Partagez | 
 

 Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eärin Gloronwië
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 49
Métier : Garde-Chasse
Age du personnage : 220
Alignement : Chaotique/Bon
En couple avec : Une myrtille sauvage faute de mieux
Ennemis : Les arracheurs de champignons

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Jeu 25 Juil 2013 - 19:14


Préambule  
Du personnage

Prénom & nom : Eärin Gloronwië
Sexe : Masculin
Âge du personnage : 216 ans
Race : Elfe
Compétence magique ? Oui
Description
Physique


Fin, élancé, les cheveux aussi foncés que le plumage d'un corbeau, j'ai la carrure habituelle des elfes. Les yeux verts et les traits secs, les années coulent sur moi comme un long fleuve tranquille duquel je ne distinguerais le rivage que dans de très nombreux siècle. La peau claire et dorée, on pourrait croire qu'un soleil l'habite, il n'y a pourtant rien de plus qu'une âme cherchant avant tout à être en accord avec elle même. C'est dans cette optique et en rapport avec mon métier, dont je vous détaillerais les spécificités plus tard, que je porte une tenue légère susceptible de me rendre indétectable aussi bien des yeux des hommes que ceux des animaux, beaucoup plus acérés, il faut le signaler.

Je porte, plusieurs couche de vêtement, du tissu elfique évidemment, aussi fin et léger qu'une étoffe puisse l'être. Verts forêts ils s'adaptent parfaitement à ma peau, on pourrait d'ailleurs qualifier mon ensemble de "seconde peau" tellement ils n'entravent pas mes mouvements. Mieux ils semblent les accompagner. Leur couleur me permet de passer totalement inaperçu dans un milieu forestier, bien sur des yeux elfiques seraient susceptibles de me démasquer mais il ne s'agit pas d'une chose aisée. Petit signe distinctif, je porte une boucle d'oreille en or a l'oreille gauche. Un cadeau de mon père pour marquer mon émancipation, lorsque j'avais acquis et mérité mon statut d'adulte et surtout, de personne de confiance.

De nature assez calme, je n'hésite pas à m'aventurer dans notre veille forêt en me contentant de contempler cette belle nature en plein essor. Lorsque je chasse cependant, tous mes muscles se tendent pour parer à la moindre éventualité, pour prévenir le moindre problème. Ma décontraction cache cependant un esprit acéré qui porte sur le monde un regard critique.


Description
Mentale


Loin des politiques et de toute responsabilité du royaume elfique, je me contente de vivre au jour le jour. Ce n'est pas que je sois particulièrement asocial enfin, si l'on considère qu'un elfe puisse être de nature sociale. C'est juste qu'en général je préfère la compagnie des arbres à celle d'autres êtres vivants. La nature m'avait permis d'accéder à un état de plénitude jamais atteint jusque là. Lorsque je la parcourais, je pouvais sentir la sève coulant dans les arbres, je la sentais vibrer sous mes pas légers, elle était vivante et de sa part, nulle traitrise n'était à attendre.

J'ai eu une chance que de nombreux elfes n'ont pas eu, que d'autres n'ont pas saisie. J'ai eu la chance de voyager. J'ai pu rencontrer d'autres peuples, me permettant de me faire une idée de moi même et ainsi de sortir des stéréotypes qui nous sont enseignés. Ma culture du monde ne se limite donc pas aux seuls forêts du royaume. J'ai donc pu acquérir un regard juste et remplit d'expérience sur le monde que je ne me lasse de parcourir.

De nature profondément optimiste, il m'arrive d'être trop gentil, voir par moment, un peu naïf. Quand je vois une main se tendre dans ma direction, je ne peux m'empêcher de la saisir et de tenter de la remonter vers la lumière. Cet état de fait ma déjà joué des tours évidement, mais de cette trop grande confiance, je ne peux me départir. Il s'agit d'ailleurs d'un besoin viscéral, d'aller vers l'autre, de le prendre sous mon aile.

Pourtant, plus les années passent et plus je me découvre solitaire, pas que je sois devenu égoïste, non, mais je me complait d'avantage dans une attitude contemplative. Pourtant, depuis quelques temps, je ressens de nouveau cette envie de parcourir le monde en quête de nouvelles choses à découvrir, de nouveaux panoramas à observer. Mon sang pulse à l'idée de fouler de nouveaux horizons.



Votre
Histoire


- "Depuis aussi loin que je me souvienne, les premiers mots de nature plus ou moins cohérente que j'ai prononcé sont : "Papa! Elle est où la forêt?". Voilà qui résume assez bien ma vie ses dernières années, j'ai toujours cherché le calme et la sérénité en compagnie des arbres, des lacs, tous plus silencieux les uns que les autres. Mais il y a une raison à chercher cet état serein. Depuis aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours senti un feu bruler en moi, un feu dont j'ignorais la nature. Je savais que mon problème n'avait rien de commun, les elfes n'étaient pas connus pour avoir le sang chaud.  Sans aller jusque là, je pouvais être facilement qualifié d'elfe super actif, au bas mot. J'ai longtemps cherché la cause de cet état de fait avant de finalement renoncé. On est pas responsable de son destin, ni de ce que l'on est, on ne décide pas en ce monde. Enfin, j'ai aussi toujours eu l'habitude de faire des tragédies à partir de rien, un autre de mes étonnants traits de caractère. Jouer la comédie est un de mes plus grand plaisir, jouer un rôle, faire une représentation, mentir parfois, est l'un de mes petits plaisirs, plaisir qui est d'ailleurs totalement incomparable avec les merveilleuses salades préparées par ma mère, et dont je ne pourrais sans doute pas me passer."

Une main s'abat brutalement sur la table devant moi, en face de la chaise ou je suis attaché pas une solide corde. Je n'ai pour l'instant aucune solution si ce n'est gagner du temps. Les deux baroudeurs qui m'interrogent semblent de surcroit assez épais pour résister à ma dague elfique. Ils sentent la bière et l'alcool à plein nez, pourtant leurs gestes sont précis, l'habitude sans doute. Les deux costauds se sont répartis le travail, le premier homme surveille la porte de ma chambre à l'auberge pour vérifier que nous ne serons pas interrompus tandis que l'autre m'interroge en pointant un couteau de cuisine sous ma gorge. Il crois que ça va m'inciter à parler je pense, drôle d'idée, il ne sait sans doute pas que rien ne m'intéresse à part ma famille et ma forêt.

- "Arrête de raconter des conneries! Mon copain et moi, on veut savoir des trucs sur la magie, le reste, tu le gardes pour toi." Me dit-il en montrant son ami toujours penché vers la porte, qui est d'ailleurs fermé, pas très malin ce garçon.

L'autre en revanche n'est pas trop idiot, il a du voir mes oreilles pointues et il c'est dit, tout fier de son idée : voilà un elfe, il doit savoir des trucs sur la magie. Du coup, je suppose qu'il a cru se croire malin lorsqu'il m'a surpris dans mon sommeil. Le truc, c'est que la magie je m'en tamponne l'oreille avec ma chaussure.

- "Je peux pas vous aider, je suis pas magicien! Mais vous savez, j'ai une tante qui habite pas trop loin d'ici et qui en connait un rayon. Et puis, elle à l'habitude de faire de bons repas, vous allez adorer. Oh et puis ma mère vous appréciera dès le premier regard, elle aime les personnes à l'intelligence vives et nul doute que ça soit votre cas les amis!" Je lance avant d'être coupé dans ma tirade par la main qui s'écrasait une nouvelle fois sur la table.

La pauvre table, tout en bois en plus et très mal entretenu. Je n'aime pas voir cette matière noble ainsi souillée, je songe d'ailleurs qu'un Nain aurait sans doute la même réaction avec un morceau de pierre. Cette idée me fait sourire. L'autre idiot doit se méprendre sur mes intentions puisqu'il ne se gêne pas pour me filer un bon coup de poing dans la joue gauche. Je grimace un peu, je n'étais plus vraiment habitué à la douleur après toutes ses années.

A deux cents seize ans, le choix de retourner vadrouiller par monts et par vaux avait été murement réfléchi. Je savais avoir vécu trop longtemps sans avoir fait quelques chose dont je sois heureux, sans avoir découvert la moindre chose. Je me contentais de vivre ma vie, simplement depuis de trop nombreuses années et j'avais eu envie de retourner voyager. Retourner oui, puisque j'ai déjà voyagé il y a quelques années, juste après la fin de ma formation dans la caserne de l'armée elfique à Ardamir. J'en avais eu assez des ordres, d'obéir sans poser de question. Ma mère m'avait toujours appris de faire ce que je voulais, de vivre là ou je le désirais. Elle disait toujours que la vie était trop courte pour ne pas en profiter. On pourrait penser qu'elle puisse avoir tord, après tout nous pouvons vivre plus d'un millénaire tout de même. Pourtant, tant d'années sont passés et je ne distingue presque plus les contours de certains de mes souvenirs les plus chers. Je peux maintenant affirmer avec certitude qu'elle avait une fois de plus raison, sans le moindre doute. Après tout, comment en aurait-il pu être autrement. Ma mère faisait toujours figure de sage parmi les sages, à mes yeux au moins.

Mon père a été vite emporté, je n'ai pas eu le temps de le connaitre réellement, je n'avais que trente ans. Il travaillait dans l'armée je crois, ce qui explique sa disparition. Enfin, c'était tout de même dommage de constater qu'un elfe ayant survécu au passage des titans soit tombé face à une petite horde de farfadet enragé dans la forêt de l'éternel. Cette histoire était même un brin pathétique, il faut bien l'avouer. Mais au moins il aura échappé à mon plus grand ennemi. Le temps. Il passe vite, trop vite. Je préférerais mille morts au combat plutôt que de me sentir dépérir peu à peu, sentir mes sens s'en aller les uns après les autres, et ce temps s'étirant alors, paraitrait infini alors que mon déclin se poursuivrait. Plus qu'un ennemi, c'est ma plus grande peur, voir le monde changer sans n'avoir plus aucun prise sur celui-ci. C'était véritablement effrayant.

Si l'homme qui m'interrogeait semblait être assez emporté, l'effet de la bière et du vin n'aidant pas, l'autre tout idiot qu'il était se montrait d'un calme olympien. Alors que je me remémorais ses vieux souvenirs, je ne pouvais m'empêcher de faire la comparaison entre l'attitude de l'idiot et celui de mon instructeur chez les faucons. Il se montrait lui aussi d'un calme et d'un sang froid en toute circonstance assez effarent. Mais c'était quelqu'un de bien, certainement pas le genre de personne à en séquestrer une autre pour un motif pour le moins flou. J'étais entré dans l'armée elfique assez rapidement, je me suis découvert une réelle passion pour le combat à distance, encore aujourd'hui, je manie l'arc comme personne. Même chez les elfes, je suis considéré comme l'un des meilleurs archer qu'Evanya n'est jamais porté. Bien sur j'ai appris le combat à l'épée aussi, je me défendais bien aussi, mais ce n'était pas mon point fort.

Et puis j'avais quitté l'armée, lorsque j'ai eu cent cinquante ans, une sorte de cadeau d'anniversaire que je m'offrais à moi-même. En effet, j'avais intégré l'armée elfique plus pour suivre les traces d'un père que je n'avais jamais vraiment connu que par réel choix. Ce fut d'ailleurs une résurrection et sans doute l'une de mes meilleures décision. J'ai commencé le travail de garde garde-chasse ensuite, mais pouvait-on vraiment parler de travail? Mon métier consiste à traquer les bêtes dangereuses dans la forêt de l'éternel, une tache ardue mais je ne pense pas me mentir à moi-même en disant que je suis assez doué pour chasser les bêtes, les suivre à la trace, leur rendre leur dernier souffle. D'ailleurs, contrairement à nombre d'individu je n'ai pas de problème particulier avec la mort, avec celle des autres je veux dire. Mettre des bêtes à mort ne m'est pas désagréable, ni agréable bien sur. Enfin, il doit juste s'agir d'une autre de mes anomalies.

J'ai arpenté la forêt pendant des décennies et je pense avoir développé une certaine sensibiliser avec la nature. Je me suis fait cette réflexion alors que je venais de comprendre distinctement un oiseau me dire très clairement "Pas par là elfe, danger!". Dire que j'avais été surpris aurait été un euphémisme, surtout lorsque tout un équipage de farfadet me prit effectivement par surprise. L'oiseau ne m'avait pas menti visiblement. Je pouvais comprendre les animaux et depuis peu leur parler dans une moindre mesure. Enfin, j'évitais généralement d'utiliser mon don, les migraines qui en découlaient étaient suffisamment dissuasives.

Je vis l'homme passablement aviné qui m'avait frappé un peu plus tôt se rapprocher de moi. Je pouvais sentir encore plus distinctement sa désagréable odeur, pour mon plus grand malheur. Je songe d'ailleurs que le coup qu'il m'a donné à fait dérivé mes pensées assez loin tout de même.

- "Joue pas au plus fin avec moi, Elfe. Tu vas me dire si c'est magique ou pas!" Me dit-il avant de me montrer un poignard, tout ce qu'il y a de plus basique. Je peux apercevoir des runes sur le manche, c'est sans doute ce qui a fait douter les deux malfrats de la petite semaine. Mais à vue de nez, ses runes sont l’œuvre d'un charlatan, pas de bol les amis.

Mais je ne suis pas un imbécile, prendre parti de cette situation délicate me semble faisable. Les liens sont de toute façon trop serrés pour que je tante de m'échapper, de la manière forte en tout cas. A part bien sur si je compte m'échapper attacher à une chaise, la situation serait d'ailleurs particulièrement cocasse.

- "Je vois pas trop là! Il faudrait que je puisse me servir de mes mains pour déterminer si ta dague est magique." Je lui dit tranquillement.

Je lui dit des imbécilités plus grande que lui évidemment, je ne vois pas en quoi me servir de mes mains pourrait me servir à déterminer si l'objet est magique ou non. De toute façon je suis pas un expert en magie, j'y connais même presque rien. Toujours est-il que la mayonnaise à l'air de monter jusqu'à son cerveau, à mon plus grand étonnement.

- "D'accord, mais je te surveille alors pas d'entourloupe, sinon je te perce un deuxième nombril!" Me dit-il en me menaçant de son couteau et en me regardant de son regard bovin.

Il vient se mettre derrière moi, je le sens détacher la corde d'une main tandis que de l'autre il appuie sa dague contre ma nuque. Situation précaire mais pas insurmontable. J'avise mon arc et mon carquois posé sur l'un des montants de la table, presque à porté de main. Je sens la corde se dérouler entièrement autour de mes poignets, je ne laisse pas passer ma chance. Normalement je suis gentil mais là, les deux zigotos m'ont menacé et je vois pas qu'elle autre issu il peut y avoir que celle qui se produira inéluctablement dans quelques secondes. Moi détaché, il sait que je suis un danger, aviné mais pas fou, il presse un peu plus sa dague contre ma peau et je sens son souffle devenir plus court. Inutile de retarder d'avantage.

D'un mouvement leste de la main j'écarte son bras. Sa dague tombe au sol. Je vois le vigile près de la porte se retourner. Je ne prend pas le temps de réfléchir. Je me jette sur mon arc et sort une flèche aiguisée de mon carquois. Je me relève rapidement. Le bandit à récupéré sa dague aussi. Je ne réfléchi plus, qui s'accorde le luxe de penser en plein combat? Je vois sa dague faire un arc de cercle pour atteindre mon thorax. Je fait un pas en avant, j'arme ma flèche. Sans lui laisser le temps de réagir, je l'empale sur la pointe. Sans la décocher. Je l'hôte de son corps suffisamment rapidement pour constater que le second bandit n'est plus qu'à un petit mètre de moi. Je brandis mon arc devant moi, bande la corde. Je décoche la flèche. A une si courte distance, le tir sera mortel. Mon instinct a raison. Le tir lui transperce le cœur et le fait même un peu sauter en arrière.

Je me dégage rapidement, je prends mes dernières affaires avant de quitter la chambre, laissant deux cadavres encore chaud derrière moi, et une bonne flaque de sang. Je me trouvais encore un peu rouillé mais je n'avais pas tué de cible autres que des animaux dangereux depuis un bon petit moment. Finalement, le bilan était assez positif je crois.



Présentation de
Votre don


La communication animale
Niveau 1 : Eärin est capable de communiquer de manière orale avec tous les animaux, quelle que soit leur nature. Les animaux peuvent l'aider s'ils le désirent, ils peuvent ainsi lui donner des informations.  Il existe cependant des limites, ses limites sont valables pour les deux premiers niveaux. Eärin doit être en face de l'animal ciblé, il doit y avoir un contact continu avec l'animal, si le contact est rompu, la communication l'est elle aussi. Les elfes ne sont pas plus aptes que les autres races à communiquer avec les animaux, Eärin subi donc une fatigue intense en cas de prolongement de son don. Il peut ressentir également de forts mots de tête au début, son cerveau ne comprenant pas les nouveau langage que l'instinct d'Eärin comprend lui. Ce dernier défaut est surtout valable au tout début de l'utilisation du don.

Niveau 2 : La capacité de persuasion d'Eärin sur les animaux avec lesquels il communique augmente. Il peut donc leur demander de se battre à ses côtés. Cependant, il ne s'agit là que de quelque chose de suggérer. L'animal possède encore son libre arbitre et peut ainsi accepter ou refuser s'il le désir de venir en aide à l'elfe. Eärin est soumis à une fatigue intense, il ne peut plus faire appel à son don avant quelques heures au risque de souffrir de migraines intenses.

Niveau 3 : Eärin le développera assez tard puisqu'il présente une évolution majeur par rapport aux deux premières étapes. Eärin est désormais capable de transférer son esprit dans l'animal en face de lui. Il conservera toutes les capacités et aptitudes liées à cet animal, cependant, lors de cette transe, le corps physique d'Eärin est immobile et est soumis aux mêmes lois que celles des mortels, faim, soif. S'il se fait attaquer pendant cette transe, l'esprit de l'elfe se déconnectera immédiatement pour regagner son corps, il subira une intense douleur pouvant s'accompagner d'une paralysie temporaire si l'attaque en question est de nature particulièrement violente. Durant la transe, l'esprit d'Eärin est lié à celui de l'animal, ainsi même s'il conservera son libre arbitre, sa perception du monde en sera modifié. Ainsi, s'il est en communication avec un loup, Eärin n'hésitera pas à mordre jusqu'au sang ses ennemis, chose qu'il ne ferait pas même sous la contrainte en temps normal.


Complément
De la fiche

Code : Validé par Emeuh

Comment es-tu arrivé ici ? Top Site (vous êtes tout en haut :))

Que penses-tu du forum pour le moment ? Ce qui m'a attiré en premier lieu, c'est le graphisme SUBLIME du site. Une seule chose à dire Wow, en toute honnêteté, j'ai écumé un bon paquet de sites RP et aucun n'était aussi beau... Ensuite le background, riche et profond, j'ai du mettre 2 jours pour lire toutes les infos!

Voulez-vous un parrain? Oui mais pas tellement pour un problème d'écriture (enfin peut être pour l'orthographe, vous me direz après lecture de ma fiche, je n'ai jamais fréquenté de forums aussi précis au niveau orthographique) mais plus pour m'aider à ne pas me noyer dans ce gigantesque background.

Votre âge? 19 ans !


Temps de présence possible sur le forum? Pendant les vacances, tous les jours. A la rentrée moins souvent sachant qu'à la rentrée je vais faire des études en IFSI (études pour devenir infirmier) mais je devrais arriver à passer plusieurs jours par semaine, du moins, si le forum me donne envie de rester. :)

_________________

- Si le bout d'homme tente de nous trahir, Shaga fils de Dolf lui coupera le membre viril et...
- Et le donnera à manger aux chèvres, oui je sais. [Tyrion Lannister]


Dernière édition par Eärin Gloronwië le Jeu 8 Aoû 2013 - 12:35, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärin Gloronwië
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 49
Métier : Garde-Chasse
Age du personnage : 220
Alignement : Chaotique/Bon
En couple avec : Une myrtille sauvage faute de mieux
Ennemis : Les arracheurs de champignons

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Lun 29 Juil 2013 - 20:49

Je tiens à vous signaler que ma fiche risque de prendre du retard. J'ai été hospitalisé dimanche pour un problème de santé assez grave. Étant noyé sous les problèmes actuellement je vous demanderais s'il vous plait de ne pas classer ma fiche en invalide, je viendrais la terminer une fois de retour chez moi et/ou lorsque mes problèmes seront un peu moindre.

Merci de votre compréhension.

_________________

- Si le bout d'homme tente de nous trahir, Shaga fils de Dolf lui coupera le membre viril et...
- Et le donnera à manger aux chèvres, oui je sais. [Tyrion Lannister]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Mar 30 Juil 2013 - 12:55

Bonjour,

Je te souhaite un bon rétablissement. Ta fiche t'attendra sagement, mais même si ça peut paraître complexe, tiens nous au courant de ton évolution.

Je te souhaite encore un très bon rétablissement et à très bientôt sur nos terres !

Emeuh

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eärin Gloronwië
Ephaëlyen débutant
avatar

Messages : 49
Métier : Garde-Chasse
Age du personnage : 220
Alignement : Chaotique/Bon
En couple avec : Une myrtille sauvage faute de mieux
Ennemis : Les arracheurs de champignons

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Mer 7 Aoû 2013 - 20:09

Merci pour tes vœux de rétablissement, je crois qu'ils m'ont portés chance! ^^
Sinon j'ai fini de poster ma fiche Smile

_________________

- Si le bout d'homme tente de nous trahir, Shaga fils de Dolf lui coupera le membre viril et...
- Et le donnera à manger aux chèvres, oui je sais. [Tyrion Lannister]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrän Lockwood
Ephaëlyen accompli
avatar

Messages : 574
Métier : Musicien Itinérant.
Age du personnage : 34
Alignement : Bienveillant.
En couple avec : Aurore Badry
Ennemis : L'ombre qui est tapis dans mon âme.
Double Compte : Valarhän Rhauwyr ; Néfur Hurlefeu

Feuille de personnage
Réputation: 1300
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:42

Salutation et bienvenu sur Ephaelya !

Je passe pour la modération de ta fiche ... Enfin, si il y a besoin ! Très peu de faute (Voir aucune x) ) Tout est cohérent, le don est parfait pour moi.

En somme, je te donne mon Oui pour ton acceptation !

_________________
«Aurore et moi sommes les erreurs des erreurs de la nature.» Adrän Lockwood.



Le pouvoir de revivre.


Je me suis échappé de ce monde qu'on appelle Solitude, je te le dois, Aurore.

Aira.
Une amie:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emerence De Gainbourd
Impératrice
avatar

Messages : 910
Métier : Impératrice
Age du personnage : 119
Alignement : Neutre/mauvais
En couple avec : Personne.
Double Compte : Aurore Badry ; Laurianna Machy

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Jeu 8 Aoû 2013 - 16:57

Bonjour et Bienvenu parmi nous ! Twisted Evil ,

Je viens faire le deuxième passage pour ta fiche, qui est très bien écrite. Mon partenaire dit tout, -c'triste j'ai plus de travail tu vois Sad -

Je te donne ton deuxième OUI

Pense à générer ta fiche de personnage, le ME ne devrait plus tarder ! Smile

Emeuh Razz

_________________
Dans cette rue où se tapie la nuit, seules des ombres me frôlent dans un rire narquois, un bourdonnement résonnant tel un écho dansant. L'humanité a fait place au néant.


Merci  Elënna pour le kit ♥️ !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maitre d'Ephaëlya
PNJ
avatar

Messages : 326

MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   Jeu 8 Aoû 2013 - 17:02

Bonjour et bienvenue à toi Eärin Gloronwië,

Je suis le maître d'Ephaëlya et je viens t'apporter le jugement rendu concernant ta fiche.
En soit, rien n'est à redire, c'est une fiche agréable à lire qui ne présente quasiment aucune faute.

Te voilà donc validé jeune elfe ! Profite bien de nos terres et puisse le sort t'être favorable.

Bon courage, le staff reste à ta disposition en cas de question.
Pense à générer ta fiche de personnage dans ton profil et n'hésite pas à faire une demande de rp ou à répondre à une demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eärin Gloronwië, Garde-Chasse solitaire [Validé]
» [Habitation] La Maison du Garde-Chasse
» Près de la cabane du Garde-Chasse
» Rubeus Hagrid, le garde-chasse
» Chasse solitaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Présentation des personnages :: Présentations validées :: Elfes-