Partagez | 
 

 Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]   Lun 23 Jan 2012 - 11:50

La jeune femme semblait décontractée, elle bailla même, comme si l’humain l’ennuyait profondément, ce qui était probablement le cas. Là elle le prenait au dépourvu alors qu’il était sur la défensive.

« Oh pourquoi tant de haine Baltor… »

Quand elle lui dit ça, pour l’une des rares fois de sa vie il se senti coupable. Il fallait admettre qu’elle ne s’était jamais montré hostile et qu’elle l’avait suivi même. Lui d’ordinaire si calme et si réfléchi, il s’était montré légèrement empressé, voire même un peu brute. Baltor était assez fier, trop fier pour s’excuser même de sa conduite devant une découverte d’une telle importance. Cette femme ne pouvait pas le comprendre alors que ça la touchait plus directement que lui.

Lescla avait une pile de livres dans les mains, il n’y avait pas encore prêté attention. Elle les laissa tomber devant lui, comme si elle se débarrassait de déchets. Il réprima son envie de vite les saisir par terre, ayant l’impression qu’il rêvait et que ceci ne pouvait être vrai. La rouquine lui colla le serpent sur les épaules pour la deuxième fois, mais obnubilé par les livres il ne rendit compte de rien.

« Garde-le. N’oublie pas de le nourrir. J’aime pas trop ces animaux… Si tu devrais le vendre, préviens moi alors je le récupérerais et en payerais la somme que tu demanderas… »

Cette idée saugrenue de le vendre ne lui avait même pas traversé l’esprit. En revanche l’accepter après ce qu’il prenait pour une traitrise avait un goût amer. Le serpent sembla comprendre qu’il avait fait quelque chose de mal et comme s’il essayait de se faire pardonner, il rampa dans sa robe pour aller se lover à son endroit fétiche : son bras droit. Baltor craqua, il adorait trop cet animal qui semblait le comprendre pour vouloir s’en séparer. Il regarda la sorcière en train de s’endormir avec sa louve dans la fraîcheur de la nuit qui commençait à tomber. Un sourire bienveillant et compréhensif illumina son visage, elle était définitivement bonne et non dangereuse. Quoi qu’il découvrirait sur les sorcières, il se promit de ne pas lui faire de mal, cela irait contre ses principes.

Le jeune homme s’activa pour faire un feu. Il le fit en quelques minutes près de Lescla pour la réchauffer et pour lui permettre de lire les parchemins. Les minutes passèrent, puis les heures. Le nécromancien devait déchiffrer plusieurs langues anciennes, dont certaines étaient oubliées. Il se massa les yeux, la fatigue commençait à l’emporter. Il comprenait mieux maintenant pourquoi la jeune femme lui avait remis aussi facilement tout ça, elle ne pouvait pas les traduire. Heureusement pour elle, l’humain avait les connaissances d’un ancien grand maître nécromancien ayant vécu il y a de ça plusieurs siècles. Cet homme avait été très cultivé, donc il l’était aussi. Ca prenait du temps, mais lentement il déchiffrait toute cette masse de données. Le feu commençait à faiblir, la lecture devenait difficile. Baltor réalimenta sa source de chaleur et surtout de lumière. La nuit se passa ainsi, il ne réussit pas à dormir. Le soleil de l’aube pointait le bout de son nez et la jeune femme dormait encore.

« J’ai fini ! »

Le jeune homme avait laissé échapper un cri de joie malgré sa fatigue. Après des heures de lectures intensives, il avait enfin tout déchiffré. Encore plus important, il avait tout retenu, ne voulant pas perdre la moindre miette de connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]   Ven 10 Fév 2012 - 2:47

Ne dit t-on pas que la nuit porte conseil ? Ce fût le cas pour Lescla qui se mit enfin a apprécier Baltor a sa juste valeur... Un retournement de situation plutôt inattendu...

Lescla fût réchauffée par le feu et heureusement pour elle, car elle aurait pu être gravement malade au vu de sa tenue plutôt légère et au vu du froid qui augmentait au courant de la nuit. La douce rêvait de mages, de nécromanciens, de sorcellerie, de morts, de squelettes alors qu’elle s’éveilla en sursaut lorsque le nécromancien gueula :
« J’ai fini ! »

Le coeur de Lescla s'accélère soudainement.La femme à la chevelure de feu cligne plusieurs fois des yeux pour s’adapter à la lumière du jour. Apeurée par le cri du nécromancien, elle cherche un potentiel danger du regard, alors que Ténèbres se relève. La louve s’étire et vint joyeusement frotter sa gueule contre la robe du mage. Encore endormie, Lescla, elle releva son regard vers Baltor. La douce créature murmura quelques mots incompressibles, qui exprimaient son mécontentement à être réveillé de la sorte. Les battements précipités de son cœur cessèrent doucement, pour revenir a leur rythme initial.

La jeune femme se frotta les yeux avec lenteur. La fin de leur périple était proche. Voilà maintenant trois bons jours si ce n’est pas plus, qu’elle vivait avec ce nécromancien. Les débuts de leur aventure furent peu plaisants aux yeux de la jeune humaine. Baltor l’avait certes sauvé, au prix d’un fatiguant et épuisant périple. Lescla qui avait peur de cet homme au début restait très méfiante. Cependant, jamais il n’eut un geste déplacé, jamais il n’eut de remarques déplaisantes. S’il en eût, Lescla y prêta très peu attention, préférant se concentrer sur son malheur que sur les piques qu’il lui lançait.

Alors certes il la poussait parfois à bout lorsque celle-ci tombait de fatigue, certes il lui avait fait chercher les parchemins tel un chien de chasse, mais Lescla s’était quand même attachée à ce drôle de personnage. Et aussi étrange que cela puisse paraitre, elle le considérait dès lors comme un ami. Une personne appréciable, aux airs certes sombres, vu qu’il avait désormais un serpent et qu’il pratiquait une drôle de magie aux yeux de Lescla.
Son instinct ne lui dictait plus de fuir, mais de rester docilement sur place. Il avait découvert quelque chose, allait lui faire part, et cela concernait ses ancêtres. Chose importante.
La belle jeune femme finit par constater à voix haute :
« Tu n’as pas dormi de la nuit hein ? »

La louve finit par s’écarter du nécromancien, pour aller se dégourdir les pattes un peu plus loin. Aucun danger en perspective, vu que la louve partait sans se soucier de quelque chose. Lescla elle, se releva calmement. Elle s’étira, bras levés au-dessus de la tête, alors qu’un craquement d’os se fit entendre. La jeune femme regarde Baltor et désigne d’un geste théâtrale le chemin de terre qui s’offrait à eux :

« Voulez-vous bien marcher en ma compagnie jeune créature ? Je compte me diriger vers le petit ruisseau que nous avons vu à l’allé, pour aller me faire une toilette. Cela sera fort amiable Ô grand personnage que vous êtes. Je vous serais reconnaissante, fidèle, et ceux pour le restant de ma vie. »
La rouquine part dans un éclat de rire aux doux timbres mélodiques. Elle dévoilait sa vraie facette à Baltor, celle d’une jeune femme pleine de vie, amusée d’un rien. Il ne restait plus qu'a attendre la fameuse signification de ces parchemins, espérant que la bonne humeur de Lescla pourra persister, malgré la dite annonce...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]   Sam 11 Fév 2012 - 1:20

L’humain avait enfin fini la laborieuse traduction qui lui avait usé les yeux. Il était las et fatigué de cette nuit blanche. Son cri réveilla la jeune femme, tant pis il était trop satisfait de lui pour se sentir coupable. Sa louve vint se frotter contre lui, étrangement amicale. Cet animal le surprenait par son intelligence, elle semblait percevoir les situations mieux que quiconque.

« Tu n’as pas dormi de la nuit hein ? »

Le nécromancien s’attendait à tout sauf à ça. Qu’est-ce que cela pouvait bien lui importer qu’il ai dormi ou pas avec ce qu’il lui avait fait et dit ? Elle lui parlait comme s’ils étaient les meilleurs amis du monde, c’était troublant et même lui ne su quoi répondre à ça. La rouquine se leva alors qu’il tenait fermement les morceaux de papier vieillis par le temps.


« Voulez-vous bien marcher en ma compagnie jeune créature ? Je compte me diriger vers le petit ruisseau que nous avons vu à l’allé, pour aller me faire une toilette. Cela sera fort amiable Ô grand personnage que vous êtes. Je vous serais reconnaissante, fidèle, et ceux pour le restant de ma vie. »

Encore une fois elle réussit à le prendre au dépourvu, déstabilisant tout l’anticipation qu’il avait eue quant à sa réaction. Elle rigola et se dirigea vers le ruisseau. Bêtement alors même qu’il était en train de réfléchir, il la suivit. Etait-ce un quelconque envoûtement ? Il n’avait pourtant rien lu de tel. Cette jeune femme avait un certain charme par son attitude joyeuse et taquine. Elle avait presque réussi à percer la carapace pourtant impressionnante du jeune homme. Ils marchèrent peu de temps durant lequel il fixait les bouts de papier qu’il tenait, vérifiant qu’il n’avait pas commis d’erreurs. Il réalisa enfin qu’ils étaient au ruisseau lorsqu’il releva les yeux. Lescla était en train de se rafraîchir alors qu’il était planté là, comme un arbre.

Baltor la fixa et réagit enfin à ce qu’elle lui avait dit. Ces mots ne cessaient de tourner dans sa tête « fidèle pour le restant de ma vie ». C’était un homme de parole, il ne disait rien à la légère. Il comprenait qu’elle avait dit ça sans penser à mal, mais il aurait pu la considérer comme son esclave pour ces paroles. Heureusement pour elle, il commençait seulement à l’apprécier et ce qu’il avait découvert sur les sorcières l’avait conforté dans cette idée. Prenant une voix formelle il lança sa répartie.

« Fidèle pour le restant de ta vie, ce sont bien tes mots la rouquine ? Fais attention à ce que tu dis en présence d’un nécromancien. Pour cette fois j’ai la bonté de te lever de ta promesse, ça ne se reproduira peut-être pas. »

Après avoir dit ça d’un ton sévère, il se mit à sourire. Lui aussi avait de l’humour parfois bien que cela restait rare, voire unique. Il laissa les parchemins sous une pierre et parti se laver le visage dans le ruisseau. Il s’assit au bord et regarda Lescla.

« J’ai enfin réussi à décrypter tous les documents comme tu l’imagines. Je vais tenir ma promesse et te dire tes origines et d’où tu viens. Je vais également t’expliquer les relations entre nos deux peuples de façon brève, le passé étant le passé. »

Il marqua une pause, voulant voir sa réaction. Il s’attendait presque à des félicitations pour ce qu’il venait d’accomplir. Peu de personnes dans ce monde auraient réussi à traduire ces fichus textes. L’une des langues utilisée était perdue depuis des temps anciens, même pour les elfes et les vampires. La rouquine semblait indifférente, cela ne le surpris guère, il commençait à la cerner depuis le temps. Toussotant pour se faire remarquer et braquant les yeux sur les parchemins, il se mit à regarder les passages clés qu’il avait repéré pour être sûr de ce qu’il allait dire.

« Ca parle de l’origine de tes ancêtres, les premières sorcières. Il est dit que vous êtes nées peu après l’apparition de Sên. Les sorcières ont toutes le pouvoir de commander aux animaux, bien que toi tu n’es semble-t-il qu’au premier stade de ton apprentissage. Cela explique tes facultés à dompter les animaux et à leur faire ressentir tes sentiments et vice-versa. Il existait un long rituel pour permettre aux sorcières de développer ce don, mais ça n’explique pas comment et je doute qu’on le découvre un jour. »

Il changea de parchemin pour lire textuellement ce qu’il voyait. Il lui avait dit le plus important, tout le reste n’était que des récits et des légendes sur les sorcières et leurs initiations, bref des choses peu passionnantes.

« Les mages de la mort faisaient fuir les animaux et ont profané la tombe d’une des nôtres pour tenter de lui soutirer nos secrets. Cela fait des années que nous vivons en bonne intelligence malgré notre dégoût pour leur magie. La guerre fut ainsi déclarée au nom de Sên et de nos protégés. »

Réfléchissant, cela ne lui semblait pas illogique. Si les nécromanciens avaient bien un défaut, c’était leur soif de savoir insatiable. Faire parler un esprit mort et ayant des connaissances précises sur une magie dont ils ignoraient tout avait dû être une tentation bien trop grande pour y résister. Il sauta plusieurs passages ennuyeux expliquant la façon dont les sorcières les avaient chassé de leurs forêts. Il comptait juste lui faire profiter du dénouement de l’histoire.

« Malgré notre victoire écrasante, nous sommes persécutés. Serait-ce un coup tordu de ces étranges et infects partisans de la mort ? Nous le pensons réellement bien que nous n’avons pas de preuves. Nous nous mourrons lentement. Avant que la fin ne vienne, je les maudis tous. Tous ils mourront à cause de leur arrogance et de leurs pratiques interdites. »

Il regarda enfin la jeune femme, ne sachant si elle l’avait écouté ou pas. Si c’était le cas, elle avait des raisons de lui en vouloir. Leurs ancêtres avaient été ennemis, des ennemis mortels même. Il se repassait les paroles qui avaient été écrites sur le parchemin. Une malédiction sur les nécromanciens ? L’ordre avait été détruit dans le sang et les souffrances. La sorcière qui avait écrit ces lignes avait-elle réellement eu le pouvoir de lancer une telle chose sur eux, ou bien était-ce une fin prévisible à cause de leurs pratiques macabres ? Il ne le saurait sans doute jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]   Sam 11 Fév 2012 - 12:53


« Fidèle pour le restant de ta vie, ce sont bien tes mots la rouquine ? Fais attention à ce que tu dis en présence d’un nécromancien. Pour cette fois j’ai la bonté de te lever de ta promesse, ça ne se reproduira peut-être pas. »

Avais-je dit une grosse connerie ? Il m’avait réellement pris au sérieux ? Je relève mon regard vers lui, et voit qu’il esquisse un sourire. Il se mit à sourire. Le nécromancien souriait ? Bon sang, les gens changeaient réellement au fur et à mesure qu’on apprenait à les connaitre… Je lui rend son sourire et hoche positivement la tête, amusée. Puis je reporte mon attention sur l'eau.

Je m’assois en tailleur, et l’homme vint s’assoir à mes côtés. Baltor m’évitait tant, et voilà qu’il se mettait assis à mes côtés ? Ce qu’il devait me dire, devait être vraiment important… Je remonte les manches de mon haut et plonge mes mains dans l’eau. Je mets mes deux petites mains en forme de coupe, et récupérant un peu d’eau, je m’en passe sur tout le visage. L’étrange créature reprend son monologue, et je ne compte point l’interrompre :
« J’ai enfin réussi à décrypter tous les documents comme tu l’imagines. Je vais tenir ma promesse et te dire tes origines et d’où tu viens. Je vais également t’expliquer les relations entre nos deux peuples de façon brève, le passé étant le passé. »

Relations ? Entre deux peuples ? Il me reste plus qu’à prier pour qu’une de mes ancêtres ne lui soit pas redevable… Je me débarbouillais toujours le visage, et il émet un toussotement. Moi j’esquisse un sourire. Si il croyait que je l’écoutais pas, il se mettait le doigt bien profond dans l’œil, car j’étais plus qu’attentive a ses dires. Baltor n’avait pas dormit de la nuit, pour moi, pour en apprendre plus sur mes pseudo-ancêtres, alors la moindre des choses serait d’écouter son récit. D’ailleurs il reprit :
« Ca parle de l’origine de tes ancêtres, les premières sorcières. Il est dit que vous êtes nées peu après l’apparition de Sên. Les sorcières ont toutes le pouvoir de commander aux animaux, bien que toi tu n’es semble-t-il qu’au premier stade de ton apprentissage. Cela explique tes facultés à dompter les animaux et à leur faire ressentir tes sentiments et vice-versa. Il existait un long rituel pour permettre aux sorcières de développer ce don, mais ça n’explique pas comment et je doute qu’on le découvre un jour. »

J’entends le froissement des parchemins. L’homme reprend :

« Les mages de la mort faisaient fuir les animaux et ont profané la tombe d’une des nôtres pour tenter de lui soutirer nos secrets. Cela fait des années que nous vivons en bonne intelligence malgré notre dégoût pour leur magie. La guerre fut ainsi déclarée au nom de Sên et de nos protégés. »

« Malgré notre victoire écrasante, nous sommes persécutés. Serait-ce un coup tordu de ces étranges et infects partisans de la mort ? Nous le pensons réellement bien que nous n’avons pas de preuves. Nous nous mourrons lentement. Avant que la fin ne vienne, je les maudis tous. Tous ils mourront à cause de leur arrogance et de leurs pratiques interdites. »

Je relève mon regard vers lui, alors que je le surprends entrain de m’observer. Je sors mes mains de l’eau, descend mes manches et passe mon avant-bras droit sur mon visage. Je l’observe un instant, et ouvre la bouche pour parler, mais aucun son n’en sort. Il fallait que je trouve les bons mots… Les mots justes pour lui expliquer qu’après tout, le passé restait le passé. Que c’était les erreurs de ses ancêtres, et peut être des miens, mais que dans l’avenir cela ne devrait plus se reproduire. Après tout, nous restions deux êtres uniques et il n’aurait aucun avantage à me tuer, vu qu’il connaissait toute l’histoire à présent, et que j’en connaissais tout autant que lui… Et de mon côté je n’aurais pas le cœur de le tuer tout simplement. Je garde mon regard planté dans celui du nécromancien un instant et dit calmement :

« Hum… Je suis donc une sorcière, aillant un lien avec les animaux ? Mais les sorcières ne sont telles pas méchantes ? Et répugnantes physiquement ? Ah je me trouve pas aussi belle qu’un Sên, ou je ne sais qui, mais bon… » J’esquisse un nouveau sourire, et hausse faiblement les épaules, détournant le regard sur l’eau. Etrangement le bruit de l’eau qui s’écoulait me faisait du bien, me détendait. Ce bruit avait un effet plutôt positif sur mon système nerveux qui redescendait d’un coup, me laissant calme et apaisée. Je venais de découvrir une nouvelle fois que l’eau serait, et resterait toujours un lieu de recueillement pour moi. Qu’auprès de l’eau, mes idées étaient claires, ce qui n’était pas toujours le cas, auprès des minables alcooliques des tavernes :
« Baltor, nous sommes les deux derniers de notre… Race ? Disons qu’à ce jour, je n’ai pas envie qu’on s’entre-tue, pour ce que nos ancêtres ont provoqués. Il en est de même pour toi je devine, sinon tu m’aurais déjà bâillonné contre un arbre… Ou bien tu m’aurais tué durant mon sommeil. Nous sommes plus intelligents, je le pense, que nos anciens. Si une fois tu as besoin d’une armée de loup, ou je ne sais quoi… Tu seras où me trouver ! » Je rigole une nouvelle fois, même si dans le fond je le pensais, bien que cela a première vue semble bien ridicule. Je me relève doucement et émet un sifflement. Je vois Ténèbres au loin sortir des buissons. Nos chemins devaient se séparés. Je ne voulais pas m’attacher trop à ce personnage de peur de m’attirer de nouveaux problèmes. Je me penche vers lui, saisit les parchemins d’une main. Après tout, s’était ceux de mes ancêtres non ? Ils me revenaient non ? Et je dépose un baiser sur le front du nécromancien, affichant un sourire radieux. Un geste simple, mais au moins il savait que je l’appréciais. Je rejoins Ténèbres, et quitte le sentier sur lequel j’avais découvert ma fameuse nature. J’avais pour espoir de revoir bientôt le nécromancien, pour prendre simplement de ses nouvelles. Les larmes me montaient aux yeux, car je savais que ce drôle de personnage vivait dans la solitude. Je ne me retournais pas et espérait du fond du cœur, que Baltor ai une compagne de route sous peu … ~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]   Sam 11 Fév 2012 - 22:31

La jeune femme semblait momentanément muette et essaya de dire une chose en vain. Aucun son ne sortit de sa bouche, probablement l’émotion et le choc d’apprendre la vérité. Finalement elle se mit à parler, semblant avoir réfléchi à la situation.

« Hum… Je suis donc une sorcière, aillant un lien avec les animaux ? Mais les sorcières ne sont telles pas méchantes ? Et répugnantes physiquement ? Ah je me trouve pas aussi belle qu’un Sên, ou je ne sais qui, mais bon… »

Cette fois, sa réaction ne le surpris pas. Il commençait à la connaître, il avait deviné qu’elle ne le tiendrait pas pour responsable et qu’elle trouverait même le moyen de changer de sujet malgré la gravité des révélations. Elle disait ça avec un sourire, elle s’en fichait et c’était tant mieux. Le jeune homme ne ressentait aucun remord pour ce qu’avaient fait les anciens nécromanciens, il comprenait cette soif de connaissance quitte à profaner une tombée sacrée. Lui-même aurait sûrement eu du mal à résister à la tentation de commettre cet acte.

« Baltor, nous sommes les deux derniers de notre… Race ? Disons qu’à ce jour, je n’ai pas envie qu’on s’entre-tue, pour ce que nos ancêtres ont provoqués. Il en est de même pour toi je devine, sinon tu m’aurais déjà bâillonné contre un arbre… Ou bien tu m’aurais tué durant mon sommeil. Nous sommes plus intelligents, je le pense, que nos anciens. Si une fois tu as besoin d’une armée de loup, ou je ne sais quoi… Tu seras où me trouver ! »

La rouquine avait parfaitement résumé la situation et leurs sentiments, bien que la forme n’y était pas. Il fit un petit sourire quand elle mentionna le fait de créer une armée de loup. Il avait lu les parchemins et ceci n’était pas possible. Une jeune sorcière débutante ne pouvait posséder la fidélité absolue que d’un seul animal et sans le rituel, cela ne risquait pas de changer. Il se garda bien de le lui dire, ne voulant pas briser la douceur de ces mots et de cette proposition. L’humaine se releva et appela sa louve. Il sentait que c’était le moment des adieux. Son cœur était apaisé, cela ne le perturbait pas plus que ça. Elle s’avança et tendit la main pour saisir les parchemins. Le nécromancien lui laissa, il avait tout mémorisé et puis c’était son héritage, bien qu’elle ne puisse les comprendre par elle-même. Alors qu’il était songeur, elle en profita pour lui faire un bisou sur le front. C’était une marque d’affection, le signe qu’elle venait de lier une amitié avec lui.

Baltor n’était pas vraiment habitué à lier de tels liens qu’il considérait comme une perte de temps. Il admirait la femme aux cheveux de « feu » et ne put qu’être d’accord avec sa proposition tacite. Il la respectait et avait une part de confiance en elle, ce qui là aussi était un événement exceptionnel pour lui. Il faisait bien plus qu’accepter son amitié, il était prêt à lui rendre malgré ce qu’ils avaient vécu. C’était une jeune sorcière débutante et lui un puissant mage. La vie et la mort pour simplifier l’origine et la nature de leurs pouvoirs. Avant qu’elle ne soit hors de portée d’écoute et tandis qu’elle s’en allait, il lui envoya ses dernières paroles avant de disparaître lui aussi.

« Si une fois tu as besoin d’une armée de morts ou je ne sais quoi, tu sauras où me trouver. »

Il avait répété sa phrase finale sur un ton si calme et autoritaire qu’on percevait bien l’humour qui s’y cachait. C’était sa façon de la remercier, de lui dire adieu et de lui indiquer clairement qu’il l’acceptait en tant qu’alliée et amie. Après avoir dit ça, il se retourna dans une direction opposée. La jeune femme se dirigeait vers le village probablement et lui s’enfonçait dans la nature. Sa manche droite s’agita et le serpent sortit la tête, il avait l’air de comprendre qu’il ne reverrait pas sa bienfaitrice. Il fixe l’humain qui lui-même le regardait, l’air curieux. Ces deux là ne le savaient pas encore, mais grâce à la magie de Lescla ils n’allaient pas tarder à se comprendre parfaitement et à ressentir les émotions et pensées de l’autre.

« Ancathanos, une longue route nous attend. »

Il était désormais seul et parlait au reptile. Il venait de lui choisir son nom, c’était venu comme ça, il l’aimait bien tout simplement. La rouquine lui avait fait le plus beau des cadeaux à lui qui aimait les animaux, elle lui avait offert un compagnon fidèle sur qui il pouvait compter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une sombre attaque sanglante, dans de sombres ruines... [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une ptite signature pour Jey' (:
» Deux bouteilles et une rue sombre.
» [Race] Elfes Sombres
» ASLANDER ∆ dans mes sombres pensées.
» feinte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-