Partagez | 
 

 Un changement en prépare un autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kiaya Grundazan
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 32
Métier : Guerrière
Age du personnage : 124
Alignement : Loyal - Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Un changement en prépare un autre...   Mar 23 Juil 2013 - 0:36




" Le silence est la sieste du bruit... "

La nuit était tombée depuis peu de temps. Pourtant, les étoiles brillaient déjà haut dans le ciel. Aucun nuage ne parsemait la voûte céleste qui semblait être des plus paisibles ce soir-là. Les petits astres brillaient de mille feux, veillant sur les terres ephaëliennes. La plaine qui était éclairée était tout simplement gigantesque. L’étendue verte était connue pour ses couleurs flamboyantes et naturelles. Cependant, seule la nuit colorait la végétation de la prairie. Le lieu était connu de beaucoup car les rumeurs disaient qu’il ressemblait à un morceau de paradis. Plusieurs cascades finissaient leur course dans la prairie, ne pouvant que rendre le terrain encore plus beau. On pouvait entendre des musiques elfiques résonnaient dans la douce brise qui parcourait l’étendue…

La petite troupe marchait d’un pas vif bien que les marques de la fatigue commençaient à se faire sentir chez certains. Les pas trainaient sur l’herbe fraîche. Quelques gouttes de rosée perlaient sur les brins et un léger brouhaha flottait dans l’atmosphère. Peu de nains parlaient, étrangement. Kiaya avait toujours connu ceux de sa race comme de gros parleurs qui aimaient bavarder et se raconter des histoires de batailles et de combats sanguinaires. Mais cela faisait plusieurs jours que le groupe marchait en quête d’une chose que seuls eux connaissaient. Les souffles rauques s’échappaient dans les airs elfiques et le bruit du frottement des sacs sur les armures de cuir semblaient en rythme avec les cris des oiseaux nocturnes.

La naine soupira, réajustant le fardeau qu’elle portait sur son dos. La veille de son départ, Kiaya avait fait la rencontre d’une personne qui allait peut-être changer toute sa vie. Ou pas d’ailleurs. Pour le moment, le Thane lui offrait la possibilité de recommencer l’aventure, de repartir en quête de nouvelles choses. C’était donc un sourire éblouissant sur les lèvres que la guerrière avait passé la nuit à  préparer ses affaires et nettoyer son marteau de guerre, celui qui lui avait offert son nom et sa force, celui qui faisait d’elle l’une des plus grandes combattantes de sa génération. La dernière des Grundazan se retrouvait donc sur les routes elfiques en compagnie du fameux Thane, Orick. Lui aussi était connu de beaucoup, voir beaucoup plus qu’elle. Mais Kiaya ne se souciait pas du rang des nains, au contraire. Si elle jugeait quelqu’un, ce n’était certainement pas sur sa tête ou sur le titre qu’on lui avait donné ou dont il avait hérité. Le peu de discussion que la naine avait eu avec l’ancien cartographe lui avait plu. Pour le moment, le Thane était haut dans son estime mais elle souhaitait avoir une discussion plus poussée avec lui. La curiosité était certainement l’un de ses défauts.

Les torches éclairaient le chemin, dansant dans les mains des marcheurs. Puis il y eut un signal. Enfin. Cela faisant longtemps, plusieurs heures, une journée même que les petits hommes vagabondaient depuis leur contrée jusqu’à l’elfique. Ils avaient une tâche à accomplir mais un peu de repos ne leur feraient pas de mal. Kiaya n’avait pas eu l’occasion de se rapprocher du Thane durant le début du voyage alors elle n’attendrait pas plus longtemps. Laissant glisser son sac sur le sol, le petit bout de femme étira sa silhouette forte mais agile dans un léger bâillement. Peu à peu, le camp fut installé. Elle en profita donc pour chercher du regard Orick et s’avança vers lui lorsqu’elle l’aperçut enfin.

" Bonsoir. Nous n’avons pas réellement eu l’occasion de parler sur la route. Vous allez bien ? "

C’était une question simple, basique et d’ailleurs, Kiaya se sentait un peu ridicule car ce n’était pas des informations sur la forme de son Thane qu’elle voulait mais sur sa vie. Il l’intriguait.

" Il me semble que vous aviez une histoire à me raconter… La vôtre si je ne m’abuse. Enfin si vous êtes libre pour discuter et que cela ne vous gêne pas. "

Un léger sourire se dessina sur le visage amical de la naine. Elle était un peu fatiguée mais la guerrière était robuste et elle aurait pu tenir encore longtemps debout à marcher. Kiaya n’était pas ce genre de femmes humaines à aimer se sentir soumise ou inférieur aux hommes. Après tout, elle était de la race naine. S’asseyant près du feu sur un gros rocher, les yeux perdus dans les flammes, la Grundazan attendit la réponse du Thane. Malheureusement, quelque chose vint à les couper dans la discussion qui n’avait pas encore commencé. Des bruits de pas approchaient. Les nains se redressèrent tous peu à peu, saisissant leurs armes et se montrant rapidement menaçants. Pourtant, lorsque les ennemis pénétrèrent dans le halo lumineux, l’atmosphère se détendit doucement. D’autres nains faisaient face à ceux de la troupe qui avait posé son camp dans la prairie elfique. Kiaya abaissa son marteau de guerre qu’elle avait hissé sur son épaule…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orick Marteaufoudre
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 1333
Métier : Thane d'Angaïla
Age du personnage : 144
Alignement : Bon
Ennemis : Les gobelins et les golems

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre...   Mar 23 Juil 2013 - 22:19

Un groupe de nains s’en était allé de la capitale. Orick restait dans ses pensés et gardait un rythme soutenu, laissant alors les paysages d’Angaïla défiler les uns après les autres. C’est ainsi qu’ils arrivèrent à la tour de défense faisant face au territoire d’Evanya. Orick ne se sentait pas particulièrement à l’aise avec cette quête, il ne savait pas où cela pouvait le mener. Il devait aller en Thaodia chercher des chefs de meute… C’était un comble que cette race n’arrive pas depuis déjà plus de deux siècles à former une unité si importante pour la paix des peuples en Ephaelya. Le silence était de mise surtout que mis à part Kiaya et Krogan, le reste de la troupe ne lui inspirait pas confiance. Il savait que s’il se mettait à parler, les Taillegorges en feraient autant de leurs côtés formant ainsi deux groupes, ce qui ne serait pas une bonne chose pour la cohésion.

Après avoir traversé la frontière sans être particulièrement inquiété par les elfes, ils marchèrent encore quelques jours jusque dans les plaines infinies. Mais chacun le savait, il y avait certainement quelques elfes mandatés par la capitale qui les suivaient. C’était assez étrange, il pensait qu’un elfe serait venu lui demander ce qu’il faisait mais au lieu de cela, rien de particulier. Formant un campement la troupe se préparait à une nuit de repos, mais cette fois, après plusieurs jour sà ne s’échanger que quelques civilités, Kiaya s’approcha de lui et lui demanda :
-Bonsoir. Nous n’avons pas réellement eu l’occasion de parler sur la route. Vous allez bien ?

Cette question n’était qu’une amorce pour une discussion, Orick l’avait bien compris. Elle enchaina alors avec un regard profond qui aurait pu se passer de paroles, exprimant le désir de mieux connaître l’autre :
-Il me semble que vous aviez une histoire à me raconter… La vôtre si je ne m’abuse. Enfin si vous êtes libre pour discuter et que cela ne vous gêne pas.

Hélas pour cette discussion qui aurait pu s’avérer intéressante pour les deux interlocuteurs, des bruits de pas les alarmèrent. Bien trop lourds pour être ceux d’elfes, ils furent rapidement rassurés par l’apparition d’un autre groupe de nains. Hélas, ils n’étaient pas en bon état et Orick reconnu alors certains membres des émissaires envoyés par Mognar pour aller voir Fáliadëa Niodë. Il y avait Wulfstan, blessé et aidé par deux guerriers de la haute famille Germolish, mais il ne semblait pas voir le diplomate Gof Rongepierre. C’est alors que l’émissaire Absolon Forgelame apparu et annonça :
-Mes frères, nous avons été attaqués par des gobelins au Nord de la colonie d’Okri. Nous avons fui le long du lac des mystères et avons enfin entrepris de rejoindre la terre des elfes. Je pense qu’un chef gobelin s’est levé dans ce territoire, nous avons compté facilement une centaine de guerriers, il faut en aviser le Molgor au plus vite. Mais nous ne pouvons abandonner la quête du Molgor.

Krogan était l’émissaire de la troupe d’Orick et était en quelque sorte le chef de cette expédition. Accompagné du diplomate Bombil Taillegorge et de dix guerriers de la famille Taillegorge mais aussi du Thane Orick et de l’héroïque guerrière Kiaya Grundazan. Il prit alors la parole, Orick restait en retrait, il savait sa place dans cette expédition.
-Absolon, au diable les elfes et les lycans, Angaïla nous appelle, il faut revenir à Kazad Duraz prévenir le Molgor. Nous resteront en territoire elfe le temps de récupérer sur la tour de défense.

Orick ne fut pas étonné du discours de Krogan. Celui-ci n’appréciait pas du tout de devoir partir en quête avec les Taillegorges dans des terres aussi sauvages que celles des hommes loups. Mais ce n’était pas une raison, il prit alors la parole :
-Ce n’est pas une solution ! Trancher dans le vif et renier nos missions officielles n’est pas une option acceptable ! Divisons-nous en quatre groupes. Un ira voir la grande prêtresse elfique, un autre pour Thaodia, un autre cherchera un village elfe et demandera asile pour soigner nos blessés et le dernier aura pour mission d’informer le Molgor de nos soucis.

C’est alors que Bombil Taillegorge prit la parole et interrogea Absolon :
-Le Thane a raison. Mais où est Gof, il est diplomate pour Evanya.
-Il n’a pas survécu, il m’avait confié la lettre du Molgor, je l’ai avec moi à présent. Je peux me rendre en Ardamir, mais il faudra un homme pour mener les troupes blessées et un autre pour informer le Molgor. Et sachant que wulfstan est blessé, je n’aurai pas de héros des terres d’Angaïla selon la volonté du Molgor. J’ai aussi une autre nouvelle, la guerre en Thaodia s’est transformée en escarmouches inutiles et la grande prêtresse des elfes a organisé un conseil des représentants. Mognar a envoyé un messager à notre rencontre avant notre attaque, il souhaitait que je sois sa voix au conseil.

Après tant d’informations, les nains ne purent se retenir et tous se mirent à parler s’adressant à leurs voisins le ton montant peu à peu jusqu’à ce que Bombil reprenne la parole avec force :
-Orick n’a qu’à être ton héros ! Il est Thane, il pourra s’entretenir avec la grande prêtresse et sera légitime.

Orick regarda Kiaya et prit la parole :
-Ce sera Kiaya. Je pense que nos chemins ne se sont pas croisés par hazard, elle est d’une grande famille de guerriers et mérite tout autant le titre de Thane que moi. J’ai été choisis pour Thaodia par le Molgor, ne changeons par tout ces plans. Krogan sera celui qui avertira le Molgor et je m’occuperais de trouver un lieu pour les blessés avant de partir en terre de l’Est.

Tous se tournèrent alors vers Kiaya, attendant de sa part son avis et sa réaction à l’annonce d’Orick.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiaya Grundazan
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 32
Métier : Guerrière
Age du personnage : 124
Alignement : Loyal - Neutre

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre...   Ven 2 Aoû 2013 - 3:04




" Une bonne colère vaut mieux qu’une bonne douche. "

La nuit était noire et silencieuse. Le petit groupe de nains se reposait, légèrement fatigué. La nuit leur permettrait de se reposer un peu pour reprendre leur route le lendemain. Tout était calme, tout était parfait pour passer un bon moment à regarder les étoiles sur la voûte céleste et à se raconter des aventures, des légendes ou mêmes des histoires passées. Kiaya était déjà prête à écouter ce que devait lui raconter le Thane d’Angaïla. Elle était très curieuse, trop curieuse même. Certains disent que la curiosité est un vilain défaut. La naine, elle, voit plutôt cela comme une envie d’assouvir un manque de connaissances, une envie de tout savoir du monde qui l’entoure.

Malheureusement, ce ne serait pas ce soir que le cerveau du petit bout de femme s’enrichirait. En effet, une autre troupe de nains venait de pénétrer dans le camp, apparaissant dans la lumière du feu qui avait été allumé quelques minutes plus tard. Kiaya se mit à ronchonner, mais elle s’arrêta bien vite en voyant l’état dans lequel les nouveaux arrivants étaient. Orick ne semblait pas étonné de voir d’autres personnes de sa race dans le coin. Après tout, il connaissait les projets diplomatiques et les émissaires du Grand Molgor. Evanya, contrée des elfes… Ces autres petits êtres étaient peut-être ceux qui devaient aller voir la Grande Prêtresse pour les rencontres diplomatiques que le chef des nains avaient prévu dans tout Ephaëlya. Mais à priori, ils n’y étaient pas arrivés et quelque chose ou quelqu’un les avaient empêchés d’atteindre le but de leur quête.

" Mes frères, nous avons été attaqués par des gobelins au Nord de la colonie d’Okri. Nous avons fui le long du lac des mystères et avons enfin entrepris de rejoindre la terre des elfes. Je pense qu’un chef gobelin s’est levé dans ce territoire, nous avons compté facilement une centaine de guerriers, il faut en aviser le Molgor au plus vite. Mais nous ne pouvons abandonner la quête du Molgor. "

Kiaya avait donc visé juste. Pour lui répondre, l’émissaire de leur groupe, Krogan, prit la parole. Il souhaitait abandonner la mission, chose inenvisageable pour la guerrière. Certes, le Molgor devait être tenu au courant mais ils avaient un devoir à accomplir en rencontrant les races ephaëliennes. L’émissaire avait-il peur ou n’aimait-il tout simplement pas la petite armée des Taillegorges qui les accompagnait ? S’apprêtant à prendre la parole alors que là n’était pas sa place, la Grundazan se fit devancer par le Thane qui semblait du même avis qu’elle. Il était hors de question d’abandonner une mission officielle. D’ailleurs, Orick semblait avoir un plan tout prêt dans sa tête car il énonça de suite la situation qui allait prendre place maintenant.

Malheureusement, il manquait quelqu’un et un des gardes de sa troupe le fit remarquer : l’émissaire qui avait en sa possession la lettre du Molgor pour la Grande Prêtresse. La réponse fut claire, nette et précise. Il était mort face à l’attaque de gobelins. Kiaya se mordit la joue devant un tel problème. Il fallait trouver une solution. Mais plutôt que se pencher sur la question, les nains se mirent à parler et à piailler en petit groupe telles des commères. Cela durant plusieurs secondes jusqu’à ce que Bombil ouvre de nouveau la bouche.

" Orick n’a qu’à être ton héros ! Il est Thane, il pourra s’entretenir avec la grande prêtresse et sera légitime. "

Kiaya afficha un sourire, l’idée lui plaisant grandement. Pourtant, lorsque le Thane posa son regard sur elle, elle comprit que lui avait d’autres projets en tête.

" Ce sera Kiaya. Je pense que nos chemins ne se sont pas croisés par hazard, elle est d’une grande famille de guerriers et mérite tout autant le titre de Thane que moi. J’ai été choisis pour Thaodia par le Molgor, ne changeons par tout ces plans. Krogan sera celui qui avertira le Molgor et je m’occuperais de trouver un lieu pour les blessés avant de partir en terre de l’Est. "

Pardon ? La naine afficha un air ahuri l’espace d’un millième de secondes, se ressaisissant alors que tous les nains posaient leurs regards sur elle. Alors là non. Cela ne lui plaisait pas du tout, ce n’était pas ce qu’elle avait prévu, les choses n’auraient pas dû se dérouler ainsi. Pourtant, elle savait que ce serait un honneur de représenter le Grand Molgor en personne. D’ailleurs, ses compères attendaient une réaction de sa part face à cette grande nouvelle. Affichant un air sûr d’elle et digne, Kiaya replaça son marteau de guerre sur son épaule et hocha de la tête.

" Si tel est votre désir Thane. Je serai honorée de porter auprès de la Grande Prêtresse la voix du Grand Molgor. "

Quelques soupirs rassurés s’échappèrent du petit groupe et certains nains échangèrent des regards convaincus. Il fallait donc décider de la démarche à suivre maintenant. Kiaya reprit la parole.

" Reposons-nous une heure ou deux, nous reprendrons donc la route ensuite. "

Sans un mot, la petite foule se dispersa, laissant la naine seule aux côtés d’Orick. C’est là qu’elle posa un regard noir sur lui. Elle n’allait pas parler, ses yeux le feraient pour elle. Le Thane voulait-il esquiver ou fuir ses questions ? N’appréciait-il pas sa compagnie finalement ? L’avait-il pris pour cible de son marteau car elle ne correspondait pas à l’image qu’il s’en était fait ? Quoiqu’il advienne, le dernier des Marteaufoudre n’allait pas y échapper aussi facilement. Kiaya allait mener sa nouvelle quête à bien et au retour, elle s’en prendrait à lui. Serrant la mâchoire, la naine boudeuse se retourna, regagnant ses affaires pour s’allonger et dormir un peu. Il fallait se reposer, bientôt elle reprendrait la route0. Que la Thane aille au diable.

RP TERMINÉ


_________________


Présentation Ϟ Suivi des rp's

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un changement en prépare un autre...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un changement en prépare un autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un changement en prépare un autre...
» Un changement en prépare un autre [Seito]
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Changement de tapisseries
» Changement de msn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Evanya - Contrée des Elfes :: • Plaine infinie d'Evanya •-