais pourquoi l'avait elle fait si vite.. Elle qui voulait le faire tant souffrir, lui faire payer tout ce qui lui avait fait subir. Une autre solution devait être possible, le faire enfermer, l'attacher et lui faire comprendre ce qu'était la vie, le bonheur. Mais mettre fin à ces jours, ce n'était peut-être pas la bonne.. Lucie s'en voulait, et pour longtemps..

Ce n'était pas la seule, Ayliän était déçu de ne pas être revenu à temps et d'accomplir sa promesse. Ne voulant pas mettre ses proches dans cette histoire elle avait préféré le faire elle même. Malgré toute cette douleur au plus profond de sa poitrine qu'elle devra surmonter à plusieurs reprises. Elle n'était plus seule désormais, il était là. En aucun cas il devrait être pardonné, il n'avait rien à se reprocher.. Cet homme si proches des autres, de la nature ne devait pas faire couler le sang.. Salir ces douces mains..

Celles-ci se mirent à caresser la cicatrice, puis laisser place aux lèvres. Elles apportaient une chaleur agréable, mais ce contact rappelait à Lucie les coups qu'elle avait du avoir pour que cette cicatrice apparaisse. D'un pas elle recula, encore trop sensible. C'était tout récent, elle avait pu guérir si vite à l'aide de la capacité que les lycans ont.

- Excuses moi, je me rappelle encore de tout. Quand tu y touches j'ai la vision de ce que j'ai eu..

Lucie montra une moue toute déçue puis se baissa pour atteindre la taille de l'elfe. Elle se força à lui sourire pour le rassurer et caressa sa joue du bout des doigts. Une larme avait traversé celle-ci et de l'humidité s'était installée. Sous la chaleur du corps de la louve elle ne mit pas longtemps à disparaître. Mais il restait toujours cette tristesse au fond de cet émeraude renversant.

- Ayliän, aides moi à oublier tout ça.. Recommençons à zéro..

Tout doucement, timidement elle approcha ses lèvres de celles d'Ayliän et y déposa un doux et long baiser amoureux. Une simple caresse montrant chaque sentiments ressentis..
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Un nouvel avenir...   Mer 31 Aoû 2011 - 2:43

La belle créature s’écarta, reculant d’un pas au baiser de l’elfe à sa blessure, ce qu’il ne comprit avant qu’elle ne s’en vienne à lui dévoiler sa triste vision. Une petite mimique plutôt mélancolique recouvrit son visage d’ange sans que le Gardien de la Nature ne puisse rien y faire, bien malgré lui. Le rejoignant, elle se mit doucement à sa hauteur, son corps vint à repousser une bouffée de chaleur qui s’imprégna en l’elfe… enivrante et délicieuse, Ayliän s’y aimait tant à cette sensation qu’il ne pouvait la quitter… la source de ce bonheur...

Un sourire forcé pour le rassurer, un timide toucher pour assécher sa larme… bien que voilà, Ayliän ne pouvait oublier ce qu’il avait fait en ne faisant rien… et là était tout le problème. Il en était perturbé sans pouvoir y contrôler cette fâcheuse douleur, il se devait de l’assumer… il finirait par s’y faire et quand bien même, il n’y arriverait pas, il restera auprès d’elle pour rattraper ses torts, encore et encore… jusqu’à sa mort…

L’appel à l’aide de la jolie Lucie n’avait de cesse de motiver son cœur à l’étreindre dés maintenant et à jamais, d’un tourbillon de mélancolie, il en ferait une femme heureuse, l’espérait-il… Enfouit dans son regard, l’elfe se laissa bercer par les tendres lèvres de sa bien-aimée... Si elle ne l’avait embrassé en cet instant précis, la déferlante de souffrance qui se brisa en son être aurait saccagé bien de jolies choses en son cœur… le sauvant une nouvelle fois d’une chute à l’agonie, il l’embrassa tout autant, goûtant à ses lèvres qu’il chérissait bien plus que tout. Un long et tendre baiser…

Se détachant douloureusement de son visage, il apposa quelques mots au cœur de la belle lycane.

- Tes lèvres n’ont été la proie du bourreau… sinon tu ne me les offrirais…
J'en profiterai donc à t’embrasser nuit et jour…


A ces mots, le Gardien de la Nature déposa à plusieurs reprises ses lèvres sur les siennes, jouant à les taquiner.

- Je n’ai d’autre envie que de te rendre heureuse, mon amour…
Mais je ne pourrai oublier ce que je t’ai fait… et cela me restera tant que tes blessures ne disparaissent…


Un double sens s’en venait à bousculer ses mots, les blessures physiques de la jeune lycane finiront par s’en aller un jour, mais celles à l’intérieur ne partiront peut-être jamais… et Ayliän en subira les conséquences pour la simple et bonne raison qu’il ne pouvait supporter qu’elle souffre plus que lui.

- Commençons une nouvelle vie… ensemble et jusqu’au bout…

Ayliän se releva et prit la main de Lucie, un sourire raviva son visage.

- Je souhaiterai te montrer quelque chose…

Aidant à relever sa compagne, ils se mirent à marcher, puis courir, main dans la main. Les pas de la jeune lycane s’en voyaient guider par ceux de l’elfe et tous deux s’engouffrèrent un peu plus dans le bosquet dont les lueurs de soleil à son coucher semblaient voiler ce lieu d’une jolie couleur orangée. Lorsque l’elfe s’arrêta, il ne se voulait de quitter la main de sa bien-aimée et la garda précieusement dans la sienne. En face d’eux, un joli spectacle s’ouvrit, le même qu’Ayliän découvrit à son arrivé au petit bois du crépuscule ; une jolie cabane au sommet d’un arbre légèrement recourbé, enracinée à sa cime.
L’elfe serra la fine main de la jolie Lucie et rêvassa à un tendre avenir.

- Qu’en penses-tu, mon amour?

Un sourire… une caresse… une destinée…


Dernière édition par Ayliän Faën le Dim 4 Sep 2011 - 20:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Dim 4 Sep 2011 - 20:16

Il s'amusa à lui caresser les lèvres à plusieurs reprises, faisant frissonner la belle à chacun de ses contacts. Au plus profond d'elle elle savait qu'il devrait repartir un jour, mais cette même lueur d'espoir qu'elle avait quand la liberté était encore inconnue à ses yeux restait présente pour la réconforter quand ses pensées se dirigeaient sur ce sujet bien trop sensible. Tout ce rêve commençait et rien que penser qu'il pourrait s'arrêter pendant un moment lui créait une boule affreuse dans son ventre. Et plus que douloureuse, mentalement autant que physiquement.

Il se releva, entrainant la louve avec lui. Que faisait-il ? C'était peut-être déjà la fin de ces doux moments amoureux, devait il déjà partir..Si vite ? Le sourire qu'il fit apparaître sur son visage rassura Lucie, qui comprit que ce n'était pas le cas. Ayliän était heureux à ce moment, Lucie aussi.. Voir le bonheur sur son visage faisait venir celui de la belle, souriante à son tour. Quelle surprise allait elle voir...

- Je souhaiterai te montrer quelque chose…

Elle l'observa, intriguée. Sa marche lente l'entraina, étant tirée par la main. Lucie le suivit, augmentant la vitesse de sa course en même temps que lui. Malgré qu'il soit rapide en nature, elle n'avait pas trop de mal à le suivre. L'elfe faisait attention à ne pas aller trop vite, profitant au maximum de cette journée qui touchait à sa fin. Quelques lueurs orangées arrivaient aux yeux de la belle, celle-ci appréciant particulièrement les couchers de soleil. Aux anges, elle l'était. Surtout aux côtés de celui qui avait prit part de son cœur.

Après quelques minutes de course une jolie vue se retrouva devant le couple. Un beau coucher de soleil, illuminant un gigantesque arbre et une petite maison se trouvant sur celui-ci. C'était si beau, comment avait-il trouvé ça ? L'elfe serra la main de la louve, et fit apparaître un sourire rêveur sur son visage. Il était vrai que cette vue faisait rêver, personne ne pouvait rester insensible à ça.


- Qu’en penses-tu, mon amour?

Un nouveau sourire recouvrit le visage de la belle, et elle s'avança quelque peu, gardant tout de même la main de son tendre serrée dans la sienne.

- C'est magnifique, comment as-tu découvert ceci ?

Elle vint à se déplacer juste devant Ayliän, et déposa tendrement ses lèvres contre les siennes. Ce doux contact devant une vue splendide, c'était aussi magique que leur premier baiser. L'amour les entourait, la nature aussi. Que demander de mieux, un tel lien entre deux êtres et un monde magique qui les faisait vivre. Jamais la louve aurait penser être aussi heureuse un jour. En y pensant, une larme glissa le long de sa joue et vint à continuer son parcourt jusqu'à atteindre celle de son tendre.

Le bonheur était à la portée de n'importe qui, même après un acte impardonnable..
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Je t'aime, Lucie...   Lun 5 Sep 2011 - 3:07

Le souffle chaud de la belle caressa ses joues avant qu’elle n’en vienne à l’embrasser déposant ses lèvres pulpeuses à celle de l’elfe qui enlaça de son autre bras le corps fin de la jolie Lucie. Une larme s’immisça à leur commissure et disparut bien vite à la chaleur de leur baiser. Il ne pouvait se défaire de son corps, ses jolies formes courbées ne pouvaient qu’attirer le jeune elfe à la démence d’une délicieuse envie… la nature avait tant gâté la belle créature qu’Ayliän y succombait comme jamais. Il se disait à quelques reprises qu’il était malsain et irrespectueux d’avoir l’envie de goûter à sa chair mais la tentation d’y penser était si douce et agréable qu’il s’efforça de faire durer le baiser afin de sentir son corps et le sien s’étreindre…

Se détachant finalement de la lycane aux jolis rubis violets, il s’en vint à caresser une nouvelle fois cette joue si douce soit-elle qui n’avait d’autre dessein que d’y attirer sa main.

- Le destin m’y a guidé…
Il m’a ensuite guidé vers toi…


Ayliän serra la fine main de sa bien-aimée tout en l’étreignant.

- Tu vaux milles fois toutes les beautés de ce monde…

Le soleil se mit à descendre bien vite, le temps sembla avoir reprit le dessus sur l’événement qui venait de se produire en ce merveilleux endroit. Ayliän jeta un œil par-dessus l’épaule de sa belle lycane et se desserra d’elle.

- Viens avec moi!

Le jeune elfe guida Lucie à le suivre jusqu’à y monter le petit promontoire de terre avant d’arriver à l’escalier en colimaçon qui serpentait l’immense arbre. Son regard se perdit dans celui de sa belle avant qu’un sourire ne désigna sa motivation à gravir les marches de celui-ci. Montant ensemble, main dans la main, l’elfe entraîna la jeune fille jusqu’au sommet. La cabane semblait solide, les pas des jeunes amoureux firent le tour de l’habitat. La cabane perchée était constituée d’une pièce principale ainsi que d’une chambre et d’un joli balcon dont une longue passerelle en bois avec des lianes tressées semblait mener à un autre petit cabanon. La curiosité d’Ayliän faillit à la beauté intrigante et se mit à entreprendre la traversée de la passerelle. La hauteur était vertigineuse, les deux jeunes marchèrent une vingtaine de mètres à plus de 30 mètres de haut avant qu’ils n’arrivent enfin à une nouvelle cabane plus petite et ne servant qu’à profiter du panorama.





Une magnifique vision du rocher du clair de lune et des montagnes au loin s’illumina de part les nombreuses étoiles enveloppant la voute céleste depuis quelques minutes déjà. Plus loin et plus haut encore, une autre cabane prônait en hauteur, raccorder par d’autres passerelles… à en croire que ce lieu était fait pour les plus rêveurs. Ayliän ne voulait aller plus loin, trouvant le paysage des plus magnifiques sous un ciel étoilé envoûtant et puis, il aurait tout le temps de visiter les annexes plus tard.

Le jeune guerrier quitta la main de la jeune et belle lycane, lui demandant d’attendre quelques secondes son retour. Il entra dans la seule et unique pièce de cette annexe et déposa ses armes et ses autres affaires au sol. La pièce contenait un vieux matelas usé et une armoire ainsi qu’un chandelier qu’Ayliän alluma sans difficulté avec deux pierres polies qui s’y trouvaient aussi. De ce feu, l’elfe apporta la lumière aux quelques petites lampes à bougies entourant la pièce accrochées au mur avant d’y ressortir pour allumer les lanternes à l’entrée de la passerelle. La lumière fut, la beauté du lieu n’en était que plus renversante…

Après cela, Ayliän rejoignit Lucie qui était à admirer l’étendue de l’immensité, une vue impressionnante qui ne pouvait laisser les esprits rêveurs indemnes. Le Gardien de la Nature resta quelques secondes derrière elle, à la contempler… il pouvait se dire que le paysage était magnifique… mais mère nature ne rivalisait pas au charme de la belle lycane… S’approchant doucement de la jeune créature, il vint à l’enserrer par l’arrière, sa poitrine se colla au dos de la jeune fille et les mains du jeune homme enlacèrent sa taille, l’étreignant à y perdre même la notion de réalité. Il plaqua sa joue contre la sienne et profita de ce moment unique...

Quelques minutes vinrent à passer et Ayliän s’était mis à caresser sa joue contre la sienne avec une infinie douceur tout en admirant le paysage. Les bruits de la forêt étaient apaisants et l'impression de solitude dans un endroit isolé de tout n'avait de cesse d'épier le bonheur des deux êtres. Il se devait de faire les bons choix et se souvenant de ses dires à la prairie des murmures, il ne pouvait qu’en être reconnaissant. Ses paroles s’immiscèrent aux oreilles de la belle telle une douce mélodie, ode à l’amour.

- Te souviens-tu de ma promesse à notre première rencontre…
Je n’ai plus de doute à mes sentiments à présent… Je veux vivre avec toi, Lucie…


Son cœur se mit à battre fort, la jeune lycane le ressentait certainement. L’elfe reprit juste aprés...

- Je sais que nous nous pourrons vivre tranquille pour l’instant… mais ce lieu pourrait bien être le notre, si tu le souhaites…
Il me faudra aller quelque fois en Evanya pour guider les miens mais je reviendrai toujours ici pour t’y retrouver…


Ayliän s’aimait à ressentir les vibrations des battements de cœur de la lycane, il s’aimait à penser vivre le restant de sa vie en ce lieu et surtout à imaginer un lointain futur dans les bras de sa bien-aimée… Plus aucun mal ne pourra lui être fait… il la protègera envers et contre tout… jusqu’à ce que les battements de son cœur ne finissent par disparaître…





~ Je te protègerai, mon amour... ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Mar 6 Sep 2011 - 20:46

L'elfe la tira, toujours main dans la main sur un petit chemin de terre jusqu'à un grand escalier. Celui-ci s'arrêtait au pied d'un long escalier qui entourait l'arbre comme une guirlande. Il emmenait à plusieurs petits ponts suspendus de cordes ou de lianes, qui eux à leur tour nous guidait vers des cabanes. Celles-ci se ressemblaient presque toutes, sauf la taille et le luxe intérieur les différenciait. La lune suffisait à les éclairer, laissant tout de même quelques flambeaux accrochés au bouts de ponts illuminer le reste. Tout était splendide.

Le regard de la louve montrait sa curiosité en se laissant découvrir le moindre détail de cette vue. Les cabanes, les étoiles, ces arbres énormes qui semblaient atteindre le ciel. Alors qu'elle se perdait peu à peu, l'elfe l'invita à grimper l'escalier en direction de ces petites maisons étranges. Un simple contact entre ces deux couleurs qui étaient que leurs yeux avant qu'ils montent les marches doucement. Ils profitaient ensembles, attachés toujours par leur main. De doux sourires recouvraient les lèvres d'Ayliän et de la louve, si heureuse de pouvoir goûter à un tel plaisir. Seul lui pouvait lui offrir..

Il l'a quitta quelques secondes, elle qui se laissa s'envoler dans cette douce vue. Ils étaient hauts, Lucie ne craignant pas du tout ce genre de choses elle s'approcha de la barrière entre la cabane et le vide, avant de s'appuyer sur celle-ci. Son regard se dirigea en dessous d'elle, observant la nature qui recouvrait le sol en ces lieux. Qui aurait pu penser trouver une merveille telle que celle-ci dans la foret des damnés. Lucie en restait bouche bée. En effet, depuis déjà plusieurs minutes elle n'avait dit mot, préférait garder ce silence apaisant qui, lui aussi recouvrait ces lieux.

La notion du temps avait été perdue chez la louve, Ayliän paraissait n'être pas parti lorsque qu'elle le sentit se coller contre son corps. Ses mains vinrent entourer sa taille, se liant au ventre de la belle. Sa joue se colla ensuite, peu après et commença de douces caresses. Pendant que celles-ci continuaient leur danse contre la louve, elle se concentra sur les battements du cœur de son tendre. Ils étaient rapides mais restaient corrects, rien de quoi s’inquiéter mais juste en profiter. En y repensant, ceux de Lucie devraient s'arrêter avant ceux de l'elfe..

Lorsque les paroles de son tendre s'arrêta, la belle se retourna et plongea son regard dans le sien. Un endroit à eux ? Ici, en pleine forêt qui restait encore inconnue aux yeux de la louve. Elle n'avait pas encore pu profiter de sa liberté, juste avec lui..

- Mon doux elfe... Après hésitations je te suivrais n'importe où. Je serais plus qu'heureuse de pouvoir t'avoir nuits et jours à mes côtés, dans mes bras..

Un simple rapprochement fit que les lèvres de la louve vinrent caresser celles de l'elfe. Un doux baiser amoureux, marquant leur nouveau lieu de vie. Là où leur histoire commençait, un tout nouveau chapitre. Un des plus beaux, et ce n'était que le début.

- Comment te le dire assez.. Je t'aime.

Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: La quête du plaisir...   Jeu 8 Sep 2011 - 18:00

Le bruit du feuillage contre le vent chaud, dévoilant le firmament étoilé de la contrée lycane… quelques lueurs lunaire, mère de Thaodia, donnant aux montagnes de sa lumière du lointain horizon. Douce brise caressant le visage des deux êtres qu’un amour venait à étreindre, enlaçant leur corps, soufflant gracieusement sous leurs vêtements à la douce caresse se poser à leur peau… Image idyllique d’une vision éphémère au plus beau des instants ne pouvant qu’être à la vie une offrande en gage d’un bonheur semblant irréel, pacte d’un amour immortel…

Ses mots, ses gestes, son visage, son regard, son corps, sa façon d’être et la façon dont elle s’aimait à le regarder… l’elfe s’en voyait avoir trouvé l’être cher en qui il pouvait donner sa vie. L’embrassant sous l’étincelante lune, Ayliän déposa délicatement les mains aux joues de la magnifique créature qu’était Lucie. Elles se mirent à descendre doucement, caressant son corps jusqu’à son dos, immisçant celles-ci à parcourir sa peau douce, passant ses mains en dessous de ses fines bandelettes noires pour y goûter à la chair chaude et attirante de la jeune fille. Inexorablement, ses doigts vinrent à glisser jusqu’à sa taille, frôlant les quelques tissus y accolant pour les poser ici et là à la demande de quelques intimes envies…

Le corps fin de la belle et ravissante lycane éprenait Ayliän à de multiples pulsions se voulant d’en vouloir toujours plus sans pour autant trop y insister, ne voulant la brusquer… Ses lèvres se mirent à parcourir son cou gracieux, se délectant de par quelques vas et vient de sa langue à goûter à sa peau délicieuse. Son corps s’en était collé au sien, une sensation enivrante s’en vint alors à parcourir celui-ci, jamais il n’avait était au-delà de ces caresses et il n’avait d’autre envie que d’aller bien plus loin à la rencontre de ce corps qu’il semblait tant chérir du toucher. Insistant plus intensément à la caresser, ses mains s’accrochèrent ici et là, en dessous de quelques bandelettes tandis que ses baisers langoureux au cou de la jolie Lucie s’en voyaient bien plus passionnels à savoir que la pression de ses pulsions s’en venaient à y mettre son petit grain de sel en y ajoutant quelques excitations passagères qui n’avaient guère d’autres ambitions qu’à la conquête du corps de sa bien-aimée… la quête du plaisir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   Mar 27 Sep 2011 - 18:02

Au fur et à mesure de leurs caresses, Lucie remarquait Ayliän qui s'évadait dans de douces envies qu'elle aussi avait. Doucement elle répondait à ses gestes, s'arrêtant avant de vraiment combler ces envies. Elles devenaient presque irrésistibles, la louve se devait de tomber dans leur bras, et de finir cette soirée dans un moment privé avec son tendre. Lui aussi montrait bien qu'il avait du mal à résister, ses doigts passaient de plus en plus sous la robe de la belle, qui frissonnait à chaque caresse..

Petit à petit elle l'embrassait avec plus de sensualité, venant à retirer quelques vêtements qui couvrait son torse. Elle ne pu s'arrêter, le mettant complètement nu, dévoilant donc des muscles évidemment bien taillés sur se corps parfait.. Lucie s'impatientait pour enlever le bas qui lui restait. Seulement une chose l'a dérangeait, ils n'étaient pas seuls et beaucoup de gens pouvaient les voir. Elle le tira donc par la main jusqu'à la petite maisonnette la plus proche, où Ayliän avait déposé ses armes.

Là elle l'embrassa une énième fois, tendrement.. Puis se retira de quelques centimètres avant de plonger son regard dans le sien et de lui murmurer..

Je t'aime..

Elle l'enlaça amoureusement, se laissant voler à de petites pensées.. Très déplacées. Elle n'osait pas aller plus loin pour l'instant. Elle attendait que lui le fasse, comme bon lui semblait.. La louve n'était pas très habituée à faire cet acte avec quelqu'un qui partageait ses sentiments, qui faisait partit entièrement d'une vie. Si la belle allait trop vite, elle pourrait le regretter plus tard. Il fallait lier l'amour avec les désirs..

Le métier qu'elle avait avant ne faisait pas ce genre de lien. Pour Lucie c'était encore inconnu, elle restait gênée et les nombreuses rougeurs qu'elle avait aux joues le prouvait parfaitement bien. Que pensait l'elfe face à elle ? Lui aussi avait le droit d'être gêné, mais ce ne devait pas être la première fois pour lui.. Cette idée faisait encore plus rougir la louve.

Je t'offre ma confiance..

Elle détourna le regard, regardant la nuit par la fenêtre. C'en était une belle de nuit, une parfaite.. Serait-ce elle la nuit idéale ?

Ayliän...

Revenant timidement à son regard émeraude, elle lui sourit. Puis sa bouche s'approcha de son oreille et la mordilla doucement avant de lui murmurer..

J'ai envie de toi..
Revenir en haut Aller en bas
Ayliän Faën
Gardien de la Nature
avatar

Messages : 2669
Métier : Commandant de l'armée elfique
Age du personnage : 225
Alignement : Bienveillant
En couple avec : Evanya
Ennemis : Meute de Croc-Noir

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Un regard confiant...   Ven 7 Oct 2011 - 20:45

La douce brise fit valser à quelques reprisent la flamme des bougies enveloppant la petite pièce de lumière, s’en revenant avant de sombrer dans la pénombre et ainsi de suite… La jeune et belle lycane l’entraîna à l’intérieur, s’embrassant à cadences régulières, se caressant l’un à l’autre, Ayliän était torse nu et les marques du passé se dévoilèrent par quelques cicatrices. Le jeune guerrier ne dit mot, laissant la jolie Lucie poser son doux regard à lui et apaiser son stress par sa voix délicate.

Il n’était que plus touché à ses paroles, dévoilant un amour bien plus profond qu’il n’y paraissait, une confiance aveugle et une envie à goûter son corps. Il ferma les yeux et sourit timidement lorsqu’elle mordilla son oreille. Aprés quoi, il l’embrassa à nouveau avant de s’en détacher pour parcourir son regard.

- Je t’aime…

Ses doigts passèrent en-dessous de ses bandelettes et de quelques caresses les laissèrent tomber à ses pieds, dévoilant la poitrine de la jeune lycane. Celles-ci s’enroulèrent à terre, entraînant le reste à abandonner le bas de son corps. Elle était nue à lui, ses formes vinrent à goûter aux caresses d’Ayliän dans les moindres recoins. Le jeune elfe se colla à elle, son torse contre sa chaude poitrine tandis que ses mains caressèrent sa taille, son bassin, remontant lentement à son dos pour la serrer contre lui.



Le jeune guerrier se décala doucement, déposant la jeune fille nue sur le vieux matelas qui semblait bien plus doux qu’il n’y paraissait. Il allongea la jolie Lucie sur le lit et resta en suspension au-dessus d'elle, posant son bassin contre le sien tout en l’embrassant comme à s’en dire que ses lèvres ne pouvaient quitter sa peau. Le corps de la belle était chaud, éprenant l’elfe à l’euphorie enivrante d’une pulsion qui ne voulait attendre plus longtemps.

Goûtant intensément aux formes généreuses de la belle lycane, ses lèvres remontèrent jusqu’à son cou et sa langue caressa celui-ci avant de venir mordiller à nouveau ses lèvres. Il avait tant soif d’elle, elle s’offrait à lui et pourtant il n’était sûr d’être à la hauteur. Ne l’ayant jamais fait au contraire d’elle, il se voulait pourtant de la chérir de tout son être. Elle était si jolie, si fragile, émanant une charme fou, enivrant le cœur de l’elfe. Le regard confiant de la part de sa compagne n'en fut que plus doux et promettant à cette nuit bien particulière que l'amour se pouvait d'être fier...


Arrow ~ Thaodia ~ Forêt des Damnés ~ Un bonheur éphémère... ~


(Ps : Mille merci pour ce magnifique rp avec toi, Lucie ♥️)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bosquet du crépuscule... - Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bosquet du crépuscule... - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-