Partagez | 
 

 Au calme de l'eau. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Au calme de l'eau. [Terminé]   Dim 13 Mai 2012 - 17:44

Amarÿelle avait rencontré un gérant d'une grande taverne. Elle avait convenu avec lui de revenir dans une semaine pour faire partie du spectacle qu'il avait organisé en l'honneur de l'anniversaire de sa femme. L'elfe avait donc décidé d'aller se promener du coté du Lac. Elle avait traversé le petit bois qui le séparait de la ville. Arrivée devant cette étendu d'eau, elle sentait mélancolique. Dans sa mémoire, les souvenirs des bateaux de pêcheurs la faisait sourire.

Devant elle, l'étendu d'eau était calme. Au loin, la cabane semblait toute petite. Amarÿelle soupira d'aise en goûtant tranquillement à la solitude. Adossé à un arbre, elle sortie sa harpe et pinça les cordes. Elle commença à jouer les chants de son enfance. Sur le sol, à coté d'elle, elle avait posé son sac et ses armes.


«  Un matin, l'aube à peine amorcé,

un elfe se décida à aller pêcher.


Dans sa barque de bois,

il lança son filet assez loin je crois.


Quand vint le moment de le ramener,

il tira de ses forces pour enfin le hisser.


Dans ses filets il aperçu,

Une très belle femme que peu vêtu. 
»

Amarÿelle aimait cette histoire. Elle existait depuis toujours. C'était un conte qui racontait l'arrivé des Meïodes dans le lac à Evanya. Elle s'étira et pris l'un des fruits qui se trouvaient dans son sac et croqua dedans à pleine dents. Le doux goût fruité entra brutalement en contact avec ses papilles. Elle sourit d'aise et reporta ses yeux sur l'eau. Le paysage était magnifique, et l'elfe blonde ne s'en lassait pas.

Après avoir fini sa gourmandise, Amarÿelle eut l'envie de se baigner. Il faisait pourtant froid, et le peu de soleil qui restait ne réchauffait pas grand chose. Elle reprit sa harpe et se remit à jouer. Des notes sans lien qui résonnaient autour d'elle.


Dernière édition par Amarÿelle Chal'di le Mar 29 Mai 2012 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 16 Mai 2012 - 12:39

Amarÿelle qui jouait d'abord des notes aléatoire s'était retrouver à jouer un air bien connu et mélancolique. Elle plongea dans ses souvenir comme dans de l'eau chaude... Elle se revit apprendre cette chanson, avoir des difficultés pour certains accords. Et elle se rappela de son plaisir quand elle pu la jouer pour la première fois en entier sans fausse note.

Ses souvenirs dérivèrent, elle se souvenait du jour où sa mère lui avait offert cette harpe. Le soleil était haut et l'air bien chaud donnaient envie de se baigner. Comme cette journée où son père avait décidé d'apprendre à nager avec elle. Elle l'aimait vraiment, il lui manquait assez souvent. Quand elle maniait l'arc, ou le poignard. Quand elle courait au travers la forêt ou encore quand elle croisait un Lycan.

Amarÿelle arrêta de jouer et porta sa main à son pouce. La marque y était toujours. Elle se l'était faîte avec la bague en argent que sa mère ne mettait plus. Elle riait à se souvenir, Le métal froid l'avait brûler soudainement. Ses pensées continuaient de vagabonder alors qu'il se remettait à neiger doucement. Sous l'arbre, elle était plutôt protégé. Elle ne voulait pas bouger, pas rentrer à la cité.

En regardant à nouveau vers le Lac, qu'elle trouvait magnifique, elle repensait à ses voyages ses rencontres. D'abord il eut un nain, Thargas, un homme solitaire qui l'avait aidé dans la vallée obscure alors qu'elle était perdue, Ensuite, elle était retourné chez elle sur la demande de ses grands parents, par messager. De là, elle avait été à Nord-bois rencontrer Maldrik Frodeew le nouveau chef. Cet homme était à part. Chaleureux, agréable et très souriant. C'est du moins ce qu'elle avait retenue de lui.

Ensuite, elle était repasser chez elle et avait filer vers la cité d'Oryenna, à la recherche d'un travail. Dans le même temps, elle avait songé se présenter comme conseillère d'Evanya. Elle avait donc fait la demander et l'avait déposé au conseil des haut-elfes et à Ardamir avant de réellement prendre la route. Sur le chemin elle avait rencontrer Ionos...

En pensant à lui, elle sentit son coeur sautiller. Etrange sensation, mais agréable. Avec lui, elle avait passer de très bon moment. Et l'avoir quitter avait été difficile. Depuis ce moment elle pensait régulièrement à lui. Elle resserra les pan de son manteau avec un sourire et leva les yeux vers le ciel charger de neige. Il allait être temps de retourner à la taverne, mais le lieu était vraiment agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 16 Mai 2012 - 13:51

J'ai quitté le désert, cherchant quelques nourritures plus comestibles que mes simples coquillages et mes fruits, la nourriture de mon peuple me manquait. Bien que je mange cru, par dépit de ne faire un feu. J'ai prévu de quoi me couvrir, un lourd manteau de fourrure dont la capuche était relevée me cachait du froid hivernal. Le lac placide était beau en cette période, mais je n'y mettrais pas le moindre centimètre de peau, l'eau devait être gelée.

Les températures un peu plus clémentes laissent toute fois ce tapis blanc au sol, comme irréel, les branches d'arbres sont couvertes de neige fondue qui a fini par cristalliser.
Je peux tout de même apprécier un peu cette froideur, même si le sable m'est bien plus appréciable.

Je longe enfin ce lac, sous les bruissement du vent léger qui emporte avec lui mes parfums de sable et de soleil. Je remonte mon baluchon qui est un peu léger à force d'échanger avec les divers villages mais cela est profitable. J'ai récupéré quelques friandises sucrées, des pâtes de fruits et d'amandes, des racines et tubercules fraîches de la saisons comme le topinambour ou la tubercule des bois. Je ne peux les cuisiner. Sans doute pourrais-je les échanger contre d'autres bonbons, fruits secs et autres robes et kimono de soie que j'affectionne.

Une ombre assise interpelle mon regard, de nature craintive, j'arrête ma marche. Elle porte une Harpe qu'elle pose à ses côté, son visage perdue dans ses pensées. Je n'ose la déranger mais bon, j'avance tout de même. Puis les oreilles en pointes se dessinent peu à peu tout comme le reste de la jeune femme que je peux enfin distinguer. Elle ressemble beaucoup aux Elfes des cités, mais quelque chose m'intrigue. Elle ne semble pas venir de la grande ville, plus d'un village. Je ne suis pas là pour en juger. Qui pourrait dire en cet instant précis que je suis une prêtresse du Zenith? Rien sans doute, hormis mon teint mâte porteur du soleil .. Et encore...

Je laisse glisser mon capuchon à l'arrière de ma tête, laissant ainsi ma chevelure en faire à sa guise, me présentant avec tact à cette être si solitaire:


" - Bonjour, dame Elfe, je cherche abri et bonne âme pour partager un maigre repas. Il ne me semble pas sage de rester ainsi sous ce froid polaire mais sans doute préférez vous que je vous laisse ainsi ? Je me nomme Prodegara, je viens de loin, le Zenith est ma maison. Puis-je rester un peu? "

** Tu parles trop ma fille ! **

* Oui! Oui! Je sais Père!*

Et voilà que mes pensées me submergent comme souvent. Je soupire, une mine boudeuse se feint sur mon visage puis un léger sourire très discret la remplace. Mes émeraudes regarde cette Elfe avec grand intérêt, même si je n'aime guère épier les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 16 Mai 2012 - 16:01

La neige a cessé de tomber au petit matin, il ne m'a pas été difficile de retrouver la trace de ses brigands que je traquais il y a quelques heures de cela dans la forêt du Crépuscule. A présent leurs cadavres ont peint le sol enneigé de leur sang. A mon retour à la Cité d’Aurore, j'ai touché un somme honnête pour avoir ramené leurs têtes, puis je suis reparti. Je devais réfléchir à ce que je devais faire par la suite.

Maldrik m'avait fait une demande des plus intéressantes et je ne l'ai pas refusé. Mais il y a si longtemps que je n'ai pas remis les pieds à Nord Bois. J'allais devoir réfléchir et me préparer à un éventuel retour chez moi. Mais en attendant ce moment, je décide de profiter d'un repas à l'orée du lac. Non loin de là ou j'ai rencontré Cerrarë Kel'Alanör pour la première fois. La contrée blanche d'Oryenna est étincelante et brille comme un diamant.

L'endroit me semble idéal pour se restaurer et se détendre. Je pose mes affaires et prépare un feu. Cette fois je me suis fait plaisir, j'ai acheté au marché des morceaux d'agneau, des carottes et des panais. Il me reste aussi le fond d'un pot d'épices que je pourrais mettre avec ma viande. Je coupe la barbaque d'agneau et mes légumes en morceaux et les met sur une brochette.

Il va me rester encore assez de viandes pour plus tard, je mets ma brochette sur le feu et la fait doucement tourner. Un fumet appétissant s'échappe. Mon esprit ne fait pas trop attention au monde qui m'entoure. Je repense juste à mes précédentes rencontres et peut être à celles que je ferais. Je sifflote doucement une chanson tout en sombrant dans la nostalgie avec pour seule compagnie le calme du lac d'Aurore.

J'ai de plus en plus de mal à retomber dans la solitude et ma méfiance qui m'ont permis de rester en vie si longtemps en Ephaëlya. Mais la vie est ainsi, on ne sait jamais sur qui ou quoi on va tomber et ni ce qui va se passer. Néanmoins, cette imprévisibilité me convient parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 16 Mai 2012 - 19:01

Amarÿelle venait de poser sa harpe à coté d'elle. Les yeux dans le vague et l'esprit complètement ailleurs, elle ne vit pas le jeune femme arrivé.

" - Bonjour, dame Elfe, je cherche abri et bonne âme pour partager un maigre repas. Il ne me semble pas sage de rester ainsi sous ce froid polaire mais sans doute préférez vous que je vous laisse ainsi ? Je me nomme Prodegara, je viens de loin, le Zenith est ma maison. Puis-je rester un peu? "

Sortant de sa rêverie, elle regarda la nouvelle venue, elle avait les cheveux noirs et le teint halé. C'était une jolie femme. Elle lui fit un sourire aimable avant de répondre.

« Bonjour ! Je suis Amarÿelle. C'est vrai qu'il commence à faire frai. Mais le paysage est vraiment beau.Et je ne m'en lasse pas »

Elle pointa devant elle. Le lac semblait briller malgré le froid et la neige qui tombaient encore. Elle se leva et regarda autour d'elle. Puis ramassa sa harpe et se tourna vers Prodegara.

« Je veux bien partager un repas avec vous. Vous venez d'où ? Enfin, je veux dire, vous allez vers la ville ou ailleurs ? On fait quelques pas ? Je voudrais profiter encore du paysage. »

Amarÿelle avait prit de l'assurance depuis quelques temps, ses rencontres lui avaient été profitable. Elle réajusta son sac sur son épaule et avança vers la jeune femme. Elle pris conscience a ce moment là qu'elle était plus grande qu'elle. Et elle ne connaissait pas beaucoup de -voir aucune- femme aussi grande.

« Vous parliez du Zenith... Je ne connais pas.. Comment est-ce ? »

De nature assez curieuse, elle avait plein de question à poser, mais se restreignait par politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Jeu 17 Mai 2012 - 14:20

L'Elfe se présente, je semble l'avoir interrompue dans ses rêveries. Je réponds à son doux sourire. Elle avait raison, les contrées humaines étaient belles et diverses, tout comme le reste du monde que je veux découvrir. J’acquiesce en toute simplicité:

" - Il est vrai que nous avons de beaux endroits et m'étonnes que vous ne connaissiez point mon désert. C'est une mer de sable magnifique et surprenante où le soleil règne et la chaleur salutaire, les quelques villages de marchand y sont rares et abandonnés pour la plupart. Et même par ces temps d'hivers, il y fait encore chaud. Mon Oasis se trouve, au milieu même de ce vaste domaine, comme un jardin de feuille verte, sous une eau limpide et fraîche. Mais voilà que je parle encore trop. Je vois si peu de monde."

Je ne suis pas triste, non, mais la solitude pèse souvent, c'est bien cela qui me peine le plus. Je ne suis jamais seule, tout du moins, pas comme on l'entend, mon Père m'épaule du haut des cieux et se tait quand je croise une bonne âme. Et bien que mon collier d'argent et mes huiles saintes m'apportent protection dans mon périple, je ne peux me passer de sa présence dans mon esprit.
Elle me pose beaucoup de question, je me dois d'y répondre:


" - Je voyage, loin, et retourne sur mes terres. Mes pas m'entraînent en ce moment jusqu'aux forêts des Nord-Bois. Je m'y rends pour commerces d'armes, m'approvisionner, échanger mes bagages et mes modestes prières. Mes pas m'entraînent sur les contrées des nains, marchander le métal argent contre diverses plantes que seul le désert propose. Mes pas m'entraînent vers les contrés interdites, celles où les morts se sont relevés de leurs tombes pour cueillir des racines de Vierétules , celles qui composent les huiles saintes des prêtres du Zénith. Mais voilà qu'encore je parle trop, je m'en excuse auprès de vous."

Je n'ai guère d'odorat, je ne suis qu'une humaine et pourtant le léger vent porte avec lui les fumets d'une bonne cuisine. Pas de celle qu'il m'appartiens de manger, malheureusement. Mais cette odeur est agréable et douce, aussi timide qu'une pouce qui sort de terre. Je renifle légèrement, posant simplement à cet Elfe la question:


" - Sentez-vous cette odeur? Amarÿelle ? On dirait... On dirait que quelque chose cuit, un âpre repas chaud comme dans les cuisines de mes confrères... C'est léger mais je peux le sentir. Pas vous ?"


Je me déplaçait lentement, essayant de savoir d’où pouvait provenir cette délicieuse effluve qui appelait mon ventre affamé. Je ne bouge guère, de peur de me perdre dans cette vasque nappe de gel et de neige.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Jeu 17 Mai 2012 - 16:36

Alors que les arômes de ma brochette enivrent mes narines et me mettent l'eau à la bouche. Je m'allonge sur le dos, la tête adossé contre mon sac et savoure ce repas tout en contemplant le ciel. Les nuages sont rares et ressemblent à de fines plumes d'oiseau, je crois que c'est bien la première fois que j'arrive à distinguer l'azure des cieux.

J'amène la broche à ma bouche et tout en dégustant une fine bouchée d'agneau et de carotte parfumés aux herbes. Je me mis à rêver un peu. Sur Ephaëlya, les lycans... Un peu tout ce qui fait bouger ce monde si vaste. Je réalise aussi que je n'ai pas excessivement avancé dans ma recherche sur mon passé. Pas la moindre information, il faut dire qu'avec ces rencontres j'ai moins pensé autres qu'à moi-même.

Ce n'est pas plus un mal en y réfléchissant bien. Peut-être ais je finalement commis une erreur en quittant les miens aussi précipitamment. Je n'ai jamais cru au destin, c'est une chose dont je suis sûr. J'ai beau sentir l'influence des personnes que j'ai rencontré, toujours j'ai pris la décision de les laisser m'influencer. Je ferme un instant les yeux, je sens un léger vent caresser ma peau et mes cheveux d'argent. J'ai presque l'impression que celui-ci me murmure à l'oreille d'incompréhensibles mais douces paroles.

Je ne peux délaisser ce but qui m'anime et me pousse à voyager en Ephaëlya. Mais retourner à Nord Bois ne serait-il pas bienfaisant pour moi? Revoir Rainos et la meute? Je souris en pensant qu’un peu de compagnie pour que j’arrête de penser à tous ces ennuis ne me ferait pas de mal. Je plante la roche sur la neige à côté de moi et commence à sombrer dans un sommeil léger. Bercé par le vent.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Jeu 17 Mai 2012 - 19:42

Amarÿelle écouta la jeune femme. Elle ne connaissait pas du tout ce coins d'Ephaëlya. Et ce qu'elle entendait lui donnait très envie de connaître. Elle marcha quelques pas à ses cotés.

« Ne vous inquiétez pas, j'aime beaucoup écouter les gens parler. Et puis, vous m'apprenez des choses, et j'aime apprendre »

Elle farfouilla dans son sac pour y trouver quelque chose. Ne le trouvant pas elle se tourna vers Prodegara et sentit une odeur agréable, une sorte de petit filet qui disparaissait une fois respirer. Son ventre alerté par ce fumet, gargouilla un peu.

" - Sentez-vous cette odeur? Amarÿelle ? On dirait... On dirait que quelque chose cuit, un âpre repas chaud comme dans les cuisines de mes confrères... C'est léger mais je peux le sentir. Pas vous ?"

Elle hacha la tête, doucement. Oui elle avait sentit.

« Oui,c'est vraiment léger, et je dois avouer que cela réveille quelques peu mes papilles. Est ce que vous voulez qu'on suive discrètement cette odeur pour voir d'où elle provient ? »

Elle avait utilisé un ton joyeux et curieux,elle ne savait pas sur qui elles tomberaient mais en étant discrètes elles ne risquaient normalement rien. Du moins, Amarÿelle l'espérait de tout coeur. Elle sourit à Prodegara, et commença à suivre l'odeur. Ce n'était pas très simple car souvent elle en perdait la trace mais la jeune femme semblait avoir plus de nez qu'elle. Elles n'allaient donc sans doute pas tarder à trouver la source.

Elles avancèrent tâtonnant un peu, et l'elfe vit apparaître un peu de fumer. A peine visible pour ceux qui ne recherchait pas quelque chose. Elle pointa son doigt vers ce qui ressemblait à un feu.

« Regardez, on dirait un feu... On dirait qu'il y à quelqu'un d'allongé aussi... On s'approche un peu plus ?? »

Elle remarqua que la personne allongé semblait rouge, un vêtement rouge. Cela lui fit penser une nouvelle fois à Ionos. Avec un léger pincement au coeur, elle se dit qu'il n'était certainement pas le seul à avoir un manteau de cette couleur, il ne fallait donc pas faire d'imprudence...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Ven 18 Mai 2012 - 18:50

Ouf! Je ne suis pas folle, cette elfe confirme cette odeur que nous avons bien senti toutes deux.
Et bien qu'elle prend un ton jovial, je me vois entraînée dans sa marche. Pour peu que les effluvent s'intensifiaient par chance, après avoir suivi quelques traces diverses sans trop savoir où nous marchions, l'Elfe s'arrête pour me dire dans sa voix de miel:

« Regardez, on dirait un feu... On dirait qu'il y à quelqu'un d'allongé aussi... On s'approche un peu plus ?? »


Un feu ! Moi qui déteste ça.. Je serre les dents, acquiesçant, poussé par la faim. Cependant, je reste éloignée, comme terrorisée par les flammes que je voyait de loin.
Nous avançons, je tiens fermement le bras de l'elfe:


" - Dame Amarÿelle ? Et si c'était .. dangereux?"

** Calme, ma fille. Respire, regarde, écoute, je suis là. **

Je prends une grande respiration par le soutien de mon Père spirituel. Je garde cependant une distance acceptable, n'osant pas plus avancer.
Il faut dire que nous ne sommes pas discrètes à toute deux, nos pas bien lourds dans cette neige épaisse.
Les crissements et nos voix s'envole tout comme mon parfum, le léger vent porte avec lui mes huiles saintes de monoï et de cerise. J'essaye de remettre une mèche de cheveux en place par ce vent de dos.
Et alors que l'ombre se dessine un peu plus, je peux distinguer des cheveux couleur argent, un homme allongé semblerait-il. J'en informe ma complice:


" - Dame Amarÿelle ? Je crois que c'est un ... Humain mais restons sur nos gardes, je vous en conjure."

Nous approchons encore, le feu m'effraye de plus en plus, mais j'essaye de rester fixer sur cet individu.
J'ai appris que certains hommes pouvaient paraître "Humains" sans toute fois l'être totalement. J'ai croisé de ces derniers, pâles comme les matins hivers dont le coeur ne bat plus mais respirent encore, d'autres chauds comme mon désert prenant forme de loup. Et nous avançons encore vers lui, au point d'être assez proche pour être vues à notre tour.
J'ose enfin lui parler, à cet inconnu installé là, à même la neige, dans son manteau rouge:


" - Bien le bonjour, Messire, Dame Amarÿelle et moi-même avons senti votre délicieuse cuisine. Pouvons-nous nous joindre à vous ?"


Bien que le sol doit être froid, je ne relève pas le fait qu'il pourrait prendre la mort en restant allonger ici, il l'est sans doute déjà, bien que sa poitrine se soulève dans sa respiration.
J'évite de regarder ce feu qui me terrorise, concentrant mes émeraudes sur cet homme, je n'en tiens pas moins fermement le bras d' Amarÿelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Dim 20 Mai 2012 - 16:56

Je ne dois pas dormir aussi longtemps, ni me laisser aller de la sorte. Mais je me sens si décontracté que mes muscles se détendent. Je ne sens plus l’air glacé autour de moi, j’ouvre les yeux avec difficulté. Je suis dans la forêt du Crépuscule et la neige a disparu. Je pousse un soupir léger, il y avait longtemps que je n’ai pas fait ce cauchemar vivant. Je m’agenouille et entends cette vois mielleuse et venimeuse me narguer :

-Alors ? Tu t’amuses bien, mon petit loup de compagnie ?

La dernière fois que je fis un rêve de la sorte c’était lors de ma rencontre avec Amarÿelle. Ainsi donc, je n’étais pas victime d’hallucinations provoqué par le venin de farfadet. Je réponds à ce double qui me ressemble tellement physiquement. Mais son aura bestial m’effraye toujours autant et me fixer avec ses deux yeux rouges comme le sang n’arrange pas mon point de vue à son sujet.

- Que me veux-tu de nouveau ?

- Je te trouve bien plus calme, as-tu accepté le fait que j’existe ?

Je ne sais pas vraiment en fait. Peut-être ne suis pas aussi sain d’esprit que je pense l’être. Je me contente de lui rétorquer sans entrer dans son vil jeu :

- J‘ai surtout accepté le fait que tu es un être dérangé et que je ne te fais pas confiance. Je sens et que tu veux t’amuser de nouveau avec moi.

Il s’assoit à côtés de moi, il me regarde tel un chat jouant avec une souris.

- Je ne suis pas si mauvais que tu le prétends. Je me contente de t’observe mon petit Ionos, et je constate que tu n’avances pas énormément dans ta quête de retrouver ton passé. Au ça me fait penser ! Bravo pour ta promotion ! Je me demande comment vont t’accueillir ceux que tu as abandonné pour ta pomme ?

Je ne veux pas lui répondre. Maldrik m'a choisit et me fait confiance, sinon il aurait choisi quelqu'un d'autre. Je continu d'ignorer ces mesquineries et lui réplique:

-Tu parles beaucoup pour une vision… Trop de moi mais pas assez de mon passé…

Il pousse un rire et me réplique :

-J’y pense aussi, la petite elfe, pourquoi est-ce que tu ne la mords pas ? Elle ferait une superbe compagne !

A ces mots, je bondis sur cette immondice. Mes mains s’agrippent à sa gorge et le plaque sur le sol. Je sens la rage bestiale m’envahir, il a osé me dire que je considère Amarÿelle comme un vulgaire morceau de viande. J’ai beau me retenir, je ressens une furieuse envie de le tuer. Il continue de me sourire et me rit au nez :

- Hahahahahaha ! Mais c’est qu’il se fâche le petit loup ! A moins que tu n’es une autre proie en tête comme la serveuse ou peut être la guérisseuse…

Je l’interromps et lui dis d’un ton menaçant :

- Il me suffit de serrer les doigts pour ne plus entendre ton venin.

- On sait tous les deux que tu n’en feras rien ! Surtout quand je suis le seul à savoir qui tu es ! La prochaine fois je te taquinerais moins et on causera plus de ton passé en puzzle mon petit loup. Là tu as de la compagnie !

De nouveau le cauchemar disparait telle une brume. J’entends une voix chaude et féminine me sortir de cette mauvaise torpeur :

" - Bien le bonjour, Messire, Dame Amarÿelle et moi-même avons senti votre délicieuse cuisine. Pouvons-nous nous joindre à vous ?"

La personne qui m’adresse la parole est une jeune femme à la peau mate et aux yeux d’émeraudes. Elle me rappelle un peu Opale. Je lève doucement ma tête, mon cœur s’accélère lorsque j’aperçois Amarÿelle juste derrière elle. Je repense alors aux paroles empoisonnées de ce maudit double. Mais la savoir près de moi avec une invitée me donne envie de les laisser se joindre à moi. Je me redresse et prépare deux brochettes pour les deux jeunes femmes. Puis je leur dit d’un ton chaleureux :

-Je vous en prie prenez place !

Je me sens un peu hésitant dans mes gestes. J’essaye tant tant bien que mal de ne plus penser à ce cauchemar. Je souris à mes deux invitées, peut être que discuter avec elles me feront oublier cette hantise dont je viens de me libérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Lun 21 Mai 2012 - 10:56

Les deux jeunes femmes avançaient doucement dans la neige. Elles n'étaient pas des plus discrètes. Plus elles s'approchaient, plus l'elfe sentait que sa comparse se sentait mal. Mais pourquoi.

" - Dame Amarÿelle ? Et si c'était .. dangereux?"

Celle-ci arqua les sourcils.  « c'est vrai.. On ne se connaît pas plus que ça et on part déjà vers un inconnu... » Amarÿelle perdue dans ses pensées, ne fit pas attention à leur progression. Elle avait compris qu'elles allaient peut être devoir se battre et se demandait si la jeune femme était meilleur qu'elle-même ou non. Mais Prodegara la sortie de sa transe.

" - Dame Amarÿelle ? Je crois que c'est un ... Humain mais restons sur nos gardes, je vous en conjure."

L'elfe était tout à fait d'accord. Elle se trouvait vraiment trop curieuse. Risquer ainsi leurs vies pour satisfaire sa curiosité... Elle regarda en direction de l'homme allonger. Un frisson la parcouru quand elle reconnu Ionos qu'elle avait quitter devant l'auberge il y a quelques temps. Ses battements s'accéléraient en même temps que leurs approche. Elle ne savait pas comment cela allait se passer. Elle ne savait pas comment il allait réagir en la voyant.

Prodegara la tenait encore fermement. Et Amarÿelle n'arrivait pas à articuler le moindre mots pour la rassurer. Elle avait envie de lui dire que cet homme n'était pas dangereux qu'il était doux, prévenant, poli...

" - Bien le bonjour, Messire, Dame Amarÿelle et moi-même avons senti votre délicieuse cuisine. Pouvons-nous nous joindre à vous ?"

Amarÿelle croisa une seconde le regarde de l'homme qui semble l'avoir reconnue. Elle rougie un peu mais la présence de Prodegara lui permet d'avoir une certaine contenance.

-Je vous en prie prenez place !

Elle le regarda préparer quelques morceaux de viande pour elles deux. Ses gestes étaient toujours aussi sur qu'a leur première rencontre. Elle s'assit sur le sol en dégagent la neige. Elle plongea son regard dans les flammes avant de regarder Ionos.

-Je suis contente de vous revoir.

Elle n'ajouta pas qu'il lui avait beaucoup manqué, cela devait se voir dans son attitude et dans le son de sa voix. Elle se racla doucement la gorge et se tourna vers Prodegara un léger sourire sur les lèvres

- je connais cet homme... Nous ne risquons rien.

Elle avait baissé un peu le ton pour faire la confidence. Elle avait légèrement rougi mais ne s'en était pas rendue compte. Elle e ressentait en cette instant que du bien, elle avait presque envie de chanter, de se laisser aller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Lun 21 Mai 2012 - 19:20

Je suis rassurée quand la douce Elfe me dit connaître l'individu. Je dessers doucement mon étrange étreinte et reste éloignée de ce maudit feu.
Pire encore, lorsque le jeune homme propose une brochette de .. viande à ma vue, je hausse un sourcil, ne me risquant pas à la prendre. J'ose demander à l'homme:


"- Heu, pardonnez mon impolitesse, Messire, mais qu'est-ce donc ? "

Je me surprends à le dévisager, cheveux acier.. Yeux étranges, l'un vert, l'autre rouge.
Et bien que je n'attends aucune réponse de sa part particulièrement, je me tiens à l'écart par principe.
Posant mon baluchon à terre, je m'abaisse pour fouiller, je sors quelques racines de mon sac, sûr de ne pas m'empoisonner avec cette chose cuite.
Et pour me faire pardonner de ce geste, je me présente:


" - Prodegara, prêtresse du Zenith, Messire. Et ma culture m’empêche de manger votre met. Il sent très bon cela dit, mais j'ai crainte de devoir le refuser.
Amarÿelle ? Vous semblez vous connaître, vous vous êtes déjà croisés ? Pardonnez ma curiosité, le monde me semble si vaste et je n'ai guère habitude de côtoyer du peuple."


Je m'installe sur mon sac de fortune, épiant les deux êtres à ma simple distance. Je souris légèrement pour être sûre de n'avoir froisser personne.
Je mange ma maigre pitance, contrainte et forcée, ce n'est pas très bon mais la faim justifie les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Lun 21 Mai 2012 - 22:20

Je réponds à la jeune Prodegara d’un ton amical :

- Je vous en prie, si vous n’aimez pas ne vous forcez pas. Il doit me rester une pomme si vous préférez. Pour ma part je me nomme Ionos Selherand.

Bien que ce soit une connaissance d’Amarÿelle, je préfère ne pas dévoiler ma nature lycane de suite. Je ne m’attendais pas à la revoir aussi vite. Combien de jours ce sont-ils écoulé depuis notre rencontre ? Je ne sais plus… Mais ce que je sais, c’est que je suis content de la revoir. Les braises accentuent la beauté de son visage que je ne peux oublier.
Je me tourne vers la dite Prodegara et commence à lier connaissance avec elle:

- Ainsi donc vous voyagez ? Moi-même je voyage en Ephaëlya, c’est d’ailleurs par un heureux hasard que j’ai rencontré Dame Amarÿelle lors d’une escapade dans la forêt du Crépuscule.

J’adore l’appeler ainsi, car cela me rappelle lorsque je prononçais son nom tout en la tenant contre moi dans une étreinte si charnelle. Je revois encore son visage déchiré par le plaisir de cette nuit où nous furent amants. Pour éviter de rougir en revivant ces agréables souvenirs, je demande à Dame Prodegara :

- Dites-moi, je compte d’ici peu me rendre au désert du Zénith pour commercer et…

Je réalise qu'il me sera plus difficile de lui dissimuler bien longtemps mon ethnie, mais Amarÿelle soutiendra le fait que je ne suis pas agressive comme certains de mes congénères. Je lui dis d’une voix calme :

- En vérité ce serait pour établir une entente commerciale avec la meute de Nord Bois mené par Maldrik Frodeew dont je suis le second. J’espère que vous n’avez aucun préjugés envers certains d'entre nous ma Dame ?

Je la scrute des yeux d’un regard déterminé mais sans aucune once d’agressivité. Peut-être avais-je commis une erreur en me montrant un peu trop honnête ? J’attends sa réponse
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mar 22 Mai 2012 - 10:59

Amarÿelle écoutait Prodegara se présenter pour la deuxième fois en peu de temps. Elle attrapa la brochettes et mordit dedans. Elle ne craignait pas que cela ne soit pas à son goût car elle avait déjà goûté à sa cuisine. Et bien que sa mère soit végétarienne, elle avait hériter des papilles de son père et voulait goûter à tout.

-Amarÿelle ? Vous semblez vous connaître, vous vous êtes déjà croisés ? Pardonnez ma curiosité, le monde me semble si vaste et je n'ai guère habitude de côtoyer du peuple."

Elle acquiesça tant dis que Ionos prenait la parole.

- Ainsi donc vous voyagez ? Moi-même je voyage en Ephaëlya, c’est d’ailleurs par un heureux hasard que j’ai rencontré Dame Amarÿelle lors d’une escapade dans la forêt du Crépuscule.

Elle sourit béatement à ce souvenir. Elle se revit chuchotant dans l'obscurité de la chambre, et ressentait presque à nouveau la chaleur qu'avait procuré ses mains sur son corps. Leurs respirations qui s'étaient jointes, et leur plaisir commun. Elle se rendit compte qu'elle n'avait pas du tout suivit le fil de leur discussion. Ses yeux s'étaient posé sur le feu et elle tenait dans ses mains immobiles la brochette encore fumante.

Elle regarda tour à tour Prodegara et Ionos. Celui-ci devait lui avoir posé une question car il avait une attitude d'écoute. Mais l'elfe ne saurait dire depuis combien de temps il attendait. Peut-être quelques minutes... peut-être une seconde. Elle croqua dans un bout de viande et laissa ses papilles s'éveiller doucement.

« C'est très bon... »

Elle n'avait parler pour personne en particulier.

- En vérité ce serait pour établir une entente commerciale avec la meute de Nord Bois mené par Maldrik Frodeew dont je suis le second. J’espère que vous n’avez aucun préjugés envers certains d'entre nous ma Dame ?

Amarÿelle arqua un sourcil, il avait été promu pendant le laps de temps qui les avaient séparé. Comme a leur précédente rencontre, elle était un peu intimidé par sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 23 Mai 2012 - 13:39

L'elfe n'avait pas dit grand chose, appréciant sa brochette, je ne peux pas juger, pour moi la viande n'est que secondaire.
Je préfère de loin le poisson et les crustacés, sans doute à force de vivre dans mon Oasis.
L'homme semblait courtois, posant pleins de questions, et surtout il dit d'une voix me laissant à penser qu'il n'était finalement pas si "humain" que cela:


- En vérité ce serait pour établir une entente commerciale avec la meute de Nord Bois mené par Maldrik Frodeew dont je suis le second. J’espère que vous n’avez aucun préjugés envers certains d'entre nous ma Dame ?

Intriguée, je secoue la tête:

" - Pourquoi devrais-je en avoir ?
Les nomades marchands de mon peuple m'envoient quérir justement un accord commercial avec votre chef .. Maldrik Frodeew, c'est bien ça ?
Je comptais m'y rendre pendant votre fête mais si vous souhaitez vraiment confirmer cet accord, je ne suis pas contre.
Je doute que le lieu s'y prête vraiment.
Que diriez-vous de me rejoindre à l'entrée même du Desert Zénithien ? Je vous guiderais dans votre traversée.
Ce n'est pas chose aisée de traverser mon désert sans un nomade à vos côtés..."


J’espérais vraiment que cet homme ne meurt pas en osant seulement mettre un pied sur mes dunes où le soleil règne en maître.
Aussi, je décide d'en prévenir le jeune homme:


" - Voyez-vous: Il n'y a pas de neige, ni d'arbres et la seule végétation se trouve à plusieurs kilomètres. Le désert ne fait aucun cadeau à celui qui ne sait pas s'y aventurer.
Rares sont les haltes et les quelques villages restant sont presque à l'abandon...
Seuls les nomades savent encore où ils se trouvent au milieu des dunes.. Vous comprenez ? "


Je tournais la tête en direction de l'elfe, lui offrant un signe engageant:


" - Je compte aussi sur votre présence, Dame Amarÿelle... Je ferais quérir des lézards des sables pour notre traversée.
Un peu de chaleur sous cet hiver glacial ne vous fera pas de mal. Prévoyez beaucoup d'eau ce jour là, le reste, je m'en chargerais... Vous viendrez n'est-ce pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 23 Mai 2012 - 17:33

L’idée me semble extrêmement fructueuse, aussi bien pour le salut de ma meute que pour moi. Découvrir une nouvelle contrée et peut être en compagnie d’Amarÿelle m’enchante au plus haut point. Cette rencontre s’avère plus prometteuse que je ne l’imaginais. Traverser le désert du zénith seul et sans guide peut s’avérer mortel. Si elle connait bien la région et les oasis, ce voyage deviendrait une vraie promenade de santé.
Savoir qu’une entente commerciale avec ma meute serait enfin réalisable emplit mon cœur de joie. Il était certes trop tôt pour crier victoire de suite, mais l’accord avec une nomade du désert permettrait à la meute de Nord Bois d’étendre son influence au-delà de la cité de l’Aurore. Je souris à la jeune femme et la remercie de son geste plus que généreux :

- C’est avec joie que j’accepte votre offre Dame Prodegara, je comptais me rendre à l’orée du désert le lendemain de la fête qui aura lieu à Nord Bois. Je tiens à revoir les miens avant de repartir à l’aventure. Si par ailleurs je vous ai offensé précédemment, je m’en excuse. Je suis juste du genre prudent, mais voir que des personnes aussi intègres que vous existent en Ephaëlya me réchauffent le cœur.

Alors que Prodegara et moi concluons cet accord, mes yeux se posèrent s ensuite sur Amarÿelle, je l’avais un peu ignoré et j’en avais honte. Elle que je ne peux oublier depuis cette rencontre. Je frissonne encore aux mots qui je lui ai murmuré cette nuit, la douceur de ses lèvres et de ses doigts contre moi. Même dans mes rêves les plus fous je n’avais jamais imaginé qu’une femme puisse être d’une telle délicatesse. Pour me faire pardonner de ma maladresse, je lui dis d’une voix douce :

- Je serais vraiment très heureux de te voir de joindre à nous Amarÿelle. Mais si tu as des obligations je ne t’en voudrais pas. Néanmoins pour fêter cet accord, moi-même et Maldrik serions honorés de vous avoir pour notre fête à Nord Bois.

Mon cœur se mit à battre à vive allure, j’avais très envie qu’elle vienne avec moi. Malgré les paroles venimeuses de cette bête noire qui sommeille en moi, je sais que je tiens beaucoup à elle. Si elle ne pouvait se joindre à l’expédition, j’espère qu’elle accepte la fête à Nord Bois, où nous pourrions nous revoir.

Je me sens assez égoïste, je ne veux pas l’influencer sur son choix et pourtant. Une partie de moi aimerait que *l’incident* de cette nuit commune se reproduise encore une fois. Une bouffée de chaleur m’envahit alors que mes yeux la regardent. J’ai envie de lui dire qu’elle est belle et que je la désire encore. Mais les mots ne sortent pas, mais peut être comprendra-t-elle mon regard qu’elle connait si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mer 23 Mai 2012 - 19:55

Amarÿelle finnissait tranquillement sa viande en écoutant les deux se parler. Depuis que Prodegara lui avait parler du désert elle n'avait qu'une envie aller le visiter. Elle avait même hâte.

" - Je compte aussi sur votre présence, Dame Amarÿelle... Je ferais quérir des lézards des sables pour notre traversée.
Un peu de chaleur sous cet hiver glacial ne vous fera pas de mal. Prévoyez beaucoup d'eau ce jour là, le reste, je m'en chargerais... Vous viendrez n'est-ce pas ?"


Elle réfléchi un instant. Elle avait très envie d'accepter. Elle tourna son regard vers Ionos qui prenait la parole.

- C’est avec joie que j’accepte votre offre Dame Prodegara, je comptais me rendre à l’orée du désert le lendemain de la fête qui aura lieu à Nord Bois. Je tiens à revoir les miens avant de repartir à l’aventure. Si par ailleurs je vous ai offensé précédemment, je m’en excuse. Je suis juste du genre prudent, mais voir que des personnes aussi intègres que vous existent en Ephaëlya me réchauffent le cœur.

Elle posa le pique de la brochette à coté d'elle dans la neige et se frotta doucement les mains. Elle croisa le regarde de Ionos, un léger frisson la parcourus. Elle avait envie de lui sauter au cou de lui dire qu'il lui avait manqué et qu'elle ne voulait plus qu'ils se sépare ainsi.

Il avait accepter l'offre de Prodegara et s'était retourner vers elle. Elle écouta sa voix qu'elle avait tant apprécier à leur première rencontre.

- Je serais vraiment très heureux de te voir de joindre à nous Amarÿelle. Mais si tu as des obligations je ne t’en voudrais pas. Néanmoins pour fêter cet accord, moi-même et Maldrik serions honorés de vous avoir pour notre fête à Nord Bois.

Elle frissonna à nouveau quand il s'adressa à elle. Ecoutant les paroles qui agissait sur elle comme de douce caresse elle ne capta que quelques mots. Elle avait beaucoup de mal à réfléchir. Elle cligna des yeux regardant l'humaine pour se reprendre doucement mais fut attiré par le regard de l'homme. Son rythme cardiaque s'accéléra apercevant dans ses iris la même petite flamme que lors de leur nuit. Elle commençait à avoir chaud. Elle plongea la mains dans la poudreuse pour se rafraîchir et reprendre une fois encore ses esprits qui s'étaient échappé bien loin de là.

-Excusez moi, j'étais, dans mes pensées, et je réfléchissais. Je serais ravis de vous accompagner dans le désert. Mais je ne sais pas encore si je pourrais dans les jours prochains. Je dois aller voir Linaëwen Sva'nhildë par rapport à une annonce pour le poste de Conseiller. Je ne sais pas combien de temps cela va me prendre...

Elle sourit un peu gênée, et tourna son regard vers Ionos. Les sensations qu'il provoquait en elle reprenaient leur droit. Elle s'empourpra avant de reposer les mains dans la neige. Cette technique allait sans doute la suivre longtemps.

-Ionos, je pense que j'irais à la fête chez les Nord-Bois. J'avais prévu d'y retourner de toute façon. Je devais aussi revoir Maldrik. Nous nous y verrons donc ?

Elle avait maintenant les mains geler toujours sous la neige. Le froid commençait même à engourdir lentement ses bras. Les yeux encore rivé sur Ionos, Amarÿelle s'imaginait déjà danser avec lui, passer la soirée avec lui, peut-être même une nuit... Elle ne se rendait pas compte que ses yeux brillaient et qu'un petit silence s'était installer entre eux. Elle reprit peu à peu ses esprits et se tourna vers Prodegara.

-Vous allez donc aussi participer à la fête ?? Vous y aller directement ? Vous aussi Ionos vous y aller directement ??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Sam 26 Mai 2012 - 13:54

A vrai dire, je ne savais trop rien de cette fête mais j'avais aussi du matériel à récupérer.
Prenant congé auprès des deux êtres présent, je me lève en douceur et réponds simplement à Amarÿelle:


" - C'est une excellente idée... Je serais ravie de vous rejoindre là bas dès que mes préparatifs seront prêt.
Pour l'heure, je dois me rendre à la cité des hommes.
Mais je compte bien venir à cette fameuse fête."


Je m'incline légèrement devant eux avant de porter mon baluchon sur mon épaule, je regarde Ionos, sans osciller un cil :

" - Cher Nord-Bois, j'espère sincèrement régler tout ceci au sein de votre meute. J'ai hâte, à vrai dire, de voir vos contrées. Je vous remercie pour cette chaleureuse compagnie."

Puis je souris à l'Elfe :


" - Dame Amarÿelle également. Je dois vous laisser à présent. Mes pas me portent loin et ma route est encore longue. Que mon Père veuille sur vous deux."

Je marche à pas lent en les quittant, adressant un signe de la main. Je suis la route le long du lac, je sais que je les reverrais là bas.
Je m'éloigne peu à peu, ne distinguant plus que les deux ombre pour finir à ne plus être capable de les voir.
Ces deux là sont proche l'un de l'autre, cela me fait sourire un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Dim 27 Mai 2012 - 21:08

Je regarde Prodegara s’éloigner de nous, plus elle s’éloigne et je dois résister à l’envie de serrer Amarÿelle dans mes bras. Mais je réalise aussi que je connais que très peu de choses à son sujet, c’est assez embarrassant. Avec le pic de ma brochette, je joue avec quelques braises du feu, puis je pose mes yeux sur l’elfe. Je ne sais pas vraiment en fait si je suis amoureux d’elle, après notre rencontre et cette nuit je ne sais pas trop ou j’en suis émotionnellement. Mais je ne regrette pourtant rien de ce que nous avons fait, elle a comment dire… briser une barrière que je me suis autrefois érigé autour de mon cœur. Mais ça c’est une tout autre histoire. En fait j’ai peur qu’elle soit réellement éprise de moi, alors que l’un comme l’autre nous ne nous connaissons pas si bien que ça. Mais ça pourrait être l’occasion de mieux se découvrir aujourd’hui, je lui dis d’une voix chaude sans la quitter des yeux :

- Tu sais… après notre rencontre… J’aurais aimé te connaitre d’avantage…

Les mots ont un peu de mal à sortir, je me sens piquer un fard. Je n’aurais jamais cru que ça serait si difficile de vouloir connaitre quelqu’un. Surtout quand c’est une jolie femme comme Amarÿelle. Ah ! Par les titans pourquoi elle me déstabilise autant par la seule force de son regard ? Quelle tendre torture pour mes sens, mais quand même. Je me ressaisi en secouant brièvement la tête et continu d’un ton moins timide :

- En fait j’aimerais savoir énormément de choses sur toi, tes gouts, ta famille, ce que tu aimes… Je… J’ai aussi envie que tu me connaisses mieux avant que nous nous reverrons à Nord Bois.

Mes joues sont brulantes et pourtant je ne peux cesser de la quitter du regard. Elle a beau me troubler, je sais que nous sommes assez proches elle et moi. Alors que le feu rougeoie et éclaire au mieux le visage d’Amarÿelle qui gagne en beauté et la rend plus irrésistible. J’en oublie même ce cauchemar grâce à sa seule présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Lun 28 Mai 2012 - 0:42

Amarÿelle suivit Prodegara du regard admirant sa démarche féline. Elle souhaitait la revoir, lui poser des questions sur le désert. Elle compris qu'elle pourrait peut-être étancher sa curiosité à Nord-bois. Elle porta son regard sur Ionos qui jouait avec les braises. Elle le trouvait toujours élégant. Elle sourit quand il prit la parole.

- Tu sais… après notre rencontre… J’aurais aimé te connaître d’avantage…

Elle le vit rougir un peu. Mais elle comprenait. Elle aussi avait envie de le connaître mieux. De le découvrir. Elle hocha doucement la tête. Les yeux toujours dirigés vers lui, son coeur s'emballait un peu.

- En fait j’aimerais savoir énormément de choses sur toi, tes gouts, ta famille, ce que tu aimes… Je… J’ai aussi envie que tu me connaisses mieux avant que nous nous reverrons à Nord Bois.

Elle hocha encore une fois de la tête. Oui, elle était tout à fait d'accord avec lui. Si elle voulait être sur de ce qu'elle ressentait par rapport à lui, elle allait devoir apprendre à le connaître et se laisser aller à des confidences. Elle se leva ramassant ses affaires. Elle se rapprocha de lui et s'essaya à ses cotés. Cote à cote face au feu, l'elfe se sentait d'humeur bavarde, même si elle était un peu troubler par la proximité du lycan.

- Oui.. Je serais ravi d'en apprendre un peu plus sur vous Ionos.

Elle détacha son poignard de sa ceinture et la posa dans la neige. Un flot de souvenir lui remonta en tête alors qu'elle allait reprendre la parole. Elle revit la première fois qu'elle avait utilisé la lame. Et la fois où elle s'en servit pour défendre sa vie face à des bandits.

- Vous vous souvenez de ce poignard ? Vous me l'avez rendu, à notre rencontre. Et bien, je l'ai fabriqué avec un ami. La lame appartenait à mon père. Il m'en à fait cadeau avant de ... avant de mourir. Nous avons juste réajusté le manche à ma taille. Il m'a aidé bien des fois. Je me suis déjà battu avec.

Elle soupira et laissa planer un petit silence avec des crépitements. Les yeux rivé sur les flammes qui dansait, elle laissait filer ses pensé sur ses souvenirs et ses envies.

- Comme vous le savez je suis conteuse. C'est le goût qu'avait mon père du voyage qui m'a conduite à épouser ce métier. Et puis tout à fait entre nous, je n'avais pas envie de devenir pécheur. Vous me voyez avec un filet dans les bras ?

Elle secoua sa tête en riant un peu. Elle se sentait bien. Elle aurait aimé qu'il dure encore et encore. Elle le regarda en souriant. Sa bonne humeur ne semblait pas vouloir la quitter. Elle ne se sentait plus vraiment troublé. Enfin, peut-être un peu, mais discuter lui faisait plaisir.

- Aprés.. dîtes moi ce que vous voulez savoir, je ne vais pas faire ma pipelette et monopoliser la parole ! Alors, j'ai appris que vous étiez second ? Vous avez rencontrer Maldrik ?

Elle avait resserré ses jambes contre sa poitrine et placer ses bras autour. Elle avait ensuite posé sa tête sur ses bras en regardant Ionos, interrogative. Elle ressentait une envie croissante de le prendre dans ses bras, mais elle ne voulait en aucun cas risquer de rompre le charme de la discussion qui s'instaurait doucement. Elle repensa à Maldrik qui avait repris la meute Nord bois.

- Vous faites donc partie de la meute de Nord-bois ? Je m'y suis souvent rendu quand j'étais plus jeune. J'y suis retourné il y a peu. C'est différent de ce que j'ai connu auparavant. Maldrik fait de belle rénovation.

Elle soupira et posa son regard dans ses yeux. Elle avait très envie de l'écouter. De l'entendre parler de lui. Sa curiosité était exacerbé. Elle sentait qu'elle voulait tout savoir sur lui. Ou il avait grandi, qui il avait rencontrer, ou il aimerait aller plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Lun 28 Mai 2012 - 14:44

J’écoute attentivement Amarÿelle, je la découvre un peu mieux. Tel un livre énigmatique elle me tourne les pages de sa vie sans aucune honte et en toute confiance. Le poignard d’Amarÿelle dont je me servis pour me défendre contre les farfadets, j’ignorais qu’il avait une telle signification pour elle. Et pourtant sans ce dernier je serais mort sous les griffes de ses immondices. Je me laissais charmer par les paroles d’Amarÿelle, je ne me lassais pas de l’entendre me parler d’elle. Je souris tout en l’écoutant attentivement.

J’avais l’impression de vivre sa vie et ses rencontres, je voyais ces images se refléter dans ma tête. Amarÿelle avait un don pour raconter des histoires, et cela s’entendait. Mais ce fut mon tour de raconter… ma vie. Je plante la broche sans aucune violence sur la neige, une mince fumée s’échappe. Je prends la parole d’une voix un peu sombre :


- Vous savez… je n’ai jamais réellement parlé de ma vie à personne d’autre avant vous… j’espère que vous avez un peu de temps, car c’est un conte assez triste et fragmenté comme un puzzle éparpillé aux quatre coins d’Ephaëlya…


Je ne m’attendais pas à en parler un jour. Non pas que je ne le désirais pas, mais que je n’avais personne à qui en parler. Mais je sais que j’ai confiance en elle et qu’elle m’écoutera. Je n’ai pas peur de lui parler de mon histoire. Je prends une profonde inspiration et affirme à Amarÿelle :

- Lors de notre première transformation en loup, notre corps est soumis à une violence sans pareille aussi bien d’un point de physique que mentale. Après ma première transformation lupine, j’ai perdu tout souvenir concernant qui étais mes parents, est ce que j’étais un humain avant d’être un lycan…

Je fais une courte pause, je ne veux pas par contre lui parler de mes cauchemars et de cette voix qui m’a poussé à quitter les miens. Je continu en prenant un ton un peu plus doux :

- J’ai été élevé par un vieux lycan nommé Rainos, un peu ronchon et grincheux, mais avec un cœur gros comme les montagnes d’Angaïla. C’est lui qui m’a transmis sa recette du velouté de volaille. Quand j’ai eu 25 ans, j’ai quitté la meute de Nord Bois pour découvrir le monde d’Ephaëlya. J’ai commencé une carrière de mercenaire et j’ai appris à connaitre les humains. Mais d’une nature assez méfiante je les considérais plus comme des loups déguisés en agneaux. Puis lors de premières neige, j’ai rencontré de personnes de valeur notamment deux lycans : Cerrarë et Maldrik.

Je sens une vague de nostalgie m’envahir à cette pensée. Cerrarë Kel'Alanör, le premier lycan qui croisa ma route et partagea un repas à mes côtés et Maldrik Frodeew, celui que je soignai, devint mon ami puis mon chef. Je continue à parler à Amarÿelle :

- J’ai rencontré Maldrik par un peur hasard, il était blessé et je l’ai soigné et nourrit. J’ignorais qu’il était le chef de Nord Bois, je l’ai rencontrai quelques jours plus tard et j’acceptai de le seconder.

Je décide de tourner mes yeux vers Amarÿelle, je lui parle enfin de cette rencontre qui reste à jamais gravé dans mon cœur.

- Et j’ai rencontré quelqu’un pour qui j’éprouve énormément d’affection. Quelqu’un que je pensais ne plus revoir et qui a brisé la barrière de mon cœur. Cette rencontre que nous fîmes Amarÿelle, c’est sans aucun doute une des plus merveilleuses que j’ai pu avoir.

Je passe doucement ma main sur sa joue et la caresse. J’hésite à l’embrasser mais sentir sa chaude peau me rappelle cette nuit ou elle me laissa son odeur. Un de mes plus beaux souvenirs que celui-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Lun 28 Mai 2012 - 19:13

Amarÿelle toujours appuyer sur ses bras l'écoutait. Elle buvait ses paroles et se contenait pour ne pas réagir à ses phrases et lui couper la parole par des questions futiles. Elle affichait un petit sourire à l'évocation de Maldrik. Elle pensait qu'il ne devait pas avoir eu beaucoup de moment agréable lorsqu'il travaillait. De ce qu'elle avait comprit, il tuait pour gagner sa vie et se méfiait de tous. Elle était plutôt l'inverse. Aider et naïve. Pourtant elle, qui n'aimait pas particulièrement ce qui ôtait la vie, les trouvant trop superficiel, appréciait grandement être à ses coté.

Elle ne savait pas pourquoi mais le savoir mercenaire ne changeait finalement rien. Il était doux, simple et savait fort bien cuisiner. Il venait de faire voler en éclat ce qu'on lui avait mis dans la tête sur les mercenaires.

-Et j’ai rencontré quelqu’un pour qui j’éprouve énormément d’affection. Quelqu’un que je pensais ne plus revoir et qui a brisé la barrière de mon cœur. Cette rencontre que nous fîmes Amarÿelle, c’est sans aucun doute une des plus merveilleuses que j’ai pu avoir.

Elle rougie en l'écoutant. Elle ne pensait pas avoir fait cet effet là. Elle n'imaginait même pas qu'il puisse ressentir quelque chose qui se rapprochait incroyablement de ce qu'elle ressentait. Elle sentit la main de Ionos se posé sur sa joue. Elle se redressa un peu avec une folle envie de poser sa tête sur son épaule et retrouver un peu de qu'ils avaient échanger à leur précédente rencontre.

-Je.. C'est agréable d'entendre ça... Je considère aussi notre rencontre comme ... incroyable.. magique ?

Elle toussa pour se donner contenance et pencha la tête savourant ses caresses.

-Je n'aurais jamais imaginer votre métier. J'ai aussi fait des rencontre qui m'ont changer depuis mon départ du Village de Lïm. J'ai combattu aux cotés d'un nain, je sais me défendre... enfin.. c'est un bien grand mot. Je sais utiliser la force de l'autre pour gagner quelques secondes.

Elle pris sa main dans la sienne. Elle lui offrir un plus grand sourire. Elle la serra doucement dans sa main. La dernière fois qu'elle avait pu le faire s'en était suivit une nuit de tendresse. Là elle avait juste envie de lui montrer qu'elle n'avait pas oublié et qu'elle ne regrettait pas le moins du monde leur rencontre.

-Dîtes moi, je peux vous demander de me réserver une danse pour Nord bois ? Je sais déjà que j'en dois une à Maldrik. Mais j'aimerais beaucoup danser avec toi.

Elle leva les yeux vers lui et se pencha doucement dans sa direction sans cesser de sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   Mar 29 Mai 2012 - 0:15

Le sourire d’Amarÿelle, il est incomparable. Je n’ai connu que peu de femmes dans ma vie, mais avec elle, tout me semble si différent. Je sais que si je m’écoutais je laisserais mon passé en arrière et vivrais quelque temps avec elle. Mais je ne peux, pas parce que je n’éprouve aucune affection pour elle ce qui est faux. Mais que je suis sans cesse guidé par une volonté inlassable de voyages. Je me lève un court instant, puis me place soulève légèrement Amarÿelle, me place derrière elle et la serre dans mes bras en fixant le lac. Je me sens si bien, libre et avec elle, ça me suffit.

Je sens le parfum de ses cheveux d’or enivrer mes narines, son contact contre mon torse fait accélérer les battements. Je lui murmure au creux de son oreille :

- Je te ferais danser Amarÿelle à cette fête et j’espère que tu retourneras à Nord Bois même après. Je me suis attaché à toi et j’aimerais ne pas te perdre de vue comme ce matin froid ou je pensais que c’était un adieu.

Ma gorge se serre, je suis si ému que mes mots peinent à sortir de ma bouche. Je pose mes yeux et regarde le paysage. Je suis si embrouillé, je ne sais pas ce que j’ai ni ce que je ressens pour elle. Et pourtant je ne peux m’empêcher de la tenir dans mes bras. Il n’y a pas beaucoup de passants qui doivent nous voir, pourtant je trouve que cette scène ferait un magnifique tableau. Une elfe et un lycan au calme de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au calme de l'eau. [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au calme de l'eau. [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-