Partagez | 
 

 chaleur dans le canyon (pv emilie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Ven 10 Fév 2012 - 17:41

Darian ne savait pas exactement pourquoi il avait quitté Anga… Peut importe, il n’avait jamais écouté son professeur privé, préférant se dire que le continent n’était qu’une seule et unique terre ou on pouvait évoluer à sa guise… il connaissait tellement mal la géographie qu’il était totalement perdu, en plus de cette fichu boussole qui ne savait pas indiquer le bon nord… Il continua donc a suivre cet espèce de sentier escarpé et loin de tout…

-‘’ Merde pas l’ombre d’une bouteille de rhum en vue… c’est que je me dessèche moi!’’

Il rumina quelque temps avançant du mieux qu’il put. Il aperçut alors du coin de l’œil une chèvre des montagnes fouler avec habileté ces amas de roches et de graviers, Darian soupira et du se résigner… il allait devoir prendre sa forme de lycan bien qu’il ne l’appréciait pas du tout…

Il ferma les yeux quelques instants oubliant les alentours, le soleil de plomb qui lui donnait d’épouvantable chaleur, le bruit incessant du vent filant entre les parois rocheuses, trainant sable et poussière dans son passage, bruit de vautour et bêtes affamés. La transformation commença, vu qu’il ne l’avait pas fait souvent le procédé l’écœurait toujours. Il senti ses os se brisés pour changer de taille et de formes, ses organes s’entre choquer et se déplacer, se mouvant lentement pour trouver leur place dans cette nouvelle apparence, son crâne se modifia non sans douleur. Se tenait maintenant a la place du charmant jeune homme un loup d’une blancheur éclatante et d’une taille phénoménale. Il prit un instant pour s’empêcher de vomir, puis encore un peu nauséeux se plaça sous un rocher perçant la péninsule pour s’abriter du soleil un instant.


Dernière édition par Darian De Larose le Dim 15 Avr 2012 - 8:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Sam 11 Fév 2012 - 0:38


CHALEUR DANS LE CANYON

Le soleil était haut et brillait de milles feux. Une chaleur de plomb couvrait tout Ephaëlya et surtout la région de Thaodia, contrée des lycans. Le parfum des loups était présent partout, sur chaque arbre, chaque brindille d’herbe et chaque parcelle du territoire lycan. Emilie marchait sous cette chaleur, elle était en mission de reconnaissance et avait décidé d’y aller seule. Depuis qu’elle était chef de sa meute, les responsabilités étaient énormes et passer un peu de temps seule ne lui ferait que le plus grand bien possible. Son pantalon en cuir lui moulait le bas du corps et une simple chemise était nouée devant sa poitrine, laissant son ventre plat à découvert, les os de ses hanches étant visibles sur le côté. Sa démarche souple et élégante semblait se glisser entre les arbres.

Non loin les montagnes d’Angaïla étaient apercevables, surplombant les terres lycannes. Les odeurs de bêtes sauvages étaient plus prononcées dans les montagnes. Emy huma une odeur, celle d’un lycan. Sur ce morceau de Thaodia, seuls les Sang-Chaud vagabondaient. Pourtant le parfum du loup était inconnu pour la jeune chef. S’avançant, abritée par des rochers, elle aperçut cet humain qui prenait forme lupine. La transformation ne fut pas aussi rapide que celle d’Emilie mais un magnifique loup blanc apparut face à elle. La lycanne lui trouva une certaine ressemblance avec lui ce qui la fit sourire. Le loup s’allongea sous un rocher à l’ombre fraîche de celui-ci…

Emilie enleva ses habits et les glissa derrière un buisson. C’était un loup, autant prendre la même forme ! Une fois son bas et sa chemise rangés de façon légèrement brouillonne, la jeune chef, en une fraction de seconde laissa place à la bête qui était en elle. Une superbe louve au pelage blanc mais aux crocs et griffes acérés. Des pattes puissantes et une queue élégante terminaient son corps svelte et mince. Ses muscles roulant sous son pelage couleur neige, elle s’avança doucement, restant sur ses gardes vers le loup à la fourrure semblable… Ami ou ennemi celui-là ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Dim 12 Fév 2012 - 8:33

Darian c’était réfugié sous un rocher, c’étais bien la seule façon de se rafraichir dans cette maudite région… Il posa la tête sur ses massives pattes immaculées et laissa son esprit vagabonder. Pourquoi avait-il quitté Ango… Angi… Ang… disons la montagne… Il se demanda ensuite si enfin il verrait la fin de cet interminable passage rocailleux, où diable cette foutu boussole le conduisait-elle donc cette fois, en temps normale elle lui indiquait toujours une bonne voie, maintenant il ne pensait qu’a la balancer au bout de ses bras!!! Malheureusement il avait la bougeotte, il ne pouvait pas tenir en place ou du moins il n’avait pas encore trouvé la personne qui saurait le retenir d’un regard et lui ravir son cœur. Il soupira intérieurement, il avait toujours été à la recherche de cette personne, au finale n’était-ce pas la quête de chacun, trouver son âme sœur et l’endroit parfait auquel le destin nous avait choisit une place, une destinée quoi! Il ferma les yeux un instant.

Soudain Darian se leva d’un bond, il avait senti une odeur. Il n’était pas tout à fait habitué aux capacités accrues que lui conférait sa forme animale. Il huma l’air ambiant avec attention et reconnu un loup, cela ne faisait aucun doute, de plus, à moins d’une erreur d’inexpérience, les phéromones qu’il percevait était celles d’une femelle. Son esprit s’affola, et si elle était en meute, peut-être étaient-elles parties en traque avant de tomber sur lui, être sur le territoire de chasses d’une meute n’était jamais bon signe… Il se ressaisit rapidement, après tout il était un mâle. Il devait se conduire comme tel. Il se mit donc en position d’attaque, queue dressé, babines retroussées montrant de menaçants crocs, il grogna avec méfiance :

- Qui que vous soyez montrez vous!


Lança-t-il mentalement en direction de l’endroit d’où semblait lui parvenir l’odeur.


Dernière édition par Darian De Larose le Lun 27 Fév 2012 - 19:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Dim 12 Fév 2012 - 17:06


Emilie se camouflait derrière des buissons, tournant autour du loup qui semblait en pleine sieste ou alors perdu dans ses pensées. Elle le détailla de son regard couleur saphir. En effet, sous forme humaine son regard était d’un vert hypnotisant mais quand elle changeait de corps, ses yeux prenaient la couleur de l’eau du lac d’Evanya sous le soleil de Radyël. La louve blanche rampait presque, le pelage de son ventre frôlant les herbes plus ou moins hautes, ses muscles tendus pour bondir à n’importe quel instant. Elle restait sur ses gardes. Qui était cet inconnu à sa meute et que faisait-il sur ses terres. Un léger grognement fit vibrer sa gorge mais il ne se fit pas entendre. Marchant, Emy humait le parfum du lycan et celui-ci empestait la roche des montagnes, il n’était donc pas de Thaodia. Lycan solitaire et sans meute ? A voir.

Le loup blanc bondit d’un coup, il semblait avoir perçu l’odeur d’Emilie. Levant le museau, il humait l’air comme s’il était à la recherche de la personne qui l’épiait. Où ? Qui ? Ces questions se bousculaient dans ses yeux. Une légère inquiétude se fit ressentir dans ses mouvements. Etait-il un nouveau loup ou juste un lycan qui n’acceptait pas sa forme animale ? Mais il se reprit vite, prenant une position à la fois défensive et offensive. Sa queue blanche venait de doubler de volume et ses babines retroussées laissaient apparaitre ses crocs. Il grogna doucement

" Qui que vous soyez montrez vous! "

A priori, le loup blanc avait repéré la cachette d’Emy qui finit par sortir. Elle marcha doucement vers lui, aucune agressivité dans ses mouvements mais le torse bombé et l’allure fière. Elle était chef de meute après tout ! Son regard bleu fixait celui du lycan, aucune émotion ne filtrant à travers. Allait-il l’attaquer ou agir de manière réfléchie ? La louve couleur neige inclina doucement la tête pour saluer le lycan.

" Bonjour. Que faîtes-vous par ici ? "

Elle s’arrêta face à lui, et plissa les yeux comme pour lui souhaiter la bienvenue…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Dim 12 Fév 2012 - 19:35

De ses yeux verts scintillants Darian scrutait les horizons, son cœur battait à tout rompre contre sa poitrine alors que sa tête allait littéralement exploser, l’odeur était présente partout dans les herbes. Tous ses muscles étaient tendus comme un arc et ses pattes gratouillaient le sol à petit mouvement de nervosité, il voulait paraitre imposant malgré son inexpérience, il ne voulait quand même pas tomber dans une embuscade alors que tout ce dont il avait envie c’était du rhum et un bon lit douillet. Alors qu’il s’attendait à une attaque en meute, une petite louve bondit vers lui et répondit à son message télépathique avec une espèce de révérence comme pour accueillir le nouveau venu.

- En fait il n’y a aucune raison particulière qui fait que je me trouve sur vos terres à l’exception près que ma boussole, qui n’indique pas le bon nord soit dit en passant, ne m'eu conduite dans ce sentier unique aux roches escarpées et aux terres arides.


Il se releva de toute son imposante taille. Elle n’avait pas l’air agressive, adoptant une démarche évasive et affichant une confiance à tout casser. Son pelage était, tout comme lui, d’une blancheur pur tel une première neige couvrant doucement le sol. Ses yeux étaient pourtant bleus comme la plus pur des eaux qui abritaient les nymphes du pays des elfes. Il resta tout de même sur ses gardes, dressant ses oreilles à l’affut de tout mouvement, une louve était rarement seule.

- Si ma présence vous importune, je débarrasserai rapidement de vos terres, vous n’avez qu’a m’indiquer le chemin, par contre si vous voulez bien de moi je peux, avec plaisir, gagner ma croute pour une nuit d’hospitalité. Mais dites-moi, vous avez l’air bien confiante pour une louve seule…

Ajouta-t-il afin de valider sa théorie, Il s’assit sur ses pattes arrière, restant la tête haute et son poitrail bien droit, de son imposante masse il serait difficile à déloger si l’on tentait de l’attaquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mer 15 Fév 2012 - 20:24


Le lycan regardait autour de lui, ses oreilles dressées montrant qu’il était aux aguets et certainement stressé. En même temps, il n’était pas sur ses terres, du moins pas encore s’il était un loup solitaire. Emilie acceptait n’importe qui dans sa meute, les faibles comme les forts. Tout le monde avait le droit à sa place dans une meute, tout le monde avait le droit d’avoir une famille. De plus, le loup ne semblait pas être une chiffe molle, quoiqu’il puait l’inquiétude à plein nez. Pourtant, ses épaules semblaient puissantes et sous son pelage ses muscles tendus pouvaient être visibles. S’il ne savait pas se battre, se serait fort dommage, il ferait certainement un valeureux guerrier. Il sembla étonner en ne voyant qu’une seule louve apparaître mais il engagea vite la conversation.

" En fait il n’y a aucune raison particulière qui fait que je me trouve sur vos terres à l’exception près que ma boussole, qui n’indique pas le bon nord soit dit en passant, ne m'eu conduite dans ce sentier unique aux roches escarpées et aux terres arides. "

Emilie l’écoutait parler, observant toutes ses mimiques et son attitude. Sa boussole ? Etait-il donc perdu ? Un léger son monta dans sa gorge ressemblant à un rire discret. Le loup se tenait fièrement face à elle, il était grand, plus qu’elle. Pourtant, elle avait toujours fait partie de ses louves imposantes mais si élégante. Ses grosses pattes et ses crocs acérés, il ne valait mieux pas s’en approcher. Ressemblant à une grosse peluche au pelage si doux, l’embêter était une mauvaise idée malgré son regard bleu envoutant. Pourtant, le lycan ne semblait pas relâcher sa garde, restant sur le qui vive. Il continua de parler.

" Si ma présence vous importune, je débarrasserai rapidement de vos terres, vous n’avez qu’a m’indiquer le chemin, par contre si vous voulez bien de moi je peux, avec plaisir, gagner ma croute pour une nuit d’hospitalité. Mais dites-moi, vous avez l’air bien confiante pour une louve seule… "

La jeune chef esquissa comme un sourire sur sa gueule. Il se posait des questions mais n’osait pas les prononcer explicitement. Le loup blanc s’assit sur ses pattes, le torse bombé et l’allure sûr de lui. A son tour, Emy s’assit face à lui, sur son arrière-train. Elle donna un coup de langue sur son poitrail pour s’arranger, et replanta son regard couleur azur dans le vert du sien. Il avait les mêmes yeux qu’elle lorsqu’elle était sous sa forme humaine. Elle pencha légèrement la tête sur le côté.

" Votre boussole ? En effet, ce n’est pas le bon chemin. Mais en rien votre présence ne m’importune si vous ne faîtes pas parti des autres meutes que la mienne. Pour ce qui est du lieu où vous passerez votre nuit, ce serai avec plaisir que je vous accueillerai. "

Sur ce, la louve blanche se leva en lui faisant un signe de tête pour qu’il la suive. Offrant son dos, il ne pouvait qu’avoir confiance, après tout aucune de ses intentions n’étaient mauvaises, bien au contraire. Elle reprit la direction de son village, entendant le lycan la suivre derrière elle bien qu’avec une certaine distance. Faisait-elle si peur ? Paraissait-elle sournoise ? Emilie reposa son regard sur lui, son regard chaleureux se fit légèrement dur alors qu’elle prenait son air fier.

" Je suis Emilie Spaärk, chef des Sang-Chaud, voilà pourquoi je suis confiante. Je n’ai pas peur de vous ou qui que soit d’autre à part la mort. Venez. "

La chef regarda où elle mettait ses pattes et fit encore quelques pas avant de se retourner à nouveau, souriante.

" Et vous ? Vous êtes ? "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Lun 27 Fév 2012 - 21:01

La louve s’assit face à Darian lissant son pelage, elle posa ensuite son regard droit dans le sien et elle essaya de le rassurer, lui promettant hospitalité et chaleur à condition qu’il ne fasse pas parti d’une autre meute. Il en fut bien content, enfin du rhum et une couette douillette!!! Peut-être même que la femme caché sous la bête aux yeux bleus était de nature très très hospitalière..? Elle lui fit ensuite signe de le suivre, il ne se fit pas prier et juste avant de lui emboiter le pas, il enfila son sac a bandoulière, très pratique pour un voyageur, il garda une certaine distance, on n’est jamais assez sur de rien!

Elle se présenta par la suite, son regard se fit plus dur et elle précisa ne pas avoir peur de rien sauf de la mort. Darian pencha la tête légèrement, dans son cas il avait bien plus peur de certaines viles créatures que de la grande faucheuse. Il avait faillit y rester lors de son horrible transformation en lycanthrope, il se souvint de la peau de loup qui se fondait à la sienne la faisant bouillir dans une odeur âcres de chairs brûlées. Il retroussa le nez comme si l’odeur y était imprégner. Il secoua la tête et revint à la réalité lorsque la dénommé Émilie Spaark s’adressa à lui demandant qui il était.

-‘’Darian de Larose, humble serviteur de ses dames!’’

Il la suivit jusqu’au village, certains était sous leur forme animal, d’autre sous leur aspect normal. Les hommes paraissaient surpris et plus ou moins mécontent de la visite d’une autre mâle, pour ce qui est des femmes et des enfants, ils semblaient curieux d’en savoir plus sur le nouvel arrivant. Des chuchotements courraient ça et là alors qu’ils suivaient le chemin, ils prirent finalement place près d’un puis à l’arrière de quelques maisonnettes. Un groupe de femmes arrêtèrent leur ouvrages pour se placer en masse sur le balcon d’un des bâtiments adjacent afin d’apercevoir ce qui semblait être le spectacle du siècle.

Darian entreprit de se métamorphoser sous la forme ou il était le plus à l’aise, il ferma les yeux et engagea le processus sentant une fois de plus son squelette et ses organes se déplacer et s’entre choquer a un rythme effréné. Une fois humain il eut une bouffé de chaleur atroce, il s’aspergea donc avec l'eau du puits et laissa un moment la brise et le soleil aride sécher son corps nue, créant ainsi une légère frénésie au balcon. Il enfilat ensuite ses bottes et son pantalon, puis demanda avec un sourire éclatant:

-'' alors, comment devient-on un sang chaud digne de ce nom?’’
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mer 29 Fév 2012 - 4:52


La louve s’assit face à Darian lissant son pelage, elle posa ensuite son regard droit dans le sien et elle essaya de le rassurer, lui promettant hospitalité et chaleur à condition qu’il ne fasse pas parti d’une autre meute. Il en fut bien content, enfin du rhum et une couette douillette!!! Peut-être même que la femme caché sous la bête aux yeux bleus était de nature très très hospitalière..? Elle lui fit ensuite signe de le suivre, il ne se fit pas prier et juste avant de lui emboiter le pas, il enfila son sac a bandoulière, très pratique pour un voyageur, il garda une certaine distance, on n’est jamais assez sur de rien!

Le lycan semblait ne pas être du même avis qu'Emilie sur ce qu'était la peur car dans son regard, un voile se fit. Celui-ci devait se rappeler un souvenir, il fronça même le nez, comme dérangé par une odeur. La louve se huma doucement pour voir si son odeur était à ce point horrible. Pourtant, elle ne décela que le doux parfum de l'herbe fraiche et cet note parfumée de fleurs des vergers à la saison des feuilles nouvelles et des amours. Le lycan secoua la tête comme pour chasser ses pensées de son esprit embrumé et reposa enfin son regard sur elle quand elle lui demanda son identité. Il répondit vite.

" Darian de Larose, humble serviteur de ses dames ! "

Emilie sourit, continuant sa route vers le village de la meute de Sang-Chaud. Une fois qu'ils pénétrèrent dans les quartiers, ils croisèrent des lycans sous forme lupine ou humaine, mais tous témoignèrent du respect à la louve blanche. Les membres de la meute s'inclinaient ou adressaient un signe de tête respectueux à la chef, même si celle-ci était une femme et accompagnée d'un inconnu. D'ailleurs, certains regards indiscrets dévisageaient le loup, sans cacher leur surprise et leur curiosité. Les hommes toisaient de haut le nouvel arrivant alors que les femmes ne réagirent pas. Un enfant accourra vers la chef et s'accrocha à son encolure en posant un doux baiser sur son museau. Emilie ronronnant et lui grogne dessus gentiment, lui ordonnant de rejoindre sa mère maintenant. Le petit garçon aux boucles dorés sur le crâne sourit à Darian et repartit en courant. La louve blanche marchait doucement avec toujours une élégance certaine et se dirigea à l'arrière de maisons, dans un quartier tranquille. Un puits trônait au milieu de la petite cour, sur les balcons, des femmes regardaient ce qu'il se passait.

Alors qu'Emilie s'assit sur son arrière train, dénouant ses habits accrochés à sa patte avec ses crocs. L'autre loup en face d'elle ferma les yeux, entamant sa transformation pour redevenir humain. Bientôt, un beau jeune homme nu apparut devant la jeune chef. Sous forme humaine, elle aurait certainement rougit mais là elle se contenta de détourner légèrement le regard. Darian se pencha au dessus du puits et s'aspergea la figure. Emy se surprit à le trouver très...sexy ainsi. Des muscles bien taillés se dessinaient sur sa peau. Le lycan était certainement plus grand qu'elle. Il resta sans bouger au soleil pour sécher un peu alors qu'elle ne le lâchait pas du regard. Une fois sec, le lycan enfila son pantalon et ses bottes puis il se retourna pour sourire à Emy.

" Alors, comment devient-on un sang chaud digne de ce nom? "

La jeune chef n'avait pas de suite réagit, agacée par les gloussements des femmes sur les balcons. Celles-ci ne l'avaient pas reconnu. Elle les foudroya du regard avant de prendre à son tour sa forme humaine. Elle tapa le sol de sa patte, un léger nuage de poussière la recouvrant. Peu à peu, son museau s’aplatit, ses pattes grandir et sa colonne vertébrale se remit droite, le redressant. La poussière masquait légèrement son corps, le floutant aux yeux du lycan, mais ses contours et ses formes restèrent tout de même visibles. Son ventre plat et sa poitrine généreuse ne restèrent pas cachés bien longtemps, le nuage redescendant au sol. Elle glissa ses bras dans chaque manche de sa chemise, qu'elle noua devant sa poitrine, et retroussa ses manches. Son mini short en cuir fut vite enfilé, laissant la marque du bas de ses fesses visibles quand elle se penchait. Oui, son allure ne ressemblait pas celle d'une chef, mais elle était comme ça et personne n'y changerait rien. Relevant le menton, Emilie surprit le regard de Darian sur elle. Derrière eux, un cri de surprise vint des maisons, la jeune femme se retourna vers le bruit et aperçut toutes les femmes lui jetant des regards navrés, s'inclinant et rentrant chez elle. Emy rit doucement, aucune d'entre elles ne l'avaient reconnu, trop occupées à mater le beau garçon. Elle se retourna enfin vers lui.

" Devenir un Sang-Chaud ? Cela vous intéresserait-il vraiment ? "

Emilie sourit et alla s'asseoir à l'ombre d'un arbre, dans l'herbe fraîche. Un sentiment de joie naquit en elle, pourquoi est-ce qu'elle espérait qu'il la rejoigne dans le meute ? Attendant que Darian la rejoigne, elle enroula quelques brins d'herbe autour de ses doigts. Elle murmura comme pour elle mais assez fort pour que le lycan l'entende.

" On ne devient pas Sang-Chaud, on l'est dans notre cœur.. "

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Jeu 1 Mar 2012 - 4:51

Lorsqu’ils entrèrent dans le village, tous semblaient porter respect et admiration à leur chef de meute. Un jeune enfant vint même saluer celle-ci, lui témoignant une affection sans limite, puis il sourit à Darian avant de s’éclipser comme un petit lièvre, son imposante masse de cheveux blonds portée par la brise. Les enfants sont si purs et innocent pensa-t-il, leurs yeux voyent indéniablement les choses différemment des adultes qui eux connaissent la laideur du monde... Sinon personne ne fit grand cas de l’arrivé de l’imposant lycan, se contentant de quelques ragots futiles. Émilie quant à elle restait toujours digne et fière, montrant efficacement à sa meute ce qu’était la bravoure et la fierté par son élégante démarche.

Darian n’était pas de nature pudique, une chance car la vie de lycanthrope ne le permettait pas vraiment vu le désavantage flagrant de la transformation… Une fois humain et de ce fait nu comme un vers, il ne rata pas d’entendre la réaction frivole des femmes du deuxième mais il remarqua surtout l’agacement que cela occasionna chez Émilie ainsi que le regard qu’elle ne cessa de porter sur lui. Une fois le spectacle fini, ce fut au tour de la dîtes chefs de s’offrir à la vue du lycan, mais, plus maligne que lui, elle tapa le sol et fit naitre un nuage de poussières pour brouiller légèrement ses formes, il pu quand même apercevoir une poitrine plantureuse qui fut vite recouverte d’une légère chemise. Une fois la chef de meute sous sa délicieuse apparence humaine, les femmes la reconnurent enfin et elles filèrent à leurs tâches sans demander leur reste.

La jeune femme rit de la situation avant de questionner Darian à son tour et de s’asseoir à l’ombre d’un chêne, réfléchissant à voix haute. Le beau brun se doutait bien qu’elle avait volontairement émit sa remarque à vois haute, il vint s’étendre dans l’herbe près d’elle, posant un coude sur le sol pour supporter sa tête et l’autre sur son cœur.

-‘’Mon cœur cherche depuis longtemps un endroit pour se poser, mais à pouvoir choisir je le donnerais à une femme scintillante comme une étoile, aux cheveux soyeux et bouclé en une somptueuse cascade, au regard enchanteur et au parfum indescriptible.’’

Il l’a regarda fixement, voulant prouver sa bonne foie, puis il sourit et ajouta :

-‘’Sinon je peux tabasser votre plus valeureux soldat et épouser l’une des vôtres pour prouver ma bravoure’’

Il roula sur le dos et pouffa d’un rire franc et enjoué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mer 7 Mar 2012 - 16:43


Le soleil brillait haut et déversait sa chaleur par les rayons qu’il produisait. Le temps était magnifique ce jour-ci. Le ciel dégagé et bleu, donnait une impression d’immensité et de liberté quand on plongeait son regard dedans. Etendue à pertes de vue, n’importe quelle personne censée rêverait d’y voler et d’atteindre le bout de cet océan bleu au caractère changeant. La pluie et le beau temps étaient deux choses opposées, pourtant, l’un sans l’autre n’existerait pas. Emilie était perdue dans ses pensées, son regard fixant le vide de l’atmosphère. Ses jambes au soleil et ses mains appuyaient dans l’ombre du chêne, elle profitait de la saison des beaux jours. L’herbe fraîche sous elle et la brise légère permettaient de ne pas ressentir la chaleur cuisante sur la peau de ses jambes.

La jeune avait complétement oublié la présence du jeune homme qui était venu s’allonger à ses côtés. Elle le détailla encore, observant avec avidité les moindres traits de son visage et les moindres gestes qu’il faisait. Emilie sourit en le regardant puis détourna son regard. Avait-elle le droit de s’intéresser à un autre homme que son compagnon disparu ? Elle se sentit coupable d’éprouver de la curiosité et plus envers Darian. Pourtant, Denaro avait disparu, depuis plusieurs semaines et aucune trace de signe de vie de sa part n’avait été remarquée. Après tout, s’il n’était pas mort, il les avait abandonnés, elle et son fils. La culpabilité la quitta peu à peu. Emy aimerait toujours l’ancien chef de meute, mais maintenant elle avait repris son poste et devait continuer de vivre sa vie.

La chef des Sang-Chaud reposa son regard sur le lycan allongé à ses côtés. Il était vraiment craquant, une main soutenant sa tête, l’autre sur sa poitrine.

" Mon cœur cherche depuis longtemps un endroit pour se poser, mais à pouvoir choisir je le donnerais à une femme scintillante comme une étoile, aux cheveux soyeux et bouclé en une somptueuse cascade, au regard enchanteur et au parfum indescriptible. "

Ecoutant ses paroles avec attention, Emilie sentit la chaleur et la rougeur monter à ses joues. Elle avait toujours un sourire éblouissant et la joie brillait dans son regard couleur émeraude. Ses cheveux longs, bouclés et châtains descendaient en cascade le long de son dos et de ses côtes. Le jeune homme la décrivait-elle ? La louve s’allongea près de lui, dans la même position, son regard vert planté dans le sien. Quelques mèches de ses cheveux vinrent chatouiller son nez et sa joue, mais elle ne bouge pas, l’écoutant encore parler. Darian lui fit un sourire charmeur.

" Sinon je peux tabasser votre plus valeureux soldat et épouser l’une des vôtres pour prouver ma bravoure "

Le beau brun s’allongea sur le dos en riant de bon cœur. Emy rit l’accompagna d’un rire simple mais mélodieux. Celle-ci roula sur le ventre, appuyant son menton sur ses deux mains, posant un regard toujours aussi avide de curiosité sur Darian.


" Je ne doute pas de votre bravoure mon cher. Parlez-moi de cette femme qui semble si merveilleuse. Qui est-elle ? La connaîtrai-je ? "

Emilie sourit en faisant les yeux doux au jeune homme. Le soleil chaud tapait sur le bas de son dos et ses jambes à découverts.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Ven 9 Mar 2012 - 8:32

Une fois sur le dos, Darian examina les minimes rayons de soleil percer le feuillage de l’imposant chêne tel de petites lucioles luminescentes et brillantent de joie de vivre. La tête sous l’ombrage et la quasi totalité du reste de son corps au soleil, Il soupira d’aisance. Le temps était radieux, mais comme après la pluie, le beau temps, la réciproque n’en est que plus vraie. Le climat avait été par contre très aride ces derniers temps, la terre avait soif et au contraire de Darian, ce n’est pas du rhum qu’elle réclamait, mais bien de l’eau, pour le plus grand déplaisir des créatures humaines ou animales. Il fallait par contre remercier les cieux de ce désagrément qui permettait du moins à la vie de sans cesse renaitre. Il se souvint alors de sa mère qui jardinait.

*Flash Back*

Darian n’était qu’un petit bonhomme pas plus haut que trois pommes et il jouait sur son petit cheval de bois se croyant roi d’une grande armée, puis soudain il regarda sa mère, si belle et gracieuse, elle se redressa et prit une poignée de terre. La brise jouant dans ses cheveux et le soleil dorant sa peau elle sourit à son fils bien aimé et lui demanda de s’approcher. Il se hâta et d’un bond il accouru jusqu'à elle. Elle lui remit la poigné de terre qu’elle avait prit et lui chuchota :

-‘’La terre est source de vie, nous les transmettons, autant la terre que la vie, au fils du temps et aux grés des saisons, il ne faut surtout pas oublier que ce qui poussière redeviens poussière’’


Et elle écarta les mains du bambin laissant la terre retourner à la terre.
**

Darian n’avait pas tout à fait saisi le sens de ces paroles dans son jeune âge, il avait compris avec les années qu’il faut profiter de l’instant présent et transmettre notre savoir, parce qu’au contraire de notre enveloppe charnelle, jamais ne meurt totalement notre âme. Il avait bien sur remarqué l’air évasif et pensif d’Émilie, il s’était plongé dans ses propres réflexions ne voulant pas perturber les siennes. Elle semblait le regarder avec un air de chaton curieux, rougissant quelques instants sous ses compliments, faisant ses plus belles moues, elle en redemanda de plus belle. Le jeune lycan sourit puis continua son ode à la beauté :

-''Je ne sais pas si vous la connaissez’’

dit-il avec une lueur moqueuse au fond des yeux

-‘’ Si les yeux sont le reflet de l’âme, je puis vous dire qu’il n’y a pas d’égal à sa beauté et son intelligence, de plus, la grâce et le charme de son corps en font d’elle une des plus somptueuse créature que j’ai rencontrer!’’

Poursuivit-il avant de se taire, il voulait voir la réaction de sa partenaire, envoyant la balle dans son camp!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mar 13 Mar 2012 - 14:38


Emilie souriait au jeune homme, se perdant dans ses yeux de la même couleur que les siens. Le destin avait fait rencontrer leur route, mais qu’en était la raison ? La jeune lycanne se sentait attirée par le bel homme, c’en était certain. Mais que ressentait-il de son côté ? Était-il un don juan ou un beau parleur qui séduisait les femmes pour arriver à ses fins ou ses compliments étaient-ils sincères ? Depuis qu’elle avait eu ce nouveau poste, promu en tant que chef lorsque l’ancien chef de meute de Sang-Chaud, qui était aussi son compagnon, avait disparu, elle n’était pas rassurée. Après tout, depuis ce moment là, elle avait eu beaucoup de demandes en mariages, d’épisodes incessants de flirts et de dragues trop lourdes. Alors Darian était-il sincère lui ? Il ne pouvait pas être au courant de la situation d’Emy et pourtant, il s’intéressait à elle. Du moins c’est ce qu’elle pensait. Il lui sourit pour continuer ses compliments.

" Je ne sais pas si vous la connaissez. "

Il semblait se jouer de la situation tout autant que la jeune lycanne, une lueur amusée dans son regard.

" Si les yeux sont le reflet de l’âme, je puis vous dire qu’il n’y a pas d’égal à sa beauté et son intelligence, de plus, la grâce et le charme de son corps en font d’elle une des plus somptueuse créature que j’ai rencontré ! "

Les joues de poupée de la jeune chef reprirent une fois de plus des couleurs rosées, sous le poids des compliments. Aucun doute, dans ses yeux verts une certaine sincérité brillait doucement. Peut-être que le bel homme s’intéressait vraiment à elle… Pourtant, Emilie ne sut quoi dire. Darian parlait si bien, ses paroles étaient elles-mêmes remplies de charme. Se penchant un peu plus vers lui, son visage près du sien, elle lui sourit. Lorsqu’elle parla, son souffle effleura les lèvres du lycan.

" Seriez-vous tombé sous le charme de cette jeune femme ? Attention, pas de mensonge mon cher… "

Battant des cils plusieurs fois, son sourire éblouissant toujours présent qui illuminait son visage. Derrière elle, sur un balcon non loin, de légers gloussements se firent entendre. Des femmes de la meute semblaient avoir regardées toute la scène. Emy secoua la tête doucement, un léger rire mélodieux sortant de ses lèvres. D’un coup, elle se redressa, passant ses mains sur son corps pour enlever les petits saletés qui auraient pu s’y accrocher. La jeune chef tendit la main à Darian pour l’aider à se relever même si elle ne doutait en rien de ses capacités à se débrouiller tout seul, simple politesse. Une fois qu’il l’eut rejoint, debout face à elle, leurs corps près l’un de l’autre, Emy leva sa main au dessus de la tête du lycan pour retirer une brindille qui s’était logée sans permission dans ses cheveux ébouriffés.

" Puis-je vous faire visiter Palais du Limikkin ? J’y vis. "

Sans attendre sa réponse, elle se détourna, reprenant la ruelle empruntée peu de temps auparavant. Après quelques secondes, elle entendit le pas régulier du lycan la suivre. Elle ralentit doucement l’allure, attendant qu’il parvienne à sa hauteur…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Lun 26 Mar 2012 - 19:02

Darian ne pouvait cesser de sourire, c’était presque comme si on avait figé ce sourire charmeur et sincère sur ses lèvres, était-ce ce que l’on nome, Le Bonheur? Cette idée effleura son esprit, oui il se sentait bien juste ici, près de la très charmante lycane dans ce petit village paisible et reclus du reste du monde. Il aurait passé sa journée à la contempler, ses joues devenues aussi rouge que de petites pommes sous cette farandole de compliments, elle semblait heureuse elle aussi, ses longues mèches bouclées portés par le vent faisait fondre le cœur de notre brunet, ses yeux d’un adorable vert semblait pouvoir lire en Darian et pourtant elle ne semblait pas vouloir s’enfuir.

Elle lui posa alors la question fatidique de plein fouet, Darian inspira, ses poumons brulaient légèrement, Darian n’était pas un poltron, mais à ce moment précis, il ressentait une certaine terreur, comme si il était suspendu au dessus du vide, après un minime instant de silence, il prit un air plus sérieux et c’est en regardant droit dans les yeux qu’il dit :

-''Je ne puis vous mentir, je sens votre regard lire en moi, je ne sais pas si vous croyez au coup de foudre, mais j’ai bel et bien été happé par quelque chose … voyons, plus clairement… mmmhhh… oui, oui je suis tombé sous son charme!''


Il inspira de nouveau à fond, il l’avait fait, il avait sauté, cette fois il aimait mieux se faire briser le cœur que d’en briser un le premier. Elle se releva accompagner de son rire mélodieux et épousseta son corps, elle tendit ensuite une main à Darian, il l’accepta mais surtout pour toucher sa peau douce et soyeuse, il ne mit cependant aucun poids dessus. Ils étaient maintenant tout près un de l’autre leur corps se frôlant à peine, et lorsque Emy se mit sur la pointe des pieds pour déloger une brindille des cheveux du jeune homme, leur lèvres n’étaient qu’a quelques centimètres de se toucher, l’instant resta presque suspendu dans le continuum du temps, Darian n’osait pas s’avancer et briser ce moment magique, il restait la à calculer près de lui la respiration régulière et rassurante de la belle chef de meute.

C’est elle qui se reprit la première, proposant une visite du palais ou elle précisa habiter, il l’imaginait très bien en immense robe au couche de tissus interminable, et surtout avec des dessous royale. Elle se détourna rapidement sans attendre de réponse, était-elle gêner de la situation? peut-être Darian avait-il fait une bourde en sautant le pas si vite… Il décida de la suivre, il fallait être audacieux dans la vie…

Ils suivirent quelque rues et ruelles pour enfin voir ce profiler à l’horizon un magnifique château, qui surplombait le village par son emplacement en hauteur, un palissade entourait la structure, une fois qu’ils eurent passé le pont-levis, ils entrèrent dans le hall d’entré, Darian écarquilla les yeux, même son ancien manoir n’était pas aussi luxuriant, jamais il n’avait vu de si magnifique toile au mur, le tapis était d’un rouge étincelant et admirable, comparer au dernière semaines qu’il avait passé, Darian pourrait coucher sur cette même carpette et s’y sentir comme un roi! Il admirait toute la pièce quand soudain un petit bonhomme fit son apparition et s’approcha des deux adultes. Le lycan lui ébouriffa les cheveux puis s’accroupit à sa hauteur :

-‘’ Hey bonjour mon petit gars, comment tu vas? Habites-tu ici toi aussi, dans ce somptueux palais?’’


Voyant que l’enfant était timide, Darian le mit sur son dos et se mit à gambader dans la salle, faisant semblant d’être son fidèle destrier courant au travers des époques que présentait les toiles et blasons accroché sur les murs tels une ligne du temps qui ne cessait de croitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mar 27 Mar 2012 - 9:22


Son regard était perdu dans celui de Darian, pourtant, Emilie ne pouvait s’empêcher de le regarder. Le lycan l’intriguait et l’attirait fortement, mais elle ne savait pas comment réagir face à ces sentiments. La seule fois où ça lui était arrivé, cela s’était passé avec Denaro. Son ancien compagnon l’avait abandonné, soit volontairement, soit il avait été emporté par la mort. Nul ne savait, et, à cet instant précis, la jeune femme ne s’en souciait plus. Devait-elle s’en vouloir ? Se sentir coupable ? Peut-être, sûrement, mais rien de tout ça ne l’occupait alors qu’elle passait un moment en compagnie de ce fameux loup qu’elle avait croisé par hasard. Emy voulait tant en savoir plus sur Darian, mais elle n’osait pas lui poser de questions, de peur de l’ensevelir sous sa curiosité.

La jeune chef de meute n’avait pas fait attention à la réponse du lycan, trop perdue dans ses pensées. Puis ses paroles revinrent en mémoire. Celui-ci lui avait avoué ne pouvoir lui mentir et lui avait posé une question qu’elle s’était posée plusieurs fois. Le coup de foudre existait-il vraiment ? Toutes ces choses semblaient pures contes ou légendes, mais Emilie y croyait, bien que cela pouvait paraître invraisemblable pour certaines personnes. Les yeux dans les yeux, le beau brun lui avait parlé des plus sérieusement possibles. Il avait expliqué qu’il se croyait être tombé dans ce tourbillon que sont les sentiments amoureux. Une lueur brillait dans le regard de la brune. Lui avait-il lui confirmé qu’il était terriblement attiré par elle, comme elle l’était ? Et avait-elle ignoré cette phrase ? Rougissante, Emy se repassait ses mots dans sa tête. Elle ne voulait qu’il croit qu’elle ne ressentait pas la même chose.

Leurs pas résonnaient ensemble sur les pavés du village. Son comportement avait pu faire penser à Darian qu’elle avait fui. Pourtant, en aucun cas elle ne souhaitait cela. Elle se contenta donc de marcher, parlant de temps en temps pour expliquer quelques points historiques de ce village qui lui appartenait, à elle et sa meute. Par moment, ses yeux dérivaient vers le jeune homme, l’observant avec une tendresse qu’elle s’était oubliée depuis la disparition de son ancien compagnon et ancien chef. Son charme était indiscutable et Emilie aimait le dévorer du regard même si cela pouvait paraître légèrement indiscret, voir grossier. Les habitations autour d’eux défilaient et les regards curieux aussi. Les murmures venaient chatouiller l’ouïe fine de la chef des Sang-Chaud. Beaucoup se demandaient qui était ce bel homme qui accompagnait leur meneuse. Chacun pouvait remarquer les regards que se lançaient les deux nouveaux tourtereaux.

Enfin le palais fut en vue, ce qui soulagea Emy qui ne savait plus quoi dire. Celle-ci en vint à se dire une fois de plus combien elle était chanceuse de vivre dans une demeure comme celle-ci. Mais dans sa bonté inouïe, elle avait autorisé l’accès au palais à tous les villageois et lycans de sa meute. Chacun pouvait venir consulter la bibliothèque ou jouer dans les jardins immenses et luxuriants. Gravissant rapidement les marches, Darian derrière elle, Emilie ne remarqua pas de suite le regard émerveillé du lycan sur les toiles qui tapissaient les murs avec élégance. Un tapis rouge semblait se glisser sous les pieds de la jeune chef sans qu’elle n’ait forcement le choix. Elle sourit, le regardant observait chaque coin et recoin qui composaient le grand hall.

Bien vite, de petits bruits de pas d’une course effrénée se fit entendre, et un petit garçon déboula les marches rapidement en se précipitant vers les deux lycans. Souriant avec un air angélique, du chocolat autour de la bouche, il s’approcha du nouveau lycan qui viendrait peut-être dans la meute. Darian sourit aussi, passant sa main sur le crâne du môme pour lui ébouriffer les cheveux amicalement et se plia sur ses jambes pour se mettre à la hauteur du petit bonhomme.

" Hey bonjour mon petit gars, comment tu vas? Habites-tu ici toi aussi, dans ce somptueux palais? "

Le petit garçon fit une moue timide, n’osant pas parler face à un inconnu. C’est bien connu que les mères radotent souvent à leurs enfants de ne pas discuter avec des gens qu’ils n’avaient jamais vu auparavant. Pourtant, le beau brun ne se laissa pas démonter et attrapa rapidement le p’tit gars pour le hisser sous son dos. Sous le regard d’abord surpris d’Emilie, Darian se mit à courir à travers le grand hall en hennissant comme un étalon. La jeune femme se mit à rire et les regarda faire durant plusieurs minutes. Soudain, une question bouscula son esprit. Elle n’avait pas parlé de Nolan, son fils adoptif, à Darian. Quand penserait-il ? Pourtant, elle chassa bien vite ses doutes de ses pensées, voyant combien les deux s’amusaient. A se demander qui était l’enfant de l’adulte !

Une fois que le petit garçon sauta du dos de Darian et partit en courant et riant, la chef s’approcha à nouveau du lycan. Elle lui offrit une fois de plus un sourire qu’elle ne voulait pas charmeur mais qui le devint rapidement.

" Il n’habite pas ici non. Mais j’ai autorisé l’accès du Palais à tous les membres de la meute. Pourquoi serais-je la seule à profiter de toute cette beauté… ? "

Dans une action irréfléchie, Emy prit la main du brun et le dirigea vers les escaliers, les gravissant rapidement, presque en trottinant, son sourire toujours aux lèvres. Sa petite main délicate était glissée dans celle du lycan et elle pouvait sentir sa chaleur, lui provocant un infime frisson de bonheur. Le traînement presque à travers les galeries nombreuses du palais, ils arrivèrent enfin dans une grande suite. La première pièce, la seule visible, était un grand salon. Une cheminée en pierre trônait fièrement, bien que n’étant pas allumée par ce temps chaud. Un grand sofa blanc se tenait devant, accompagné d’une petite table en verre. D’un sourire, Emilie présenta sa suite à Darian. Puis elle rougit légèrement, ne sachant pas pourquoi elle l’avait emmené ici. Elle murmura doucement :

" Pour répondre à votre question précédente, oui. Je crois au coup de foudre. "

La jeune femme lâcha doucement sa main à regret et s’avança vers le beau canapé blanc pour s’y asseoir avec grâce, invitant Darian à la rejoindre d’un regard. Elle se perdit encore dans la contemplation du lycan. Ses yeux ressemblaient énormément aux siens, mais pourtant, ils lui plaisaient tout autant, voir plus. Lorsque son regard se posa sur ses lèvres, Emy eut la soudaine envie de les embrasser mais ne bougea pas, le laissant la rejoindre. Une fois qu’il fut assis, elle lui demanda :

" Comment trouvez-vous notre Palais ? "


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Ven 30 Mar 2012 - 19:15

Darian ce sentait bien, voir même, extrêmement bien. Était-ce un bon ou un mauvais signe? À chaque fois où il vivait paisiblement, croyant nager dans ce qu’il pensait être le bonheur, quelque chose de terrible ce produisait. Comment pouvait-il savoir si maintenant les choses seraient différentes? Il avait pourtant cette lueur d’espoir, ce sentiment d’appartenance et de bien-être conviviale et chaleureux qui lui trottait au centre de la poitrine. Il aurait tellement voulu tout dévoiler à Emi, mais comment le faire sans qu’elle lui en veuille ou qu’elle le jette à la rue comme un chien galeux? Toute ces question s’effaçaient cependant de son esprit lorsqu’il la regardait, la au fond de ses yeux verts tout allait bien, rien ne pouvait arriver.

Il avait passé un très beau moment à déambuler dans les rues et à papoter de tout et de rien, la vie pouvait être si facile lorsque l’on n’était pas seul! La ville avait une architecture très intéressante, de jolie maison entasser le long des allées donnait un air très familiale à l’endroit, Darian fut très étonné réalisant alors que tout ce monde étaient eux aussi des lycans, il s’était senti plus d’une fois très seul au monde depuis quelques semaines. Darian n’avait cessé de jeter des regards et des sourires charmeurs à sa compagne qui le lui rendait ouvertement, bien qu’elle n’eut pas répondus clairement à ses avances plus tôt dans la journée peut-être lui envoyait-elle une réponse maintenant…

Après sa découverte du hall et son petit jeu avec un petit garçon des plus adorables, Emilie expliqua à Darian que tout ces sujets pouvait venir au château à leur guise, le beau brun hocha la tête avec respet, signe que cela était une sage décision.

-‘’C’est très généreux de votre part! Peu de souverain en ferait de même’’

Il imagina alors un imposant buffet réunissant tout le village dans une salle encore plus luxueuse que celle-ci puis le petit bonhomme se glissa au sol et il déguerpit en riant comme jamais il n’avait du rire. La ravissante chef de meute s’approcha ensuite de Darian, posant sa délicate main de soie dans la main plus imposante de l’homme. Elle l’entraina ensuite en gambadant tel deux adolescent, vers un imposant escalier en colimaçon, il rit doucement affichant son éternel sourire à faire fondre les cœurs mais surtout une étincelle nouvelle brilla au fond de ses yeux, une lueur qui jamais n’avait su être si intense.

Ils se retrouvèrent donc dans un salon d’une indescriptible beauté, tous semblaient être parfaitement agencés, le tout manquait cependant de la féminité d’Emi se dit pourtant Darian. La jeune femme annonça qu’ils se trouvaient dans sa suite personnelle. Elle affirma alors croire au coup de foudre et elle s’éloigna pour aller se poser sur un fauteuil parfaitement immaculé. Le lycan eu un léger pincement au cœur lorsqu’elle lâcha sa main, il ne tarda donc pas à la rejoindre lorsqu’elle l’invita du regard. Il repensa à la phrase qu’elle avait chuchotée, était-ce une déclaration ouverte d’un sentiment envers lui ou affirmait-elle simplement cela?

Voulant en avoir le cœur net, il s’assit tout près d’elle de façons à ce que sa présence envahisse la sienne, comme si son âme tentait de se coller sur sa peau de lait. Elle semblait avoir la même irrésistible envie d’un baiser passionné que Darian, mais elle se contenta de lui demander son avis sur le palais. Il lui répondit en se penchant vers elle, si près que leurs lèvres se touchaient presque, son souffle sur les lèvres de la jolie jeune femme.

-‘’ Il est l’un des plus magnifique que j’ai jamais vu, même plus beau que celui des elfes, pourtant il ne saura jamais être à la cheville de sa souveraine’’

Puis il embrassa tendrement la dite souveraine, pressant son corps sur le sien et laissant une de ses mains caresser ses longues boucles tandis que l’autre se promenait librement au creux de son dos. Une étincelle crépie, allumant un feu au creux du ventre du loup, comment réagirait-elle cependant? Avait-elle ressentit la même chose que lui?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mar 3 Avr 2012 - 9:42


Darian avait une fois de plus complimenté la belle chef. Généreuse ? En effet, elle essayait de l’être surtout avec sa meute, ceux qu’elle considérait comme sa famille, ses piliers. Elle les défendrait jusqu’à la mort, ne laissant aucun de ses membres dépérirent dans la souffrance ou mourir de faim. Rien de tout cela n’était envisageable pour elle. Depuis qu’elle était chef de meute, tout était devenu compliqué mais si clair. Elle était née pour guider une meute, née pour souder ses membres et pour les protéger. Il ne lui restait qu’à faire tout son maximum, qu’à se consacrer entièrement à Sang-Chaud. Après tout, qu’est ce qui l’intéressait maintenant ? Qui aurait pu la détourner de ce noble destin que l’on lui accordait ? Jusqu’à ce jour…

Emilie n’avait pas prévu de rencontrer un autre homme après Denaro et encore moins de tomber sous son charme au premier regard. Elle le revoit encore, couché sous ce rocher humide sous sa forma animale. En tant que loups, ils se ressemblaient beaucoup, blanc comme la neige et au regard hypnotisant. Jamais elle n’aurai pensé qu’une simple rencontre rajouterai une ambition à sa petite vie. Après guider sa meute, voulait-elle conquérir le cœur de ce lycan charmant ?

La jeune femme avait rit quand il avait prononcé le mot « souverain ». Elle ne se voyait pas comme cela. Elle ne se voyait pas comme une dirigeante fortunée qui prenait de haut les plus démunis ou les plus pauvres. Emy était juste chef de meute, chef de famille. Et ce titre là valait bien plus que tout l’or du monde à ses yeux. Puis Darian l’avait suivi en riant doucement, manifestant un certain bonheur qu’Emilie essayait d’interpréter en silence. Une fois dans sa suite, il avait tout analysé du regard et la rejoint sur le divan, s’asseyant près d’elle. Il semblait songer à quelque chose qui venait de se passer. Mais quoi ? Avait-elle dit quelque chose qui ne fallait pas ? Pourtant, la bel homme se rapprocha, son doux parfum envahissant l’odorat développé de la jeune chef. Un frisson glissa le long de la colonne vertébrale de la lycanne alors que leurs regards ne se lâchaient plus. Doucement, il se pencha vers elle en lui répondant d’un murmure.

" Il est l’un des plus magnifique que j’ai jamais vu, même plus beau que celui des elfes, pourtant il ne saura jamais être à la cheville de sa souveraine "

Leurs visages étaient si proche qu’Emilie pouvait sentir le souffle doux de Darian sur ses lèvres. Elle but ses paroles comme celles qu’un prophète aurait pu faire. Une irrésistible envie de l’embrasser tortura soudainement la jeune femme, créant une boule dans son ventre. Mais le lycan parut lire dans ses pensées, donnant fin à son calvaire qui était de se retenir. Ses lèvres se posèrent doucement sur les siennes et une parfaite sensation de chaleur monta dans le corps d’Emy. Leurs corps furent vite collés, tout deux assis sur le fauteuil, tournés l’un vers l’autre et accrochés par le simple contact de leurs lèvres. Bientôt une main se glissa au creux des reins de la lycanne et l’autre vint caresser ses longs cheveux bouclés. Emilie sentit la tête lui tourner légèrement sous l’intensité du baiser, pourtant elle ne recula pas, glissant ses bras autour de la nuque du jeune homme. Fermant les yeux pour savourer ce moment de forts sentiments, elle ne pensa à plus rien. Ses doutes, ses craintes et tout le reste disparurent entre leurs bras.

Emilie ne sut dire le temps que leur étreinte dura mais elle se força à s’écarter doucement pour reprendre ses esprits. Malheureusement, elle n’était pas rassasiée du goût fruité des lèvres de Darian, elle se repencha vers lui, l’embrassant cette fois-ci avec plus de fougue. Au loin, une porte claqua et la jeune chef sursauta, se détachant encore du lycan. Retrouvant ses pensées, le rouge lui monta aux joues très rapidement. Elle baissa la tête, gênée par ce baiser passionné qu’elle venait de lui donner.

" Je… Excusez-moi… Je ne sais pas ce qui m’a prit. "

Pourtant, en recroisant son regard, le désir de l’embrasser encore revint. Mais cette fois-ci elle se contrôla, planta une fois de plus son regard dans le sien, elle lui murmura, ne sachant rien de plus.

" Mais qui être-vous ? "



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mar 10 Avr 2012 - 20:56

Darian avait toujours été un grand tombeur, la compagnie des femmes de nuits avait toujours été pour lui d’un grand réconfort, mais à force de toujours les regarder défilées, soir après soir, il en était venu au point de se sentir comme une ombre dans sa propre vie. Le rhum avait si souvent noyés ses peines et dirigé ses émotions, il agissait déjà comme un animal bien avant que l’on ne lie son être avec celui de la bête blanche. Quelque chose avait cependant changé au creux de son ventre lorsqu’ il avait discuté avec la belle Émilie, les autres femmes voulait entendre des compliments sans pour autant sans soucier, tant qu’on leur disait qu’elle était spécial alors qu’elle était vide, l’irrésistible chef de meute était pour sa part très humble et ses magnifiques yeux étaient libéré d’orgueil, elle ne cherchait pas qu’a entendre mais bien à écouter.

Le lycan avait embrassé tendrement sa compagne, mais ses caresses se voulaient insistante, sous ses doigts plutôt curieux, coulait la peau de lait de la belle jeune femme, une peau douce et mielleuse accompagné d’un parfum de fleur sauvage hypnotisant. À son grand étonnement, Émilie redemanda encore de cette passion qui les avait alors gagnés se pressant un peu plus à lui. Les images de son corps nu, à peine voilé par un fin nuage de terre, refit surface dans l’esprit échaudé de Darian. Les choses étaient si limpides, faciles, les problèmes et la cruauté du monde n’existaient plus dans ce magnifique salon, comme si il avait été coupé du reste du monde, un endroit paisible et serein pour tout ceux qui le voulaient.

Alors que la charmante brunette prenait les devant de manière très agréable, un bruit sourd au loin la fit sursauter et elle perdit de sa fougue. Reprenant ses esprits, elle semblait déconcertée, un peu comme si elle se réveillait d’un rêve encore nébuleux pour son esprit. Elle s’excusa, confuse de ses actes et planta son regard dans celui de l’étranger, la seule question qui s’en échappa frappa Darian de plein fouet. Il serra les poings et se dirigea d’un pas fougueux vers une fenêtre si accoudant il regarda le ciel se teinté de rose et d’orangé. Il n’avait jamais vraiment su quoi répondre à cette question que ce soit avant ou maintenant.

-‘’ Je ne sais que dire, disons que je n’ai pas été toujours quelqu’un de très fréquentable, les choses ont changés depuis ma métamorphose des plus inattendus, depuis, certaines choses en moi on changé, ou plutôt certaines choses sont devenus ce qu’elle aurait du être, je ne sais plus toujours ou j’en suis, mon passé se brouille dans mon esprit, surement une répercussion de la malédiction… Je cherche maintenant un endroit ou reconstruire, ou enfin je me poserai de mes peines’’

Il secoua la tête, son discours était pathétique, mais il avait dit tout cela avec humilité, pillant sur son immense orgueil. Il était perdu dans ses pensés alors que des pas pressant se firent entendre dans l’escalier. Un messager entra à toute allure dans la pièce et s’écroula à genoux pour reprendre son souffle tendant une lettre à sa souveraine. Darian se posta derrière elle pour jeté un coup d’œil à cette fameuse missive. La lettre réquisitionnait la présence de la reine, apparemment quelque chose ne tournait pas rond sur la terre des vampires, on mentionnait aussi la présence de délégués d’autres races pour mené la tâches à terme.

-‘’ Vos plus valeureux guerrier sont dans la salle du trône pour que vous choisissiez celui qui vous accompagnera lors de votre périble, les dames de la cours préparent vos vives et matériels nécessaire’’

Dit le messager. Un grognement sourd résonna dans la poitrine de Darian, il posa doucement ses mains sur les épaules d’Émilie. Cette mission semblait dangereuse, et après les confessions faite au par avant, il craignait de perdre ce liens qui les unissaient lui et sa délicate amie.

-‘’Si vous le désirez je vous accompagne, bien que vos guerriers doivent valoir leur pesant d’or, je ne fais confiance à personne d’autre pour veiller sur vous majesté’’
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   Mer 11 Avr 2012 - 17:50


Emilie se perdait peu à peu dans les yeux de son compagnon. Les tourments passés semblaient se mêler à la joie du présent. Quels étaient les monstres qui hantaient son passé ? La jeune lycanne était persuadée que chacun avait ses propres démons, ses propres cauchemars. Personne n'était parfait, et encore moins elle. Tout le monde commet des erreurs, éprouve des regrets ou pas d'ailleurs, mais le passé reste le passé, il ne doit en rien interférer avec le présent. Pourtant, Darian semblait encore regretter ou être hanter par ces faits et gestes certainement oubliés pour d'autres. Il ne pouvait pas avoir fait de choses si graves qu'elles marquent un esprit à tout jamais... Si ? Il semblait si posé, il était si beau qu'Emy aurait pu croire tout ce qui sortait de sa bouche. Elle n'avait plus qu'à espérer qu'il soit sincère avec elle et que ses propos soient juste même si le regard de la belle femme pourrait changer après cela.

A ce moment, Emilie se mit elle aussi à repenser au passé. Sa famille... Elle se revit petite fille, courant partout, sous le regard amusé de ses parents. Elle était à peine âgée de 8 ans quand sa vie bascula du tout au tout. Les souvenirs noirs de ce jour-là hantaient encore ses nuits lors des cauchemars qu'elle faisait. Les rires des enfants, puis plus rien. La bête qui s'abattait sur son dos, puis son cri de douleur. Le sang qui l'entourait, son sang, puis ce désespoir pouvant se lire dans ses pupilles. Ce soir-là, elle avait cru mourir, elle avait été persuadé qu'elle mourrait sous les crocs du loup. Pourtant, le poids avait quitté son corps mais l'inconscience l'avait rattrapé bien vite, la faisant sombrer dans un comas sans rêve. Mais ce ne fut qu'à ses douze ans qu'elle avait découvert la malédiction qui c'était abattue sur elle. Peu à peu, elle découvrait sa force mais ne contrôlait pas cette bête en elle. Elle tuait, sans remords, tout ce qui passait non loin d'elle quand ses transformations arrivaient sans prévenir. De meurtres en meurtres, la jeune fille finit par tuer ses parents quelques années plus tard. Chacun avait ses démons, son histoire. Certains étaient plus malheureux que d'autres mais il fallait oublier.

La jeune chef secoua la tête pour chasser ses souvenirs de son esprit. Darian la regardait. Emy remarqua ses poings qui se serrèrent rapidement à sa question. Peut-être n'aurait-elle pas du demander... Elle aurait certainement du enfermer sa curiosité dans un coin de son crâne. Mais maintenant que les choses étaient faîtes, elle attendit, les mâchoires serrées. Le beau lycan se leva d'un pas rapide et se dirigea vers la grande fenêtre qui donnait sur le parc derrière le Palais. Il s'appuya sur le bord de l'ouverture, perdant son regard dans les belles couleurs du soleil couchant. Emilie crut qu'il ne répondrait pas, mais il se lança, parlant d'une voix qui se cassait par moment.

" Je ne sais que dire, disons que je n’ai pas été toujours quelqu’un de très fréquentable, les choses ont changés depuis ma métamorphose des plus inattendus, depuis, certaines choses en moi on changé, ou plutôt certaines choses sont devenus ce qu’elle aurait du être, je ne sais plus toujours ou j’en suis, mon passé se brouille dans mon esprit, surement une répercussion de la malédiction… Je cherche maintenant un endroit ou reconstruire, ou enfin je me poserai de mes peines. "

Le bel homme secoua doucement la tête, son regard baissé sur l'extérieur. Emilie médita sur ses paroles. Qu'avait-il fait pour ne pas être fréquentable comme il le disait ? Pourtant, la jeune femme n'en crut rien. Elle se leva et rougit légèrement en voyant sa chemise un peu baissée au niveau du décolleté, laissant bien apparaître sa poitrine généreuse. Emy se rhabilla correctement et se racla la gorge. De sa silhouette fine et de sa démarche élégante, elle commence à s'avancer vers Darian. Ce qu'elle allait faire ? Rien de prévu, tout viendrait comme cela devrait venir. Elle l'embrasserait en le prenant contre elle sans un mot, profitant juste de l'instant présent. Mais derrière elle, des bruits de pas retentirent, une course effrénée. Dans un fracas, un messager ouvra la porte et se précipita vers Emilie, à genoux devant elle. le jeune homme haletait et tendit une lettre à la jeune chef. Celle-ci la saisit du bout des doigts et l'ouvrit doucement.

A l'intérieur, une demande de venue sur les terres vampiriques étaient demandée à la chef des Sang-Chaud. A priori, certains autres représentants des autres races et meutes étaient appelés à les rejoindre aussi. Quelque chose n'allait pas. Mais quoi ? Emilie haussa un sourcil et redressa la tête vers son messager qui prit aussitôt la parole, sa voix saccadée par la fatigue.

" Vos plus valeureux guerrier sont dans la salle du trône pour que vous choisissiez celui qui vous accompagnera lors de votre périble, les dames de la cours préparent vos vives et matériels nécessaire. "

Un grondement sourd retentit derrière son dos, ce n'est qu'à ce moment que la jeune femme remarqua Darian dans son dos. Elle rougit légèrement, sentant une vague de chaleur remonter dans sa poitrine. Puis les mains du beau lycan vinrent se poser sur les épaules d'Emy qui ne bougea pas. Qu'allait-il dire ?

" Si vous le désirez je vous accompagne, bien que vos guerriers doivent valoir leur pesant d’or, je ne fais confiance à personne d’autre pour veiller sur vous majesté. "

Le messager fit des yeux ronds en regardant sa chef, ne comprenant pas le titre que lui donnait Darian. Emilie n'en fut que plus rouge. Elle congédia d'un geste de la main le messager en lui disant qu'elle n'avait pas besoin de gardes et qu'elle partirait bientôt. Celui-ci s'inclina une dernière fois et fila sans demander son reste. Une fois la porte refermée, la belle lycanne se retourna, son corps près de celui du lycan. Une fois de plus, elle se perdit dans son regard et lui sourit pour murmurer.

" D'accord. Je veux bien que vous m'accompagnez... Mais par pitié... Arrêtez de m'appeler avec tous ces titres... "Chef" si vous voulez, mais rien de plus. "

Emilie se dressa sur la pointe de ses pieds et dépose un doux baiser sur les lèvres de son nouveau garde. Elle glissa une main sur sa joue pour la lui caresser. Les yeux fermés, elle savoura ce baiser et se recula doucement. Emy pivota et partit en direction de la porte. Une main sur la poignée, elle tourna la tête pour lui sourire.

" Vous pouvez dormir ici, il y a un lit dans la pièce à côté. Je vous retrouve demain, ici, à l'aube. Soyez prêt si vous tenez vraiment à ... venir. "

Elle avait hésité à dire "si vous tenez à moi" mais ce n'était pas le moment. Un dernier regard puis elle ferma la porte, le laissant pour une belle nuit remplie de questions. Cet homme avait redonné vie à son cœur... L'impression de le perdre juste pour une nuit la fit frémir mais elle s'éloigna sans un mot, prête à le retrouver le lendemain pour une aventure qu'elle ne serait pas prête d'oublier...


~ FIN DU RP ~

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chaleur dans le canyon (pv emilie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

chaleur dans le canyon (pv emilie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» V.V., viens ramener tes grosses fesses d'orignal en chaleur! 8D
» La maison hantée [Rang C, Solo]
» Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.
» SOIREE CASINO A BORD D'UN YACHT [RP COMMUNS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-