Partagez | 
 

 Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Lun 26 Mar 2012 - 23:05



Dès le matin , Rekk sentait que cette journée allait être différente des autres, quelques indices laissaient présager qu'il allait beaucoup s'amuser aujourd'hui. Du moins, un signe le prouvait, quelque chose qui n'était pour ainsi dire pas vraiment insignifiant. Pour un ermite des montagnes , il est véritablement peu courant d'avoir un inconnu à sa porte , surtout quand cette porte n'est qu'un entrebâillement entre deux rochers.

Et ce matin là, Rekk avait de la visite, si l'on peut qualifier un humain couvert de sang et agonisant comme un visiteur, dans sa bonne humeur matinale , il traina le corps à l'intérieur, même si l'idée n'était pas fort agréable à la base, nettoyer la pierre de tout se sang allait lui prendre des heures et les armes entreposées n'appréciaient pas vraiment le sang séché, c'est comme si cette chose les dégradait plus vite qu'elle ne devraient l'être.

Suite à un traitement effectué avec une grande délicatesse, épargnons la couture des plaies en mode boucher, ainsi que l'anesthésie rapide et sans douleur à grand coup de masse. L'homme avait laissé apparaitre sur lui la marque d'une guilde marchande réputée pour son commerce en Thaodia , il finit même par ouvrir les yeux dans un soubresaut en s'exclamant.

Mon chariot, des pillards , trop faible pour être d'ici, ils ont du me suivre depuis chez moi, une bande de brigand sans doute embauchée par un concurrent, je les ai vu partir vers les marais, aidez moi....

et c'est ainsi que la journée prit son tournant, le soleil n'ayant même pas encore atteint son zénith, Rekk entreprit donc une longue traversée des montagnes , afin d'arriver à la forêt où il commencera la traque des bandits autour du marais , priant pour qu'ils ne soient pas partit trop loin car la bête en lui avait soif de combat.

Après quelques heures de route, il atteignit un feu qui semblait avoir été éteint récemment , à première vue les hommes devaient être quatre, peu être cinq au vues des marques laissées sur le sol. Il passa donc à l'abri des arbres et se servit de l'odorat inné à sa race pour suivre l'odeur du chariot qui à été dérobé. Effectivement, les voleurs n'avaient pas été malin d'emprunter un convoi chargé de l'odeur de son propriétaire, pour un lycan suivre une trace aussi simple était juste une formalité.

Et le voilà arrivé, suivant dans l'ombre les pillards et leur butin, une seule chose l'effrayait et l’empêchait de passer à l'action. Il se savait au sud du marais et vu depuis le temps qu'il marchait , la meute de croc noir ne devait pas être lointaine et le vacarme du combat risquait de les alarmer, mais... un, deux,trois hommes, il en manquait forcément au moins un.

Un bruit sourd surgit de derrière lui, un homme en pagne ,comme ceux tirant le chariot, était là et tentait de l'attaquer à l'aide d'une énorme massue. Le lycan n'eut aucun mal à esquiver le coup, mais il se maudissait de ne pas avoir prévu l'arrière garde car même si les humains n'étaient pas très habiles, ils étaient bruyant et là était son plus gros soucis.

Le temps d'une pensée, l'assaillant avait repris son assaut sur l'homme loup de manière toute aussi fructueuse que la première, Rekk décida enfin de riposter et décrocha un crochet du gauche dans la mâchoire du gredin , ce qui eu pour effet de le faire perdre connaissance et chuter. Malgré tout , le bruit avait déjà alerté la bande de pillard, qui étaient sur leurs gardes autour du bien qu'ils avaient dérobés.

Sous forme humaine et sans armes , Rekk n'avait aucune chance contre eux, c'est pour cela qu'il se déshabilla, posa ses vêtements par terre, et couru ensuite en direction des brigands restant, l'un d'entre eux a dût avoir une vision assez horrible avant de mourir, l'image d'un homme nu lui fonçant dessus et en une fraction de seconde il était face à un loup qui lui trancha la jugulaire avec une aisance hors norme. Les autres ont certainement entre aperçu une ombre arriver avant de les lacérer en un éclair. Un travail rapide et propre, mais les hurlements des victimes ont été entendu à Crocs noir... Il faudra certainement très peu de temps avant qu'un membre de cette meute arrive sur les lieux du carnage, et découvre le loup couvert de sang au milieu des corps.

Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mar 27 Mar 2012 - 23:51

Kemya était assise à son bureau. Plusieurs parchemins jonchaient celui- ci. Des parchemins relatant l'Histoire des Croc-Noirs et les différentes stratégies de la nouvelle Maître de Guerre. La jeune lycanne réfléchissait, la plume suspendue, laissant quelques gouttes d'encre tomber sur le papier. Elle ferma les yeux et passa sa langue sur les lèvres, avant de reposer sa plume dans l'encrier. La jeune femme se leva et se dirigea vers la fenêtre. Elle se campa devant celle- ci, les mains sur les hanches. Dehors, on pouvait apercevoir les loups s'entraîner au combat.

La Maître de Guerre aurait du elle aussi participer aux entraînements, comme tous les jours. Mais aujourd'hui, c'était différent. Elle avait formé les prochains Soldat de Lune seulement une heure et elle leur avait ensuite dit que c'était fini pour ce matin. L'un deux avait protesté.

- Maître, nous n'avons pas fini !

Kemya avait soupiré et avait lancé d'une voix dure mais calme.

- J'ai dit que c'était fini pour aujourd'hui. Et tu n'es pas en droit de t'adresser ainsi à un supérieur.

- Ex.. Excusez- moi, Maître, avait-il bégayé.

Kemya sourit. Elle revoyait encore le visage offusqué du jeune élève. Il deviendrait un bon soldat, elle en avait conscience. Elle se passa la main dans les cheveux. Non, aujourd'hui n'était vraiment pas un jour comme les autres. Kemya se détourna de la fenêtre, elle marcha en direction de son lit et prit la cape qui y était étendue. Elle la passa sur ses épaules et attacha le fin cordon autour de son cou. Puis, elle prit son épée et l'attacha autour de sa taille. La jeune femme sortit et marcha tranquillement vers les portes du Camps de Nûldar. Quelques loups la saluaient à son passage et elle leur répondait par un signe de tête. Vêtue d'une chemise et d'un pantalon trop large, Kemya ressemblait à un homme. Mais cela lui importait peu. Elle passa les portes et partit dans la forêt.

Après avoir parcouru quelques kilomètres, Kemya s'arrêta dans une clairière qu'elle connaissait bien. Elle défit le nœud qui retenait sa cape et celle- ci tomba à terre. La Maître de Guerre se mit en garde et commença les enchaînements.

Un. Deux. Trois. Parade. Attaque. Riposte.

Et cela pendant près de deux heures. La jeune femme enchaînait les mouvements plus avec précision qu'avec force. Elle faisait des mouvements amples et elle se sentait à l'aise dans ses vêtements d'homme. La jeune reproduisait une énième fois cet enchaînement, lorsqu'un râle ce fit entendre. Celui- ci se termina par un gargouillement horrible. Kemya s'arrêta, humant l'air. Une odeur qu'elle connaissait beaucoup trop à son goût parvint à ses narines. L'odeur du sang. Un sourire fugace passa sur son visage. Tortueux. Presque machiavélique. La jeune femme fut prise de vertige. Elle se reprit et rengaina son arme.

La jeune lycanne parcourut la courte distance qui la séparait de la provenance du cri. Elle devina aux relents qu'elle se rapprochait des marais. Elle arriva à la lisière du bois. Un homme était à terre, la tempe éclatée. Elle lui donna un petit coup de pied. Un brigand. Kemya releva la tête. Au milieu des corps agonisants, se trouvait un loup. La lycanne plissa les yeux. Malgré sa fourrure sombre, on pouvait apercevoir du sang sur son pelage. Était-ce lui l'auteur de ce carnage ?

Kemya s'avance à pas de velours. Sans un bruit, elle vient se placer juste derrière le loup. Elle dégaina son épée et un léger chuintement se fit entendre. Elle posa aussitôt la pointe de sa lame sur la nuque du loup et dit d'une voix calme, quelque peu railleuse.

- As- tu seulement conscience de ce qui va t'arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mer 28 Mar 2012 - 1:04



Rekk adorais le gout du sang dans sa bouche, il venait de s'amuser à croquer et déchiqueter plusieurs bandits. Les corps étaient tous là, en lambeau certes, mais ils étaient toujours présent. Le loup prenait un grand plaisir à admirer son carnage. Une chance que les brigands étaient de véritables et purs débutants, les attaquer de front à trois contre un et s'en sortir indemne si un seul d'entre eux avait eu un minimum d'expérience s'en était fini du lycan, il aurait été mit en pièce d'avoir été imprudent au point de lancer un assaut frontal irréfléchis.

Mais c'était fini, il ne risquait plus rien maintenant, le sang commençait à sécher sur ses poils et sa patte blanche devrait être lavée avec entrain pour retrouver sa couleur naturelle, il s'apprêtait à reprendre la route lorsqu'un bruit métallique l'interpella. Rekk n’eut pas le temps de se retourner qu'il sentit une pression froide dans sa nuque. Finalement ils étaient bien cinq pensa-t-il et celui ci était sans doute le chef, le seul assez malin pour ne pas se faire avoir par un homme seul et sans plan d'attaque.

As- tu seulement conscience de ce qui va t'arriver ?

C'était une voix froide et féminine qui venait de parler.... Féminine?! Une femme dirigeait les bandits et avait réussi à le prendre à revers avec autant de facilité? Quelque chose ne tournait pas rond dans l'histoire, le loup réfléchît un instant et se rendît compte que la femme n'était pas humaine, elle était comme lui. Ce qui pour la peine était une aubaine, un humaine l'aurait massacré comme un vulgaire loup errant alors que pour le coup, il pourrait peu être tenter de la distraire en dialoguant. Il se concentra donc pour communiquer avec l'inconnue dans son dos, espérant que son esprit serait réceptif à ses paroles.

Il m'arrivera sans doute de toucher une belle récompense lorsque j'aurai rapporté votre butin à son propriétaire originel?

Il profita d'un relâchement de la pression minime durant ses paroles pour s'abaisser et bondir en avant afin d'être hors de portée de l'arme, il pouvait enfin se retourner et découvrir le visage de l'inconnue, elle avait les traits fins et plutôt agréable et dégageait une sorte de charisme comme certains gradé de l'armée humaine. Mais elle était là, elle ne pouvait être qu'à la solde des bandits. Il l'avisa mentalement avant de se mettre en garde

Tu regretteras d'avoir trahis les tiens pour te joindre à des bandits de bas étages tels que l'étaient ces gens, lâche ton arme et viens m'affronter si tu vaux vraiment mieux que feu tes camarades.

Il lui parlait comme s'il était certain qu'elle faisait partie du groupe de truand alors qu'au fond , il n'en savait rien. Il avait désormais griffes et crocs déployé , prêt à l'action, sans même savoir le degré d'hostilité de la demoiselle.

Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mer 28 Mar 2012 - 10:17

Kemya prit sa lame à deux mains, attendant la réponse du loup. Celui- ci marqua un temps d’incompréhension. Peut être était- ce dû au fait que la personne qui l'ai pris de revers était une femme. Kemya ferma un instant les yeux, appréciant l'odeur alléchante du sang. Une odeur qu'elle n'avait que trop connu, mais qui continuait à l'affamer. La jeune femme rouvrit les paupières, une voix d'homme venait de s'adresser à elle. Une voix qu'elle entendit dans son esprit, aussi bien que si elle avait vraiment été prononcée.

- Il m'arrivera sans doute de toucher une belle récompense lorsque j'aurais rapporté votre butin à son propriétaire originel.

Votre butin ? Le loup prenait- il Kemya pour un des brigands ? La jeune femme sourit intérieurement. Les vêtements qu'elle avait revêtus avant de partir étaient trompeur, certes, mais son épée n'était pas un objet pouvant appartenir à un sale truand. Avant que Kemya ne puisse réagir, le loup bondit en avant et se retrouva à une bonne distance de la jeune lycanne.

Elle regarda le loup, le scrutant de son regard émeraude. A la réaction qu'il venait d'avoir, Kemya se dit qu'elle avait vu juste. Ce loup la prenait bel et bien pour un brigand. Alors qu'il se mettait en garde, Kemya, elle, baissa son épée. Pourquoi ne pas jouer sur la ruse, et lui faire croire qu'elle faisait elle aussi parti de la bande des malfaiteurs.

- Tu regretteras d'avoir trahis les tiens pour te joindre à des bandits de bas étages tels que l'étaient ces gens, lâche ton arme et viens m'affronter si tu vaux vraiment mieux que feu tes camarades.

Kemya le regarda un instant. Elle hésitait. La jeune femme huma l'air. Aucune odeur particulière ne planait sur le loup. Se pouvait-il qu'il soit un loup errant ? Sans meute. Sans famille. Kemya baissa son arme, elle la rengaina et détacha son fourreau avant de le poser à terre. Elle releva la tête, en signe de défi. Si ce loup était vraiment ce qu'il semblait être, personne ne viendrait protester sa mort. Un nouveau sourire narquois se dessina sur son visage. Elle recula de quelques pas. Elle se campa ensuite sur ses deux jambes, les genoux légèrement pliés.

- Si tu y tiens vraiment, je mettrais fin à tes jours. Tu ne sais pas à quoi tu t'es condamné en tuant mes hommes.

Nouveau sourire.

La lycanne courut vers le loup. Et parcourut quelques mètres, avant de sauter et de se transformer en une louve brune massive, déchirant ses vêtements. Les lambeaux retombèrent en même temps qu'elle. La jeune femme était désormais à une dizaine de mètre du loup. Elle ne se vouait jamais à ce genre de jeu. Mais quel différence entre le fait que le loup meurt de la main d'un brigand ou de celle de la Maître de Guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mer 28 Mar 2012 - 15:52



Si tu y tiens vraiment, je mettrais fin à tes jours. Tu ne sais pas à quoi tu t'es condamné en tuant mes hommes.

C'était là les derniers mots que Rekk entendit provenant de la louve, et cela prouvait bel et bien qu'elle était à la tête du groupe qu'il venait de dissoudre en un éclair. Mais elle avait quelque chose que les autres n'avaient pas, elle réussit à le prendre par surprise un instant, et l'idée d'un affrontement direct ne l'effrayait pas alors qu'elle pouvait voir le résultat du combat contre ses confères. Était elle réellement différente des autres, oui c'est une lycanne , mais même avec des capacités surhumaines, si elle ne maîtrisait pas l'art du combat s'en serait rapidement finit d'elle et sans trop d'effort. Malheureusement le loup en doutait sérieusement.

Après ces paroles, la femme s'approcha de lui et se transforma en louve, il ne trouvait rien à redire sur cette transformation rapide et précise. Elle s'y connaissait certainement , et pas uniquement en amateur. Cette fille était une guerrière aguerrie et le duel approchant risquait d'être dangereux. De plus la forme de louve de la femelle était plus impressionnante que la sienne , elle était bien plus massive, mais peu être que cela n’influençait en rien la différence de force entre les deux protagonistes. À ce stade il était encore trop tôt pour le savoir, il ne savait rien de la fille tout comme elle ne pouvait rien savoir de lui. C'était un adversaire totalement inconnu mais qui pourtant
n'avait pas l'air de le craindre.

La louve se rapprochait peu à peu, le combat semblait désormais inévitable et le corps de Rekk bouillonnait d'adrénaline, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas eu l'occasion de se frotter à quelqu'un
plus fort qu'un gredin de bas étage. L’excitation se lisait aisément dans ses yeux, une flamme pourpre ayant apparue au plus profond de ses yeux, et ressortait plus que visiblement. Il y avait aussi ses poils qui s' hérissaient légèrement mais ce détail n'était surement pas visible pour son adversaire. Rekk hésitait à passer à l'attaque en premier, ça pouvait être risqué, la louve aurait pu l'observer lorsqu'il avait attaqué le groupe juste avant. Et si c'était le cas, elle devait déjà avoir prévu une parade aux mouvements du loup.

La louve était maintenant trop proche, il ne restait plus de temps pour se préoccuper de comment faire les choses, il fallait agir à l'instant. Et c'est ça que Rekk décida de faire, il poussa un hurlement comme les loups en poussent uniquement les soirs de pleine lune en forêt pour faire fuir les visiteurs indésirable. Et commença à se déplacer sur les cotés ne quittant pas la louve des yeux un instant, à ce stade la moindre erreur pouvait être fatale. Il tenta de provoquer la louve espérant une
erreur de sa part.

Désolé mais je ne supporterai pas que ce jour soit le dernier, il me reste trop de chose à vivre pour lâcher le monde maintenant, mais si tu veux je peux t'offrir le plaisir de rejoindre tes hommes rapidement. Ils te manquent certainement et des faibles se laissant diriger par une femme tu n'es pas prête d'en revoir.

Un propos machiste fasse à une femme possédant du pouvoir, le meilleur moyen de lui faire perdre patience et de la pousser à la faute. Le piège était tendu, il ne lui restait plus qu'à patienter en attente de la réaction de l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mer 28 Mar 2012 - 19:25

Kemya se tenait à quelques mètre du loup. Elle retroussa les lèvres et dévoila ses crocs, émettant un grognement féroce à l'intention du lycan. Kemya le toisa. Elle était massive alors que lui était un loup plutôt fluet. Elle ne savait absolument rien de celui qui lui faisait face. Il aurait pu être un bon combattant ou un simple vagabond, elle n'en savait absolument rien. La seule chose qui lui paraissait évidente était qu'il avait une certaine aptitude au combat, sinon, il ne lui aurait pas demandé de se battre.

La jeune lycanne se déplaçait aisément. Les crocs toujours dévoilés. Kemya savait que l'odeur du sang et la proximité des cadavres décuplaient ses forces, mais qu'ils pouvaient aussi la mener à sa perte. Elle savait qu'elle devait se concentrer sur le combat qui allait se préparer. Mais elle n'arrivait pas à oublier le carnage sanglant derrière elle. La jeune femme secoua légèrement la tête pour oublier les effluves alléchantes et les pulsions malsaines qui, peu à peu, s'emparaient d'elle.

Kemya reporta son attention sur le loup. Une flamme venait de s’allumer dans ses yeux. L'adrénaline. La jeune lycanne repensa aux moments où elle ressentait encore ce sentiment, avant chaque combat. Ses durs entraînements lui avait appris à se contrôler. Surtout depuis qu'à l'adrénaline, s'était ajouté un désir de sang et de mort intense.

L’étranger poussa un hurlement avant de se déplacer sur le côté.

- Désolé mais je ne supporterai pas que ce jour soit le dernier, il me reste trop de chose à vivre pour lâcher le monde maintenant, mais si tu veux je peux t'offrir le plaisir de rejoindre tes hommes rapidement. Ils te manquent certainement et des faibles se laissant diriger par une femme tu n'es pas prêtre d'en revoir.

Kemya sourit intérieurement. Sa ruse marchait. Le lycan était persuadé qu'elle faisait partie du groupe de brigand. Et qu'elle en était même la chef. Elle accompagna le mouvement du loup et se déplaça sur le côté opposé.

La lycanne aboya. Elle avait souvent eu à faire à des remarques de ce genre. Les soldats n'ayant pas vraiment appréciés le fait qu'une louve commande. A croire que les hommes était aussi macho pour admettre qu'une femme pouvait les diriger. Elle fit semblant d'être offusquée, préférant jouer sur la ruse. Elle s'adressa au loup par télépathie, prenant une voix rageuse, accompagnée d'un soupçon de violence.

- Ces hommes n'étaient que des bons à rien. Des lâches qui n'ont pas su tenir tête à un loup tel que toi.

Sourire.

- Et tu voudrais que je les rejoigne. Tu n'as vraiment aucune idée de qui tu as à faire.

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre. Kemya bondit à la vitesse de l'éclair et elle courut vers son adversaire, ses coussinets frôlant à peine le sol.

_________________

Dalaïko


Thème:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Jeu 29 Mar 2012 - 20:11



Rekk décrivait un magnifique arc de cercle et il s'amusa de voir que la lycane face à lui faisait de même dans le sens opposés, rare sont les combattants qui, comme elle, prenaient le temps de jauger leur adversaire. C'était plaisant à voir, mais la soif de sang se faisait de plus en plus forte, il avait peur de ne pas se retenir d'attaquer plus longtemps. Ou pire encore peur de perdre la concentration qui lui permettait de voir attentivement chaque mouvement de son adversaire, ses déplacements, ses mimiques dues aux émotions.

Il était déçu de voir que la provocation n'avait pas eu autant d'effet sur la femme que ce qu'il espérait, mais c'était logique, à la tête d'homme dépourvu de savoir vivre , elle devait bien connaitre ce genre de réflexion. Et au lieu d'agir sous la colère et d'attaquer précipitamment, la louve l'avait nargué à son tour en ces mots :

 Ces hommes n'étaient que des bons à rien. Des lâches qui n'ont pas su tenir tête à un loup tel que toi. Et tu voudrais que je les rejoigne. Tu n'as vraiment aucune idée de qui tu as à faire.

Rekk restait perplexe devant cette fille qui semblait légèrement dérangée par ses mots mais qui en même temps faisait preuve d'un calme déconcertant, tout en dégageant un désir de combat intense. Il se demandait quand elle allait se décider à passa à l'assaut. Et le temps d'imaginer la chose suffît, en un éclair il vît la louve fondre dans sa direction. Ses mouvements étaient fluide et sans gestes inutiles. Elle arriva à lui en un éclair, elle avait agit si vite qu'il eu grand peine à esquiver l'attaque à l'aide d'un petit bond sur le cotés. L’apparence de son adversaire était trompeuse, la femelle avait beau être massive, elle n'en était pas moins souple et rapide.

Le lycan se redressa rapidement, son esquive lui avait fait perdre l'équilibre un instant. Il fît un hommage rapide à la louve et en profita pour tenter une nouvelle provocation espérant prendre l'ascendant psychologique dans ce combat. Vu le niveau des deux partis présent, l'atout mental pouvait jouer un rôle important sur la victoire ou la défaite.

Tu as de beau mouvement pour une femme, mais tu ne penses pas qu'il serait tant de ce battre plutôt que de danser?

Un sourire apparu sur son visage dans le but de narguer la louve. Et malgré des pensées qui devenaient limite affective pour cette personne, il passa à l'attaque afin de prouver à la demoiselle que lui aussi savait se battre. Il fonça donc en direction de la louve, bondit vers elle et abattît la griffe de sa patte blanche sur la victime potentielle, il savait qu'elle l'éviterai mais la tentation était trop forte pour résister à l'envie de donner ce coup.

Le voilà donc fonçant à toute vitesse vers celle qui avait tenter de lui donner le premier coup, il était déterminé à frapper de toute ses forces mais quelque chose en lui interdisait de souhaiter la mort de son adversaire, à vrai dire les quelques mots échangés ne lui donnaient même plus envie de la blesser, mais dire qu'il voulait stopper la bataille alors qu'elle venait à peine de s'engager aurait été avouer une faiblesse qu'il ne possédait pas. Il ne flancha donc pas et avança pour donner son coup.





Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mar 10 Avr 2012 - 2:42

Kemya courait vers le lycan. Vite. Aussi vite que le vent. Elle avait toujours aimée courir. Elle se sentait puissante à ces moments. Invincible. Elle se rappela le temps où son frère et elle jouaient dans les bois. La jeune lycanne avait toujours était la plus rapide des deux, mais son frère la dépassait largement au niveau de la force. La jeune femme arriva à la hauteur du loup à une vitesse fulgurante. La louve se demanda si le loup allé avoir le temps d'esquiver où si le combat allé déjà s'arrêter là. Un sourire fugace éclaira son visage quand l'étranger esquiva son attaque d'un bond sur le côté.

La lycanne exécuta un dérapage de quelques mètres et se retourna rapidement. Au même moment, le lycan se redressait. Kemya le regarda. Il était différent des autres loups. Plus fluet presque ténu pour un lycan. Mais il se battait aussi bien que les hommes de la jeune femme. Celle ci avait pu le voir lorsque le lycan avait attaqué les brigands. Ses gestes avaient été rapide et efficace.

- Tu as de beau mouvements pour une femme, mais tu ne penses pas qu'il serait tant de ce battre plutôt que de danser ?

A ces mots, un sourire apparu sur le visage de son adversaire. Kemya se demanda si le loup était aussi confiant qu'elle. Il devait l'être. La lycanne émit un grognement. Moins féroce que les précédents. Elle ne savait pas ce qui la rattachait a ce loup, mais qu'elle que chose en elle lui demandait, lui suppliait, d’arrêter le combat. Kemya secoua la tête. Elle ne voulait pas passer pour une personne faible. C'était tout ce qu'elle n'était pas.

La jeune femme en était là de ses pensées, quand son adversaire passa à l'attaque. Il fondit dans sa direction et bondit. Kemya mit un moment à réagir. Elle vit à peine le coup de griffe et ne l'évita que grâce à une roulade sur le côté. La lycanne se releva et fixa celui qui lui faisait face. La rage qui brillait dans ses yeux quelques minutes plus tôt s'était atténué. Elle était toujours présente, à cause du carnage qui se trouvait non loin de Kemya, mais en moins grande quantité.

La lycanne leva les yeux au ciel. Le jour déclinait lentement et le soleil continuait sa course dans le firmament. Déjà, l'ombre des arbres s'étendait sur la petite clairière. Kemya reporta son attention sur le loup.

- Ne t'as-t-on jamais appris que la danse et le combat étaient tout deux des arts ? Très différents, certes, car l'un est un loisir alors que l'autre sert à tuer mais, au fond, ils se ressemblent tellement.

Elle s'assit sur son postérieur. Désormais, elle était prête. Elle ne referait pas la même erreur. L'erreur de croire que quelque chose la reliait au loup. La jeune femme plongea son regard émeraude dans celui du loup. Si il passait à l'attaque, elle se défendrait. Mais elle savait qu'elle ne tenterait plus rien d'offensif.

_________________

Dalaïko


Thème:
 
Spoiler:
 


Dernière édition par Kemya Dre' Helientas le Sam 14 Avr 2012 - 16:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Mar 10 Avr 2012 - 16:49



La louve face à Rekk avait à son tour évité l'attaque, cette dextérité était éblouissante et les mouvements de la louve étaient tout simplement gracieux, elle s'était arrêtée après son attaque et avait gentiment répondu à sa réflexion sur la danse.

Ne t'as-t-on jamais appris que la danse et le combat étaient tout deux des arts ? Très différents, certes, car l'un est un loisir alors que l'autre sert à tuer mais, au fond, ils se ressemblent tellement.

Rekk ne put que sourire à l'ouïe de ces mots, l'une est un loisir sans doute tuer n'était pas un loisir au yeux de la jeune femme, c'était pourtant une occupation distrayante. Permettant de faire le vide et de satisfaire un désir de sang aisément. Mais chacun son point de vue, et la posture désormais calme et sereine de la louve montrait qu'elle ne voulait plus combattre. Cela soulageait Rekk qui n'avait pas la moindre envie de blesser son adversaire, il se surprit même à éprouver une certaine tendresse pour celle qu'il combattait il y a un instant à peine.

S'approcha d'elle lentement , sans toutefois être en garde, il décida de tenter de marquer une trêve, La louve le laissait approcher c'était plutôt bon signe il s'arrêta à un petit mettre d'elle et posa son derrière au sol afin de s'assoir en compagnie de la louve, et il tenta de lancer le dialogue avec cette dernière.

Alors si ça vous tente arrêtons nous de nous battre, et dansons. Ou alors trouvons une occupation plus intéressante. Il serait dommage d'abimer une merveille tel que vous dans un combat épuisant et inutile.

Il contempla alors la louve de plus prêt, chose qu'il n'eut pas le temps de faire avant parce qu'étonnement lors d'un duel, l'intérêt n'est pas de mater votre adversaire dans le sens visuel du terme. Chose que Rekk commençait à regretter au fur et à mesure que son regard s'attardait sur la femelle. Elle dégageait un charisme totalement bestial, ce qui est un peu logique vu que c'était une louve. Rekk surprit même son cœur à palpiter lorsqu'il croisa son regard. Il remercia le ciel de la noirceur de son pelage ne pouvant refléter la rougeur qu'aurait prit la teinte de sa peau si il avait été sous forme humaine.

Il eut un léger soupir de soulagement, et se demanda si la louve avait entrevu se soupir, il se demandait même si il pouvait lui plaire. La fin du duel était à vrai dire très perturbante.. de l'affection pour un adversaire...
Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Jeu 12 Avr 2012 - 0:04

Kemya était assise sur son postérieur. Elle appréciait la brise légère jouant dans son pelage et la fraîcheur revigorante de la soirée. La lycanne fixait le loup. Celui ci sourit à ses mots, il n'était sûrement pas de son avis. En un sens, elle le comprenait mais la jeune femme avait toujours pensé que donner la mort n'était en rien un passe-temps, mais un devoir. Si cette rage qu'elle gardait caché en elle n'avait persister, jamais la jeune femme n'aurait exercé le poste qu'elle occupait actuellement.

Elle plaqua ses oreilles en arrière quand le loup s'approcha d'elle, comme pour le dissuader d’attaquer. A sa grande stupéfaction, celui ci n'en fit rien. Il s'assit à son tour comme si le combat n'avait jamais eu lieu. Le jeune femme se détendit. Plus aucune rage folle ne brûlait dans ses yeux, elle se sentait en confiance avec le lycan. Même si sa raison lui dictait de se méfier.

- Alors si ça vous tente arrêtons nous de nous battre, et dansons. Ou alors trouvons une occupation plus intéressante. Il serait dommage d’abîmer une merveille tel que vous dans un combat épuisant et inutile.

Un rire cristallin échappa à Kemya. Une merveille. Se fichait-il d'elle ? Ou était-ce une autre technique d'approche ? La jeune femme ne savait que dire. Elle croisa le regard du loup. Celui ci eut un léger soupire, comme si la fin du combat le soulageait. La lycanne plongea un instant ses yeux émeraudes dans ceux, complètement noirs, de celui qui lui faisait face. Cet instant paru durer une éternité à Kemya. C'était un sentiment encore inconnu, qui ressemblait beaucoup à de l'affection mais en plus intense. Puis, la jeune femme secoua la tête. Jamais elle n'avait été aussi naïve. Ce loup restait avant tout un adversaire. Elle ne le connaissait. Elle ne pouvait se permettre d'éprouver quoi que ce soit à son égard, même pas une once de tendresse. Elle était une Croc-Noir.

Kemya s'adressa au lycan d'une voix calme mais glacée.

- La danse n'a jamais été mon fort, vois-tu. Ce qui va en contradiction avec ce que je t'ai dis tout à l'heure, vu que je sais me battre.

Elle tourna légèrement la tête vers le lieu du carnage. Les corps, le sang. Étrangement, plus rien n’éveillait en elle cette rage incomprise. Elle se rappela alors le massacre. Le loup déchiquetant les brigands. Pourquoi ? Y avait-il une raison à cela ? Que venait- il faire si proche du territoire de sa meute ? Autant de questions restant sans réponse.

La lycanne reporta son attention sur le loup. S'informer. C'était ce qu'elle devait faire. Sa priorité. Avec la guerre qui se préparait, cela ne l'aurai en rien étonné si ce loup avait était un Drack ou un Hurle- Vent. Elle lui posa alors une question. Simple. Direct. Qu'elle espérait efficace.

- Pourquoi as-tu fais ça ?

_________________

Dalaïko


Thème:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Ven 13 Avr 2012 - 20:07


Rekk frissonna intérieurement lorsque le regard de la louve avait plongé dans le sien, il était engloutis dans ces deux petites émeraudes brillant face à lui. Cette sensation était des plus étranges, il était paralysé par le regard de la louve et ce n'était pas par peur, c'était quelque chose de différent, une chose inconnue jusqu'à ce jour. Une sensation de bien être...

Quelque chose de très fort avait l'air de se dégager dans l'air autour des deux loups, mais pourtant c'est d'une voix froide que la louve refusa de danser, ce qui était logique vu l'état animal qu'ils avaient, se lancer dans une valse risquait de créer un événement assez épique, à la limite du tragicomique. Cette idée le fît sourire un instant.

La louve regarda autour d'elle, et avait l'air étonnée du carnage n'était elle donc pas membre du groupe de brigand ? La question qu'elle posa ensuite servit de réponse à ce que se demandait Rekk, pourquoi la louve venait elle de lui dire

Pourquoi as-tu fais ça ?

Si la louve faisait partie du groupe comme Rekk l'avait cru jusqu'à présent, et surtout si elle était leur chef, elle ne poserait pas une telle question. Elle aurait très bien comprit les motivations du loup. Sa question prouvait qu'elle ne savait pas ce qu'il s'était passé, ni qui étaient ces bandits.

Il décida quand même de lui expliquer et ne pas la laisser dans le flou. Il relata donc l'histoire :

Vous devriez savoir les raisons de ce carnage, à moins que vous ne fassiez pas partie de ce groupe maintenant décimé. Enfin bon pour répondre à ta question, il faut remonter à ce matin. Je suis un ermite des montagnes et j'ai trouvé un marchand mourant, il est maintenant chez moi à se remettre de ses blessures, et ce que vous voyez là est sa cargaison. Je l'aurai bien récupérer sans faire tant de chichi mais vous savez à quel point il est difficile de négocier avec des malfrats de bas étage. C'est ce qui me poussa à venir ici.

Il se demanda s'il avait eu raison de lui raconter ça, peu être qu'elle était belle et bien avec les voleurs et qu'elle tentait simplement d'avoir des renseignements sur où se trouvait le marchand afin de retourner l'achever. Mais il n'y croyait pas, elle avait plutôt l'air d'une guerrière s'étant faite passée pour un bandit afin de se battre. Et vu l'endroit elle était certainement membre de la meute adjacente mais quel place avait elle au sein de cette meute? Qui était elle ? Pourrait il la revoir un à l'avenir ? Il décida simplement de lui poser sobrement une petite question afin de se renseigner sur la louve à qui il portait un intérêt grandissant sans pour autant lui montrer cet élan affectif la concernant.

Et vous ? Que faite vous là ? Pourquoi être venue me voir et surtout qui êtes vous?


Revenir en haut Aller en bas
Kemya Dre' Helientas
Chef de Meute de Croc-Noir
avatar

Messages : 237
Métier : Chef de meute
Alignement : Chaotique Bon
Ennemis : Tous les ennemis de ma meute...
Double Compte : Neïkaïr Traëlonwë

Feuille de personnage
Réputation: 0
Avertissement: 0/3

MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    Sam 14 Avr 2012 - 2:33

Kemya observait le loup. Elle espérait une réponse mais par dessus tout, elle se demandait si l'inconnu ressentait la même chose qu'elle. Un sentiment nouveau. Un sentiment qui la retournait au plus profond d'elle- même. Quelque chose qui lui donnait envie de sourire mais qui ne lui correspondait pas. La jeune lycanne avait laissé la ruse de côté. Peu importait le fait que le loup la prenne pour un brigand, où pour ce qu'elle était réellement. Comme elle l'avait espéré, la question s’avéra efficace.


- Vous devriez savoir les raisons de ce carnage, à moins que vous ne fassiez pas partie de ce groupe maintenant décimé. Enfin bon pour répondre à ta question, il faut remonter à ce matin. Je suis un ermite des montagnes et j'ai trouvé un marchand mourant, il est maintenant chez moi à se remettre de ses blessures, et ce que vous voyez là est sa cargaison. Je l'aurai bien récupérer sans faire tant de chichi mais vous savez à quel point il est difficile de négocier avec des malfrats de bas étage. C'est ce qui me poussa à venir ici. 


Kemya tourna la tête vers le dit chariot avant de reporter son attention sur le loup. Un ermite des montagnes. Kemya avait vu juste. Et il n'avait pas semblé mentir. Un sourire de loup apparu sur le visage de la jeune femme. D'après ce que le lycan disait, celui ci était un bon saint maritain. La lycanne avait toujours considéré les hommes ayant besoin d'aide comme des faibles. Et ceux qui les aidaient aussi d'ailleurs. Mais elle n'arrivait pas à appliquer cette théorie sur celui qui lui faisait face.

- Et vous ? Que faite vous là ? Pourquoi être venue me voir et surtout qui êtes vous? 


La lycanne resta perplexe. Elle hésitait entre se confier entièrement à l'inconnu où garder une part de mystère. Elle opta pour la deuxième solution. Après tout, elle ne savait pas tout du lycan non plus. Elle s'adressa à celui- ci avec la même voix glacée.

- J'étais dans les bois quand j'ai entendu des cris. A vrai dire, la discrétion n'a pas l'air d'être ton fort.

Une touche d'ironie pointait dans sa dernière phrase.

- Quand à la personne que je suis, je pense qu'il vaut mieux pour toi de ne pas le savoir. On ne sait jamais. Surtout, en des moments aussi noirs que celui que Thaodia traverse actuellement.

A ces mots, Kemya pensa à la guerre qui se préparait. Elle soupira et baissa les yeux. Tout ça ne lui inspirait rien de bon. Mais en tant que Maître de Guerre, elle se devait de défendre l'idéologie des Croc-Noirs et de se battre pour elle. Perdue dans ses pensées, la lycanne en oublia le loup. Elle ne releva la tête que quelques secondes après, pour voir que la nuit commençait déjà à étendre ses bras glacés sur la terre des loups. Elle se releva et regarda le loup.

- Tu dis que le marchand était mourant. Lui as- tu prodigué des soins ou autre chose ? Si ce n'est pas le cas et que sa blessure est grave, tu ferai mieux de repartir. Je m'occuperai des corps. Mieux vaut ne pas attirer d'autres loups par ici...

Kemya s'étonna de la façon dont elle s'était inquiétée du marchand. Ce n'était pas ces affaires et elle se fichait bien du commerçant. Non, elle voulait passer encore un peu de temps avec le loup. Elle aurait aimé lui proposer ses talents de guérisseuse mais sa nature arrogante l'en avait empêcher.

_________________

Dalaïko


Thème:
 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Si proche des crocs ...(Pv Kemya) [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais
» Enfant abandonné ou tué devant Food for the Poor- Attention photos sensibles
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» PACHA petit lhassa apso 9 ans abandonné (62)
» Rufus, caniche abricot de 4 ans, abandonné 2 fois ! (dép56)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Archives :: • Archives RP •-