Partagez | 
 

 N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olympe Prior
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Métier : Voleuse
Alignement : Chaotique bon
En couple avec : Coeur à prendre
Ennemis : La mort qui avance dans l'obscurité, et, d'un coup de faux, me prend tous ceux que j'aime

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Sam 22 Mar 2014 - 20:07

Freki et moi marchons dans les rues de la cité de l’Aurore. Le soleil illumine la ville de ses rayons dorés. Toutes les tavernes sont bondées : situation idéale pour moi ! Je cherche cependant une taverne un peu plus huppée où les clients auront à coup sûr une bourse bien remplie. Je continue donc à marcher, pas vraiment pressée, laissant le soleil réchauffer mon visage.

Au bout de quelques minutes, je croise un attroupement qui attire mon attention. Des hommes et des femmes sont regroupés devant une taverne. Des proies parfaites ! Ils semblent être de riches bourgeois superficiels qui se disputent, sûrement à cause de l’abus de boisson, chose tellement courante ici… Pitoyable ! J’affiche un grand sourire. Profitant de l’embrouille, je chaparde quelques bourses remplies de pièces d’or que je glisse sous ma cape. Je me dirige vers la porte, sans accélérer le pas, d’un air absolument normal et innocent. Je laisse Freki devant la taverne « Je sens que ça va être une bonne tournée ! ». Je passe ma main dans le pelage du Fenrir puis entre.

Une vague de bruit me submerge. La taverne est bondée et les serveurs débordés. C’est parfait pour moi ! L’air de rien, je zigzague lentement entre les tables. D’une main experte, je décroche les bourses d’or qui pendent aux ceintures et ramasse les pièces qui traînent sur les tables. Je ne prends pas beaucoup de risques étant donné que les trois quarts des personnes ici sont totalement soules et ne remarquent même pas ma présence. Il y a principalement des humains et des nains. Au milieu de la salle joue un barde que personne ne semble écouter. Derrière lui d’autres hommes sont accoudés à un bar et boivent.

J’avais raison, la chasse est fructueuse. En même temps je n’avais plus rien. Quelques fois, je me dis que je devrais trouver autre chose pour gagner ma vie mais très vite la routine et la faim me rappellent. Même si je me rends compte que c’est une solution de facilité, c’est ma vie depuis toujours et je ne peux plus en changer.

Il ne me reste plus que quelques tables à récolter. A une de ces tables est assis un nain aux cheveux et à la barbe rousse. Je suis vite intriguée, déjà par le fait qu’il soit seul mais aussi qu’il soit silencieux car c’est bien le seul ici ! Il a l’air dans ses pensées même s’il est sûrement tout aussi éméché que les autres clients. J’esquisse un léger sourire en voyant le nombre de bières vides devant lui.

Je continue ma besogne tout en observant le nain. Puis, ayant fait la tournée de toutes les tables, je reviens vers lui. Cependant, j’ai à peine le temps de le frôler qu’il se retourne d’un mouvement brusque. Je le dévisage, restant impassible :

« Oui monsieur ? »

Mince alors… Cette journée avait pourtant bien commencé…

_________________
Freki:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Jeu 3 Avr 2014 - 17:37

Khazar venait de terminer sa course à la cité de l'Aurore, et elle ne fut pas de tout repos ! Alors qu'au départ, il était seulement venu apporter ses condoléances à la famille d'un vieil ami humain qu'il avait sauvé lors d'une bataille il y a fort longtemps contre une immense bête qui terrorisait la population autour de la frontière entre Angaïla et Oryenna, le nain s'était retrouvé au beau milieu d'une émeute créée par une bande de fanatiques dans les bas quartiers de la ville.

Une fois ses condoléances apportées à la famille, et la cérémonie d'inhumation terminée, Khazar, qui y avait participé de façon officielle pour représenter le peuple d'Angaïla en remerciement des services rendus au peuple nain, était donc vêtu de toute son armure, mais avait laissé son arme à la taverne. Lors de son chemin de retour à l'auberge, il fut pris à parti par quelques gugusses bizarrement affublés qui se moquèrent de sa taille. Soucieux de son image dans une ville alliée, et ne désirant pas créer de problème, le nain passa son chemin sans broncher, en faisant mine de n'avoir rien entendu. Mais plus loin, il retrouva les même guignols, cette fois trois fois plus nombreux, et aux prises avec une escouade de gardes urbains. Les types étaient en supériorités numériques, et les renforts de la garde ne semblaient pas arriver, alors Khazar décida de sauter dans la mêlée et d'assommer quelques-uns de ces abrutis en robes violettes. En cinq minutes tout était fini, les renforts avaient fini par arriver, et, après avoir été remercié par le sergent, qui ordonna à ses hommes d'emmener ceux qui n'avaient pas pu prendre leurs jambes à leurs cous, le nain se vit expliquer qu'il s'agissait d'une secte qui pointait du doigt le manque de pouvoir stable dans la contrée des Hommes, et qui tentait de prendre le pouvoir.

Après un bref entretien avec les soldats, puis une courte route, Khazar arriva enfin à la taverne, fatigué. Il déposa ses affaires dans sa chambre, puis redescendit dans la salle, légèrement remplie, pour y commander de la bière. Il en but une, puis deux, puis cinq, puis dix ... sans même se rendre compte de leur nombre. Alors qu'elles commençaient à lui taper sur le crâne, il sentit quelque chose frôler sa fesse droite, là où siégeait sa bourse. D'un réflexe agile, il attrapa le bras qui tentait de lui subtiliser ses pièces et se retourna du même mouvement. Il fit alors face à une jeune femme, plutôt jolie, mais dont les yeux trahissaient la culpabilité. Le nain la sonda le temps d'une seconde, puis la fit s'asseoir sans douceur devant lui, à la même table.

Il dit alors, assez bas pour que personne d'autre ne l'entende, mais en restant sévère :

- C'est pas joli ça ... Tu sais ce qui t'arrivera si je te dénonce ? Surtout que je vois que tu as volé à toutes les personnes de la taverne ... Sais-tu que je suis soldat ? J'ai de très bonnes relations avec ceux de cette ville ... Tu es mal jeune fille, très mal.

(HRP : Désolé du temps de réponse, j'avais besoin de faire le point IRL :/)
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Prior
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Métier : Voleuse
Alignement : Chaotique bon
En couple avec : Coeur à prendre
Ennemis : La mort qui avance dans l'obscurité, et, d'un coup de faux, me prend tous ceux que j'aime

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Dim 13 Avr 2014 - 12:58

Le nain me saisit par le poignet et me jette sans ménagement sur la chaise en face de lui.

« C'est pas joli ça ... Tu sais ce qui t'arrivera si je te dénonce ? Surtout que je vois que tu as volé à toutes les personnes de la taverne ... Sais-tu que je suis soldat ? J'ai de très bonnes relations avec ceux de cette ville ... Tu es mal jeune fille, très mal. »

La situation n’est pas vraiment drôle mais je ne peux m’empêcher de sourire. Je lâche, d’un ton calme :

« Mais vous m’avez l’air tout à fait sympathique monsieur, donc vous ne me dénoncerez pas. » Je marque une courte pause. « A moins que vous ne vouliez vous retrouver avec la gorge tranchée ? »

Je me redresse sur la chaise et croise les jambes, fixant le nain. Même s’il est réellement soldat, je ne pense pas qu’il puisse faire grand-chose vu l’état dans lequel il est. Je fais signe au serveur :

« Une autre bière pour ce monsieur s’il vous plait ! » puis me retournant vers le nain « Vous accepterez bien ce modeste dédommagement pour l’ennui causé ? »

Je décide de tenter ma chance. Il a beaucoup bu, si j’arrive à l’amadouer, je peux bien m’en sortir sans problème. En usant de mes charmes, de mon sourire et d’encore un peu d’alcool, ça devrait même être facile. Dans le pire des cas, je peux aisément fuir, Freki m’attend juste devant la taverne. Mais ce serait bien trop lâche ! Le serveur arrive avec une chope de bière qu’il dépose au milieu des dix dépouilles déjà présentes.

Je détaille le nain. Sous son imposante chevelure et sa barbe rousse se cachent deux petits yeux vert émeraude ainsi qu’un gros nez. Sa bouche reste invisible, enfouie dans sa barbe. Sa peau granuleuse est bariolée de cicatrices. Il est trapu mais plutôt grand pour un nain, même s’il doit faire une tête de moins que moi. Il n’a pas l’air très vieux, je lui donnerais autour de 100 ans ; oui, il reste néanmoins un nain, je suis une gamine par rapport à lui.

J’ajoute, dégainant mon plus beau sourire :

« Mais faisons plus ample connaissance. Je m’appelle Olympe. Et vous ? »

_________________
Freki:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Ven 2 Mai 2014 - 1:18

Alors que Khazar fixait la jeune femme dans l'attente d'une réponse, cette dernière se mit à sourire, avant de répondre le plus posément du monde :

- Mais vous m’avez l’air tout à fait sympathique monsieur, donc vous ne me dénoncerez pas. (courte pause) A moins que vous ne vouliez vous retrouver avec la gorge tranchée ? 

Le nain pouffa un instant, ne prenant pas au sérieux les menaces de la petite voleuse, et se contenta de la regarder longuement, en essayant de sonder son cœur, pour savoir s'il avait eu raison de ne pas crier au vol, et de la regarder se faire battre par la totalité des clients de la taverne, mais rien ne lui montra au premier regard qu'il s'était trompé sur le compte de la femme. Et son premier regard lui avait rarement fait défaut …

La femme finit par commander une nouvelle bière pour lui, avant de se retourner une nouvelle fois et de lui dire :

- Vous accepterez bien ce modeste dédommagement pour l’ennui causé ?

Khazar hocha la tête avec un petit sourire. Il avait deviné les intentions de la jeune femme, et allait voir jusqu'où elle irait pour s'en sortir. Il croisa les jambes et se gratta le menton, sous son épaisse tignasse de feu et regarda l'humaine. Elle restait étonnamment calme et maîtresse d'elle-même. Si elle ressentait un quelconque stress, elle n'en montrait rien. Peut-être allait-elle réellement mettre sa menace à exécution ? Était-ce là le légendaire sang-froid des assassins ? Mais non, cette jeune fille n'était qu'une petite voleuse, qui ne commettait des méfaits que pour survivre, pas une tueuse de sang froid, cela se voyait au premier coup d’œil.

Le serveur arriva et déposa une nouvelle chope pleine, et repartit instantanément. L'humaine n'avait pas quitté Khazar des yeux, et semblait le dévisager. Il lui répondit par un sourire, tout en sirotant nonchalamment sa nouvelle bière.

- Mais faisons plus ample connaissance. Je m’appelle Olympe. Et vous ?

Les paroles de la femme le prirent au dépourvu. Il réfléchit alors un petit peu, se demandant s'il valait le coup de mentir, ou s'il pouvait dire la vérité sans soucis … Bah, après tout, il risquait quoi ?

- Eh bien moi je suis … Khazar. C'est le nom que m'a donné ma mère … Enchanté, Olympe. Vous m'intriguez vous savez ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Prior
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Métier : Voleuse
Alignement : Chaotique bon
En couple avec : Coeur à prendre
Ennemis : La mort qui avance dans l'obscurité, et, d'un coup de faux, me prend tous ceux que j'aime

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Mer 14 Mai 2014 - 16:23

« Eh bien moi je suis … Khazar. C'est le nom que m'a donné ma mère … Enchanté, Olympe. Vous m'intriguez vous savez ? ... »

Je souris, ce n’est pas le premier à me dire ça ! En même temps, on ne peut pas dire que je sois facilement décryptable. Je suis renfermée sur moi-même et ne montre pas qui je suis vraiment. J’ai toujours mon ʺmasqueʺ de voleuse afin de ne pas livrer au gens, qu’ils soient ennemis ou pas, ma réelle personnalité et mes faiblesses. Je me suis forgée ma propre armure pour me protéger du monde extérieur.

Je peux jouer sur le fait que je l’intrigue pour tourner les choses en ma faveur. Il me sous-estime, j’en suis presque certaine. En même temps, qui s’attendrait à quelqu’un comme moi sous mes traits de jeune fille innocente ? C’est un de mes grands avantages dans le métier, on ne fait pas vraiment attention à moi, je reste dans l’ombre. A moins que je ne sois une ombre moi-même ?

En tous cas, dans cette situation, je n’ai presque aucun doute quant à mes chances de bien m’en sortir, j’ai vu tellement pire... Je suis passée tout près de la mort tant de fois qu’elle finit par ne même plus m’effrayer. Et de toute façon, si elle venait me chercher, qu’est-ce que j’aurais à perdre ? Rien ne me retient ici. La mort, je la provoque, je lui fais le plus beau de mes sourires comme pour lui dire ʺViens, je t’attends, tu ne me fais pas peur !ʺ.

Enfin, mes pensées s’égarent. Je reporte mon attention sur le nain qui sirote sa nouvelle bière. Khazar… Je ne pense pas qu’il mente, qu’il soit ce genre de personnes qui prennent toujours trop de précautions, où même, qu’il me veuille du mal. Déjà, il ne m’a pas dénoncée alors qu’il aurait pu le faire depuis un bon moment. Même sans me dénoncer, il aurait pu attirer l’attention de toute la taverne, ce qu’il n’a pas fait non plus. Il dit être soldat, étant données ses nombreuses cicatrices, il doit dire vrai. Mais un soldat doit-il toujours obéir à la loi ? Et puis le ton qu’il emploie n’est pas franchement agressif ou menaçant. Tant qu’à faire, autant ouvrir une discussion pour au moins en savoir plus sur lui. Après tout, mieux on connait son adversaire, mieux on est armé contre lui. Et, qui sait, s’il peut voir que je ne lui veux aucun mal et que je n’attaquerais que si c’est réellement nécessaire, il me laissera peut être partir comme je suis arrivée. Je prends quand même un minimum de précautions afin de ne rien lui livrer sur moi.

« Je vous intrigue ? Mais pourquoi donc ? »

Après une courte pause, je continue :

« Tout bien réfléchi, vous m’intriguez aussi Khazar. Tout d’abord par votre grande bonté de ne pas m’avoir dénoncée mais aussi parce que je ne sais rien de vous. Vous m’avez pourtant l’air d’être quelqu’un de bien. Parlez-moi un peu de vous ! »

Je pose mon coude sur la table et appuie mon menton contre mon poing en fixant le nain d’un air absolument intéressé. Je doute qu’il me dise grand-chose sur lui mais après tout, on ne sait jamais !

_________________
Freki:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Lun 19 Mai 2014 - 12:31

Khazar termina sa bière d'un trait et regarda autour de lui une nouvelle fois. Il y avait deux personnes à l'autre bout de la salle qui semblaient s'être rendus compte de la disparition de leurs bourses. Ces deux types étaient en train de mutuellement se rejeter la faute, mais nul doute qu'ils finiraient par se rendre compte que ni l'un ni l'autre n'étaient fautifs. De plus, les bourses subtilisées étaient plus ou moins bien cachées entre les plis des vêtements de la jeune femme. Tout au mieux, il avait plusieurs minutes, après, ils devaient partir.

Le nain essaya alors d'imaginer le passé de la jeune fille en la regardant dans les yeux. Plutôt doué pour deviner la personnalité des gens, il savait qu'il tomberait à peu près juste. Elle n'avait pas l'air de ces êtres qui volent par pur plaisir ou seulement par défi, non, elle avait besoin de cet argent. Peut-être avait-elle une famille à nourrir ? Mais dans ce cas, pourquoi n’exerçait-elle pas un métier digne, et sans risques ? Il y avait autre chose, autre chose qu'il n'arrivait pas à cerner chez elle. Khazar regarda à nouveau son visage, et ses yeux. Elle était plutôt jolie, même pour lui, alors qu'il était un nain. Se pourrait-il qu'elle avait été forcée de donner de son corps ? Cette pensée le mit mal à l'aise, et il détourna le regard, comme si cette simple pensée avait violé l'intimité de la jeune femme.

Malgré son sourire, la jeune femme semblait pensive, et Khazar aurait aimé savoir à quoi elle pensait à ce moment-là. Sans être altruiste de nature, il aurait aimé pouvoir l'aider, et un élan de compassion l'envahit, de sorte qu'il oublia presque qu'elle venait d'essayer de voler sa bourse. Elle le ramena à la réalité lorsqu'elle dit :

- Je vous intrigue ? Mais pourquoi donc ?

Il réfléchit un peu à une réponse quand elle ajouta :

- Tout bien réfléchi, vous m’intriguez aussi Khazar. Tout d’abord par votre grande bonté de ne pas m’avoir dénoncée mais aussi parce que je ne sais rien de vous. Vous m’avez pourtant l’air d’être quelqu’un de bien. Parlez-moi un peu de vous ! 

Il ne savait pas trop sur quel pied danser avec cette fille, elle avait l'air sincèrement dans le besoin, mais sa gentillesse un peu exagérée et surtout son soudain intérêt pour lui donnaient l'impression un peu trop évidente qu'elle tentait doucement mais sûrement de s'en sortir. C'était compliqué pour Khazar de gérer cette situation.

- Moi … Je suis un simple soldat nain, venu ici pour rendre visite à d'anciens camarades. Comme tout le monde j'ai mes problèmes, et comme la majeure partie, je m'en sors comme je peux, avec un verre ou deux, voire plus.

Il jeta un œil aux deux soûlots, qui étaient en train de chercher autour d'eux la présence d'un quelconque voleur, et à quelques autres qui venaient également de se rendre compte du larcin.

- Hum, je serai curieux d'en connaître un peu plus sur vous, et peut-être même alors que je serai plus à même d'en dire plus sur moi. Mais d'abord, on ferait mieux de sortir discrètement de cette salle, parce qu'on va avoir des soucis à cause de vos actes. Maintenant, faites comme si vous étiez une escort-girl, et on va aller tranquillement dans ma chambre.

Et le nain lui passa un bras autour de la taille, pour l'emmener avec lui, assez fermement pour qu'elle ne tente pas de s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Prior
Ephaëlyen indépendant
avatar

Messages : 110
Métier : Voleuse
Alignement : Chaotique bon
En couple avec : Coeur à prendre
Ennemis : La mort qui avance dans l'obscurité, et, d'un coup de faux, me prend tous ceux que j'aime

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   Sam 7 Juin 2014 - 13:41

Les gens dans la taverne commencent à s’agiter. Je crois que si je traine trop ici, je vais finir par me faire attraper ! Alors je me dépêche de travailler le nain, qui, au final, n’a pas l’air si méchant que ça.

« Moi … Je suis un simple soldat nain, venu ici pour rendre visite à d'anciens camarades. Comme tout le monde j'ai mes problèmes, et comme la majeure partie, je m'en sors comme je peux, avec un verre ou deux, voire plus. »

Je hoche la tête mais n’écoute ce qu’il dit que d’une oreille distraite. Mon attention est plus focalisée sur les clients aux alentours qui commencent à s’échauffer. Les bourses subtilisées sont cachées dans les replis de ma cape mais le moindre faux pas risque de me couter beaucoup d’ennuis. J’aimerais beaucoup que Khazar abrège son discours, je n’aurais pas dû le lancer dans une conversation. Je pense que lui aussi a remarqué l’agitation car il me dit, discrètement :

« Hum, je serai curieux d'en connaître un peu plus sur vous, et peut-être même alors que je serai plus à même d'en dire plus sur moi. Mais d'abord, on ferait mieux de sortir discrètement de cette salle, parce qu'on va avoir des soucis à cause de vos actes. »

Idée très judicieuse ! Intelligent d’y avoir pensé. Je me lève.

« Maintenant, faites comme si vous étiez une escort-girl, et on va aller tranquillement dans ma chambre. »

Pardon ?! Je n’ai pas le temps de protester qu’il m’attrape par la taille et m’emmène vers les chambres avec lui. Il me garde contre lui, non sans délicatesse, mais avec une tension qui signifie ʺt’as pas intérêt à t’enfuir !ʺ. Je suis donc bien obligée de rester à ses côtés, marchant le plus normalement possible. Je serre les dents, je suis dans l’impossibilité de m’éclipser… Non pas que je n’aime pas le compagnie de Khazar, en fait il m’a même l’air sympathique et relativement gentil. Mais je déteste ne pas être seule maitre de mon destin. Je suis une solitaire de nature, une ombre, et les ombres marchent seules.

Nous arrivons devant une porte. Le nain me lâche pour l’ouvrir puis me fait signe d’entrer. Une fois, dans la chambre, il referme la porte à clef derrière nous. Je croise les bras, m’appuyant contre un mur.

« Merci Khazar. »

Mon ton est assez froid, pas vraiment en accord avec ce que je dis. Mais même si je ne suis pas du genre à accorder ma confiance rapidement, je veux qu’il sache que je suis un minimum reconnaissante de ce qu’il a fait pour moi : ne pas me dénoncer, et, encore mieux, me tirer des griffes de mes victimes, prenant des risques en s’alliant comme ça avec moi. Je plante mes yeux dans les siens, essayant dans ce regard de mettre la reconnaissance sur laquelle jamais je ne mettrais de paroles.

_________________
Freki:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

N'oublies jamais que les roses ont des épines [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» " N'oublies jamais que les autres ne sont pas toi, qu'ils sont différents, pire. ♪♫ " Tigrou & Plumy
» Aaliyah - même les plus belles roses ont des épines.
» N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» CHARLIE ♣ Non mais allo ! T'es une meuf et t'as jamais couché avec moi ? [ft Sierra Kusterbeck • en cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Oryenna - Contrée des Humains :: • Cité de l'aurore • :: Quartier commerçant-